Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 00:18

 

 

 

 

Wikipedia n'est pas une démocratie et ses administrateurs ont des statuts et des pouvoirs, de facto, immenses, car sans règles et sans limites, contrairement à leur définition officielle. Ils agissent seuls sans en référer à personne, élus à vie, ils n'ont pas à rendre de compte, et malheur à celui qui ose une critique, il lui en coûte cher ! De plus en plus de participants s'en plaignent.

 

L'observation de wikipedia montre que les administrateurs, présentés comme d'innocents techniciens faisant le ménage et assurant la paix de la communauté, ont un réel pouvoir éditorial qui infléchit le sens des articles selon qu'ils accordent ou non l'autorisation de publication à certaines rédactions et qu'ils agréent certains rédacteurs ou les bloquent.


Les administrateurs investissent wikipedia en imprimant à ses articles des orientations  et des partis-pris très nets du fait qu'ils ne sont pas de vrais savants, ils fonctionnent à partir de leurs idéologies, à partir de préjugés dont ils n'ont pas conscience, et du fait du pouvoir qu'ils détiennent : suppression de pages, blanchiments,  interdictions en écriture, effacements réalisés d'autorité, blocages de pages (sur une certaine version) qui deviennent interdites en écriture jusqu'à ce qu'une version qui leur convienne soit établie  : tout cela qui représente des censures de fait et l'imposition de certaines interprétations,  qui s'ajoute à la surveillance de certaines pages et de certains rédacteurs, -et qui représente souvent des pratiques d'intimidations-, blocages de rédacteurs, exclusions, sur fond d'une incompétence et d'un manque de qualification bien trop grand pour pouvoir juger de toutes sortes de sujets.

 

On voit ce que cela donne quand on consulte les pages  Sarkozy ou Le Pen, soigneusement lissées et totalement censurées, à peu près vides de contenu autre que formel et anecdotique, et impossible à corriger ou compléter. Il en va de même pour tous les sujets de politique et d'histoire, et de manière plus générale pour les sciences humaines et sociales.

 

On a vu ainsi qu'il a fallu des années, près de 5 ans en l'occurrence, pour que wikipedia accepte de mentionner sur la page Dieudonné son antisémitisme et ses condamnations pour ce motif.

Deux exemples caricaturaux, parmi de nombreux autres.

 

Un témoignage de wikipédien, sous le pseudo de Meodudlye, concernant les actions de quelques administrateurs, donne une idée de la réalité :

 

"gede" me bloque parce que je fais une blague qu'il ne comprend pas

"Lgd" bloque systématiquement les contributeurs qui font des trucs qui ne lui reviennent pas (et pourtant, les apports de Lgd à Wp sont nuls, il ne contribue que sur les pages de discussions)

"Moez" bloque très régulièrement tous les contributeurs avec lesquels il est en conflit (spécialement sur les thèmes de l'Islam et sur les personnes ayant un rapport même lointain avec cette religion), avec la bénédiction du CAr

"Cosmos" (qui s'est calmé depuis) profitait de son statut d'admin pour imposer ses vues chomskyennes partout, en nous servant Chomsky à la plage, Chomsky va dans les bois, Chomsky fait du bateau, etc.

"Fufu" profite de l'impunité que lui confère son statut d'admin pour insulter ceux qu'elle n'aime pas

"Pierroman" (sous sa nouvelle identité) impose ses vues sur le projet foot pour conserver des articles d'équipe inconnues de 5e division.

etc., etc.

 

vu sur le blog Wikirigoler (billet du 13 mai)

 

Pendant ce temps un wikipédien écervelé sort un papier sur son blog pour dire que si les profs, (qui, on le sait, n'apprécient pas wikipedia), ne contribuent ni ne rédigent en vertu de ce principe, ce faisant se vautrent dans l'indignité.  Rien que cela !

« Dans son opposition de principe à Wikipédia, le professeur se couvre d’indignité pour avoir trahi sa mission. »

 

vu sur Ecrans.fr

 

A cela on ne peut que répondre, si vous n'avez pas compris que ce son les principes mêmes de wikipedia qui sont en cause, essayez de participer et vous comprendrez.

 

Wikipedia est un lieu de querelles à n'en plus finir où il est impossible d'écrire, car cela est tout simplement interdit. Faite d'une compilation de sources sans hiérarchisation, elle admet toutes les sources et toutes les opinions, en principe, ce qui se traduit, d'une part, par des sources et références calamiteuses qui n'ont pas place dans une encyclopédie, (extrémismes divers et irrationalismes en tous genres) et d'autre part, par des choix arbitraires parmi les sources et opinions (inévitable) issus de rapports de force entre les contributeurs, qui n'ont rien à voir avec des choix rationnels et fondés ni des critères savants.

 

La crise est permanente et va s'amplifiant. Il règne une ambiance de pugilat entre les rédacteurs, et la situation ne  cesse d'empirer : l'amplification de la crise est un sujet de déploration.

 

" Les griefs s'accumulent entre les contributeurs. Chaque deux-trois mois (gentil), les contributeurs se déchirent pour d'obscures raisons en se balançant des saletés à tout bout de champ, et en invoquant deux jours plus tard WP:PAP. Pour contourner cette règle, on commence à se battre et à s'insulter sur IRC, Twitter, blogs, e-mails, et j'en passe. Le CaR plutôt que de résoudre les problèmes envenime la situation. Même quand on veut éviter de s'en méler, le bouzin est partout, partout (même sur le bistro...). Et je ne parle pas des copinages.

Une affaire entre deux ou trois contributeurs devient rapidement énorme, disproportionnée, gigantesque, et on sort toutes les pièces d'artillerie pour « solutionner » les problèmes de deux ou trois contributeurs. Je pense pas que ça fasse progresser l'encyclopédie d'un iota.

Si au lieu de cela on essayait plutôt de trouver solutions générales, de prendre du recul et de voir quelles sont les failles dans le système, de trouver quel est le fond du(des) problème(s) ?

On s'enlise de plus en plus dans une crise qui n'est pas récente, hélas !, et j'ai vraiment l'impression qu'on attaque pas le problème par le bon bout. Fabrice Ferrer  14 avril 2011"

 

vu sur le bulletin des administrateurs

 

Conflits, embrouilles, querelles et accusations, ce qui se solde par le départ du plus ancien des administrateurs de wikipedia, Zivax.  Et les querelles se poursuivent, avec des mises en cause et des "droits de réponse" vont bon train. Suite sur le même bulletin.

 

D'autres départs, faisant eux-mêmes  suite à des départs  en chaîne. Les anciens s'en vont, les nouveaux arrivants ont peur (sic), comme l'écrit un témoignage. Et comme l'écrit encore un autre lors de son départ il faudrait "qu'enfin un vrai contre pouvoir vienne équilibrer les prérogatives que s'attribuent tous les jours une toute petite poignée d'administrateurs qui font passer, avant l’intérêt de wikipédia, leur volonté de petits chefaillons orgueilleux avec l'hypocrisie malveillante que leur permet un statut de droit divin."

 

Ces querelles entre personnes et l'impossible harmonisation des articles toujours instables et à nouveau rédigés sans relecture par des personnes suffisamment qualifiées qui les fixent sur une version jugée fiable, cette absence de démocratie (aucun contrôle des actions des administrateurs libres de toutes leurs actions), sont dues aux règles et principes fondateurs de wikipedia : c'est l'écriture collective sous le principe du rassemblement de toutes les opinions possibles qui les expliquent.

 

 

 

 

 

Repost 0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 03:05

Pas si toquées les femmes : elles ne sont que 13% parmi les toqués de wikipedia qui s'activent autour et dans la chose s'imaginant être des "encyclopédistes"

 

Pas folles les guêpes !

 

 

Les statistiques de la soi-disant "encyclopédie-qui-oeuvre-à-votre-bonheur", indiquent que wikipedia,  qu'on sait être une affaire de geeks, -incultes : pléonasme , veuillez excuser la redondance- est rédigée par  un essaim de jeunes mâles imberbes -pléonasme encore pour des geeks. Le New York Times  indique en effet que 13% de femmes participent à ce guêpier et souligne aussi la geekitude de ces contributeurs, comme je l'ai écrit il y a déjà longtemps.



«A cause de ses premiers contributeurs, Wikipedia a beaucoup de points communs avec les geeks hackers hardcore, analyse Joseph Reagle, du Berkman Center for Internet and Society à Harvard.», ce que reconnaît également   Jimmy wales 


 

Les femmes ne constituent qu'une infime minorité de ces affolés de l'encyclopédisme bon marché. Et quelles femmes !

 

femmes.jpg

 

Anthère

 

 

 

femmes-wiki.jpeg

 

 

Notafish

 

femmes-wiki-2.jpeg

Serein

 

Si vous êtes comme ça, téléphonez-moi

 

Si vous êtes comme ci, téléphonez-mi


 

 

 

Repost 0
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 01:22

 

 

La Wikimédia France communique que l'ambition de wikipedia cette année est de lever auprès de ses fans et surtout des entreprises qui la financent,  plus du double de l'année dernière, soit un objectif de 16 millions de dollars (11,5 millions d'euros)  qu'elle s'est fixé « pour couvrir les frais de fonctionnement de Wikimedia Foundation ». Google son premier soutien et sponsor a donné l'année dernière 2 millions $ à soi seul,  et le fondateur  d'E-bay tout autant,  c'est à dire Omidyar Network qui a fait  un don de 2 millions $, à la suite de quoi Matt Halprin, associé et  ancien vice-président d'E-bay s'est vu offrir un siège, renouvelé depuis par décision spéciale, au Board of Trustees de la Wikimedia Foundation. Toutes sommes qui s'ajoutent aux 500 000$ de la part de la fondation Hewlett,  soit déjà 4 millions5 $ dont la provenance est connue, sur les 7 millions $ récoltés. On ne sait pas combien a donné l'industrie pharmaceutique dont wikipedia relaie la publicité, ni quelles autres entreprises encore font partie des sponsors et en échange  de quoi ou de quels services wikipedia se laisse acheter, pour " ne pas dépendre de la publicité " (sic) comme ils disent.

 

Non wikipedia ne dépend pas de la publicité - qui est un financement indirect par les entreprises- elle dépend directement d'elles, et des poids lourds du net qui plus est ! Où est son indépendance à ce prix ?

 

 

 

Les ambitions du tandem Google-wikipedia n'ont pas de limites.  Les deux associés s'étendent et leurs réseaux ambitionnent de prendre toute l'humanité dans la toile au centre de laquelle elles se trouvent, partageant la même idéologie [1]... Pour l'instant elles se complètent et s'enrichissent mutuellement : wikipedia donne du contenu, Google voit son capital augmenter toujours plus. Il en redistribue des miettes à wikipedia qui en retour en dépend.

 

 

On peut aussi ajouter que  Google achète le "libre" : il finance aussi Firefox pour l'essentiel. Il a tellement d'argent, il peut se permettre ces investissements. Comme ça, le jour où ... si jamais ça se pose, s'il le faut,  il pourra les racheter ou simplement les absorber, s'il les tient.  De sorte que Wikipedia travaille pour Google, en dernière instance.

Et Google tient sans doute wikipedia en otage ...

La suite le dira.

 

 

J'ai toujours dit, du reste, que wikipedia est un très utile complément de Google par les fiches qu'elle propose qui répondent immédiatement à la demande de recherche via Google sur chaque mot de la langue.

 

Si ce n'est que, éclipsant ainsi tous les autres sites qui proposent des textes de bien meilleure qualité, ce tandem Google-wikipedia arase le savoir en simplifiant exagérément les réponses et en les uniformisant : à tout sujet se trouve présentée au 1° rang une réponse uniforme, wikipédisée.

 

Notez bien que  cela ne représente un problème que pour les sujets de connaissance, aussi minimale soit-elle (Charlemagne et sa descendance, soit la partition de l'Europe qu'il avait unifiée , le Saint Empire romain-germanique qui éclate avec le Traité de Verdun, par exemple,  tout cela oublié de wikipedia, soit l'essentiel qui manque dans l'article  ; on en avait parlé avec Serein, l'historienne qui ne comprend pas cela, et  qui est accessoirement présidente de wikimedia.fr ).

 

Tandis que pour les informations factuelles, évidemment wikipedia est hyper-pratique donc utile et trouve sa place : si je veux connaître le nom d'un groupe musical, les titres de ses chansons, leurs dates, via wikipedia je trouverais facilement et vite toutes les informations qui m'intéressent rassemblées, ou presque, wikipedia, même dans ces domaines est lojn d'être parfaite.  Et à condition de ne pas tenir compte des commentaires et autres défauts des articles .  Si je veux une appréciation de la qualité de l'oeuvre de ces mêmes groupes,  une critique comme on appelle cela, j'irais lire ailleurs, car ça sera toujours meilleur. Et de même pour toutes sortes de renseignements de toutes sortes,  mais tant que cela reste de l'information factuelle minimaliste et des renseignements techniques.

 

Pour la transmission de la connaissance, du savoir et de la culture, c'est une autre affaire. Mieux vaut chercher par soi-même sur internet, on trouvera toujours de meilleurs documents.

 

 

 

 

notes :

[1] voir par exemple :

                                            Google refaçonne l'humanité

                                            google-wikipedia

                                                                

                                            les ambitions de wikipedia : prendre place à l'école

 

                                            le monde selon wikipedia réécriture et révision de tous les sujets

                                                               


 


voir aussi  wikipedia relai de l'industrie pharmaceutique et de divers groupes

 

 

Repost 0
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 17:38

Faisant suite à l'affaire Houellebecq exposée d'abondance dans les media selon lesquelles l'écrivain aurait repris indûment à wikipedia certains détails de fiches techniques pour les coller dans son dernier ouvrage sans demander autorisation à wikipedia (article précédent), un échange s'engage sur le bistro de wikipedia. Celle-ci, qui prétend pourtant être librement reproductible,  exige d'être citée comme source. Tous les wikipédiens d'approuver comme un seul homme , il y a lieu de s'indigner, wikipedia a été plagiée !     Et de repartir dans leurs habituelles réactions de défense parano : les media, les autres,  les non wikipédiens, personne ne comprend ni ne connaît wikipedia, tous déforment et se trompent. Tous, c'est simple. Tous sauf wikipedia. Habituel. 

 

Il est intéressant de noter que dans le choeur des protestations indignées des wikipédiens  qui parlent tous comme un seul homme approuvant leur chef, Adrienne Alix lorsqu'elle valide l'hypothèse d'un possible plagiat,  et d'une possible plainte, s'élève une voix discordante, pour soutenir l'idée que pour wikipedia ses rédacteurs ne sont nullement des auteurs. Cette voix discordante qui argumente de manière logique, posément, poliment est immédiatement réduite au silence. Toute idée divergente sur wikipedia et son fonctionnement est insupportable à la communauté et non tolérée. Ainsi cet individu qui ne mêle pas sa voix au choeur des sectateurs du grand gourou et de ses moeurs,  est immédiatement bloqué (à vie) après avoir été accusé de vandale, soit quelqu'un qui nuit à l'encyclopédie et participe de sa destruction.

Je rappelle que ça se passe sur le bistro, lieu de discussion informelle où l'on poste tout et n'importe quoi.

Exclu.

 

Ses propos son rayés pour les rendre moins lisibles. Poli et correct pourtant, c'était juste une objection. Intolérable pour la communauté wikipédiennere. Voilà comment ça marche. Qu'on en juge : l'échange est ici.

 

Ce qui montre une fois encore que l'unanimisme est exigé à wikipedia, comme dans une secte, et que le principe fondamental de nos sociétés démocratiques et des droits de l'homme, la liberté d'expression et de pensée, est nié et bafoué.

 

*    *     *

 

 

Suite encore, sur la même page du bistro.

Maintenant que les media ont suggéré cette étonnante idée d'une wikipedia qui pourrait être plagiée, la parano est partie, les wikipédiens voient des "plagiats" partout. Par exemple Courrier international écrit que l'apostasie en islam est le rejet de sa religion par un musulman et cite la parole de Mahomet sur le sujet : "quiconque change sa religion, tuez-le" , ce qu'écrit aussi wikipedia : plagiat.  Faudrait-il inventer une autre définition de l'apostasie que rejet ou reniement de sa religion, et d'autres paroles de Mahomet  que celles citées traditionnellement à l'appui des punitions qu'encourt un apostat ?

 

La folie a commencé.

 

C'était juste un exemple.

 

 

 

ajout le 9 sept un correspondant du blog fait remarquer que le-dit Abbé Rassion avait déjà été exclu sous un autre pseudo. Je n'en doute pas, et on le comprend très bien à lire cet échange.

 

Je précise donc que ce qui est en question c'est l'impossible liberté d'expression sur wikipedia  manifeste par le fait que l'Abbé Rassion est exclu uniquement étant donné que les wikipédiens ont reconnu la même personne, donc ne veulent pas le laisser s'exprimer.


L'Abbé Rassion est rayé et son pseudo bloqué  parce qu'il s'agit d'un ancien contributeur qui s'est déjà fait exclure.

A nouveau il est obligé d'emprunter un nouveau pseudo l'Abbé Louvrage parce que le précédent a été bloqué, comme d'autres.

Il se fait bloquer parce qu'on reconnaît un ancien contributeur bloqué.

écrit Mimi petite souris

ma réponse :

oui, j'ai bien compris et je suppose que tout le monde aussi : il est dit sur  le bistro de wikipedia que l'Abbé Rassion est rayé des listes car ils ont reconnu sous cette signature un précédent participant qui avait été bloqué et banni

Il est évident qu'avec un tel pseudo l'Abbé Rassion, on a affaire à qq'un qui a de l'esprit, n'est pas un béni oui-oui et exprime un désaccord avec la langue de bois monolingue de la wikipedie et ne se cache pas d'emprunter un pseudo pétri d'ironie, forcément un autre que celui dont il usait précédemment [puisqu'il avait été bloqué]

a fortiori quand il revient sous le pseudo , aussitôt banni lui aussi et son message rayé de l'Abbé Louvrage.

On comprend les substitutions de pseudos au fur et à mesure.

 

Je crois que c'est transparent.

 

Ce qui est contesté  -et dénoncé ici- c'est qu'on ne puisse s'exprimer sur wikipedia, le débat est impossible sur les questions de fond : il s'agit là de savoir si les participants sont ou non des auteurs, pas de rédiger un article ;  c'est le fait que les condamnations sont à vie ; c'est le fait que ce sont les individus qui sont punis, montrés du doigt (traités des qualificatifs insultants vandales , trolls et cie) et non les fautes ;  dans ce cas l'Abbé Rassion est accusé de détruire l'encyclopédie, de lui être nusible , ce que répète Boltar, alors qu'il ne s'agit pas d'une rédaction mais on est dans le cadre d'une discussion générale. Comment peut-on nuire à une encyclopédie en participant à une discussion sur le statut des-dits participants ? Or c'est de cela qu'est accusé l'Abbé Rassion, traité de "vandale" = nuisible qui détruit l'encyclopédie. 

 

On est là en plein terrorisme qui procède en dénigrant la personne et en l'accusant des fautes qui sont simplement hors de propos puisqu'on n'est pas en situation de rédaction, mais, en principe , de discussion générale.

La discussion s'avère impossible, ce que j'ai voulu souligner c.q.f.d.

 

 

Alithia

 

 

Repost 0
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 13:12

 

On peut considérer que Wikipedia est un vaste système de plagiat et de pillage du travail des autres puisque toute écriture originale est interdite, et que ses articles sont faits de collages de bribes de savoir ou d'informations pêchées ailleurs et rassemblées comme un puzzle par l'écriture collective. Celle-ci ne procède pas par citations et leurs commentaires  (interdits) mais par plagiats de commentaires de seconde main qui sont loin d'être toujours cités. Wikipedia ignore la citation de textes [qu'il faudrait avoir lu (!)] qu'elle appelle "sources primaires", et qu'il faudrait par conséquent analyser et commenter.  Cela est strictement interdit . Elle préconise en revanche de reprendre des commentaires, qu'elle appelle "sources secondaires", la source n'étant pas toujours citée, les rédacteurs utilisant souvent des résumés ou commentaires de commentaires. Forcément puisque la connaissance des textes n'est pas exigée pour écrire. Ainsi wikipedia dissoud toute notion d'auteur : les auteurs, créateurs, ne sont pas cités, mais uniquement ce qui se dit à leur propos, et ses propres rédacteurs sont incités à aller ramasser sur le net des commentaires pré-mâchés et pré-digérés dont chaque rédacteur apporte un bout.


Il se dit que Houellebecq dans son dernier ouvrage aurait procédé comme wikipedia et l'aurait "plagiée" en lui empruntant quelques descriptions factuelles purement informati ves sur des lieux ou des insectes. Un journaliste du site Slate, arrêté par la platitude des descriptions chez Houellebecq a associé celles-ci à wikipedia passée maître en platitude. Il est allé vérifier, il a trouvé des descriptions proches voire des phrases identiques, comme dans d'autres cas de reprises faites par Houellebecq de prospectus publicitaires ou textes écrits dans la langue administrative.

 

 

 

Je n'ai pas une grande admiration pour Houellebecq, ni ne le considère comme étant véritablement un écrivain remarquable. On ne peut parler d'écriture ni de style chez lui qui écrit  avec la platitude de la langue de la communication, la même dont use wikipedia. Pas étonnant qu'il puisse y avoir des transferts si Houllebecq prend ses informations à wikipedia pour les descriptions encyclopédiques qu'il affectionne. Donc je ne suis pas "déçue" qu'il puisse reprendre wikipedia, comme du reste il reprend d'autres textes tout aussi peu écrits, sans style et descriptifs, qui ne laissent aucune place à l'évocation qui est la capacité propre du langage,  ouvrant à la pensée et au sens, au contraire de l'a simple information, antée sur le besoin et l'utile. 

 

 

Que voulait faire Houellebecq ? Pourquoi écrit-il ainsi ? sont les seules questions.

Le site Slate souligne la similitude de la prose sans caractère de Houellebecq et de celle de wikipedia, issue de collages et estime que s'il y a eu emprunt il est " logique dans la prose houellebecquienne". 

 

En revanche le plus étonnant est qu'à cette occasion soient invoqués de possibles plagiats.

 

Slate titre son article "Houellebecq, la possibilité d'un plagiat" affirmant que " plusieurs passages de «La carte et le territoire» , son dernier livre, sont recopiés de Wikipedia" et qu'il s'agirait là d' une "pratique illégale",  malgré le fait que cet emprunt, est " logique dans la prose houellebecquienne" selon le jugement de l'article qui donne la clef.

La supposée "illégalité" du procédé si copiage il y a,  est difficile à soutenir. Slate ne connaît pas wikipedia manifestement. Car Wikipedia est non seulement recopiable puisqu'elle se prétend "libre" mais surtout elle est elle-même constituée pour l'essentiel  par de la copie, soit du plagiat de textes légèrement réécrits et maquillés pour ne pas avoir l'air, de fragments de textes mis bout à bout et mixés par le concours de l'écriture collective qui nous donne ces jolis articles construits n'importe comment, souvent contrad ictoires et qui ne dépassent pas le niveau de la description la plus plate et la plus naïve, sans pensée, sans aucune originalité : la banalité et le lieu commun étant les piliers de leur "neutralité".

 

Il est remarquable que wikipedia puisse protester via les commentaires de Adrienne Alix, sa présidente,  (de l'association wikimedia) en évoquant un possible plagiat qui pourrait, à la limite, donner lieu à une plainte des rédacteurs des passages en question,[1]  sans mentionner bien sûr que les dits passages sont eux-mêmes précédemment recopiés par wikipedia, dans la plupart des cas puisque les publica tions de wikipedia ne constituent pas des oeuvre originales, strictement interdites par ses règles et rendues impossibles par so n mode d'écriture, mais sont des reprises de commentaires de seconde main, des plagiats de commentaires en somme, et comme dans le cas évoqué présentement, des descriptions techniques ou factuelles qui ne laissent  aucune place à l'interprétation. 

 

  Wikipedia non seulement plagie mais, pour se donner bonne figure elle se réclame du "libre". Sauf qu'au lieu d'être simplement librement réutilisable, comme l'est le logiciel libre -conçu de plus par des gens compétents, ce qui n'est pas le cas de wikipedia- elle exige d'être citée comme source,  après s'être approprié le mixage fabriqué par  elle par plagiat et tout en refusant d'être éditeur responsable de la publication.

 

Vous suivez la double astuce  ?  Libre et réutilisable, annonce-t-elle, mais elle exige d'être citée comme source de ce qu'elle s'est approprié préalablement, comme si elle était un auteur ; et cependant elle n'est ni auteur ni éditeur, par son montage juridique (elle est juste un logiciel mis à disposition des participants) inattaquable de ce fait mais... comme le dit bien Adrienne Alix, elle ne peut de ce fait porter plainte. Il faudrait que ce soit donc le type qui a recopié-utilisé-maquillé un passage de prospectus, texte administratif ou autre, -pour rester dans le cas présent de descriptions factuelles utilisées par Houellebecq- , que ce soit donc celui qui est responsable d'une partie du collage pour une ou quelques lignes, qui porte plainte pour une réutilisation de sa propre réutilisation de phrases banales piquées ailleurs dans les 3/4 des cas. Ridicule ! Eh bien Adrienne Alix qui n'a pas peur du ridicule envisage cette possibilité.

Il fallait oser sortir une telle  énormité, Adrienne Alix l'a fait !

 


 

Il me semble du reste que l'article de Slate épingle autant Houellebecq que wikipedia renvoyés dos à dos pour leur platitude et absence de style   : "

" L'écrivain s'est toujours attaché à décrire la société à travers le langage clinique et formaté de la communication.

Wikipedia, dont l' écriture encyclopédique est fondée sur le consensus mou des contributeurs, rentre parfaitement dans ce niveau de langage qui retire toute émotion aux choses.

On vous laisse juge avec ces fac-similés de La carte et la territoirede [de Houelbecq] et de Wikipedia."

 

 

Il fallait oser rapprocher le non-style de Houellebecq de celui de wikipedia. Slate l'a fait, à juste  titre, le rapprochement est pertinent.

Il fallait oser de la part de wikipedia émettre un soupçon de plagiat imputant à l'autre comme étant une faute ce qu'elle pratique systématiquement car telle est sa règle. Wikipedia l'a fait, et tous les wikipédiens derrière Adrienne Alix comme un seul homme répètent les mêmes bêtises, sinon ils se font exclure (authentique ; voir le bistro) , mais là on parlera d'impudence et d'inconscience pour ne pas employer de mots plus méchants.

 

 

ajout le 7 septembre.

A la question posée plus haut, qui est la seule question concernant le texte de  Houellebecq, soit :  Que voulait faire Houellebecq ? Pourquoi écrit-il ainsi ? sont les seules questions, l'auteur répond lui-même dans une interview video reproduite par le Nouvel Obs et citée par  Libération :

 

Il  juge l'accusation ridicule car il s'agit d'un procédé littéraire qui introduit des décalages entre des registres différents, celui du document, texte réaliste ou trivial, et celui de la fiction, 

« si les gens le pensent vraiment [qu'il s'agit de plagiat], ... ils sont incompétents, ils n'ont pas la première notion de ce qu'est la littérature.»

 

Cette introduction de textes publicitaires ou informatifs  tirés de wikipedia ou de prospectus, «   fait partie de ma méthode.» qui consiste à rapprocher des textes appartenant à des registres distincts, provoquant un "brouillage" volontaire, explique-t-il.

  

« Ce principe de tentative de brouillage entre documents réels et fiction, beaucoup de gens l'ont déjà fait. Moi, j'ai surtout été influencé par Perec ou Borges, insiste l'écrivain. Perec y arrivait beaucoup mieux que moi parce qu'il ne retravaillait pas du tout le fragment et que cela créait un décalage linguistique assez fort »

 

A noter que Houllebecq s'estime lui-même en retrait par rapport à son maître Perec qui lui a inspiré le procédé de copiage de textes insignifiants, -i.e. relevant du plus bas degré de signification possible- lorsqu'il précise  : « La notice encyclopédique n'est pas la plus dure à employer. Je n'ai jamais réussi par exemple à mettre une recette de cuisine comme Perec ni un mode d'emploi» .


  Si le procédé est remarquable chez Perec, je le trouve moins convainquant chez Houllebecq que j'ai du mal à apprécier. Peu importe le jugement qu'on portre sur celui-ci, il s'agit d'un procédé littéraire. Introduire des descriptions techniques minutieuses tirées de fiches wikipedia, des définitions de dictionnaires,  des copies de prospectus, des maths, des recettes de cuisine, des modes d'emploi, au sein de son texte est volontaire. Cest un procédé littéraire de collage produisant un effet de brouillage, qui emprunte des formules qui n'appartiennent à personne.

 

La seule question qui ne se pose pas à l'évidence est celle de l'auteur, inexistant dans une fiche telle que celles dont sert Houllebecq.

Houllebecq ne fait-il pas ressortir précisément que wikipedia est un texte sans auteur, comme le sont les notices publicitaires, les formules mathématiques, les modes d'emploi , textes administratifs ou recettes,  du fait de ses règles d'"écriture collective ?  -sauf exception-.

 

Wikipedia est donc fort mal fondée, pour toutes ces raisons, à apporter de l'eau au moulin de la thèse du plagiat qui pourraît donner lieu à plainte.

 

 

Alithia

 

note [1]  en vertu du principe que la reproduction de wikipedia est dite "libre" à condition de mentionner la source, soit wikipedia en lieu et place de source, selon sa licence GDFL.


Le problème que je soulève est double :

1- comment peut-on (et comment voudrait-on) accorder à wikipedia ce statut de source alors que ce qu'elle publie n'est pas une oeuvre originale,  chose interdite par ses propres règles d'écriture, mais rest epris d'autres sources remaniées et mêlées en des synthèses plus ou moins habiles ?

Sans parler du fait que parmi ses articles certains sont de pures copies : j'ai repéré par ex. des copies de cours de sciences faits à l'université, copiés mot pour mot sur wikipedia. Serait-ce donc légitime dans ce cas , si on en reprend le contenu,  de citer wikipedia comme source ?

La réponse va de soi.

 

2- wikipedia transformant en "article" parfois d'une ligne ou deux à peine, tous les mots du vocabulaire, noms communs et noms propres, tous les nombres, positifs et négatifs, toutes les dates du calendrier et tout ce qui existe ou n'existe pas aussi, faudra-t-il bientôt citer wikipedia comme soi-disant "source" dès lorsqu'on s'exprime sur les sujets factuels puisque lorsque tous, de la reproduction de la mouche oà l'année du courronement de Charlemagne,  sont recherchés sur internet  via Google celui-ci vous donne pour réponse wikipedia en 1° ligne ? donc ces informations auraient wikipedia comme "source", ce que wikipedia voudrait imposer. 

Absurde.

Le principe de citer wikipedia comme "source" est indéfendable et devrait être solidement remis en question.  Ce que n'ont pas encore compris les media. Il s'agit d'une prétention illégitime de wikipedia

A quoi s'ajoute l'hypocrisie de wikipedia.

 Cette dernière prétend qu'il faudrait citer, outre wikipedia qui n'est pas un auteur, les "vrais" auteurs, soit les rédacteurs (nommés utilisateurs, notez-le bien).  Or ceux-ci sont de faux auteurs, des auteurs fictifs puisque pour un très court article vous pouvez avoir des dizaines voire des centaines de participants à sa rédaction. Comment les citer ? En plus ils sont anonymes,  noyés dans la masse, et rédigent sous la condition d'autoriser quiconque à modifier leur rédaction. ce pour quoi ils ne sont pas des auteurs, du point de vue de wikipedia qui les dépouille de leurs droits dès qu'ils entrent dans son système. Et on doit bel et bien conclure à une volonté d'appropriation de la part de wikipedia :  appropriation du travail des autres prélevé et réécrit,  +  appropriation du travail de copie-réécriture de ses rédacteurs, noyés dans la masse et dans l'anonymat.

 

Il ne reste alors que wikipedia comme source, car personne n'ira lire la longue liste de centaines et milliers de modifications intervenues sur un même article pour connaître les pseudos des rédacteurs, que, pour connaître eux-mêmes, il faudrait encore lire la liste de leurs contributions, sachant que les actifs peuvent en faire des centaine spar jours à coup de toute petites modifications.

 

Voilà comment il ne reste alors que wikipedia comme source. c.q.f.d.

Et voilà comment Wikipedia se moque du monde.

 

L'argument est aussi hypocrite  que de prétendre que pour juger de la fiabilité d'un article, le lecteur devrait aller consulter l'historique des modifications, soit au lieu de lire un article sur le sujet qu'il cherche, lire des centaines ou des ùmilliers de versions différentes de celui-ci. C'est se moquer du monde .

 

Wikipedia se moque du monde. c.q.f.d.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 13:55

 

 

 

suite des réponses, sur un autre thème :  le tandem formé par Google et wikipedia et le succès de la seconde grâce au premier, échange que je rends visible ici pour les mêmes raisons, afin que ma réponse soit visible pour Globule au moins, à qui je pose quelques questions et fais une suggestion.  

 

Globule écrit : c'est Google qui fait le succès de Wikipédia, moi je les appelle le "couple liberticide".

 


Cher Globule

 

 

 

Bien sûr que, au départ, c'est Google qui a fait le succès de wikipedia. Après, une fois la machine lancée, ça continue, ça marche tout seul selon une logique exponentielle, compte tenu des classements Google qui mettent en avant les sites sur des critères purement quantitatifs .

 

J'ai écrit là-dessus et j'ai montré comment ça marchait. J'ai écrit sur le sujet, il y a longtemps de cela vu que mon blog existe depuis longtemps.  (1)

 

Vous devriez remonter un peu dans les articles, vu que mon blog a presque 4 ans d'existence, c'est principalement au début que j'ai analysé pourquoi les dérives sont rapportables aux principes fondateurs de wikipedia, ainsi que le fonctionnement concret que j'ai également analysé , tel le lien Google-wikipedia, de même que j'ai mis en lumière le montage juridique sur lequel repose wikipedia qui lui assure irresponsabilité totale et impunité, le manque de démocratie  dans son fonctionnement interne et quant à la manière de traiter ses participants, ce qui va bien avec le manque de respect des règles de base du travail intellectuel et de toute publication etc. etc., d'où découlent cette ambiance charmante entre wikipédiens actifs, et cette hiérarchie de pouvoirs qui fonctionnent à l'arbitraire, qui vous on fait réagir. Elles ne sont que les conséquences, inéluctables, des principes fondateurs. Larry Sanger l'a dit bien avant moi : wikipedia est tombée entre les mains d'un gang (d'un groupe, si l'on traduit en bon français). Les principes de départ étaient illusoires, à savoir qu'une bande de gens inexpérimentés fera, grâce au nombre, mieux que quelques individus savants. Sanger en est revenu, ça ne maarche pas. Evidemment.

 

Je conteste absolument le système J.Wales qui s'achève en Wikia sa société privée qui lui rapporte des milliards en pompant wikipedia  ; qui elle-même repose sur le principe d'un travail gratuit des wikipédiens, qui consiste à aller pomper le travail des autres, soit celui des créateurs, des intellectuels qui produisent quelque chose, un travail et des biens culturels, du savoir, et l'art d'exposer et expliquer ce savoir au grand public, tout cela qui nécessite travail, talent, création, expérience : du métier aussi, pas que des connaissances ; tout ce que wikipedia nie (évidemment, pour pomper, il faut nier qu'on commet un vol).

 

Donc les wikipédiens sont incités à pomper -voler- puisque toute rédaction originale est interdite, il ne peut en être autrement : vaste arnaque à tiroirs, en conséquence,  qui s'achève dans la poche de  J.Wales au nom du "gratuit" du "progrès" du "don" fait à l'humanité entière et autres baratins du même tabac .

 

Toutes choses que j'ai pointées et analysées et que vous avez d'abord niées (en disant que j'étais "négative", trop "critique", que je mettais en cause wikipedia elle-même , ce qui est vrai du reste, pour ce dernier point : qu'elle se contente d'être annuaire et cesse de se présenter comme une encyclopédie ce qu'elle ne sera jamais) . Toutes choses que vous feignez de découvrir aujourd'hui où vous dénoncez le manque de démocratie qui règne à wikipedia : mais c'est le système wikipedia qui est construit sur le manque de démocratie, dont UNE des conséquences, mais pas la seule, est que les participants sont traités comme des moins que rien, et où le rapport de force et l'abus sont la règle, puisqu'ils n'ont pas de droits, puisqu'ils ne sont pas reconnus comme des auteurs etc. Logique. Mais une autre conséquence, beaucoup plus grave pour le public lecteur, c'est que les articles sont souvent faux et orientés idéologiquement, reflétant les préjugés et idéologies des participants installés dans la place. ça, c'est la chose importante

 

C'est évidemment triste et regrettable que certains participants soient mal traités, soient vexés parce qu'on ne leur a pas tissé des couronnes, voire qu'ils aient été victimes de l'arbitraire des administrateurs, mais c'est beaucoup moins grave toutefois que la possibilité pour un support dit "encyclopédie" de répandre rumeurs et autres viols de vie privée sur les personnes publiques, et également des idées fausses et orientées, et de participer de la diffusion de certaines idéologies fausses et politiquement condamnables , des idées anti-démocratiques, anti-républicaines, irrationnelles, voire racistes, antisémites, fascistes et beaucoup de beaufitude. Pour un media qui prétend participer de la diffusion du savoir c'est inadmissible.

 

P.S. j'accorderais plus de sérieux à vos avis, si vous vouliez bien supprimer de votre site l'affirmation selon laquelle je serais de mauvaise foi, d'une part, (page accueil je crois)  et celle selon laquelle mon site dénoncerait une soi-disant tendance neo-nazi de wikipedia. (sur votre page "Wp. jeu de Milgram" observations de wikipedia). Merci d'éviter insultes et déformations, en clair et de me faire dire n'importe quoi.

Je vous défie de démontrer la réalité de telles assertions et d'apporter qq référence ou source que ce soit à l'appui de tels propos.

Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fasse. Ne m'imputez pas ce que je n'ai jamais écrit, svp et que je ne pense pas . Quand vous reprenez mes analyses (vous dîtes maintenant être d'accord avec ce que j'écris) ayez l'honnêteté de citer vos sources et de ne pas vous attribuer le travail des autres. Cette règle est une règle de base de toute publication.

 

Enfin une suggestion.

Votre site fonctionne avec le même logiciel wiki que wikipedia, il dispose des mêmes fonctions, dont ce fameux "chek-user" que vous dîtes avoir supprimé car il serait peu conforme à la légalité.

 

La 1° critique que je fais à wikipedia sur ce point, car elle est contraire aux principes de base de la démocratie (même critique est faire à Google bien entendu) est qu'elle ne communique pas aux participants les fonctionnalités des outils dont disposent les administrateurs, dont ce chek-user.

 

Alithia.

 

 

  note : voyez par exemple

 * comment Google aide à la promotion de wikipedia

* wikipedia et google

 * google-wikipedia  Google et wikipedia : une même entreprise pour recouvrir le monde.

 

  * Google finance wikipedia : 2 millions de dollars de dons  . Cela a souvent été dit Google soutient wikipedia, et Google lui a assuré son succès en promouvant ses articles en première place .

Repost 0
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 13:19

Un échange s'est instauré avec Globule à l'occasion du fait que j'ai cité son site Wikibuster. Si nous sommes d'acccord pour dire que wikipedia ne tourne pas rond et que ses produits ne sont pas dignes d'une encyclopédie pour la plupart, et que la manière dont elle est composée est plus qu'anormale, indigne d'une encyclopédie comme de tout travail qui s'occupe du savoir et de sa transmission, nos points de vue divergent assez nettement.,pour ce qui est des causes des défauts et dysfonctionnements.  Il pense qu'on a affaire à une dérive de wikipedia à partir de commencements qui furent bons sur des fondations saines. Je pense  au contraire que les prroblèmes dénoncés doivent être référés aux principes.

 

J'ai développé les raisons dans des commentaires récents qui risquent de passer inaperçus, c'est pourquoi j'affiche ici l'essentiel

 

Voici donc,  en réponse à Globule qui écrivait qu'il fallait informer le public de la réalité de wikipedia

:

 

Informer le public, oui bien sûr, en dévoilant les coulisses de wikipedia, dont le grand public se soucie peu à vrai dire : il consomme sans se poser de questions, comme pour tout autre objet de consommation.

Les autres, plus instruits, ils savent déjà.

 

Etudier ses travers et comprendre les causes de ses défauts surtout, pour pouvoir informer les institutions ... du fait que wikipedia tue les vraies encyclopédies en prétendant en être une (et même meilleure que les autres, car pour la quantité, c'est vrai, elle les bat toutes et elle est imbattable)...

 

Tout cela se dit dans les milieux de l'enseignement, de la culture, de l'édition, du journalisme où wikipedia s'est taillé une réputation d'inexactitude et de véhicule de rumeurs, violations de vie privée et diffamation .

 

 

 

Wikipedia repose sur ce présupposé hautement contestable parce que faux, que les règles, les instances de vérification (du contenu du savoir et des rédactions) et les instances démocratiques (encadrant la communauté) sont inutiles car elles sont des freins à la prolifération proliférante de wikipedia.

[...]

 

Produit ultra-libéral d'une certaine idéologie de même, wikipedia autorise et cultive les moeurs de la concurrence généralisée,  applisqués à la culture. [doublée du moins de lois possible]

 

 

Penser que "Wikipédia est un bon projet qui a été perverti" revient à se masquer la réalité et ne pas voir que wikipedia est le résultat de ses principes  qui sont en eux-mêmes hautement contestables : libéralisme sans freins de sa conception générale  où c'est la lutte de chacun contre chacun et la devise est que le plus fort l'emporte : peu importe le contenu pourvu qu'on l'emporte sur la concurrence ; relativisme, q  parfaitui met les fachos sur le même plan que les gars honnêtes qui essayent de rédiger honnêtement ; anti-intellectualisme et mépris de la culture, des intellectuels et des vraies compétences : ils ne soupçonnent même pas le rôle critique de la pensée ; conformisme affligeant et interdiction de toute pensée (ce que veut dire la "neutralité"), le tout se rédigeant dans une foire d'empoigne et sous la terreur que les flics de wikipedia font régner pour avoir la paix et faire fuir les très rares individus susceptibles de réfléchir par eux-mêmes qui s'y trouvent  ; les rédacteurs réguliers de wikipedia partagent les croyances les plus répandues et les pires de notre époque, telle que l'adoration des prouesses techniques, impensées, la croyance naîve en la science non interrogée, ignorance, aveuglement et irresponsabilité politiques, etc. 

 

[...]

 

= je dis que l'absence de règles et de lois communes, dans toute collectivité quelle qu'elle soit aboutit à la dictature. C'est inévitable, c'est une loi du genre. Les lois protègent des hommes, cela a été bien expliqué par les grands philosophes et penseurs politiques, Rousseau, le plus républicain, comme Montesquieu le libéral (libéral mais pas taré à la différence de Wales).

 

 

[...]

Globule affirme en conclusion qu'il faut à wikipedia des règles stables et des lois écrites. Parfait. En apparence tout le monde est d'accord  et on se demande qui pourrait dire le contraire n'est-ce pas, tant cela semble évident ?

 

Qui ? Mais J.Wales, fondateur de wikipedia, qui précisément énonce cela à sa fondation et qui n'est pas contesté par ceux qui acceptent de participer à wikipedia. Elle est fondée sur 5 principes très généraux, établis par un seul homme, Wales,  et dits "non négociables", le 5° étant "osez vous passer des règles" et l'ensemble autorisant la "communauté" à inventer toutes les règles qu'elle veut : prolfération de règles, non écrites, contradictoires entre elles, décidées-votées par une pignée de gugusse dont on ne sait d'où ils sortent et  s'ils seront encore memebre de wikipedia demain, règles qui peuven acceptent de participer à wikipediat être invoquées selon les besoins et intérêts du moment, éminemment varaibles, à la tête du client bien sûr, et évidemment interprétées de manière fantaisiste voir ridicule et avec mauvaise foi.

 

Accepter de participer à wikipedia c'est accepter de participer à un système, qui s'avoue lui-même non démocratique, aux règles changeantes,  non écrites, invoquées à la tête du client ; un système hors-la-loi (les lois nationales sont contournées, celles de la publication aussi) ; où les règles du travail intellectuel  sont ignorées et piétinées ; où les participants sont incités au pillage du travail des autres ; où les intellectuels, les plus compétents sont détestés donc marginalisés et empêchés voire exclus , car ils s'aperçoivent de l'escroquerie et n'aiment pas être traités comme des bêtes de somme utilisées pour le pillage et la réécriture pour masquer ce pillage.

 

 

Alithia.

 

 

Repost 0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 22:20


Sur la question du plagiat opéré par wikipedia, un professeur de musicologie qui tient un site de musicologie (musicologie.org) remarque que wikipedia a  pillé de nombreuses pages de son site recopiées sur wikipedia. Il fait remarquer la chose à quelque administrateur wikipédien (Kirtap apparemment). S'ensuit une discussion surréaliste. A la demande de reconnaître et donc de corriger les copies en les supprimant, il va rencontrer toutes les arguties possibles, y compris les plus ridicules et la mauvaise foi la plus épaisse aussi . L'administrateur argue que l'historique a été blanchi de sorte qu'on ne sait pas qui est ou sont les auteurs des copies et de ce fait... il ne les retire pas mais invite le prof de musicologie à venir participer à wikipedia.


L'auteur du site pillé a l'impression que wikipedia se permet toutes les irrégularités au nom d'une prétendue "diffusion du savoir" et qu'il a affaire à une secte qui procède comme elle l'entend sans reconnaître les règles et lois qui valent dans la société. ça rappelle de vieux souvenirs . Aujourd'hui l'article figure toujours en  l'état, ayant intégré les copies du site musicologie non retirées et quelque peu modifiées de sorte que  les wikipédiens dénient le fait de la copie, et sur la page de discussion il est précédé de cette en-tête censée valoir pour  "justification" : une partie de l'historique a été retirée -on lit bien l'historique, indiquant les pseudos des rédacteurs, et non le texte objet de la copie, a été retiré ; citation : " Une partie de l'historique de l'article « Adam de la Halle » a été retirée de Wikipédia pour des raisons de respect du droit d'auteur. " . Traduction : pour ne pas reconnaître le pillage  et pour ne pas se mettre en conformité avec la loi, wikipedia a retiré le nom de l'auteur de la copie et non la copie elle-même, de sorte que la personne lésée dont le travail a été pillé ne peut rien obtenir, ni de wikipedia qui refuse le retrait, ni de l'auteur de la copie dont toute trace a été effacée.

Autrement dit wikipedia et les wikipédiens justifient la copie pour s'approprier le texte qui  les intéresse en manipulant l'histoire (l'historique de la rédaction de l'article) afin que la copie ne puisse être établie.

Ce qui fait dire à l'auteur du site musicologie.org que
:

" C'est vraiment un monde ce monde en dehors du monde... Une secte ?" 

" Le problème de la Wikipédia, est que ses ouailles, tout en clamant vouloir diffuser du savoir, sont atteints de mysologie, parce qu'ils refusent le travail du savoir, qui se résume pour eux à ramasser sur la Toile par coupés-collés." l'auteur de ce site,  Jean-Marc Warszawski, musicien, docteur en musicologie a remarqué ce que j'ai remarqué à propos de wikipedia : inculture et paresse, malhonnêtteté intellectuelle, sont les principales caractéristiques des rédacteurs les poussant au pillage du travail des autres, ce à quoi wikipedia et ses règles aberrantes les incite de sorte qu'ils se livrent cyniquement, en bidouillant les textes qu'ils pillent pour masquer leurs plagiats et refusent de reconnaître les dits plagiats et copies quand les leur met sous le ne.




voir le site musicologie.org où l'ensemble est expliqué


Repost 0
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 19:13


Voici la participation d'un correspondant.




L'inculture est un trait majeur des wikipédiens réguliers, ceux qui s'occupent de sa gestion et de sa surveillance. En règle générale ce sont tous ces professionnels de l'informatique et scotchés à leur ordinateur, qui ne lisent pas de livres papier,  et dont la culture générale est plus que mince et la connaissance des Humanités tend vers zero. Ils ont une formation d'informaticiens, de techniciens ou d'ingénieurs, de scientifiques aussi parfois mais qui se borne à leur discipline. Ce sont souvent des geeks, des ados, des désoeuvrés qui ont fait de Wikipédia leur loisir préféré. Ils ont pour point commun l'ignorance totale des sciences humaines et des disciplines littéraires et de la philo qu'ils se sentent autorisés à mépriser et à ridiculiser, car non utiles, non efficaces, donc sans valeur à leurs yeux. Effectivement les représentants de Wikipédia du genre Anthère ou le présent responsable [cité dans un précédent post comme ignorant tout de la philo et se permettant de mettre en doute que je sois prof de philo] 1-  ont donné le ton et leur ont fourni cet argument ridicule qu'on peut se passer de rigueur et de connaissances dans ces disciplines donc on peut les ignorer ou dire n'importe quoi à leur sujet.


A Wikipédia il est bien porté de ridiculiser ces disciplines et les intellectuels qui s'y exercent, à l'image du discours des dirigeants qui fournissent des raisons de leur mépris aux ignorants peu cultivés qui ont fait de Wikipédia le sommet de la culture et le champion de toutes les réalisations internet, à leurs yeux. Le discours wikipédien considère qu'aucun critère , aucune méthode, aucune rigueur ne sont exigés dans ces disciplines où l'on peut écrire n'importe quoi, ce qui les autorise à écrire sur des sujets qu'ils ignorent.

C'est effectivement une question de culture et de respect de celle-ci dont le présent polémiste témoigne qu'il en est dépourvu.

Il [le même responsable chargé de la publicité de wikipedia]1- ignore que Socrate s'adressait à tous pour questionner leur savoir et questionner et  mettre en question leurs idées et leurs croyances qui se révélaient des préjugés, et ceci dans tous les domaines des siences aux arts, aux techniques et différents métiers, des valeurs et vertus à la politique, du langage aux représentations. Socrate a montré qu'aucun domaine de la connaissance et de la vie n'échappe au questionnement philosophique et à son exament rationnel.

Même Wikipédia le rappelle à sa manière un peu maladroite, dans l'article "philosopher" il est écrit :

"la philosophie couvre tous les domaines de la réalité, puisque son objet par excellence est la réalité même" .

Les chefs d'orchestre du discours wikipédien toujours prêts à se moquer au nom de Wikipédia, des Lettres et sciences humaines et de leurs acteurs, des intellectuels des profs, de la philosophie et des philosophes,  et de vous Alithia qui n'êtes "que" prof de philosophie (et en plus ils le mettent en doute avec élégance et beaucoup d'esprit) ne lisent même pas la publication qu'ils défendent, avec de très mauvais arguments... qui montrent précisément qu'ils sont loin d'être des intellectuels et méprisent ouvertement la culture et ses acteurs


Je continue ma lecture et ma citation de l'article "philosopher" de wikipedia que ses responsables n'ont manifestement pas lu et dont ils ignorent les bases de la philosophie et ce qui la rend précieuse à la civilisation .  Sinon ils diraient moins de bêtises sur la philosophie et montreraient moins leur ignorance  et leur mépris de ce qu'elle est et de ce qu'elle a de spécifique . Et comme votre éminent responsable qui montre qu'il n'a rien compris à la philosophie dont il ne connaît pas le premier mot, ce qui l'autorise croit-il à vous traiter par le mépris, les wikipédiens sont bâtis sur le même modèle qui témoigne d'un solide mépris de la culture et de la culture philosophique en particulier.  Le plus haut placé chez Wikimedia et Wikipedia, ce prof d'informatique très fier de ses diplômes chargé de la représentation de WP par WM, montre encore ce qui est typique des wikipédiens habituels, à savoir qu'il ne comprend pas pourquoi la philosophie interroge tous les domaines de la connaissance et de la vie et ose les questionner et les penser et même se trouve fondée à formuler des jugements sur tous les sujets qu'elle étudie :

" L'idéal philosophique est donc de penser par soi-même, de se fixer à soi-même sa propre norme. Être libre, cela peut donc signifier participer activement et consciemment à l'histoire du monde en étant son propre guide.

Mais, dans ce cas, pourquoi la plupart des hommes se contentent-ils d'une philosophie spontanée, i.e. d'une sagesse du sens commun qui n'est pas vraiment éclairée ? Parce que la philosophie, qui impose de se mesurer à la complexité du monde, exige de :

  • penser, donc prendre le risque de voir ses croyances détruites par la critique ;
  • penser, donc effectuer un effort de travail intellectuel volontaire.

Il y a ainsi deux positions possibles devant la philosophie :

  • la rejeter, ce qui revient à admettre les préjugés, les opinions extérieures, et se laisser manipuler ;
  • l'accepter, se construire une conception du monde, penser et philosopher.
Si tout le monde pense, certains seulement pensent sur leurs pensées, c'est-à-dire ont une pensée réflexive, critique et questionnante."


Et ceci encore que les wikipédiens devraient essayer de comprendre , suite du même article :

" Pourquoi certaines personnes se passionnent-elles pour la philosophie, alors que d'autres semblent la mépriser ? Les philosophes en donnent plusieurs explications, qui se retrouvent d' Héraclite d'Éphèse à Bertrand Russell en passant par Descartes. On peut retenir les points communs suivants :


A. Vivre sans philosopher, i. e. sans réflexion sur nos actes et sur le sens de nos valeurs, c'est ne pas vivre réellement ; l'idée de sommeil est fréquente, par exemple, pour Héraclite :

Les autres hommes ignorent ce qu'ils ont fait en état de veille, comme ils oublient ce qu'ils font pendant leur sommeil.

Et pour Descartes :

C'est proprement avoir les yeux fermés, sans tâcher jamais de les ouvrir, que de vivre sans philosopher.

Le refus ou l'absence de la philosophie entraîne donc une vie d'ignorance, une vie que l'on passe sans en prendre conscience, dans l'obscurité ou le sommeil. C'est un point important car le reproche de passer à côté se retourne parfois contre le philosophe. Ainsi Platon note-t-il que le philosophe est un être maladroit, car ses préoccupations ne concernent pas la vie quotidienne ; il est donc sans expérience, ignorant ce que les autres croient important. Il passe alors pour un homme peu sûr de lui, et pratiquement pour un imbécile, ou au moins pour quelqu'un qui cherche à fuir ce monde par la recherche de vérités éternelles (cf. Théétète).

Mais pour le philosophe, vivre sans la pensée, ce n'est pas vivre.

B. Le point de départ de la vocation de philosophe est souvent décrit comme procédant de l'étonnement et du doute. De cet étonnement, plusieurs interprétations sont possibles :

  • l'étonnement comme prise de conscience que l'on ignore quelque chose ; dans ce cas l'étonnement prend la forme d'une question. Par exemple: quel est le principe des choses ?

« C'est en effet l'étonnement qui poussa comme aujourd'hui les premiers penseurs aux spéculations philosophiques. Au début, leur étonnement porta sur les difficultés qui se présentaient les premières à l'esprit ; puis, s'avançant ainsi peu à peu, ils étendirent leur exploration à des problèmes plus importants, tels que les phénomènes de la Lune, ceux du Soleil et des étoiles, enfin la genèse de l'Univers. Or apercevoir une difficulté et s'étonner, c'est reconnaître sa propre ignorance (c'est pourquoi même l'amour des mythes est, en quelque manière amour de la sagesse, car le mythe est un assemblage de merveilleux). Ainsi donc, si ce fut bien pour échapper à l'ignorance que les premiers philosophes se livrèrent à la philosophie, c'est qu'évidemment ils poursuivaient le savoir en vue de la seule connaissance et non pour des fins utilitaires. » (Aristote, Métaphyique, Livre A).

  • l'étonnement comme le vertige des doutes que l'on éprouve face à l'inconsistance de la réalité. C'est l'explication de Bertrand Russell : le monde est-il réel ? Nos sensations ne nous trompent-elles pas ?
  • l'étonnement comme peur face à l'inconnu, et notamment face à la mort. Dans ce cas, le philosophe se demande s'il est possible de vivre véritablement en ayant conscience de notre finitude. La mort n'est-elle pas une injustice flagrante ?
La philosophie naît de notre étonnement au sujet du monde et de notre propre existence, qui s'imposent à notre intellect comme une énigme dont la solution ne cesse dès lors de préoccuper l'humanité. (Schopenhauer).

Un personnage de Boris Vian laisse entendre ce qui pourrait constituer la mort de la philosophie : Du moment que j'ai tout ce qui est nécessaire à mes besoins, je n'ai plus besoin d'être intelligent (quid pourtant du besoin de comprendre, pour ceux chez qui il existe ?). Il reprend ainsi sciemment ou non une position de Renan : l'humanité de l'avenir sera-t-elle formée d'« indolents ne cherchant qu'à se chauffer au soleil » ?"

 

A quoi s'ensuit la question les wikipédiens sont-ils ces nouveaux indolents aux besoins satisfaits qui se dispensent de douter, de s'interroger et de penser , toutes activités qu'ils méprisent, à l'image de ce que dénonçaient Renan et Boris Vian ?

 

Je ne serais pas loin de le penser.

 

_______________________________________________________________________________________________________________

 

 

Noter que cet article a été écrit par un philosophe, Caton, étudiant en philosophie avancé dans ses études, en 2004. Un article tout à fait honorable  pour une publication de vulgarisation, ainsi que le sont ceux qu'il a également écrits et auxquels il renvoie. En 2009, soit six ans plus tard, l'article est toujours dans l'état où il l'a laissé mais un wikipédien-type, administrateur et ignorant en philo,  (TigHervé) incapable de juger de l'intérêt de l'article, propose purement et simplement de le supprimer car  dit-il, son titre est composé d'un verbe, ce qui "ne correspond pas aux normes de wikipedia".  On appréciera le critère , très scientifique.

 

Que les normes de wikipedia, son idéologie et les lacunes de ses membres responsables  dans le domaine de la culture et des Humanités en particulier, soient éloignés de la philo et de la formation qu'elle dispense, fait partie des plus grands défauts de wikipedia que l'on peut en effet déplorer.  Car wikipedia invente des normes contradictoires avec celles d'une encyclopédie et de la vulgarisation du savoir en général et de la transmission de la culture.

 

Lorsque ses membres responsables sont mis devant ce fait et exposés à cette critique ils ne savent que répondre par l'attaque personnelle et l'injure. Ce qui confirme précisément le bien-fondé des critiques adressées au système wikipedia où les plus incompétents jugent les plus compétents et ruinent leur travail si l'occasion leur en est donnée.


 

Alithia

 

 

1- note ajoutée par moi

 

Repost 0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 21:04


L'ambiance qui règne à wikipedia est épouvantable : ce ne sont qu'accusations et menaces des administrateurs contre celui qui leur déplaît ou ose ne pas être d'accord et critiquer quelque saillies d'un administrateur. Ce ne sont vraiment ni une ambiance ni des échanges de collaborateurs d'une encyclopédie, mais plutôt ceux d'une tribu s'étripant après un banquet arrosé.



Pour ceux des lecteurs qui ne sont pas dégoûtés de lire la prose des échanges wikipédiens et pour ceux qui ne connaissent pas cette dernière et ne savent pas de quoi sont faits les doux mots que s'adressent ces individus, ni ne connaissent la bonne ambiance qui règne à wikipedia, allez donc voir sur le bulletin des administrateurs où pleuvent les accusations contre les copains, immédiatement assorties de demandes et menaces de blocages indéfinis -autrement dit bannissement à vie-  pour un mot , un seul mot écrit contre un administrateurs du genre "tu fais régner la terreur", ce que celui-ci nie en menaçant aussitôt l'inconscient wikipédien des foudres du bannissement.  Ce qui sans doute devrait prouver qu'il ne fait pas du tout régner la terreur !


Sur le dit bulletin les passages suivants "blocage pour attaques graves " et "le grand retour" vous donneront une tranche de vie tout à fait intéressante sur les gens qui tiennent wikipedia en main, la surveillent et la contrôlent, sachant que ceux qui la composent, -je ne parle que des très rares articles dignes de ce nom- sont des gens extérieurs à wikipedia, sous IP ou de passage,  des gens cultivés, étudiants en thèse, profs ou chercheurs qui font un passage rapide sur wikipedia et s'en vont... ou se font exclure s'ils s'attardent car là ils vont devenir, forcément, des contradicteurs de la bande des incompétents, souvent de mauvaise foi en plus,  dont est composée la communauté wikipédienne. Seuls les membres extérieurs à la secte wikipédienne sont en effet capables de rédiger quelque chose qui tienne . Ce sont eux, les seuls,  qui composent véritablement et rédigent les seuls articles dignes d'être considérés comme tels.


De plus on trouve plus loin sur ce même bulletin une discussion oiseuse où il s'agit de savoir si on va continuer à tolérer longtemps un utilisateur , HDD,  qui sévit depuis des années avec  la fabrication in cessante d'articles antisémites, négationnistes, racistes, truffant le jolie encyclopédie de citations et de références à partir de sites négationnistes interdits en France par décision de justice dont il s'évertue à introduire les liens 1-.
  L'affaire demande débat pour ces wikipédiens qui n'ont décidemment rien dans le crâne.et n'osent pas le punir pour de si légers motifs . Evidemment, pour eux, beaucoup plus grave que le négationnisme , il y a des gens qui mettent des majuscules alors que wikipedia a décidé -paraît-il-  le contraire. Donc on ne peut régler la question de HDD et on continue à te tolérer avec sa propagande infecte, tandis que ceux qui corrigent les majuscules, si tel ou tel admin a décidé le contraire, en évoquant un soi-disant "règle" stupide que wikipedia énonce, est viré s'il insiste.

C'est cela wikipedia.




ref du bulletin

ref de l'article du blog où j'expose le sujet des véritables auteurs qui composent les rares articles au contenu digne d'être cité :

qui écrit wikipedia ?


qui rédige wikipedia ? qui la consulte ?


rappelons aussi

les rédacteurs de wikipedia ne sont pas qualifiés -suite


sachant que wikipedia n'est pas du tout protégée contre la publicité et la propagande ; voir d'autres articles qui ne relèvent pas du blog tel celui-ci :

Qui rédige les articles de Wikipedia sur les éditeurs juridiques ?



note 1- rappelons que le présent blog est mis sur liste noire par wikipedia, à savoir qu'il est impossible de le citer. Même par son nom sans lien internet.  Un flic avisé de la wikipedie se charge aussitôt d'en retirer le nom. Ceci par souci d'éviter la "pollution" (sic).
Tandis que les pires sites négationnistes et racistes, interdits par décision de justice, ne sont pas, eux, mis sur liste noire, comme on le voit par les citations de HDD que les wikipédiens hésitent à punir. Et ça fait plus de 5 ans que ça dure.
Pas mieux que la publication des Protocoles  des Sages de Sion publiés par wiki-je-ne sais-pas-quoi, sans doute pour l'éducation de la jeunesse diront les responsables de wikimedia et que ses mêmes responsables refusent de retirer bien que la diffusion en soit interdite, même quand le MRAP le leur demande.
cf

MRAP demande à wikimedia de cesser la diffusion d'un texte interdit


la protestation du Mrap

et la réponse vient d'un des principaux responsables de wikimedia.fr, David Monniaux, qui écrit sur son blog-langue-de-vipère où il étale sa haine des intellectuels, des universitaires et des journalistes toutes catégories confondues, que wikipedia n'a pas à satisfaire des "demandes privées" (sic).  Par là il entend la loi qu'il met dans le même sac et à laquelle il accorde même statut qu'à des revendications communautaires particulières ou à des discours négationnistes. 


Intéressant aveu.
(en dec 2008)
Repost 0