Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 14:37

 

 

Tout événement concernant wikipedia donnant lieu à un article s'ouvre  par un  rappel obligé des nombreuses critiques auxquelles  wikipedia a donné et donne lieu : manque de fiabilité, articles mal rédigés, incomplets, flous, plats et dépourvus d'analyse,  incohérents et contradictoires, bref une qualité très médiocre et une incertitude quant à son contenu qui implique de vérifier, compléter, rectifier tout ce qu'elle publie à l'aide de sites fiables et sérieux.

 

Mais à chaque étape de construction de partenariats auxquels s'activent les responsables de wikimedia -l'agence de publicité de wikipedia- les media notent : et pourtant, malgré ces défauts, wikipedia réussit à établir des partenariats car ...  elle est la plus consultée sur le sujet.

 

Ce qu'il vient de se produire avec le château de Versailles qui vient de signer un partenariat avec wikipedia, accueillant un wikipédien en résidence pour fondre en quelque sorte les données du site du château de Versailles et les introduire sur wikipedia afin d'améliorer les dites données sur wikipedia... ou pour apprendre à ce wikipédien comment rédiger correctement les articles  concernant le château. 


Les articles de wikipedia étant notoirement insuffisants, très faibles en histoire, en partie inexacts et véhiculant  généralement des stéréotypes, ont en effet besoin d'être corrigés et améliorés. Pour le château de Versailles les responsables du site s'en sont aperçu et  ont décidé de corriger wikipedia en fusionnant les contenus du site du château avec  les articles de wikipedia. Pourquoi cela ? Pourquoi se donner la peine d'améliorer wikipedia et d'en passer par un partenariat avec wikipedia pour informer sur le château de Versailles  ? Comme le dit ouvertement Jean-Jacques Allaigon  on ne se prive pas d'un tel moyen de diffusion qui bat tous les records quantitatifs, soit les records de consultations sur internet (!). Ce qui passe par wikipedia doit donc être pris en considération et amélioré. 

 

 

Wikipedia est très en vue, il faut s'assurer soi-même de ses contenus. Donc malgré le manque de sérieux et d’exactitude, et malgré l'image controversée de wikipedia -pour s'exprimer comme on s'exprime à wikipedia-, en un mot  malgré sa mauvaise image auprès des gens susceptibles d'apercevoir la grossièreté des ses erreurs et son insuffisance notoire,  le partenariat vise à améliorer  le contenu de wikipedia sur le château de Versailles.


 

Première leçon  : on notera donc qu'il est extraordinaire  que pour obtenir un article correct, bien documenté, écrit en français, sans fautes et intelligent,  s'autorisant par conséquent à quelques analyses historiques et d'histoire de l'art, et qui ne soit pas non plus dégradé ensuite par n'importe qui, il est extraordinaire  qu'il faille passer un "partenariat" avec wikipedia. En un mot un accord de la bande des ados qui la constitue est nécessaire pour être autorisé à produire une rédaction correcte, sans être dérangé par les censeurs incultes de wikipedia elle-même et autres rédacteurs tout aussi incultes susceptibles de faire barrage et aussi bien de gêner la rédaction que de dégrader un bon article comme cela se passe normalement sur wikipedia puisque tout article est ouvert à modifications et transformations indéfinies. Lorsqu'on part de haut, d'une rédaction de qualité faite par des gens compétents, la suite des modifications ne peut consister qu'en dégradations ; (si nécessaire j'en donnerais quelques exemples et vous pouvez aussi m'envoyer vos exemples).

 

Pour corriger valablement wikipedia en reprenant de fond en comble ses articles et les protéger des dégradations, il faut une intervention lourde : un contrat spécifique doit être passé avec une institution qui va former un wikipédien et lui apprendre ce qu'est un article publiable.

 

 

Ce qui prouve, une fois encore, qu'il est impossible de corriger wikipedia en ne suivant que son fonctionnement ordinaire et ses règles ésotériques : on imagine le conservateur du château de Versailles ou son équipe d'assistants rédigeant l'article correspondant sur wikipedia et se faisant corriger, modifier ou effacer ses rédactions, supprimées au gré des lubies wikipédiennes et remplacées par les wikipédienneries ordinaires d'un petit lycéen imberbe et inculte qui sera passé par là, comme c'est monnaie courante sur wikipedia.  [voir exemple de censure grossière par wikipedia, sur Bernard Tapie]

 

Conséquence :  si une institution quelconque veut obtenir un article de qualité encyclopédique sur wikipedia pour les sujets qui la concerne, elle doit passer un partenariat avec wikipedia. C'est à dire obtenir une garantie de pouvoir rédiger librement, -via un wikipédien tout de même à qui on offrira un stage de six mois pour étudier le sujet et apprendre ce qu'une rédaction exacte veut dire- (!) et une garantie de non dégradation future de l'article.

Avis aux amateurs.

Il faut avoir vraiment de forts motifs pour vouloir figurer sous une forme correcte dans wikipedia.

 

Deuxième leçon : pour qu'un article soit correctement rédigé et ensuite protégé des destructions du premier wikipédien venu c'est à dire de quiconque désire y mettre son grain de sel et faire valoir sa petite rédaction personnelle, il faut que rédaction et protection de l'article échappent aux règles de wikipedia et soient tout au contraire celles d'une rédaction normale d'encyclopédie : l'article doit être rédigé et supervisé sur les conseils des spécialistes du sujet puis protégé, c'est à dire soustrait aux modifications incessantes de n'importe qui susceptible de faire prévaloir n'importe quoi.

 

Preuve est donnée, s'il en fallait encore, que les règles de wikipedia sont aberrantes et ne peuvent en aucun cas permettre de fabriquer une encyclopédie. Il faut réintroduire des spécialistes et des références et modalités de rédactions conformes aux règles du travail intellectuel et s'assurer de leur supervision et de leur contrôle. 

 

Ce sont donc les institutions qui se chargent de former les wikipédiens, sur less sujets qui leur tiennent à coeur.

 

Troisième leçon : quels peuvent être  les motifs propres à une institution pour consentir un investissement aussi lourd sur wikipedia  ?

 

Très simple : wikipedia le mastodonte du net doit être rectifiée et correctement rédigée dès lors que le sujet dont s'occupe une institution est

1- massacré ou nul sur wikipedia (chose courante)

2- très fortement consulté sur wikipedia.

 

Ce qui en l'occurrence est justement le cas pour le  château de Versailles.

 

Tout s'éclaire.

La démarche du château de Versailles est intéressée et son site est prêt à investr rdes efforts pour former un rédacteur de wikipedia afin de s'assurer d'obtenir son article correctement rédigé sur wikipedia, du fait du seul poids quantitatif que pèse la dite publication sur le net. Wikipedia est  la deuxième source la plus consultée lorsqu’il s’agit de s’informer sur le château de Versailles. “C’est une réalité que nous ne pouvons ignorer (…). Je suis pragmatique, autant aller dans le sens d’une information fiable, faciliter l’amélioration des contenus”, expliquait le 16 février 2011 à l’AFP Jean-Jacques Aillagon, président de l’Établissement public du château de Versailles. Jean-Jacques Aillagon est un haut fonctionnaire proche de Chirac et a été nommé à la fonction sus-citée par Nicolas Sarkozy. 

 

Reste à savoir si ce fameux président de l’Établissement public du château de Versailles, reflète le point de vue du conservateur et de l'équipe qui  travaille à la conservation du château et des historiens de l'art, ou si d'autres motifs pourraient être intervenus pour s'investir dans la vie wikipédienne, dont on a vu combien elle était assez peu démocratique et assez peu rigoureuse sur le plan du travail et des idées, dès que l'on s'attache à observer son grouillement et la manière dont se compose wikipedia.

 

Avec ce partenariat entre l’Établissement public du château de Versailles et wikipedia, les media unanimes parlent de reconnaissance de wikipedia -malgré ses défauts. On voit qu'il s'agit, évidemment, de la seule reconnaissance quantitative du poids que pèse wikipedia en consultations et que, opportunisme ou pas aidant, -Aillagon parle de "pragmatisme", autant dire qu'il s'agit de décision sans principes- certains jugent que la rectification vaut la chandelle, à savoir s'en occuper soi-même, quitte à accorder un partenariat à wikipedia.

 

Mais nous savons tous que les hauts responsables de wikipedia-media ont leurs entrées à l'UMP ce qui facilite peut-être aussi les accords.

 

S'agit-il là encore d'une conception de la culture selon Sarkozy rencontrant les efforts publicitaires de wikimedia pour confondre réussite quantitative et qualité de la publication ?

 

 

Alithia

 

 

 

 

 

Repost 0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 14:00


L'auteur Paul Duguid

Professeur à l’université de Californie à Berkeley, a publié une étude sur Wikipédia et les limites de l’auto-organisation dans la revue en ligne First Monday, vol. 11, no 10, 2/10/06.

 

L'article en question date de 2006 (je l'avais mentionné) Paul Duguid a été interviewé par le Revue en ligne "Books" bien connue pour ses quelques articles d'analyses critiques de wikipedia réalisées par d'éminents professeurs.

 

Il se trouve que cet éminent professeur de la célèbre Université de Berkeley, après observation, formule un certain nombre  d'analyses de wikipedia faites de réserves et de critiques, fort proches des miennes.

 

Aussi bien pour la place privilégiée accordée par Google à wikipedia qui a donné à celle-ci une visibilité et une importance déraisonnables, que pour l'absence de fiabilité de wikipedia à qui on peut reprocher de ne pas rechercher  la vérité, juste la "neutralité" -ce qui ne veut rien dire et consiste à accumuler des opinions, justes ou fausses- et qui pour cela demande au lecteur de faire lui-même toutes les vérifications nécessaires, ce qui n'a pas de sens : exit donc le principe de neutralité sur lequel repose wikipedia. Il note aussi pour le déplorer que les vieux préjugés contre les titres et l’expertise continuent de prospérer, et que des décisions arbitraires continuent d’être prises.

 


Il  énonce une critique du livre de James Surowiecki La Sagesse des foules  en expliquant pourquoi cette fameuse sagesse intuitive existe dans certains cas, c'est à dire pour résoudre des questions pratiques, par exemple une foule de paysans évaluera bien le poids d'un cochon, mieux qu'un homme seul, mais la thèse n'est pas valable pour l'exposition de connaissances : si on ne connaît pas très bien l'oeuvre d'un auteur, on n'est évidemment pas capable de l'exposer et si on ne connaît pas un sujet on ne peut ni l'inventer ni le deviner -à la différence du poids d'un cochon exposé à la foire. Et ce n'est pas en intervenant pour rajouter une phrase de ci de là, éventuellement juste, mais sans souci de cohérence avec le reste, sans que personne n'assure l'harmonisation de l'ensemble de l'article, que l'on composera un bon article , rappelle-t-il.

 

Ce qui semble aller de soi.

 

Bref le problème de la fiabilité est un énorme problème de wikipedia, le principal, non résolu à ce jour, d'autant que n'importe qui peut infiltrer wikipedia, rappelle-t-il , comme je n'ai cessé de le dire. Cette absence de fiabilité est due au manque de compétence des rédacteurs, au manque de spécialistes pour superviser et harmoniser les articles entre eux - l'ensemble des articles sur un même thème représentent un vaste chaos, fait de redondances  extraordinaires et de lacunes énormes-  et à la possibilité de toutes les manipulations auxquelles elle est exposée, comme cela a été de nombreuses fois démontré.

 

Il donne des exemples de cette publication faite de n'importe quoi et de l'impossibilité à la corriger, à partir de sa propre expérience faite sur wikipedia, qui recoupe exactement la mienne : c'est celui qui connaît le sujet et qui corrige qui se fait effacer systématiquement ses rédactions et est perçu comme un gêneur, qui ne partage pas les préjugés ambiants et intervient avec des critères savants ou scientifiques mal tolérés.

 

 

Enfin, comme Umberto Eco, il assure que ce genre de publication fourmillante et chaotique ne bénéficie qu'aux catégories bénéficiant des plus hautes formations, car elles sauront s'en servir, faire le tri et éviter les pires aspects, tandis que les autres, défavorisées culturellement s'y noient et s'y perdent et ne sont pas en état de détecter erreurs et mensonges ou rédactions partisanes.

 

Je ne dis pas autre chose.

 

Preuve que les études universitaires ...

 

* * *

 

 

 

Extraits de l'interview donnée à Booksmag :



Wikipédia est devenue la première porte d’accès au savoir pour les internautes. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Pensez-vous que Wikipédia exerce un réel pouvoir dans nos sociétés ?

C’est une question délicate. La première porte d’accès, comme vous dites, est de plus en plus Google et, pour diverses raisons, les pages Wikipédia tendent à apparaître dans les premiers rangs quand on fait une recherche sur ce moteur de recherche. Le pouvoir est donc, me semble-t-il, plutôt du côté de Google. Je trouve plus facile de lier la notion de pouvoir à une organisation ou une institution plutôt qu’à un être aussi informe que Wikipédia. Je ne dirais pas que le site lui-même exerce un pouvoir. Relèvent en revanche de l’exercice d’un pouvoir certains actes commis sur Wikipédia, comme l’utilisation de Wikipédia par des compagnies pharmaceutiques  ou encore par des hommes politiques (qui modifient l’article les concernant). Ce qui ne veut pas dire que Wikipédia soit neutre. La « neutralité du point de vue » (NPOV) dont elle se prévaut tend à nous désarmer quand nous cherchons à interpréter un article et permet à des individus et des organisations d’exercer un pouvoir d’une manière qui devrait tous nous préoccuper.

 



Qu’est-ce qui vous a conduit à vous intéresser de près à Wikipédia ?

Le hasard. En préparant un cours sur la « qualité de l’information », en 2006, je suis allé voir la page de Wikipédia sur Daniel Defoe. La date de naissance indiquée faisait problème (personne ne sait de manière certaine quand il est né), et j’ai changé le texte. Ma modification fut rapidement éliminée. J’ai alors relevé une douzaine d’erreurs dans les premiers paragraphes, et entrepris de les corriger. Ces interventions ont été considérées comme un acte de vandalisme et supprimées par une personne qui était, je crois, un expert de la ligne de bataille des navires pendant la guerre de Sécession, ou quelque chose de ce genre. Les justifications apportées par ceux qui éliminaient mes corrections m’ont paru des plus bizarres. J’ai fait de cet incident un sujet pour mes étudiants.

 


La charte éditoriale de Wikipédia pose que « le seuil d’inclusion dans Wikipédia est la possibilité de vérifier, non la vérité : c’est quand les lecteurs sont en mesure de vérifier que les données insérées ont déjà été publiées par une source sûre, pas quand nous pensons que c’est la vérité ». Que penser de cela ?

C’est un point éminemment problématique. En répondant à des critiques du genre de celles que je formulais sur l’article Daniel Defoe, Wikipédia m’a réclamé des citations. Je pense qu’ils voyaient là une solution simple et rapide, mais cela ne faisait que sortir le problème du périmètre de Wikipédia pour le transférer sur les sources. Mais demander au lecteur de vérifier et de justifier les sources est au-delà du raisonnable. Donc le recours à la citation est devenu un mode de résistance. On nous dit plus ou moins : si vous voulez changer cette phrase, lisez d’abord ce livre. L’article anglais consacré au concept important et complexe de « quatrième pouvoir » comporte ainsi une référence à un mauvais roman de Jeffrey Archer, qui porte ce titre. Si vous regardez aujourd’hui les citations fournies dans l’article sur Defoe, c’est un méli-mélo invraisemblable ; aucun des auteurs majeurs sur Defoe n’est cité. Mais on trouve dans le corps de l’article un long développement sur le livre d’un romancier, Tom Severin, lequel n’apparaît pas dans les citations et n’est guère considéré comme une référence.

 [...]




Le sous-titre du livre de Clay Shirky (lire « Le Web au service des dictatures » ) est « Le pouvoir d’organiser sans les organisations ». Ceci s’applique-t-il à Wikipédia ?

En analysant le monde des logiciels libres, j’ai été frappé par la part d’organisation cachée. De même, me semble-t-il, Wikipédia a généré une bonne dose d’organisation, dont on ne parle guère mais qui exerce une forte influence. En outre, les contributeurs exploitent évidemment divers éléments d’« organisation » : l’instruction qu’ils ont reçue, des livres, des articles, etc. Même extérieure au site, l’organisation joue un rôle. Je pourrais ajouter que des éléments de la page consacrée par Wikipédia à Clay Shirky semblent avoir été écrits de la même main que celle qui a rédigé son site Web : une « organisation » invisible vient servir la thèse qu’il n’y a pas besoin d’organisation…

 [...]

Selon l’« effet Mathieu » énoncé par le sociologue Robert Merton, les nouvelles ressources disponibles bénéficient d’abord à ceux qui en possèdent déjà le plus. Ceci s’applique-t-il à Wikipédia ?

Je pense qu’il est beaucoup plus facile de faire usage de Wikipédia quand on est équipé pour savoir là où elle a de bonnes chances de faire fausse route et pourquoi. L’effet Mathieu vaut de manière générale pour tous les projets de ce genre, comme le projet Gutenberg (6) ou Google Books (lire l'encadré : « Et Google Books ? »). Quand on prétend ouvrir à tous le champ de la compétence, on ne fait trop souvent que donner aux initiés une occasion supplémentaire de jeter de la poudre aux yeux.

Repost 0
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 03:56

Le miracle wikipedia : c'est sous ce titre qu'est présenté par le site 24 heures le succès quantitatif de wikipedia. Des milllions et des millions, de consultations, d'articles, de visiteurs, d'argent récolté..

 

Du manque de fiabilité de wikipedia et de la qualité de son contenu, il n'est pas dit mot. Publicité gratuite pour wikipedia.

 

Le miracle c'est aussi qu'Anthère l'ancienne présidente de la fondation (caritative) qui offre ses services à wikipedia, puisse faire une déclaration aussi invraisemblable que celle-ci :

 

"«Qui pourrait encore croire qu’une information est objective si elle est entourée de publicités en lien avec l’article?» dit cette dame, Florence Devouard à la ville.

 

Comme si les encyclopédies et la presse d'information digne de ce nom publiaient des articles " entourés de publicités en lien avec l’article" !

 

Plus c'est gros...plus le sophisme est réussi.

 

En revanche on notera que le rôle de l'"encyclopédie" wikipedia selon Anthère, est de diffuser de l'information, non de la connaissance. Là elle dit vrai., wikipedia n'est pas une encyclopédie. Ce qu'elle ne dit pas cependant, c'est que cette information n'est vérifiée par personne ayant les compétences requises sur le sujet.

 

Alithia

Repost 0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 18:42

Les grands esprits se rencontrent.

Lorsque je citais le site de Sonata, grand lecteur du présent blog  et excellent lecteur de wikipedia, son blog était alors en sommeil depuis plusieurs mois.  Sonata était manifestement occupé à ses études.

 

C'est alors exactement qu'il reprenait son blog et recommençait à publier. Son regard aiguisé sur wikipedia lui permet d'éditer des remarques et analyses fort pertinentes. Je peux vous le recommander.

 

 

 

Sonata étudie la biologie et confirme ce que j'avais avancé à l'occasion [1] :  hormis les articles de maths et de physique qui sont exacts mais incompréhensibles pour le non spécialiste, faute d'histoire et de philosophie des sciences concernées qui sont nécessaires à un exposé pédagogique , ailleurs,  dans les autres domaines, dès que l'on quitte les sciences exactes, c'est la catastrophe qui commence dès la biologie.  C'est un biologiste qui vous le dit. en biologie , ce qu'on trouve n'est pas digne d'une encyclopédie. 

 

bonne route  Sonata !

 

 

 

 

Alithia

 


note [1] Lorsque j'avais procédé à des évaluations, à la recherche de bons articles, dignes d'une encyclopédie, ou au mpoins en bonne  voie, même si certains étaient très incomplets. Alors bien sûr les wikipédiens avaient ricané à mes évaluations, David Monniaux la-grosse-tête en tête qui en fit un article sur son blog  : comment peut-elle être capable d'apprécier des articles dans différentes matières ? Il(s) ne soupçonne(nt) pas qu'une solide formation en philo poursuivie tout au long de sa vie donne une culture un tout petit peu plus étendue que celle du gars qui passe son temps la tête dans l'informatique ou dans une seule discipline dont il n'est jamais sorti pour exercer une réflexion à son propos,  zappant  la philo et même la philosophie des sciences et l'épistémologie, de sa discipline ainsi que tout le domaine des sciences humaines.  Ces dernières sont beaucoup plus multidisciplianires et constitutives les unes des autres dans des processus d'échanges, ou se requièrent de manière complémantaire, de sorte que la formation qu'on y acquiert fait toujours appel à la philo,  à l'histoire, outre les disciplines étayées les unes sur les autres  (voir l'exemple de la linguistique, avec Jakobson, elle-même dérivée d'une pensée mathématique ).  Sans doute s'y pratique une formation de l'esprit  qui protège de ce positivisme étroit et de l'idée très bête qu'affectionnent les wikipédiens (à l'esprit scientiste) de mise en concurrence des disc plines , ignorant qu'ils sont de l'image de l'arbre de la connaissance, comprenant la philosophie et toutes les sciences, image qui remonte à la naissance de la science moderne, signifiant leur solidarité (Descartes)...

voir : quelques (rares) bons articles sur wikipedia et  que valent les "bons" articles de wikipedia ?

 

 

 

 

Repost 0
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 00:19

C'est le site wikibuster fait par des anciens participants à wikipedia qui ont remarqué l'ambiance particulière dans laquelle s'effectue la composition de wikipedia, bien encadrée par des petits chefs incompétents à l'esprit policier, ce qui fait fuir de plus en plus les participants.

 

Ce site se concentre uniquement sur les actions des administrateurs qui leur paraissent criticables voire pire,  car elles sont souvent aberrantes et totalement partisanes. Les gens qui animent ce site ne s'occupent pas de l'aspect partisan des modifications, mais uniquement du caractère policier et arbitraire des actions des administrateurs -qu'ils appellent curieusement obérateurs (?). C'est leur novlangue à eux.

Et ils ne cherchent pas à remonter aux principes de wikipedia elle-même qui expliquent pourquoi ce genre de bureaucratie s'est installée qui terrorise les participants.

C'est dire si leurs limites sont vite atteinte.



De plus ils ne prennent pas en compte non plus un point tout à fait important à savoir que ces petits chefs que sont les administrateurs, parce qu'ils décident de ce qui s'édite ou non, sont, de fait, des éditeurs, qui n'en assument pas la responsabilité, : du fait du système wikipedia justement, qui est en lui-même un contournement du droit  et a été conçu afin de  pouvoir être libre de toute obligation légale, comme il s'est délivré bien sûr de toute règle du travail intellectuel et de toute déontologie s'appliquant à la publication.

 

Wikipedia se veut irresponsable, puisqu'elle est éditée via sa Fondation américaine  qui a pour statut de n'être qu'un hébergeur . C'est tout le problème de nombreuses publications sur internet, échappant aux responsabilités d'un éditeur. Sous ce rapport wikipedia le mastodonte du net, est un exemple paradigmatique.

 

Wikibuster ne s'occupe absolument pas de cet aspect des choses. Ni la responsabilité éditoriale, ni la conformité aux lois, ni les règles du travail intellectul et de la publication ne semblent l'intéresser. 


Le site  n'intéressera que ceux qui sont à la recherche des chroniques des interventions contestables des administrateurs de wikipedia et ne se posent aucune autre question à propos de wikipedia.


 

(reprise ultérieure de la rédaction, le 12 septembre)

 

Je viens de m'apercevoir en plus qu'il a pour projet de doubler wikipedia en lmportant intégralement son contenu sous son logo,  à l'identique, au titre que wikipedia peut être reproduite à condition de citer la source,  si ce n'est  qu'on pourra peut-être si j'ai compris du moins,  faire des commentaires dans les pages de discussion qu'il réservera à ses nombreux (?) lecteurs (!).

 

Qu'on m'explique l'intérêt en dehors de la possibilité d'avoir l'envie et l'ambition d'étendre un peu plus wikipedia et de donner encore plus de place à ses erreurs, ses bêtises et ses aberrations, ses classifications nulles et dépourvues de sens qu'elle invente pour les sciences et les  matières qu'elle prétend traiter, sa bêtise, son irrationalisme, son relativisme, soit tout ce que je dénonce comme ce qui n'en fait et n'en fera jamais une encyclopédie mais juste un jeu et une  (belle) occupation sur le net, pour certains du moins.

 

Je suppose que le propos de Wikibuster est simplement de prendre place dans ce grand jeu.

 

On remarquera particulièrement la page d'accueil de Wikibuster-Wikipedia, même contenu, deux entrées différentes et classification hilarante et catastrophique des domaines du savoir do,nt prétend traiter la fameuxe encyclopédie.

 

On a  4 grandes divisions

- un domaine : culture, sport, loisir

- un domaine : sciences, technologies, médecine.

- un domaine : société, politique, religion

- et constituant à soi seul un domaine : histoire, géographie

 

D'emblée on est évidemment frappé par le caractère bizarre, inhabituel, sans logique  et disons-le stupide et dépouvu de sens, de ce classement digne du Facteur Cheval et qui saute aux yeux comme étant le contraire d'un classement.

 

Mettre  sur le même plan culture sport et loisir est déjà à soi seul tout un programme, extrêmement révélateur.  Cela ne demande même pas à être expliqué  encore moins développé, n'est-ce pas? on a déjà envie de rire.

 

Ensuite faire une classification "sciences"  pour mettre en dehors de celles-ci et juste à côté médecine, indique d'emblée l'absurdité dans laquelle on se trouve.  Il est clair que ne sachant pas où mettre la médecine, ils l'ont mise juste à côté des sciences, mais pas parmi elles. Elle n'en est pas, mais elle est proche, selon les wikipédiens.

 

Et encore plus extraordinaire s'il est possiblle, en parallèle à culture (sport et loisir), -dont on va voir ce que contient cette catégorie culture, c'est pas triste ! on imagine déjà un peu, puisqu'on a sorti les sciences de la culture , ce qui a le mérite d'être clair : pour les wikipédiens les sciences ne font aps partie de la culture-

donc en parallèle à culture, à sciences, on a histoire, et géographie : qui ne font partie ni de la culture, ni des science. 

 

Là le fou-rire est irrépressible, quelle bande de rigolos ! Quel est ce gag grotesque ? Où sont-ils allés chercher leurs classifications ? Dans leur imaginaire qui n'a pas intégré les connaissances de l'école primaire. Pour eux Histoire, Géographie ne sont pas une branche  des sciences constituant une sous-catégorie de la catégorie sciences ; elles n'en sont pas  non plus assez proches pour être mises à côté, comme l'est la médecine, non elles sont  en dehors, en parallèle, des électrons libres, ni culture, ni sciences : rien à voir . Les wikipédiens n'ont tout simplement jamais entendu parler de la constitution de l'essentiel des disciplines de la connaissance  depuis les Grecs qui les ont inventées et des divisions  des domaines du savoir (épistèmè) par ceux-ci, non plus que de la constitution de l'arbre de la connaissance, image donnée par Descartes donnant le lien indissociable entre sciences et philosophie. Mais ne parlons pas même de cela. A wikipedia on est au-dessous du niveau de la mer.  On n'a pas encore intégré le savoir grec.


 

Maintenant entrons un peu à l'intérieur de ces 4 grands domaines tracés par wikipedia qui est la seule, absolument la seule à classer ainsi les domaines de la connaissance : là il y a exclusivité et si par hasard quelqu'un voudrait reprendre cette classification le plagiat et la copie seraient inconstestables.


 

Voyons donc culture, sport, loisir.

Déjà mettre la culture avec sport et loisir donne comme une crainte de ce qu'ils peuvent entendre par culture. Ouvrons le chapitre "culture", on n'est pas déçu voilà ce que ça donne, qui ne peut se résumer tant c''st hors du commun et inimaginable, mais uniquement se recopier.


Il suffit d'un coup d'oeil pour voir ce qu'ils entendent par culture : ce sont les loisirs de masse. Significatif. Pas la peine d'explorer le chapitre loisir et sport par conséquent. on comprend néanmoins, puisque sport et loisirs redoublent le contenu de culture, constitué par les loisirs de masse, que, en fait, l'essentiel de wikipedia est là (l'essentiel de son contenu et l'essentiel de ses consultations : ce qui fait son succès en somme). Rien à voir avec sa publicité et son auto-promotion, qui appelent cela "encyclopédie".

 

CatchFêtes et traditionsHumourMode (Lingerie) – PunkTabacTauromachie

Genres et œuvres 
Fantasy et fantastique (Les Royaumes oubliésTerre du MilieuHarry Potter) – PornographieScience-fiction (Star Wars)
Mythes et légendes
Créatures légendairesMythologie grecqueMythologie nordiqueMythologie romaineParanormalUfologie
Télévision 
EurovisionJeux télévisésSéries télévisées américaines (Battlestar GalacticaBuffy contre les vampiresDoctor WhoLes SimpsonPrison BreakStargateStar Trek)

 

Sans commentaire.

 


On a ensuite une autre catégorisation, sciences, technologies, médecine. Allons voir  ce qu'ils entendent par là.  

 

 

La médecine n'est pas une science ? Classée à part.  N'importe quoi.

 

Là c'est formidable on voit ce qu'ils entendent par sciences : ce sont  uniquement les sciences exactes et les sciences de la matière et du vivant, mais qui évidemment ne sont pas nommées ainsi, selon la terminologie reçue et que tout le monde  comprend et connaît, et qui bien entendu sont  elles-mêmes classées n'importe comment.  Tellement n'importe comment que c'en est une honte et que ne je ne reproduis pas ce non-classement, tant ça fait mal aux yeux. Chacun pourra consulter par lui-même.

 

Les sciences humaines et sociales sont absentes  elles ne font pas partie des sciences pour ce site magnifique qu'est wikipedia, tellement magnifique qu'on va le reproduire espérant le démultiplier et se faire soi-même la main dessus (wikibuster le dernier monstre qui vient de naître sous vos yeux).

Aucune science humaine et sociale, toutes tombées aux oubliettes. Et comme ils sont un peu gênés avec l'histoire et la géographie, on a vu, elles resurgissent en parallèle ce qui donne en résumé :  culture/sciences/histoire, géographie/société, politique, religion.

 

Ce n'est pas tout, loin de là. Ce qu'ils considèrent comme sciences, comme étant les seules sciences, sont en revanche étroitement liées aux techniques.

 

Enfin, ils classent parmi les sciences exactes l'histoire des sciences, et il manque, bien entendu l'épistémologie qui est la philosophie des sciences : le blanc, tout simplement.  Evidemment, les liens philosophie/sciences est ce qu'ils ignorent par-dessus tout.  Tout cela, ils ne savent où le mettre : histoire, philosophie, concernant les sciences (histoire et philosophie des sciences) c'est pas des sciences, ça a un lien avec les sciences, c'est très embarrassant.

 

A ce stade on a déjà compris que c'est absolument n'importe quoi et que cette fameuse "encyclopédie" n'en est pas une, non qu'elle soit incomplète et médiocre (elle l'est) mais parce que, bien plus grave , elle publie des idioties et erreurs monumentales, à commencer par la classification du savoir et des connaissances,  -ce que doit faire une encyclopédie précisément- classification fausse, bête et non innocente : elle est lourdement chargée d'idéologie, càd d'une représentation du monde qui est tout sauf neutre mais charrie tous les stéréotypes les plus grossiers et les plus incultes de l'époque à l'égard des sciences et du savoir .

Catastrophique.

 

Il faut noter en effet comme n'étant  pas neutre, mais au contraire très orientées idéologiquement ces croyances manifestes dans la manière de présenter et soi-disant classer les sciences.

Outre ces domaines des sciences exactes et autres citées plus haut qui normalement s'appellent maths, physique, chimie, biologie, géologie et sciences de la terre, que wikipedia  se permet d'appeller autrement et de classer autrement (i.e. ne sait pas classer avec leurs branches), outre qu'elle met certaines sciences à part, qui demeurent  "flottantes" , sciences et techniques ne sont pas distinguées. Ce qui se voit dans les intrications tout à fait bizarres autant qu'étranges des intications de leurs classifications .


En effet, last but not least, ce qui transparaît de l'idéologie qui règne à wikipedia est que sciences et techniques ne sont pas distinguées. Tout ce qui relève de la connaissance et  des réalisations qu'elle permet, est mélangé et intriqué dans la plus grande confusion, ce qui n'est pas neutre.

Cela signifie que les  wikipédiens ne distinguent pas théorie et pratique, pensée et action, connaissance et recherche d'une part et applications pratiques , utiles et rentables, d'autre part, non plus que conception et réalisation.  Tout est en fait ramené à la pratique et à l'utile , ce qui dénote une certaine vision du monde, techniciste, positiviste et carrément  centrée sur le seul intérêt pratique, les progrès techniques et la production. C'est une vision de techniciens et d'ingénieurs qui ne pensent pas, qui véhiculent des stéréotypes justifiant la production et les progrès techniques à n'importe quels prix et réduisant la réalité du monde  à cette seule dimension (d'où la culture est absente, y compris la culture scientifique ).

 

les wikipédiens responsables de ces classements absurdes, bêtes et  bornés témoignent de ce que la science comme connaissance, n'est pas distinguée de ses applications techniques, mais non plus des objectifs économiques qui lui sont imposés (de l'extérieur bien entendu, c'est à dire par la politique qui en décide, sous la contrainte de l'économie, de l'industrie et des intérêts militaires) de sorte que à la limite la science n'est non seulement pas distinguée de la politique , càd du cadre politique qui lui impose ses objectifs, de l'économie qui exige certains résultats, et des applications  techniques immédiates selon des critères de rentabilité qui sont en fait imposés par l'ensemble du complexe militaire et industriel qui s'est emparé de la science pour en faire la techno-science que l'on connaît aujourd'hui en pratique ;

 

Autrement dit le point de vue sous lequel est présenté la science est totalement idéologique et absolument pas encyclopédique. C'est le point de vue de la vision pratique (économique et politique en tant qu'elle sert l'économie et considère que la science n'a pour but , aussi, que de servir l'économie) utilitariste et qui ne voit d'intérêt dans la science que pour la rentabilité qu'elle peut produire par ses applications et non une instance de connaissance.  voir

 

Sciences – Technologies – Médecine.

 

 

 

 


 

 

 

Pour finir juste un mot sur un autre classement inénarrable : société, politique, religio,n  dont on peut atendre le pire puisqu'on a vu que la culture des wikipédiens est techniciste et  ignore tout des sciences humaines et sociales, et bien entendu de la philosophie (sinon ils ne se lanceraient pas dans des classifications aussi absurdes).

 

S'attendant au pire, on ne sera pas déçu.

Société qu'entendent-ils par là ? Tout sauf la connaissance de la société et les disciplines qui s'y consacrent telle la sociologie par exemple. Non, ça commence par  "alimentation" (!)  Et tout à l'aveant évidemment.

Sans commentaire. 

N'en jetez plus on arrête là, c'est trop l'horreur et c'est trop d'horreur. voir Société – Politique – Religion

 

Et voilà donc ce que Wikibuster recopie pour lui donner plus d'extension !

Quelle idée étrange


 





Repost 0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 14:20
L'organisme gouvernemental britannique  l'Ofqual  (Office of the Qualifications and Examinations Regulator) qui s'occupe de la surveillance de la régularité  des titres et qualifications et de la préparation aux examens,  ce pour quoi il conseille étudiants et parents quant aux études, a évalué les ressources en ligne et conseille les manières de les utiliser. Il recommande aux élèves de ne pas utiliser wikipedia comme source, hormis comme point de départ, mais il est impossible de s'y fier. Car wikipedia dont les rédactions ne sont pas vérifiées, peuvent contenir des erreurs et peuvent même être complètement fausses.

Wikipedia n'est pas fiable , une fois encore un organisme universitaire le rappelle après bien d'autres, avant lui, provenant  de tous pays.  U
ne fois encore il faut le rappeler à ceux qui penseraient pouvoir l'utiliser pour des fins autres que ludiques ou pour collecter  autre chose que des informations ponctuelles sur des sujets secondaires ou anecdotiques, loisirs, sports, variétés.... C'est pourquoi wikipedia ne doit en aucun cas être considérée comme une ressource pour les études, surtout de la part de jeunes qui ne sont pas à même d'apprécier les erreurs, cela va de soi. Elle ne peut être utile que pour initier une recherche en vue d'une précision  mineure et pour éventuellement trouver une aide bibliographique -les biographies sont cependant tout à fait aléatoires-  en revanche elle doit être abandonnée ensuite. Pour une véritable recherche il faut absolument passer à autre chose.


L'Ofqual  conseille  le bon usage des outils internet. Il rappelle les moyens  et méthodes à  respecter pour vérifier les sources.  Si Google et les autres moteurs sont utiles  pour obtenir une aide il faut éviter wikipedia vu son manque de fiabilité. Wikipedia est remise à sa juste place, contrairement aux prétentions qu'elle affiche d'être une encyclopédie, l'Ofqual met  sérieusement en cause son exactitude ; sa qualité n'atteint pas celle d'une encyclopédie. Elle n'est en rien un outil pour les études.

Les informations disponibles sur cette dernière « peuvent ne pas faire autorité ni être exactes et dans certains cas s'avérer complètement fausses », précise le document de l'Ofqual en vue d'aider les utilisateurs à évaluer la qualité des sources présentes sur internet.

source : site Ofqual

Alithia
Repost 0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 18:16



Umberto Eco , le grand écrivain italien, linguiste, philosophe et auteur de romans tissés d'érudition historique, ayant constaté que l'article le concernant contenait toujours des erreurs, et que malgré ses corrections les erreurs étaient renouvelées de sorte qu'il était inutile de tenter de les corriger soi-même, a réagi lorsqu'il a été victime de wikipedia (soit lorsque l'article  à lui consacré s'est mis à colporter des informations privées et fausses). Il  s'est alors penché sur la "Chose". Que vaut cette publication ?  A quelles conditions peut-on faire confiance à wikipedia ? Telle est sa question. A quoi il répond  que lorsqu'on a besoin de vérifier des informations factuelles mineures, elle est, ou elle peut-être utile, mais à condition toutefois de vérifier tout ce qu'elle publie  en opérant des  rapprochements et comparaisons avec d'autres sites et documents imprimés.

Ce qui, par parenthèses, s'il faut tout vérifier, réduit fortement son utilité et son intérêt., faut-il souligner  C'est le prix du gratuit en somme. Gratuit mais vous en avez pour votre argent : il faut un travail approfondi de vérification de tout ce que wikipedia offre au public sous le titre d'encyclopédie.

Drôle d'encyclopédie par conséquent. On pourrait penser que la fiabilité est la première qualité d'une encyclopédie. Wikipedia a mis fin à cette exigence constituant par le passé un requisit de base de toute encyclopédie, à savoir donner une garantie d'exactitude et de fiabilité.


Cela est assez connu toutefois et wikipedia le dit elle-même. J'y reviens plus bas. Mais il faut examiner les conséquences de ce fait : s'il faut absolument vérifier, qui vérifie ?

  A cette
question il apporte une réponse dont l'évidence semble avérée  et qui constitue une critique de fond adressée à wikipedia, qui finit de mettre par terre toute illusion quant à sa véritable nature et son utilité,  soit l'illusion  créée par son titre d'encyclopédie. Umberto Eco demande de s'arrêter à cet obstacle supplémentaire oblitérant donc l'intérêt de wikipedia : qui fait ces vérifications approfondies et totalement nécessaires ? Ce sont bien entendu ceux qui en sont capables car ayant appris à le faire lors de leurs études , tels que le sont les universitaires, les savants et érudits, les gens comme lui qui n'acceptent pas ce qu'ils lisent sans vérification. Ce sont donc ceux qui ont bénéficié d'une solide formation supérieure qui leur a appris à toujours vérifier  un texte et une affirmation contenue dans quelque support que ce soit, et qui ont appris ce que veut dire  savoir vérifier, en cherchant des références susceptibles de confirmer ou d'infirmer ce que soutient un écrit. Ils le feront sur internet, comme il le font toujours, en toutes circonstances ,  car ils l'ont appris déjà pour tous les textes indépendamment de leur forme de publication. Ils ont acquis la discipline de vérification et la méthode adéquate, permettant donc de distinguer le vrai du faux. Et c'est le détail qui change tout.

Seuls ceux qui savent comment chercher les références pertinentes susceptibles de vérifier vraiment seraient ainsi, par principe, les seuls à pouvoir lire wikipedia sans dommages. Paradoxe. Ce sont précisément ceux-là qui s'en servent le moins hormis pour des vérifications factuelles sans enjeu. Car les articles et les textes qu'ils lisent ne se trouvent pas sur wikipedia. 

En effet il est raisonnable de penser que Wikipedia ne se lit pas,  mais elle se consulte pour des vérifications de détails, une date, un nom propre, un lieu.

Tandis que les autres lecteurs-consommateurs de wikipedia, ceux qui s'en servent le plus, sont-ils capables de vérifier ? La réponse de Umberto Eco est clairement non. Pour ceux-là, wikipedia loin d'être une bonne chose , ressemble plutôt à une publication susceptible de tromper. Ne resterait plus alors, une fois ceci posé, qu'à examiner le degré et l'intensité des potentialités de tromperie de wikipedia,  peut-on penser, ce que ne fait pas
Umberto Eco qui s'en tient à un raisonnement logique sans  entrer dans les observations de détail.  Il est  en effet beaucoup plus sage et sans doute suffisant de répondre à cette ultime question par un principe encore, tel qu'il fut énoncé par Descartes dans les Méditations, afin de s'assurer d'une vérité certaine et indubitable , à savoir que, à propos de ce qui m'a trompé une fois, je dois supposer qu'il me trompe toujours, aussi longtemps que je ne suis pas parvenu à trier le faux du vrai parmi ce qu'il produit.


La dite "encyclopédie" n'est pas fiable, on ne doit donc pas s'y fier, l'affaire est entendue et personne ne contredit cette proposition, pas même wikipedia. Cependant les moins instruits et les plus démunis qui n'ont pas été formés à  la discipline de vérification des contenus de textes divers, se feront nécessairement piéger. Les informations fausses, déformantes et partisanes seront / risquent d'être tenues pour des vérités,  en dehors  de toute vérification, si une vérification attentive et  systématique n'est pas perçue comme nécessaire, étant donné qu'il sont portés à croire qu'ils ont affaire à une supposée "encyclopédie", titre trompeur. Les plus instruits sauront seuls s'en servir utilement... s'ils s'en servent, ce qui est peu le cas de cette catégorie de personnes. Les moins instruits y trouveront du vrai et du faux mêlés, qu'ils ne sauront pas distinguer.

En ce sens, wikipedia encyclopédie pour le peuple est discriminante
si seuls peuvent en tirer profit ceux qui ont reçu l'éducation suffisante pour ne pas subir les conséquences de ses défauts,  soit ne pas se laisser tromper en cas de rédactions fausses ou partisanes, car ils iront vérifier vraiment de manière à trier le vrai du faux qu'on peut trouver sur wikipedia Discriminante car le grand nombre n'en tire guère profit s'il est entraîné dans  les interprétations wikipédiennes discrètes et  nombreuses fantaisies  que contient wikipedia.


Le grand nombre moins instruit croit que wikipedia est une encyclopédie, donc il est exposé au risque de collecter des erreurs,  des opinions, des rédactions orientées et de la propagande. Le titre dont elle se gratifie devrait correspondre à une publication fiable, ce qui est la condition justifiant ce titre. Ce faisant wikipedia promet plus qu'elle ne peut tenir et elle trompe le plus faible.


Ces deux constats  difficilement contestables surajoutés,  invalident l'idée que wikipedia puisse être considérée comme une encyclopédie par conséquent . Ils font douter de son utilité et de son intérêt -pourquoi la consulter s'il faut tout vérifier ? autant aller directement sur des sites fiables- et ils forcent à conclure qu'elle ne doit en aucun cas être conseillée pour faire des études, contrairement à ce que tente de faire croire la publicité wikipédienne.

 Noter enfin que la proposition selon laquelle wikipedia n'est pas fiable est attestée par wikipedia elle-même, qui, pour mettre sa publication à l'abri de toute protestation voire de  possibles plaintes expose, (dans une page qu'il faut pouvoir trouver il est vrai, car elle n'est pas mise en vue sur la page d'accueil), que :

" Wikipédia ne garantit pas la validité, l'exactitude, l'exhaustivité ou la pertinence des informations contenues sur son site."

wikipedia ne garantit pas le contenu mis en ligne


Plus précisément encore, pour ce qui concerne le droit, elle prévient :

"
Wikipédia contient des articles sur des sujets juridiques ; cependant, aucune garantie de fiabilité de ce contenu ne peut être faite. Il n'y a absolument aucune assurance qu'une déclaration contenue dans un article relatif à un domaine juridique soit vraie, correcte et précise."

Tiens, cette notion de vérité chassée de wikipedia, revient quand il s'agit du droit., comme  une légitime attente envers une encyclopédie, comme une exigence que serait en droit d'attendre le lecteur.  Et pas dans les autres domaines ? Pourquoi cette précaution uniquement pour le droit  ?  voir ici
L'explication tient à ce que wikipedia pourrait être tenue pour responsable de ce qu'elle publie en matière de droit  par le fait que des publications juridiques induisent une traduction  directe, une possible mise en pratique qui n'est pas dénuée de conséquences : on pourrait s'en servir pour se déterminer. Par cette formule, wikipediadécline toute responsabilité envers ceux qui voudraient prendre appui sur ses textes pour s'orienter sur des questions juridiques concrètes.
On trouve le même genre de formules aussi nettes pour la médecine.

Mais ce qui est vrai pour le droit et la médecine l'est pour tous les domaines, au regard de la vérité. Cependant wikipedia considère que les idées fausses sont sans conséquences, puisque pour  les domaines qui ne permettent  pas une mise en pratique immédiate découlant de ses publications, elle ne souligne pas de manière aussi nette , ce qui est pourtant identique, à savoir qu'elle ne donne
aucune garantie de fiabilité  ni n'énonce clairement qu'il ne faut pas s'attendre à trouver des vérités  sur wikipedia. Soit sa formule limitée au droit selon laquelle wikipedia ne donne "aucune assurance qu'une déclaration contenue dans un article relatif  soit vraie". Comme si seul le domaine du droit exigeait la vérité pour que le contenu des articles soit accepté par le lecteur.

Remarquable aveu.

Mieux encore s'il est possible, sur le plan juridique précisément, wikipedia affiche WIKIPÉDIA CONTIENT DU CONTENU ET DES RÉVÉLATIONS QUE VOUS POUVEZ JUGER RÉPRÉHENSIBLES
ajoutant même que tout n'est pas conforme aux législations de divers pays d'où elle peut être consultée : des "articles peuvent présenter un contenu problématique vis à vis des législations de certains territoires."

Rappelons la loi : elle exige que ce qui est consultable depuis le pays où elle s'applique soit conforme à ses lois. Par exemple, les Protocoles des Sages de Sion étant interdits  de publication et de distribution en France ils ne doivent pas être publiés par wikipedia ou wikisource et donnés en libre accès aux lecteurs français ; et de même pour les autres pays qui l'interdisent (Suisse, Allemagne par exemple). Même chose pour d'autres textes faisant l'objet d'une législation particulière ou pour les sites interdits par la loi française qui ne devraient pas être cités sur la wikipedia francophone. Wikipedia/wikisource ne respectent pas ces lois.  Mais Wikimedia , la Fondation américaine, s'assoit sur les lois : c'est écrit dans ses attendus mêmes.

Cela  aussi, en effet, est affirmé explicitement par wikipedia :à wikimedia-pedia et la suite, on ne respecte pas les lois des pays où l'on diffuse pourtant dans la langue de ce pays. Et cela est contraire au droit, en clair illégal.

Citation encore :
" La politique actuelle de Wikipédia est de permettre d'inclure un tel contenu, à condition qu'il n'enfreigne aucune de nos règles
existantes (notamment la neutralité de point de vue), ni les lois des États-Unis, ni celles de l'État de Floride où est enregistré l'hébergeur Wikimedia Foundation. "

= Wikipedia ne respecte que ses règles communautaires : l'expression "nos règles" le dit suffisamment .  Elle ne contrevient pas à
celles des Etats-Unis. Et pour les autres pays, elle s'assoit sur leur législation, même pour les versions dans les langues correspondant à celle(s) de ces pays.

mise en garde sur le contenu


Etonnez-vous ensuite que les wikipédiens répètent ce credo, élaboré par la tête de wikipedia-media, posant qu'une loi n'est pas respectable dans un pays qui l'a édicté parce que les serveurs sont aux Etats-Unis , comme  la Fondation mère.

Voir la référence de l'article de Umberto Eco, en italien, que, par parenthèses wikipedia sur son blog dédié, dans un article rédigé par D. Monniaux, qui n'a pas remarqué les objections de fond faites à wikipedia par Umberto Eco, n'est même pas capable de traduire correctement . Misère de l'encyclopédie avec une telle communauté inculte qui traduit avec les logiciels de traduction !

"Quanto ci si deve fidare a wikipedia," soit "jusqu'à quel point doit-on se fier à ..." est traduit "quand et qui doit se fier à wikipedia ?" Bravo encore à la wikipédiennerie. Ils sont excellents.

Alithia
Repost 0
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 21:10





Il est une critique récurrente, publiée dans tous les journaux de tous les pays, ou presque , dans des livres, sur les sites internet (depuis au moins 2006 déjà année de la création de mon blog, voir la pertinente critique de Rui Nibau par exemple) une critique qui revient sans cesse concernant Wikipedia, celle de la qualité, de la pertinence, de l’exactitude, estimées insuffisantes, ou encore de la véracité douteuse de certains de ses contenus, et du risque qu'elle soit utilisée par des groupes de pression,  que son contenu soit manipulé, n’en déplaise au Pierrot qui  nie tout en bloc et occupe son temps à faire l’apologie de wikipedia en accusant la presse de mentir à son sujet lorsqu’elle relève les défauts de la publication-poubellication que s’avère être en grande partie wikipedia. [voir : les défauts et errances de wikipedia confirmés par Agoravox]

 

 

Ce qui tend à le confirmer encore est le fait que la presse et les media reproduisent fidèlement et régulièrement des déclarations tonitruantes des dirigeants de la wikipedie assurant que des moyens vont être mis en place pour tenter de remédier à ces défauts et en vue d’obtenir une surveillance des publications afin d’éviter de publier n’importe quoi (comme c’est à présent souvent le cas). La mise en ligne directe des compositions et corrections des articles se révèle en effet propice à toutes sortes d’erreurs et d’infâmies… Mais ces belles déclarations sont aussitôt suivies de démentis d’autres responsables, affirmant que la presse ment. Ce que fait régulièrement David Monniaux, imité par le Pierrot comique. En effet comment vanter les mérites d’une écriture libre et ouverte à tous  tout en imposant une surveillance et un controle des publications qui n'est souvent que de la censure bête et méchante vu le manque de compétence des surveillants ? C’est la quadrature du cercle.

 

Quoi qu’il en soit, la chose est entendue : trop de problèmes, du fait de fausses informations, de déformations, finissent par nuire à l’image de wikipedia qui récolte quelques retombées des nuisances qu’elle crée. Cela se dit de tous côtés même si des comiques à la Pierrot assurent que tout le monde ment, sauf wikipedia. Ces défauts sont établis qui exigent  -exigeraient- une surveillance des publications... par des personnes compétentes. Les plus hauts dirigeants, dont J. Wales principalement l’annoncent comme imminente depuis des années, les autres prennent le relai pour dire le contraire, ils nient et accusent la presse d’avoir inventé l’idée de procédures de contrôle.  Car les personnes compétentes manquent. L'idée d'un contrôle est contradictoire avec l'idée libérale-libertaire qui préside à wikipedia. Ils rêvent de déléguer la chose à des machines ou des logiciels.

 

Mais tous disent ou reconnaissent de facto le manque de fiabilité.

 

Par exemple, encore dernièrement cet article sur le site numerama.

« Il est une critique qui revient sans cesse concernant Wikipedia, celle de la qualité, la pertinence ou même la véracité douteuse de certains de ses contenus. »  et les sites bruissent de ces nouveaux contrôles, dits en bon français par les wikipédiens "flagged revisions " imposées aux nouveaux , traçabilité de leurs modifications… sous surveillance de nos fameux flics administrateurs bornés que nous connaissons bien et dont nous avons pu éprouver  les talents et la culture mono-informatique. Voir le déjà ancien billet sur le thème,  reprenant ce serpent de mer que Wales sert depuis des années

 

Et, plus récemment cela  a été souligné , aux Etats-Unis en particulier et dans le monde anglo-saxon : wikipedia devient un problème par la surface qu’elle occupe et le nombre d’informations erronées et d’articles fallacieux et partisans qu’elle publie sans vérifications par des personnes compétentes.

 

Une fois encore J. Wales a assuré qu’un système de contrôle des modifications allait être mis en place… par des machines bien entendu, ne rêvons pas. En attendant le jour miraculeux où se produira le miracle attendu, c’est à dire où arrivera la merveilleuse machine censée remplacer  l’intelligence humaine,  ainsi que le jugement et la culture dont peut disposer une tête bien faite, les faits sont là, ça ne va pas.

 

Le Monde Diplomatique émet de fortes réserves du fait que wikipedia ne se donne pas pour objectif, pourtant essentiel à une encyclopédie, la vérité. 

 

Ceux des wikipédiens qui aiment bien cette publication devraient noter que le public attend d’une encyclopédie qu’elle se fixe à cette exigence de vérité.

 

Le Monde Diplomatique est pourtant assez favorable, ou plutôt très optimiste,  en ce sens qu’il fait l’hypothèse, à mon avis tout à fait erronée , d’un possible renouveau démocratique grâce au modèle wikipedia. Il se trompe et ne connaît manifestement pas la réalité de wikipedia qui est tout sauf une démocratie et ne peut prétendre réinventer celle-ci. Wikipedia n’est pas une démocratie, elle le dit et l’assume entièrement. Ses contributeurs balancent cet argument à qui veut l’entendre, y compris pour faire taire toute objection en son sein. Les règles aberrantes et les pratiques qui y règnent montrent suffisamment qu’elle a, tout au contraire, donné naissance à des moeurs de voyous et à une dictature de petits chefs dont l’ego est gonflé proportionnellement à l’incompétence.

 

Citation de l’article du M.D. :

Un renouvellement de la culture de masse . Wikipédia ou la fin de l’expertise ?

 

«  le manque de rigueur de Wikipédia est problématique. La finalité d’une encyclopédie est la vérité. Cette dernière n’a pas un objectif politique mais scientifique. Pourquoi alors ne pas utiliser dans un dessein politique la coordination des enthousiasmes individuels permise par la forme « wiki » ?  […] Cela implique une analyse sérieuse de la question de l’organisation. La souplesse des conditions d’accès, mais aussi la large marge d’autonomie qui leur est offerte motivent l’engagement des participants dans les projets coopératifs en ligne.

[…]

En ce sens, Wikipédia est symptomatique de l’émergence d’un type d’organisation original, mélange de caractéristiques bureaucratiques, tribales et collectivistes. »

 

Pour ce qui est du diagnostic  quant à ses « caractéristiques bureaucratiques, tribales et collectivistes » on ne peut qu’approuver si ce n’est que cela implique, au contraire des croyances diplomatiques, qu'on a affaire à un espace de non-droit et de non-liberté (comme nous l’avons montré), une micro-société où il n’y a place que pour la tyrannie.

 

Curieusement l’article du Diplo ne voit pas de contradiction entre un possible renouveau de la démocratie qu’il espérerait, d’une part,  et des pratiques « bureaucratiques, tribales et collectivistes », d’autre part. Pourtant rien n’est plus incompatible.

 

Alithia

Repost 0
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 20:39
Un article qui confirme les graves travers de wikipedia, erreurs, déformations, propagande. C'est sur Agoravox.

Il est signé Pierrot le Chroniqueur... qui essaye de faire croire que wikipedia dispose des moyens de remédier à ces défauts.

Votre avis ?
Repost 0
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 21:44
Incitation à se méfier de wikipedia.

Après l'AFP, Reuters interdit à ses journalistes de citer wikipedia , depuis plus d'un an. L'information vient d'être rendue publique. Car wikipedia ne peut être considérée comme fiable,  n'étant pas rédigée par des rédacteurs fiables, ni vérifiée par des personnes ayant qualités et compétence, il convient ne jamais prendre ses publications au sérieux.
Qu'on se le dise !
Même si on peut imaginer que wikipedia peut rendre service pour glaner quelques informations, celles-ci sont hautement fantaisistes parfois et jamais vérifiées ni validées, de sorte que de nombreuses erreurs s'y trouvent ainsi que des interprétations dont il convient de se méfier. Sur wikipedia tout est à vérifier. Autant se rendre directement aux sources fiables, en ce cas.


Elémentaire mon cher Watson. Car qu'est-ce qu'une encyclopédie qui n'est pas fiable ?

source


Voilà : le monde du journalisme, après celui de l'enseignement le dit haut et clair : wikipedia n'est pas fiable, ne la citez pas, elle n'en est pas digne. Wikipedia, pour les loisirs, rien de plus, certainement pas pour la connaissance et encore moins pour la culture. Même pas pour l'information. Et à wikipedia on rigole des media d'information et on les méprise. Quelle méprise !



Repost 0