Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 23:22
Wikipédia ne cherche pas à présenter "la vérité", ce qui pose le problème des sources citées pour écrire les articles d'histoire  - propagande     
 
 
 
 
 
 
 
Wikipedia ne cherche pas la vérité, ça fait partie de ses principes . Cela est constamment rappelé,  Voir par exemple
 
 
Les administrateurs
 
 
Les administrateurs ont des pouvoirs spécifiques qui permettent de peser sur l’orientation des articles mais qui consistent uniquement en pouvoirs de police vis à vis des personnes : menaces de sanctions aux utilisateurs et prises de sanctions, (blocages qui interdisent d’écrire), et ne consistent pas en des pouvoirs de vérification des idées ou exigences de rigueur et exactitude sur le plan des idées qu'ils rappeleraient aux participants.
 
 
Le paradoxe est qu’ils n’ont de pouvoir que sur les personnes, et ne s’occupent pas des idées. Ce sont des pouvoirs de sanctionner ceux qui ne respectent pas l'harmonie supposée régner sur wikipedia ou ceux qui ne marchent pas dans les pas de tout le monde. Les administrateurs peuvent forcer les uns à se taire ou à accepter des écrits inacceptables parce que faux, si ces participants sont minoritaires, car ils troublent l'ordre général , quand bien même tentent-ils de rétablir une vérité malmenée : c'est en ce sens que les administrateurs peuvent peser sur le contenu des articles . Mais leurs pouvoirs ne consistent qu'à  faire respecter les règles, de wikipedia, (règle de consensus et "neutralité" vérifier que soient citées des sources) mais non juger de la vérité et de la pertinence de ce qui s'écrit.
 
Pouvoir de police mais non pouvoir et responsabilité intellectuels. Wikipedia s'est constituée sur cette base (aberrante aux yeux de tous les observateurs impartiaux)
 
Ils n’interviennent pas sur le contenu des articles, n’ont aucune responsabilité. Ainsi personne n’a de responsabilité sur ce qui s’écrit. Il ne leur est donc pas demandé de compétence particulière. Comme pour tout un chacun.
 
Le problème réside déjà, pour chaque participant, dans la distorsion entre absence de compétence et pouvoir d’écrire reconnu à tous.
 
Mais pour les administrateurs et autres superviseurs et surveillants la distorsion est encore plus grande : entre leur absence de compétence et leur pouvoir de gestion, puisqu’ils interviennent sur des sujets dont ils ignorent tout, pour faire la police.
Paradoxe d'un pouvoir  exercé dans le cadre d'une absence de compétence sur l'objet en jeu.
 
 
 
 
Que faire face aux tendances à réviser  l'histoire ?
 
 
 
Le paradoxe est bien résumé sur le bulletin des administrateurs dans cet échange à propos de l’article Guernica où s’exprime ouvertement un point de vue révisionniste de l’histoire. Il s’agit de savoir si l’on doit ou non accorder à une thèse révisionniste l’importance qui lui est accordée dans l’article éponyme et qui occupe là, de plus, la majorité de l’article.
 
 
Le paradoxe est résumé par quelqu’un qui fait remarquer que les interventions des administrateurs, sur des critères seulement formels, -qui consistent à protéger toutes les sources citées et ne prennent pas en compte le contenu des articles-, risquent de protéger des points de vue qui n’ont pas à être protégés :
« je passe mettre en garde les admins : savoir si un point de vue mérite ou non d'être évoqué c'est une question qui nécessite soit une compétence préalable sur le sujet de l'article soit des recherches assez sérieuses, et les admins dans leur rôle de balayeur ne peuvent se permettre d'avoir un avis sur la question pour un point de vue donné dans un article donné (sauf s'ils sont compétents sur la question, mais alors ils interviendront en tant que contributeur et non en tant qu'admin). J'ai toujours de grandes craintes de voir les décisions éditoriales prises de façon purement formelle bénéficier aux opinions ultra-marginales et surtout scientifiquement ineptes ; d'une façon générale c'est ce que j'ai l'impression de constater trop souvent." Touriste 17 janvier 2007 à 08:57 (CET)
 
 
La chose est claire : les administrateurs  sont parfaitement incompétents sur les sujets où ils interviennent en tant qu'administrateurs et cela est admis comme une règle de base  de wikipedia.
 
 
Cependant la question est tout à fait sérieuse : peut-on se contenter de cette autorité qui n'agit que sur des critères formels, sans égard au contenu des articles, alors que des tentatives de révisionnisme et de propagande existent bel et bien, déjà constatées ?
 
Comme fait remarquer « Touriste » les administrateurs n’ont pas de compétences sur les articles sur lesquels ils interviennent ils « ne peuvent se permettre, dit-il,  d'avoir un avis sur la question pour un point de vue donné dans un article donné (sauf s'ils sont compétents sur la question…). »
 
 
Et le résultat c'est que les points de vue marginaux, non-scientifiques, extrêmistes, bénéficient du fait que personne n’est en position de juger de la validité des points de vue cités. La propagande, à ces conditions, peut être libre.
 
 
« J'ai toujours de grandes craintes de voir les décisions éditoriales prises de façon purement formelle bénéficier aux opinions ultra-marginales et surtout scientifiquement ineptes ; d'une façon générale c'est ce que j'ai l'impression de constater trop souvent. » dit-il.
 
Nous aussi, nous avons de grandes craintes. Nous aussi, nous avons constaté.
 
Le problème donne alors lieu à un échange très intéressant sur le statut des sources  si on lit la suite.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Toujours sur le même bulletin, la suite est fort intéressante. Un administrateur (GL) fait remarquer le problème  de la citation des « sources » telles qu'entendues à wikipedia : à savoir  qu'on ne peut les contester lorsqu’elles existent, y compris dans le cas de versions révisionnistes de l’histoire puisque la règle dit que tout écrit existant est accepté (même sur internet donc). Le problème est cependant de savoir si on doit les citer, car c'est leur donner de l’importance, ce qui revient à les légitimer :
« Je ne pense pas que la réalité des allégations soit contestée, ce qui pose problème c'est de les légitimer en leur donnant une telle place dans cet article là. GL 17 janvier 2007 à 10:46 (CET) »
 
  
Remarque difficilement contestable : c'est le b.a.ba, pour écrire l’histoire. Admettre toutes les sources sans aucune discrimination ni examen critique, c'est légitimer les plus contestables, et c'est donc aussi refuser de penser pour décider du sens à donner aux événements de l'histoire.  
 
 
Pourtant voilà qu’interviennent deux individus qui viennent contester cette remarque de bon sens, et s’opposent explicitement à l’idée, pourtant retenue sur la wikipedia en anglais, de la nécessaire distinction entre les sources. La wikipedia en anglais a en effet dû introduire la notion d’historiens fiables pour les distinguer de ceux qui ne le sont pas. Ces deux-là, Ceedjee et Markov récusent la notion d’une distinction entre les sources permettant de n’admettre que les sources qui peuvent être considérées comme fiables parce qu’émanant d’historiens fiables. (voir suite de l’échange mentionné sur le bulletin des administrateurs )
 
On notera que la wikipedia en anglais a en effet dû introduire la notion d’historiens fiables pour les distinguer de ceux qui ne le sont pas. Ce qui équivaut à une critique des régles de neutralité de wikipedia.
 
Or ces deux défenseurs de la non discrimation des sources, Ceedjee et Markov sont sur wikipedia  les grands spécialistes de l’antisionisme et écrivent les articles de façon à ce qu'ils attribuent l'antisionisme principalement aux Juifs ; ceci à partir de travaux d’un seul historien -ou pseudo-historien faudrait-il dire de l'avis général de la profession- + que marginal et suspect de n’être ni très sérieux ni fiable justement, et en tout cas de parti-pris marginal. A savoir Yakov Rabkin, admiré principalement par Dieudonné qui l’encense et par d’autres extrêmistes tels ceux du site d’extrême-droite de tendance nazie VoxNR. Yakov Rabkin que du reste Ceedjee avoue ne pas avoir lu (sic) ce qui ne l’empêche pas d’en défendre la pertinence.
 
On a les soutiens qu'on mérite. Mais cela est + qu'un indice du manque de fiabilité de Rabkin.
 
Voir les longues confrontations sur l’article antisionisme et sur sa page de discussion où Markov et Ceedjee soutiennent la validité de ce "brûlot antisioniste" pour donner son orientation générale à l’article antisionisme qui explique ainsi que l’antisionisme est d’abord et principalement le fait des Juifs, (donnant lieu à un long exposé pour appuyer la thèse) tandis que l’antisionisme arabe et musulman est si anecdotique et marginal, il faut croire, que seules quelques lignes lui sont consacrées. Voir ici avec les discussions auxquelles ce point a donné lieu. 
 
 
Or qui est Yacob Rabkin ? Pour le situer ainsi que son ouvrage, un (petit) extrait d’une article qui présente de manière très précise ce brûlot antisioniste, tel qu'il le juge  :
 
 
 
 
«   Une histoire de cette opposition théologique à la création de l'État moderne d'Israël n'aurait certes pas été sans intérêt, si elle n'était pas aussi tendancieuse que l'ouvrage de Rabkin. Car loin d'être un travail d'historien, il s'agit bel et bien d'un pamphlet politico-religieux antisioniste (la recommandation de Noam Chomsky au dos du livre le garantissait presque) dans lequel l'auteur attribue à certaines sectes des mouvements haredi et hassidiques le monopole de la tradition juive et obscurcit la longue tradition du nationalisme juif et du sionisme religieux véhiculée par des groupes religieux tout aussi attachés à la tradition juive que prétendent l'être les Satmar ou Netouré Karta.
Contrairement à Yeshayahu Leibowitz qui a su défier le sionisme sur un terrain philosophique, Rabkin se rabat sur un judaïsme suranné, obscurantiste et marginal dans la vaine entreprise de déjudaïser le mouvement d'émancipation nationale que le sionisme continue de représenter, tant en Israël que dans la diaspora. Reste que « Au nom de la Torah » deviendra certainement une bible de la propagande palestinienne. »
 
Mais au fait, qui défend et fait l’éloge de Rabkin ? Uniquement l'extrême-droite radicale aux sympathies nazies et d'autres extrêmistes pro-palestiniens assez louches tels Dieudonné et ses amis.  Soit pour les 1°  VoxNR le site nazi (qui édite des articles à la gloire de Hitler, Goebbels etc.)  et Dieudonné et le site « les Ogres »., pour les seconds. 
Mais on trouve encore Rabkin dans l’article antisémitisme où l' on apprend que ce sont les Juifs eux-mêmes qui sont l’origine et la cause de l’antisémitisme (sic!), soit aujourd’hui les Israëliens. Preuve à l’appui la thèse de Yacov Rabkin  encore, introduite par Markov dans l'article (c'est toujours le même Markov qui a introduit cet "historien" sur wikipedia, après l'avoir découvert sur VoxNR le site nazi qui adopte une ligne pro-palestinienne radicale et violemment antisémite).
 
Et pour compléter le tableau c'est le même Ceedjee qui n’admet pas la notion de sources fiables, qui dénie pourtant la validité de certaines sources. Dans la discussion de l’article antisionisme Ceedjee dénie la validité de sources parce qu'elles sont sraëliennes :  [soit deux sources d’observations des media arabes et palestiniens qui ont pour seul travail de CITER des articles traduits de la presse arabe : pas fiable selon Ceedjee ; le même Ceedjee qui par ailleurs n’admet pas de distinguer entre historiens/sources qui peuvent être considérés comme fiables ou non mais qui par ailleurs n’admet pas un historien comme fiable, parce qu’il est juif et a travaillé sur la Shoah : « Nb: www.memri.org et www.pmw.org. il ne repondent pas aux critères... Ceedjee contact 12 décembre 2006 à 10:57 (CET) ; (voir ici et ici )
 
Mais Ceedjee qui refuse les sources israëliennes, (celles qui, une fois encore ne font que TRADUIRE la presse arabe) ou certainsq historiens parce que juifs, dans le même temps admet pourtant que soit introduit par  Markov comme référence centrale pour un article nommé antisionisme, un esprit aussi partisan que Rabkin dont les thèses étranges et radicales expliquent qu'il ne soit pas du tout reconnu par les historiens, mais qu'il ne soit soutenu que par l’extrêmiste antisémite dit « de gauche », de type Dieudonné et l’extrême-droite la + radicale du site VoxNR .
 
 
Cela dit Ceedjee admet certains historiens israëliens, à condition seulement qu'ils soient marginaux, d’extrême-gauche et antisionistes soit Ilan Pappé et Benny Morris [voir ici l'article : "comment on écrit l'histoire sur wikipedia"] associés à d'autres militants antisionistes tel Gresh et Vidal du Monde diplomatique. Tout cela décidément manque de critères quelque peu respectables.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
En résumé et en conclusion
 
Wikipedia est connu pour le manque de fiabilité particulier de ses articles d'histoire.
 
Quand, sur le bulletin des administrateurs, certains s'inquiètent que les règles de ce qu'on appelle "neutralité" sur wikipedia (qui permettent de citer toutes les sources sans discrimination selon leur valeur reconnue) puissent avoir pour effet  l'impossibilité d'empêcher la rédaction d'articles révisionnistes, deux participants, particulièrement actifs sur le thème de l'antisionisme,  Ceedjee et Markov, se précipitent pour défendre la possibilité de citer toutes les sources et plaident en faveur d'une non discrimination entre les sources et les historiens . Ce qu'ils pratiquent toutefois, uniquement pour leur propre compte et le point de vue de l'antisionisme, car ils ne se gênent pas pour contester les sources  contraires, lorsque celles-ci leur sont opposées. Voir encore sur l'article antisionisme, par exemple (un parmi tant d'autres) par exemple ceci
 
 
 
 
Voir le traitement différent accordé à des sources différentes que Ceedjee accepte et refuse comme mentionné ici et sur l'autre article du blog  ""comment on écrit l'histoire sur wikipedia"].
 
 
Alithia 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Janice 07/02/2007 22:17

Les sources de wikipedia, justement, sont arbitraires : leur tri , leur sélection n'est pas neutre car ils mettent sur le même plan des sites militants et des sources qu'on pourrait considérer comme des sources d'études. Ils font une macédoine, et il en ressort un article plus ou moins bancale, et souvent très orienté, selon la ou les personnes qui l'ont écrit ou ... qui ont  réussi à imposer leur point de vue.

oui 06/02/2007 16:54

Vous faites bien de rappeler le supposé critère de pertinence.
Mais pertinence, renvoie , pour les gens normaux, c'est à dire hors wikipedia à une notion de vérité, Que peut-on entendre par pertinence ? Soit  il s'agirait d'une  notion claire, d'une théorie éprouvée, d'analyses et de travaux reconnus pour leur intérêt etc.  et d' citer les  textes de référence, considérés comme eprtinents car faisant référence dans leur domaine. Ce qui suppose de reconnaître les critères universitaires, de la science et de la recherche.
Mais aussi longtemps que c'est la "communauté wikipedienne" qui s'arroge le droit de décider, par consensus , (un consensus maison) de ce qui est pertinent, en se substituant à la communauté scientifique, ce rappel à la pertinence des sources ne sert à rien. Parce que les wikipediens montrent que ce qu'ils trouvent pertinent, la communauté savante ne le trouve pas pertinent, dans  un certain nombre de cas.
 

Zeb 23/01/2007 15:05

Bonjour,Sur le fond, c\\\'est-à-dire la pratique réelle que l\\\'on peut constater sur Wikipédia, je crois que l\\\'on ne peut qu\\\'être d\\\'accord avec vous si l\\\'on procède à des observations. Je voudrais toutefois souligner que si les principes de Wikipédia, qui portent aussi  sur la pertinence et la qualité des sources, étaient mieux connus et respectés,  les problèmes que l\\\'on voit tous les jours, et dont vous analysez quelques uns, seraient peut-être moins nombreux. Or, je constate une ignorance, volontaire ou non, des pages de Wikipédia qui spécifient des limites au principe de neutralité, c\\\'est-à-dire que beaucoup de wikipédiens croient que cette neutralité est la règle ultime du contenu de Wikipédia, et il en découle ce que vous dénoncez à juste titre. Les choses seraient moins catastrophiques si l\\\'on n\\\'avait pas a priori refusé, contre certains principes de Wikipédia comme je viens de le dire, certains des critères de publication (par exemple des revues scientifiques)  généralement mis en oeuvre pour exclure du mieux possible les thèses délirantes et minoritaires car scientifiquement inconsistantes. Même alors, il resterait que le principe de neutralité engendrerait encore des problèmes, comme ceux qui existent actuellement. Mais il me semblait important de noter le décalage manifeste qui existe entre ce que disent les principes de Wikipédia (quoique toujours problématiques du fait de la neutralité) et ce que croient pouvoir en conserver les wikipédiens qui n\\\'admettent que la neutralité.

Jeanot lapin 23/01/2007 12:51

Oui très intéressant cet échange concernant les sources. On voit bien la mauvaise foi des gens qui rédigent les articles en imposant leur point de vue et  des orientations partisanes. Quant à ce Yacov Rabkin pour compléter qui le soutient : le site oumma.com dont on connaît les orientations pro-islamistes discrètes, à la façon de Tariq Ramadan, et  le très gauchiste et très engagé auprès des palestiniens -et tout à fait antisioniste- EuroPalestine.
 (dois-je donner le lien ? je n'ai pas vraiment l'impression que ce site cherche autre chose chez Rabkin qu'un pamphlet antisioniste de plus qui n'a rien d'historique et n'est pas crédible  parce que pas l'oeuvre d'un historien mais plutôt du militant d'une cause  http://oumma.com/spip.php?article1102)
Ce livre de Rabkin n'est pas tant une oeuvre d'historien qu'un texte polémique et qui reprend l'histoire selon son point de vue très particulier et plutôt étrange . Il n'est pas reconnu par les historiens, cela apparaît lors d'une recherche sur son nom : aucun historien ne le cite.