Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 20:38

 

 

 

Précédemment nous citions dans le domaine de la philosophie pris pour exemple, les articles jugés trop "académiques" par wikipedia car écrits selon des règles simplement classiques et qui relèvent de ce que doit présenter une encyclopédie.   Par parenthèses la dite philosophie est considérée comme une science humaine, sur le portail philosophie qui se trouve sous la  responsabilité d'un rédacteur qui se présente comme prof de philo mais qui donne tous les signes contraires à ce qu'il prétend . Passons

 

Voyons maintenant l'état lamentable de nombre de pages publiées et considérées comme "articles" d'une supposée  "encyclopédie" sur des sujets qui ne sont pas traités mais qui sont néanmoins mis en ligne pour faire du nombre, seule chose dont wikipedia puisse se vanter. Pour exemple significatif, voyons ce qu'il en est en philosophie.

 

Combien d'articles sont simplement vides, faits d'un titre et de quelques mots de biographie, tels celui sur I.H. Fichte  (le fils de l'autre ) ou sur Bernard de Chartres ? Rien à dire sur le sujet ?  Soit. Cela n'empêche pas de prétendre à un "article". La liste très fournie des articles à l'état d'ébauche, pour la seule philosophie, donne  l'idée que l'ignorance n'est pas un obstacle à l'encyclopédisme façon wikipedia. Ne rien savoir d'un sujet ne retient pas de faire un article..  Prenons un "article" juste pour l'exemple sur Anne Cauquelin. Rien sur son oeuvre qu'on ne connaît pas à wikipedia, mais on publie un "article" tout de même, pour ne rien dire. Aberration et inutilité de wikipedia : sur internet on trouve immédiatement mieux, tel par exemple une interview d'Anne Cauquelin, ou un article , ou d'autres encore sur son travail, à côté desquels "wikipedia l'encyclopédie" est plutôt minable.

 

Combien de prétendus "articles" sont-ils des petites fiches de dictionnaire ? Tel par exemple Polemon de Laodicée  composé par le supposé prof de philo, toujours le même,  et responsable du domaine philo à wikipedia, celui qui n'aime pas les articles rédigés selon les règles de l'art qui restituent simplement un texte avec exactitude. En ce cas les articles sont  jugés  "académiques" et donc à refaire et à refondre "à la mode wikipedia" ?  On pourra le comparer avec ce que l'on trouve sur internet sur le même personnage. Même chose pour Diogène et ainsi de suite ...  ceci pour observer les articles de ce wikipédien qui se dit prof de philo. Où  il apparaît que wikipedia une fois encore se révèle être nulle, par la pauvreté des connaissances exposées et par la platitude maximale du dit exposé, et sans intérêt, puisque sans chercher (1° page Google, lien juste après wikipedia) on trouve immédiatement mieux .

 

La philosophie est donc présentée comme une science humaine sur le portail philosophie.  1° bourde. Cependant sur la page (digne du facteur Cheval 1-) de classification des matières appellées portails, on ne trouve pas la philosophie en sciences humaines mais elle figure dans la rubrique... société , entre alimentation et gastronomie et sécurité (criminologie etc.).

Remarquable !

 


 

Quant aux dits "articles de qualité" en philosophie, la liste est courte, elle comprend à peine 10 titres et  qui ne concernent que deux philosophes, pré-socratiques en l'occurrence : Anaximandre  bon article en effet, et Thalès - l'article contient pourtant des bandeaux restrictifs. L'articler est particulièrement mal écrit, pauvre et insignifiant, il contient des erreurs, il  est mal fait ...

Les autres articles de qualité cités dits de philosophie, ne concernent pas des philosophes, mais un économiste, Adam Smith, un linguiste, Chomsky, un essayiste et  romancier Thoreau, un homme politique et homme des Lumières, juriste de formation, Jefferson ; figure aussi un sujet politique : défense des droits des femmes . Curieuse liste des records pour la philosophie, un seul bon article appartenant effectivement au domaine de la philosophie !


 

En guise de conclusion-gag et témoignage, pour ce qui est de la philosophie, voici un participant qui  lui, est manifestement  philosophe, sous le nom de Wikiredacteur

 

A lire sa page de présentation qui annonce :

"Wikirédacteur est un simple contributeur. Il ne revendique aucune spécialité ni aucune autorité. Il est averti que la liberté d'expression et la contribution démocratique n'ont pas lieu d'être sur Wikipedia"

voilà qui suffit pour comprendre les limites de wikipedia.

 

 

Alithia

 

1- La page de classification générale du contenu de wikipedia par domaines, vaut d'être rappelée, histoire de rire : Arts – Culture – Sport – Loisirs – Société – Politique – ReligionHistoire – Géographie – Sciences – Technologies – Médecine.

On remarque que viennent d'abord les rubriques sport, loisirs, société, mêlés à "culture", qui précèdent sciences, tandis que Humanités, n'existe pas, non plus que littérature, qui ne figure pas dans la rubrique art. Où ont-ils bien pu  la caser ?

Quant à "culture" c'est essentiellement, catch, fantastique, pornographie et télévision (elle-même composée de jeux télévisés et séries télévisées américaines, c'est tout) . Une certaine idée de la  culture !

Une rubrique "sciences" mais deux sciences qui se baladent, à part, en dehors du champ des sciences, c'est histoire et géographie, plus médecine, également à part.


Repost 0
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 18:33


Vu sur un blog le monde selon wikipedia. Un autre monde, plutôt orwellien, où l'on réécrit l'histoire et tous les sujets sur une "encyclopédie" parallèle. Un monde  où ce sont les wikipédiens débarqués au hasard sur le site au gré de leurs envies personnelles de devenir "rédacteurs" qui décident des versions historiques sur tous les sujets, selon leurs idées et croyances personnelles. Le blog expose que "
Wikipedia n'est pas libre puisque wikipedia n'autorise à penser que ce que wikipedia veut bien nous laisser penser ".
Repost 0
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 20:15


Une histoire simple.





Pour ceux qui auront la curiosité de prêter un moment  d'attention à cette histoire que je vous présente,
(1)  et  de lire les extraits significatifs des discussions au sujet de la composition d'un article sur un sujet  fondamental et très pointu de physique,  ils seront peut-être édifiés mais sauront en tout cas à quoi s'en tenir sur ce que vaut le principe de l'écriture collective agrémenté des règles wikipédiennes.


Sur la page de discussion d'un article de sciences exactes concernant une notion fondamentale de la théorie de la relativité restreinte, "intervalle espace-temps", où physique  et maths sont en jeu, leurs statuts comme leurs rapports, on constate que l'écriture collective donne les mêmes résultats en sciences qu'ailleurs : en sciences exactes les articles s'écrivent dans le pugilat total où  les plus incompétents  et autodidactes font obstacle et font perdre leur temps aux plus compétents qu'ils prétendent corriger ou contre lesquels ils objectent.


On y regardera particulièrement les interventions de Chrisitian Magnan , chercheur au Collège de France en astro-physique dont les théories sont notoires, cité sur wikipedia en tant que tel, qui écrit sur wikipedia sous le pseudo, de Tonton flingueur. Un astro-physicien de premier plan, reconnu dans son milieu car productif dans le domaine de la recherche, doublé d'un bon pédagogue ayant un talent pour vulgariser les théories actuelles de la physique, et dont on peut estimer les talents de vulgarisateur en consultant son site. Son problème sur wikipedia est qu'il va être humilié et poussé à la démission par le wikipédien de service qui incarne à lui seul la recherche et la science car il est unique en son genre occupant à la fois un poste au CNRS et tout entier consacré à wikipedia dont il a adopté la communauté et ses manières et modes de pensée, où il passe pour un dieu vu ses titres dont il a fait cadeau à wikipedia depuis l'origine.


Cette
histoire .

L'histoire se produit à l'occasion du conflit que rencontre Ch. Magnan avec un contributeur qui se présente lui-même comme amateur et qui prend ses souirces dans des manuels de vulgarisation. On peut voir la présentation du conflit sur la page de discussion de l'article "intervalle espace-temps". Ce passage donne un résumé du problème, +  référence de la page.


En l'occurrence,  Ch. Magnan se trouve croiser le chemin de la concurrence qui va le pousser dehors. Cette concurrence est un certain Alain R, astrophysicien lui aussi, la plus grande gloire de wikipedia après son responsable de la publicité à wikimedia, l'autre dieu, David Monniaux, qui est la voix de wikipedia. Alain Riazuelo pour sa part est LA gloire de wikipedia, parce qu'il est un exemplaire extrêmement rare de wikipédien,  unique en son genre même soit un chercheur en physique au CNRS entièrement consacré à wikipedia,  qui  a offert à cette dernière à laquelle il est  dévoué corps et âme, ses titres avec son nom (rarissimes sont les non-anonymes), complètement wikifié et wikipédié avyant toutes les  responsabilités et tous les stigmates du service de la surveillance et de l'exclusion,  car de toujours intégré à la hiérarchie de surveillance et des juges,  et ainsi, au lieu de se consacrer à la science, il peut lui aussi faire fuir  les meilleurs contributeurs , les profs, les chercheurs et les savants qui ont peut-être d'autres talents que lui et des largeurs de vue tout autres.  Sous son pseudo d'Alain R le wikipédien converti qu'est devenu le chercheur Alain Riazuelo pousse vers la sortie le savant Ch. Magnan qui s'est risqué à écrire sur wikipedia, et qui se fait corriger -dans tous les sens du mot-  humilier, taper sur les doigts et envoyer au coin car il a cherché à expliquer à un jeune amateur qu'il se trompait.


Dans ce conflit insoluble -car l'opposant à Ch. Magnan, LyricV maintient indéfiniment ses objections,- Alain R est appelé à donner son avis pour mettre fin au conflit d'éditions. Il donne tort à Ch. Magnan avec cet argument surprenant : " si l'on peut reprocher des choses à l'un et à l'autre, LyricV me paraît bénéficier de plus de circonstances atténuantes que Cmagnan, n'étant lui pas un chercheur en poste, donc au final, je ne pense pas que ce soit Cmagnan qui ait le plus de légitimité à se plaindre".  Donc entre le plus expérimenté des deux et le plus savant certainement, Alain R donne raison à l'amateur qui a pour excuse et circonstance atténuante précisément de ne pas être un chercheur. Au lieu de donner son avis sur l'article et éventuellement de trancher sur des points de rédaction donnant lieu à conflit, Alain R cherche à évaluer l'attitude, la wiki-attitude, d'individus. Et à ce compte il donne la prime au plus inexpérimenté des deux qui n'a pas réussi à démontrer à Ch. Magnan qu'il avait tort, donc apparaît sans doute plus gentil (?), en arguant explicitement que l'amateur  est supposé  être moins compétent. Est-ce là une réaction de chercheur ou de wikipédien ?


Aussitôt un wikipédien de base abonde dans le sens de ce fameux Alain R qui fait figure d'autorité à wikipedia, approuvant son supérieur pour se faire bien voir sans doute en ne prenant en considération de le profil personnel  des protagonistes, préférant le jeune amateur au savant reconnu évidemment, tout en précisant bien qu'il ne connaît rien au sujet ni à la physique : "En qualité de non-spécialiste sur le sujet, j'adhère aux arguments de Alain r." GordjazZ. Difficile d'être plus clair... et plus lèche-cul : on est dans une querelle de personnes, loin de critères appartenant à une encyclopédie et  au monde de la science, bien qu'il s'agisse de relativité restreinte. La qualité de la rédaction n'est pas en jeu, pour Alain R, il s'agit de faire la morale à un chercheur et de le "moucher" parce qu'il n'a pas été gentil, pas assez dans le moule wikipédien.



Le débat est encore recentré sur le fond par  Ch. Magnan qui répond : "L'objection d'Alain_r est injustifiée. Localement, la détection de la gravitation est bien une question de précision des mesures et de taille de la région d'espace-temps explorée. Localement l'espace-temps est "plat", sinon on ne voit pas comment on pourrait fonder la RG"  et " Quant aux trajectoires qui ne sont plus "rectilignes", Alain_r ne pouvait choisir terme plus impropre. En RG une particule libre va toujours "droit devant elle" en suivant peinardement sa géodésique. Mercure autour du Soleil, la Terre, tout engin spatial en dehors des périodes de manœuvre, suivent leur géodésique, "droit" devant eux étant le mot qui convient le mieux." [voir la suite sur la page de discussion après l'intervention d'Alain R]


Mais peine perdue. Le contexte n'est pas à la discussion pour établir les meilleures rédactions pour expliquer à un néophyte ce qu'il en est de l'espace-temps selon la théorie de la relativité restreinte, mais Alain R a trouvé que Ch. Magnan  ne s'était pas bien fondu dans le style communautaire très particulier,  comme le savent ceux qui ont fréquenté wikipedia ou qui ont un peu lu ce blog.

L'article sera ensuite rédigé par l'amateur aidé d'un ingénieur en informatique, -dont je reproduis les échanges en note(2-) tant je les trouve extraordinaires-  et en suivant  les  remarques d'Alain R reconnu comme faisant autorité.  (sic)



Cela se passe de commentaires.

Conclusion :
A wikipedia comme on le voit, les conflits de rédactions ne sont pas traités du point de vue de la vérité ou de la scientificité mais selon le profil personnel, c'est  à dire selon qu'on est plus ou moins dans le style wikipédien. Ils ne peuvent être tranchés autrement que par la démission ou l'exclusion d'un ou plusieurs des protagonistes, seule façon  de mettre fin aux désaccords de rédaction, non par la démonstration d'une plus grande exactitude de l'article au regard de la vérité, non par la reconnaissance des qualités scientifiques du rédacteur, tout au contraire.  Plus il sera compétent, voire savant, plus il sera jugé comme rigide et dogmatique à vouloir défendre une rédaction. Dans ce cas ce sont, forcément, les plus sérieux et les plus savants qui démissionnent, fuyant la foire d'empoigne d'où  les critères scientifiques, et même de bon sens, sont absents.




Alithia

1- qui m'a été indiquée par  Simon, un bon lecteur que je remercie.
Quant au titre, il m'a été donné par Leonardo Sciascia, dont un petit  livre merveilleux et que je vous recommande vivement, porte ce titre. En italien, Una storia semplice.

2- je reproduis un extrait de leurs échanges sur la page de discussion lorsqu'ils se retrouvent tous les deux seuls sur l'article :

si j'ai bien compris mes lectures, l'invariance de l'ordre causal est un principe de base en RR, [relativité restreinte ] pas une propriété démontrée ! ... Ça gâche l'idée d'une démonstration, non ? LyricV
Bon, faut que je réapprenne à lire.
J'ai une démonstration de ce que tu veux, un peu éclatée en plusieurs endroits, mais ça se reconstitue : je la mets où ? LyricV
Démo[nstration] ou pas, c'est pas grave. Juste énoncer ces deux fait importants ... La démonstration, ou le raisonnement, de Christian pour le premier pourrait être recyclée. Un paragraphe nommé "couples d'évènements" par exemple ? (je n'ai pas de meilleure idée là comma ça). --Jean-Christophe BENOIST 

Le vrai problème c'est les références : je n'en ai pas sur le sujet du renversement du temps dans le cas du genre espace. LyricV 

Ah bon ? ... Il ne s'agit pas de "renversement du temps" à proprement parler. Il s'agit de deux évènements A et B tels que, vus d'un référentiel A est vu avant B, et d'un autre B est vu avant A.
--Jean-Christophe BENOIST

Pas besoin d'être un chercheur de renom en physique pour s'apercevoir que nos deux compères pataugent, il me semble. 


Repost 0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 00:47


Encore une étude d'un article de wikipedia par le site Books. L'article consacré à Michel  Foucault est passé sur le grill : indigent, mal écrit, il ne renseigne en rien sur Foucault tant il est confus, approximatif et allusif.  La pensée de Foucault semble complètement ignorée des rédacteurs.


Sous le titre 
Foucault pour les chats,  le rédacteur qui a analysé l'article prévient d'emblée: "


" L’article de Wikipédia sur Michel Foucault est de la bouillie pour les chats. Il est si mauvais qu’il n’est pas améliorable."


Comme wikipedia en somme.


L'article de Books explique dans le détail pourquoi cet article est si mauvais.

Repost 0
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 15:10
Pillage, plagiat, paraphrase, déformation.


Revenons sur le thème du plagiat et du pillage opérés par wikipedia, dont j'ai expliqué qu'ils étaient constitutionnels, structurels , étant donné les règles  de WP qui interdisent une véritable rédaction à partir des travaux de références, appelés "sources primaires" par wikipedia et interdits. La règle wikipédienne, originale c'est le moins que l'on puisse dire, oblige à ne constituer les articles de la dite "encyclopédie" qu'à partir de commentaires, documents de seconde main appelés "sources secondaires" dans la langue wikipédienne. Donc les rédacteurs, sont considérés a priori par le système wikipedia, comme suffisamment incompétents pour ne pouvoir ni connaître les sources que constituent les documents savants et scientifiques, ni être capables de les résumer et s'en inspirer pour rédiger des articles originaux sur cette bas.


En revanche, ils sont incités à reprendre et reproduire les commentaires déjà existants sur les oeuvres faisant référence, sans exclure aucun type de commentaire. La différence n'est en effet pas faite entre un bon article pédagogique de type article d'encyclopédie,  par exemple, ou études rédigés par des universitaires et chercheurs, et d'autre part, media, sites internet ,  textes non fiables, et autres sources. Wikipedia ne prétend du reste pas rédiger des articles savants (ça va de soi) ni même exacts et vrais, mais seulement rassembler les opinions sur les sujets, par collages.

Les rédacteurs sont donc priés d'aller glaner ces opinions et commentaires et les recopier par bribes, en maquillant l'original et sans faire de citations des rédactions utilisées afin qu'il n'y ait pas de problème de copyright. Ils confondent en effet citation d'un texte et violation de copyright. Une seule phrase reprise de la presse, et hop, ils vous accusent de violer le copyright (enfin, quand ça les arrange bien sûr, c'est une des méthodes de la censure, pour refuser une rédaction et harceler quelqu'un).


On a vu qu'une utilisatrice, Maffemonde, s'était servi d'une nombreuse documentation qu'elle avait utilisée et plus ou moins reprise pour rédiger des articles de wikipedia. Elle fut accusée de violation de copyright et exclue de wikipedia. Dans le débat qui s'ensuivit elle proposa, soit de retirer ses contributions, soit de demander autorisation aux auteurs de reprendre leurs textes dans wikipedia. Ce qu'elle obtint de certains. En revanche elle n'obtient rien de wikipedia qui refusa l'un et l'autre.

Et pourquoi donc à wikipedia on ne veut pas la suppression des rédactions incriminées au titre de violation de copyright ? Pour les conserver, bien sûr, parce que l'apport réalisé par Maffemonde les intéresse. Pas question d'en priver l'"encyclopédie". Et pourquoi ne pas accepter les textes des auteurs qui ont autorisé wikipedia à les reproduire, ce qui est encore plus étonnant, on en conviendra aisément ? Parce qu'ils veulent les rédiger eux-mêmes à leur manière, c'est à dire, pratiquer du plagiat par paraphrase, en changeant et déformant le texte de l'auteur, pour que ça devienne du wikipedia,  et reproduise aussi ses préjugés par la même occasion, et enfin  pour qu'ils ne doivent rien à l'auteur qu'une fois encore, il n'est pas question de citer, ce qui respecterait son texte et sa pensée.


Je publie le témoignage suivant de Maffemonde, qui est particulièrement intéressant et tout à fait éloquent,  en ce qu'il donne une belle illustration du pillage opéré par wikipedia, et comment elle pratique un plagiat généralisé du travail des autres en paraphrasant les oeuvres qu'elle utilise, tout en déformant le texte, afin de masquer le plagiat, Ce qui convient également à leurs idéologies et préjugés wikipédiens, hélas fort éloignés de l'exactitude et de l'objectivité, car les wikipédiens s'autorisent à reprendre des textes, les réécrire, en les déformant : ça devient du wikipedia, et ainsi on ne retrouve plus l'auteur, c'est à dire l'exactitude de son texte.

Maffemonde souligne dans son message que la paraphrase est autorisée comme méthode d'écriture, mais cela, bien entendu à titre de compte rendu d'un travail qui doit être cité comme source et tout aussi bien entendu à condition qu'il soit exact.

En revanche, selon les règles du travail intellectuel digne de ce nom en vue d'une rédaction scrupuleuse,  non seulement la citation de textes, de passages de textes, -ce que ne pratiquent pas les wikipédiens car ils ignorent la citation et ses règles-  est non seulement autorisée mais recommandée. Ce qui évite à la fois de s'approprier les textes indument et les inexactitudes et déformations. Malheureusement, cela, les wikipédiens ne savent pas faire, bien souvent. En effet, ils ne savent pas faire de comptes rendus exacts -il faut pour cela avoir compris ce qu'on lit, sans contre-sens, et être attentif au mot exact, savoir rédiger avec précision, ce qui suppose le recours aux termes appropriés, sous peine de déformer)-ni ne citent le texte lui-même, ou extrêmement rarement.

Voici ce qu'écrit Maffemonde de son expérience wikipédienne :

" La paraphase est la seule manière de contribuer sur wikipedia. [voyez]  Discussion "Yiddish" et  l'intervention d'un de vos confrère LPLT. Il y écrit en toutes lettres :  A partir du moment où il n'y a plus de copyvio qui traine, et que la paraphrase a partir de son travail a ete correctement faite, il est necessaire de citer les sources du travail, surtout lorsqu'elles sont dans le domaine public cad publiées comme c'est le cas ici, afin de ne pas tomber dans le TI. [traductionde TI : essai personnel]

C'est d'ailleurs ce qu'il a fait avec l'article "Le Dernier des justes". Il a paraphrasé mon travail réalisé à partir de celui de Francine Kaufmann, qui m'a donné l'autorisation  écrite d'utiliser son oeuvre ; il a effacé mon nom de l'historique (sauf pour une phrase) et s'est ensuite attribué la paternité des heures de recherche et de lecture que j'avais faites. Vous pouvez vérifier.  J'ajoute que Francine Kaufmann m'a envoyé une version corrigée, qu'elle m'avait autorisée à placer dans wikipedia, version qui n'a pas intéressée LPLT  et les administrateurs.

Ceux qui travaillent un sujet de reflexion savent qu'il est parfois impossible de mettre un mot pour un autre. Par exemple dans l'intro du dernier des Justes, j'avais repris la phrase d'enzo Traverso:  Au lendemain de la guerre, l'extermination des Juifs d'Europe ... n'occupe qu'une place marginale dans la culture et dans le débat intellectuel

LPTL qui ne connait rien ni au livre ni à la période (sa principale activité était à l'&poque de créer des articles d'une ligne sur tous les prix littéraires sans se soucier de savoir si cela avait un intérêt et d'inventer des redictions avec des fautes d'orthographe) a remplacer cette affirmation d'un historien spécialiste de la question par: Cet important roman paraît une époque où la question de la Shoah semble occuper une place secondaire dans le débat d'idée

Je suis désolée mais sembler occuper et occuper n'ont pas le même sens. Ca fait même un sacré distingo! Donc LPLT reprend comme source Enzo Traverso mais lui fait dire autre chose que ce qu'il a dit.

Donc pour conclure: La paraphrase est autorisée par wikipedia et même légalement pour ce qui est oeuvres de connaissances (eh oui!!)
Mais paraphraser sur un sujet qu'on ne connait pas conduit à dire des bêtises et faire dire aux auteurs ce qu'ils n'ont pas dit."

Désolée de vous dire, wikipédiens paraphraseurs que "une époque où la question de la Shoah semble occuper une place secondaire" n'est absolument pas synonyme de "l'extermination des Juifs d'Europe ... n'occupe qu'une place marginale dans la culture," car "marginale", n'est pas "secondaire", "culture" n'est pas synonyme de "débats d'idées "(tu parles, l'extermination comme débats d'idées, c'est d'un goût !)  "occupe" , un fait, n'est pas synonyme de "semble occuper", qui est une appréciation etc.
Preuve qu'il faut d'abord comprendre ce qu'on lit et ensuite savoir rédiger avec précision, pour être capable de rapporter la pensée d'un auteur sans la déformer, qualités qui font défaut aux wikipédiens, 
  et que, lorsqu'on ne sait pas résumer ni faire un compte rendu exact, il vaut mieux citer le texte lui-même.

Voilà cependant par ce bel exemple, la méthode d'écriture de wikipedia résumée : pillage par paraphrase suffisamment déformante pour que le texte original ne puisse plus être reconnu (ainsi pas de violation de copyright) quand bien même le sens du texte en sort déformé, et pas de rédactions originales, pas de textes originaux, ceux-ci étant interdits, même quand un auteur spécialiste du sujet rédige un texte à l'intention de wikipedia.  on se demande bien pourquoi.

Eh bien je vais vous le dire : Il est refusé, car l'auteur conserve ses droits d'auteur sur une rédaction originale et il conserve toujours sans aucune condition, ses droits moraux sur ses textes. Qu'il peut donc retirer en cas de conflits .


La règle est donc bel et bien que les wikipédiens pillent les idées de l'auteur en rédigeant à leur manière une paraphrase de ses écrits qui doit être déformante, et ils interdisent aux wikipédiens également de rédiger un texte original qui reprendrait avec exactitude les idées de l'auteur, en citant ses textes par souci d'exactitude.

En somme :

Wikipedia ne veut pas d'auteurs qui auraient des droits. C'est pourquoi elle ne veut aucune rédaction originale.
C'est pourquoi les intellos capables de rédiger des textes originaux sont plus que mal venus sur wikipedia. Ils se font virer ou sont poussés vers la sortie grâce à divers harcèlements.
Wikipedia est un collage, réalisant un pillage permanent à l'aide de paraphrases maquillants les sources et les textes originaux.
Elle rend donc obligatoires pillages et paraphrases à ses contributeurs.
Elle ignore l'art de la citation. Elle est donc , par définition, approximative, voire fausse et ne donne pas au lecteur les moyens de la vérifier.
[j'ai remarqué, plus d'une fois, c'est à dire très souvent, que les références données en note, soit sont fausses, soit  sont vaines -renvoyant à un site et non à l'article correspondant-  soit sont inappropriées, soit même sont là pour donner une apparence de sérieux mais sont manipulées car elles disent l'exact contraire de ce que leur fait dire wikipedia].



Alithia

sur le problème du plagiat

pour wikipedia et les wikipédiens : précision sur le plagiat

wikipedia, un plagiat gigantesque

wikipedia et le plagiat


sur l'histoire concernant Maffemonde

un avocat demande le retrait des rédactions d'une ex-wikipédienne
Repost 0
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 17:51


Tandis que la répression s'abat sur les manifstations immenses qui défient le pouvoir de l'ayatollah le plus dur et le plus conservateur qui a porté Ahmadihejad au pouvoir, Khamenei,   wikipedia soutient ce dernier et son candidat soi-disant élu, contre l'opposition et les forces qui souhaitent une ouverture et une libéralisation du régime



La presse informe, wikipedia déforme, travestit, dissimule et reproduit la propagande du régime en place.


Le Monde décrit le rôle des milices islamistes au sujet desquelles se remarquent  les similitudes avec les partis fascistes européens des années 1930


Le Monde écrit :

"  Khamenei est sorti de son rôle d'arbitre des diverses factions qui composent le pouvoir iranien. Il s'est "factionnalisé

" : il a pris le parti d'un des camps en présence. Il a mis toute sa légitimité, le poids de l'institution qu'il représente, au service du mouvement amorcé par M. Ahmadinejad au lendemain de son élection, en 2005 : la militarisation d'un régime s'appuyant de plus en plus sur un petit groupe des Gardiens de la révolution, cette deuxième armée nationale qui se veut le bras armé de la République islamique.

Le politologue français Frédéric Tellier a détaillé le détonnant cocktail idéologique qui anime ce groupe : romantisme et prosélytisme révolutionnaires, rationalité technique (l'obsession du nucléaire militaire), fanatisme froid, dévouement inconditionné
. Comment nommer ce mélange d'hypernationalisme et de populisme, de quête de "pureté révolutionnaire" et d'anti-intellectualisme, de mépris de la démocratie, de rejet du compromis ? Islamo-fascisme ? Les similitudes avec les partis fascistes européens des années 1930 sont troublantes.

En face, l'opposition s'est résolument située dans le légalisme, dans le jeu institutionnel de la République islamique. Que veut-elle ? Un peu d'Etat de droit, nous disait une Iranienne"

 

Ouest France souligne le rôle des milices et écrit  :

 

 

Iran : l'armée idéologique montre les croc


" L'armée idéologique du régime iranien, le corps des Gardiens de la Révolution, a-t-elle été chargée de ramener l'ordre et de mater les opposants qui dénoncent un tripatouillage électoral ? C'est ce que suggère son communiqué d'hier matin : « Les Gardiens de la Révolution, les bassidjis (milice islamique dépendant des Gardiens) et les autres forces de l'ordre et de sécurité sont prêts à mener une action décisive et révolutionnaire pour [...] mettre un terme au complot et aux émeutes. » Cette annonce intervient alors que des annonces appelant à la grève générale commencent à circuler en Iran.

En théorie, le maintien de l'ordre est du ressort de la police. Mais la nature de la contestation et sa virulence semblent avoir convaincu Ali Khamenei, le Guide suprême de la Révolution islamique, de confier cette mission à ses propres forces de sécurité.

Une structure parallèle

Hier après-midi, des Gardiens de la Révolution épaulaient ainsi la police lors d'une manifestation dans le centre de Téhéran, ville que vont évacuer toutes les familles du personnel de l'ambassade britannique.

Le corps des Gardiens de la Révolution constitue une structure parallèle aux forces armées iraniennes. Créé en mai 1979, il est chargé de « maintenir l'ordre et la discipline, de prévenir les provocations et les complots, d'empêcher les sabotages, de faire appliquer les décrets du gouvernement ». C'est donc bien, de l'aveu même de son commandant, le général Mohammad Ali Jafari, une «organisation politique et idéologique
»."

 

 

 

Libération écrit



Rafsandjani - Khamenei, la guerre sourde des religieux


Libération ose proposer ce qu'elle assume comme une Analyse

Arrestations, intimidations. Les deux haut dignitaires s'affrontent.

" C'est désormais la guerre au sein même du régime. Une guerre impitoyable. Une guerre encore largement secrète mais que révèlent certains indices, comme l'arrestation samedi à Téhéran de Faezeh, la fille de l'ancien président Ali Akbar Hachémi Rafsandjani ; son fils, Mehdi, sur le point d'être capturé, aurait réussi à prendre la fuite. C'est donc une attaque en règle qui se dessine contre ce haut dignitaire du régime, personnalité intouchable et président de deux institutions clés de la révolution islamique. Si la faction dominante au sein du régime s'en prend à lui avec autant de violence, tout en le couvrant de compliments, ce n'est pas seulement parce que Rafsandjani, un hodjatoleslam (rang intermédiaire dans le clergé chiite) conservateur, a financé la campagne du réformateur Moussavi. C'est d'abord parce qu'il orchestre une campagne souterraine dans les milieux religieux dans le but de sanctionner le Guide suprême, Ali Khamenei. Autrement dit, de l'acculer à la démission."

 

 

Et Libération, quant à  L'ampleur de la fraude

 

Ahmadinejad est arrivé, en réalité, en troisième position.




" Dans sa ville natale d'Aligoodarz, qui compte plus de 90 000 habitants, le candidat réformiste Mehdi Karoubi a eu... une unique voix. Pourtant, ce religieux, très populaire dans sa province du Lorestan, avait notamment reçu le soutien de l'influent réseau des derviches qui font la réputation de cette localité. Dans la petite ville de Rafsandjan, d'où est originaire l'ex-président Ali Akbar Hachémi Rafsandjani, viscéralement hostile à Ahmadinejad, ce dernier a obtenu 2 886 voix et ses trois rivaux, ensemble, 95 voix.

Caricaturaux, ces deux résultats locaux sont à l'image des autres chiffres officiels qui ont crédité Mahmoud Ahmadinejad de 63 % des suffrages au niveau national et témoignent d'une fraude massive. Au fur et à mesure que sont divulgués les résultats officiels, on peut se rendre compte de leur caractère extravagant. Ainsi, dans 77 circonscriptions, les chiffres font apparaître une participation supérieure à plus de 70 % du nombre d'électeurs en âge de voter - jusqu'à 140% dans plusieurs d'entre elles.

Avis de décès.

Dès vendredi soir, ce trucage massif et sans finesse avait été révélé par quelques fonctionnaires du ministère de l'Intérieur. Depuis, quatre d'entre eux ont été emprisonnés.Au moment de leur arrestation, selon des témoins extérieurs, l'un d'eux avait été empêché par les policiers de se jeter depuis le neuvième étage du ministère. Depuis, via les avis de décès publiés dans les quotidiens de Téhéran, on a appris la mort d'un de ces quatre hommes, Mohammed Ashkari, sans que l'on sache encore dans quelles circonstances.

Selon les résultats communiqués clandestinement par ces fonctionnaires et qui leur valent aujourd'hui d'être détenus, Mir Hossein Moussavi arrive largement en tête avec un peu plus de 19 millions de voix (sur 42 millions), devançant largement Mehdi Karoubi qui a obtenu 13,38 millions de voix. Ce n'est qu'en troisième position qu'est arrivé Ahmadinejad, avec seulement 5,77 millions des voix, devançant le quatrième candidat, l'ex-chef historique des pasdarans, qui a obtenu 3,74 millions de voix. C'est sur la foi de ces résultats que Moussavi, averti de la fraude en cours, avait aussitôt proclamé sa victoire.

Fuites.

La manipulation des votes a pu être aussi massive grâce à la prise de contrôle du ministère de l'Intérieur par des bassidji (miliciens) qui ont investi, vendredi, soit le jour même du scrutin, dès 17 heures, des terminaux de totalisation des votes, chassant les fonctionnaires affectés à ces postes. D'où les fuites..."

 

Et Libération encore : 


Les preuves de la falsification du régime de Téhéran -

Le fonctionnaire à l'origine de la fuite sur la victoire de Moussavi a été arrêté.



" Le haut clergé chiite est à son tour entré dans la bataille. Après les grands ayatollahs Hossein Ali Montazeri, Nasser Makarem Chirazi et l'ayatollah Asadollah Zanjani, un quatrième haut religieux, l'ayatollah Abdolkarim Moussavi Ardebili, a adressé une injonction au pouvoir islamique lui demandant d'examiner avec soin les plaintes des candidats contestant les résultats de l'élection présidentielle et de rendre un «verdict convaincant». Ces prises de position sont pour le moins inhabituelles, la haute hiérarchie chiite répugnant, sauf lorsque la situation est gravissime, à commenter publiquement les affaires politiques. Ces exhortations ne vont pas jusqu'à demander l'annulation du scrutin et un nouveau vote, comme l'exige Mir Hossein Moussavi, mais elles laissent clairement entendre qu'il y a eu une lourde fraude aux élections.

C'est Montazeri, une des plus hautes autorités spirituelles chiites, qui est allé le plus loin mardi dans sa dénonciation du trucage en décrivant les résultats comme «quelque chose qu'aucun esprit sain ne peut accepter». «Malheureusement cette excellente opportunité [de l'élection, ndlr] a été utilisée de la pire façon qui soit», écrit le religieux, qui fut pressenti pour succéder à l'imam Khomeiny avant d'être écarté du pouvoir et longtemps assigné à résidence."

 


Pendant ce temps là wikipedia offre un bel article à l'eau de rose qui atteint le maximum possible du conformisme, sur l'"élection présidentielle en Iran" qui ne donne aucune de ces informations. D'où il ressort qu'Ahmadinejhad a été élu conformément aux sondages qui le donnaient largement majoritaire et que les étudiants (eux seuls ?) ont manifesté et ont commis des violences (pas un mot sur les violences subies, arrestations, tortures et assassinats)  en descendant dans la rue (on se demande vraiment pourquoi ils ont eu une idée aussi saugrenue) et l'article se poursuit en développant soigneusement le thème des manipulations par des "agents étrangers".



Wikipedia une publication où l'on méprise la presse et le métier de journaliste, mais qui ne lui arrive même pas en -dessous de la cheville alorsqu'elle se prétend "encyclopédie". 

 

 

 

Alithia

 


 

 

 

 

 

 


 

Repost 0
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 10:02
Des statisques sur le contenu de wikipedia, à se demander quelle est son utilité :


source

 

image extraite de wikipedia.org (sous licence GDFL) site localisé aux Pays-Bas pour la wikipedia.fr, afin de se soustraire aux droits français et belge ; on se demande vraiment pourquoi. Quand on a la conscience tranquille et rien à se reprocher, on ne se dissimule pas ni ne se cache à l'étranger pour se soustraire au droit du/des pays d'où l'on émet.

Repost 0
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 17:19
Wikipedia compte à son actif plus de 700 000 articles dont elle s'enorgueillit . Avec la gratuité -puisque wikipedia est en libre accès, le fait de dépasser en nombre les articles que publient les encyclopédies de référence telles Britannica ou Universalis est son principal argument publicitaire. Parmi ces 700 000 et plus, un peu moins de 500 articles sont classés "de qualité" et un peu moins encore sont classés comme bons. Ce qui est peu.  Le label d'une bonne partie de ces articles est cependant contesté et de plus, à la lecture, on pourrait douter que nombre d'entre eux le méritent, compte-tenu des manques et défauts qu'ils contiennent.





Sur ce sujet un lecteur sous le nom de Santorin a étudié de près l'état de ces articles (que certains wikipédiens se bornent à appeller "les moins mauvais" de wikipedia). Santorin m'a envoyé une analyse que je reproduis ci-dessous.


Bonjour

Je vous envoie une petit laïus sur le fruit de mes observations à propos des articles de qualité et bons. Je ne savais pas où le mettre sur votre blog. Faites en ce que vous voulez, il n'y a pas de copyright.

A propos des articles à labels.

Si tout le monde est d'accord sur la médiocrité ou la nullité d'une bonne partie des articles de Wikipédia, ce que reconnaissent d'ailleurs les wikipédiens les plus lucides espérant une amélioration progressive de leur qualité, cette aspiration est vaine en raison du fonctionnement intrinsèque de Wikipédia, du départ régulier des rares contributeurs de qualité et de l'absence de spécialistes, soit en tant que rédacteurs ou d'encadrants/conseillers. Cependant, il existe plus de 900 articles qualifiés de qualité ou de bons qui font la fierté de wikipédia et de ses partisans car ils semblent montrer que le contenu n'est pas voué à demeurer d'un niveau affligeant.

Si on regarde de près ces articles (496 articles dits de qualité et 419 articles dits bons au 19/09/2008), on peut remarquer qu'ils ne méritent pas tous d'être considérés comme de bonne qualité, loin s'en faut. On peut ainsi les subdiviser en plusieurs catégories :

A ) 70 à 80 (peut-être plus de 100) articles de qualité anciens ou bons articles datant du début de cette distinction qui ne sont plus du tout au niveau selon les critères même de wikipédia. C'est d'ailleurs l'avis d'un certain nombre de wikipédiens qui souhaitent les déclasser (plus d'une quinzaine sont en procédure en ce moment), d'autres sont évidemment contre le déclassement car on les priverait de leurs « nonos » ou on ferait baisser le nombre au grand détriment de l'aura de la wikipédia francophone d'où tensions, enguelades, insultes... , la routine sur cette brillante « encyclopédie ».


B ) Autour de 180 - 200 traductions (généralement de la version anglophone) de plusieurs types :

- traduction littérale d'un wikipédien - on peut mettre au pluriel mais c'est rare - n'y connaissant rien, n'y comprenant rien et ne vérifiant rien. Très courante.
- traduction d'un wikipédien qui n'y connaît pas grand chose mais qui vérifie au moins la validité des liens (si le site existe encore) tout en restant au texte initial sans faire preuve d'esprit critique. Déjà moins courante (il suffit de constater le nombre de liens morts sur certaines traductions).
- traduction avec vérification sérieuse des liens - c'est à dire en les lisant ou en constatant leur bien-fondé - et avec des ajouts, parfois recherche de sources en français - si c'est possible - d'un wikipédien qui y connaît au moins quelque chose . Cette dernière catégorie, la moins courante, donne les meilleurs articles ou les moins mauvais selon son opinion.

C ) Enfin les 600 derniers, fruit d'un dur labeur. On peut y distinguer :

- les articles qui n'ont aucune portée encyclopédique même en ayant une vison très large du concept d'encyclopédie (jeux vidéos inconnus, émissions de télévision sans relief, chansons... à 1 article par chanson, un filon inépuisable). Généralement mauvais ou très mauvais, quelques uns sont intrinsèquement corrects mais seulement dignes de figurer sur un site ou blog de fan ou sur jeuxvideo.com - ce qui n'est pas péjoratif, je précise.

- les articles sur des thèmes larges, donc encyclopédiques. Généralement consensuels à souhait car surveillés par de nombreux wikipédiens érigés en grands connaisseurs de la question, dépourvus d'analyse critique, truffés de lieux communs, qui n'apportent rien ou pire induisent en erreur celui qui les lit ; à se taper le c.. par terre dans au moins 75 % des cas - soit en raison de rires spasmodiques, soit en raison de l'accablement et pour ne pas détruire son écran. Les rares qui surnagent ne font pas le poids face à ceux trouvés dans les encyclopédies classiques mais ils sont au moins de qualité moyenne ou bonne (sans les aberrations et les dérives du système, ils pourraient d'ailleurs être bien meilleurs encore). Ex. en histoire médiévale, on passe facilement de rares bons articles rédigés par une personne ayant des connaissances solides sur la question à des articles d' « amateur », truffés d'erreurs d'analyse, parfois factuelles, de raccourcis simplificateurs et rédigés dans un style catastrophique (affligeant !).

- les articles sur des thèmes restreints (événements historiques ponctuels, biographie de personnages secondaires, articles de science, villes ou même villages, lignes de métro ou de chemin de fer, lieux géographiques, espèces animales ou végétales...), là se côtoient le pire et le meilleur. Le pire : l'auteur s'est autoproclamé le grand connaisseur de la question (c'est sa passion, il a un lien personnel avec le thème : géographique, affectif) - celui-là est redoutable, de classe mondiale, rien à faire pour lui faire entendre raison - il arrive à promouvoir son article en jouant sur les incohérences du système de vote (un autre thème à développer) ou sur des petits arrangements entre amis. Là, on obtient des sommets de nullité dans certaines parties de contenu, voire pour tout l'article.

Le meilleur car on y trouve les rares gens compétents - spécialistes ou bons compilateurs - ceux qui tiennent parfois 1 à 2 ans, avant d'arrêter ou de se faire bannir - aucune de ces personnes ne termine administrateur (allez soyons gentil, 4 ou 5, mais ils le regretteront tôt ou tard) ou la communauté rejette leur candidature, trop brillants peut-être, trop lucides assurément. Le wikipédien de base intervient moins donc les dégrade moins car, malgré sa culture universelle,
il n'a pas beaucoup de remarques même déplacées à faire et il est bien trop occupé à rédiger (recopier) sur les Pokémons, les joueurs du championnat indonésien de hockey sur gazon (de ligue 2), à établir la liste des 101 positions d'une actrice porno moldavo-sénégalaise ou des routes vicinales du sud du Malawi.

J'ai été surpris en bien par certains articles même si les auteurs ne peuvent pas y intégrer une analyse indispensable à un article encyclopédique un peu élaboré sous peine de se faire accuser de travail inédit (TI, TI hurlent les wikipédiens de base) , voire de plagiat. Certains parviennent à ruser, à l'intégrer subtilement (le wikipédien de base est une proie facile), j'en ai même remarqué au moins deux qui ajoutaient une analyse après le vote. Reste à savoir si les thèmes développés sont encyclopédiques; si ce n'est pas le cas, il y a tout de même des choses intéressantes ou de bonnes bases de travail. Au moins, le lecteur lambda intéressé par le sujet ne gâchera pas son temps.

Les articles à labels pourtant une fierté pour les wikipédiens souffrent globalement de maux multiples même s'ils ne sont pas tous à rejeter:
- Pas assez de rédacteurs compétents, le turn over est impressionnant, peu tiennent plus d'une année ou deux.

- Aucune trace de l'arrivée de spécialistes pour rédiger ou apporter une aide aux bons compilateurs qui sont demandeurs d'un travail collaboratif ou de vérification constructive.

- Beaucoup (une immense majorité) d'auteurs qui n'y connaissent pas grand chose ou rien du tout - je suis désolé mais avec une formation DUT informatique, on ne s'improvise pas botaniste, historien ou rédacteur d'articles sur l'art extrême-oriental - l'éclectisme de certains est impressionnant.

- Plan mal adapté, style déplorable (ignorance de règles grammaticales basiques, répétitions, lourdeurs, certains proposaient même l'interdiction des temps passés, trop compliqué !).

- Manque de références livresques (les livres sont cités en bibliographie mais pas utilisés ou très rarement, on leur préfère des références Internet sans intérêt - ce qui ne veut pas dire qu'il faille bannir les sources Internet mais au moins bien les choisir).

- Accumulation de faits mal reliés entre eux sans esprit d'analyse. Un certain nombre d'auteurs va chercher des sources, extrait une phrase, un paragraphe, le reproduit en ayant soin de changer la manière de l'exprimer (dans un style personnel, très personnel), puis va chercher une autre source, recommence la même opération et ainsi de suite... Tout cela forme une partie d'article, puis un article.

- Prise au premier degré de certaines sources, soit dépassées (parfois libres de droits d'auteur, c'est dire l'âge de la publication), soit franchement partisanes. Certains auteurs les utilisent de manière consciente, davantage sans s'en rendre compte.

- Manie des infoboxes avec multiplication d'informations sans intérêt, d'une longueur invraisemblable (exemple des articles d'astronomie).

- Dégradation inéluctable des articles sous le fait d'ajouts sans pertinence non supprimés, du manque de réactualisation (plus ou moins rapide selon le thème) en cas de départ des contributeurs - pour ce dernier cas, pas besoin de départ d'ailleurs.

Sur les 900 articles à labels, combien sont bons ou de qualité ? combien sont de nature encyclopédique ? combien sont à la fois bons et de nature encyclopédique ? Je vous laisse juge.
"

[fin du message de Santorin]

Merci Santorin. J'ajoute quelques unes de mes observations sur ce que révèle cette liste.

Pour ma part, sur ces 496 articles de qualité je note déjà 53 articles de vie quotidienne et loisirs comprenant le sport, soit équipes de foot et de rugby de tel ou tel endroit, et championnats divers, jusqu'à toilettes japonaises (sic), et autres sujets qui paraissent de peu d'intérêt et assez farfelus pour une encyclopédie, à celui qui découvre la liste.  Articles que je ne compterais pas forcément pour attester de la qualité encyclopédique de wikipedia.

A peu près autant d'articles pour objets ou dispositifs techniques, tels lignes de métro , de bus ou de tramway, ou objets électroniques  singuliers. Je ne les compterais pas non plus.

Cela fait déjà une centaine à retirer.

Le domaine des arts comprend tout et n'importe quoi. Il est vrai que les rapprochements sont fort étranges, personnages de Disney, chanteurs de variétés, mouchoir (sic), au sein desquels les grands noms se comptent sur les doigts d'une main. Un seul cinéaste, Cassavettes, mais l'article , bien qu'assez développé, est d'une platitude affligeante. Il réussit l'exploit  de ne pas parler de cinéma, s'en tenant aux énumérations factuelles de titres, acteurs, budgets, détails de tournage. Je dirais pour le cinéma : zéro absolu.

Ah non, pardon, il y a Kiarostami. L'article n'évite pas la tendance à raconter l'histoire du scenario, mais comprend quelques bons passages d'analyse de ses films grâce à des citations d'avis intelligents. ça ne se compare pas à un article d'encyclopédie, mais l'article est acceptable.

On a à part cela, quatre gands écrivains. Shakespeare, article assez nul, totalement descriptif, l'oeuvre n'est pas analysée, pas même définie. Tout à fait lamentable étant donné ce qu'est l'oeuvre de Shakespeare ;  Villon, excellent ;  Karl Kraus, bon article ; Victor Hugo, abondant,  honorable,  rien à dire.

Il y a encore des articles sur des monuments et c'est tout pour les arts.

Après :

Religion, c'est n'importe quoi, ne figurent que des sujets complètement ésotériques.

Philosophie  : pas un seul. C'est normal, ils sont nuls.

En histoire  et géographie, il y en a quelques uns qui ont l'air de traiter de sujets normaux pour une encyclopédie, mais on est très très loin d'avoir les sujets centraux et susceptibles d'être les plus consultés (hormis sur la II° guerre mondiale ; ce ne sont cependant que des événements ponctuels qui figurent, telle bataille, telle opération, pas d'article de fond sur la II° guerre susceptible de l'expliquer, et rien sur le fascisme et le nazisme).  Parmi les articles d'histoire il y a quelques bons articles, qu'il faut bien chercher tels "guerre de cent ans", ou "guerre de trente ans". Ne nous emballlons pas, ça n'a rien de génial. Comme d'habitude les analyses représentent la portion congrue, mais on ne peut nier un travail honorable et minutieux.

En sciences c'est un poème ! On a "l'élevage de crevettes", "l'éléphant des mers du sud", et quelques animaux rares, "le problème du sac à dos", "l'algorithme des fourmis" etc. Les biographies des plus grands savants sont rares et maigrelettes, la plupart des grands noms de la science n'y figurent pas. Quant aux théories, il n'y en a pas une seule. Bref, aucun des grands sujets classiques les plus importants n'en fait partie. De ce point de vue c'est pire qu'en lettres où on a réussi à trouver quatre écrivains,  et bien pire qu'en histoire où on a trouvé des sujets importants.  Pas très convaincant tout cela.

Au premier coup d'oeil la rareté des articles de sciences est éloquente.

Enfin des articles de politique que je n'ai pas eu le temps de lire.

Au total beaucoup d'articles sont mal écrits, indigents, superficiels, sans contenu ou presque, où manquent les définitions essentielles, dépourvus d'idées et d'analyses. On n'y apprend rien. je précise quels sont les critères d'un bon article : qu'il vous apprenne quelque chose avec des explications et des références suffisamment précises et un exposé compréhensible par un non-spécialiste ; que le sujet traité soit analysé. Evidemment, c'est un peu contraire aux principes de wikipedia.

Combien peuvent-ils être considérés comme bons ? Pas beaucoup apparemment.


Pour mémoire je rappelle cette appréciation de wikipédiens sur wikipedia confirmant qu'elle fourmille d'erreurs et de stupidités :
wikipedia irréformable : articles faux, accumulation d'erreurs et de stupidités. ,

cette affirmation que les articles de qualité qui ne valent pas grand chose, comme on peut le voir ici :  médiocrité de wikipedia attestée par les wikipediens« Rien de nouveau, depuis que je connais Wikipédia, les AdQ [articles de qualité] sont plus souvent une honte pour l'encyclopédie qu'autre chose. Marc Mongenet 10 juin 2007 à 02:35»


et celle-ci estimant que les articles de wikipedia en général ne valent pas grand chose non plus  : témoignages de wikipédiens sur la médiocrité de wikipedia

ainsi que ce parcours
que j'avais fait précédemment à la recherche de bons articles  : quelques (rares) bons articles sur wikipedia
car il existe aussi de bons articles et ma recension n'est pas exhaustive même si elle pointe les défauts de nombreux articles de sciences, exacts mais illisbles

et, un article synthétique, la mise en garde d'universitaires professeurs et chercheurs : les effets nocifs de wikipedia


Alithia

Repost 0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 17:22
Pour démentir l'affirmation selon laquelle des universitaires participeraient à wikipedia, comme le prétendent faussement certains de ses dirigeants.



Ce qui est gênant c'est que wikipedia joue sur tous les tableaux .

Elle se veut populaire, écrite selon le mode d'écriture collective qui ne requiert aucune qualité ni qualification spéciale sur les sujets que rédigent les anonymes sans qualité, et à ce titre médiocre (cf éloge de la médiocrité faite par Jean-no, le célèbre universitaire wikipédien, spécialistes des ,noouvelles technologies).  Mais elle se prétend en même temps une encyclopédie, une oeuvre respectable et de qualité, car elle serait prétendument rédigée par des universitaires (ce versant de la publicité est développé par David Monniaux, autre célèbre universitaire wikipédien, informaticien de son état) . Cette 2° affirmation est de la pure propagande et ne correspond pas à la réalité. La 1° assumant la médiocrité au nom d'un caractère populaire est beaucoup plus proche de la réalité.


Or les gens qui, à wikipedia, sont considérés comme des universitaires ou plutôt des "chercheurs" (chercheur étant la seule catégorie proposée  qui puisse être indiquée sur une page de présentation) et sont ainsi mis en avant comme chercheurs donc, par ceux qui assurent la publicité de wikipedia, sont en général, non pas des universitaires, mais des étudiants préparant  un diplôme supérieur de recherche. Ils sont tous informaticiens ou ingénieurs, hormis quelques scientifiques se comptant sur les doigts d'une main. En lettres, sciences humaines et sociales, c'est le vide sidéral. Et de plus, ils n'écrivent  à peu près pas sur wikipedia : une fois composée leur page de présentation ça s'arrête là, hormis quelques petites interventions sur des sujets annexes du genre mon village ou mes loisirs ou mes opinions politiques.

La vérité oblige de dire que la contribution à wikipedia de personnes qualifiées,  tend vers zéro. Et les individus les plus diplômés sont des étudiants en cours de formation, informaticiens et ingénieurs pour l'essentiel, qui de toute façon ne contribuent pas à wikipedia. Les très rares scientifiques cités, ne contribuent pas ou sinon, leurs très rares contributions ne relèvent pas à leur spécialité.

Une chose curieuse en effet, lorsqu'on étudie la liste des gens classés comme chercheurs par wikipedia -parce que leur page de présentation personnelle inclut la mention "chercheur"-, outre ce qui est mentionné plus haut, c'est de constater qu'ils ne contribuent pas et pour les très rares exceptions, ils ne contribuent surtout pas sur des articles encyclopédiques. Les quelques très rares interventions de ces étudiants-chercheurs portent sur la science-fiction, les mangas, groupes musicaux ou sujets du même genre, ou quelques hobbys personnels n'ayant rien à voir avec un sujet scientifique. Ce ne sont que des modifications rarissimes déposées avant de disparaître de wikipedia. [ce qu'a du reste confirmé David Monniaux dans divers interviews dans les media]

Il est donc impossible de prétendre, comme le font les responsables de wikipedia adonnés à une publicité mensongère, que de "très nombreux universitaires et chercheurs participent à wikipedia". C'est notoirement faux.

Wikipedia se prévaut de contributeurs chercheurs, qui sont des fantômes. Là aussi il y a une énorme tricherie qui relève de la tromperie sur l'image que  wikipedia veut donner d'elle-même. Tricherie qui montre l'échec de l'écriture collective, impuissante à écrire des articles de qualité avec des gens non qualifiés.

Par ailleurs, hors de la communauté wikipedienne, qui comprend quelques diplômés ou profs acquis à la cause les yeux fermés,  il n'existe  pas un seul universitaire ou chercheur pour valider son contenu et  l'accepter comme  encyclopédie , c'est à dire fiable et correctement organisée. Tout au contraire, tous les universitaires et chercheurs ayant eu à s'exprimer sur wikipedia déplorent son manque d'organisation, le fait qu'elle confond culture et information (en cela  elle doit être considérée comme un media d'information), son manque de fiabilité et le manque de qualification reconnue de ses rédacteurs.

Ces trois caractéristiques font qu'elle doit être considérée comme un media d'information et une base de données (puisqu'elle  publie sur tous les sujets), mais pas comme une encyclopédie et certainement pas une publication au service de la connaissance et de l'éducation.


L'explication de la désertion des potentiels rédacteurs qualifiés réside en ce que ceux qui s'y risquent renoncent vite face à la masse d'incompétents qui composent la communauté wikipédienne  venant objecter et corriger une rédaction fondée sur des connaissances précises, pour la dégrader, ce qui rend l'amélioration de wikipedia impossible. Elle s'explique aussi par les règles de wikipedia qui contreviennent en tout aux règles du travail intellectuel, ou même de la rédaction d'un article de presse sérieuse.


Voir ce témoignage de Francois Le Maitre dont nous avons parlé wikipedia royaume des médiocres   ainsi que wikipedia royaume des médiocres (bis) et médiocrité de wikipedia attestée par les wikipediens et encore témoignages de wikipédiens sur la médiocrité de wikipedia etc. etc. Les sources ne manquent pas pour attester de la médiocrité de wikipedia, contre le pari de J.Wales que "cette accumulation de contributions ne conduit pas vers le chaos ou la médiocrité, mais vers l'amélioration de la qualité". Pari perdu. Larry Sanger l'a démontré il y a déjà un certain temps : compte-tenu de ses principes "wikipedia est irréparable". D'autant qu'elle est "tombée entre les mains d'un gang". Ses dirigeants et administrateurs empêchent , par leurs interventions, la participation de contributeurs de qualité.


Cela pour la raison, une fois encore donnée par J.Wales : "Peut-être la façon la plus facile de rendre votre  écriture plus encyclopédique est-elle d'indiquer ce que les gens croient, non ce qui est" . Tout est dit par ce croyant qu'est J.Wales, adorateur du libéralisme et de la soi-disant auto-régulation par le marché [note 1-]: occupez vous des croyances non de la vérité donne-t-il en consigne à ses adeptes, ça passe mieux. Donnez aux gens ce qu'ils veulent -ou ce que l'on suppose qu'ils veulent lire.

Etonnez-vous ensuite que wikipedia recèle une majorité d'articles faux, aux points de vue a-scientifiques, irrationnels, partisans, c'est son principe même , proclamé par son fondateur, qui consiste à diffuser croyances, opinions et illusions.

Alithia



Je
publie ici une réponse  à un commentaire.

[note 1-] comme le montre a contrario le retour de l'intervention étatique aux Etats-Unis, avec le renflouement des  banques en faillite  par l'Etat qui injecte des milliards de dollars pour soutenir les banques et éviter une baisse de la bourse entraînant  les chutes en chaîne des bourses à travers le monde.

Cet article renvoie également à 
ce que révèlent les statistiques de wikipedia
Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 19:48
Le blog demeure ouvert pour ce qui peut encore être dit sur wikipedia, ce media qui participe des effets des media,  mais qui ne réfléchit ni aux media, ni à leurs effets, en considérant d'emblée la question des media réglée car ils sont déclarés tous nuls, sauf wikipedia comme cela est posé d'entrée de jeu par le wikipedantisme.




Or wikipedia est en vérité un media d'un genre nouveau, et un des pires car elle se présente pour ce qu'elle n'est pas, avec un label de respectabilité et fiabilité que suppose le titre d'encyclopédie. Les autres media on sait ce qu'ils sont, plus ou moins, wikipedia non. Les autres media ne sont pas pris pour référence ni vérité, tandis que wikipedia use et abuse de cette image contraire qu'elle veut se donner signifiant  qu'elle serait fiable, sérieuse, comme l'indique la qualité d'encyclopédie.


A propos des media, une certaine distance est de mise.

Tel ou tel journal a sa coloration politique, ses préférences, ses choix, son style,  sa partialité plus ou moins grande et son talent à être plus ou moins au service du pouvoir ou plus ou moins critique, et c'est tout cela qui lui donne son profil, connu du public de ses lecteurs. Que TF1 soit un media de divertissement et d'information particulièrement pauvre en information, faite pour l'abrutissement du peuple et la propagande au service du pouvoir, on le sait, car on peut le savoir. Cela s'écrit[1-]. De plus les media  ne s'annoncent pas comme des publications universitaires, savantes ou scientifiques et on sait que le rôle des media est de former l'opinion. Donc ils sont tout sauf neutres. Qui l'ignore ?

De plus quand Bouygues, Lagardère et autres présidents des plus grands groupes et fortuitement sans doute, amis du Président, sont en passe de s'approprier tous les media, voire quand le Président lui-même fait la pluie et le beau temps dans les media, demandant que soit congédiés ou nommés ceux qu'il décide de congédier ou nommer, quand il choisit et fait nommer personnellement un patron de presse qui est un ami, tel Nicolas Beytout imposé par l'Elysée à Valeurs actuelles comme on l'a vu récemment, on peut en conclure ce qu'il s'impose de conclure.


Wikipedia, identité floue, système opaque, irresponsabilité communautaire.

Wikipedia non, et c'est tout le contraire, vu l'opacité de son fonctionnement sous anonymat et le système abracadabrant qui la caractérise. Son système d'association dite humanitaire, de financement par dons anonymes, d'éditeur qui n'en est pas un , irresponsable car simple hébergeur, ses principes dits de "neutralité" , son laxisme autorisant n'importe qui à publier n'importe quoi, l'absence de rédacteurs qualifiés etc. est beaucoup plus insidieuse et participe au même mouvement de désinformation et de propagande, sauf qu'elle le fait en prétendant être une encyclopédie et contribuer à l'éducation du plus grand nombre,
ce qui lui donne une autre place et une tout autre image.


Il ne suffit pas de ne pas être financé par un grand groupe, ni au service d'un Etat,  pour être un media intelligent et objectif et encore moins une encyclopédie au service du savoir.

Il ne suffit pas de n'être proche d'aucun parti ou d'aucune Eglise non plus.

Le financement par dons peut financer toutes les idéologies, mêmes
les pires. Voir les sectes par exemple. L'indépendance à l'égard d'un Etat particulier n'empêche en rien l'adhésion aux grands stéréotypes de l'époque qui sont mondiaux ou mondialisés. Elle n'empêche en rien non plus ni le conformisme le plus plat à l'égard de toutes les dictatures à travers le monde, ni de servir les idéologies trans-nationales, marginalisées voire interdites explicitement pour certaines d'entre elles, telles que le sont les idéologies irrationnelles, les idéologies fondamentalistes, fascistes, révisionnistes, racistes.

Et ça, c
'est que fait wikipedia en usant de l'anonymat et de l'écriture collective de ses contributeurs et de sa propre irresponsabilité, sous le titre usurpé d'encyclopédie pour la façade respectable qu'elle entend se donner.

L'ouverture à tous les incompétents de la terre donne lieu , inmanquablement au triomphe de la bêtise et de l'inculture sur l'intelligence et la culture. Et ce système donne une prime à tous les propagandistes, sectes, pseudo-sciences et toutes les théories illuminées y trouvent un lieu d'accueil qu'elles ne trouvent nulle part ailleurs,  car toute publication digne de ce nom les refuse. Même chose pour l'idéologie fasciste et les divers fondamantalismes religieux. Idéologies archi-minoritaires, elles trouvent sur wikipedia un lieu d'expression pour ne pas dire leurs lettres de noblesses "encyclopédiques". Belle réussite de wikipedia en vérité !

Ce mensonge d'un (mauvais) media qui se hausse du col pour se présenter comme encyclopédie, mérite d'être signifié comme tel et dénoncé.

Cette prétention digne de la grenouille qui voulait se faire plus grosse que le boeuf constitue la seule différence entre wikipedia et les media classiques et connus pour ce qu'ils sont, à savoir des moyens d'information, de qualités diverses. Pour ces derniers personne ne s'imagine avoir affaire à des publications de référence diffusant la connaissance, ni à une encyclopédie, soit un ouvrage synthétisant l'ensemble du savoir.

Et même,
en tant que moyens d'information n'ayant pas les prétentions de contribuer à la connaissance et à sa diffusion,  les media sont de bien meilleure qualité que wikipedia , pour ne la considérer que dans son rôle d'information. Car il existe encore une presse régie par une déontologie à qui il arrive d'informer avec objectivité, ponctuellement, parfois, une presse libre, une presse d'opinion,  laissant un espace à la libre expression et aux investigations, une presse qui parfois s'engage et diffuse les nouvelles politiquement incorrectes, des journalistes libres et capables de critique au sein de la presse, malgré le rachat par les grands groupes, même si cet espace se réduit dangereusement. Mais pour wikipedia rien de cela : toute opinion critique est interdite, toute analyse également, au nom de la soi-disant "neutralité" qui exige la simple citation d'opinions où toutes les opinions sont permises, comme dans ces combats où tous les coups sont permis.

Wikipedia, media diffusant toutes sortes d'opinions et rien que des opinions, est en conséquence le media le plus conformiste qui soit et qui délivre en prime de la propagande. Inévitablement. Mais elle se prétend sérieuse, savante, une encyclopédie, alors qu'elle est tout autre chose. Elle nie être un simple media d'information, participant plus ou moins aux tendances lourdes du temps, opinions, croyances et illusions, et elle prétend être "neutre" par le fait de s'auto-gratifier du titre d'"encyclopédie". Tout ceci la grève de défauts rédhibitoires, et la distingue des media que vilipendient
ses sectateurs, alors que c'est enfoncer une porte ouverte de regretter le manque de neutralité des dits media, chose que tout le monde sait. Personne ne  considère qu'ils sont neutres. Personne ne les hisse à la hauteur d'encyclopédies participant de la diffusion de la connaissance. Il faudrait être fou pour croire des choses pareilles n'est-ce pas ? Pourquoi le croire  pour wikipedia ? Parce qu'elle le dit ? Est-ce suffisant ?

En cela wikipedia, usant frauduleusement de l'autorité dont bénéficie une encyclopédie puisqu'écrite par des gens savants, brouille les pistes et contribue à tuer l'esprit critique.  Une certaine distance gardée vis à vis des media est assez répandue dans une démocratie : personne ne prend au mot exactement tout ce que disent les media. Mais wikipedia avec sa publicité pro domo, sa prétention mégalomaniaque à se hausser plus haut que les media dont elle n'atteint pas même le niveau, tue tout esprit critique en faisant croire, si l'on y croit, qu'elle serait une encyclopédie "neutre" donc fiable et faisant référence. Depuis Mac Luhan on sait un peu à qui s'en tenir, n'est-ce pas ? à savoir que le media fait le message.

Alors pourquoi se méfier de wikipedia, la critiquer et juger de son contenu avec sévérité, comme on critique et juge les media, si on la croit sur la parole,
admettant a priori, sans vérification,  qu'elle ne serait pas un media d'information et une base de données pour l'essentiel de son contenu, mais une soi-disant encyclopédie garantie  "neutre" ?

Les media en acceptant la définition de wikipedia qu'elle donne d'elle-même participent de cette tromperie et de cet abaissement de l'esprit critique dans le cas de wikipedia et en cela ils sont mauvais, irresponsables même.

Mais à ce petit détail près toutefois, qui établit encore la supériorité incommensurable des media classiques sur wikipedia : les media on peut les critiquer et écrire sur son blog ce genre de choses telles que  celles que j'écris  sans que les journalistes immédiatement prennent la plume pour vous injurier en s'en prenant à votre personne, y compris au mépris des lois. Wikipedia non. C'est même tout le contraire. Si vous avez le malheur de la critiquer en dévoilant ce qu'elle est en vérité, vous avez immédiatement une bande de nuls qui s'attaquent à vous personnellement de manière crapuleuse en toute violation des lois. C'est toute la différence.

C'est pourquoi, bien sûr, il y a encore du boulot pour faire connaître ce danger que représente wikipedia, puisqu'elle tue l'esprit critique en se présentant comme encyclopédie et puisqu'elle est malhonnête comme
le prouve la malhonnêteté des gens qui la composent, capables de se comporter comme des voyous.

Simplement l'essentiel est dit sur wikipedia. Le blog demeure ouvert pour d'autres critiques, les nouvelles, les commentaires et participations, mais il faut trouver d'autres formes pour alerter sur ce qu'est vraiment wikipedia.


D'une  réponse à un correspondant, réécrite, j'ai fait ce billet.

[1-] cela se montre  au cinéma ; voir "20 minutes de bonheur" le documentaire  sur les producteurs d'émissions sur TF1, Laurent Fontaine et  Pascal  Bataille.

Alithia


merci à tous ceux qui m'ont envoyé des gentils messages.


Repost 0