Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 11:24

 

 

heureusement que le ridicule ne tue pas.

 

Nous avons déjà fait remarquer la censure ridicule et massive qui s'est abattue sur l'article Nicolas Sarkozy de wikipedia : rien ne figure de ses deux seules idées (pour ne pas dire obsessions) et lignes directrices qu'il partage avec le FN : discours sécuritaire et discours anti-immigrés, les immigrés étant présentés comme cause de tous les maux, doublé d'un discours qui épingle l'islam 1-, ce qui précisément fait le lit du FN, 2- ce dont précisément wikipedia ne parle pas non plus, soit les rapports UMP-FN) et les résultats de la politique de Sarkozy pour le pays. Pas plus que ne sont présentées de manière synthétisée et analysée, de sorte à faire sens, les pires mesures anti-sociales, en faveur des très riches et les plus graves pour l'intérêt public, prises par celui-ci, rien de leur signification et conséquences. Paquet fiscal, mesures pour démanteler les services publics, privatisation de la Poste, des Telecom et les allégements de personnel et les conditions de travail qui se sont ensuivies provoquant les immenses malaises et nombreux suicides que l'on a connu, diminution drastiques des fonctionnaires dans la police, la santé, l'éducation, 3- abandon de la Justice, sur fond de mise en cause des responsabilités et qualités des professionnels  constamment attaqués, le tout doublé d'un certain nombre de lois liberticides qui ne sont pas présentées dans leur contenu par la fameuse "encyclopédie".

 

Cet article sur  Nicolas Sarkozy ne passe pas la censure wikipédienne digne du régime coréen (du Nord) et celui sur son fils Jean se perd dans une apologie grotesque du personnage, un jeunot qui n'a aucune expérience professionnelle ni aucun diplôme universitaire et finit par décrocher à 24 ans sa 2° année de droit, péniblement obtenue en  4 ans et grâce à un régime d'exception à lui accordé pour cause qu'il est le fils de son papa.

 

Même ridicule apologie sur l'article du père que sur celui du fils, Jean Sarkozy.

Le jeune blanc bec qui n'a pour l'instant d'autre qualité que d'être le fils de son père se voit gratifié par wikipedia du titre d'"homme politique" (sic!) et l'article se perd en détails sur ses supposées actions, alors qu'il n'a strictement rien fait,  et supposées autres responsabilités, qui ne sont que parachutages grossiers ayant fait scandale qui ont fait suffisamment de bruit pour ne pouvoir être ignorées, ce qui a du reste contribué aux échecs électoraux subis par la sarkozie dans les Hauts de Seine.

 

On ne saurait assez conseiller à nos brillants rédacteurs wikipédiens de s'informer sur la biographie intellectuelle du jeune Sarkozy, pour fournir leur article en informations exactes et pertinentes qui figurent parmi d'autres sources sur le blog de Yann Savidan  qui retrace l'itinéraire scolaire du fils du Président de la République.

 

Né en 1986, Jean Sarkozy  à l'inverse de son père réussit son bac avec facilité (Nicolas, lui, fut collé à l'écrit et ne l'obtint que grâce au rattrapage). Il  obtient la mention Bien et fort de ce succès, tente une hypokhâgne au lycée Henri-IV, qu'il abandonne presque aussitôt.  Il essaye ensuite une classe préparatoire à l'ENS Cachan, en droit et gestion au lycée Turgot à Paris, mais l'abandonne vite là encore. Puis il suit  des cours de théâtre entre 2005 et 2006 et abandonne là encore cette formation. En 2007 il entre à l'université  pour tenter des études de droit.

Passée sa première année, il échoue deux fois en deuxième année. La règle veut que l'on ne peut disposer de plus de deux ans pour passer un examen qui valide une année à l'université.  Cependant en 2009, il obtient une dérogation pour suivre pour la troisième fois les cours de la deuxième année. Il se dispense de suivre les cours à l'université, où il n'a jamais été vu, et suit les cours par correspondance. Finalement et grâce à ce traitement de faveur il obtient à 24 ans passés, en octobre 2010, son diplôme de deuxième année de droit.

 

En clair hormis le fait d'être fils de son père le jeune Sarkozy n'a pour l'instant rien à son palmarès. Wikipedia donne cependant de lui une image tout autre, comme s'il avait derrière lui une carrière politique. On se pince pour ne pas rire.

 

 

 

La biographie intellectuelle de  Nicolas Sarkozy est intéressante. et significative. Etablie par Alain Garrigou professeur de sciences politiques à l'Université Parix X Nanterrre la formation de Nicolas sarkozy est ainsi présentée : la revanche d'un cancre

 

" L’histoire universitaire et le rapport malheureux de Nicolas Sarkozy à celle-ci permettent de comprendre la politique de mépris qu’avec constance ses affidés développent à l’endroit de la recherche et des chercheurs, de l’université et des universitaires. Preuves à l’appui.

 

Les propos de Nicolas Sarkozy sur l’université et la recherche trahissent une implication personnelle qui n’obéit pas seulement à la centralisation présidentielle du pouvoir. Il ne suffit pas de mettre en cause les conseillers et la plume du discours du 22 janvier 2009 sur « une stratégie nationale de recherche et d’innovation » alors que des passages improvisés de cette allocution prennent un ton acrimonieux et que bien d’autres interventions confirment un solide ressentiment. Pendant sa campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy s’en prenait par exemple à celui qui avait mis la princesse de Clèves au programme du concours d’administration centrale : « Un sadique ou un imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d’interroger les concurrents sur la princesse de Clèves. Imaginez un peu le spectacle » (23 février 2007 à Lyon). Depuis, les propos méprisants se sont multipliés contre les scientifiques ou des sciences. En février 2008, la mise en place d’une commission présidée par le professeur Guesnerie, visait à donner une caution académique aux reproches adressés à un enseignement qui négligerait l’entreprise, accorderait trop de place à la macroéconomie et à la sociologie et préparerait, on le devine, à des pensées politiquement subversives. Toutefois, la commission Guesnerie conclut à une excellente qualité d’ensemble des manuels. Les attaques contre la section économique et sociale ont néanmoins continué en prenant parfois le ton du persiflage au nom d’une compétence peu évidente. Ainsi, le 27 janvier 2009, Nicolas Sarkozy ressassait-il son hostilité devant un nouveau public : « Il y a une filière économique pour vos enfants. C’est une blague. Mettez vos enfants dans la filière ES, ils ne pourront pas se permettre de se présenter dans les meilleures écoles économiques ».

 

Titres de compétence ? Les sociologues savent bien que les jugements en disent souvent plus sur leurs auteurs que sur les choses dont ils parlent. Or les études de Nicolas Sarkozy n’ont pas été si brillantes ni spécialisées qu’elles l’autorisent à juger de haut les questions d’orientation scolaire et de pédagogie. Par contre, elles ont été assez médiocres pour nourrir son ressentiment personnel qui, en affinité avec l’humeur anti-intellectuelle des milieux qui le soutiennent, explique largement la « petite guerre » faite aujourd’hui aux scientifiques et universitaires."

 

Wikipedia partage ce mépris des études et des universitaires. On comprend qu'elle ne reproduise pas un mot de ces analyses du rapport du Président à l'Ecole, aux professeurs et à la culture qu'ils dispensent.

 

La biographie de Nicolas précédemment faite sur le  blog de  Yann Savidan est intéressante et également  ignorée par wikipedia. Non que l'art de gouverner s'apprenne à l'école ni ne se mesure aux diplômes obtenus, mais issu d'un milieu favorisé ayant fréquenté les meilleures écoles se profile pourtant un élève durablement médiocre, ce qui permet de comprendre les bourdes monumentales à répétitioin de notre Président en matière de culture, ainsi que sa haine des professeurs et des études, traits qu'il partage certainement avec les wikipédiens qui le soutiennent en dissimulant ses lacunes .

 

 

" Chef d'Etat médiocre, il fut par le passé élève médiocre, un bachelier médiocre et un étudiant médiocre.
Mais aucune trace de cette médiocrité dans son curriculum vitae. Et pour cause, il l'a customisé, le frippon.

Officiellement Notre Souverain Eclairé serait titulaire d'une maîtrise de droit privé, d'un certificat d'aptitude à la  profession d'avocat, d'un DEA de sciences politiques obtenu avec mention et aurait fait des études à l'Institut d'Etudes politiques de  Paris.

La plupart de ces titres  universitaires seraient faux.


Une enquête menée par Alain Garrigou, professeur de sciences politiques à Nanterre le prouve

En parcourant l'annuaire des anciens élèves de Sciences Po, il a  pu constater que Sarkozy de Nagy Bosca n'y figure pas, ce qui  signifie qu'il n'a pas mené  ses études à leur terme et ne peut  donc  se parer du titre d'ancien élève réservé aux seuls diplômés.
Et son DEA ? Pourquoi n'en trouve-t-on aucune trace dans les archives de  Paris X  Nanterre
Tout simplement parce que si le candidat Sarkozy  apparaît  bien dans le procès verbal de la première session, il est  ajourné  pour ne pas s'être présenté à  l'épreuve écrite terminale et  n'avoir  pas rendu son mémoire.
Et son certificat d'aptitude à la profession d'avocat ? Obtenu sur le fil avec la note médiocre de 20/40 (7/20 à la  première épreuve et 13/20 à la seconde)
Mais rappelons aussi, pour compléter le tableau, les notes obtenues au bac par le candidat 18917 en 1973  (Jury 80, lycée Molière) :

  • 7/20 à l'épreuve écrite de français  et  12 à l'oral (voilà pourquoi il s'exprime toujours dans un idiome  approximatif) 
  • 9/20 en philo 
  • 8/20 en maths (il a néanmoins su s'augmenter de  200 % !)
  • 10/20 en anglais "magnifical" s'exclama-t-il un jour en  présence  la reine d'Angleterre) 
  • 11/20 en économie (on n'est pas  sorti  de la crise ! ).

Avec 142 points sur 300, le candidat 18917 fut recalé  et  fut obligé de  se présenter au repêchage.

Ne nous étonnons donc plus des propos méprisants qui sortent  donc de la bouche de cet élève médiocre et rancunier qui a tant souffert de ne jamais avoir été reconnu, "à sa juste  valeur" par ses  professeurs."

 

 

Alithia


 

note 1- voir d'Eric Fassin, professeur de sociologie à l'ENS,  sur  Libération

 

" Dans le Malade imaginaire, Toinette, qui joue à caricaturer les médecins de l’époque, n’a qu’un diagnostic à la bouche : «Ce sont tous des ignorants. C’est du poumon que vous êtes malade.» Argan peut bien énumérer ses multiples symptômes : «Je sens de temps en temps des douleurs de tête. - Justement, le poumon. - Il me semble parfois que j’ai un voile devant les yeux. - Le poumon. - J’ai quelquefois des maux de cœur. - Le poumon.» Qu’importe la question ? La réponse est toujours la même.

Molière pousse encore plus loin la satire. Ne peut-on être malade à son insu ? A l’hypocondriaque, il suffit de suggérer d’autres maux, dont il ignorait encore souffrir. Le plus inquiétant, c’est de bien se porter. «Vous avez appétit à ce que vous mangez ? Vous aimez à boire un peu de vin ? Il vous prend un petit sommeil après le repas, et vous êtes bien aise de dormir ?» Il n’est nullement besoin qu’un problème existe pour lui trouver une solution. «Le poumon, le poumon, vous dis-je.»

Aujourd’hui, ce sont les médecins de Molière qui nous gouvernent : une même réponse à tous les problèmes. Le niveau de vie recule ? L’islam. L’insécurité s’installe ? L’islam. L’incertitude monte sur la scène internationale ? L’islam. Le Front national gagne du terrain, en même temps que l’islamophobie ? L’islam, vous dis-je." [...]

 

note 2- voir une série d'articles du Monde qui traitent de cette question

 

note 3- voir  détail concret des conséquences à l'échelle d'un quartier de Paris

 

 

 

Repost 0
Published by alithia - dans Désinformation
commenter cet article
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 01:22

A la lecture de wikipedia  et de ce que produit sa fameuse "neutralité" et après avoir vainement tenté de rectifier les articles sur Guy Debord et le situationnisme, qui étaient carrément des falsifications, et pourtant surveillés et protégés par des administrateurs qui avouent qu'ils n'y connaissaient rien, les membres de ce mouvement ont tendance à penser que  wikipedia est  une encyclopédie de merde qui farcie les têtes de bonne soupe Neutre. 

 

récit de leur expérience avec wikipedia : 

 

Exemple d'un texte falsifié de Wikipédia sur Debord en 2004:

"Depuis les années 70, les thèses situationnistes ont largement été
critiquées par le reste de l' ultra-gauche. Cette critique dénonce plusieurs aspects du discours et des pratiques des situtionnistes, notamment leur élitisme, leur moralisme, ainsi que leurs théories du complot : Guy Debord et Gianfranco Sanguinetti croyaient ainsi que les Brigades Rouges étaient une filiale des services secrets de l'Etat italien, ou que le virus du SIDA n'existait pas et qu'il n'était qu'une invention de la CIA pour briser l'émancipation sexuelle des populations (séronégationnisme : le SIDA est alors expliqué uniquement par les mauvaises conditions de vie liées aucapitalisme)."
A la suite de quoi ils ont protesté auprès des administrateurs à qui ils ont adressé un texte : 
Notre texte de 2004:

 

La réussite la plus probante du wiki est wikipédia, aussi quel ne fut pas notre étonnement en découvrant que le principe même (libertaire et ouvert) de cette encyclopédie, laissait le champ libre à dés désinformateurs. Les mots Debord et Situationniste,  étaient falsifiés de la pire façon et sous couvert d'un projet qui nous semblait excellent, le wiki.

Nous avons pris contact avec les wikipédistes pour leur expliquer la chose en leur montrant quelles erreurs volontaires s'étalaient sur leur site. Cette opération fit l'objet d'échange de mails mais deux problèmes se posaient.
1/ Nos interlocuteurs avouaient ne jamais avoir lu ni Debord ni aucun situationniste
2/ Si nous acceptions de corriger nous même, rien ne garantissait que les désinformateurs ne repasseraient pas pour rétablir leurs mensonges...

 

Aujourd'hui l'article est dans un état amélioré. Mais ces falsifications visant à discréditer le groupe, sont restées ainsi 6 ans en ligne.

 

source

Repost 0
Published by alithia - dans Désinformation
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 12:09

Wikipedia contribue à la désinformation par la bêtise de ses articles écrits sous les principes de la "neutralité".

 

 

Dans l'article Sarkozy de wikipedia on trouve tous les détails (ou presque) de la vie privée  du Monsieur depuis son enfance, ce qui est absolument passionnant. Tous les événements et micro-événements dépourvus d'intérêt y sont  hormis les événements significatifs, tels ceux concernant la construction de sa carrière dans le cercle très particulier de Pasqua et du réseau des hommes politiques de droite des Hauts-de-Seine. Son ascension politique est écrite comme un roman, un succes story dans le style Nous Deux, mais curieusement,  depuis son élection comme Président de la République, il n'y a rien sur la politique intérieure, rien sur le style très particulier de ce Président, rien sur ses réformes qui minent la République, rien sur la question de la réforme des retraites, ou presque. On trouve seulement dans un paragraphe à part et en toute fin d'article uniquement ceci:

 

 

"Nicolas Sarkozy confie la gestion politique de la réforme des retraites, qui prévoit notamment le relèvement de l'âge légal de départ de 60 à 62 ans, au Premier ministre François Fillon, le ministre du Travail Éric Woerth étant considéré comme affaibli par l'affaire Woerth-Bettencourt[136]. Le 8 septembre 2010, au lendemain d'une journée de mobilisation contre cette réforme, il annonce quelques aménagements, parmi lesquels la possibilité pour les personnes présentant un taux d'incapacité d'au moins 10 % (et non plus 20) de continuer à partir à la retraite dès 60 ans et l'aménagement des fins de carrière des salariés exposés à des facteurs de pénibilité[137]."

 

Il faut savoir que le mouvement de protestion considérable qui a été suscité par le refus de négociation du gouvernement sous l'impulsion de Sarkozy reçoit l'approbation d'une très large majorité de Français, environ 75% comprennent et soutiennent, et actuellement les Français sont 79% à souhaiter une négociation. Selon Libération même ils exigent cette négociation dont l'absence passée contribue à bloquer le pays

 

"Une écrasante majorité de Français (79%) exige de Nicolas Sarkozy «une reprise des négociations avec les syndicats», selon un sondage Viavoice que Libération publie  mercredi." [20 octobre 2010], détaillé dans la zone abonnés.

 

 

Nullité insondable de wikipedia qui mérite un zéro pointé en matière d'analyse politique et  même pour la simple information  restituant les faits marquants publiés par la presse de qualité, y compris les sites internet bien faits et sérieux.  Quant à sa réputation de rapidité et d'être toujours au fait de l'actualité, pour les derniers cancans concernant les vedettes du sport et du show-bizz sans doute, mais ça s'arrête là.

 

 

Une encyclopédie qui a usurpé le titre et la réputation, grâce à Google et ses effets amplificateurs.

 

Chacun le sait ou pourrait le savoir du reste car les records absolus de consultations concernent les images de sexe et autres sujets en rapport avec ce qui toute le sexe et la porno, suivis de près par les événements sportifs et autres événements à sensation concernant la vie du show-bizz et les rumeurs plus ou moins aux limites de la violation de vie privée.

 

Cette médiocrité absolue qui privilégie le people et le roman à l'eau de rose au détriment des idées, totalement absentes de wikipedia, n'empêche pas la propagande d'extrême-droite et les articles partisans de diverses espèces de se glisser au sein de wikipedia avec l'approbation de sa communauté inculte qui ne sait pas distinguer ce qui relève de l'information et ce qui relève du racisme et de la propagande.

 

Ce chapitre de la propagande d'extrême-droite peut être développé et nous y reviendrons avec des exemples significatifs.

 

 

Alithia

 

 

Repost 0
Published by alithia - dans Désinformation
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 20:32

Déformations, omissions, inflexions idéologiques,  censure sur la wikipedia en anglais aussi...  Et puis encore : comment wikipedia est utilisée comme support de publicité par l'industrie pharmaceutique.



Sur la wikipedia en anglais aussi, les déformations, les oublis malencontreux qui ressemblent à des censures fleurissent. Et pourtant celle-ci est bien moins mauvaise , dans l'ensemble, que la wikipedia en français.  Mais le même système produit les mêmes  effets, les mêmes défauts : wikipedia est une publication partisane, à n'en pas douter, reflétant les préjugés et idéologies du groupe qui y participe et qui la contrôle.

A propos d'Israël et du Moyen-Orient  la manière dont les sujets sont traités sur la wikipedia en langue anglaise montre aussi des déformations, des partis-pris assez solides, des erreurs et des omissions qui sont loin d'être neutres, bien que cette wikipedia soit de manière générale nettement moins pire que la wikipedia en français.



Voici ce qu'ont noté, par exemple,
lors d'une conférence portant sur wikipedia co-organisée à l'Université de Tel-Aviv avec la Wikimedia locale, un certain nombre d'universitaires observant la dite base d'informations mondiale, que l'on ne peut reconnaître comme méritant le titre d'encyclopédie, précisément à partir d'exemples de ce genre.


Les relations avec wikipedia sont caractérisées comme "problématiques" par le directeur de "l'Institut des études sur internet" de l'université accueillant la conférence.

Pour citer quelques exemples illustrant ce fait, il a relevé que le Hamas n'est pas défini comme terroriste et s'est aperçu que toutes les modifications qui tentent d'introduire cette précision sont aussitôt effacées. De même est-il impossible d'introduire l'indication selon laquelle le  président de l'Iran, Mahmoud Ahmadinejad, nie l'extermination nazie. A chaque tentative de rédaction, celle-ci est systématiquement effacée, bien que Ahmadinejad ait de très nombreuses fois tenu des propos négationnistes. Autre exemple significatif encore :  David Irving, auteur qui s'est  entièrement consacré à la cause négationniste et dont les textes  lui ont valu,
en Autriche, une condamnation  à une lourde peine, est considéré sur wikipedia, comme un historien, titre qu'il est seul à s'attribuer et que personne ne lui reconnaît.



Dror Kamir, un des premiers supporteur de wikipédia en Israël s'est aperçu que la ville israélienne de Lod n'existe pas sur la version arabe de Wikipedia, rayée de la carte. 


Voilà ce que donne l'information formatée de manière populaire lorsque toute rédaction est autorisée à n'importe qui sous anonymat, c'est l'opinion commune  qui s'exprime en somme et la direction internationale (américaine) de Wikimedia  l'association fondatrice, trouve cela parfait.  
Ce fut en effet la réponse à des questions de  fond ainsi soulevées que fit la directrice de la dite association,
Sue Gardner , la Madame Wikimedia  qui était présente à la conférence et qui a défendu ce point de vue que l'opinion hors de tout critère de vérité avait droit de cité avant tout, sur une chose qui ose s'appeler "encyclopédie". Alors, si l'information est présentée selon  les goûts et préférences de l'opinion qui s'exprime sur wikipedia sans souci d'exactitude, on n'ose imaginer ce qu'il en est du savoir par conséquent.  Représentez-vous cela : je crois aux Ovnis ? ma voisine aussi ? Ecrivons vite sur wikipedia pour exposer au monde la "science des ovnis" dite pompeusement "ufologie" (ça fait savant). Je ne crois  pas qu'il existe des négationnistes ? Je crois que l'histoire factuelle ne  prête pas à connaissances,  je crois que la discipline de l'histoire n'a pas de règles, n'est pas une science, je ne crois pas au métier d'historien, je crois que tout peut se dire dans ce domaine et que la négation  des faits est une opinion comme une autre, y compris la négation de l'extermination nazie ? Précipitons-nous sur wikipedia pour effacer toute trace indiquant l'existence historique de camps d'extermination et empêcher les rédacteurs qui voudraient introduire quelques rédactions  exactes sur le sujet.  Avec wikipedia le révisionnisme de tous les sujets est donc possible. Il est déjà en marche. Donc , conclusion de la représentante de wikipedia à la conférence : c'est l'opinion qui s'exprime grâce à wikipedia et si les gens croient que les choses sont telles qu'ils croient,  et que l'histoire est telle qu'ils l'imaginent, grâce à wikipedia  ils sont libres de s'exprimer comme ils l'entendent. Wikipedia est un projet ultra-libéral où l'opinion est libre d'exprimer ses croyances et préjugés.


Cette apologie d'un libéralisme total en matière d'idées, accordant à wikipedia d'être un lieu où  triomphe l'opinion, et où la question de la vérité est exclue, évidemment, fut la réponse de la direction de Wikimedia-Wikipedia, à
des objections faites à la prétention  d'être une encyclopédie  de cette publication  bas de gamme, qui se targue d'exposer le savoir.  De sorte que si vous avez remarqué des erreurs , des déformations, des censures et des dysfonctionnements -tels que les corrections impossibles-  qui finissent par infléchir de manière partisane le sens des articles peu importe, ne vous jetez pas dans la critique, Sue Gardner les justifie parce que c'est l'opinion dominante à wikipedia. Conclusion ultra-libérale qui promeut l'opinion au détriment de quelque exigence de vérité.


Autrement dit, remettez entre les mains de n'importe qui un instrument pour un media d'information où chacun peut librement raconter ce qu'il veut et exprimer ses opinions, selon ses préférences, indépendamment des faits, vous aurez un media qui reflète l'opinion, non les faits. Ajoutez des rubriques concernant la connaissance qui seront composées sur le même principe que l'opinion commune a toujours raison contre la science et les connaissances établies par les savants (c'est élitiste), appelez le tout "encyclopédie" et vous avez wikipedia. Ne reste plus qu'à apposer le label "bon pour les études" ce dont J. Wales s'est déjà chargé et vous avez une encyclopédie libre d'accès sur le net, qui prétend être la meilleure des bibliothèques et  être utile pour les études,  voire remplacer les livres, pour le peuple bien sûr
, car c'est assez bon pour ce dernier comme nous l'expliquait ici même un administrateur de wikipedia et vous avez la "culture pour le peuple" soit un brouet fait d'informations fausses, de croyances et opinions, et de déformations graves. Le meilleur des mondes en somme.

Et voilà pourquoi les profs déconseillent wikipedia et sont critiques de ses articles. 

source Haaretz

Voir encore  les wikigrill de Books , magazine en ligne de critiques de livres qui  propose une série de critiques d'articles de wikipedia montrant leur absolu manque de fiabilité et de sérieux, et qui montre aussi comment l'industrie pharmaceutique utilise wikipedia comme véhicule de sa propre publicité.



Alithia
Repost 0
Published by alithia - dans Désinformation
commenter cet article
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 10:28


A noter l'existence d'une plainte contre Wikipedia et la Wikimedia foundation de la part d'un Français dont la biographie sur wikipedia, fausse et diffamatoire, lui porte tort.

C'est aussi cela wikipedia, un véhicule de rumeurs, d'informations fausses et diffamatoires avec violations de vie privée.
Ce qui est logique de la part d'une publication qui ne vérifie pas les contenus qu'elle met en ligne.

voir sur le blog de la personne concernée, les motifs de la plainte et l'ordonnance du tribunal faite à Wikipedia, via Wikimedia, de supprimer la biographie du plaignant  dans les 48h sous astreinte ,  c'est à dire sous peine d'avoir à payer 1000 euros (mille) d'amende par jour en cas de non-exécution.  

Les victimes de wikipedia se défendent contre cette publication dont la nocivité  affecte tous led domaines, les idées n'étant pas plus épargnées que les individus.

Alithia.



Repost 0
Published by alithia - dans Désinformation
commenter cet article
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 12:20



Un article sur un footballer,  totalement faux  dans wikipedia. Jacques Abardonado est ainsi présenté par wikipedia :




"Connu pour avoir été formé aux cotés de célébrités de tout premier rang telles que Britney Spears, Madonna ou Carla Bruni, Abardonado a su tirer profit d'une enfance pourtant difficile, marquée par la cohabitation avec des loups toxicomanes en Sibérie africaine de 1980 à 1985. Suite au second choc pétrolier, le gouvernement français a su tirer profit de son expérience en termes d'extraction carbonifère(accumulée grace à la collaboration étroite avec Tarzan and co) pour redresser l'économie mais surtout la télévision afghane. C'est à partir de son premier Vendée Globe, en 1997, qu'il apprend l'existence de la coupe du monde 1998, évènement sportif qu'il devra inexorablement suivre sur la TNT en compagnie de son ami préféré : le paquet de chips. Inutile de préciser qu'il n'aurait pas pu surmonter cette étape sans l'aide inconditionnelle de l'ensemble du show business américain, qu'il fréquente assidument à partir de 2000 dans le cadre de soirées entre cocainomanes zoophiles organisées par les stars susmentionnées. Il a d'ailleurs dédicacé le but du 4 octobre dernier au danseur inverti dénommé Michael Jackson."


Plus sérieux et plus grave , dans la série "anti-sionisme militant" et présupposés douteux   dès qu'il s'agit soit d'Israël, soit des juifs : l'article sur l'agence de presse Mena (Metula News Agency). L'article est tellement faux et partisan, et même jugé diffamatoire par les responsables de la dite agence de presse  lorsqu'ils l'on découvert, que cela vaut à wikipedia une intervention en direct  d'une des responsables de l'agence en question.

On lira avec intérêt la page de discussion de l'article consacré à la Mena, où intervient Sylvie Tobelem 1° assistance responsable de l'agence de presse, pour faire remarquer aà ces wikipédiens qui apparaissent comme des rédacteurs partisans, leurs erreurs et désinformations sur cet article caricatural qui tombe dans la médisance .

C'est à la suite de ces événements que wikipedia, craignant un procès de la Mena qui se voyait diffamée,  se croit obligée de faire machine arrière, et  que l'article est corrigé, n'importe comment, mais corrigé. Cependant,  furieux de ce redressement obligé par le fait de l'intervention sur wikipedia de l'agence qui avait été maltraitée dans l'article ,  les compères responsables de ces rédactions grossièrement partisanes, vont vouloir se venger.  S'ensuit un règlement de comptes où des antisionistes actifs tels Shravan et Moez, vont accuser 3 des rédacteurs qui sont en désaccord avec les rédactions partisanes propres à discréditer la Mena , d'être coupables de toutes sortes de fautes largement fictives, et à la première occasion, une victime tombe, MLL . Car il s'est cru autorisé à donner son avis. Vieux correspondant de longue date, il a cru, le malheureux qu'il  participait à une encyclopédie et qu'il pouvait donc exprimer un avis. MLL  a protesté, de manière extrémement discrète mais il a protesté contre des accusations franchements de mauvais goût (du genre "le groupe sioniste" manipulé par Israël ; léger, quoi) formulé contre les rédacteurs incriminés pour leur manque de connaissance du sujet et leur manque  de partialité.  Il est viré. Les deux autres sont en accusation, sur un siège éjectable. 

En même temps l'article ne peut reprendre sa forme ancienne , la plus caricaturale, car les wikipédiens savent maintenant que l'agence de presse concernée veille à son article dédié et signale les caricatures non innocentes (assez dieudonnesques) qui lui sont réservées contre lesquelles elle proteste Il ne peut non plus être rédigé correctement : on est à wikipédia. Ce qui veut dire que ceux qui rédigent ce genre d'articles sont les plus ignorants et les plus partisans, tandis que ceux qui connaissent le sujet  et rédigent de manière exacte sont sytématiquement empêchés  : accusés  non sans mauvaise foi ils sont déjà menacés d'exclusion. 


E la nave va ...

Joyeuse ambiance dans laquelle se rédige une supposée "encyclopédie". Comme on le constate on a vraiment affaire à des problèmes de rédactions encyclopédiques et de vérification de la justesse de ce qui s'y écrit.


Alithia
Repost 0
Published by alithia - dans Désinformation
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 15:53
Mensonges et calomnies encore répandues grâce à  wikipedia, un media plein de corbeaux .

Josette Elayi, chercheuse en Histoire ancienne au CNRS, a découvert sa biographie sur l'encyclopédie en ligne. Le problème c'est que cette bio se réduit selon Mme Elayi "(...) à des informations malveillantes et presque toutes erronées" probablement rédigée par des collègues malintentionnés.

 A comparer avec ce qu'a subi en 2005 le 1er ministre norvégien présenté sur l'encyclopédie en ligne comme pédophile.

Là où tout un chacun peut écrire sur le sujet qu'il veut  sous  anonymat , cela n'a rien d'étonnant, puisqu'aucun professionnel ne vérifie et les rédacteurs de wikipedia ne sont pas tenus par un code de déontologie professionnelle.


Il faut  donc considérer toute page de l'encyclopédie en ligne comme potentiellement fausse, susceptible d'avoir été écrite par un rédacteur mal infromé ou même volontairement dans une intention de propagande ou de dénigrement des personnes .

Voir article  source   qui rappelle que :


En 2006, plusieurs parlementaires américains ne s'étaient pas gênés pour améliorer leur biographie sur Wikipédia. En 2005, un journaliste avait même découvert que sa bio wikipédienne le considérait comme complice de l'assassinat de JF Kennedy [...] En France par exemple, la mairie de Levallois a plusieurs fois "retouché" l'article concernant les déboires judiciares de Patrick Balkany (maire de la ville de 1983 à 1995)... Aux E.U., le FBI s'est chargé de retirer les photos de Guantanamo et la Maison Blanche a notamment "corrigé" plusieurs informations concernant la guerre en Irak. La sphère commerciale n'est évidemment pas épargnée : Nintendo n'a pas hésité à effacer les passages relatant les bugs techniques qu'avaient connu ses consoles Game Cube et DS...



Repost 0
Published by alithia - dans Désinformation
commenter cet article
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 21:19
Encore des mensonges et des diffamations sur wikipedia qui ne cesse d'en publier.

Encore un problème de diffamation, atteinte à l'honneur et à la vie privée qui vient d'être signalé à propos d'une biographie de wikipedia et qui illustre le pouvoir de nuisance de cette publication.  Tous les problèmes de ce genre ne sont pas signalés, loin de là, mais dans le cas présent la victime qui possède un site d'un journal en ligne  peut s'exprimer facilement et proteste énergiquement en ces termes :


«   internet a apporté au monde de merveilleuses sources d'information et il a également apporté des sources de désinformations qui sont  parfaitement horribles. Wikipedia fait partie de cette  dernière catégorie.»


Il s'agit de Francis Joseph Farah, fondateur de WorldNetDaily, qui réagit après les informations fallacieuses et diffamations à son encontre sur wikipedia dans  les pages qui lui sont consacrées pour dénoncer toutes les désinformations, déformations et autres horreurs de wikipedia qui ne s'arrêtent pas à son cas personnel.

Le point de départ : sa soi-disant "biographie" wikipédienne qui le présente sous certains traits fictifs, inexacts,  et contradictoires, tout en s'immisçant dans sa vie privée en lui prêtant toutes sortes de travers ou particularités qui sont  au-dessous du niveau de la presse de caniveau : au niveau de wikipedia, en somme.

Celle-ci a publié par exemple qu'il serait  « un journaliste évangéliste américain chrétien ayant des affinités homosexuelles venues de ses origines libanaises et syriennes »...


Sa réponse, dans son journal,  a le mérite d'être claire.  Wikipédia écrit-il  « n'est pas seulement un répertoire d'inexactitudes et de préjugés. C'est aussi un pourvoyeur de mensonges et de calomnies comme jamais le monde n'en avait connu auparavant. »

Ce n'est pas la première fois que wikipedia publie des ragots à son sujet, le diffame en écrivant  des histoires totalement fausses et susceptibles de porter atteinte à sa vie privée . Précédemment il fut écrit qu'il entretenait une relation avec une éditorialiste connue.  Viol de vie privée manifeste et ragots en tous genres. Wikipedia peut laisser éditer selon les moments aussi bien qu'il serait une homme à femmes qu'homosexuel... et toujours n'importe quoi au mépris de la personne maltraitée par ses soins.

Bref, rien que de très habituel pour wikipedia. Il se trouve que cela n'est pas forcéement du goût de la personne ainsi traitée.

Il proteste, en vain auprès de wikipedia et découvre qu'il est impossible de faire supprimer ces diffamations. Il s'y est employé, il a perdu du temps, elle sont toujours réintroduites.

Il écrit alors  : « est-ce que je proteste parce que je suis une victime ? Non. Il y a bien plus grave encore. S'il y a jamais eu site à éviter à tout prix, c'est bien wikipedia.  Rien de bon ne peut sortir de ce champ immense d'erreurs et tromperies délibérées. Il faut s'en débarrasser, s'en protéger et prévenir les autres. Vous devriez vous assurer que vos enfants et petits-enfants sont  conscients de quelle institution corrompue et relevant d'une véritable faillite morale il s'agit avec wikipedia»

Et puis encore, jusqu'où peut s'abaisser wikipedia ?  il donne un certain nombre d'exemples et de liens.


Wikipedia a été définie comme une source non fiable par les professeurs

[prévenez David Monniaux qui l'ignore : + de 75% des étudiants sont prévenus par leurs professeurs de ne pas utiliser wikipedia, et il s'agit de l'anglaise qui est, paraît-il, incomparablement meilleure que la française. ]

 

Elle a été dénoncée par auteurs et éditeurs.

Jugée comme tout à fait nocives par des bibliothécaires.


Des chercheurs ont signalé à quel point elle peut être sujette à manipulations -particulièrement par les pouvoirs gouvernementaux. 

[là encore prévenez David Monniaux qui l'ignore et qui est à la recherche de critiques sérieuses.]


Mais elle est toujours utilisée, toujours citée et elle continue à grossir comme un monstre toujours davantage chaque jour.



Aujourd'hui je vous engage à une mission pour tuer le dragon, dit-il. « Mais je ne peux pas tuer cette bête seul.  Tandis qu'avec votre aide, et l'aide d'autres personnes de bonne volonté et  de bonne moralité, nous pouvons détruire cette monstruosité. »conclue  Francis Joseph Farah.

Monsieur Farah vous n'êtes pas seul. En France la réputation de wikipedia comme véhicule de mensonges et calomnies et faite de tricheries, commence à être bien établie, grâce à mon patient travail entre autres causes. Reste à poursuivre le travail de dénonciation de cette institution corrompue et immorale aux Etats-Unis et à travers le monde anglo-saxon et de langue anglaise.


Alithia

source


[extraits de l'article original]


The Internet has brought the world some wonderful sources of information.

And it has brought us some perfectly dreadful sources of misinformation.

Wikipedia falls into the latter category. And this column is my latest effort to demonstrate just how abusive this so-called "online collaborative encyclopedia" really is.

It is not only a provider of inaccuracy and bias. It is wholesale purveyor of lies and slander unlike any other the world



Think about it.

Wikipedia boasts 684 million annual visitors. I can't think of too many sources of information that attract that much attention.

And that's really the problem - that too many people looking for easy and cheap sources of information turn to this wholly unreliable website run by political and social activists promoting their own agenda.

This is hardly the first time Wikipedia has slimed me.

A couple years ago, the "editors" there claimed I had an affair with a prominent female syndicated columnist. Now they characterize me as a "noted homosexual." Neither one of these accusations has any basis in truth, of course. But you can see just how confused they are over there: Am I a heterosexual philanderer, or am I a noted homosexual?


Which is it? It turns out they're both untrue - as is most of the rest of my bio. And I doubt very much if I am the only victim of this kind of pseudo-journalistic terrorism and character assassination.



Wikipedia claims "anyone" can edit its information. But, in the past, try as I might, the defamations kept coming back. I was even told I was not a reliable source of information about me. Others apparently knew me better, according to the Wikipedia gatekeepers.

I actually had to threaten a libel suit against Wikipedia to get the site to remove the previous attempt at defamation. It took days of waiting. It took hours of making corrections that were quickly replaced intentionally with the undocumented and undocumentable lies designed to hurt and humiliate.


Am I just bellyaching because I'm a victim?


No. There's a much bigger point to be made here. If ever there were a website to avoid at all costs, it's Wikipedia. No good can possibly come from using this vast wasteland of error and deliberate deceit. You should get off of it and warn others away. You should make sure your children and grandchildren know what a corrupt and morally bankrupt institution it truly is.

Repost 0
Published by alithia - dans Désinformation
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 19:13
Les media commencent à découvrir  les possibilités extraordinaires qu'offre wikipedia à qui veut faire passer un message.



Ils sont sur la voie de  découvrir qu'une publication en ligne modifiable avec la plus grande facilicité -un simple clic suffit pour enregistrer ce qu'on veut-,  est d'une totale facilité d'accès. Que de plus, ouverte aux rédactions de tous sans exclusion  et sans pré-conditions, dans le plus complet anonymat, elle peut attirer n'importe qui. Que les surveillants sont si peu nombreux, -une poignée- et si peu compétents, à  surveiller des articles dont le nombre se compte en millions  -presque un pour l'édition française ; et pour l'anglaise multipliez par  trois- que les mailles du filet sont sans doute assez nombreuses et vastes pour pouvoir s'y faufiler sans difficulté. 


Ils sont en voie de découvrir peut-être aussi que la visibilité de wikipedia occupant les premiers rangs de Google et le grand nombre des consultations dont elle fait état, donne à ce media une place particulière  et particulièrement intéressante pour véhiculer des informations, vraies ou fausses.


A ces conditions, qui pourrait ne pas avoir envie de modifier wikipedia selon ses opinions et ses a priori ou ses intérêts ?


Les media découvrent, sur le tard, que wikipedia est ouverte à qui veut et à qui veut introduire se propres informations, qu'il s'agisse de publicité ou de propagande. Il était temps.


L'Expansion s'est livrée à une petite enquête, -malheureusement elle ne nous dit pas comment elle a procédé-,  qui tend à montrer que chaînes de télévision, entreprises, hommes politiques ou partis politiques, et l'Elysée aussi, tous modifient wikipedia. Comme c'est étonnant ! Il fallait bien du recul pour s'en douter et commencer à le dire , puisque wikipedia a 8 ans d'existence  Il faut supposer qu'il fallait 8 ans pour commencer à dire timidement que n'importe qui peut l'utiliser à son profit et que personne ne s'en prive .

 L'hebdomadaire cite une liste d'exemples, assez anodins finalement, mais qui montrent le principe de la modification possible par qui veut préserver ou défendre ses intérêts ou diffuser ses idées.


Cependant,  il n'a pas réalisé d'exploration en profondeur qui aurait montré la propagande sur les articles mettant en jeu des idées, dans le domaine de l'actualité et dans celui de la connaissance. Histoire, politique etc. et tous les sujets prêtant  à interprétation (ils sont nombreux) aucun domaine de connaissance n'est abordé.

 Il n'a pas envisagé non plus l'hypothèse, que ces articles lissés et parfaitement conformistes visant à écarter toute contradiction et toute idée quelque peu gênante car douée de contenu, qui aboutissent à faire l'apologie du sujet traité, -qu'il s'agisse de Poutine ou d'Amadinedjhad, des Ovnis ou de la Scientologie-, étaient rédigés
ainsi par les wikipédiens eux-mêmes et avec le consensus de la communauté, lui-même plus ou moins imposé par les grandes gueules et les gros bras de wikipedia au nom de la "neutralité" et que c'est exactement ce qu'ils appellent "neutralité".

Il n'a pas envisagé qu'à côté des petites tricheries qu'il cite,  (ou même des grosses, comme les interventions de la firme Total) il y avait quantité de rumeurs (voir toutes les pages consacrées aux soi-disant "complots") et de propagande, par ce même jeu de suppressions et retouches, et art de remplacer un mot par un autre ou une expression par une autre dont il a bien vu la méthode, et qui présentent des inflexions  autrement plus graves que la promotion du yaourt.

Mais il est déjà significatif qu'il se soit aperçu que l'article consacré à Brice Hortefeux ne mentionne plus l'appartenance du ministre au Groupe union défense (GUD), un mouvement étudiant d'extrême droite
[1]. De même que les rectifications concernant TF1 que  l'Expansion attribue à la chaîne de télévision elle-même :


" le journal de 13 heures de TF1 n'est pas « populaire ». Il est simplement « proche des préoccupations quotidiennes » des Français... l'émission Sans aucun doute n'est pas non plus en « légère diminution » d'audience, mais « continue de réaliser des scores importants ». Quant au présentateur Jean-Pierre Pernaut, il n'est pas davantage attaqué par toute « la presse parisienne », mais seulement décrié par « quelques titres ». " Et c'est wikipedia qui l'affirme, donc ça doit être vrai pour le lecteur qui ignore les petits arrangements dans les coulisses.


L'Expansion affirme que :

" Si ces entrées de l'encyclopédie noient les critiques ou minimisent les baisses d'audience avec une réelle application, c'est pour une bonne raison. Ces textes ont été en effet directement amendés au sein même de TF1, qui porte un soin particulier à retoucher les informations qui ne s'accordent pas avec le discours maison. L'an dernier, la chaîne avait déjà été pointée du doigt, lorsqu'elle avait elle-même supprimé la mention d'une polémique sur l'article consacré à JET, sa télé dédiée aux jeux, aujourd'hui disparue. Depuis, TF1 a semble-t-il pris goût à l'exercice et multiplie les ajustements."


Ce qui s'explique par le fait que "Nombre d'entreprises ou d'administrations exercent un droit de regard sur leurs propres articles."


L'Expansion a encore remarqué que : sur wikipedia "les conséquences du réchauffement climatique ne sont plus qualifiées d'« extrêmes » mais de « graves », après le  passage de Total, tandis que le changement climatique est devenu  « important », au lieu de « catastrophique » ".  Ou encore que "Cet été, un internaute est intervenu depuis l'Assemblée sur la fiche Wikipedia de Bruno Le Maire, l'ancien directeur de cabinet de Dominique de Villepin, pour y ajouter des références à Imad Lahoud et l'affaire Clearstream. Un autre familier de Palais Bourbon a tenté de lancer une rumeur sur une liaison entre Rachida Dati et François Pinault, sur l'article de ce dernier."  Et de citer une série de modifications repérées par ses soins qui infléchissent ou changent le sens des articles.  Si Total rectifie les articles, il ne faut pas s'étonner que le thème de l'écologie soit massacré sur wikipedia.


L'Expansion conclut  que sur wikipedia, en conséquence "les textes ainsi amendés n'ont parfois plus rien à envier aux discours diffusés sur les sites officiels. [...] Les articles de Wikipedia, qui apparaissent très haut dans les résultats de Google, deviennent des vecteurs de communication qui doivent être également contrôlés."


Eh oui, la presse peut légitimement s'interroger sur la validité de l'information que diffuse  un megalo-site d'informations qui de plus, se pose en garant de la véracité de ses textes puisque "encyclopédie" n'est-ce pas ?


L'Expansion parle des sites officiels des entreprises qui font leur publicité via wikipedia, sous couvert d'encyclopédie. Mais l'hebdomadaire n'est pas allé  toutefois jusqu'à explorer d'autres sites officiels, ceux qui mettent au point  la propagande de certains Etats plus ou moins dictatoriaux ou totalitaires, non plus que ceux des sectes ni des groupes propageant des rumeurs, ni de ceux des mouvements d'extrême-droite aux couleurs diverses. Dommage. Il  aurait peut-être pu remarquer bien des choses encore et d'étranges similitudes avec toutes ces versions officielles de l'histoire. 


Un peu de patience. Huit ans encore et les media oseront peut-être dire clairement que les articles de wikipedia sont nuls et biaisés, car caviardés par tous les groupes de pression qui se sont immiscés au sein de wikipedia, et dont certains ont leurs relais dans la place qu'ils dirigent : combien d'administrateurs appartiennent à cette catégorie des infiltrés pour une cause ou une autre ? Et combien sont de toute façon trop incompétents et totalement débordés par l'ampleur de la tâche, de plus, pour être capables de s'apercevoir de problèmes qui n'en sont même pas à leurs yeux ?


Pour conclure : Media et journalistes, encore un effort, pour être républicains ! Osez dire ce qu'est vraiment wikipedia.



source



Alithia


note :

[1] L'Expansion affirme que : "l'auteur de ce caviardage en savait manifestement long sur la question. Il agissait depuis le ministère de l'Intérieur".




Repost 0
Published by alithia - dans Désinformation
commenter cet article
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 15:35
John  Mac Cain le faux héros,  a menti et fabriqué une légende sur sa détention au Viet-Nam, à des fins de propagande.


Sur sa détention au Vietnam après la chute de son avion au-dessus de Hanoï, sur les mauvais traitements et tortures qu'il aurait subi, selon ce qu'il a affirmé à son retour aux Etats-Unis,  John Mac Cain a menti. Les conditions de détention n'étaient absolument pas celles décrites par Mac Cain et les prisonniers étaient bien traités,  dans le respect des lois internationales concernant les prisonniers politiques comme l'établit une enquête documentaire de Daniel Roussel avec des documents d'époque filmés et de nombreux témoignages. Les Vietnamiens qui l'ont connu, soigné, cotoyé, le directeur de la prison qui discutait quotidiennement avec Mac Cain dans son bureau, le responsable politique de la prison du Hanoï Hilton,  des pilotes américains co-détenus de Mac Cain qui tous démentent sa version des faits qui semble avoir été  largement fabriquée après-coup, aux Etats-Unis, à des fins politiques, pour disculper les Etats-Unis des horreurs infligées au Viet-Nam et à son peuple.


Voir le film documentaire de Daniel Roussel, [1] qui donne à voir des documents d'archives exceptionnels, les prisonniers filmés dans la prison, avec des témoignages de Vietnamiens
et d'Américains compagnons de détention de Mac Cain qui affirment  avoir été  bien traités. les prisonniers étaient bien traités, mieux nourris que les soldats vietnamiens, et les Vietnamiens sachant qu'ils retourneraient aux Etats-Unis expliquent qu'ils n'avaient aucun intérêt à les maltraiter du reste.
Le cuisinière de la prison explique  que McCain jouissait
même d'un régime de faveur parmi les prisonniers parce que fils d'un amiral américain, chef de la marine responsable dans l'océan Pacifique..



Une légende de héros, qui semble bien usurpée et largement illusoire, mais que, bien entendu wikipedia reproduit à n'en plus finir avec force détails... et fausses  interprétations de sources.  Même si en 1968 François Chalais pour la télévision française avait rencontré Mac Cain qui ne lui avait pas parlé de tortures ni de mauvais traitements et qui donna lieu à un film , qui est passé à la télévision française, d'où tous les éléments de la légende sont absents, mais que wikipedia cite à contre-sens comme soi-disant preuves des mauvais traitements subis par Mac Cain, bien qu'il n'y en ait pas trace dans le film [2].

extraits de l'échange :
Comment êtes-vous traité ici ? Bien.
Comment est la nourriture ? c'est pas comme à Paris, mais ça va.
Si vous voulez dire quelque chose à votre famille je voudrais seulement dire à ma femme que je vais bien...

Wikipedia sur ce sujet, comme sur bien d'autres, se retrouve une fois encore prise sur le fait de diffusion de fausses informations et engagée dans la  avec manipulation à l'appui : ses sources signifiant le contraire de ce qui est écrit dans l'article [3]


L'article Mac Cain de wikipedia est dithyrambique sur le héros Mac Cain et particulièrement prolixe pour reproduire sa légende, qui s'avère fabriquée après-coup.

L'article Obama de wikipedia, en revanche, ne prend aucune précaution pour reproduire diverses attaques calomnieuses et injurieuses de la part des candidats  républbicains contre Obama et autres ragots et rumeurs qui ont constitué les coups bas des Républicains contre Obama durant la campagne électorale.

La comparaison des deux articles est édifiante et fait apparaître wikipedia, une fois encore, comme un mauvais média d'information pour ses déformations et prises de positions orientées. Ne parlons même pas d'une encyclopédie bien entendu. On est aux antipodes d'un travail encuyclopédique.

Alithia


[1]- qui a donné lieu à une émission à la télévision française, sur France 2 le 19 octobre  ;
voir aussi l'interview de Daniel Roussel dans l'Humanité du 4 novembre 08.

[2]- interview de Mac Cain à l'hopital, visible sur mediapart ainsi que la construction de la légende à des fins de propagande. Documents filmés évidemment non cités par wikipedia.  

[3]- méthode qui se pratique beaucoup à wikipedia comme nous avons vu précédemment avec l'exemple des articles rédigés par Ceedjee : pour faire sérieux on cite des sources... et on leur fait dire le contraire de ce qu'elles signifient explicitement. voir l'histoire sur wikipedia prend ses sources aux sites négationnistes
Repost 0
Published by alithia - dans Désinformation
commenter cet article