Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 15:39
et ce faisant elle perd toute respectabilité

L'irresponsabilité de wikipedia-wikimedia retire toute possibilité de respectabilité à wikipedia Selon Thierry Steiner qui porte ce jugement pour l'émission du 7-10 de France-Inter.   



undefined

Parallèlement à la publication de l'ouvrage, "Révolution Wikipédia : les encyclopédies vont-elles mourir ?", préfacé par Pierre Assouline le jugement rendu début novembre  par le tribunal de grande instance de Paris qui reconnaît l'irresponsabilité de wikipedia via sa fondation wikimedia elle aussi irresponsable (tout le monde est irresponsable) puisqu'elles ne veulent pas être éditeur ni l'une ni l'autre, mais wikimedia seulement hébergeur car fournisseur du logiciel, et wikipedia rien du tout : elle n'est personne, elle n'a aucune existence juridique, ce jugement est ainsi commenté par Thierry Steiner :


" Là, pour le coup, [ce jugement] incite à vraiment s'interroger sur la responsabilité qui incombe à un des sites internet les plus visités au monde. Pour la premiere fois, Wikipedia était poursuivie par trois particuliers pour atteinte à la vie privée. Des articles, à eux consacrés, avaient révélé ou seulement affirmé leur homosexualité. Selon le principe de l'encyclopédie en ligne, n'importe qui pouvait avoir inséré cette information ; et les juges ont estimé que Wikipedia n'était pas responsable puisqu'elle n'assurait en realité qu'un hébergement technique des contributions des internautes. La fondation Wikimedia a ainsi échappé à 68.000 Euros de dommages et intérêt. Mais elle a perdu au passage l'occasion de prouver qu'elle avait au moins la volonté d'une ligne éditoriale.

En se présentant volontairement pour sa défense comme un simple déversoir où n'importe qui peut venir écrire n'importe quoi sur n'importe quoi, Wikipedia a peut être gagné un procès, mais elle n'a pas gagné en respectabilité."

[source  France-Inter ; et sur le sujet voir articles précédents: Non respect de la vie privée sur wikipedia : un procès établit son irresponsabilité ; et  le scandale de l'irresponsabilité de wikipedia]

 


Manque de fiabilité que souligne l'apparition d'autres encyclopédies, véritables, rédigées par des auteurs, véritables.


Larousse prépare une vraie encyclopédie en ligne, rédigée par de vrais auteurs signant leurs propres articles. Le Quid  prépare également une édition en ligne...


Depuis le discrédit qui atteint wikipedia, Google a aussi présenté son projet "Knol", une encyclopédie en ligne, gratuite, mais écrite par des auteurs ès qualités, signant de leur nom, donc responsables. Ce qui va exactement à l'encontre de l'esprit de wikipedia. Car en cherchant à publier des articles certifiés, dont l'auteur,
identifiable, peut-être connu pour ce qu'il est, y compris ses options ou son appartenance à une école, un courant, une famille d'idées etc. "Knol" rappelle à juste titre à la fois la notion d'auteur et celle de vérité, mais aussi avec une pluralité d'articles possibles sur un même sujet, elle rappelle la notion de vérités plurielles pour un même sujet. Comme dans la vie, en somme, où le lecteur doit choisir parmi une diversité d'articles, de livres existants, et l'auteur qu'il voudra lire et dont il peut juger car il peut connaître l'inscription idéologique et scientifique et les particularités qui sont les siennes et ainsi apprendre à s'orienter dans les idées.

Bref,  "Knol" risque de représenter une concurrence sévère pour wikipedia, car elle sera responsable, puisqu'elle sera écrite par des auteurs responsables de l'article entier écrit sous un nom propre affichant les références de l'auteur. Elle sera donc plus fiable et aussi moins simpliste car elle ne cherchera pas la "neutralité" par empilement d'opinions plus ou moins contradictoires et qui demeurent des opinions, comme le fait wikipedia, mais elle cherchera à exposer la vérité sous ses multiples facettes, montrant ainsi que la vérité existe mais qu'on ne peut en faire le tour. Ce qui est déjà plus proche d'un projet encyclopédique et plus proche aussi des ambitions que peut se fixer la connaissance. La vérité s'approche, partiellement et de manière plurielle. Elle n'est jamais tout entière connue et personne ne la possède. Elle doit cependant être visée. Et une encyclopédie ne peut en aucun cas être une collection d'opinions.


Wikipedia n'a aucune responsabilité intellectuelle ni éditoriale.

Alors, suite à ce procès "gagné" par wikimedia de manière qui en même temps achève de discréditer wikipedia, et suite au projet concurrent de "Knol", sur France-Inter Madame Devouard le 3 janvier, est venue tenter de rattrapper le coup de l'irresponsabilité en prétendant que sur wikipedia ce n'était pas des anonymes qui contribuaient car on disposait de leur adresse IP (sic).

Mais depuis quand une adresse IP donne-t-elle l'identité et les qualités intellectuelle d'une personne  ? Seule la police, dans le cadre d'une enquête, justifiée par une infraction faite à la loi, peut exiger du fournisseur d'accès qu'il communique l'identité de l'internaute. Quant à ses qualités intellectuelles cela ne relève pas de la police, le savez-vous Madame Anthère  patronne de wikimedia mondiale, mais de l'éditeur.

Par cette affirmation Madame Devouard, présidente de "wikimedia all over the world", fait comme si elle était en
mesure de connaître l'identité de tous ses collaborateurs anonymes et comme si elle était à la place de la police requerrant l'identité de voyous ayant enfreint gravement la loi. 

Voilà la garantie qu'elle vous donne quand l'irresponsabilité de cette fausse encyclopédie est soulignée avec quelque désapprobation : on a les moyens de passer l'affaire à la police dit-elle.

Il semble tout de même ahurissant que la réponse aux questions qui se posent à propos de wikipedia -fiabilité, responsabilité, identification des auteurs pour que l'on sache interpréter ce que chacun écrit- soit faite en termes policiers. 


Madame Devouard confond là seulement, responsabilité intellectuelle et mesures de police requerrant un responsable en cas de faute au regard de la loi.  Quand une enquête de police en vue de possibles sanctions judiciaires s'impose, la situation exige dans ce cas la levée de l'anonymat par des mesures de police .

La responsabilité intellectuelle de wikipedia se résume, pour Madame Devouard, à une capacité factuelle : être en mesure de donner à la police les moyens d'une enquête. Wikipedia comme wikimedia n'ayant en l'affaire aucune responsabilité juridique et encore moins intellectuelle, elles se félicitent par la bouche de leur patronne de n'être pas éditrices, échappant ainsi à la condamnation.

Voilà précisément ce que le brave lecteur innocent ignore : nul n'est responsable des institutions wikimedia-wikipedia.

Bref, on vous donne les moyens de saisir les coupables en cas de faute, garant
it à la société Madame Devouard, mais ne comptez pas sur nous pour empêcher ces fautes par une politique éditoriale. Car nous ne sommes pas des éditeurs (remarque en incise : ça se voit). Et ces mesures de police étant possibles, voilà qui lui semble suffire pour répondre à toute question concernant la responsabilité intellectuelle, soit à l'égard de la vérité de la publication.


Alithia

addenda :

* Emmanuel Pierrat, spécialiste en droit de la propriété intellectuelle, décrypte ainsi ce jugement :

 « Wikipédia présente comme un triomphe ce qui n'est en réalité qu'une demi-victoire, qui risque en plus de n'être que de courte durée » ; référence

*
Valérie Sédaillan, Avocat à la Cour de Paris, explique que de fait wikimedia-wikipedia  sont éditeurs et peuvent donc être considérés tels, car :

"l’éditeur, c’est la personne physique ou morale qui prend la responsabilité de mettre à la disposition du public un contenu qu’il a créé et/ou organisé" ; référence

Repost 0
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 09:38

Les pseudonymes et les accusations contre les utilisateurs usant de pseudonymes.

undefined

photo E.Prunier l'Internaute

A wikipedia le pseudonyme est la règle. Vivement recommandé. Il est au contraire fortement déconseillé d'écrire sous son nom qui rappelle que derrière un texte il y a quelqu'un, qui pourrait être un auteur. Car les participants à wikipedia doivent renoncer à tous droits  d'auteur et renoncer à être en quoi que ce soit des auteurs . Wikipedia s'approprie ainsi, d'une part, les textes que les bénévoles recopient d'ailleurs (volent à d'autres auteurs) ou d'autre part, ceux rédigés sur son site par des auteurs qui ne sont pas des auteurs. Puisqu'il est obligatoire que les textes soient rédigés collectivement et nul n'a le droit de demander le respect pour son travail.

Textes sans auteurs, wikipedia est alors seule propriétaire de ceux-ci et poursuit ensuite ceux qui  les réutilisent. On voit là l'escroquerie de wikipedia lorsqu'elle se réclame du "libre", empruntant les pas des mouvements défendant les logiciels libres tels Linux.


Gratuite, oui, mais libre, certainement pas. Elle pille, exploite, et s'approprie.


Ve
nons-en aux pseudonymes et aux accusations à ce propos.

Sur wikipedia il n'est pas interdit d'avoir plusieurs pseudonymes (même si on n'en voit guère l'intérêt). Quoi qu'il en soit, ça n'est pas interdit. Il est dit explicitement : "L'utilisation de faux-nez n'est pas interdite. " Traduction  de la novlangue wikipedienne : un "faux-nez" est un 2° pseudo.
Pas interdit à condition de ne pas nuire. Que faut-il entendre par nuire ? ça n'est évidemment pas défini.  Le champ d'application de cette "nuisance" est ainsi plus vaste et les critères d'interprétation plus souples ce qui permet d'utiliser l'accusation selon les besoins et convenances.

Plus exactement, il n'est pas autorisé de recourir à plusieurs pseudos pour voter plusieurs fois. Ce que l'on comprend facilement. A part cela "ne pas n
uire" n'est pas davantage défini.

Alors, comment ça marche ?  Dès que quelqu'un déplaît, je ne parle pas de ceux qui à l'évidence nuisent, c'est à dire détruisent des articles, des pages (cela est fréquent) et qu'ils appellent des "vandales"  dans leur novlangue, terme qui convient bien à une destruction. Non, je parle de ceux qui  ne se fondent pas dans wikipedia et ses points de vue idéologiques appelés "consensus" qui déforment les sujets, je parle de wikipedia et de son culte de l'écriture collective. Il s'agit de  ceux qui prétendent écrire comme des auteurs et assumer ce qu'ils écrivent qui a une teneur de vérité. Car, connaissant bien un sujet, ils sont capables d'écrire des articles en entier et savent faire la différence entre vrai et faux, entre bien écrire ou ne pas savoir écrire. Donc les bons connaisseurs d'un sujet, qui savent écrire, sont inassimilables par wikipedia car ils prétendent fonctionner comme des auteurs qui prétendent penser ce qu'ils font. Lorsqu'ils ont fait un bon travail, ils supporteront  mal qu'il soit détruit par un ignorant prétentieux de 17 ans par exemple. Ils supporteront mal de se faire rectifier par des administrateurs incompétents et grossiers qui veulent le forcer à s'aligner sur la médiocrité wikipedienne.  Ils voudront maintenir leur travail lorsqu'ils sont certains de la supériorité de leur rédaction sur les "corrections" qui dégradent et détruisent leur travail. 

A ce moment là s'ouvre un conflit, les administrateurs incompétents ayant pour but de faire plier l'auteur et le forcer à renoncer à son texte. C'est un rapport de force où l'auteur est sollicité de renoncer à ses idées, ses rédactions, sa liberté de penser et de juger, accepter que son travail soit torpillé et refondu , et ainsi appartienne vraiment à wikipedia qui l'aura remanié avec ses petites mains jusqu'à le rendre méconnaissable.

Et c'est pourquoi, les articles de wikipedia sont si mauvais.

Comme tout auteur tient à son travail face à des incompétents qui ont la ferme intention de le massacrer, il ne peut céder, par définition. Donc il va se faire accuser et traîner dans la boue jusqu'à l'exclusion : le 1° stade consiste à lui dire, "tu n'as rien compris à wikipedia". Traduction : wkpd exige que tu renonces à penser par toi-même et à être un auteur qui soutient une idée quand il la sait être juste et pertinente. Les stades suivants consistent à l'agresser en le traitant de "vandale" (un comble quand ce sont ses articles et son travail qui sont détruits par les wikipediens incompétents) de "troll" (élément étranger perturbateur, qui se distingue de la communauté et n'accepte pas de passer sous les fourches caudines de la secte)  et en l'interdisant d'écriture sous prétexte de "faux-nez". La boucle est bouclée.   Bloquage, exclusion, et, couramment alors, pour justifier les exclusions il sera accusé d'avoir emprunté ou d'emprunter des pseudonymes. Choses qui sont présentées comme le crime des crimes, l
a tromperie majeure et la preuve absolue que celui-là est un mauvais élément. Justification a posteriori.

 

Or on l'a vu "L'utilisation de faux-nez n'est pas interdite" -sauf pour voter plusieurs fois-.

Cependant, pour finir de disqualifier quelqu'un, après l'avoir traité de "vandale" et de "troll" il est accusé, sans preuve, d'emprunter des "faux-nez" donc d'être malhonnête, selon la logique de "qui veut noyer son chien l'accuse d'avoir la rage".

L'accusation de "faux-nez" est le dernier stade de l'accusation infâmante pour exclure définitivement un rédacteur et l'empêcher de revenir.

Cette pratique de la disqualification des personnes et du recours à l'injure est la règle vis à vis des auteurs, c'est à dire des plus compétents.

Aujourd'hui certains commencent à trouver que ces pratiques sont abusives.  Un wikipedien victime de ces accusations qu'il considère injurieuses et disqualifiante porte plainte, sur la wikipedia polonaise. Il entend dénoncer ces méthodes diffamatoires d'attaques des personnes qui, sur wikipedia, remplacent les débats d'idées qui seraient normaux si on avait à faire à une encyclopédie. Tandis que les administrateurs qui traitent à tout va ceux qui leur déplaisent de "trolls" et de "faux-nez" sont nettement dans l'abus de pouvoir et dans l'injure. voir ici .



cette règle concernant la multiplication des pseudos  est énoncée ici

Alithia

Repost 0
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 10:39
wikipedia n'est pas une démocratie : cela est ouvertement dit  et régulièrement rappellé. [note 1]

Après qu'ait été rendue publique l'existence d'une liste secrète des utilisateurs, faite par les administrateurs, afin de surveiller et bloquer ceux-là et de les faire taire lorsqu'ils dérangent, voici un article qui commente l'organisation de cette société parallèle qu'est wikipedia : 



la-reunion-jp-marro.jpg
photo JP Marro l'internaute

Wikipedia & Web Communautaire: Démocratie ou Oligarchie ?


The Register a écrit un excellent article sur une mailing list secrète utilisée par quelques éditeurs de l’encyclopédie en ligne Wikipedia qui leur permet de garder le contrôle sur le contenu et ainsi que leur puissant statut de “core contributors”. Je vous invite à lire l’article dans sa forme originale et vous livre ci-dessous mon avis sur un phénomène qui concerne la plupart des communautés en ligne et autres réseaux sociaux.
 


L’Oligarchie est une forme de gouvernement dans laquelle la plupart des pouvoirs sont détenus par une petite partie de la société“. La démocratie est un principe qui y est justement complètement opposé, on y parle de “gouvernement de tous” ou encore comme la dit Lincoln de: “gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple“, une formidable utopie à l’heure actuelle sur le web et même avec l’avènement du web 2.0 contrairement à ce que l’on peut souvent entendre. Quelque soit le niveau (supposé être) “démocratique”, que vous attribuez à un service ou à une communauté, que vous le veuillez ou pas, il se transformera rapidement en Oligarchie et une certain nombre de membres “influents” arriveront à imposer rapidement leurs règles et à règner en maîtres sur la communauté. Essayez de soumettre une news sur Digg (ou encore sur Scoopeo pour prendre un exemple français) et vous comprendrez par vous même le sens de ma remarque: Si cette même info est publié par un des “power users” elle se retrouvera rapidement propulsée en homepage (parfois même si publiée après la votre) ! Essayez également de soumettre un lien sur un article de Wikipedia dans la rubrique sources par exemple, même si extrêmement pertinent, il sera presque automatiquement censuré car assimilé à de l’auto-promo alors que d’autres liens/news sur le même sujet pointent vers des blogs personnels. Idem pour Dailymotion (cf. motion makers), sur YouTube (et ses responsables de la communauté), sur Amazon (et ses “power reviewers”) et même au sein de la blogosphère (cf. blogueurs influents)… et autres forums et j’en passe !

 
Est-ce ces “happy fews” que l’on appelle “influenceurs”?
 

[...]  la question qui se pose est: “Comment être sûr que cette “élite” n’abuse pas de son pouvoir d’influence?”

 

Well, la réponse est à mon avis: on ne pourra jamais en être sûr ! Et ce n’est pas les milliers de lignes relatives à la discussion des admins sur Wikipedia par rapport à la fameuse affaire de la mailing list qui aideront à arriver à une meilleure conclusion.

[...]

Howard Rheingold (le pape des communautés virtuelles) écrivait déja:

Nous avons, pour le moment, accès à un outil qui pourrait apporter de la convivialité et de la compréhension dans nos vies, et pourrait aider à revitaliser la sphère publique. Ce même outil, mal contrôlé et utilisé, pourrait devenir un instrument de tyrannies. La vision d’un réseau de communication mondial conçu et contrôlé par les citoyens est un projet d’utopie électronique qu’on peut appeler l’”Agora électronique”. A Athènes, la démocratie originelle, l’Agora était la place du marché et bien plus. C’était l’endroit ou les citoyens se rencontraient pour parler, bavarder, argumenter, se confronter, trouver les points faibles des idées politiques en les discutant. Mais une autre vision pourrait s’appliquer à l’utilisation du Réseau dans le mauvais sens, une sombre vision d’un endroit beaucoup moins utopique, le Panopticon.


note 1 =


"
Wikipédia n'est pas une démocratie. " (David Monniaux)

"J'ai parfois l'impression que certains considèrent que Wikipédia est une sorte d'expérimentation démocratique, ou peut-être un lieu où ils veulent réaliser une sorte d'utopie démocratique qu'ils ne trouvent pas dans la vie réelle." (David Monniaux)

"Comme l'expression "Wikipédia n'est pas une démocratie" l'indique assez justement, Wikipédia n'est pas une expérience démocratique mais une encyclopédie" (Bradipus)


Alithia

Repost 0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 19:11

[mesures drastiques]

Par manque d'argent, wikipedia va devoir choisir davantage les articles qu'elle édite : augmentation des domaines d'exercice de la censure et de ceux définissant les articles qui seront désormais interdits. 

 

 

 

chili-j-chevron.jpg

 

photo l'Internaute 

 
Mesures drastiques
 
Bonjour,
 

En raison de la levée de fonds très insuffisante de Wikimedia Foundation (1 million au lieu des 4,5 millions attendus de US$), des mesures drastiques vont être nécessaires. Il a été décidé de supprimer un certain nombre d'articles non essentiels pour économiser l'espace disque et la bande passante, et de garder les ressources disponibles pour les articles d'importance capitale. Les critères d'admission sont revus comme suit ;

  • seront acceptés :

    • * les articles d'informatique (ça peut servir pour la maintenance des serveurs) ;

    • * les articles sur certaines sciences exactes (silicium, électricité, etc.) et de biologie (hamster, etc.). (idem ci-dessus) ;

    • * les articles sur les personnalités ayant une fortune personnelle de plus d'un million de dollars US (généreux donateurs, tout ça) ;

    • * les articles sur les sociétés commerciales ayant un chiffre d'affaire de plus de 100 millions de dollars US (idem ci-dessus) ;

    • * les articles sur la musique et la télévision après 1980 : avant, c'est de l'histoire- et sur diverses personnalités et sujets du show-biz, de la mode, et du cinéma (faut bien qu'on s'occupe) ;

    • * les articles sur les monarchies européennes, ainsi que leur ascendants, descendants, collatéraux, cousins directs et par alliance, et leur animaux de companie (ça permet de troller dans les PàS) ;

    • * les articles sur les moyens de sustentations des geeks qui trollent sur et autour de WP (pizza, bière, etc.) (faut bien qu'on mange) ;

    • * quelques articles sur des sujets très importants pour les-dits geeks (science-fiction, rugby, etc.) ;

  • seront découragés, voire interdits, les articles sur l'art, l'histoire, les sciences sociales et humaines, la politique, la culture, etc., bref tout ce qui n'intéresse pas les geeks ci-dessus mentionnés.

 

 

mesures drastiques

 
Repost 0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 19:00
Contre-sens total à wikipedia : elle censure ce qu'elle devrait publier, et publie ce qu'elle ne devrait pas publier.

volcan-12.jpg


Les contre-sens de wikipedia.

Wi
kipedia publie ce qui ne se publie pas : ragots, rumeurs, indiscrétion, comme je viens encore de le rappeler. Elle publie ce qu'il est interdit de publier : diffamations, atteintes à la vie privée ; ainsi que ce qui n'a pas sa place dans une encyclopédie : erreurs, déformations, contre-vérités,  propagande.

Wikipedia censure ce qu'elle devrait publier :
Wikipedia censure les idées.

La dernière en date, après les arguments des anti-nucléaires, censurés, en particulier pour tout ce qui touche à la catastrophe de Tchernobyl, c'est la théorie économique alternative de la décroissance, qui se trouve également censurée, puis carrément la suppressionnite se met en marche : suppression de pages, d'articles. Et wikipedia pour opérer sa censure va jusqu'à supprimer des pages, telle celle concernant la mort d'un militant écologiste lors d'une manifestation,
Sébatien Briat, page censurée, effacée.

L'article concernant la mort  d'un militant nucléaire lors d'une manifestation,
Sébastien Briat n'est pas considéré comme "encyclopédique"  (sic)
qui pourtant est un événement politique véritable. Et comme le rappelle sur wikipedia le seul qui semble avoir quelque bon sens, à savoir l'auteur, qui non content de voir l'article passé à la poubelle, va être puni. En attendant son bannissement, je suppose, s'il ose maintenir sa liberté de jugement.
"L'affaire Sébastien Briat n'est pas un simple fait-divers, en dépit de ce que veulent faire croire certains. Il a eu des conséquences sur l'organisation du transport des déchets nucléaires par la SNCF et l'industrie. C'est un événement connu internationalement. La preuve, il y a de nombreux articles en anglais et en allemand sur le Net..."


voir ici, ce que wikipedia censure.

Rappelons qu'à part cela wikipedia publie absolument tout et n'importe quoi
Tout et n'importe quoi.
Et surtout n'importe quoi du reste ; voir par exemple wikipedia drôle et dramatique à la fois :
wikipedia est drôle et dramatique: wikipedia est drôle et dramatique ; voir aussi ce que montrent les statistiques


Nous avons déjà vu que wikipedia publiait sans difficulté nombre d'articles au service de la propagande fasciste, islamiste, antisémite, ainsi que les délires négationnistes ou autres réécritures de l'histoire.



Et nous avons pu constater qu'elle protégeait, de fait, les thèmes et les personnages de ces courants, fascistes divers et antisémites notoires, qu'ils viennent de l'extrême-droite traditionnelle ou soient assaisonnés à la sauce extrême-gauche, qu'ils participent de l'un ou l'autre ou se "renouvellent" avec l'islamisme ou les dieudonneries qui établit des passerelles et points de passages entre tous ces courants, comme elle protège toutes les dictatures dans le monde, y compris les plus cruelles en censurant toute information sur leurs exactions .

[pour rappel et pour ceux qui prennent la lecture du blog ici : voir dans la série  propagande et censure, par exemple propagande et censure ;  et propagande      ainsi que ce que vous ne verrez jamais sur wikipedia]


De même, pour les ragots, rumeurs et atteintes à la vie privée  publiés sans difficulté  par une soi-disant "encyclopédie" : wikipedia est toujours au faîte de l'information people, que même la presse people ne publie pas.

Cela dit, ce sont ces "articles" là, qui  font son score de consultation, celà dit, ça se comprend : l'info people atteint des records sur wikipedia, comme je l'ai mentionné, à partir des statistiques.



On a vu aussi sa grande capacité à la diffamation et à répandre des thèses et versions des faits indignes d'une publication honnête ;
[ voir l'exemple de l'article diffamatoire et mensonger sur Ayaan Hirsi Ali :
wikipedia et la diffamation ]

D'un côté  wikipedia édite ragots, diffamations et propagande à la pelle. De l'autre, elle censure les idées. Tandis qu'elle censure la science contemporaine , l'art contemporain, les idées contemporaines, et tout ce qui, en politique, relève de la défense des libertés, des droits de l'homme et s'oppose aux idées fascistes, elle n'a aucune réticence à publier  tout ce qui est sensationnel et pas très clean. Dès qu'on aborde les domaines de la bêtise, de l'irrationnel, de la diffamation et de la propagande elle n'a aucune réserves



Mais tandis qu'elle n'hésite pas à créer des articles sur tout et n'importe quoi, sur les sujets les plus dérisoires, et multiplier les articles pour un même sujet (vous n'aurez pas, par exemple, un article sur le Tour de France, non , vous aurez un article par étape du Tour de France)



Pendant ce temps elle censure systématiquement, tout le courant anti-nucléaire, et interdit des articles sur le courant de la décroissance, efface l'article Sébastien Briat , elle censure et punit l'audacieux administrateur, Yann, qui a essayé d'écrire un article sur le sujet.

voir ici le jugement du désormais célèbre fantoche "comité d'arbitrage" qui exprime la loi du plus fort,  celle du loup contre l'agneau  , voir La Fontaine ; le loup étant wkipedia, l'agneau  l'individu isolé, assez naïf pour croire que la vérité peut être reconnue par wk-kk, à savoir que les théories du courant de la décroissance, par exemple, les arguments et luttes des anti-nucléares,  ont largement autant leur place dans une encyclopédie, que les ragots de bas étages, les points de vue fascistes ou dieudonnistes et divers délires négationnistes qui eux au contraire s'étalent à longueur de pages.

Voir la ridicullissime argumentation de la censure sur la page de Yann ici   ; 

Puis encore un nouveau procès qui lui est intenté co
mme on peut le voir ici . ça a tout l'air de préparatifs en vue d'un bannissement.

En somme et pour conclure :

Wikipedia tient plus de l'obscurantisme et de la persécution de l'Inquisition que d'une encyclopédie, même populaire. Il faut y ajouter, pour le versant moderne de cet objet, son immense domaine publication de caniveau : puisqu'on est sur le net, pourquoi se gêner, n'est-ce pas ? Et sinon le culte, au moins le plus grand laxisme à l'égard des passions fascistoïdes. Wikipedia c'est la porte ouverte aux instincts les plus bas : voyeurisme compris, et tout ce fait le lit du fascisme.



Alithia

merapi1.jpg
Repost 0
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 18:47
Décidémment ça  ne s'arrange pas à wikipedia.



maximum2.jpg
Curieusement un article titre  "Wikipédia : les auteurs ne sont plus anonymes".

Derrière ce titre accrocheur, on apprend que  WKPD vient de mettre au point un nouvel outil (informatique bien sûr,
WikiDashboard) pour tenter de débusquer qui sont les utilisateurs et ce qu'ils font et "assurer la transparence" disent-ils.

A savoir, qu'au titre de la fiabilité de ses articles qui est en effet à améliorer, un outil va permettre un suivi des utilisateurs, une traçabilité de leurs déplacements et initiatives, -comme pour la viande, oui !-  et tenter de savoir qui est qui parmi ses contributeurs en sachant qui fait quoi.

Les suivre  dans leurs actions ? C'est ce que faisaient déjà les administrateurs avec leurs listes de suivi d'utilisateurs, mais là, un outil informatique fait le boulot, à grande échelle.

Tenter de les identifier pour percer l'anonymat ? C'est ce que faisaient déjà les contrôleurs d'identités, (appelés "checkusers" dans leur jargon) avec leurs outils de contôle d'IP pour savoir qui se cache derrière les pseudonymes. 

"
WikiDashboard se veut une réponse aux accusations portées contre la fiabilité du contenu offert par Wikipédia. Les responsables de l'encyclopédie collaborative espèrent ainsi renforcer la crédibilité de Wikipédia."

Curieusement on se demande à quoi sert l'anonymat si les petits chefs de WKPD, n'ont de cesse que tenter de le lever.

L'anonymat est un droit quand il est choisi, dans un cadre qui l'autorise du moins. Or WKPD l'autorise. Tenter de le lever en faisant des enquêtes dans le dos des usagers, est une pratique policière, simplement abusive et de plus malhonnête, puisqu'elle a été garantie.



Curieusement l'article ne s'étonne pas de la progression des méthodes policières des petits chefs de WKPD, dont je signalais déjà l'esprit policier dans ce papier (pouvoir discrétionnaire et arbitraire des administrateurs de wikipedia ) . Ne pas oublier qu'actuellement WKPD fait pression sur les fournisseurs d'accès pour que ceux-ci leur communiquent les identités des gens passés chez eux sous anonymat. Encore un pas franchi dans le désir de flicage qui anime WKPD.

Mais donc, à quoi sert l'anonymat, et où est passée cette liberté qu'il permet, si les petits chefs de WKPD, n'ont de cesse que tenter de le lever ?

Curieusement personne n'a pensé que si l'anonymat pose problème, ce qui est manifeste, et s'il est une mauvaise chose, permettant toutes les manipulations et tricheries et même y incitant, et parce qu'à l'évidence il ouvre à la possibilité de toutes ces déformations et à cette propagande bien présentes sur WKPD, et conséquemment à ces pratiques policières  des petit chefs, il suffirait de... lever l'anonymat et de demander à chacun de s'inscrire sous son nom et de se présenter.



Voir  l'article   "Wikipédia : les auteurs ne sont plus anonymes", et la présentation de l'objectif dit "de transparence" de WKPD, parce que, disent-ils sans rire WKPD est la meilleure invention qui ait jamais eu lieu dans le monde, puisque chacun peut y écrire ce qu'il veut... sous anonymat.

Donc le flicage des utilisateurs, voilà qui va permettre à cette merveilleuse chose de poursuivre sur les  mêmes bases et avec les mêmes principes, et aggraver ainsi ses défauts,  mais avec plus de flicage.

Quel progrès !


Alithia


 



commentaire du Pharisien Libéré :




Flicage des utilisateurs

L'inénarrable ADM, prosélyte notoire sur wikipédia , accueille un nouveau de la façon suivante : # 26 novembre 2007 à 10:44 (hist) (diff) Utilisateur:Chum35‎ (j'ai besoin d'un CU avant d'être certain d'un faux-nez) (dernière) # 26 novembre 2007 à 10:43 (hist) (diff) Wikipédia:Vérificateur d'adresses IP/Requêtes/novembre 2007‎ # 26 novembre 2007 à 10:37 (hist) (diff) Utilisateur:Chum35‎ (Résumé automatique : blanchiment) # 26 novembre 2007 à 10:34 (hist) (diff) Utilisateur:Chum35‎ (Nouvelle page : {{faux-nez|Benoit Montfort}}) Le prétexte est que le Chum 35 écrit depuis le proxy du ministère de la Culture. On comprend donc que le Ministère de la Culture n'emploie qu'un seul agent "Benoit Montfort". Et qui donc bloque ce soit disant "foné" ? L. R. dit Creasy ! Clair que celui-ci a un compte personnel a régler au point de n'avoir plus aucun discernement ; il ne lui reste que des automatismes.

Quel est la cause du blocage de ce Chum 35 ?

Il a osé écrire des choses dans l'article "Sacrifice". Ces choses, assez anodines, rétablissaient un plan à l'article. Par ailleurs, il introduisait quelques références sur les sacrifices en Grèce et à Rome. Le plan de l'article sacrifice était devenu incompréhensible par l'introduction d'un pave "essai personnel" d'un auteur Philiposhelios déjà connu pour cette propension à imposer sa prose sans sources et surtout sans culture autre que celle du copier coller. Avant de poser son pavé, il n'a pas lu l'article ; il n'a même pas vu que tous les thèmes qu'il voulait traiter le sont déjà dans le cours de l'article. Mais voilà, Philipposhélios veut imposer le modèle chrétien (disons catholique) de compréhension du sacrifice. Il est, entre autre le rédacteur principal d'un article "Origines du Christianisme" [il y a un nofollow au lien) qui doit tout au second rayon de l'ésotérisme et rien au patient travail des exégètes et des historiens. Cet article a pour particularité de donner quelques sources historiennes mais, si on les consulte, on se rend compte qu'elles ne soutiennent pas les thèses que le contributeur veut leur faire accréditer.

Résultat

  • Quiconque veut parler de près ou de loin de religion dans wikipédia doit demander l'autorisation à ADM, lequel n'hésite pas à faire disparaître de l'information académique pour la remplacer par des affirmations doctrinales.
  • Tout nouveau est fliqué si ses apports ne conviennent pas à l'idéologie des administrateurs. Wikipédia est bien une société de flicage.
  • Dans le même ordre d'idées, on avait connu la chasse au "SL" (au "Stuart Little", autre chroniqueur pointu des questions de religion)
Nota : bien évidemment, je ne connais ni de près ni de loin le Chum35 en question. Les agents de la Culture sont 11500 sans compter ceux qui, pour une raison ou une autre ont un compte temporaire. commentaire n° : 7 posté par : Pharisien Libéré (site web)
voir l'explication de ces principes : sur la laïcité : les principes qu'ignore wikipedia le: 26/11/2007 12:19:40 méthodes policières insupportables et pratiques du soupçon généralisé : contraires aux lois et aux principes de la liberté d'expression

 

Repost 0
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 16:27
Décidémment le mythe de l'écriture collective à la vie dure.




equateur-p-orain-1.jpg


photo P.Orain l'Internaute

A ceux qui seraient tentés d'y croire je dirais ceci, que j'écrivais à un correspondant

Il  n'y a pas de profs et autres produits de l'école sur wkpd ou de manière tout à fait négligeable. Ce sont pour l'essentiel de jeunes informaticiens ou matheux qui s'amusent , y compris quelques jeunes un peu attardés ou adulescents, de l'aveu même des wkpdiés. Ils copient énormément sur le net, par bribes glanées de -ci de-là, -pour essayer d'éviter les problèmes de  copyright, ce qu'ils n'évitent pas toujours-, et ce qui donne ces  articles si hétéroclites et si mal rédigés . Les bons articles sont, pour la plupart, le fait de gens de passage, extérieurs à la communauté, et tout à fait qualifiés, qui écrivent tout seuls un article complet que les autres n'oseront pas retoucher (sinon ils risquent de le massacrer).
Les bons articles sont ceux de ce type qui demeurent sans corrections par les wkpdiés; Sinon les corrections d'articles écrits par ceux qui connaissent vraiment leur sujet sont massacrés.

Bref, très clairement les bons articles sont écrits de manière complètement opposée à ce qu'affiche  wkpd.

Sinon, pour remplir les zones loisirs, sports, porno, people, ça ils peuvent faire.

Mais sans pillage de travaux déjà faits à l'extérieur, et sans occasionnels extérieurs très qualifiés sur leur sujet, il n'y aurait quasiment rien dans les secteurs ayant un rapport avec la connaissance,

  : comme je l'écrivais déjà le 21 dec 2006 dans cet article, sur la base d'une étude faite par un wikipédien analysant la question de savoir comment est écrite wkpd.

Les wkpdiés sont incapables d'écrire des articles, ils pillent et copient-collent tout ce qu'ils trouvent.

Les seuls bons articles sont écrits par des non wkpdiés, éléments extérieurs ne faisant pas partie de la communauté et suffisamment qualifiés et sachant écrire en français correct pour écrire quelque chose qui se tient, et...  n'ayant pas l'esprit communautaire, ne partageant pas le mythe de la neutralité non plus que celui de l'écriture collective.

Alithia




N.B. pour ceux qui débarquent et n'ont pas saisi mon argumentation , s'ils veulent des références trouvables facilemennt je vous donne les liens à une longue série d'articles précédents qui étayent ce que j'écris ci-dessus , par  ordre chronologique du plus ancien au plus récent qui va de déc 2006 à aujourd'hui :


qui écrit wikipedia ? ;
de sévères critiques de wikipedia ;
de sévères critiques de wikipedia partie 2;
critique de wikipedia ;
qui rédige wikipedia ? qui la consulte ? ;
sur France-culture le blog d'Alithia met en question wikipedia ;
Wikipedia n'est pas une encyclopédie : une imposture ;
wikipedia une escroquerie -1;
wikipedia une escroquerie -2
;
aucun universitaire ne peut valider wikipedia
;
les tendances idéologiques de wikipedia
;
wikipedia : la vérité est ailleurs
;
entre les spécialistes et wikipedia : une incompatibilité ;
wikipedia ne doit pas être utilisée pour les études
;
wikipedia tue la culture ;
médiocrité de wikipedia attestée par les wikipediens
wikipedia protège les sectes;
wikipedia vue par les wikipediens (suite) ;
avis de wikipediens : wikipedia n'est pas une encyclopédie
;
les valeurs new-age de wikipedia ;
wikipedia irresponsable ;
les Témoins de Jehovah, comme la scientologie, sont présents sur wikipedia ;
Qui sont les wikipediens ? ;
cuistrerie des wikipediens
;
de la nécessité des experts pour écrire une encyclopédie
ce qu'est vraiment wikipedia
;
ce qu'est vraiment wikipedia (2) ;
quelques (rares) bons articles sur wikipedia ;
évaluer wikipedia : une nécessité ;
grâce à la "neutralité" le négationnisme se taille une large place sur wikipedia
;
wikipedia par les wikipediens (suite)
;
juger wikipedia, une publication qui n'est pas écrite par des spécialistes ;
évaluation des articles de wikipedia par les wikipediens
;
à propos de l'information dite "citoyenne" non professionnelle sur le web

pourquoi un prof ne peut écrire sur wikipedia
L'incompétence produit des ravages. Témoignages de wikipediens encore ;
comment wikipedia traite les intellectuels ;
 
 
absurdité wikipedienne de l'idée de vérité décrétée par vote majoritaire ;
ce que révèlent les statistiques de wikipedia
;
wikipedia ennemie des intellectuels
;
colloque wikipedia et émission à France-culture. ;
un autre échange à propos de wikipedia ;
anti-wikipedia : la formation des élites
;
l'idéologie du libre, aberration lorsqu'elle est appliquée à la culture


Repost 0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 15:22
Le tribunal n'a fait que constater l'irresponsabilité de wikipedia ainsi que celle de la fondation qui l'héberge, sans être son éditeur. Il ne l' a évidemment pas approuvée.  Hébergeur et non éditeur : simple constat.


atitlan.jpg


La Fondation wikimedia n'étant pas éditeur, n'a donc ni les obligations qui s'attachent à la fonction, ni la responsabilité.  Idem pour wikipedia qui publie (laisse publier) sans s'assumer éditeur : ni obligations, ni responsabilité aucune. Elle peut donc en toute impunité laisser paraître rumeurs, ragots, atteintes à la vie privée, diffamations etc .  ce dont elle ne se prive pas .  C'est bien pratique d'être irresponsable. Trop.

Personne ne l'attaque jamais pour ses méfaits, sachant qu'elle est inattaquable, grâce à son non-statut juridique . Et quand bien même serait-elle attaquée en justice, elle renverrait la faute sur les rédacteurs... anonymes, qui peuvent écrire n'importe quoi de n'importe quel poste internet : système parfait qui a tous les traits des méthodes dont usent les communautés sectaires et/ou clandestines. Trop parfait. Trop proche de l'escroquerie par l'impunité qu'elle s'est garantie.

Et ça n'est pas tout : n'ayant jamais été condamnée, elle s'en vante, croyant donner là une preuve de son honnêteté, qui n'est en vérité, qu'une preuve de son montage fort habile par le gourou et magnat de la porno qui l'a fondée. Un rusé.


Cercle vicieux parfait, comme on le voit.

Mais que wikipedia ne se réjouisse pas trop vite, l'affaire n'est pas entendue. L'hébergeur peut aussi  être tenu pour responsable. Ce qui est arrivé à Google condamné à 35 000$ d'amendes . Eh oui, même Google n'est pas hors droit.

Alors tous les espoirs sont permis pour wkpd aussi .

Je rapporte ce que l'on trouve sur le site Squewel :

" La décision sur la non-responsabilité éditoriale de Wikipédia fera-t-elle jurisprudence ? Wikipédia dit «l’espérer» mais les avocats confient que «cela n’est pas encore gravé dans le marbre.» En effet, des décisions contradictoires ont été rendues sur ce sujet: au mois d’octobre, Google a, contrairement à Wikipédia, été condamné à payer, en tant qu’hébergeur, 35.000 euros d’amende à un producteur de film qui avait demandé le retrait d'un contenu en ligne."
voir ici



 
Chers amis, ne perdons pas espoir, ce blog contribue et contribuera à poser la question de la vérité à wkpd , pour son contenu aussi bien que pour ses méthodes et face au droit.

Alithia



* ajout d'humeur, après des myriades de messages pénibles émanant des grands  wikipediens :

* fuck of 
la liste noire de cette communauté sectaire qui interdit la seule citation du nom de ce blog sur wkpd (ne parlons pas de son contenu) et qui de manière générale interdit toute critique, toute réflexion de wkpd sur wkpd

* Et c'est pas tout :

* Tandis que les "huiles" de wkpd et ses supposés meilleurs intellectuels, (dont on a  pu  voir le niveau et admirer le français), viennent ici déverser par charretés entières leurs commentaires simplets pour contrer systématiquement tout article, tout argument, avec de retentissants "c'est pas vrai" opposés à chaque article, à chaque mot, ne cessant de jouer sur les mots avec leur rhétorique bien connue, cependant si je ne passe pas la totalité des messages de
"c'est pas vrai" qu'ils envoient, de plus en plus agressifs et devenant injurieux, ils hurlent à la censure .

Deux poids, deux mesures.

Encore un trait révélateur de ce qu'est wikipedia.
Repost 0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 11:13
WP forme une communauté soudée, de plus en plus sectaire .



chili4-1.jpg


Le problème, c'est qu'après s'être coupés du monde, les accros à wikipedia qui la rédigent, au nom du libre qui plus est , se comportent en tyrans et se coupent désormais également de tous les internautes : les administrateurs de wikipedia mettent tous les liens en "no-follow" et de plus  suppriment désormais la plupart des liens externes associés aux articles, sans même une vérification de leur contenu, intérêt ou pertinence.

Un lien externe enrichissant, approfondissant ou mettant en relief un article est ramené au rang de faute d'orthographe, et automatiquement rayé de la carte. Leur but est donc que Wikipedia devienne la source unique sur tous les sujets qu'elle met en ligne au titre de soi-disant "encyclopédie", mais  sans aucun renvoi possible vers d'autres contenus qui sont eux, les seules références acceptables comme telles. Cela devient vraiment inquiétant.



[un autre commentaire que j'ai repris en le modifiant légèrement ]
Repost 0
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 09:32
Comme je l'ai signalé pour le dénoncer, wikipedia s'est fabriqué un système  qui lui permet de fonctionner complètement hors du droit, et la met à l'abri de toutes poursuites, même en cas de diffamation, atteinte à la vie privée etc .


costa-rica-n-weiss.jpgphoto N.Weiss l'Internaute

Elle est irresponsable : hébergée, et non éditée par la fondation wikimedia qui est elle-même une "association caritative" (sic) non un éditeur , ni même son prpriétaire -, ainsi elle n'est éditée par personne et n'a pas d'existence juridique. Elle n'est personne. Elle peut donc publier ce qu'elle veut.


C'est pourquoi elle ne s'en prive pas, colporte tous les ragots, pratique le révisionnisme à grande échelle sur tous le sujets du savoir, se fait le relais de tous les extrémismes et fondamentalismes. En somme : "wikipedia, la lie du net" (citation de la soyenne de l'université de Lausanne).


Après un procès déboutant les plaignants victimes d'atteinte à leur vie privée et disculpant wikipedia au titre de son irresponsabilté, pour les raisons sus-dites, c'en est trop. Cette fois-ci Le Monde réagit, exactement comme moi : cette situation d'une publication qui refuse d'assumer en être une, et qui pour cela prétend fonctionner hors-droit, n'est pas admissible, et n'est plus tolérable . 

Il faut réglementer wikipedia et la faire rentrer dans le droit. D'urgence.

Le Monde :

[extraits]

Tout ce qui est interdit aux médias classiques écrits et audiovisuels est permis sur Internet. Cette constatation inquiétante est renforcée par le jugement du tribunal de grande instance de Paris qui, le 29 octobre, a débouté des plaignants dont la vie privée, en l'espèce leurs préférences sexuelles, avait été dévoilée sur Wikipedia. [...]



l'euphorie suscitée par ce nouvel espace mondial de liberté [qu'est le net] a suscité un vertige collectif qui a longtemps masqué ses effets pervers. Sans même compter les possibilités accrues de fraude et d'escroquerie et les risques d'addiction, Internet devient en effet une arme de diffusion massive de ragots et de fausses nouvelles. [...]

Si rien n'est fait, c'est une sorte de Big Brother mondial à l'envers qui va se mettre en place. Nul ne sera à l'abri de la divulgation, à la vitesse de l'électronique et sans possibilité de réagir, d'épisodes réels ou inventés de sa vie privée, avec ou sans intention de nuire.[...]

Il devient urgent d'adapter le droit à cette nouvelle réalité.  [...] Faute de quoi, sous couvert de transparence, c'est une régression démocratique, un recul des droits de l'individu qui vont s'installer au coeur de la société.


Repost 0