Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 15:45

fonctionnement        Les journalistes de France-culture et du Point ont lu le blog, à partir du quel ils interrogent wikipedia

la-reunion-j-dug.jpgphoto J Dug l'Internaute


Sous le titre « wikipedia sous influence ?»  France-culture  27 juin 07  et article du Point :

 
 
 

Une émission de France-culture « du grain à moudre » de Julie Clarini et Brice Couturier le 27 juin 07 pour laquelle les journalistes se sont largement inspirés du blog . Elle est ainsi présentée :

 
 
 
 
« Comme il apparaît sympathique, le projet de constituer une encyclopédie […] Quel que soit le sujet de nos enquêtes, nous voyons désormais apparaître, dès la première page, l’inévitable article de Wikipedia. Wikipedia est le 6° site consulté dans le monde via le moteur de recherche Google. Tous les enseignants, vous le diront, une proportion très appréciable et toujours croissante des travaux de leurs élèves et étudiants procède d’une consultation intensive de l’encyclopédie en ligne. Et c’est bien là où le bât blesse […]. Le stock d’idées sur lequel nous fondons notre parcours devra de plus en plus à wikipedia. D’où le caractère stratégique de ce corpus en constante mutation.

C’est ce qu’ont compris, semble-t-il, un certain nombre de réseaux d’influence, qui ont entrepris de tirer dans le sens qui leur convient la rédaction des articles wikipédiés. 

 
« J’ai tendance à penser que wikipedia est une pseudo-encyclopédie, incapable d’assurer la fiabilité des articles, ni leur neutralité, partiale, bourrée d’idéologie, de partis-pris, de préjugés, de propagande, bref bourrée d’erreurs », écrit Alithia, une prof de philo qui anime depuis quelques mois un site entièrement consacré à tenter de repérer ces tentatives d’infiltration sur wikipedia des réseaux de propagande les mieux organisés, l''« Observatoire de wikipedia».


 
Il semblerait que les réseaux extrémistes se soient infiltrés dans la rédaction de biographies les intéressant de près.»
 *

*       *
 
 

Petit résumé et commentaire de l’émission :

 
 

Les journalistes prennent pour exemple l’article Fidel Castro qui évite de dire la répression des intellectuels et le contrôle de la pensée et celui sur Soljenitsine qui affirme que celui-ci fut « accusé d’antisémitisme en raison de son opposition au pouvoir soviétique » (donc le pouvoir devait être juif, concluera le lecteur du type petit élève pas au courant) et ils demandent : comment est-ce possible ?

   
 * L'art de répondre à côté : le seul critère incontestable, c'est la quantité. 


D’emblée la représentante de wikipedia répond à côté : évoquant  l’absence de pouvoir des administrateurs sur le contenu , sans mentionner que ceux-ci ont le pouvoir de bloquer sélectivement et l'art de faire fuir les meilleurs contributeurs, avec leurs punitions à tors et à travers, ce qui n'est pas sans incidence sur le contenu...  Et à la question « pourquoi y a-t-il des dérapages ? » elle oppose l’habituel argument des wikipediens : c'est un site « en construction » synonyme, faut-il entendre, de « en cours d’amélioration » évidemment, alors que tout prouve le contraire car cette supposée « amélioration » n’a pour justification que la quantité d’articles. Elle conclut « ça marche très bien ».


L'argument quantitatif impressionne un instant, à condition toutefois que le questionnement ne fasse pas revenir à la seule vraie question, celle de la qualité.
 

 

Quand lui sont cités des exemples d’articles manifestement écrits par des gens d’extrême-droite ou représentants de groupes d’extrême-droite (citant le blog) elle répond l’habituel : ça n’est pas la règle (qui a dit le contraire ? il y a bien d’autres groupes de pression : les partisans de l’irrationalisme et des pseudo-sciences, les sectes, Dieudonné- les Ogres, le Réseau Voltaire, les islamistes, certains Etats qui contreviennent aux droits de l’homme, et qui font surveiller leur image sur wikipedia , que sais-je encore ? ).

 
 

Cependant elle doit reconnaître qu’il n’y a « aucune étude chiffrée » et qu’ « on manque de système d’évaluation » .

Autrement dit affirmation gratuite et de plus contestée que celle de l'amélioration sous prétexte de progrès quantitatif et qui ne répond de toute façon pas à l'objection de la présence de groupes d'influence.


Elle prétend également que c'est le nombre de contributeurs qui fait la qualité de l’article.
Ce qui est  largement réfutable cependant car cela dépend complètement des articles. Souvent c'est exactement l'inverse qui est vrai.

Toujours l'argument quantitatif qui est plutôt faible.

D'autant que,
à l'argument d'une prétendue amélioration, sous prétexte d'augmentation quantitative, j'opposerai au contraire qu'il est établi que, au fur et à mesure que wikipedia se développe ses défauts s'aggravent, son contenu se dégrade ; [voir étude la Recherche  citée sur le blog wikipedia irréformable : articles faux, accumulation d’erreurs et de stupidités.]

 

Problème tout de même que wikipedia soit souvent erronée ou lacunaire car, font remarquer les journalistes, avec internet les « erreurs se diffusent très rapidement »

 
 
 * Retour à la question de la qualité : là wikipedia n'a rien à dire. 
  
 

L’historien invité de l’émission cite l’article de Roy Rosenzweig voir lien , un historien ayant analysé le domaine de l'histoire sur wikipedia. L'historien américain conclue à la très mauvaise qualités des articles qui se bornent à des descriptions sans fil directeur, et à l’accumulation de détails événementiels . [je l'ai cité sur le blog]

 
 

L'historien invité à France-culture ajoute que sur wikipedia les faits historiques ne sont pas forcément faux mais les articles sont composés d’accumulation de faits, sans analyse ni mise en perspective. Il manque le métier d’historien, restituant le contexte , introduisant différentes perspectives tandis que wikipedia présente un monceaux d’événements, une masse de faits, où le lecteur se noie , les articles sont truffés d’anecdotes, les articles deviennent vite illisibles.

 
 
La journaliste du Point souligne les dangers de wikipedia car celle-ci se présente comme une encyclopédie et passe pour délivrer la vérité !
 
 
 

Quel paradoxe quand on sait que la « méthode » wikipedia c'est « surtout pas la vérité, mais la neutralité » ce que va rappeler encore la représentante de wikipedia .

La journaliste s’inquiète de ce que « les jeunes journalistes prennent wikipedia pour argent comptant » ; de même « les professeurs se plaignent-ils que leurs élèves prennent leurs sources dans wikipedia » quant aux erreurs « au commencement on pouvait parler d’erreurs de jeunesse mais maintenant c'est moins excusable ». En effet, avec le temps, wikipedia ne s’est pas corrigée, tout au contraire : la mise en pratique de ses principes a donné une aggravation des défauts, comme nous l'avons vu.



 
* Retour à la question des groupes d'influence : Mme wikipedia nie, et produit des contre-vérités.
 

 

La question revient de la vulnérabilité de wikipedia aux groupes de pression les journalistes insistent et lui rappellent qu’Alithia relève la proportion curieuse de liens au Réseau Voltaire sur wikipedia (voir sur le blog)

  
 

Mme wikipedia répond : si c'était le cas, çà se saurait ! ils seraient repérés !

 
 

Contre-vérité manifeste car cela se sait, ils ont repérés pour truffer wikipedia de centaines de liens qui sont remis à peine effacés.  Mais  les administrateurs laissent faire car, à peine l'affaire fut-elle soulevée par un administrateur qui proposait de bloquer ce site, que ces liens furent remis , dans des centaines d'articles différents, ce qui ne peut se faire « en un seul clic » contrairement à ce que prétend Mme wikipedia,  qui ne manque pas d'aplomb. Car c'est un énorme travail : il faut d'abord repérer tous les articles où le lien a une raison d'être et le remplacer article par article .


Travail tellement considérable même, qu'il ne peut se faire manuellement. Il y faudrait des jours et des jours. or les liens ont été rétablis dans la journée . Explication ? Le Réseau Voltaire bénéficie forcément d'une complicité à wikipedia en la prsonne d'un (ou plusieurs) administrateurs qui apu user du programme spécial de relevé des suppressions et de restauration dont ne disposent que les administrateurs.


Encore une de ces contre-vérités dont elle n'est pas avare
. Mais Mme wikipedia ment avec une si belle assurance que personne n'ose mettre en doute ce qu'elle affirme.

 
 
 

Précisément repéré pour avoir placé des centaines de liens sur wikipedia, le Réseau Voltaire, les rétablit à peine effacés et wikipedia accepte, lde fait, alors qu'elle pourrait bloquer ces intrusions : il existe un programme pour cela. Bien entendu Mme wikipedia n’a rien remarqué et n’est pas au courant. Voir Propagande sur wikipedia : les preuves que le réseau voltaire infiltre wikipedia et  Dieudonné le réseau voltaire qui les soutient ? et aussi avec complicité des administrateurs et absence de démocratie

 
 
 

La journaliste du Point rappelle cependant que l’un des fondateurs Sanger a lâché wikipedia et affirme qu’ « il faut absolument travailler sous la direction d’experts avec des auteurs responsables ». Elle ne précise pas que celui-ci considère que «  wikipedia est tombée entre les mains d'un gang », ni que la raison du désaccord et de sa critique est la question de la vérité.

 
 
 

Un historien reprend la dénonciation faite ici-même de l'article « blasphème ». Il remarque que lorsqu’on achète un journal, on connaît sa ligne éditoriale, de même pour toute publication dont on connaît l'auteur. On est donc en mesure de juger. Tandis que pas avec wikipedia qui se présente comme une encyclopédie et prétend n’adopter aucun point de vue, et n’a aucune ligne éditoriale. Il cite l’article du blog dénonçant le point de vue adopté par l’article « blasphème » de wikipedia qui présente le blasphème comme « l’agression d’une communauté par une autre » et appelle à « la répression de l’Etat » sans mentionner de qui émane cette revendication, bien entendu, soit l’Organisation de la Conférence islamique.

 

Article écrit du point de vue islamiste, mais qui ne le dit pas et que personne ne peut corriger sur wikipedia, car, comme pour les articles concernant l'islam politique, l'antisionisme  comme ils disent, la laicité, les droits de l'homme et tous les principes du droit international qui peuvent venir contrarier la charia, des patrouilles pro-islamistes veillent qui imposent leur point de vue. .

 
 
* comment s'écrit wikipedia :
[
à nouveau  la question du contenu, du sens , de la qualité]
 

Question suivante des journalistes reprenant encore le blog : wikipedia fonctionne au dogme d’une supposée « objectivité absolue », qui aboutit à « mettre tout les faits, toutes les théories, sur le même plan » , de sorte qu’au résultat « ça manque de sens et de mise en perspective »

 
 
 

Mme wikipedia nie et prétend que tout n’est pas mis sur le même plan, simplement wikipedia est le reflet de la société (en quoi elle dit vrai : reflet de l’opinion commune, avec ses travers, illusions et erreurs comprises et toutes ses idéologies des plus obscurantistes aux plus ridicules en apssant par les plus infectes : elles ont toutes droit de cité sur wikipedia, sans problème)

 
 
 « on s’efforce de respecter les différents pt de vue » dit-elle et « les articles ne doivent pas adopter un point de vue particulier ». Elle énonce ici  le dogme de wikipedia .



*
  occasion pour Mme wikipedia d'expliquer  comment s'écrit wikipedia

 

Et là, ça devient très intéressant. Lisez attentivement.

 

Et elle prend un exemple : celui d’un biologiste ayant fait la théorie de l’existence de différentes races humaines, Agassiz. Un intervenant sur l'article de wikipedia, veut ajouter sur l’article  la mention qu’il s’agit d’une théorie raciste. Ce que refuse Mme wikipedia justifiant ainsi son refus lors de l’émission :

 

« c'est un problème –sous-entendu, d’écrire une telle chose- parce que tous les biologistes au XIX° siècle sont racistes selon « nos » critères ». (sic)

 


Autrement dit, il serait interdit de juger raciste une théorie raciste
, sous prétexte que le siècle suivant a démontré l’inanité de la notion de race humaine ! Il serait interdit de dire qu'une théorie d'un autre siècle n'était qu'une grossière erreur aux présupposés peut-être pas si innocents et pas du tout scientifiques (comme Spencer a pu, ensuite, déformer Darwin, ou Malthus et surtout ses partisans, ont pu, utiliser Darwin à contre-sens et de manière anti-scientifique et idéologiquement intéressée) : autrement dit, exactement le contraire de ce qu'apprennent les disciplines rigoureuses que sont l'épistémologie, l'histoire des sciences ainsi que la philosophie des sciences.

 




Stupéfaction ? Sidération de l’assistance ? Accablement ? Moment de distraction ?

 



En tout cas, malgré l'énormité qui vient d'être proférée, curieusement personne ne trouve le moyen de lui faire remarquer que nous savons aujourd’hui de manière sûre et établie par la génétique, et toute l'épistémologie à la quelle elle a donné lieu, ainsi que l'histoire de cette science,  qu’il n’existe pas de races humaines.  Et que par conséquent, non seulement nous pouvons juger que les théories sur la différence de supposées races sont des théories fausses et racistes, mais que nous le devons. Si nous prétendons, du moins,  faire œuvre de diffusion du savoir et être un peu responsables lorsque nous entrons dans la zone des idéologies politiques les plus dangereuses, car toujours vivaces ou susceptibles de resurgir.

 



Car obligation de vérité, et responsabilité, ne sont-elles pas les deux vertus attendues de ceux qui diffusent le savoir et participent à le vulgariser ? Pas à wikipedia, qui s'en dispense, apparemment, puisque Mme wikipedia nous le dit explicitement.

 



* Vérifications que j'ai ensuite faites.

Alors je suis allée vérifier cette histoire sur wikipedia puisqu'elle a été choisie comme exemple paradigmatique par Mme wikipedia, de la manière selon laquelle se doit d’être rédigé un article de wikipedia qui fait le récit et donne la preuve que voici, de la tentative impossible d’établir une vérité sur l’article Agassiz de wikipedia. 

 



Agassiz raciste : cela ne doit pas figurer sur wikipedia car c’est une « opinion » dixit Mme wikipedia ; voir l’effacement ici que justifie Mme wikipedia avec les commentaires correspondants. On constate la protestation du contributeur qui veut mentionner le racisme d’ Agassiz :

 

 « Alors, qu'on cesse cette censure (d'ailleurs aussi anonyme) et qu'on admette que Louis Agassiz n'était pas sans faute! La Wikipédia ne doit pas supprimer la vérité. »

 


Mme wikipedia lui
répond :

 



« Un petit rappel : Wikipédia n'est pas là pour dire la vérité mais doit, simplement, refléter les connaissances actuels (sic) sur un sujet donné. Dire simplement que Louis Agassiz était raciste n'est pas une information mais une opinion. » (sic ) voir ici 
 



: où il apparaît que la vérité scientifique est une « opinion » et malheureusement la seule parmi toutes les opinions qui n’a pas droit de cité sur wikipedia car elle est qualifiée de « jugement » et Mme wikipedia fait autorité car elle a écrit des quantités de pages sur wikipedia à qui elle appartient corps et âme et depuis le début de l'aventure. Elle s’est ainsi élevée très haut dans la hiérarchie. Alors , face à elle, le simple contributeur qui parle du point de vue de la science ne pèse pas lourd . Il doit renoncer.

 




Cependant, qu’en est-il exactement des théories de Louis Agassiz ? Vérifions. En cherchant sur Google on trouve immédiatement un certain nombre de liens renvoyant à des articles qui expliquent que
Agassiz était raciste sans aucun doute, c'est à dire très clairement queLouis Agassiz (1807-1873) a développé la dite « théorie polygéniste ».

 


« Le polygénisme (du grec polys, nombreux et genos, race), est cette conception du racisme idéologique qui veut que les « races » humaines procèdent d'espèces biologiques différentes. »

 



Voir ici cet article très précis et très clair, écrit par un philosophe africain. Nous y apprenons qu’avec Gustave Le Bon, Abel Hovelacque, Arthur de Gobineau, Georges Vacher de Lapouge, Paul Broca,  Cesare Lombroso, Benjamin Rush, pour ne citer que les grands noms, Louis Agassiz fait partie des principaux théoriciens de l’inégalité des races .

 



De plus, et logiquement,
Agassiz est un créationniste, aux antipodes de Darwin, dont il est le contemporain. Ce que wikipedia ne mentionne pas non plus. 

 



On comparera simplement avec Encarta, encyclopédie en ligne, dont beaucoup d’articles sont gratuits mais écrits par des spécialistes , par exemple :  

 



Il suffit de comparer la qualité des deux articles l’un, de wikipedia est dépourvue d’idée car wikipedia ne cherche pas la vérité et tait les idées essentielles, marquantes, importantes sur le sujet traité, l’autre, en revanche est exact et donne une information, non seulement fiable, mais qui permet au lecteur d’apprendre quelque chose et de savoir qui est Agassiz.

 



Autrement dit, le jour et la nuit.

 



Résultat (ou preuve de l'aberration d' articles
tels que ceux que fabrique wikipedia au kilomètres) si vous cherchez sur Google Louis Agassiz en l’associant soit à racisme ou races, soit à créationnisme … vous ne trouvez pas wikipedia, qui pour une fois ne s'affiche pas.. . (bonne chose dira-t-on, mais révélateur tout de même du niveau d’information dont wikipedia est capable, quelle que soit la quantité invraisemblable de ses articles, )

 
 
 

Mme wikipedia vient de nous donner là en forme d'exemple type d'une rédaction wikipedienne, la censure de la science, l'ignorance de l'épistémologie et l'interdit de penser (qui , sur ce cas, va jusqu'à interdire une vérité établie par les progrès de la connaissance)

 


* Explications .


Toutes choses intrinsèques à la logique de wikipedia. 

 



Car wikipedia ne cherche pas à exposer la vérité, c'est un des 5 principes fondateurs, posés comme non négociables qui plus est, et qui énonce exactement ceci, définissant cette soi-disant « neutralité »  :

 

« les articles ne doivent pas promouvoir de point de vue particulier. […] cela suppose de décrire plusieurs points de vue[…] et de ne représenter aucun point de vue comme étant la vérité ou le meilleur point de vue. »

 


Compte-tenu qu’il ne faut pas chercher à présenter la vérité, il ne faut privilégier aucun point de vue.

 



C'est ainsi, du fait de ce principe fondateur, que les pseudo-sciences ont leur place aux côtés des sciences, le champ de l’irrationnel et de tous les irrationalismes aux côtés des domaines de la rationalité, c'est ainsi encore que les points de vue racistes, fascistes, révisionnistes, négationnistes, islamistes, défendant le terrorisme, ont leur place, comme un point de vue parmi d’autres, et surtout surtout, on s’abstiendra de les nommer par leur nom et pour ce qu’ils sont, car, comme dit Mme wikipedia « n'est pas une information mais une opinion » établissant l'interdit de pensée et de jugement qu'impose cette communauté obscurantiste à ses membres.

 




Ce qui semble clair. Même s'il est un peu étonnant que wikipedia s'en vante aussi ouvertement.

 



C'est ainsi que wikipedia est une entreprise révisionniste 
: qui prétend réviser tous les sujets dans tous les champs du savoir, et qui y parvient parfaitement bien -même s’il est possible sans doute, de trouver quelques articles exacts qui sont de deux genres : sur des questions techniques (informatique, photographie, par exemple et pour l’essentiel) ou lorsqu’ils ont écrits de part en part par un spécialiste et que, par miracle, ils n’ont pas été caviardés ni détruits, chose rarissime (j’en ai personnellement fait l’expérience et nous avons des témoignages de scientifiques qui le disent exactement de la même manière). voir [ critique de wikipedia]

 



Le principe est énoncé clairement et explicitement : pas la vérité, mais plusieurs opinions, sauf celle qui est vraie, curieusement, dans l’exemple donné par Mme wikipedia , censé résumer l’écriture même de la « neutralité » et qui montre le résultat qu’elle assume et même dont elle se vante.

 



En effet, il s’agit ici d’un exemple donné par Mme wikipedia elle-même, comme étant précisément représentatif de la supposée « encyclopédie » pour illustrer sa manière de procéder (nous ne dirons pas sa méthode). Elle ne dira pas, par conséquent, que ce n’est pas la règle de wikipedia . Tout au contraire Mme wikipedia énonce comme norme, la règle de ne pas exposer la vérité, de ne pas présenter d’idée ni de mise en perspective, de ne pas juger, de ne pas qualifier les idées, et même de les masquer (puisqu’elle supprime la mention « raciste ») car ça serait une « opinion ».

 



Que devient donc la « règle » wikipedienne d’énoncer les diverses opinions sur un sujet ? Là il faut renvoyer le lecteur à cette autre « règle » wikipedienne : « ne respectez pas les règles. » car , 5° des principes fondateurs non négociables « Wikipédia n'a pas de règles fixes» 

 



Et la boucle est bouclée.

 



C'est pourquoi wikipedia fonctionne comme une secte
 : en vase clos, où elle établit « son » savoir , selon ses « règles  » sui gereris, -qui n'en sont pas car elles sont à la fois inconnues et constamment changeantes ; chacun peut en faire voter de nouvelles à tout moment avec 10 personnes seulement,  ses « méthodes » également sui gereris et aberrantes, qui produisent ainsi « ses » versions du savoir. Elle s’autorise à diffuser le savoir comme elle l’entend, selon ses critères et ses jugements, arbitraires et irrationnels s’il en est , à savoir qu’il ne faut surtout pas nommer les choses par leur nom.

 



C'est pourquoi si vous voulez rédiger wikipedia, ne dites pas « totalitaire » dites « autoritaire », ne dites pas « fasciste » mais « controversé », ne dites pas « droits de l’homme universels » (et n’employez jamais le mot universel, ce serait une opinion et wikipedia n’a pas à en juger etc. et pour elle rien n'est universel, ni nécessaire, ni vrai) mais dites « discuté » ou « selon l’opinion de certains » : voilà les vraies règles de l’écriture wikipedienne, qui fondent son révisionnisme, principiel, et fondamental. Et c'est un principe « non négociable ».

 



Raison pour laquelle wikipedia est irréformable, ce que je crois avoir démontré.

 



* le final de l'émission


Après cette belle démonstration concernant l'art de censurer la science et l'épistémologie, de Mme wikipedia qui confirme en tous points la justification des critiques adressées à ce media d'un type nouveau, il sera encore fait remarquer à Mme wikipedia que sont présentées sur l’article sida , des « théories alternatives » (sic) affirmant que ça n’est pas le VIH qui est responsable de la transmission de la maladie.

 



Ce qui n'embarrasse pas plus Mme wikipedia qui balaie l’objection d’un revers de main, ce n’est encore pour elle qu’un détail, qui ne doit pas cacher l’ensemble. Mais il n’est pas admis comme hypothèse (par elle, car les divers journalistes le signifient par leurs questions, même s'ils restent sans voix face aux réponses de la wikipedienne de service) que c'est l’ensemble de wikipedia qui pose problème.

 



* mes conclusions .


C'est  tout simplement là la position de wikipedia à l'égard de la connaissance et de la science, son idéologie relativiste et son ignorance incommensurable de l'épistémologie et de la philosophie des sciences qui la rendent dans son ensemble, non seulement médiocre, mais nocive car elle triche avec la vérité.


 

Comme je l’ai montré : non seulement la quantité d’erreurs et de théories erronées présentes sur wikipedia est inadmissible pour une supposée « encyclopédie » , mais c'est leur nature qui permet de mettre en cause l’ensemble, à savoir l’entremêlement constant de théories vraies et irrationnelles, de science et d’opinion et de pseudo-sciences, et la présence d’explications révisionnistes sur tous les sujets, car le fond de la croyance wikipedienne est que la science d’aujourd’hui sera réfutée demain, que tout est relatif et que le vrai va bientôt se révéler faux : telle est en effet leur seul credo et leur seule certitude.

 
 
 

Autant dire que la science se trompe. C'est pourquoi wikipedia ne se soumet pas à l’autorité de la science et du savoir établi : elle le dit, dans ses principes, elle le montre en pratique : la science nous trompe tout autant que n’importe qui, TF1 en étant le grand exemple (un classique dans les « arguments » wikipediens) alors pourquoi n’aurions nous pas droit de raconter les choses à notre manière : c'est cela le savoir populaire et cela la liberté pour wikipedia et les wikipediens.

 
 
 

C'est cela à quoi wikipedia autorise ses rédacteurs, après en avoir établi les principes.

 
 

Les objections des wikipediens sur le blog, qui sont opposées aux arguments et analyses que je propose, sont toutes faites de ces idées, toujours les mêmes qui se résument à ces 3 seuls croyances et présupposés : évaluation de la qualité par la quantité, relativisme, la science ne fait pas autorité car elle se trompe .

 
 

Que dire de plus ?

 
 
 

Alithia

 
 
 
 
 
P.S. pour ceux qui ne le sauraient pas, alithia, en grec, ça veut dire la vérité .
 

 

 

Repost 0
10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 16:12

fonctionnement
Les geeks composent la plus grande partie de wikipedia . L’extrême-droite y trouve refuge à l’abri de ses règles abérrantes.

N.B. un geek est un mutant : jeune né dans un ordinateur et avec l'informatique dans le sang, il ne se nourrit que de cela, ne connaît que cela. Dort, mange se distrait et s'instruit avec son ordinateur, exclusivement . Sa culture est celle d'internet. Pour définition voir
ici ou, à défaut, wikipedia, pâle imitation de désencyclopédie, contient églement un article sur les geeks. 

la-reunion-th-coppeaux3.jpg
photo Th Coppeaux l'Internaute




 

Ci-dessous ma réponse à un correspondant qui argue d’une étude statistique purement quantitative pour en déduire une appréciation concernant la qualité de wikipedia, échange dont on peut voir ici l’intégralité 



Je réponds  sur l'absence de rapport entre quantité et qualité : 

 

1- Du point de vue de la composition de wikipedia .

 
- Affirmer que «  la popularité reflète la qualité. » est parfaitement arbitraire : la faute de raisonnement est là, qui, une fois encore, de la quantité conclut à la qualité. Ce qu’on n’a pas le droit de faire  car ce sont deux choses différentes. Rien ne permet de conclure de l'une à l'autre : raisonnement faux

Wikipedia peut comprendre 3 millions d'articles, mauvais, tandis que la Britannica,
« seulement » 3 000, mais qui seront bons. Britannica sera supérieure en qualité, inférieure en quantité.

 

 

2- Du point de vue de la consultation de wikipedia .

 

-   Rien ne permet de déduire de la consultation d'une encyclopédie « classique » que la consultation de wikipedia relève du même motif : les statistiques de consultation de wikipedia montrent précisément le contraire. Ce sont les articles people, de curiosités,  les faits divers, les scandales, le sexe, les feuilletons et les séries TV les + populaires, qui sont consultés et qui font la popularité de wikipedia. Car précisément ces sujets ne figurent pas dans une encyclopédie classique. Ce qui est la raison pour laquelle certains apprécient wikipedia : ils en défendent l'originalité, qui est indéniable. Mais de là à conclure à la qualité, le raisonnement est faux.

 

-   Ce serait l'équivalent d'un raisonnement à partir des films porno qui passent à la TV après minuit pris pour critères : de leur popularité on ne peut conclure à la qualité de la chaîne en général, d’une part, ni non plus, d’autre part, que la fonction d’une chaîne de TV est de passer des films porno. .
Ou encore : la popularité du tiercé du dimanche ne permet pas de conclure qu'il s'agit d'un loisir de qualité supérieure à la fréquentation des musées sous prétexte que cette fréquentation est moindre (j'ai l'impression d'enfoncer des portes ouvertes), ni non plus que le dimanche, jour de repos, a été créé pour permettre au grand nombre de jouer au tiercé.

 

Or c'est ainsi que raisonnent vos statisticiens : autant dire, comme des patates.

 

-   Enfin( argument // à celui exposé au point 1- mais du point de vue de la consultation ) il est encore impossible d'établir le moindre rapport entre la popularité de ce qui est consulté à la qualité de la chose consultée.

 

-   La faute de raisonnement repose sur l'acceptation de l'idée, sous-entendue, que wikipedia est une encyclopédie et que donc elle serait consultée comme encyclopédie, alors que les statistiques montrent exactement le contraire

 


3- comment analyser cette question (de manière non quantitative, non statistique), et en faisant, en outre, un peu appel à son jugement

 
En revanche
 

-   d'abord sous le rapport de la qualité, donc, si vous prenez en compte le contenu des articles : leur mauvaise qualité générale, pour tous, peut être constatée ; constat de toute personne ayant la culture suffisante pour le faire

 

-   et ensuite et par ailleurs sous le rapport de la quantité, si vous prenez en compte le nombre infiniment plus important d'articles non-encyclopédiques : people, variétés,  scandales, pseudo-sciences et tous les champs de l'irrationnel, + tous les articles dits de « geek» qui sont par leur nombre et par leur développement (quantitatif) sans commune mesure pour la place qu'ils occupent sur wikipedia, avec des articles dont le sujet relève d'une encyclopédie,

 

-    = vous devez conclure que wikipedia n'est pas une encyclopédie, mais une base de données. Et plus précisément qu'elle est principalement et pour l'essentiel une base de données pour les loisirs et les technologies contemporaines, et tous les sujets « geeks ».

 
 
 

En tant que telle, elle peut rendre service, soit, mais pas au-delà, et pas pour autre chose. C'est à dire que les rédactions ne sont d'aucun intérêt, seules les recensions de sources et de références pour tous les domaines ci-dessus cités peuvent représenter un intérêt pour qui la consulte

 


Avec la limite, restriction de taille toutefois, que pour les domaines classiques (encyclopédiques) ça n'est absolument pas le cas, car on est dans un autre cas de figure. Là les références sont évidemment affectées par le manque de connaissances, de qualification, de culture et de jugement des rédacteurs qui ne savent pas trier les sources selon des critères qui sont ceux du savoir : donc les sources et références rassemblées par la base de données qu'est wikipedia ne valent pas pour les domaines du savoir, mais pour le seul domaine de ce qui constitue les loisirs et la culture « geek », soit la culture de ses rédacteurs.

 

Pour la plupart, les articles renvoient à des liens internet plutôt qu'à des livres. Pour le domaine du savoir, c'est largement insuffisant. En revanche, pour tous les sujets « geeks » ok.

 
Conclusion :
 

Wikipedia pour la culture « geek » , les loisirs de génération internet, et pour les sujets des domaines technologiques et typiques de la seule sphère internet, est sans doute une base de données utile (et peut-être ?) fiable pour qui veut s'en informer –(peut-être ? sans doute ? je ne sais pas, c'est pas mon domaine, tandis que c'est manifestement le domaine exclusif de ceux qui rédigent wikipedia : jeunes, mâles, incultes, techniciens, informaticiens, accros d'internet : geeks).

 


Mais cela ne vaut certainement pas pour ce qui est du savoir et de tout ce qui relève d’une encyclopédie, où elle est au contraire à fuir , un danger, une escroquerie, un moyen de désinformation majeure, un véhicule de propagande, du fait qu’elle est tombée entre les mains de l’extrême-droite, la + radicale même, toutes tendances réunies. D’autres articles suivront pour le montrer.

Voilà pourquoi cette étude statistique n'est pas pertinente : elle est tissée de raisonnements faux à partir de présupposés faux, qui sont au nombre de deux :
 
- déduction de la quantité à la qualité
- application de critères classiques à un objet non-classique, lui prêtant à tort la qualité d’ encyclopédie qu'elle n'est pas.

Les rédacteurs le savent : leur pratique l'indique. Les consultants le savent : leur pratique l'indique aussi.
 

Les rédacteurs et surtout les administrateurs et responsables mentent quand ils prétendent le contraire. c.q.f.d.

 
Conséquences :
 

Les administrateurs, à l'abri de ce mensonge visant à donner à wikipedia une certaine « respectabilité » abritent des groupes ou individus de l'extrême-droite la + radicale (aux sympathies nazies même pour certains) : en cela ils sont évidemment partiaux et dépourvus de l'objectivité scientifique nécessaire à la rédaction d'articles concernant les domaines du savoir, mais sont de plus dangereux. Il me semble assez clair que ce sont de dangereux propagandistes, intervenant sur wikipedia de leur seul fait librement, de leur seule initiative, ou non, car ils peuvent tout aussi bien être recrutés par des officines diverses, comme on l'a vu déjà à plusieurs reprises, ou par des Etats également dont ils seront les ambassadeurs wikipediens (cas de l'Iran, par exemple ou de tous les Etats qui ne veulent pas être jugés du point de vue des droits de l'homme). L'anonymat (obligatoire) couvre ces pratiques trop facilement réalisables.

 


Les administrateurs et autres bureaucrates seraient-ils tous pourris et tous de la pire extrême-droite ? Pas tout à fait pourtant. Il en existe deux espèces, les uns sachant pertinemment ce qu'ils font, militants et cyniques, et manipulant les autres, manipulés, les naïfs, qui sont des personnes de bonne volonté qui se font manipuler ou des  « geeks » n'entendant rien à la politique et aux idées et qui n'y voient que du feu et suivent à coup de
« consensus» wikipedien.

 

L'inculture fait le lit de l'extrême-droite sur wikipedia, ce qui est l'autre versant de la culture « geek », c'est à dire de ses failles

 
= aspect manipulé.
 


Tandis que l'autre aspect , sombre, de ce media dont l'extension quantitative ne peut masquer la piètre qualité des articles affectés par la propagande d'extrême-droite dans ses diverses tendances (rouge, verte, brune), relève du fait que l'anonymat et toutes les règles de wikipedia (qui n'en sont pas) permettent une prise de pouvoir par des courants de pensée bien précis. Ce qui est arrivé.

 
= aspect manipulant.
 


Nota Bene : je précise que cela ne tient pas au logiciel wiki (dont l'idée peut, vraisemblablement être défendue comme media collectif et participatif, s'il est bien utilisé, correctement encadré avec des responsables éditoriaux, une ligne éditoriale, et des règles) mais cela tient aux principes et aux fausses
« règles» -dont la 1° et la principale est qu'il n'y a pas de règles, justement- qui ont été données à l'origine par Wales à wikipedia.  Règles pourtant dites, dès le départ, non-négociables (sic), -est non négociable : qu'il n'y ait pas de véritable règle, ni aucune vérification, aucune supervision par des personnes qualifiées- Voilà tout ce qui ouvre grand la voie à la prise de pouvoir de certains groupes. Forcément les pires. Les gens respectueux du savoir, de la liberté de chacun au sein d'une collectivité, et des principes de la démocratie ne se comportent pas ainsi. 

 

Par définition, seuls ceux qui ne respectent ni l'un ni l'autre se comportent ainsi.

Règles non négociables données à l'origine par un seul , et qui sont au nombre de 5 seulement , non-négociables, donc non-réformables au gré de la réalisation du projet et lors qu'apparaissent les problèmes, ce qui est la signature du gourou formant une communauté comme une secte .

 
C'est pourquoi je prétends que : 
 

1- la prise de pouvoir de wikipedia par l'extrême-droite, était inscrite, comme possibilité, dans ses principes.

 
2- wikipedia fonctionne comme une secte ; accepter wikipedia c'est accepter une logique sectaire. De fait.
 

Donc il existe deux catégories d'administrateurs, les cyniques et les naïfs , les manipulants, les manipulés, et uniquement deux.

 

Les administrateurs et autres investis du pouvoir sont manipulants ou manipulés : mais il n'y a pas de milieu , pas d'autre possibilité (le cas obéit au principe du tiers exclu)

Exemples de manipulants : Markov, Bradipus, Fabienkahn, Ceedjee, Hégésippe Cormier, Chouchoupette, Le Louvier, Moez, Omar, Inisheer, Sixsous, et bien d'autres encore ; à vous de chercher et de compléter la liste

 


Exemples de manipulés : à vous de chercher et de me dire

 
La critique de cette notion de quantitatif qui remplace le qualitatif se trouve également dans l’article de l’Agora voir Encyclopédie de l'Agora sur wikipedia ;
 
ainsi que dans l’introduction pourquoi wikipedia est un danger : introduction ;
 

Alithia
Repost 0
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 02:55
fonctionnement    -Quand on a envie de discréditer un article ou quand on veut noyer son chien ...  on trouve toujours une accusation . Même méthode.
 
 
 
 
photo Ch. Montirion
 
L’article Alain Finkielkraut, rédigé à peu près correctement est trop bien, et n'est pas assez de parti-pris contre l’auteur dont il est question. Il déplaît à certains qui voudraient voir le personnage qui est le sujet de l’article déconsidéré et descendu en flammes. Mais ils ne savent comment faire sans avoir l’air de détruire carrément un travail existant qu’ils auraient été bien incapables de faire. Voir ici
 
Alors quand on a envie de discréditer un article qu’on n’est pas capable de réécrire, que faire ? Et que faire quand on n’est pas capable d’écrire le contraire pour introduire un point de vue qui le déformerait , ni quoi que ce soit d’autre, qui dirait le contraire de ce qui est et qui paraîtrait acceptable tout en en transformant le sens, pour essayer de nuire à la personne dont c'est la biographie ? En somme comment rendre l’article défavorable à celui sur qui il porte mais qu’on n’est pas capable d’écrire quoi que ce soit sauf à le détruire , quoi que ce soit de pertinent , suffisamment du moins pour pouvoir être accepté, mais qui néanmoins détruirait le travail existant qui relate l’œuvre de l’auteur qui est présenté dans l’article ?
 
Eh bien, qu’est –ce qu’on dit sur wikipedia ? « cet article manque de sources ». Pratique toute wikipedienne et qui ne s’embarrasse pas du fait que la plupart des articles de wikipedia ne contiennent pas le 10° du contenu de cet article, ni le 10° des sources qu’il contient.
 
Petits méthodes malhonnêtes et insidieuses, qui font partie des coups tordus de wikipedia où domine l'esprit tordu.   L’insinuation sans fondement et la grossièreté de la manière, sont un des modes d’agir des wikipediens partisans et incultes.
 

Alithia

Repost 0
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 09:26
fonctionnement      -Foire d’empoigne sur wikipedia : inévitable, lorsque seule règne la force.
photo T Renaud l'Internaute
 
 
En l’absence de règles dignes de ce nom, et en l’absence de règles tout court qui cadreraient les actions et les pouvoirs des administrateurs, le chaos s’installe.
 
Un administrateur Traroth, demande des règles pour l’exercice du pouvoir des administrateurs. Il se heurte aussitôt à un refus et se fait agresser par Bradipus. Pourtant un précédent arbitrage entre administrateurs avait montré que sans règles, toutes sortes de malhonnêtetés sont possibles. L’article du blog en avait fait état (arbitrage entre plusieurs administrateurs, dont Manchot, accusés par un autre administrateur, de divers abus de pouvoir et malhonnêtetés, tous parfaitement avérés. Fautes avérées, mais cependant non punies, par le comité d'arbitrage sous la responsabilité de Bradipus. Cette absence de punition ayant laissé croire à l'impunité des administrateurs, évidemment -nous l'avons déjà mentionné).
 
En effet, les administrateurs montrent avec régularité comment ils se représentent leur statut : au-dessus des autres utilisateurs, les ordinaires, et en dehors des lois, et ainsi ils se sentent dispensés de se référer à des règles et principes qui les obligeraient à rendre des comptes. Par cette absence de règles qui les contiendraient, et donneraient du même coup aux utilisateurs la liberté de connaître les pouvoirs (sinon les lois) qui les régissent, liberté est laissée aux administrateurs -qui en ont forcément la tentation-  de pratiquer selon leur humeur, leur caractère, leurs appétits et les circonstances, abus de pouvoirs, irrégularités, coups de force qui sont la règle des rapports sur wikipedia, où les administrateurs font ce qu’ils veulent dans l’arbitraire le plus complet.
 
Donc aucun cadre quelque peu légitime n’existe actuellement. Tout est laissé à la libre initiative des administrateurs, sur fond de cette supposition sans cesse démentie par les faits, de la bonne volonté et de la compétence générales. (présupposés erronnés de wikipedia qui participent de sa ruine)
 
Mais ainsi, on ne peut que constater que les administrateurs bloquent les participants à toute occasion, selon leur libre appréciation, pour des raisons souvent fantaisistes voire arbitraires et ne se sentent jamais tenus de rendre des comptes, puisqu’aucune règle ne le prévoit. Ceux des utilisateurs qui ne se plient pas aux caprices et menaces, ne courbent pas l’échine devant les décisions arbitraires, doivent subir la censure et les punitions (blocages) de ceux des administrateurs qu’ils contredisent ou énervent, à qui ils déplaisent, lorsqu’ils veulent tenter de réfléchir un peu, se comporter en hommes libres, contrer un argument ou également rectifier des versions orientées de divers articles, et même et peut-être surtout, alors qu’ils essaient d’introduire des points de vue plus objectifs, si cela relève du domaine que l'administrateur s'est octroyé. Toutes les rivalités de personnes et autres désaccords se règlent ainsi par la force. Les pages de discussion (bistrot et bulletin des administrateurs) en sont pleines. 
 
L'arbitrage  entre administrateurs cité plus haut en donne un brillant exemple, par les faits qu'il cite. Mais wikipedia fourmille d'exemples qui le montrent. [un administrateur énerve un autre, soit Traroth énerve Bradipus : celui-ci  demande aussitôt son blocage , voir].
 
 
Cependant il faut dire que lors de l'arbitrage cité plus haut dont Bradipus était le chef d'orchestre (arbitre responsable) Traroth avait osé demander que les 3 administrateurs manifestement fautifs (Med, RamaR et Manchot) soient destitués de leur pouvoir d'administrateurs tant ils avaient montré qu'ils ne le méritaient pas ou plus, par leur inconduite. Il faut croire que cela ne plut pas à Bradipus (dont les 3 devaient être des copains et/ou protégés, comme la suite précisément le montre, puisque maintenant Bradipus essaye de se venger de Traroth en demandant son blocage).
 
Demande de Traroth lors de l'arbitrage des administrateurs fautifs ici
 
Agression de Traroth par Bradipus, parce que Traroth ose encore faire référence à cet arbitrage, ce qui déplaît à Bradipus, qui pour contredire Traroth, va produire des contre-vérités manifestes. [ ici, ] faisant suite à la demande de Traroth.
 
Cette absence de règles est simplement stupéfiante pour qui débarque sur wikipedia. Elle laisse ouverte la voie à tous les abus de pouvoir, bien entendu.
 
Cela provoque conflits et injustices, désaccords et protestations, et souvent irrégularités et tricheries de la part des administrateurs qui sont tout le temps tentés par l’abus. par définition, puisque rien ne les retient. Donc c'est le coup de force permanent qui donne à wikipedia cette ambiance si particulière de violence (je dois dire que la lecture de leurs échanges m'est tendanciellement insupportable ; entre illogismes et violence, la lecture est éprouvante).
 
Actuellement , avec un bon sens élémentaire, certains demandent des règles qui s’appliqueraient aux administrateurs et leur éviteraient de faire n’importe quoi et d’imposer l’arbitraire de leur volonté. Ce qui a le mérite de souligner que les administrateurs sont hors règles comme nous le disions . voir articles du blog de la série «malhonnêtetés »  
 
 
Résultat, celui qui demande des règles, un administrateur, Traroth, se fait copieusement voler dans les plumes par d’autres administrateurs (Bradipus, Mancht et la bande ci-dessus citée). Pourtant des règles qui s’appliquent aux administrateurs, voilà qui semblerait relever du simple minimum requis par le bon sens et l'expérience, ainsi que les principes les plus essentiels de justice et d'équité, et l’honnêteté aussi bien que par la nécessité de la vie d’une collectivité.
 
[Voir ici ]
 
Traroth  ose écrire : « Les dérives actuelles, comme l'arbitrage Wikipédia:Comité d'arbitrage/Arbitrage/Alvaro-Manchot, Med, RamaR démontrent amplement le besoin de règles pour encadrer l'action des admins. Le bon sens ne suffit pas, et la bonne foi n'est pas toujours acquise. Etant moi-même admin, je suis tout à fait prêt à accepter ces contraintes. De plus ces règles s'adressent à des admins, dont le rôle est justement de maitriser les regles. Les contributeurs lambda ne sont pas impactés. De plus, Manchot me parait un bien mauvais maitre à penser sur ce type de question... Traroth »
 
voir ici, avec les réponses et agressions qui suivent.
 
Tout signe de réflexion personnelle est sanctionné, selon l’habitude de cette communauté très spéciale qu'est wikipedia.
 
On ne peut que constater que Traroth ayant eu le malheur de suggérer que des règles soient établies pour cadrer les administrateurs, s’est fait « tomber dessus » principalement par Bradipus, aussitôt appuyé et renforcé par d’autres, liés dans l'arbitrage précédent concernant des administrateurs fautifs (mais impunis). Copains ou complices peu importe. L’important est que l’idée même de règles pour cadrer l’exercice du pouvoir des administrateurs, et rendre par là-même public à l’usage du simple utilisateur, le cadre dans le quel s’exerce ce pouvoir, puisse soulever une telle opposition. Alors que l’idée devrait aller de soi. Qui admet, en effet, une communauté sans règles ? comment peut-on imaginer même qu’elle puisse fonctionner ? Et qui admet une communauté sans règles lisibles et explicites qui puissent être connues de tous ? Hors de cela c'est la dictature parce qu’on est dans le règne de l’arbitraire.
 
Hobbes, Spinoza, Rousseau, Montesquieu, et d’autres encore, l’ont suffisamment établi, après les Grecs qui avaient déjà posé depuis longtemps que ce sont les lois qui permettent à l’homme de vivre comme un être humain et non comme une bête sauvage.
 
Qui peut raisonnablement soutenir le contraire sans se ridiculiser ? Ce que wikipedia peut-être, ne craint pas suffisamment. ( ?)
 
L’existence de règles ou de lois, qui doivent être énoncées de façon à être connues de tous, est la base même de toute communauté d’êtres libres. Sauf à wikipedia où le système impose de renoncer à sa liberté, puisqu’il fonctionne sans règles, selon la force donc, ou à l’aide de règles secrètes (celles des échanges secrets entre administrateurs).
 
Lorsqu’on est soumis à des lois, on n'est pas soumis à la volonté, changeante, de quiconque. Et lorsqu’on est soumis à des lois, comme lorsqu’on a le pouvoir de les faire appliquer, chacun est régi par la formule « nul n’est censé ignorer la loi » exactement de la même manière. C'est pourquoi les lois sont explicites et publiques. Elles doivent être connues  de tous, énoncées, pour pouvoir être respectées. La responsabilité de ceux qui commandent et de ceux qui sont commandés, ainsi que la justice n’existent qu’à cette condition : l’existence des lois ou de règles impératives, dont la lisibilité et la publicité renvoient chacun à sa responsabilité.

En deçà, c'est l’arbitraire de la volonté qui s’impose, qui caractérise l’absence de liberté, la dictature du plus fort. Voir La Fontaine, « le loup et l’agneau ».
 
Suite de l’histoire de ces conflits et règlements de compte.
 
De cette réaction de refus de la part de Bradipus, -en l’occurrence très furieux, doublée de la part du même attaques et injures contre Traroth, car ce dernier ayant osé rappeler le précédent conflit historique entre divers administrateurs qui avait levé le voile sur diverses irrégularités et malhonnêtetés des administrateurs concernés (voir l’article ici même dans la série « malhonnêtetés » ainsi que « wikipedia ou des administrateurs hors règles » ; l'affaire sur wikipedia est ici )- de tout cela il  s’ensuit  que Traroth doit maintenant être puni par Bradipus qui veut le réduire au silence.  Il s'est montré quelque peu libre d'esprit cela mérite punition.
 
Bradipus lui rentre dans les plumes, l’injurie, soutient des assertions fausses et demande son blocage. Comique, et néanmoins révélateur : ça se passe sur une page dite de discussion, où on essaye une fois encore d’établir des règles. En l’occurrence des règles, concernant les administrateurs, pour énoncer les cas justifiant les blocages.
 
 
Traroth réplique à Bradipus que ce qu’il prétend est faux et qu’il ment, et proteste contre la demande de blocage, arguant des preuves que c'est lui Traroth qui a dit vrai –sur cet histoire de l’arbitrage homérique précédent (entre administrateurs). Bradipus monte d’un cran encore. D’autres s’en mêlent.
 
Et l’affaire ne pouvant s’arrêter là, au point où on en est arrivé, doit se transporter en un arbitrage dont on peut voir ici l’ampleur, le nombre d’administrateurs qui s’impliquent, et le niveau des arguments, qui posent d’emblée la question en termes d’exclusion.
 
Il est significatif que les opposants à la proposition d’introduire des règles en appellent à l’exclusion de l’infâme qui a osé cette idée. Proposition pourtant nécessaire et simplement d’une élémentaire nécessité même. Car l’absence de règles engendre d’abord des abus, puis des conflits, puis des anathèmes, et la prise de pouvoir par ceux qui ont l’âme de dictateurs ou/ et le goût du pouvoir pour le pouvoir.
 
 
Si on a le courage de lire : la page d’arbitrage ici et la page de discussion ici montrent d’une part le chaos dû à l’absence de règles communes et le niveau de conflictualité qui monte très vite et débouche sur des demandes d’exclusion : on veut la peau de l’infâme qui suggère des règles communes, parce qu'il rappelle l'arbitrage qui a mis en lumière les abus des administrateurs (comme cité + haut).
 
Tout cela me semble très significatif de ce qui guette une communauté dirigée par des hors-la-loi. L’anarchie et la douce utopie des débuts, débouchent sur la dictature et tendent vers le cauchemar.
 
Wikipedia ouvert à tout et à tous, est exposée à tomber dans les mains d’un gang. Selon Larry Sanger la chose est déjà arrivée.
 
Pour avoir pratiqué cette soi-disant « encyclopédie » soi-disant « libre » et tenté vainement de la corriger un peu, de quelque grossières erreurs, et au vu des constats actuels, je partage ce jugement.
 
 
 
Alithia
 
Repost 0
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 14:37

fonctionnement       dans la série "on n'a pas encore tout vu" , voici :

 

Wikipedia censure Barthes et traite de vandales et exclut des artistes qui le citent. Pourquoi est-il interdit de citer Barthes ? La question posée ne vaudra même pas une réponse de la police wikipedienne .

 

 

 

 

 

 photo N Calmels l'Internaute
 Les deux artistes, qui écrivent sous leur vrai nom, ont utilisé le même wifi = rayées de wikipedia
 
un article signale l’histoire  , sans pour autant paraître s'en indigner, même pas s'en étonner, et dont voici les extraits :
 
Si Barthes questionnait Wikipédia
lundi 19 mars 2007 (3 réactions)
 
 
[…] cette action de « Playweb 2.0 », menée depuis janvier par les artistes internautes Agnesdecayeux et Stephaniecleau, inspirée du playshop conçu et réalisé par le metteur en scène Nicolas Bigards (Barthes Le questionneur, sur une idée de Francis Marmande et de Persida Asllai, jusqu’au 3 avril et du 11 au 16 juin 2007 à la MC93 à Bobigny).
 
[…]
 « Le 1er mars 2007, les deux membres sont fortement soupçonnés d’être la même personne, (…) Elles sont cataloguées pour vandalisme actif. Les 30 premières insertions « barthésiennes » sont supprimées par Horowitz, Bigor, Epsilon0 et Gonioul. Ce même jour, Markov, membre du 4ème comité de pilotage de l’encyclopédie Wikipédia prend en charge la demande d’utilisation de l’outil Checkuser, émise par Gonioul, afin de bloquer les participations des deux membres. »
Markov précise aux deux intrusives que
« l’ajout de citations ou de liens externes doit être très directement en rapport avec l’article en question de Wikipédia. Par exemple, Roland Barthes n’est pas reconnu comme un spécialiste des chiens, donc citer son ouvrage sur la page "chien" est hors-sujet. »
Déterminés à faire valoir leurs droits de citation, les deux artistes ont décidé de faire appel à un Wikipompier pour jouer le rôle de médiateur […]
[fin de citation]
Donc, si j'ai compris, elles citent Barthes, dans divers articles, généralement sur des auteurs, d'autres également . « Elles sont cataloguées pour vandalisme actif » (sic)
Ça vous semble normal ça ?
Allons voir.
Quelques exemples des citations faites par les deux artistes :
- référence à Barthes sur un article « ennui » où il est question de Baudelaire, Heidegger et Lacan : interdit de citer les œuvres complètes de Barthes ?
- sur l'article Brecht : référence à Barthes sur Brecht , interdit ? voir ici
 
- sur Lacan idem : Barthes toujours interdit ; voir ici
 N.B. le fait que le nom de la personne figure en rouge signifie qu’elle a été rayée de wikipedia et interdite d’accès.
*
*         *
 
 
Interdites , en réponse je cite l'une d'entre elles qui  présente sa défense ; voir ici
sous le titre « roland Barthes »
Elle explique
« Gonioul, Je suis Agnesdecayeux et ce nom de membre de Wikipédia est mon vrai nom aussi. Je ne suis pas Stephaniecleau qui, elle, est Stéphanie Cléau. Mais nous avons la même passion, le même intérêt. L'oeuvre de Roland Barthes à laquelle nous faisons référence n'est pas un livre mais l'édition de ses oeuvres complètes (ouvrages et textes publiés de 1942 à 1980). Si nous avons choisi de nous intéresser à l'encyclopédie Wikipédia, c'est précisément parce qu'elle est participative et qu'il nous semblait que l'importance de l'oeuvre de Roland Barthes et les influences que ses écrits ont aujourd'hui dans le monde littéraire, philosophique, artistique et culturel doit pouvoir apporter un intérêt à notre encyclopédie. Le fait que nous ayons choisi la citation comme mode d'insertion des questions de Roland Barthes émises au travers de toute son oeuvre est réfléchie et fait écho à la thèse de Persida Asllani : "Barthes, l'écriture de la théorie et à son annexe" : "anthologie de la question chez Barthes". Le principe de citation de toute encyclopédie est bien la référence à des textes de penseurs ou d'auteurs prédominants et c'est ainsi qu'ayant bien lu les règles de notre encyclopédie participative Wikipédia liées à l'insertion de citations, nous avons choisi d'opérer. Si parfois l'adresse IP est la même lorsque nous nous connectons pour enrichir notre encyclopédie, c'est tout simplement parce que nous sommes chez l'une ou chez l'autre et que nous partageons la même connexion wifi. D'autre-part, nous souhaitons pouvoir continuer ce projet, mais comment faire si tout est supprimé et si nous sommes réellement bloquées ? J'espère que ce message vous parviendra, Gonioul, car je dois dire que je ne maîtrise pas bien encore ces possibilités de communiquer entre nous. En vous remerciant. Agnès de Cayeux »
 
Conclusion : exclues sans discussion. Pas de réponse de la surveillance qui veille. Citer Barthes sur articles littéraires, quelle affaire, vous pensez !  c'est du vandalisme que d'introduire des références à des oeuvres complètes d'un tel auteur !
 
Ça vous semble normal ça ?
 
A rapporter au fait que le Réseau Voltaire, propagandiste de thèses relevant de la théorie du complot sur le 11 septembre, et dont le président est un furieux de l’antiaméricanisme, amis et complice des antisémites et proches du FN -ou même membre pour le 1° cité-, que sont Alain Soral et Dieudonné, et en étroite relation avec le Hezbollah et son protecteur iranien, le président syrien B. el Assad, le président vénézuélien Hugo Chavez et d’autres du même genre, le dit Réseau Voltaire donc, peut impunément introduire des centaines de liens vers son site sur wikipedia , qui sont réintroduits aussitôt que supprimés, et ceci avec la protection bienveillante des administrateurs bien entendu.
 
 
Les agitations du Réseau Voltaire avec Dieudonné et Alain Soral sont admises sur wikipedia et s’étalent dans un grand nombre d’articles, sans préciser les connexions avec les négationnistes de leurs amis, non plus que les sus-cités, car il ne faut pas le dire, ça serait du journalisme (sic) tandis que les citations de Barthes sont jugées du « vandalisme » (sic) parce qu'elles sont plusieurs, et parce qu'introduites apr deux personnes.
Voilà en effet un grand crime !.
 
Ça vous semble normal ça ?
 
 Alithia
Repost 0