Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 13:19

Un échange s'est instauré avec Globule à l'occasion du fait que j'ai cité son site Wikibuster. Si nous sommes d'acccord pour dire que wikipedia ne tourne pas rond et que ses produits ne sont pas dignes d'une encyclopédie pour la plupart, et que la manière dont elle est composée est plus qu'anormale, indigne d'une encyclopédie comme de tout travail qui s'occupe du savoir et de sa transmission, nos points de vue divergent assez nettement.,pour ce qui est des causes des défauts et dysfonctionnements.  Il pense qu'on a affaire à une dérive de wikipedia à partir de commencements qui furent bons sur des fondations saines. Je pense  au contraire que les prroblèmes dénoncés doivent être référés aux principes.

 

J'ai développé les raisons dans des commentaires récents qui risquent de passer inaperçus, c'est pourquoi j'affiche ici l'essentiel

 

Voici donc,  en réponse à Globule qui écrivait qu'il fallait informer le public de la réalité de wikipedia

:

 

Informer le public, oui bien sûr, en dévoilant les coulisses de wikipedia, dont le grand public se soucie peu à vrai dire : il consomme sans se poser de questions, comme pour tout autre objet de consommation.

Les autres, plus instruits, ils savent déjà.

 

Etudier ses travers et comprendre les causes de ses défauts surtout, pour pouvoir informer les institutions ... du fait que wikipedia tue les vraies encyclopédies en prétendant en être une (et même meilleure que les autres, car pour la quantité, c'est vrai, elle les bat toutes et elle est imbattable)...

 

Tout cela se dit dans les milieux de l'enseignement, de la culture, de l'édition, du journalisme où wikipedia s'est taillé une réputation d'inexactitude et de véhicule de rumeurs, violations de vie privée et diffamation .

 

 

 

Wikipedia repose sur ce présupposé hautement contestable parce que faux, que les règles, les instances de vérification (du contenu du savoir et des rédactions) et les instances démocratiques (encadrant la communauté) sont inutiles car elles sont des freins à la prolifération proliférante de wikipedia.

[...]

 

Produit ultra-libéral d'une certaine idéologie de même, wikipedia autorise et cultive les moeurs de la concurrence généralisée,  applisqués à la culture. [doublée du moins de lois possible]

 

 

Penser que "Wikipédia est un bon projet qui a été perverti" revient à se masquer la réalité et ne pas voir que wikipedia est le résultat de ses principes  qui sont en eux-mêmes hautement contestables : libéralisme sans freins de sa conception générale  où c'est la lutte de chacun contre chacun et la devise est que le plus fort l'emporte : peu importe le contenu pourvu qu'on l'emporte sur la concurrence ; relativisme, q  parfaitui met les fachos sur le même plan que les gars honnêtes qui essayent de rédiger honnêtement ; anti-intellectualisme et mépris de la culture, des intellectuels et des vraies compétences : ils ne soupçonnent même pas le rôle critique de la pensée ; conformisme affligeant et interdiction de toute pensée (ce que veut dire la "neutralité"), le tout se rédigeant dans une foire d'empoigne et sous la terreur que les flics de wikipedia font régner pour avoir la paix et faire fuir les très rares individus susceptibles de réfléchir par eux-mêmes qui s'y trouvent  ; les rédacteurs réguliers de wikipedia partagent les croyances les plus répandues et les pires de notre époque, telle que l'adoration des prouesses techniques, impensées, la croyance naîve en la science non interrogée, ignorance, aveuglement et irresponsabilité politiques, etc. 

 

[...]

 

= je dis que l'absence de règles et de lois communes, dans toute collectivité quelle qu'elle soit aboutit à la dictature. C'est inévitable, c'est une loi du genre. Les lois protègent des hommes, cela a été bien expliqué par les grands philosophes et penseurs politiques, Rousseau, le plus républicain, comme Montesquieu le libéral (libéral mais pas taré à la différence de Wales).

 

 

[...]

Globule affirme en conclusion qu'il faut à wikipedia des règles stables et des lois écrites. Parfait. En apparence tout le monde est d'accord  et on se demande qui pourrait dire le contraire n'est-ce pas, tant cela semble évident ?

 

Qui ? Mais J.Wales, fondateur de wikipedia, qui précisément énonce cela à sa fondation et qui n'est pas contesté par ceux qui acceptent de participer à wikipedia. Elle est fondée sur 5 principes très généraux, établis par un seul homme, Wales,  et dits "non négociables", le 5° étant "osez vous passer des règles" et l'ensemble autorisant la "communauté" à inventer toutes les règles qu'elle veut : prolfération de règles, non écrites, contradictoires entre elles, décidées-votées par une pignée de gugusse dont on ne sait d'où ils sortent et  s'ils seront encore memebre de wikipedia demain, règles qui peuven acceptent de participer à wikipediat être invoquées selon les besoins et intérêts du moment, éminemment varaibles, à la tête du client bien sûr, et évidemment interprétées de manière fantaisiste voir ridicule et avec mauvaise foi.

 

Accepter de participer à wikipedia c'est accepter de participer à un système, qui s'avoue lui-même non démocratique, aux règles changeantes,  non écrites, invoquées à la tête du client ; un système hors-la-loi (les lois nationales sont contournées, celles de la publication aussi) ; où les règles du travail intellectuel  sont ignorées et piétinées ; où les participants sont incités au pillage du travail des autres ; où les intellectuels, les plus compétents sont détestés donc marginalisés et empêchés voire exclus , car ils s'aperçoivent de l'escroquerie et n'aiment pas être traités comme des bêtes de somme utilisées pour le pillage et la réécriture pour masquer ce pillage.

 

 

Alithia.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires