Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 03:15

Cela fait 30 ans que les gouvernements successifs s'emploient à casser l'Ecole de Jules Ferry, avec grand succès, grâce aux réformes toujours pires qui s'enchaînent .

 

Pour ce faire des ministres de l'Education nationale particulièrement remarquables ont été choisis sur lesquels Libération nous en apprend de belles :  Luc Chatel, pas au niveau de l'école primaire, et  Luc Ferry, non content de se poser en délateur (je sais tout mais je ne dirais rien), et de donner des leçons de morale, sèche ses cours pour lesquels il perçoit son traitement, "dispensé" depuis près de 15 ans, par ses amis et collègues ministres de l'Education nationale !  Paradoxal pour le kantien qu'il se pique d'être. 

 

Le poisson pourrit toujours par la tête.

 

Et pendant ce temps, dans les villages de France désertés ou en voie de désertion par l'Education, dite nationale, devenue un objet de gestion comme s'il s'agissait d'une entreprise, les parents se réunissent pour payer un instituteur de leurs deniers.  (Libération)

 

Que disent nos brillants ministres de l'EN ?

 

Pendant ce temps là, depuis Sarkozy la politique de l'EN consiste exclusivement à virer des profs par dizaines de milliers chaque année, pour en embaucher d'autres par la petite porte, précaires et sous-payés.

cf ci-dessous dans les commentaires.

 

Il applique avant la lettre le programme du FN en matière d'éducation. Comme il le fait dans pas mal d'autres domaines, espérant que les électeurs penseront peut-être : à quoi bon voter FN ? Outre que les hommes en principe préfèrent l'original à la copie, le vote FN est pour l'essentiel, un vote protestataire.

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

Baâl-Enlil 16/06/2011 19:25



J'avoue que votre argumentaire est pratiquement irréfutable...


Je pense m'être mal exprimé, mais bien sûr je pense que l'intellect devrait avoir le primat sur la pulsion, je suis d'accord avec vous sur le fait de ne pas vraiment supporter un tel
voisin...



Je suis d'accord avec vous pour dire que finalement l'autochtone est finalement le plus ancien occupant "connu" actuel, à ce titre l'autochtone n'est pas celui qu'on croit...


J'ai reçu un choc quand j'ai vu qui contrôlait ce journal qui paraissait si intéressant comme Valeurs Actuelles, quant à Libération et Le Monde, leurs versions internet sont apparemment plus
sympathiques dans l'ambiance par rapport au Figaro... Mais quel que soit le journal, il a ses biais...



Quant à l'éducation, vous prenez un très bon exemple sur l'honnêteté défaillante des élèves aux examens...


Je pense qu'il n'y a pas lieu de s'énerver finalement, il faut bien avouer que le monde de l'Elite est assez pourri...



Voilà 



Altshift 16/06/2011 13:15



Il n’était pas utile, Baal-enlil, que vous précisiez connaître « le figaro » vos propos, (en plus clean), sont l’exact calque des commentaires que l’on retrouve sur tous les articles du
figaro.fr… déposés par de braves « français de souche » comme ils le prétendent, xénophobes, racistes, et qui prouvent à chaque intervention, que cette culture locale à laquelle ils semblent
tellement attachés bien qu’elle soit mythe (être français n’a jamais été être blanc, chrétien et con) est en fait une totale inculture résultant d’un aveuglement… volontaire ou pas.


 


Il n’en est pas moins vrai que l’intégration des migrants, qu’ils soient de l’intérieur ou de l’extérieur pose pas mal de problèmes… Or dans le conditions de vie qu’impose le système économique
globalisé, ne sommes nous pas tous, quelles que soient nos origines, des migrants ? Le système d’organisation sociale supposé être au service des humains et qui fait des humains la matière
première, le combustible ou l’outil de son propres fonctionnement n’est-il pas dans sa sauvagerie incapable de permettre l’assimilation et l’adaptation de tous les citoyens ? Les tenants de ce
système… ou ceux à qui il rapporte le plus ont ainsi beau jeu de manipuler les consciences en montrant du doigt certains immigrés du sud, quand bien même c’est ce culte même du capitalisme qui
fait de chaque citoyen un immigré dans le pays qui l’a vu naître… tout comme dans l’univers « mondialisé » . Souhaiter opposer les uns aux autres avec des arguments identitaires par
ailleurs totalement mensongers est évidemment destiné à mieux régner en continuant d’écraser le plus grand nombre.


La culture européenne n’existe pas plus que la culture française… de nombreuses cultures existent et coexistent parfois sans jamais se croiser, parfois en s’alimentant mutuellement. Mon voisin
qui me ressemble beaucoup physiquement et est né dans la même clinique que moi, est allé dans la même école passe son temps à regarder le football à télévision en buvant de la bière, à cracher
sur les immigrés, n’a jamais lu un livre, frappe sa femme et ses enfants, éructe au lieu de parler, conduit une mercedes et vote lepen en se prétendant un BON FRANÇAIS, n’a pas du tout, s’il en a
une, la même conception de la culture que moi. Or, c’est sa culture à lui que vous semblez vouloir défendre, Baal-enlil, par vos affirmations, en grande partie fausses, sur « les
immigrés ». Dans ce cas, il ne faut pas vous plaindre que certains rejettent l’école… et que l’école échoue à rendre les citoyens sinon intelligents, sinon très cultivés, sinon conscients du
fait que les valeurs républicaines ne sont pas identitaires, du moins capables d’un point de vue critique sur les manipulations qui les visent.


Que vous défendiez la culture de la sauvagerie et trouviez justifié le fait que certains veuillent enfermer, voir exterminer les immigrés, que certains votent pour les fascistes au plus grand
profit de l’exploitation capitaliste dont ils sont les meilleurs alliés est votre droit le plus strict… ben oui, on est en démocratie hein… du moins jusqu’à ce que ces bons français incultes
parviennent à imposer leur inculture comme mode de gouvernement


MA culture, quoi que sommaire, est beaucoup plus proche de celle de cet arménien, immigré dans les années 20, de celle de cet algérien, immigré dans les années soixante, de celle de ce congolais
et de ce kurde, immigrés la semaine dernière, que de celle de mon voisin… que je suis bien obligé de « tolérer » pourtant.


Il est évident que le racisme n’est pas à sens unique… que certains arabes détestent certains nigeriens, que certains tutsis détestent certains huttus, que certains russes détestent certains
ukrainiens etc… partout où le racisme, la haine de l’autre et les réflexes prétendus identitaires peuvent servir les pouvoirs et leurs visées de soumission des peuples, le racisme est présent.
Prétendre ou affirmer, que les défenseurs de valeurs républicaines doivent imposer le racisme pour se défendre d’un prétendu racisme antiblancs par ailleurs tout à fait logique étant donnée le
traitement qu’on n’a jamais cessé d’imposer aux immigrés du sud, c’est totalement absurde et abject.


D’autre part, les réactions « antifrançaises » sont bien plus le fait de français, issus de l’immigration que d’immigrés récents… parce que eux savent dans quelles conditions cette
france que vous prétendez trop tolérante, les bons français ont obligé leurs parents et leur grands parents à vivre. Eux savent le poids du racisme lattent et permanent qui émane de certains
milieux et n’a jamais cessé. Justifier l’attitude des neonazis et autres identitaires par ce retour de bâton bien mérité est une inversion de rôles et de l’histoire : les bons français feraient
mieux de montrer l’exemple plutot que de sombrer dans ces tentations de guerres tribales qu’ils dénoncent.


enfin, pour ce qui est du rôle de l’école, on voit passer puisque c’est la saison, des articles déplorant la triche au baccalauréat et les multiplications de tricheries rendues possibles par la
technologie de la communication… de nombreux candidats seront vraisemblablement pris de nombreux besoins d’uriner pendant les épreuves afin de consulter leurs blackberrys ou leurs iphones sans
que personne puise avoir aucun contrôle… hormis le fait qu’on dispose du moyen, comment voulez-vous que les élèves comprennent et considèrent comme une valeur morale essentielle l’honnêteté quand
les exemples d’où qu’ils viennent, des milieux financiers, des milieux médiatiques, des milieux politiques prouvent que ce sont ceux qui trichent qui s’en sortent le mieux. Quand es ministres de
l’éducation nationale mentent sans honte, et d’autres trouvent tout  fait normal de percevoir des salaires sans fournir le travail pour lequel ils sont rémunérés etc.  



Simon 16/06/2011 13:14



Au fait Alithia, à propos de Wikibuster... ils semblent être revenus à une attitude plus saine : ils compilent maintenant des liens vers des articles provenant de Wikigrill (enfin quand je dis
"ils" je veux dire Globule tout seul, di Amoretti ne semble pas décoller de ses apparitions mariales et compagnie). Qu'en pensez-vous (si tant est que cela puisse avoir un intérêt)
?



alithia 16/06/2011 16:00



je ne suis pas certaine que ce site ait un grand intérêt.



Baâl-Enlil 15/06/2011 22:47



Pour Alithia : j'ai vu que vous aviez une citation de Jaurès sur la Vérité, je ne m'en suis rendu compte qu'aujourd'hui 


Avez-vous un article sur la "Vérité" en elle-même ?



Car j'ai comme l'impression que le simple étalage de faits pourtant non biaisés et non subjectivés semble troubler certains... Je ne comprends pas pourquoi, je préfère une Vérité qui heurte sur
le coup que subir un long mensonge qui causerait des dégâts à plus long terme...


De plus sur votre blog je fais des efforts et je n'ai pas envie d'être mal étiqueté...



Pour finir, cela serait très intéressant que vous mettiez un article sur "La Vérité" et tous ses corollaires... Chacun d'entre-nous voit une Vérité qui lui est propre... Quid d'un article sur la
Vérité en tant que telle ?



alithia 16/06/2011 13:30



Répondre à votre question supposerait tout un cours de philo sur la vérité. Ce qui serait un peu long...


 


En deux mots et brutalement ce que je peux vous dire est que l'idée de vérité, précisément, si elle a un contenue signifie que si une idée est vraie , elle est vraie
pour tous et non relative à chacun qui en serait l'arbitre (au nom de quoi ?) . L'idée de vérité signifie qu'une idée vraie est la même pour tous, l a science en donne des exemples pour ne pas
dire des preuves  : la loi de gravitation universelle est la même pour tous et compréhensible par tous de la même manière exactement.


 


Pour les questions non scientifiques telles que la justice, le bonheur, le courage, la vertu, le bien le mal, la beauté, l'amour, le désir etc. bref les questions
dont traite la philosophie, voyez les premiers dialogues de Socrate, tel Menon par exemple, ou Hippias, qui donnent un contenu et un sens à l'idée de vérité et contredisent l'idée qu'elle
pourrait être relative à chacun.


 


Après ça demanderait tout un développement circonstancié que je ne puis faire ici.  Un cours qui demanderait des heures et des dizaines de pages.


 


Je vous donne néanmoins ce texte de Pascal qui a été proposé au bac aujourd'hui, un très beau texte, qui traite de la question de la vérité dans un domaine qui
n'appartient pas à la science, soit la politique et les relations humaines, où les situations de pouvoir faussent complètement le rapport à la vérité.


 


La flatterie et le mensonge sont en effet à prendre en compte, de même que tous les hommes ne vivent aps tous et en permanence avec le souci de vérité en tête,
largement recouvert par le souci de leurs intérêts.


 



" Chaque degré de bonne fortune qui nous élève dans le monde nous
éloigne davantage de la vérité, parce qu’on appréhende plus de blesser ceux dont
l’affection est plus utile et l’aversion plus dangereuse. Un prince sera la fable de toute
l’Europe, et lui seul n’en saura rien. Je ne m’en étonne pas : dire la vérité est utile à
celui à qui on la dit, mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu’ils se font haïr.
Or, ceux qui vivent avec les princes aiment mieux leurs intérêts que celui du prince
qu’ils servent ; et ainsi, ils n’ont garde de lui procurer un avantage en se nuisant à
eux-mêmes.



Ce malheur est sans doute plus grand et plus ordinaire dans les plus grandes
fortunes ; mais les moindres n’en sont pas exemptes, parce qu’il y a toujours quelque
intérêt à se faire aimer des hommes. Ainsi la vie humaine n’est qu’une illusion
perpétuelle ; on ne fait que s’entre-tromper et s’entre-flatter. Personne ne parle de
nous en notre présence comme il en parle en notre absence. L’union qui est entre les
hommes n’est fondée que sur cette mutuelle tromperie ; et peu d’amitiés
subsisteraient, si chacun savait ce que son ami dit de lui lorsqu’il n’y est pas,
quoiqu’il en parle alors sincèrement et sans passion.



L’homme n’est donc que déguisement, que mensonge et hypocrisie, et en soi-même
et à l’égard des autres. Il ne veut donc pas qu’on lui dise la vérité. Il évite de la
dire aux autres ; et toutes ces dispositions, si éloignées de la justice et de la raison,
ont une racine naturelle dans son coeur."



PASCAL, Pensées



Baâl-Enlil 13/06/2011 22:07



Merci de votre réponse éclairante, posée et modérée... Je vais jeter un coup d'oeil à ces journaux... C'est pour cela que j'apprécie votre blog, un blog où le côté vrai mais néanmoins
pondéré peut exister... Je laisse le débat sur le système éducatif poursuivre son cours