Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 11:47

Voici le message d'un correspondant du blog que je publie in extenso :


peron-el-misti-1.jpg

photo l'Internaute


« 
C'est un utilisateur anonyme qui avait remarqué combien l'article Histoire du Christianisme était confessionnelle, c'est à dire non neutre. A le lire, on comprend vite qu'il n'y a de christianisme que le catholicisme romain (que l'article fait débuter dès les successeurs de Constantin !!!! C'est à dire quand Paul Veyne insiste sur le fait que le président de l'Eglise est l'empereur), que les christianismes orientaux sont des hérésies et les protestants des trouble fête. Voici le corps du délit :  Histoire du christianisme, version confessionnelle

Un contributeur avait donc entrepris de rendre à l'article son caractère historique. Il avait travaillé la moitié de l'article. Cela donnait ceci : Histoire du Christianisme en voie de neutralisation

Maintenant regardons le journal des blocages :

7 septembre 2007 à 23:26 Clem23 a bloqué « 90.22.106.213  » - durée : 3 jours (création de compte interdite) ‎ (Contournement de blocage Mulot -Montfort)


Un autre anonyme ose remettre l'article christianisme ancien dans l'état où, justement le précédent anonyme l'avait mis : un état "historique" après le passage de quelques entrées croyantes sans rapport avec le sujet. Regardons le journal des blocages :

8 septembre 2007 à 23:51 Maloq  a bloqué « 90.22.189.59  » - durée : 2 heures (utilisateurs anonymes seulement, création de compte interdite) ‎ (Benoit Monfort)


Vous avez vu le motif ? Les anonymes n'ont injurié personne. Ils n'ont pas entré de contenu illégal, inexact ou quoique ce soit de défectueux.

Ils s'intéressent à un domaine réservé à quelques activistes et ils ne vont pas dans le sens des apologètes. Ils sont donc Benoit Montfort.

Cela prouve que je leur ai laissé un grand souvenir mais surtout qu'ils n'ont pas rencontré beaucoup de "spécialistes" de ce domaine et qu'ils les ont tous bannis pour "hérésie".


Les administrateurs ont le droit de faire disparaître leur véritable nom quand ils se comportent en tyranneau, mais les contributeurs constructifs, eux, sont mis sur une liste noire transmise d'anciens administrateurs en nouveaux administrateurs car ceux là qui bloquent les anonymes au prétexte qu'ils seraient moi n'ont pas connu les boucs émissaires auxquels ils les apparient si volontiers. Ils croient ce qu'on leur a dit sans faire les recherches sur les pages internes pour savoir si les accusations sont ou non justifiées.


En revanche, bloquer un anomyme non pour ce qu'il fait ou pour ce qu'il dit mais pour ce qu'il est supposé être, c'est ce qu'on nomme le racisme. »

message
De : Pharisien Libéré Lui écrire Visiter son site | 09/09/2007 00:26:08 | article : abus de pouvoir des administrateurs de w...

*  *   *



A quoi je réponds :

 

Vous avez raison, tout ceci est scandaleux.

Comment l'expliquer ?


Pour moi il est clair qu'à wk on ne s'intéresse pas aux idées mais à wk et exclusivement à wk  : c'est à dire que "tout pour la communauté, tout pour wk, " telle est leur vision . Tout est fait  pour la communauté, encadrée, dirigée, par divers chefs, responsables investis d'un pouvoir de police sur les personnes, surveillées, accusées sans aucun respect des règles de droit qui valent dans la société. Wk est hors de la société et s'autorise de son existence internationale pour ne respecter aucun droit, pas même le droit qui s'applique à tous : les droits de l'homme qu'elle ne reconnaît pas, qu'elle refuse et auxquels elle refuse de souscrire
explicitement. (cela a fait l'objet de nombreux débats sur wk et je l'ai noté : wk refuse de reconnaître les droits de l'homme, et de même pour tout droit national, ou européen également).


Elle ne veut être encadrée par aucun droit. Sa construction comme système autonome revient à se poser hors du droit général et de plus hors du droit et de la déontologie qui régissent le travail intellectuel et de publication : soit obligation de vérité, responsabilité pour ce que l'on publie, respect de la liberté d'expression, de la vie privée, du droit. Tout ce que piétine wk. 

Elle ne reconnaît que ses règles et aucune des règles qui prévalent dans la société, ni pour les individus, ni le respect de la liberté d'expression, ni le respect de la vie privée (rien, dans ces domaines n'est garanti, aucune protection n'est accordée) et elle respecte encore moins, si c'est possible, les règles qui prévalent dans le monde du savoir, de la connaissance, de l'éducation, de la transmission du savoir. Aucune déontologie ni probité intellectuelle n'existent à wk. Aucune responsabilité éducative, ni responsabilité en matière de publication. Wk s'affirme elle-même explicitement comme non responsable de ce qu'elle publie, puisqu'elle ne respecte pas la vérité.


Donc aucun respect des individus : ni des rédacteurs, ni des lecteurs.

Les rédacteurs doivent partager le consensus wikipedien, au mépris de la vérité.
Les lecteurs doivent se débrouiller pour vérifier les articles, corriger les erreurs, rétablir la vérité etc.

 

Wk irresponsable, dans le registre des idées, en revanche et en conséquence, elle se permet tout avec les personnes.

Dans tous les cas wk s'autorise à tout : c'est la liberté de faire ce que l'on veut sans limites et avec toutes ses dérives, qui prévaut sur wk. fondée sur cette idée que la vérité n'existe pas et, en conséquence, sur cette idée  aberrante que tous sont égaux devant le savoir, pour le constituer (re-rédiger) et le diffuser. Donc les idées marginales, minoritaires et déviantes, les pseudo-théories ont autant leur place sur wk que le théories avérées et confirmées par les spécialistes.

C'est le triomphe de la sophistique contre Socrate et contre toute la tradition rationnelle dont la philosophie et les sceinces se sont fait les porteuses.


De plus, comment ça fonctionne en vrai ?
En théorie les administrateurs et autres chefs n'ont aucun pouvoir sur le contenu des articles. En fait il en va tout autrement. Ils décident d'une version des faits, par exemple que le christianisme = le catholicisme romain. Et une fois décidé ça devient un dogme imposé à tous les rédacteurs. Et celui qui ne se plie pas à la version officielle devient un paria, parce qu'il ne se soumet pas aux versions invraisembables que wk veut imposer. Peu importe la vérité. Les  wikipediens convaincus et les chefs wikipediens, s'exceptent de l'obligation de vérité et à partir de là, imposent les règles qu'ils veulent à la communauté, aussi mauvaises et aberrantes soient-elles, et ils imposent encore les interprétations des sujets qu'ils ont décidé d'imposer : version extrême-droite et Opus Dei pour l'histoire de l'Inquisition, par exemple, version romaine du catholicisme, ou encore version fasciste, dans ses différentes facettes (classique, islamiste, extrémismes divers) sur les sujets dont tels ou tels chefs se sont entichés et dont ils font leur affaire et leur pré carré, versions irrationnelles de la science comprises et toutes sortes d'aberrations du même type.

 


Peu importe la vérité des idées, donc, mais de ce fait, sans accord possible sur la vérité, l'accord se fera selon la force. Il importe qu'aucune tête ne dépasse et que personne n'apporte de contradiction à certaines versions de certains sujets dont les chefs ont décidé de la version qui doit prévaloir.

A partir de là les personnes sont maltraitées, car aucune règle de protection des personnes, de leur liberté, et même de leur vie privée n'existe.

Fonctionnement totalitaire de ce fait.

C'est pourquoi les meilleurs contributeurs, les plus honnêtes vis à vis des idées, les plus rigoureux, ceux qui ont une idée de l'importance de la vérité et de ne pas dire n'importe quoi quand on est un site très consulté, tous ceux-là s'en vont, après avoir souffert à wk.

Wk.fr est écrite par environ 300 habitués, complètement "accros" dont la plupart ont des pouvoirs de chefs divers, en recopiant de-ci de -là, d'autres travaux qu'ils pillent , en recopiant ce qu'ils trouvent sur internet et qu'ils comprennent plus ou moins et qu'ils déforment quelque peu pour ne pas être dans la simple copie qui se pourrait déceler comme violation de copyright. Et les autres contributeurs doivent suivre, une fois embarqués,. Suivre ou se démettre.

Pour comparer les deux versions de l'article que vous citez je donne ce lien :   qui permet de voir ce qui a été ajouté et censuré par les administrateurs wk, et au profit de quelle version qu'ils entendent faire prévaloir.

On a les deux textes sur la même page en vis à vis, ce qui permet de bien comprendre en voyant
1) que les administrateurs, contrairement aux principes supposés,  interviennent sur les articles pour imposer une interprétation (généralement la pire, lorsqu'il y a une controverse ou un désaccord)
2) sont parfaitement incompétents et ignorants des sujets dont ils décident 
3) sont des censeurs investis d'un pouvoir de police de la pensée ; c'est pourquoi wk totalitaire
4) n'hésitent pas à sabrer des versions meilleures, plus savantes et plus exactes, s'ils en ont décidé ainsi, et quelle que soit leur incompétence, encore
5) montrent par là qu'ils ignorent tout des  règles du travail intellectuel et du débat d'idées et ne savent que s'en prendre aux personnes.
Ce qui est une pratique évidemment discriminatoire et policière inadmissilbe dans une démocratie et dans le monde du travail intellectuel et de la rédaction d'une supposée publication au service du savoir. Equivalente au racisme, en effet, lorsque les personnes sont pointées du doigt, accusées, pour ce qu'elles sont, non pour ce qu'elles écrivent.

Wk est une escroquerie : elle ne travaille que pour elle-même et absolument pas pour aider à la diffusion de la connaissance.

Il n'y a aucun doute là-dessus.



 

Alithia


message du Pharisien Libéré :

Dégâts collatéraux

Je jette un œil sur le journal des blocages et je constate la paranoïa des administrateurs.

ADM ment pour justifier un blocage

10 septembre 2007 à 06:05 ADM (Discuter | Contributions) a bloqué « Lustig Ger (Discuter | Contributions) » - durée : indéfiniment (création de compte interdite) ‎ (selon le dernier CU : Lustig Ger EST Benoit Monfort ; or celui-ci est banni jusqu'à la semaine des quatre jeudis)
Ce comportement est "ecclésiomorphe" : Lustic Ger est coupable pour avoir des centres d'intérêts voisins. En gras, le mensonge dont Lustic Ger fait les frais. Espérons que ADM qui est un fervent catholique, s'en confessera d'ici dimanche prochain.

Voici le dernier check user

Demande d'utilisation de l'outil checkuser faite par [[Utilisateur:]] - 7 septembre 2007 le 7 septembre 2007 à 17:21 (CEST) * Contributeur(s) concerné(s) : : 90.22.224.209 (d · c · b), Benoit Montfort (d · c · b) * Raison de la demande : Monfort a été banni à vie, et cette IP contribue que ses sujets de prédilection, tout en connaissant assez bien les rouages de WP pour demander une PàS. Pour l'instant, rien de grave, et meme si c'est lui, je doute que le CU aboutisse de façon clair au vu des précédents, mais si ce n'est pas lui, j'aimerais le savoir de façon claire afin d'éviter à l'IP un accueil personnalisé Sourire. Maloq causer 7 septembre 2007 à 17:21 (CEST) Statut de la demande * Pris en charge par : * Statut : * Conclusion :
Le dernier check user n'a pas été traité et donc, ADM utilise ses outils d'administration pour traiter des problèmes d'opinion personnelle. ADM est un catholique des plus traditonnalistes et, du fait des conséquences de la crise moderniste, il ne peut supporter l'histoire laïque du christianisme. Mais Maloq est ce vandale qui était venu en soutien de **** dit ****, celui qui fait son point d'honneur quand on oublie son vrai nom. Maloq supporte mal que l'effectivité de ce pouvoir soit contestée. D'une part, le simple jeu des IP dynamiques ne permet pas une réponse claire du check user et d'autre part, si par hasard l'anonyme qui, vers 23 heures avait voulu neutraliser l'article a été bloqué indéfiniment pour la seule raison qu'il était tout aussi compétent que Le Montfort "banni à vie" pour avoir été agressé par **** avec le soutien réflexe de Maloq. Clair que la chasse au Montfort est ouverte et que les dégâts collatéraux sont lourds. Pas de certitude mais quiconque a les mêmes compétences ou centre d'intérêt que moi "est moi". ... MDR. En quelque sorte, il n'y a qu'un seul type qui s'intéresse au sujet dans la même région comportant 3 universités réparties sur 250 km d'autoroute. Mort de rire !


Repost 0
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 10:43
Comment les administrateurs et contrôleurs entendent régler les problèmes sur wikipedia : abus de pouvoir et ignorance du droit, semblent être leurs méthodes naturelles.


auvergne2.jpg

photo l'Internaute

Les débats, conflits et problèmes sont permanents sur wikipedia, ce qui est, bien entendu inévitable  puisqu'elle est ouverte  à  tout le monde, écrite par tout le monde.


Il y a donc diverses catégories de surveillants, administrateurs, contrôleurs, (administrateurs, bureaucrates, stewards, et autres contrôleurs d'IP et enquêteurs qui ne s'autorisent que d'eux-mêmes pour procéder à des contrôles d'identité et de la vie privée des contributeurs). Tout cette bureaucratie policière qui tient le pouvoir à wk. C'est à dire tout ceux qui exercent la police wikipedienne, pour des mesures de police innocentes et tout à fait normales telles que celles qui consistent à effacer les interventions qui sont de purs gags d'adolescents -qui sont un public privilégié de wk-, mais également pour faire taire et exclure ceux qu'ils considèrent comme des fâcheux ou des trublions. 

Et là commencent les problèmes.



Nous avons déjà vu que les administrateurs qui ont carte blanche, pour punir, bloquer, censurer, et au final exclure, exercent ce pouvoir discrétionnaire selon leur seul feeling et leurs seules impressions subjectives, en dehors de toutes règles, ce qui est évidemment
hautement anormal.

Mais que de plus, ils interviennent sans aucune compétence sur le sujet concerné. Comme ils le disent eux-mêmes régulièrement, leurs interventions décisoires ne requièrent aucune connaissance du sujet. Pour paraître "neutres" ils se vantent même en effet régulièrement de leur incompétence sur le sujet sur lequel ils tranchent.

Donc ni règles , ni compétences ne président aux décisions de censure, punition, exclusion.
[ comme déjà vu : wikipedia ou des administrateurs hors règles ; règne de la force sur wikipedia ; abus d'administrateurs de wikipedia et absurdités; surveillance des administrateurs  ;  comment s'écrit wikipedia : les tricheries  ]


 




Mais ça n'est pas tout

Lorsque quelqu'un pose problème, non parce qu'il écrirait des textes faux (la fausseté et la vérité ne font pas partie des critères discriminants de wk) ou pour d'autres fautes qui sont considérées comme telles partout ailleurs (telles que désinformations, parti-pris, biographies de contemporains malintentionnées et diffamatoires, par exemple ou articles de propagande) donc lorsque quelqu'un pose problème selon les critères subjectifs des contrôleurs, c'est à dire en gros, les énerve car il leur tient tête et ne se conforme pas au consensus marginal et sectaire de wk, eh bien ils font tout simplement une enquête d'identité sur la personne.

Autrement dit ils s'adressent à son provideur pour savoir de qui il s'agit et lui interdire l'accès à wk, ainsi que lui interdire le recours à des IP dynamiques. Tout ceci de manière illégale :les règles de droit qui sont les consignes données par la CNIL indiquent très clairement que ce genre d'enquête de la part d'un site n'est justifiée et autorisée que dans le cas de propos interdits par la loi, soit diffamation, propos racistes et appel à la haine.

Wk autorise la participation anonyme mais ne respecte pas l'anonymat des contributeurs.

Wk fait des enquêtes dans le dos des contributeurs, alors qu'elle n'en a pas le droit, sans motif qui serait justifié en droit, et sans prévenir la personne, qui n'a aucune défense, et sans communiquer de compte-rendu de ses enquêtes à l'intéressé. Ce sont pure menace pour faire réger l'ordre wikipedien et pur abus de pouvoir, par conséquent

Tout ceci est contraire au droit et au respect de la vie privée.

voir ici sur le bulletin des administrateurs ces aveux qui le montrent : avis d'enquêtes


 
A méditer par les wikipediens qui vont répétant "au lieu de critiquer wk, venez contribuer, venez rejoindre la comunauté".

Franchement, non merci.

Alithia


Repost 0
16 août 2007 4 16 /08 /août /2007 14:07
Sur le blog du Pharisien Libéré : dénonciation des méthodes policières de wikipedia qui ne respecte pas la protection des citoyens prescrite par le droit.
 
[extraits]
 
 
wikipédia, une société de flicage ?


C’est un administrateur vandale de wikipédia qui décide de vous chercher noise. Au bout d’un certain temps, parce que vous n’obtempérez pas assez vite à son goût et même, vous osez discuter le sens et le contenu de son intervention, il vous bloque. Pensez-vous qu’il soit besoin d’écrire des sottises pour cela ? Pas du tout. Je dirais même : “au contraire“. Les administrateurs vandales de Wikipédia s’en prennent de préférence aux intellectuels et aux experts.

Voir
Larry Sanger co-fondateur de wikipédia : “la racine du problème est l’anti-élitisme et le manque de respect pour l’expertise”

Des incompétents ont le pouvoir de bloquer les compétents. C’est même leur seul pouvoir ; Comme l’exercice de ce pouvoir est facteur de jouissance, il n’y a rien à espérer de ce côté là. Pour être administrateur, il suffit d’avoir une connexion ADSL ! 

C’est d’ailleurs là une chance pour la culture de masse. Mais pensez aussi à tous ces djeunes laissés de côtés par notre systeme scolaire et qui peuvent se payer la tronche d’un vieux prof sur wikipédia ?? Comment resister à cet attrait ?


Comment s’y prennent-ils ?
D’abord point n’est besoin d’avoir la moindre compétence pour “patrouiller” (le pavé en haut de la page de discussion prévient qu’il révoque sans mentionner la raison et donc se dispense des règles) dans un domaine donné et pour révoquer les modifications de tel ou tel contributeur sans explication. Le vandale Maloq l’annonce d’entrée de jeu sur sa page d’accueil. Tandis que le vandale administrateur  L. R. alias Creasy nomme “vandalisme” tout apport qui excède ses connaissances.
On harcèle le contributeur expert de la façon suivante :
·        
On prétend que l’expert fait de l’inédit, c’est à dire “un essai personnel” donc on peut supprimer sans discuter. Dans le domaine “religion“, celui qui est celui de ma compétence, quand ils ne reconnaissent pas des thèses publiées depuis 30 à 50 ans, ils ne témoignent que d’une chose : ils partagent l’inculture crasse de nos contemporains en matière de “fait religieux”. Voir le rapport Debray.

·         On exige des sources hors de propos, y compris pour dire que tel auteur d’un article n’est pas un professionnel

·         On exige que les références bibliographiques soient mises quand le souhaite l’administrateur, c’est à dire sans tenir compte du mode de travail du spécialiste (sur ses loisirs, pendant un temps d’attente, loin de sa bibliothèque, tellement rebattu qu’on se demande bien quelle référence il faut mettre) Sion lui explique ces scrupules sur le choix des sources, il répond comme si l’expert ne savait pas ce qu’est une source bibliographique ! En fait, il ne comprend pas ce qu’on lui explique par écrit.

·         On exige des sources de l'’expert sans rendre compte qu’un prosélyte est passé quelques minutes auparavant pour retirer une note de bas de page de grand intérêt

·         Et bien sûr, on réclame le respect qu’on n’est pas capable de manifester soi-même ! Forcément, s’ils harcèlent un intello (intermédiaire honni : voir la page de discussion de l’utilisateur THEOLIB, il se trouve que je le connais) c’est l’intello qui est coupable.


quelle est la manœuvre suivante ?

La manoeuvre suivante consiste à utiliser les outils d’administration pour obtenir des informations sur l’abonnement à l’internet : le véritable nom du connecté, son fournisseur d’accès et quantité d’autres informations qui ne regardent nullement les administrateurs de wikipédia. La loi prévoit le recueil de ces informations en cas de publications racistes et négationnistes, en cas de diffamation.

Or, sur wikipédia, point n’est besoin de remettre en cause les chambres à gaz ni de diffamer d’autres contributeurs pour que se déroule, parfois à l’insu du contributeur, une enquête d’identité personnelle. On verra plus bas, d’ailleurs, que la diffamation est encouragée.

Un casier judicaire ad vitam aeternam
Ce flicage ne présente pas les garanties de la CNIL car Wikimédia, la firme à laquelle appartient wikipédia, est de droit américain. C’est une entreprise basée sur l’exploitation de travailleurs qu’on ne rémunère pas.
Le détail du javascript de back-list.

Au moins 100 administrateurs peuvent se renseigner sur tout un chacun comme si tout intello était un terroriste islamiste potentiel. Personne ne sait ce qu’ils font des résultats. Ou plutôt si, on sait.
 
Selon les administrateurs, aux 2 vandales concernés se sont vite joints d’autres attirés par l’odeur de la condamnation promise. Et de se demander qui est Benoit Montfort ? Est-ce qu’il ne serait pas d’autres experts déjà harcelés et diffamés par d’autres administrateurs de wikipédia ? Dans ce cas, la manœuvre de blocage est d’autant plus légitime.

Car, faute de compétences, les administrateurs ne se renseignent pas sur qu’écrit le présumé coupable dont ils sont bien incapables de juger. On tente de le condamner pour ce qu’il est. Le javascript de black-list spous le lien du titre montre que sont associé au présumé coupable ceux qui osent prendre sa défense contre les tyranneaux..

Le jugement sur ce qu’on est plutôt que sur ce qu’on fait ou qu’on dit est la base de tous les racismes. Le plus grave est que cette manoeuvre systématique viole la netiquette Usenet. Celle-ci garantit le droit à l’anonymat et dénie aux administrateurs et webmestres le droit de révéler l’”identité de quelqu'’un qui décide d’utiliser un pseudonyme. RFC 1855 en son paragraphe 412, précise que la volonté d’utiliser un pseudonyme doit être respectée.
 
[…]
 

merci au Pharisien Libéré

Repost 0
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 02:48
Repost 0
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 20:34
Dans la série « les administrateurs ».  qui  prolonge la série « malhonnêtetés   » :
« A propos des administrateurs encore ».
« A propos des administrateurs encore ».
 
 
Où il est question des administrateurs encore, c'est à dire des irrégularités constantes auxquelles donnent lieu leurs activités plus ou moins obscures et sans surveillance, et dans l'absence complète de contrôle d’aucune instance qui aurait été habilitée à cet effet.
De cela et de toutes les anomalies afférentes, il faut encore parler.
 
 
[ il en a déjà été fait état dans divers articles, tels « wikipedia ou des administrateurs hors règles », «surveillance des administrateurs », « comment s'écrit wikipedia : les tricheries », « règne de la force sur wikipedia » … voir la série « malhonnêtetés   » ]
*
*     *
 
 
Etant donné qu’il n'existe pas de règles auxquelles seraient soumis les administrateurs, ni non plus d'obligations de rendre des comptes à qui que ce soit (il n’existe aucune instance établie en vue de cette fin), ni de compte-rendu de mandat (ils n'ont pas de mandat) ni de limites à leurs mandats  etc.  les administrateurs agissent hors la loi et ne sont soumis, à aucun contrôle , pas plus que le contenu des articles, jamais vérifié.
 
Par là il s’avère que wikipedia se moque de la démocratie, de ses règles et des institutions qu'elle suppose, et qui ont été éprouvées à travers l'histoire depuis longtemps (quelques 2600 ans ou plus en Grèce, voire davantage encore si l’on remonte aux monarchies électives des premières Cités).
 
*
*          *
Revenons à wikipedia.
A propos des administrateurs, de leurs moeurs souvent étranges et hors règles...
 
 
A propos des administrateurs, de leurs moeurs souvent étranges et hors règles, c'est à dire de leurs interventions peu claires, peu cohérentes, pour ne pas dire pas toujours très rigoureuses ni honnêtes, on regardera cet arbitrage tel que cité ici, et qui oppose un administrateur et bureaucrate, « Traroth », à un autre administrateur, « Bradipus ». Dans le dit « arbitrage » il s'agit d'un plaignant qui s’adresse à une sorte de jury pour faire reconnaître un dol qu’il a subi. Dans le cas présent, on voit que le 1°, le dénommé « Traroth »,  dénonce les irrégularités et abus de pouvoir du dernier, le dénommé « Bradipus », suite à un arbitrage qui n'a pas  sanctionné des fautes, parce qu'il s'agissait d'administateurs. 
 
(je donne la référence, pour que l’on puisse se rendre compte , mais il faut prévenir : attention lecture pénible, car tout cela est confus au plus haut point en l’absence de règles qui puissent être invoquées, et donc, comme il se doit , cela part dans tous les sens, et finit même par perdre tout sens. Car il faut aussi compter avec la mauvaise foi. On est en plein rapport de forces. C'est pourquoi, précisément, je signale et analyse le problème dans le présent article).
 
Cette confusion, ces abus de pouvoirs, de même que les malhonnêtetés et tricheries qui sont périodiquement révélées, de la part des administrateurs et autres responsables, (et dont parle la série d’articles appartenant à cette catégorie nommée « tricheries, malhonnêtetés… ») sont simplement dûs à l'absence de règles qui définiraient, cadreraient et limiteraient les fonctions des administrateurs par le fait, essentiel en droit, d'en rendre publiques les conditions exactes, donc l'étendue et les limites. Soit des règles connues de tous, qui manquent complètement. 
 
* Car à wikipedia les règles sont soit variables ou tenues secrètes et juste décidées oralement en petit comité, par les responsables eux-mêmes, et, pour ce qui est de leur fonction, inventées par chacun au gré des besoins et au mieux, présentées comme faisant l’objet d’un consensus.
* Mais consensus du moment, comme tout ce qui se fait à wikipedia. (tout se fait par « consensus », comme ils disent, celui d’une infime minorité et selon le « consensus » du moment, éminemment variable).
* De plus elles sont décidées on ne sait par qui, ni où elles figureraient même, pour pouvoir les consulter –lorsque des règles sont invoquées afin de se donner une apparence de justice.
* Mais soit encore et surtout, si c'est possible, surtout elles sont complètement absentes pour ce qui concerne les administrateurs au vu de la fonction qu'ils exercent.
 
Pour les administrateurs , pourtant investis de très larges pouvoirs qui leur sont conférés sur les autres participants, il n'y a aucune règle.
Aucune règle n’existe qui préciserait les conditions admissibles pour des interdictions, blocages et autres punitions infligées aux participants de base.
Aucune règle n’a été instaurée clairement, ni code, qui s'appliqueraient aux administrateurs eux-mêmes, et qui ainsi les obligeraient et contiendraient les abus de pouvoir, constants, et l’arbitraire qui seul règne actuellement. Dans l’absence de règles qui devraient être connues des simples utilisateurs, c'est l’humeur de chaque administrateur qui fait la loi, ses énervements compris et autres préjugés et convictions qui prévalent en guise de critère.
 
Tout au contraire, si des règles claires étaient établies, les participants de base, pourraient en cas de mise au ban ou autres ennuis qui leurs sont très souvent créés, du moins devraient pouvoir en référer à une instance tenue de faire respecter les règles, si elles existaient. Mais ça n’est pas le cas.
 
Au lieu de quoi la volonté de chaque administrateur est souveraine. Et une fois encore il n’a de compte à rendre à personne, il n’a pas de mandat, il n’est pas soumis à des règles communes et affichées préalablement. C'est un anonyme comme les autres dont on ignore les qualités et compétences. Il est élu certes, mais sous anonymat complet, sans avoir à se présenter, autrement qu’en assurant de son désir de se consacrer à wikipedia. Par conséquent personne ne sait qui il élit. Wikipedia fonctionne en effet sous le présupposé, complètement erroné, de la bonne volonté généralisée. 
 
Le candidat aux fututs statuts d'administrateur, surveillant, bureaucrate, juge etc. à qui on va donner des outils spéciaux permettant de contrôler les autres, n’a à assurer la « communauté » que de son enthousiasme pour le projet et de sa bonne volonté. Ensuite, investi de ces pouvoirs, il en use comme bon lui semble.
 
Il n’existe ni règles publiées et connues, ni instance de vérification de leur application : wikipedia fonctionne hors-droit et aime que ses responsables soient hors la loi, sans règles.
Livrés à l'arbitraire de leur volonté, comme c'est toujours ainsi en l'absence de règles (Hobbes, Spinoza, Montesquieu, Rousseau et bien d'autres encore l'ont très précisément expliqué dans leurs oeuvres majeures que sont le Léviathan, le Traité politique, l 'Esprit des Lois, le Contrat social etc...) les  divers chefs (on ne peut dire responsables : ils ne sont aucunement responsables, comme de même personne n'est responsable à wikipedia, ce qui fait l'originalité du système) règnent en maîtres absolus  au sein d'un système qui les absorbe, les utilise, et aussi les broie, quand ils  sont honnêtes et découvrent tous les travers du système et ce qu'il permet. 
Ce que montrent ces divers arbitrages, conflits, luttes et polémiques dont nous faisons état .
 
 
 
*
*            *
 
A wikipedia , étant donné l'absence de règles claires et cohérentes qui puissent être connues de tous et applicables à tous, c'est l'arbitraire qui règne manifestement dans le domaine de l'exercice des pouvoirs des administrateurs.
 
 
 
Cela a été dit prudemment,  des centaines et des centaines de fois déjà, par des utilisateurs protestant de l'incohérence et de l'arbitraire.  Il manque des règles qui définiraient les conditions d'exercice du pouvoir des administrateurs et des autres surveillants investis de pouvoirs spéciaux par le fait que ceux-ci disposent d'outils spéciaux pour suivre, surveiller, sanctionner, bloquer, interdire et forcer au départ, même, les utilisateurs dont les interventions leur déplaisent ou leur semblent en contradiction avec ce qu'ils pensent.
 
Bref, il existe vraiment deux statuts tout à fait distincts, celui de la base et celui du sommet.
 
Soit le statut de ceux qui, de fait, détiennent le pouvoir, absolu, illimité, hors de toute règle (ce dont ils n’ont peut-être même pas conscience eux-mêmes; ils vivent cela comme simple preuve de liberté et n’ont pas forcément conscience de la monstruosité de leur système).
 
Et dont ceux de la base ignorent tout.
 
Mais ceux qui décident, décident seuls, en dehors de toutes règles, et sans contrôle.
Et là est le problème.
 
N'étant soumis à aucune règle, ni loi, les administrateurs et autres types de chefs, de juges, et de policiers, sont les seuls qui disposent d’un pouvoir, sur les autres, de fait illimité, puisqu’ils peuvent décider qui a le droit d’écrire et quoi. Ce qui ne semble ni normal ni acceptable, du point de vue de la liberté de chacun et de l’équité, mais est pourtant impossible à contester : ceux qui ne sont pas d’accord s’en vont lorsqu’ils ont compris. Ce qui semble une aberration complète du point de vue d’un travail d’écriture.
Mais il faut l’éprouver pour comprendre.
 
Actuellement les administrateurs et autres surveillants et pourvoyeurs de sanctions (que je prétends être complètement arbitraires en l'absence de règles précises et préalablement publiées) agissent exactement comme bon leur semble.

Ce qui donne lieu à tous les excès et à toutes les aberrations comme on l'imagine facilement.
 
Il existe un « comité d’arbitrage » qui lui-même est souverain et n’agit pas dans le cadre de règles et codes préalablement définis. Tout se fait au feeling, tel que chacun le sent.
 
 
*
*     *
La lecture des comités d’arbitrage est éclairante et stupéfiante

 

 

: des fautes incontestées telles que mensonges, agressions, pressions exercées en groupe sur certains, harcèlement, mauvaise foi, tentatives de tricheries, censure, effacement systématique bien qu’arbitraire et non fondé des contributions d’un utilisateur donné lors qu’il y a désaccord sur l’interprétation à donner etc. etc. etc. et diffusion de versions de propagande, lorsqu’elles sont avérées, ne sont pas sanctionnés, pas même considérées comme des fautes, selon la tête du client. Ce qui est interdit dans la vie normale hors wikipedia et qui fait les conditions d’un travail de rédaction collectif, est admis à wikipedia qui fonctionne avec ses propres critères, complètement aberrants.
 
 
Par exemple , la citation d’ouvrages de référence ne fait pas référence.
 
Parce que 1) les wikipediens ne les ont pas lus 2) ces ouvrages contredisent la plupart du temps de nombreuses inepties écrites sur wikipedia que la dite pluralité  d’opinions considérée comme soi-disant « neutre » permettrait  de conserver quelle que soit leur fausseté 3) la propagande est admise au titre du relativisme et de la neutralité 4) les critères du travail intellectuel et d’enseignement ou de diffusion du savoir sont ignorés et méprisés.
A wikipedia rien ne marche selon les règles connues et admises. Tout est sens dessus dessous et le monde tourne à l'envers.
 
La lecture des comités d’arbitrage est un exercice d’abord totalement indigeste, l’occasion d’assister aux querelles les plus confuses, et de lire des argumentations sans fin qui sont totalement bizarres. La logique habituelle n'a plus droit de cité. Les règles les mieux admises ne sont plus valables. On est passé de l'autre côté du miroir à n'en aps douter.
De plus cette lecture est aussi surprenante que décourageante et dissuasive, car la logique et l’objectivité en sont complètement absentes. Inévitable cela dit, puisque, une fois encore, il n’existe pas de règles établies au préalable, qui puissent être valables pour tout le monde. Et parce que les critères des wikipédiens, subjectifs et variables, échappent à la logique ordinaire. Les fautes les plus avérées ne sont pas sanctionnées, ça se passe à la tête du client .
Un bel exemple

 

 

 : l’arbitrage entre administrateurs où divers coups bas et malhonnêtetés ne seront pas sanctionnés au final. D’où de nombreuses suites, à commencer par cette injustice qui revient, qui est à nouveau citée, et celui qui la cite envoyé dans les cordes. Puis des démissions en chaîne, jusqu’à celle d’un des plus anciens administrateurs qui semblait faire l’unanimité et qui n’a pas avalé le morceau. Pour voir : ici sa démission, ici les méandres de celle-ci, faisant suite à l'arbitrage (sic!) qui l'a mis aux prises avec la malhonnêteté de plusieurs administrateurs solidaires. visible ici , où l'on voit sa position. De ce supposé arbitrage invraisemblable s'ensuivront un certain nombre de départs et de démissions. par exemple voir ici
 
Un exemple de lecture indigeste et de débats tirés par les cheveux, à la logique difficile à suivre ici, pour ceux qui ont l’estomac solide. Où l’on voit tout de même ici comment peuvent se comporter des administrateurs lorsqu’ils jouent de la force, (voir ici). Pas très clair dans l’ensemble , ni très joli. Bien entendu, certains cherchent à imposer un rapport de force. Bien entendu, en l’absence de lois, c'est la force qui triomphe.
*
*    *
 
Nombreux sont ceux parmi les « utilisateurs » de wikipedia comme ils disent, (devrions-nous dire rédacteurs ?) nombreux donc sont ceux qui s'en plaignent régulièrement, mais en vain. Parmi ceux-ci, « Traroth ». C'est pourquoi il semble mis en accusation actuellement, comme empêcheur de tourner en rond.
 
Nombreux sont ceux qui se plaignent et se sont plaints de l’absence de règles entraînant un arbitraire inévitable. Mais rien ne change. Le problème est soulevé régulièrement. En vain. Et il s'avère qu'il est impossible de transformer le fonctionnement en édictant des règles sensées, claires et cohérentes. Les participants ayant tenté une réforme, se lassent et s'en vont. D'autres arrivent et l'histoire recommence à zéro. 
 
Cet arbitrage ici cité donne un échantillon des possibilités que wikipedia laisse à des interventions et comportements que n'importe qui jugerait inadmissibles dans n'importe quelle entreprise de travail en commun et de rédaction collective : un administrateur estime qu’un autre n’a pas le droit de lui rappeler un problème passé ? De son seul fait, il le bloque. Parce que l’autre lui a dit quelque chose qui lui a déplu. En l’occurrence il s’agit de ce que lors d’un arbitrage précédent, entre administrateurs (  s’accusant les uns les autres de malhonnêteté et d’arbitraire), l’administrateur qui est ici furieux (« Bradipus ») et qui bloque l’autre (« Traroth ») a été accusé par ce dernier d’avoir fait preuve d’une logique de « deux poids deux mesures » en refusant de sanctionner ces administrateurs manifestement fautifs.
 
« Traroth » proteste, il se fait alors bloquer par « Bradipus » , c'est à dire juste pour avoir protesté contre un certain arbitraire dû à l’absence de règles. Pour s’être exprimé, en somme. Tandis que le même « Bradipus » n’avait pas sanctionné des fautes avérées lors de ce qui tend à se faire passer pour un jugement …
 
On voit le niveau des échanges et conflits ! On voit aussi la place laissée à l’arbitraire de décisions intempestives (quelqu’un est bloqué pour avoir rappelé un fait passé !) et aux règlements de compte. Ambiance délétère !
*
*    *
 
Face à cela , la seule solution raisonnable, c'est à dire une codification logique des règles,  applicables à tous, est la seule chose qui ne se fait jamais et même ne se fait surtout pas,
en vertu de la nature même du système de wikipedia qui a été conçue et construite selon le principe qu’elle est hors-droit , au mépris de toute tradition . Vous comprenez : wikipedia est une entreprise inédite, disent-ils. Pourquoi s’embarrasserait-elle des expériences et traditions qui ont fait la liberté et lui ont apporté quelques garanties avec des règles instituées publiquement ?
 
Wikipedia se veut « à part », échappant à toute règle.
 
Ce qui, une fois encore interroge les principes fondateurs de wikipedia et son parti-pris de laisser faire et de laisser ainsi libre-cours à l'arbitraire de la volonté de chacun, qui est par définition changeante, plutôt qu'instituer des règles communes qui introduiraient un peu de cohérence et de transparence dans l'exercice du pouvoir des responsables. 
 
Mais cela semble être aux antipodes de l'esprit, des moeurs et des coutumes de wikipedia. 
 
Ce laisser-faire est en effet un des principes fondateurs de wikipedia. Et Wales son fondateur et patron déclare ces règles « non négociables » et intangibles.
 
Que penser d'une communauté où des règles plus ou moins sévères (sanctions comprises jusqu'à l'exclusion) s'appliquent au simple membre anonyme et dépourvu de pouvoir, alors qu'aucune règle ne vient encadrer ni  limiter  le pouvoir de ceux qui en sont investis ? Comment appelle-t-on ce genre de communauté si ce n’est un régime de tyrannie ? 
 
Voir encore les bons auteurs, tels que ceux  pré-cités, Hobbes, Spinoza, Montesquieu, Rousseau , que ne contrediraient pas même les plus anciens de Platon à Aristote, non plus que de St Augustin à St Thomas, ni ceux plus près de nous encore, de Tocqueville à Rawls ou Habermas, évidemment . 
 
« Il n'est point de liberté sans lois, ni où quelqu’un est au-dessus des lois » dit la formule célèbre de Rousseau.  Et encore « un peuple libre obéit aux Lois, mais il n’obéit qu’aux Lois » (Lettres de la Montagne) soit les formules qui se trouvent au principe de notre Etat moderne et républicain, principes fondateurs de la liberté. Car obéir aux lois c'est ne pas obéir aux hommes, c'est à dire ne pas dépendre de leur volonté. Contre la tyrannie en un mot. De même Montesquieu dans « De l’Esprit des Lois » : « pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir » : principe de limitation du pouvoir, par la distinction et séparation des pouvoirs. Ces formules qui résument l’essentiel des principes qui fondent un Etat de droit et une démocratie fondée sur la loi, sont la base de toute l’organisation politique de notre société et de toute organisation politique créatrice de liberté.
 
Ces principes énoncent les conditions premières de la liberté sans la quelle il est simplement absurde de prétendre entreprendre un travail de rédaction quelconque d’un article supposé élaboré collectivement.
 
Sinon c'est la dictature de l’arbitraire, c'est à dire de la volonté des individus, qui est par définition changeante. Tout citoyen sait cela, car il n’est citoyen qu’à condition que soit respecté ce principe premier qui fait la liberté, a minima : la nécessité de lois, les mêmes pour tous. 
 
Sauf à wikipedia qui ignore tout de ces principes.
*
*    *
 
Wikipedia dont je prétends en conséquence qu’elle fonctionne selon l’arbitraire caractéristique de la tyrannie.

 

 

Comme une communauté qui exige la soumission de ses participants, pour laisser tout pouvoir aux chefs qui sont à la fois surveillants et juges, dotés d’un pouvoir exécutif et du pouvoir de sanctionner et de punir. Surveiller et punir, tout à la fois. Et ceci accompagné d’un manque de respect pour les vertus intellectuelles aussi bien que pour les règles de l’exercice de l’activité correspondante.
 
Wikipedia a mis en place un système pervers et une machinerie de propagande. C'est inscrit dans ses principes, posés comme intangibles.
 
C'est pourquoi wikipedia est irréformable.
 
Les chefs, surveillants, décideurs, juges et policiers, sont anonymes, comme tous les autres participants. Ils sont élus, certes, mais en tant qu’anonymes, sans règles non plus pour organiser ces élections. Aucun quorum n’est exigé par exemple. Les chefs (je dis bien chefs et non responsables, car ils ne sont responsables ni devant des lois absentes, ni devant la communauté ou ce qui la représenterait, à la quelle ils ne doivent rien.   Ils sont élus sans avoir à se présenter ni jamais faire mention de leurs qualités et compétences. Une fois pour toutes wikipedia a aboli ces notions.
On vote en effet pour élire des gens qu’on ne connaît pas, dont on ne connaît rien, à qui en retour du pouvoir qui leur est conféré, aucune responsabilité n’est demandée : ils n’ont ni mandat, ni a fortiori à rendre de comptes à personne. Ils ne connaissent pas de règles qui cadreraient leur activité et assureraient les conditions de l’exercice de leur pouvoir. Ils n’ont jamais à rendre compte de quoi que ce soit à personne : ils sont libres de faire ce qu’ils veulent. Libres de la liberté naturelle qu’est la force -qui est tout le contraire d’une liberté véritable c'est à dire qu'ils ne sont en rien responsables devant la communauté qui leur a conféré ce pouvoir. Ce ne sont pas des lois ou règles qu’ils ont à appliquer, mais seulement par leur fonction une liberté leur est accordée de juger seuls comme ils l’entendent et de décider des libertés à accorder ou refuser aux autres.

Alors bien entendu qu’à ces conditions tous les abus sont possibles. Et bien entendu encore que toutes les décisions sont aléatoires et arbitraires dans une telle absence de cadre réglé. Les principes mêmes du fonctionnement suffisent à le comprendre. Puisque wikipedia repose sur le présupposé, complètement erroné, de la bonne volonté généralisée et spontanée, les administrateurs et autres chargés de pouvoirs spéciaux n’ont qu’à exciper de leur bonne volonté pour se faire élire et de leur enthousiasme pour le projet. Ce qui offre le minimum de garanties, on en conviendra facilement.
 
*
*    *
 
 
Vous trouvez que j’exagère peut-être ? Comment expliquer alors que puissent être exclues deux artistes, qui intervenaient sur wikipedia sous leur vrai nom, leur nom propre, et ceci pour avoir cité Barthes dans plusieurs articles (citations faites à partir des œuvres complètes de Barthes dont les références étaient données avec les pages) parce qu’elles ont écrit à partir du même WIFI donc sous le même n° d’IP ?
[voir ici même l’article « Barthes censuré sur wikipedia »]
 
Cela montre que la transparence totale est exigée des participants pour les chefs surveillants, en ce sens que, tout à la fois, on a le droit d’écrire sous pseudonyme, mais un seul, et de n’utiliser qu’un seul et même n° d’IP, sinon on est accusé de tricherie (sic). Et pourquoi cela ? Pour que les surveillants et autres administrateurs, puissent, malgré l’anonymat qui est la règle, « suivre » chacun et surveiller ce qu’il écrit, le cas échéant, et le sanctionner selon que cela est jugé utile yeux d’un chef et utile à ses intérêts. Et même l’exclure si le contradicteur ne se soumet pas à la volonté du chef. Ainsi on considère que Barthes écrivant sur les chiens , cela n’a aucun intérêt dans un article sur les chiens ? La référence est donc rayée, et la citation  supprimée, comme s’il s’agissait d’une vulgaire pub pour une lessive. On s’aperçoit qu’il y a d’autres citations de Barthes dans d’autres articles ? Bloquées les personnes responsables des citations, comme si elles introduisaient systématiquement des liens vers des sites sulfureux (qui eux en revanche sont admis : voir le cas du Réseau Voltaire). En plus elles sont deux à écrire ? Crime inexcusable. Elles sont exclues à vie et interdites d’écriture sur wikipedia, comme si elles étaient deux à profiter du logiciel de Microsoft sans le payer deux fois !
 
Voilà comment ça marche .
 
Autrement dit, ce ne sont pas les idées qui comptent ni ce qui est écrit sur wikipedia qui est surveillé c'est à dire dont l’exactitude est contrôlée, mais ce sont les personnes elles-mêmes qui sont surveillées
les personnes sont contrôlées, mais pas les idées. Voilà l'étrange paradoxe.  Et ce sont encore les personnes dont les administrateurs et autres personnages investis de pouvoir décident de la liberté qui leur sera laissée, c'est à dire si tel ou tel a ou non le droit d’être présent sur la wiki-rédaction et participer aux articles et donc de ce qu’elles ont ou non le droit d’écrire. Ce qui aboutit à l’arbitraire le plus extrême, comme nous l’avons montré dans bien des articles précédents, car ainsi les chefs s’arrogent de fait un rôle d’experts sur le contenu, en réduisant certains participants au silence, et laissant libre cours aux autres. Pas aux idées, aux personnes. Le contre-sens est complet.
 
Par exemple encore, on n’aura pas le droit de dire que Dieudonné est antisémite et a des sympathies frontistes, si quelques uns parmi les chefs l’ont décidé craignant que cela fasse du tort à Dieudonné (voir sur ce sujet la police exercée par le-dit « Bradipus », toujours le même, sur l’article de wikipedia correspondant ) . Pas plus qu’il ne faudra mentionner que les tractations de Dieudonné avec le Hezbollah et autres islamistes ou antisionistes, s’organisent via des intermédiaires du Front National, via Alain Soral et via également un fanatique de l’antiaméricanisme qu’est Thierry Meyssan, transfuge de l’extrême-gauche, aujourd’hui largement déconsidéré pour son imagination débordante expliquant l’histoire en recourant toujours à l’explication par le complot (juif de préférence, et également américain, ce qui semble être pour lui synonyme).
L’implication de certaines forces d’extrême-droite aux côtés de certains réseaux qui se prétendent anti-racistes, doit également être tue, si les chefs aux pouvoirs spéciaux pensent ainsi. Et ils pensent ainsi. Ils protègent Dieudonné, les courants fascistes, les courants antisémites, les courants islamistes. Telle est l’idée de neutralité mise en pratique.
 
Par exemple encore il ne sera pas non plus admis de dire que les « pseudo-sciences » ne sont pas des sciences, qu’elles ne relèvent que de la magie et du merveilleux, voire sont des escroqueries quand par exemple il s’agit de recettes de charlatans qui sont proposées en remplacement de la médecine. Non plus ne sera autorisé de rappeler (ce qui est pourtant archi-connu là aussi, comme ce qui précède) que Galilée a été persécuté par l’Eglise à l’époque de l’Inquisition, ni ce que fut cette Inquisition, ni de mentionner les livres qui ont écrit cette histoire. Parce que wikipedia construit le véritable roman d’une interprétation wikipédienne tout à fait inédite et fantastique, de l’Inquisition. Si les chefs divers ont décidé d’interdire aux rédacteurs d’écrire certaines choses, elles ne pourront être écrites et les erreurs ne pourront être rectifiées, non plus que la propagande supprimée. Et malheureusement ils l’ont décidé, ainsi que bien d’autres aberrations encore. Celles-ci se comptent par milliers.
 
Car il est interdit, de fait, de se référer aux ouvrages de référence : non seulement parce que les wikipédiens ne les connaissent pas, ce qui les gêne on imagine, mais parce que cela restreint cette merveilleuse pluralité d’opinions censée assurer la « neutralité » et cela empêcherait enfin et surtout les lignes d’interprétations déformantes et de propagande sur bien des sujets. Depuis le révisionnisme de l’histoire jusqu’au récit fantaisiste de tous les sujets y compris les sciences, et quand bien même ont-ils déjà été conçus et théorisés par les diverses sciences dont on se moque bien à wikipedia. Là ceux qui ont le pouvoir s’arrogent la liberté de décider de la vérité. Ils s’enivrent de la fantastique liberté qu’ils s’accordent à eux-mêmes de recommencer comme ils veulent le récit de tous les savoirs. 
*
*    *
 
En somme, anonymat oui, mais un seul pseudonyme est admis –ou exigé sans que la raison en soit donnée- ainsi que l’exigence (non formulée, bien entendu) de n’émettre que d’un seul poste, du même ordinateur, pour la traçabilité des personnes sous contrôle. Les surveillants se fichent éperdument de la vérité, donc de la fausseté potentielle de ce est écrit, et souvent travaillent même à mettre au point des versions orientées et tendancieuses de nombre d’articles. Mais ils veulent pouvoir contrôler les personnes, pour les barrer, si nécessaire, lorsque par exemple ces personnes prétendent opposer une pensée et une exactitude, aux théories illuminées qu'expose wikipedia. Ils veulent pouvoir les interdire lorsqu'ils l'estiment. Et les réduire au silence le cas échéant, lorsque par exemple certaines personnes prétendent rectifier les articles avec les erreurs que pourtant les chefs tiennent à maintenir et auxquelles tient wikipedia pour des raisons idéologiques diverses -c'est à dire essentiellement politiques ou religieuses.
On attend maintenant le lobby des créationnistes, après que celui des négationnistes et des islamistes a bien pris pied. Afin de censurer leurs écrits s’ils déplaisent, les chefs veillent, et ont le pouvoir de décider du sort des personnes
.
Voir les nombreux exemples cités sur le blog.
En somme : aux participants-rédacteurs, aucune liberté de penser par soi-même n'est accordée, aucun écart (à des règles non-écrites) n'est accepté.

Face à celà les administrateurs se réservent le privilège de suivre chacun dont la personnalité tranche avec l'attitude de soumission complète exigée à wikipedia. L'administrateur peut s'il le veut, car il est armé pour cela de ressources techniques grâce à ses outils spéciaux, décider du sort des autres collaborateurs
 
Alithia
 
 
 
Repost 0
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 14:27
dans la catégorie  « les administrateurs » : rappel de quelques articles classés également dans la catégorie  malhonnêtetés          
 
 
 - et réédition de  la page "surveillance des administrateurs" : à remplir et compléter au fur et à mesure-
 
photo N Despres l'Internaute
*
*    *
Pour l'instant nous avons les articles du blog qui relèvent un certain nombre de malhonnêtetés, et le régime spéciauxw que s'octroient les administrateurs, compte tenu des outils spéciaux dont ils disposent et dont ils profitent, pour blacages arbitraires, pour controuner les règles et pour en inventer de nouvelles au gré de leurs besoins ; ainsi que d'autres articles relevant et analysant les pratiques liouches des administrateurs , ou les contradictions entre administrateurs lors de controverses, qui ne sont jamais tranchées en vertu de la vérité, mais qui, en vertu de la pratique de la "neutralité" de wikipedia donne toujours la prime aux versions les plus fausses et les plus tendancieuses des sujets relatés :
* abus d'administrateurs de wikipedia et absurdités : l'interprétation des votes au gré des décisions arbitraires d'administrateurs ; abus de pouvoir
* comment s'écrit wikipedia : les tricheries : tricheries de certains administrateurs dénoncées, avec leurs méthodes
* propagande sur wikipedia : les preuves que le Réseau Voltaire infiltre wikipedia : les administrateurs couvrent l'infiltration de wikipedia par le Réseau Voltaire
* Islam et antisémitisme selon wikipedia : un administrateur exclut la notion d'antisémitisme en islam et fait rayer la notion (par vote !)

 

 

Repost 0
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 14:32
         neutralité fictive                -Les méthodes des administrateurs , encore
 
photo J. Hiquet l'Internaute
Une page personnelle d’un utilisateur qui, sous le pseudo de « Weaky libre » se permet de réfléchir et poser des questions concernant le fonctionnement de wikipedia et ses administrateurs. Elle est vite effacée : blanchie après avoir été qualifiée d’  « essai personnel » par un administrateur .
 
Traduction pour ceux qui ne parlent pas le wikipedien : un « essai personnel » est considéré comme un essai de réflexion, de quelqu’un qui se permettrait une esquisse de pensée, ce qui est totalement interdit sur wikipedia . Comme le montre la réaction immédiate de l’administrateur (flic agent de la Censure) Gribeco qui surveille que personne ne pense par soi-même.
 
De même est aussitôt effacé un lien que contenait le texte de Weaky libre  et qui renvoyait à un exemple , apparemment significatif d’après cet utilisateur [voir ici ]
 
 
Utilisateur:Weaky libre/Administrateurs wikipédia
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
[Utilisateur:Weaky libre [weaky libre : pseudo créé par l'administrateur Gribeco pour modifier la page de l'utilisateur nommée initialement "administrateurs de wikipedia" . Modification et effacement : ce qui est en principe interdit,. Gribeco intrvient pour la bloquer de sorte que l'utilisateur ne puisse plus intervenir dessus]
Ceci est une version archivée de cette page en date du 17 mars 2007 à 20:17 et modifiée en dernier par Gribeco (Discuter | Contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.]
* Le projet du Wikipedia est une initiative collective qui a pour but de rassembler un maximum de connaissances en faisant contribuer un maximum d'internautes. L'esprit confirmé d'ouverture des débuts a peu à peu été érodé par ceux que les Wikipédiens appellent un peu exagérément "du vandalisme". En effet, le fonctionnement des contributions permet aux indigents de faire n'importe quoi sur une page, gachant l'espace de quelques minutes le travail collectif des contributeurs. Pour pallier ces faiblesses, il a été mis au point un système d'administration qui repose sur la volonté d'un certain nombre d'utilisateurs "modèle" et élus à traquer les mauvais plaisantins.
* Les outils mis à disposition des administrateurs vont du simple vote de suppression au blocage définitif de l'utilisateur, en passant par le semi-blocage. Mais comme chacun peut le comprendre, plus les pouvoirs sont grands, plus les devoirs et responsabilités sont élevées. Et c'est là où le bas blesse. En effet, si une majorité d'administrateurs (-trices) sont tout-à-fait à même d'exercer leur fonction, il n'en demeure pas moins que beaucoup d'autres sont inaptes - voire indignes - de posséder ce titre.
* Aux Etats-Unis, pays fondateur, les journalistes du web ont constaté qu'une grande quantité de blocage d'utilisateurs avaient pour origine le désaccord d'un ou plusieurs administrateurs avec le point de vue d'un utilisateur sur un article, peu importe la qualité et la véracité de la contribution. Ils ont du coup inventé le terme "wiki-reality" pour expliquer cette vision particulière du savoir. Les administrateurs du Wikipedia parlent volontiers de "neutralité", un des principes fondateurs du Wikipedia. Mais on notera que la wikipedia en anglais a dû introduire la notion d’historiens fiables sur les articles d'Histoire pour les distinguer de ceux qui ne le sont pas. Ce qui équivaut à une critique des régles de neutralité de wikipedia puisque ces historiens fiables ont "davantage raison" que ceux qui ne le sont pas.
* Autre problème : qui contrôle les administrateurs ? Voici un exemple du problème de communautarisme des administrateurs. Une fois qu'un utilisateur est admis au sein des administrateurs, il devient une oie blanche et on remet rarement sa parole en cause. Or cet incident : [1] [N.B. d’Alithia lien effacé ] montre à quel point ce système est pétri de faiblesse.
* Aussi, comment définir un administrateur Wikipedia ? Par son rôle présupposé de contrôleur neutre ? Par son action de défenseur de la Wiki-reality ?
Ebauche à compléter, merci.
 
N.B. le lien auquel renvoie la note qui mentionne « un incident », est effacé, comme vous pouvez le constater si vous cliquez dessus
 
 
Alithia
Repost 0
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 00:08

malhonnêtetés           - j'ouvre ici une page "surveillance des administrateurs" : à remplir au fur et à mesure . Tout signalement sera étudié.

 

photo N Despres l'Internaute

pour l'instant nous avons les articles du blog qui relèvent un certain nombre de malhonnêtetés, et le régime spéciauxw que s'octroient les administrateurs, compte tenu des outils spéciaux dont ils disposent et dont ils profitent, pour blacages arbitraires, pour controuner les règles et pour en inventer de nouvelles au gré de leurs besoins ; ainsi que d'autres articles relevant et analysant les pratiques liouches des administrateurs , ou les contradictions entre administrateurs lors de controverses, qui ne sont jamais tranchées en vertu de la vérité, mais qui, en vertu de la pratique de la "neutralité" de wikipedia donne toujours la prime aux versions les plus fausses et les plus tendancieuses des sujets relatés :

* abus d'administrateurs de wikipedia et absurdités : l'interprétation des votes au gré des décisions arbitraires d'administrateurs ; abus de pouvoir

* Copie et Copillage à wikipedia

* copie et copillage par wikipedia 2-

* malhonnêtetés de wikipedia

* comment s'écrit wikipedia : les tricheries : tricheries de certains administrateurs dénoncées, avec leurs méthodes

* critères aberrants & folie de wikipedia

* propagande sur wikipedia : les preuves que le Réseau Voltaire infiltre wikipedia : les administrateurs couvrent l'infiltration de wikipedia par le Réseau Voltaire

* Islam et antisémitisme selon wikipedia : un administrateur exclut la notion d'antisémitisme en islam et fait rayer la notion (par vote !)

* article sur la charia et de quelques administrateurs louches

Repost 0