Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 12:09

La dépolitisation  s'accélère avec notre nouveau président au point qu'on croit assister à un  naufrage de la politique. La politique où tout se décide au sommet et hors débats, semble éclipsée par la mise en scène des péripéties de la vie privée du prince et par l'appel constant à l'émotion.


undefinedphoto G. Perinaud l'Internaute


Un article de Daniel Schneidermann dans Libération parle de l'actuelle tentative de transformer la République française  en une sorte de principauté à la façon Grimaldi donnant à voir au bon peuple ses amours et ses peines. Ou de l'utilisation des événements de la vie princière pour nourrir l'imaginaire populaire  et émouvoir. Distraire de l'actualité pas toujours brillante avec la vie de Cour et émouvoir avec des amours supposées extra-ordinaires entre célébrités supposées faire rêver : serait-ce la moderne formule des jeux du cirque ?


Depuis quelque temps en effet, les annonces et événements mis en avant et répercutés par les media ad nauseam sont situés dans le seul registre de l'émotion. 


L'actualité semble se résumer à un slogan : tout pour l'émotion, tout est émotion et rien qu'émotion.  Exactement comme pour l'évocation de l'histoire et la formation de la mémoire historique dans les écoles. Il s'agit d'émouvoir et culpabiliser, et non pas de réfléchir et comprendre. Les consignes venues du haut de l'Elysée intimant aux enseignants la manière dont ils devraient s'y prendre pour enseigner l'histoire, préconisent de se placer dans le seul registre de  l'émotion. Ce qui fut fait pour Guy Môquet. Ce qui recommence  avec la charge  émotionnelle macabre d'un enfant de Shoah placée sur les épaules des petits de l'école primaire : un fantôme attribué à chaque petit français (on suppose non clandestin, car les clandestins ne sont pas appellés à rester !) le fantôme d'un enfant mort qui pèse sur les épaules d'un enfant culpabilisé. Aberration historique et psychologique. On n'a pas le droit d'instrumentaliser les enfants et  l'histoire en jouant de la seule émotion et en provoquant la culpabilité.

Les professeurs critiquent cet appel à l'émotion en guise de formation de la mémoire historique.

Simone Veil l'a dit en des mots très clairs.  « Mon sang s’est glacé. C’est inimaginable, insoutenable, dramatique et, surtout, injuste. On ne peut pas infliger ça à des petits de dix ans, on ne peut pas demander à un enfant de s’identifier à un enfant mort. Cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter.»


Au sujet de la "peopelisation" de la politique, Schneidermann précise que l'Express vient d'être racheté par un groupe de presse belge qui comprend aussi Point de vue images. Ainsi, en une sorte de partage du travail complémentaire, l'Express glisse à tout allure vers le magazine people. C'était l'Express déjà qui avait annoncé les photos de la sortie chez Mickey. Elles parurent dans Point de vue.

Aujourd'hui réitération de l'opération avec l'interview de Carla qui s'occupe de reconstruire  Carla en madonne impeccable, dessinant l'image lisse d'une femme dévouée, épouse fidèle et responsable, image angélique qui même promet de s'occuper de nous en politique avec sérieux.

Ciel !


Pendant que le peuple est censé s'émouvoir au spectacle des peines et des amours des grands et surtout du prince qui nous gouverne, il ne reste plus vraiment l'envie ni le temps de commenter longuement la réforme du Code du travail, le traité de Lisbonne et l'Europe, le sort des universités et de la recherche, les salaires et l'emploi, les clandestins pourchassés, le sort de la démocratie et de la laïcité. 

Tout l'espace est occupé par la vie privée du président qui prend seul toutes les décisions par-dessus la tête des ministres et des institutions.

Aujourd'hui  la limite est dépassée : réaction de Villepin, Bayrou, Royal et d'autres hommes politiques encore de tous les grands partis (voir Marianne :
"Pour une vigilance républicaine") en défense de la république et de la laïcité, prévenant des dérives vers un pouvoir personnel .

Daniel Schneidermann écrit dans Libération :

" la palme de la sidération revient à l’Express. Heureux hasard : l’hebdo, qui se cherchait depuis quelques années une identité, vient de tomber sous la coupe d’un groupe belge, Roularta, lequel comprend aussi un magazine purement people, Point de vue. Les synergies de groupe peuvent donc jouer à plein. A toi les photos, à moi l’accompagnement politico-intellectuel de l’opération.


Davantage encore que la pauvreté du contenu, c’est l’esthétique de l’ensemble des huit pages consacrées à la-première-interview-de-la-première-dame (hosanna !) qui trahit le basculement de l’Express. Ainsi le magazine de Christophe Barbier, cette semaine, réussit-il l’exploit d’offrir en couverture une photo de l’ex-modèle, davantage encore retouchée au Photoshop que celle de Paris Match, son désormais concurrent dans les maisons de la presse. Quant aux pages intérieures, tout n’y est que perfection et éternité, liftage et reliftage, des photos jusqu’aux réponses elles-mêmes, ciselées et reciselées par Bruni (de l’aveu même de Barbier) jusqu’à être, telles quelles, adaptables en chansonnettes. Couronnant l’ensemble, il faut avoir vu Christophe Barbier, sur le site de l’hebdomadaire, louer dans le making of la « beauté éternelle » de Carla Bruni-Sarkozy.
 


L’opération aurait pu réussir. Elle a d’ailleurs en partie réussi [...] Entendez bien, bon peuple, et esbaudissez-vous : elle a dit agapè. Connaissez-vous l’agapè ? Chroniqueurs, exégètes, à vos dictionnaires ! Damnation, où sont-ils donc ? Ils n’avaient pas resservi depuis Mitterrand. [...]


L’opération était presque parfaite, n’était une vilaine bavure qui a échappé à l’escouade des retoucheurs : Bruni a dérapé au dernier moment sur l’affaire du SMS, assimilant le Nouvel Obs à la presse collaborationniste."

Du même on pourra lire encore : paradoxes de la dégringolade

Toutes réflexions et interrogations qui jamais ne figureront dans notre chère wkpd qui jamais ne cite une analyse pertinente mais s'applique avec méticulosité et systématicité, à censurer, araser, banaliser tous les événements imortants qui méritent question et toute idée s'interrogeant sur les causes et le sens de ces événements. La ligne éditoriale spontanée de wikipedia est de ne surtout jamais jamais en présenter une quelconque analyse .

C'est le règne de la bêtise et de la censure spontanées. Car il est vrai qu'aucun groupe précis et pré-constitué ne la compose . Non, la censure de l'intelligence et de la vérité sont parfaitement spontanées. Mais  au total on a tout de même platitude, banalisation de tout, et orientations idéologiques fumeuses et faites de propagande pour les idées les pires.


Alithia

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans idées
commenter cet article

commentaires

mourad 20/06/2008 18:58

pétition pour la déstitution de sarkozy, j'ai signé et je vous invite a signer et à diffuser largement, pétition à signer sur  http://www.antisarkozysme.com

max 26/02/2008 01:00

On s'égare un peu du but du site, non ?Ca m'ennuie d'autant plus que personne ne semble s'être ému quand la "madonne impeccable" s'est prononcée en politique... (mais peut-être n'était-ce qu'un "engagement citoyen", c'est très différent bien sûr de l'engagement politique !!)Peu de gens se sont émus du mélange malsain et bien peu pertinent de la politique et du showbiz via les prises de position claironnées par la moindre vedette de la chanson, du cinéma, de la TV, du sport et j'en passe. (Elisabeth Lévy a d'ailleurs dénoncé cette mascarade cocasse lors des présidentielles de 2002...)Un film réussi et voilà un passage à "7sur7" pour commenter tout et n'importe quoi... Alors, elles ont vite compris, les "madonnes" tout l'intérêt de la défense des bébêtes, des forêts et de la nature, puis des engagements humanitaires pour les "sans-...." : on montre qu'on a du coeur, on fait parler de soi dans les média et remonter sa valeur marchande par la même occasion, et on ne dépense pas un sou !!Evidemment, mieux vaut être "humaniste", "humanitaire" et faire partie du réseau : une pétition pour la peine de mort, ça vous vaut la censure immédiate, parce qu'une facho, ça doit être censurée même quand ses chansons ne parlent de rien.... Et oui, quels journalistes, quels humanistes, quels intellectuels se sont émus du McCarthysme qui frappait la France à propose de "l'affaire Jeanne Mas" ?

david 16/02/2008 23:23

Excellent article qui met en perspective et recoupe quelques traits forts  de l'actualité fantastique et dramatique que nous connaissons.