Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 13:37


Quelque chose de pourri dans la République française : pour l'ancien Premier ministre belge, Guy Verhofstad, le débat sur l'identité nationale  «a remis les thématiques d'extrême droite au premier plan».

 

L'ancien Premier ministre belge Guy Verhofstadt estime que le débat sur l'identité nationale montre qu'il «y a décidément quelque chose de pourri en République française», devenue «source d'accablement pour ses amis», dans une tribune publiée jeudi dans  Le Monde  car    c'est moins l'islam  qui pose problème, que le chômage et les problèmes sociaux, selon lui. Mais ces faux débats aux relents nationalistes n'auraient-ils pas pour fonction, précisément, de cacher les vrais problèmes se demandera-t-on après les réflexions proposées par cet ancien Premier ministre .

Nos voisins belges qui nous veulent du bien voient sans doute le fond des choses avec plus d'acuité que ceux qui nous gouvernent, grâce au recul que permet la distance.

Voici ce qu'écrit celui qui est le chef du groupe libéral au Parlement européen, rappelant la France à son histoire et lui souhaitant de plus hautes ambitions :


«Pour ses voisins, la France a souvent été un modèle d'inspiration et d'admiration (...). Elle est source d'accablement pour ses amis, qui la voient se perdre dans une polémique stérile sur l'identité nationale».


«L'opportunité politicienne de ce débat, sa conduite hésitante et ses finalités floues donnent en effet l'impression désastreuse que la France a peur d'elle-même. Il y a décidément quelque chose de pourri en République française».

L'ancien Premier ministre critique un débat qui «a remis les thématiques d'extrême droite au premier plan». Il considère que les discussions «de sous-préfecture» organisées par le gouvernement et le site internet du ministère de l'Immigration et de l'identité nationale sont devenues «un défouloir au remugle vichyste».

Il parle à ce propos de «Repli identitaire d'une vieille nation frileuse»

Si «tous les pays ont des problèmes d'immigration», Guy Verhofstadt estime néanmoins que «c'est moins l'islam qui pose problème que le manque de formation et le chômage».

Et puis encore :

«De la France qu'on aime et dont on a besoin, on attend des idées, des projets, et non pas le repli identitaire d'une vieille nation frileuse, plus occupée à ressasser les échecs du passé qu'à préparer ses succès de demain».

«Le légitime respect dont jouit toujours la France hors de ses frontières est un gage de reconnaissance précieux et un point d'appui pour redonner confiance aux Français. Un peuple confiant trouvera sa place dans l'Europe et le monde. Et ses gouvernants seraient bien inspirés d'en prendre conscience».

 

Merci à Sarkozy et Besson pour donner une telle image de la France. Ils seraient bien inspirés, en effet, d'écouter les sages conseils d'hommes politiques plus grands qu'eux et n'ayant pas cette courte vue qu'ont nos représentants, plus politiciens qu'hommes politiques .

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

Serge Daenen 05/03/2010 20:24



Guy a raison, mais pour nous (les belges) c'est facile car en Belgique il  n'a que des des wallons et des flamands (sauf la famille royale).


Comment expliquer que ici c'est la France et 10 km plus loin l'Andorre voir l'Espagne, que nous sommes 'catholique' voir 'juif' voir 'hindou' car c'est souvent pas notre choix mais celui de nos
parents...


 


Serge 'Ni dieu, ni patrie' près de Perpignan