Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 16:17
Dieudonné approuve la ligne et l'orientation de wikipedia sur ses thèmes préférés... ce qui n'empêche pas le tribunal de condamner Dieudonné pour antisémitisme, une fois encore (et en attendant la suite...)


indonesie-agung.jpg

photo l'Internaute

L'article 
« Dieudonné »
sur wikipédia est approuvé par celui-ci. A quelques réserves dieudonnesques près (dont une partie n'est plus d'actualité, les procès en cours pour antisémitisme) Dieudonné trouve que l'article de wikipedia qui parle de lui a été bien corrigé par ses adeptes .


Sous le titre
« Wikipédia sur Dieudonné : L'intox néosioniste (sic) aux limites du raisonnable mais contrariée » Dieudonné approuve l'évolution de wikipédia et le sens de ses transformation, pour ce qui le concerne. (5 juin 2007)

D'après  D
ieudonné wikipédia est sur la bonne voie... bien que , toujours selon le même, wikipédia soit envahie par  ceux qu'il appelle les « neo-sionistes », Mais son appel à mobilisation de ses admirateurs a permis les rectifications en son sens.

Voyons


1)  Un des sites de Dieudonné évalue l'article qui est consacré à sa personne sur wikipédia.
Satisfecit dans l'ensemble, malgré quelques réserves, qui sont l'occasion de cracher sur ceux qu'il appelle les « neo-sionistes»
 
Après quelques réserves factuelles concernant les procès en cours, l'appréciation de  l'article  «  Dieudonné » de wikipédia est positive :
 
 
« Par rapport à ce qu'était cette page wikipédia il y a encore un an (voir l'historique et les pages de discussion), les rédacteurs de Wikipédia ont fait un très gros effort d'objectivité, et su rectifier la plupart des désinformations qu'elle contenait. La désinformation néosioniste a de plus en plus de mal à y fonctionner, grâce à l'attention et à la persévérence de nombreux contributeurs indépendants.»

2)  Noter que Dieudonné a donné explicitement consigne à ses adeptes, sur son site les «Ogres», de contribuer à wikipédia . J'ai fait la capture d'écran que voici :


DIEUDONNELES-OGRES.JPG

où l'on voit que Dieudonné sur son site les « Ogres » appelle à  résister (sic) à ceux qu'il appelle les « neosionistes » :   un message s''affiche « Wikipédia est envahie par les neosionistes. merci de résister » 11 octobre 2006. [message en rouge]  ; document agrandi visible ici lien

Alors, les groupes de pression organisés sur wikipédia, ça n'existe pas ?

On note sur le même site les liens aux sites de Tariq Ramadan, Alain Soral, Alain Ménargues et de quelques autres personnes encore , connues soit pour prôner l'islamisme, soit pour être des fascistes notoires, soit pour avoir tapé sur les juifs, soit les 3 à la fois.

référence du commentaire de l'article wikipédia approuvé par Dieudonné

3) Dieudonné vient d'être condamné à une amende de 10 000 Euros pour antisémitisme. lien


Ajout : après qu'une condamantation à 10 000E ait été requise, sa condamnation pour antisémitisme se montera finalement  à 7 000E, lien   en septembre 2007, suiveront d'autres affaires judiciaires, et condamnations pour ses propos antisémites, le dernier en date contre Patrick Bruel, en février 2009,  après ses propos sur la Shoah, condamnés, et ceux sur  les juifs "négriers", condamnés,  pour ses propos comparant le judaîsme à une secte, condamnés, il a renoncé à faire appel de sa condamnation pour diffamation raciale envers Arthur lien et avant d'autres actions en justice en cours, pour lesquelles il est poursuivi la dernière étant sa promotion du négationniste Faurisson , pour laquelle il est poursuivi par le Ministère public.

Alithia
Repost 0
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 19:29
[commandes de publication du blog rétablies ; désolée pour cet incident] Alithia

propagande 
La manière dont wikipedia traite de l'extrême-droite et des questions attenantes , y compris des connexions entre une supposée extrême-gauche et l'extrême-droite, est plus que sujette à caution



ethiopie3.jpg


Reprise d'une partie d'un ancien article qui peut avoir échappé au lecteur : Exemples de déformation et de propagande sur wikipedia 1- (lien)


2- Chapitre « extrême-gauche » , basculée à l’extrême-droite après tous les glissements nécessaires et les glissades dans l’antisémitisme.

* Sur Alain Soral, cet écrivain bolcho-fasciste, passé du PC au FN, après avoir passé plusieurs années à cracher sur les juifs et accessoirement grand ami de Dieudonné, on peut voir sur ce site la présentation du personnage. Et pour ce qui est de la catégorie national-révolutionnaire plus précisément, on peut voir ici l'exposé du courant en question : ce pour quoi Soral est justement comparable à Doriot, dirigeant communiste français qui rejoint la collaboration jusqu'à adhérer au nazisme. Divers travaux d'historiens existent, y compris chez les nationaux-révolutionnaires eux-mêmes, pour une présentation de ce courant nationaliste radical qui se prétend social, avec plus ou moins de références au communisme, mais en tout cas authentique composante du courant national-socialiste dans le passé et qui trouve parfaitement sa place aujourd'hui en France au sein du FN.

voir plus bas, partie 3- je cite un annuaire des groupes et partis d'extrême-droite.

Je ne vous renvoie pas aux nationaux-révolutionnaires par des liens. Vous les trouverez tous seuls, ou facilement si vous êtes un lecteur de wikipedia puiqu'elle est truffée de ces références (!)

Comparer avec l’article de wikipedia sur Soral. Sans commentaires.
* Dieudonné on regardera les éléments de biographie de Dieudonné sur ce site ; ainsi que ; ainsi que celui-ci; voilà pour l'histoire et l'information.

Et on comparera avec l’article Dieudonné de wikipedia . L’article tait les acquaintances de Dieudonné avec les négationnistes et les fascistes du F.N. voir ici sur le blog l’article Dieudonné-Le Pen qui explique cela dans le détail. Responsables de la censure du vrai Dieudonné : Bradipus et Markov ; voir

Dieudonné a pour amis les négationnistes antisémites et disciples de Garaudy que sont : Ginette Hess-Skandrani, Maria Poumier, Serge Thion, Mondher Sfar, Israël Shamir, que nous présentons ici dans l’article Dieudonné-Le Pen, avec d'autres amitiés encore telles celles pour Thierry Meyssan fondateur du Réseau Voltaire qui a sombré dans l'obsession du complot juif mondial et Alain Soral ex-communiste aujourd'hui FN, avec qui Dieudonné entreprend de rencontrer les dirigeants du Hezbollah, Hugo Chavez, le pasteur noir fasciste Louis Ferrakhan etc. il publie sur le site qui le soutient (les Ogres) des articles prenant la défense de Gollnisch (aujourd’hui condamné à la prison avec sursis pour ses propos négationnistes) et faisant l’apologie de Le Pen ; voir sur le blog .

Et tous ces gens sont présentés gentiment sur wikipedia, qui dérogerait à son principe de neutralité si elle disait vraiment qui ils sont. Néanmoins on leur a fait leurs articles : comment ne pas parler de telles célébrités ?

* article Thierry Meyssan et son livre : l’Effroyable imposture (ce qui nous vaut 2 articles, outre celui consacré au Réseau Voltaire) : on y apprend, sans aucune mise en perspective critique, que Ben Laden et Al-Quaïda ne sont pour rien dans les attentats du 11 septembre, qui sont l’œuvre des Etats-Unis eux-mêmes.

On rappellera que le Réseau Voltaire a introduit dans wikipedia des centaines de liens qui mènent à son site ; voir ici-même l’article « le Réseau Voltaire infiltre wikipedia »




3- l'extrême-droite

[en préalable je signale que les références des partis et groupes d’extrême-droite sont sur le site de Laurent de Boissieu ; on y trouve un annuaire des sites d’extrême-droite, permettant de savoir qui est ]

D’abord, sur wikipedia les articles sont écrits sous le principe général suivant :

« Le fait qu'un auteur s'adonne à du révisionnisme ou du négationnisme ne doit en aucun cas être un critère pour juger de la pertinence de ses ouvrages ; en l'occurrence, il est clair que Wikipédia ne doit pas prendre parti, et ne fera pas de sélection dans ses bibliographies au gré de l'envie de chacun. Ceci découle directement du principe fondateur dit du « point de vue neutre ». Ceci dit sur le fond, j'espère ne plus revoir de guerre d'édition sur cette article. Que ce soit sur une référence ou sur un autre point de détail, n'oubliez pas que nous sommes là pour produire un résultat neutre. Solenseanᛁ 22 mai 2006 à 09:54 (CEST) »


N.B. je ferai remarquer
ceci , à Solensean qui s'exprime là en porte-parole de wikipedia et de son idéologie sur cette question des historiens admissibles pour être cités :

= qu'il puisse être nécessaire et approprié de citer des auteurs révisionnistes, soit, mais à deux conditions :
1- sur les sujets ayant trait au révisionnisme et non comme sources pertinentes et poiont de vue comme un autre pour traiter une question d'histoire et
2- en précisant leur qualité de révisionnistes ou négationnistes.
Ce qui est précisément ce que wikipedia refuse de faire. Et c'est en cela qu'elle n'est précisément pas neutre. parce qu'elle refuse d'accepter la notion d'historien de référence et qui font référence.
Car 1- tout à la fois, ce faisant, elle accord la qualité d'historien à des gens qui n'en sont pas et par là même elle banalise, l'action et les déclarations ou écrits de négationnistes de gens à qui n'est pas reconnu le titre d'historien
2- elle désinforme et laisse les possibles confusions s'installer en ne qualifiant pas les écrits en question , ce qui est tout à fait aux antipodes d'un travail d'enseignement et de divulgation du savoir à quoi répond un projet d'encyclopédie -qui consiste à mettre à la portée de l'honnête homme, ou de l'homme moyennement cultivé , ayant achevé ses études, et du non spécialiste, l'ensemble du savoir disponible.


* on comparera le sort réservé à « l’Œuvre française» qui est l’ancien « Occident » interdit puis reformé sous un autre nom, groupe à tendance nazi, qui s’est rendu coupable de plusieurs agressions graves lui ayant valu interdiction. Le lecteur de wikipedia n’en saura rien. L’article fait exactement 3 lignes, quasi vides de contenu, bibliographie zéro, articles sur le groupe : zéro, critiques : zéro ; rien sur les actions ni sur les condamnations : zéro encore, mais bien entendu avec un lien renvoyant vers le site. Article qui aurait pu être rédigé par le groupe lui-même.

* tandis que « la Ligue de défense juive » groupe d’auto-défense de juifs aux idées franchement à droite, tendance extrême-droite, qui n’est cependant ni un parti ni un groupe politique ; comprend une poignée d’activistes (une vingtaine peut-être ?) -il n’est nulle part recensé comme faisant partie des groupes considérés comme appartenant à l’extrême-droite tant il est négligeable numériquement, tant il n'est en rien un groupe politique mais une équipe de "casseurs" aux sorties, il faut le dire, plus que rares. Personne n'entend jamais parler d'eux, hormis Dieudonné et wikipedia qui leur accordent une importance démesurée. Ce groupuscule d’agités donc, bénéficie d’un long article dont l’essentiel est constitué d’un paragraphe titré « controverses » qui permet de lancer quelques accusations sans références ni sources, suivi d’un autre nommé « violences présumées » (sic) qui constitue l’essentiel de l’article et permet de colporter des accusations « sans preuves » (sic) -c'est l'article qui le mentionne, c'est dire !- de divers groupes ou personnages de l’extrême-gauche pro-islamiste. Une série de « on-dit ». Après ces ragots l’article parvient à citer une seule condamnation, soit la condamnation d’une personne.

* Article Julius Evola , tel que massacré après le passage de deux partisans d’extrême-droite . Evola auteur aux affinités avec le nazisme bien connues, sa pensée peut être considérée comme une sorte de mysticisme nazi : où se mêlent aux thèmes venus bouddhisme et de l’ésotérisme l’engagement nazi le plus radical et un antijudaïsme tout aussi radical , qui ne le retiennent pas d’acquiescer au projet d’extermination des Juifs, même si n’est pas pour des raisons racistes (de supposée « race ») mais pour des raisons idéologiques de haine du judaïsme. L’article qui mentionnait son antisémitisme, son apologie de l’aryanité, et ses affinités avec le nazisme a été expurgé de toutes ces références qui exposaient l’idée résumée par cette phrase « il partage toutes les accusations et tous les délires sur les juifs qui furent le lot des nazis et qui se trouvent dans le Protocole des Sages de Sion » : comparer les deux versions.

Un anonyme est intervenu pour expurger l’article des mentions de l’antisémitisme et du nazisme de Evola et « rectifier » l’ensemble pour donner d'Evola uneimage, fausse, mais propre et lisse. Il ajoute même explicitement que Evola "n'adhère aps du tout au nazisme". S'inspire du site VoxNR qui est un site d’extrême-droite radicale, animé par Roland Gaucher, parmi d'autres (il publie des articles élogieux sur Hitler, Goebbels etc. à côté de textes d'Evola) signalé comme pro-nazi aux responsables de wikipedia à l’occasion de problèmes sur d’autres articles en rapport avec l’antisémitisme , cela n'empêche qu'il soit régulièrement importé comme source de références sur les questions qui intéressent l'extrême-droite, mais aussi celles qui concernent le monde musulman et le soutien aux Palestiniens. Site signalé sur wikipedia comme antisémite par l’EUMC organisme européen officiel, qui observe pour l’Europe les phénomènes de racisme et de xénophobie. Cela n'a pas pour autant fait diminuer la référence à ce site sur wikipedia, qui , bien entendu, refuse d'accompagner les liens au site par une carte d'identité de celui-ci.

* bien sûr nombre d'autres articles peuvent être cités, mais ces exemples donnent la une idée, pour ne pas dire une preuve, que toutes les déformations et manipulations sont possibles.

Alithia

 

Repost 0
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 20:46
propagande


Indications concernant l'article « L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe contredit en tous points ce qu'affirme  wikipedia» qui précède immédiatement  :


la-reunion-o-zaugg.jpgphoto O. Zaugg l'Internaute


L'article ci-dessous, rappelant les traditions historiques et politiques de l'Europe, en matière de tolérance et de liberté d'expression, de protection de la vie privée et de la laïcité (séparation du religieux et du politique, ce dernier n'étant plus soumis au premier) montre à quel point certains articles de wikipedia, tels l'article blasphème, pour partie l'article sur les caricatures de Mahomet, par exemple, ainsi que l'article sur les droits de l'homme en Iran, sont ouvertement des articles de propagande, au service de revendications particulières de l'islam déniant les droits de l'homme et le droit européen.

La référence au texte de l'Assemblée du Conseil de l'Europe, permet de mesurer à quel point wikipedia se fait le relais de revendications politiques, contraires aux traditions et aux choix politiques de l'Europe, qui cherchent à en miner les principes.



Alithia
Repost 0
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 20:58

propagande    

Wikipedia protège le point de vue qui fait du blasphème une atteinte à l'ordre public

 




maximum3.jpg



L’article est constitué d’une présentation du blasphème relevant d’une conception théologico-politique qui date de l’ère d’avant la politique moderne et les droits de l’homme

 

Tout l’article tend à démontrer que la question du blasphème aujourd’hui, n’est pas religieuse, mais concerne toute la société et est politique. Elle se comprend en termes de communautés (le blasphème mettrait en jeu la vie des communautés). Le blasphème est une agression grave envers une communauté et donc doit être sévèrement réprimée par l’Etat. Voilà ce qu'affirme wikipedia. Comme si la Révolution française n’était jamais passée par là, ni les droits de l’homme, ni la séparation du religieux et du politique . Comme si la laïcité n'existait pas, et comme si la société était un ensemble de communautés.

 Voyons : 

 

1) wikipedia commence par camper une scène en images d’Epinal et affirme que, pour un croyant, nier une croyance religieuse est une apostasie (soit reniement de sa foi) , qui vaut à la personne d’ « être mise au ban de sa communauté » .

 

« si un musulman venait dans une mosquée nier la révélation divine du Coran, ou un chrétien nier la divinité de Jésus dans une assemblée de prière catholique : de telles affirmations, dans ces contextes, seraient évidemment blasphématoires par nature. Leur auteur serait certainement mis au ban de sa communauté, à la suite d'une telle apostasie,…. Dans de tels cas, c'est l'auteur du blasphème qui pose un problème interne à sa communauté »

 

Or blasphème identifié à apostasie cela ne vaut que pour l’islam, pas pour les autres religions. Et incroyance valant « mise au ban de sa communauté » ne vaut que dans le cadre de quelque régime théocratique ou société où la religion structure le lien social. Pas dans les sociétés modernes, laïques, qui laissent à chacun la liberté d'avoir ou non une religion : l'athéisme n'est pas puni, et les propos blasphématoires envers la religion ne concernent pas l'Etat, ne donnent pas lieu à « mise au ban »

 

2) wikipedia soutient la supposée dimension punissable du blasphème   par l’Etat et le droit , avec toujours le même genre de scène d’images d’Epinal :

 

« Si à présent un groupe musulman venait nier la divinité de Jésus dans une église catholique, ou un groupe chrétien dans une mosquée nier la révélation divine du coran : la dimension blasphématoire -réelle- n'est que secondaire par rapport à la provocation. Dans un tel cas, le blasphème traduit surtout un conflit inter-communautaire, auquel il ajoute une violence supplémentaire et un caractère « impardonnable » (sic). »

 

Le blasphème est défini comme cause de « conflit inter-communautaire ». Traduction : Charlie-hebdo et son humour bien connu irrespectueux envers les religions, ou le Canard Enchaîné, par exemple, les humoristes et caricaturistes, blasphèment et donc doivent être considérés comme provoquant des « conflit s inter-communautaire » d’après cette logique , ce qui est « impardonnable ».  (sic)

 

3) L’article de Wikipedia pose que la répression du blasphème est nécessaire et inévitable. Le blasphème étant supposé une violente agression, il est normal que la répression du blasphème soit également violente et sévère, voire plus si l'on prend en compte l'exemple cité (que l'on dira barbare, du point de vue des droits de l'homme).

 

L’article affirme :

« Étant une agression forte, contre un enjeu essentiel, le blasphème tend à susciter une réponse violente. »
 

Donc cette violente répression du blasphème, est justifiée. Elle est posée de plus, comme étant le fait des communautés , et relevant d’une réaction dite « spontanée ».

 
L’article ajoute :
 

« Indépendamment de toute législation, les transgressions des interdits religieux peuvent susciter des réactions violentes et spontanées de la part des communautés religieuses. Dans les exemples récents, on peut citer le cas des femmes brûlées vives pour "impudicité" par leur communauté, quand elles refusent de porter le voile islamique, que ce soit en Irak ou dans les banlieues françaises. » (sic)

 

4) Wikipedia fait dire aux Déclarations des Droits de l'Homme le contraire de ce qu’elles disent. Alors qu’elles défendent la liberté de pensée et d’expression, le blasphème n’est plus désormais une affaire dont le droit prétend s’occuper. Wikipedia écrit que les Déclaration des Droits de l'Homme « condamnent la notion de blasphème » :

 

« Les articles 10 et 11 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 condamnent la notion de blasphème, tant qu'il n'y a ni abus ni trouble à l'ordre public. »

 

La vérité exige de préciser que les dits articles ne condamnent pas le blasphème mais stipulent que :

 

Article X - Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi.

 

Article XI - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme: tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la loi. »

 

Ce qui est bien différent.

5) Toujours dans le même article dont nous poursuivons la lecture Wikipedia affirme , contrairement aux principes de séparation du religieux et du politique, du privé et du public, fondateurs de la laïcité dans toutes les démocraties modernes et protecteurs e la vie privée et de la liberté de pensée et de croyance, que c'est l’ « athéisme militant »  (sic) qui fait disparaître la notion de blasphème de la sphère publique :

 

« Le militantisme antireligieux reste actif, et cherche à reléguer la notion de blasphème à la seule sphère du religieux, »



 

affirme wikipedia . En vertu de quoi


6) l’article wikipedia s’efforce de montrer qu’à l’évidence, l’Etat interdirait le blasphème et le punirait, dans les démocraties. Et il s’efforce de justifier ce fait en soutenant que cette répression est nécessaire pour « préserver la paix sociale » :

 

« l'existence même d'un blasphème révèle une rupture dans l'unité sociale (sic). Un blasphème involontaire montre au minimum un manque de culture, qui peut mettre en danger la possibilité de cohabiter au sein du même ordre social. Un blasphème conscient trahit une volonté d'agression délibérée, un rejet de l'"autre" et de ses valeurs (sic). À ce titre, l'Etat peut être conduit à lutter contre le blasphème, (sic) indépendamment de toute considération religieuse, afin de préserver la paix sociale. »

 
Doit-on comprendre ici qu’il s’agit d’un chantage  car un Etat qui ne punirait pas le blasphème verrait la paix sociale menacée de ce fait ?
 

7) l’article adopte le point de vue communautaire contre l’Etat :

 
« La réponse politique (sic) que l'on peut adopter face au blasphème est finalement le résultat d'un double dilemme: d'une part, arbitrage à trouver entre liberté d'expression et droit au respect de la religion; d'autre part, solution d'apaisement à trouver pour favoriser le respect mutuel entre communautés entre lesquelles le blasphème est un signe objectif de haine. » (on admirera la qualité du français).



L'article confond délibéremment haine, tel le racisme qui en relève, et blasphème, non-respect d'une croyance ou moquerie, qui  ne concernent que le domaine de la coyance religieuse. Ceci pour faire du blasphème une agression de haine envers une communauté.

Selon wikipedia l’Etat est au service des communautés et rien que des communautés. La société n’est pas autre chose qu’un ensemble de communautés, et elle n'est pas  laïcisée.

 

8) l’article wikipedia consacre ensuite 4 pages à essayer de prouver que les Etats démocratiques ont recours aujourd’hui à des législations contre le blasphème pour punir celui-ci . L’article cite des législations, anciennes, ( i.e. d'Ancien régime) comportant des articles concernant le blasphème qui n’ont pas été explicitement abolis, mais qui toutefois ne donnent plus lieu à application. Il n'existe pas de jurisprudence de condamnation pour blaspshème dans les Etats modernes et démocratiques.

 

L’article laisse ainsi entendre que les législations actuelles en Europe, punissent le blasphème.

 

Il ne parvient pas toutefois à citer une seule condamnation pour blasphème, à l’appui de son point de vue.

 

Que dire de la supposée « neutralité » de wikipedia lorsque le blasphème est présenté sous l’unique logique de la conception islamique où religieux et politique sont intrinsèquement liés et que , de plus, toute correction de l’article est impossible ?

 


Alithia

Repost 0
21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 03:24
 
Propagande et censureUn article qui interroge la politique éditoriale de wikipedia 
photo E. Emma l'Internaute
Extraits d’un article de Joel Leyden : « Does Wikipedia Support Terrorism? »  que j’ai traduit
 
L’article rappelle pour commencer, l’absence de considération dans la quelle les chercheurs, universitaires, professeurs et journalistes sérieux tiennent wikipedia. Il rappelle quelques une des récentes malhonnêtetés du-dit media dont certaines ont fait beaucoup de bruit.


Puis l’auteur, qui a remarqué d’étranges disparités dans le traitement de l’information sur wikipedia, ainsi que pour les sources d’information acceptées ou refusées selon qu'elles conviennent à ceux qui détiennent le pouvoir, se pose la question, qui lui a été tant de fois posée : wikipedia soutiendrait-elle le terrorisme ?
 
Il a examiné les agissements de quelques administrateurs louches, sur wikipedia en anglais.
 
Le résultat de ses observations est intéressant.
 
[Extraits ]
« Vous ne trouvez jamais nulle part ni Al-Qaeda, ni le Hamas, ou le Jihad islamique non plus que le Hezbollah décrits comme des organisations terroristes par Wikipedia. Wikipedia citera le département d'Etat US ou le Conseil de sécurité des Nations Unies lorsque ceux-ci disent qu'il s’agit d’organisations terroristes, mais Wikipedia pour sa part les décrira seulement comme « militantes. »
 
Or, pendant que l’article sur l’agence de presse israélienne (INA) était supprimé pour la troisième fois par le second responsable de wikipedia, Danny Wool, (alors que la communauté de Wikipedia avait voté pour garder l'article sur l’INA), nous avons découvert qu’un administrateur de Wikipedia soutient sans gêne et même fièrement, et défend le terrorisme, ou comme il le dit « les actions paramilitaires. » L’ utilisateur : EL C cite Lenine : « le parlementarisme n'élimine pas, mais laisse intacte la nature même des républiques bourgeoises même les plus démocratiques qui ne sont que des organes d’oppression de classe » 
 
Regardant pour la première fois la page de l'utilisateur : EL C sur Wikipedia j'ai reçu comme un coup à l’estomac. Mon impression fut qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas, vraiment pas et qui était très radical. Mais je n'ai pas réagi.
 
EL C se présente comme « communiste, » et a des liens très étroits avec Gili Bar-Hillel traducteur israélien qui sur wikipedia agit sous le pseudo de Woggly. Gili Bar-Hillel est également un administrateur de Wikipedia responsable de la suppression de plusieurs organismes, personnalités et sites d’informations israéliens. Le dernier événement israélien dont ce traducteur de Harry Potter est responsable fut de supprimer l’article Kinnernet – le site international le plus prestigieux de jeux et high-tech sur internet. (KinnerNet a été fondé et est organisé par Yossi Vardi d'ICQ et est financé par plusieurs sociétés VC et high-tech telles que Cisco et Genesis Partners). 
 
Bar-Hillel pratique la censure avec son fidèle coéquipier Guy Chapman, un autre administrateur de Wikipedia, qui déclare que le Bureau de presse du gouvernement israélien n'est rien d’autre que de la « propagande » et que Google News n’est pas une source d’information fiable.
 
Si la politique du contenu de Wikipedia émane de l' utilisateur EC C et est soutenue par Jimmy Wales, le président de Wikipedia - alors nous avons un problème.
 
Je ne suis pas un libéral. Ni un conservateur. Je me vois plutôt comme un modéré – susceptible de considérer nombre de questions parfois aussi bien d’un point de vue que d’un autre, ou libéral ou conservateur intransigeant, selon les cas. Mais un sujet sur lequel je ne transigerai jamais est l'attentat contre des civils innocents. Car c'est bel et bien du terrorisme, et que soutiennent, EL C, Gili Bar-Hillel, l’utilisateur de Wikipedia Slimvirgin, Linda Mack alias Sarah McEwan, Guy Chapman, Jimmy Wales et Danny Wool  et qu’illustrent leurs pages d’utilisateur de Wikipedia, leur éditions, et suppressions.
 
Si EL C est vraiment attaché à défendre ses couleurs et l'utilisation des armes pour assassiner des civils, alors nous devons relier entre eux les divers éléments. Lui et d'autres qui occupent les positions les plus élevées chez Wikipedia éditent sans avoir à rendre de comptes. Si la Russie communiste et celle d’aujourd’hui soutient la vente des armes à l'Iran et à la Chine, qui à leur tour fournissent des armes et des fusées au Hamas, au Jihad islamique, au Hezbollah et à d'autres groupes terroristes afin de faire sauter des trains, des restaurants, des autobus, des centres commerciaux et des bâtiments de bureaux / sièges de sociétés (le 11 septembre) - nous pouvons alors comprendre maintenant pourquoi ce qui est considéré comme conservateur ou même passablement modéré est bloqué, interdit, censuré et supprimé chez Wikipedia.
 
En censurant l'agence d’information d'Israel (INA), qui est le premier service d’informations en ligne accrédité par le gouvernement israélien et qui existe depuis 1995, Wikipedia rejoint les rangs des pays et organismes pratiquant la censure et aussi connus que sont l'Iran, la Syrie, l'Arabie Saoudite, la Chine, le Hamas, le Jihad islamique, l'Al-Qaeda, le FPLP, le Hezbollah et l'Autorité palestinienne.
 
La censure de l'INA, -alors que cette agence de presse touche plus de 60 millions de lecteurs (Alexa.com)- a été entreprise unilatéralement par Danny Wool. L'agence israélienne d’informations, organisation à but non lucratif, communique directement des bulletins d’information du Bureau de presse du gouvernement israélien, du Ministère israélien des Affaires étrangères, du Ministère israélien de la Défense etc.. L'INA a pu diffuser un très grand nombre d'exclusivités […]. L'INA a servi de source d’information de Google News depuis 2002.
 
Cependant, selon Guy Chapman, l'INA est simplement de la « propagande. »
 
Si l'INA est vraiment de la propagande et en tant que telle voit ses liens détruits sur Wikipedia par Guy Chapman, EL C, Danny Wool et d'autres, alors posons une simple question. Pourquoi Al Jazeera est-elle autorisée à avoir tout à la fois un article et ses liens en guise de sources  ? Serait-ce cette discrimination [entre les sources acceptées ou refusées ] ou le terrorisme islamique qu’abrite Wikipedia avec l’aide des « socialistes extrémistes » ?
 
Wikipedia, décrite comme une encyclopédie que n'importe qui peut éditer, est maintenant éditée par toutes sortes de gens qui soutiennent le « socialisme extrémiste », le communisme, l'Islam radical et le terrorisme. Il n'y a rien qui empêche un quelconque terroriste islamique de participer , par exemple, à une guerre d'image numérique ou à des attaques terroristes en temps réel via l'édition sur Wikipedia. […]
 
Alithia
Repost 0
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 00:05
propagande       -Wikipedia fait de l’ Inquisition une légende et conseille de ne pas céder à la mythologie qui lui a fabriqué une réputation de pouvoir persécuteur.
 
photo Greslou l'Internaute
l’article Inquisition
Wikipedia fait de l’ Inquisition une légende et conseille de ne pas céder à la mythologie qui lui a fabriqué une réputation de pouvoir persécuteur.
 
 
Lorsque l’on consulte l’article Inquisition on découvre avec une certaine surprise que celui-ci explique qu’il ne faut pas céder à la légende ni aux images populaires qui ont , à tort, associé Inquisition à torture et persécutions. Voir ici la chose
 
extraits de l'article :
 
 « pour le grand public, le mot « Inquisition » renvoie aux hérétiques jetés sur la    paille humide des cachots, au grésillement de la chair sous la morsure du fer rouge, à un inquisiteur illuminé envoyant son prochain à la mort pour la plus grande gloire de Dieu, aux flammes d'un bûcher dressé sous un ciel d'orage, d'où l'innocent condamné lance une dernière malédiction... » […]
 
Mais pas du tout. Ce serait une erreur que d’insister sur les mauvais traitements devons-nous comprendre. Cela ne relève que de « l'engouement et la fascination » pour l’Inquisition (sic !). Je suppose que Giordano Bruno, c'est de la fiction. Explication :
 
«  l'engouement et la fascination pour le thème de l'Inquisition en fait aussi un phénomène social, qui se nourrit d'une image qui n'est pas nécessairement fidèle, et qui contribue à entretenir des clichés simplificateurs et frappants. »
 
ah ah Inquisition « phénomène social » mais ça explique tout ! et permet de résister à l'engouement et à la fascination, bien sûr ! Poursuivons la lecture.
 
« Quand la critique académique se penche sur ce qu'a été la réalité historique, ses conclusions tendent à être prudentes, et à relativiser l'image populaire »
 
[ici note de wikipedia :
«les peines étaient beaucoup plus clémentes, même au moment les plus forts de l'hérésie, que la légende ne l'a répandu »
 : voilà la dite « critique académique » c'est tout simplement une rédaction de wikipedia . Et on notera au passage l’excellence du français. Egalement on admirera l'excellence de la logique qui consiste à poser que toute histoire connue est faite de légendes, images et mythologie, par conséquent il ne faut pas se fier aux dites légendes, aux images et à la mythologie de la persécution, car ce sont que légendes et images produites par la fascination ; l’argument est convainquant et la démonstration lumineuse ! Partant de a on arrive à a sans aucune référence ni citation d'ouvrage. C'est al rédaction de l'auteur principal de l'article [Michelet] qui a sorti ça de sa tête, avec pour références bibliographiques zéro. A quoi on peut ajouter l'aveu du même rédacteur en chef et responsable de cette version, à savoir qu'il ne connaît pas le Manuel de l'Inquisiteur dont il n'a jamais entendu parler cf "Je ne connais pas ce manuel, si tu as des sources le mieux est de les insérer dans l'article, ou dans celui sur le [[manuel de l'inquisiteur]]. [[Utilisateur:Michelet|Michelet-密是力]] 11 mai 2006 à 20:59 ref ici ]
 
L'article poursuit :
«  Que le résultat soit différent de l'image traditionnelle est prévisible, mais pourquoi cet écart paraît-il souvent surprenant, voire inacceptable, nécessairement contestable ?
Pour comprendre ce phénomène, il faut d'abord se pencher sur cette mythologie de l'Inquisition, sur sa genèse, ainsi que sur les faits qui ont pu la fonder.
Cette image négative de l'Inquisition n'a pas toujours existé. Comprendre comment elle s'est formée est un sujet dont l'étude est relativement tardive (fin XXe siècle), et fait débat. »
 
Voilà le fin mot de l’affaire ça « fait débat » . Surtout à wikipedia.
L'image négative serait tardive (où a-t-il vu cela ?) et donc, puisqu'elle remonterait au XX° siècle, elle est fausse . Raisonnement lumineux et rigoureux !
 
 
Wikipedia écrit encore que, étant donné les pouvoirs des inquisiteurs
« l'extraordinaire n'est pas qu'il y ait eu des abus, mais plutôt qu'il y en ait eu finalement si peu. » (sic !)
En effet,
« Les procédures qui apparaissent scandaleuses étaient globalement normales pour l'époque »
et encore
« on peut souligner que les juridictions d'Inquisition ont globalement été progressistes, par rapport à ce qui se pratiquait à l'époque dans les procédures équivalentes de l'autorité civile ». (sic)
 
 
Puis nous avons la description de la manière de procéder de l’inquisiteur :
 il « publiait « un décret de grâce et un édit de foi, convoquant tous les habitants devant l'inquisiteur.
Pendant une durée fixée par le décret de grâce (…) ceux qui se présentaient en temps et en heure et confessaient spontanément leurs fautes se voyaient imposer une pénitence religieuse (typiquement un pèlerinage)… »
 
Oui, on lit bien : « leurs fautes » ; wikipedia a simplement adopté le point de vue de l’Inquisition.
 
Quand aux punitions elles étaient simplement religieuses, c'est bien connu. Toujours sans référence d'histoire à l'appui. Et pour cause.
Nous apprenons encore que
« Des protections étaient accordées aux accusés, comme aux témoins. » Et puis que « Le tribunal inquisitoire n'infligeait pas de peines à proprement parler, mais des « pénitences ». (bis)
 
Et on peut constater que, en conséquence de cert ouvrage admirable, et cerise sur le gâteau , que cet article a été sélectionné pour faire partie de wikipedia junior (car ils s’attaquent aussi aux enfants) voir la mention figurant sur la page de discussion que je reproduis ici :
 
 
« Cet article a été pré-sélectionné pour faire partie du projet Wikipédia Junior. Ce projet comprend :
  • L'évaluation et l'amélioration d'une liste d'articles généralistes en vue d'une sortie CD, pouvant avoir une utilisation éducative,
  • L'ouverture et le lancement d'un wiki indépendant dédié aux juniors, permettant une nouvelle rédaction de chaque article adaptée aux 8 - 13 ans, et donnant la possibilité à ce public de participer à sa construction. (voir Présentation de Vikidia.org) »
 
Si on regarde la page de discussion, on voit que des objections ont été faites à la thèse selon laquelle l’Inquisition est « un mythe » mais qu'il est impossible d’en corriger l’inflexion manifestement révisionniste et qui relève d’une propagande éhontée en faveur des persécutions religieuses. Car règne sur cet article un de nos pro-islamiste bien connu, Michelet, qui trouve parfaitement normales les persécutions exercées au nom de la religion. Ici c'est normal pour l'époque, et pour la tendance persécutrice de l'islamisme fontamental au sein de l'islam, c'est normal tout court, comme il l’a écrit dans l’article « blasphème » puisqu’il dit là comprendre la juste indignation des croyants qui brûlent les filles impudiques, c'est à dire non voilées, en France ou en Irak (sic).
 
Excuser l’Inquisition pour justifier l’islamisme persécuteur. Tout simplement.
 
On trouve sur cette même page de discussion cette « énormité » de Michelet qui prétend que l’Inquisition ne vise pas les Juifs mais les seuls chrétiens car elle a seule autorité sur ces derniers.
 
C'est lui qui sort de l’article le passage concernant l’Inquisition espagnole pour en faire un nouvel article.
 
Et ça n’est pas tout, Michelet lui-même propose de classer cet article sur l’Inquisition  dont il a rédigé l'essentiel, en "article de qualité" ! La lecture de la page où se discute cette proposition n’est pas inintéressante car elle montre (en bas de page en particulier) les objections faites, ... mais en vain. Michelet a le contrôle de l'article.
L'opération de classement en article de qualité échoue. Mais l'article Inquisition demeure en l'état. Michelet s'en va rédiger l'article sur l’Inquisition espagnole.

Voyons.
 
 
Inquisition espagnole
 
 
Maintenant il faut voir l’article sur l’Inquisition espagnole, une fois faite cette belle introduction au thème de l’Inquisition.
 
 
L’article Inquisition espagnole de wikipedia évite de nommer les choses par leur nom, soit les massacres et les persécutions. (normal, puisqu’on a précédemment établi que ce sont des légendes et qu’il ne faut pas céder à la fascination de mœurs absolument normales pour l’époque)
 
 
Les mots massacres et persécutions ne figurent pas dans l’article, non plus que tortures, autodafé ou bûchers . Wikipedia nie la réalité et l’ampleur des massacres et persécutions qui se sont produites en Espagne. Et elle omet de préciser que les persécutions visaient principalement les Juifs sous le nom d’ « hérétiques » : on a affaire à une censure et une révision de l’histoire.
 
 
* voici le texte de wikipedia :
 
« L'Inquisition espagnole commence en 1480 avant la fin de la reconquista, après que le pape Sixte IV autorise en 1478 Ferdinand et Isabelle à engager 3 évêques ayant un pouvoir juridique total sur les hérétiques. Isabelle la Catholique refuse l'intervention d'un légat du Pape dans les affaires intérieures de l'Espagne mais, face aux accusations portées à l'encontre des marranes conversos (des juifs convertis depuis le XIIIe siècle, particulièrement après les révoltes anti-juives de 1391, et présents dans les hautes sphères de la société) de poursuivre la pratique du judaïsme en secret, ces évêques exigent de pouvoir prouver leur bonne foi devant un tribunal compétent. »
 
 
 
* L’Inquisition est définie par wikipedia comme
« pouvoir juridique total sur les hérétiques » 
: wikipedia oublie juste de dire que ce mot, « hérétiques » désignait les juifs . Il faut donc donner la traduction. Car ce qui fut en vérité est la chose suivante. L'édit de la foi, promulgué par l’Inquisition consistait en un inventaire détaillé des pratiques et croyances hérétiques où le judaïsme occupait une place essentielle, la première place dans la hiérarchie des délits et la plus consistante. Wikipedia nie que ce furent les Juifs qui étaient d’abord visés.
 
 
* wikipedia parle
d’« accusations portées à l'encontre des marranes conversos (des juifs convertis…) »
 
mais sans préciser l’injure que représentait le mot marranes (porcs) et emploie le mot « accusations » à la place de persécutions qui conviendrait mieux
* wikipedia parle encore de
« révoltes anti-juives de 1391 »
= donnons encore la traduction de ce qui fut : en 1391, les massacres font près de 50 000 victimes chez les Juifs et au moins autant chez ceux qui ont été baptisés de force. Soit plus de 100 000 victimes. Ensuite c'est pour échapper à la mort que se développe en Espagne un crypto-judaïsme, qui consiste en la pratique secrète du judaïsme mais montre une apparence chrétienne pour se conformer à ce qui leur était imposé (les juifs étaient obligés d’aller à la messe et de se comporter en chrétiens dans la société). La haine qui se développe à l'encontre des Juifs toutefois, s'applique aussi bien à ceux qui sont encore juifs qu’aux convertis, nommés « nouveaux convertis » ou conversos, ainsi désignés  pour être distingués des « vrais » chrétiens, qui n'ont jamais eu à se convertir,  et donc les  « nouveaux chrétiens » convertis étaient toujours considérés comme juifs et à ce titre dignes d’être poursuivis et accusés. Ils étaient appelés péjorativement marranos ("porcs").
 
 
* wikipedia écrit de ceux-ci qu’ils étaient
« présents dans les hautes sphères de la société »
comme s’ils étaient TOUS dans ce cas, ce qui est évidemment faux. D'autant plus faux que dès le XIV° siècle sont prises des mesures (lois) contre les Juifs pour les empêcher d'accéder aux fonctions de responsabilité.
 
 
* wikipedia écrit encore :
« ces évêques exigent de pouvoir prouver leur bonne foi devant un tribunal compétent » :
qu’est-ce que ça veut dire ? Pourquoi wikipedia a-t-elle besoin de plaider la « bonne foi » des évêques ayant en charge l’Inquisition ? En quoi consisterait-elle ? Comment auraient-ils donc «  prouvé leur bonne foi  » ? Pas une seule référence à un ouvrage d'histoire, bien entendu.
 
 
 
Si l’on compare simplement ces rédactions à quelques  textes de référence immédiatement disponibles d'articles d'encyclopédies en ligne voilà ce qu’on trouve . Sur l’internaute par exemple  : 
 
 
 
 « En 1478 le pape Sixte IV autorise le roi d’Espagne Ferdinand V et la reine Isabelle le Catholique à instituer dans leur pays une Inquisition dépendant de la Monarchie. Après la Reconquista, le but est de débusquer et de condamner les marranes (juifs convertis) qui continuent à pratiquer leurs rituels juifs en cachette. En 1492, débutera la répression contre les juifs espagnols. »
« en 1480 Le roi Ferdinand V choisit les premiers inquisiteurs espagnols et les envoie en mission à Séville. Ceux-ci doivent alors chercher et condamner les hérétiques marranes qui ont fomenté une insurrection. Les premiers bûchers et actes de torture se mettent en place »
 «  en 1482 Le roi Ferdinand V nomme de nouveaux inquisiteurs chargés d’éradiquer l’hérésie dans le territoire espagnol. Parmi eux, figure le futur inquisiteur général, Tomas de Torquemada. Symbole du fanatisme religieux et de la violence de l’Inquisition espagnole, il a une grande responsabilité dans la généralisation de la torture et des bûchers. Les jugements de l’Inquisition prennent alors le nom d’Autos da fe (acte de foi). Soucieuse de se débarrasser des minorités religieuses, l’Espagne s’engage avec l’Inquisition dans la "Limpieza de sangre", la pureté du sang. Celle-ci consiste à écarter du pouvoir des personnes qui se sont récemment converties au christianisme. »
 
 
Sur le site de l’IUFM de Lille :
 
 
« L’Inquisition espagnole fut instituée avec l’accord du pape en 1478 à la demande du roi Ferdinand V et de la reine Isabelle. Alors qu’elle devait initialement se consacrer au problème des marranes, juifs convertis de force au catholicisme qui continuaient à pratiquer secrètement leur religion, elle s’occupa, dès 1502, des musulmans convertis et, à partir de 1520, des personnes suspectées de protestantisme »
 
 
 
A propos des rois catholiques
« Leur règne, qui leur vaut le surnom de « Rois Catholiques », est celui de l’intransigeance religieuse : le tribunal de l’Inquisition, créé en 1478, est particulièrement actif et puissant, se livrant à l’expulsion ou à la conversion forcée des juifs et des Maures et proclamant de nombreuses condamnations pour hérésie. »
 
 
 
« L'édit de la foi, périodiquement promulgué dans les empires espagnol et portugais tant que l'Inquisition y fut en vigueur, était un inventaire minutieux des pratiques et affirmations hérétiques. Le crypto-judaïsme y occupait une place privilégiée : la première (dans l'ordre des délits) et la plus substantielle. »
 
 
Sur le site Lamed , histoire du judaïsme :
« l'Inquisition espagnole, qui a commencé officiellement par une bulle papale promulguée le 1er novembre 1478 par le Pape Sixte IV.
Notons toutefois qu'une première Inquisition avait été créée en 1233 à l'initiative du Pape Grégoire IX pour combattre une secte d'hérétiques français appelés les " Albigeois ". Cette première Inquisition était relativement débonnaire et ne condamnait pas, en règle générale, les gens à mort. Tel n'a pas été le cas de l'Inquisition espagnole, qui a été dirigée contre les hérétiques juifs.
Contrairement à son aînée, l'Inquisition espagnole cherchait à punir les Juifs qui s'étaient convertis au christianisme mais qui n'étaient pas d'une totale " sincérité " dans leur conversion.

Il y avait dans tout cela une grande part d'absurdité. On commençait par dire aux gens qu'ils devaient se convertir ou mourir ; puis, après qu'ils s'étaient convertis, on décidait de les tuer de toute manière parce que leur conversion n'était pas " sincère ".
Les convertis juifs au christianisme étaient appelés de manière malveillante des marranos, c'est à dire des " porcs ".

Les Chrétiens ont commencé d'appeler les Juifs convertis des " Nouveaux Chrétiens ", pour les distinguer des " Vieux Chrétiens " c'est-à-dire eux-mêmes. Les convertis juifs au christianisme étaient appelés de manière malveillante des conversos, c'est-à-dire des " convertis ", ou pire encore des marranos, à savoir des " porcs ".
L'accusation fondamentale était que ces Juifs ne s'étaient pas réellement convertis au christianisme, et qu'ils pratiquaient secrètement le judaïsme.
 
Etant une " fervente " Chrétienne, Isabelle demanda au Pape Sixte IV, en 1478, la permission d'instituer une Inquisition pour extirper l'hérésie du monde chrétien. Le Pape y consentit et promulgua le 1er novembre 1478, un bulle appelée Exigit sincere devotionis. Ferdinand et Isabelle confirmèrent cette bulle par un décret royal du 27 septembre 1480.
On aurait pu penser que, s'agissant d'arracher l'hérésie chez les Chrétiens, on s'en prît à d'autres groupes, et pas seulement aux faux convertis d'origine juive. Cependant, le décret royal ne mentionnait personne d'autre. Voici ce qu'écrit le professeur B. Netanyahou (p.3) :
Le décret royal énonçait explicitement que l'Inquisition était instituée pour rechercher et punir les convertis anciennement juifs qui se rebellaient contre le christianisme en adhérant secrètement aux croyances juives et en exécutant les rites et les cérémonies des Juifs. Aucun autre groupe n'était mentionné, aucun autre but n'était indiqué, un fait qui suggère clairement un rapport étroit entre la création de l'Inquisition et la vie juive en Espagne.
 
 
Sur le site Cicad :
 
 
« En 1391, les massacres font près de 50 000 victimes juives et au moins autant de baptisés de force. C'est pour échapper à la mort que se développe alors le crypto-judaïsme, c'est-à-dire la pratique secrète du judaïsme tout en maintenant une façade chrétienne. La haine à l'endroit des Juifs s'applique aussi nouveaux convertis (conversos) appelés marranos ("porcs").
Une nouvelle forme d'antisémitisme se développe, selon laquelle le sang juif est une tare héréditaire et indélébile, que le baptême ne peut effacer. C'est la première fois qu'un racisme européen prône la pureté du sang (limpieza de sangre).
Les mesures se multiplient pour empêcher les "nouveaux chrétiens" (qui sont pourtant des Juifs convertis de force…) d'accéder à des fonctions trop élevées.
 
[à comparer avec l’histoire réécrite par wikipedia ]
 
En 1478 est instauré le tribunal de l'Inquisition, qui doit veiller au respect de l'orthodoxie chrétienne et punir toute forme d'hérésie. Dès lors, toute personne soupçonnée de "judaïser" en secret - manière étrange de tuer la volaille, allumage de bougies, etc. - est aussitôt dénoncée au tribunal. Si beaucoup de conversos finissent sur le bûcher, la plupart d'entre eux ont à subir des peines mineures, des vexations et brimades quotidiennes.
Mais l'Eglise ne se satisfait pas des procès et des autodafés. Elle veut faire disparaître le crypto-judaïsme. Le grand inquisiteur, Thomas de Torquemada, propose aux Rois Catholiques de résoudre le problème en expulsant les Juifs du territoire espagnol.
Le 2 janvier 1492, le roi Ferdinand d'Aragon et la reine Isabelle de Castille signent le décret d'expulsion, qui prendra effet le 31 mars de la même année.
Plus de 200 000 Juifs espagnols (ou "séfarades") préfèrent le départ à la conversion, bientôt suivis par leurs coreligionnaires portugais expulsés en 1497 »
[les musulmans furent également expulsés, comme on le sait]
 
 
Comparaisons avec de vraies encyclopédies, qui n’ont guère besoin de commentaires et permettent de juger wikipedia sans trop de difficultés .
 
 
 
Alithia
Repost 0
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 11:43
un article signale l'irresponsabilité de wikipedia
 
 phot JP Marro l'Internaute


18 mars 2007

Le projet Wikipedia se présente comme une encyclopédie libre, universelle et multilingue écrite de façon collaborative. Mais la réputation de Wikipedia l’expose à toutes les dérives de la guerre par l’information. Sans même parler du vandalisme qui consiste à insérer des informations fausses, calomnieuses ou élogieuses dans un article.

Les contributeurs sont anonymes, il est donc impossible d’évaluer leurs compétences, l’affaire récente d’un éditeur américain se présentant comme un docteur en théologie qui s’est révélé être un étudiant de 24 ans plagiant notamment «le catholicisme pour les nuls».
Mais un autre manquement grave existe, c’est l’absence de réflexion sur la nature des connaissances diffusées. Par exemple, le TATP. Il s’agit d’un explosif utilisé par les groupes terroristes. Il a deux particularités, il est très instable et peut être fabriqué à partir de produits relativement banaux et facilement disponibles. Ces informations sont contenues dans l’article. Les éditeurs fournissent le mode opératoire qui permet de préparer cette substance. Ce cas n'est pas isolé, d’autres substances dangereuses (explosifs, stupéfiants…) sont abondamment documentées avec leurs modes de préparation.

© Le Salon Beige,

partenaire de CHRETIENTE.INFO

Repost 0
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 12:33
Islam et antisémitisme : ça existe, wikipedia doit s'informer 

 

 

photo  A. Aubert l'Internaute

 

A usage de wikipedia qui doit réviser d'urgence ses a priori et préjugés fondés sans doute sur l'ignorance d'une grande partie de ses rédacteurs : l'antisémitisme du côté du monde musulman, ça existe . Le site phdn ayant acquis une notoriété pour le sérieux de son travail publie ceci  qui retire tout doute, s'il y en avait -en dehors de wikipedia, bien sûr, dont les rédacteurs ignorent les choses les mieux connues.

 

Alors svp wikipediens  et autres wikiaholics lisez un peu avant d'écrire vos articles et avant de voter des trucs totalement idiots, tels la suppression de l'antisémitisme musulman. -voté par wikipedia récemment ! (sic!) Enfin ... du moins si vous ne voulez pas vous ridiculiser gravement.

Alithia

 

et phdn  

 

Repost 0
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 01:34
Islam et antisémitisme : l’idée est abolie par wikipedia par vote !
 
 
 photo l'Internaute
Islam et antisémitisme : l’idée est abolie par wikipedia par vote ! voir ici
 
 
 
Il s’agit de faire disparaître de wikipedia tout ce qui pourrait concerner le thème de l’antisémitisme dans l’islam, son histoire, ou le monde qu’il recouvre aujourd’hui.
L’enjeu est clair. On a affaire à un effacement des articles, des classements, des mots. Pratique orwelliennne –c'est à dire de Big Brother surveillant et réformant jusqu’au langage et que dénonce Orwell.
Voyons.
 
 
L’histoire commence très fort. Un participant classe certains articles sous la catégorie manquante « islam et antisémitisme ». Apparemment il s’agit d’un lecteur de notre blog qui a été frappé par un article ici même [la catégorie antisémitisme : sur les classifications de wikipedia encore ] signalant que wikipedia ne comporte que 3 catégories pour classer les sujets ayant un rapport avec l’antisémitisme , soit antisémitisme en France, antisémitisme en Autriche, antisémitisme aux Etats-Unis, ce qui est assez incomplet, on en conviendra sans peine.
 
Aussitôt un administrateur qui répond au pseudo d’Omar, propose la suppression de cette catégorie et sur la page destinée à décider de la suppression, il s’en prend de manière très agressive et déplaisante à la personne qui défend l’introduction de la catégorie.
 
D’emblée un administrateur attaque celui qui défend la catégorie et a fait une objection à cette suppression. Dans les termes suivants :
Proposé par : Omar86 18 février 2007 à 22:42 (CET)
Catégorie non neutre qui n'a pas sa place ici, la cat antisémitisme suffit largement . Une catégorie similaire a déjà été supprimée .
 
[l’argument d’Omar est énoncé : « la catégorie antisémitisme suffit largement ». On verra que c'est la ligne qui règne sur wikipedia pour censurer tout ce qui concerne l’histoire de l’islam et le monde musulman sur ce thème ; ligne défendue par une série de gens qui travaillent en groupe sur les articles concernés par ces sujets]
 
Un participant proteste en ces termes et écrit ironiquement :
 
« Prière d'effacer aussi :
  • Catégorie:Antisémitisme en France
  • Catégorie:Antisémitisme en Autriche
  • Catégorie:Antisémitisme aux États-Unis d'Amérique
Et aussi toute mention d'antisémitisme dans les articles touchant l'Islam de près ou de loin sur fr et en. Parce que bon, l'objectivité, c'est pas notre rayon. 83.201.254.174 18 février 2007 à 22:46 (CET) »
 
Agression de l’administrateur Omar en réponse :
« Tu peux aller te défouler ailleurs mais pas ici . D'ailleurs t'as l'air de bien connaitre le fonctionnement de WP c'est pas la peine de te cacher Omar86 18 février 2007 à 22:50 (CET) »
 
Je vous laisse lire la suite qui contient des « arguments » renversants du genre : on ne peut pas en parler parce que l’islam n’est pas un pays. Sur cette base, 17 personnes votent (sic !) l’abolition de l’antisémitisme musulman ou abolition du thème islam et antisémitisme, quelle que soit la nomination qui pourrait être retenue. La catégorie a été effacée par ce vote, et, il faut le noter, bien qu’elle figure dans la version anglaise de wikipedia, ce qui ne semble pas émouvoir Omar et ceux qui le suivent et le soutiennent.
 
On apprend également qu’il vaudrait mieux exposer les idées sur ce thème dans un article. L’article est même cité  « antisémitisme musulman ». Tapons le titre et que découvre-t-on ? « antisémitisme musulman » qui fut un article, par le passé, a été supprimé puisque le titre renvoie aujourd’hui par un lien à l’article « antisémitisme ». Très bien, lisons. Et là ? Que découvre-t-on ? Eh bien il n’y a pas de paragraphe dans cet article, sur l’« antisémitisme musulman » et même pas un mot. Plus exactement, il y en a eu, fut un temps, quelques lignes, mais ça a été effacé. Décidément, pas de chance !
 
On a là un exemple des manières retorses dont wikipedia efface et censure le thème de l’ antisémitisme musulman , -ou de l’antisémitisme dans l’histoire de l’islam et dans le monde musulman. On voit la méthode : un article sur le thème, supprimé et dont le titre renvoie à un autre article qui ne dit pas un mot du sujet. Catégorie jugée non valide, donc supprimée. Ce qui a pour conséquence qu’elle est retirée des articles tels que celui sur le grand Mufti de Jérusalem al-Husseini (qui fut le chef politique des Palestiniens dans les années qui précèdent la II° guerre et durant la dite guerre et qui fut un nazi actif) ou supprimée d’autres articles qui conviennent tout aussi clairement à la catégorie.
 
De plus, en poursuivant la recherche, on constate que c'est la même histoire pour « antisémitisme arabe » : un ancien article a existé et a été supprimé. Si on demande le sujet sur wikipedia on est redirigé vers l’article « antisémitisme », qui… ne traite pas le sujet. Sur cet article l’antisémitisme chrétien historique (anti-judaïsme) est exposé de manière développée. L’antisémitisme moderne, racial, fasciste, nazi, également. L’article renvoie à un autre article « antisémitisme français » qui développe encore bien les travers de l’antisémitisme fasciste et d’extrême-droite.

Mais tout ce qui concerne l’antisémitisme musulman, dans l’histoire de l’islam, ou l’antisémitisme des régimes arabes autoritaires et corrompus, ou l’antisémitisme que nourrit et dont se nourrissent certaines dictatures en pays musulmans et l’antisémitisme forcené de ce courant spécifique au sein de l’islam qu’est l’islamisme (véritable cancer au sein de l’islam et qui le ronge de l’intérieur, qui développe un nouveau fascisme extrêmement violent, et qui trahit certainement cette religion afin de tenter de l’empêcher d’être une religion de paix) tout cela est systématiquement censuré sur wikipedia . Par une équipe de surveillants qui veillent aux intérêts des sus-cités : islamistes et dictatures diverses qui règnent dans plus d’un pays musulman. Il ne faut pas laisser traîner l’once d’un signe qui indiquerait la présence d’antisémitisme dans certains pays et dans certains courants politico-religieux, dès lors qu’il s’agit de pays musulmans.
 
Un peu énorme par conséquent.
.
La personne qui introduit cette catégorie va protester ensuite sur « le bistro » (le lieu de discussion de wikipedia appelé « le bistro »).
 
Ce qui donne lieu à des échanges intéressants. 
 
Ça commence ainsi : voir ici sur le bistro , et ici encore  reprise de la question , puis enciore ici .
 
On est soufflé par la pertinence des arguments des wikipediens, n’est-ce pas ? .
 
Il est évidemment aussi, plus qu’urgent de s’interroger sur les raisons pour les quelles wikipedia (ses administrateurs et autres surveillants ou responsables divers) laissent faire une telle propagande, manifestement orchestrée : les individus fonctionnent regroupés, se connaissent, se sollicitent ouvertement , et sont tout aussi ouvertement au service de certaines idées, de certains courants , voire de certains partis (ou Etats ? ) en tout cas : groupés et dans l’impunité la plus totale, on leur laisse la liberté de se livrer à une propagande bien reconnaissable.
 
Le phénomène étant spécifiquement français : la wikipedia en anglais, on l’a vu, admet la catégorie «antisémitisme musulman » ainsi que  des articles critiques envers les travers de l’islam. De même pour la wikipedia en allemand, pour ne citer que les plus importantes . En France (en français) c'est pire que partout ailleurs sur ces sujets. Pourquoi ?
 
D'où la question récurrente : quels réseaux utilisent wikipedia ? La question est, plus que jamais, d’actualité. A poser à Michel Serres qui s’en porte garant . :)
 
 
Alithia
 
 Pour entrer dans les arrières-cuisines de wikipedia et donner quelques références, pour ceux qui veulent vérifier plus avant :
Quelques exemples des complicités organisées : sur cette affaire de suppression voir un certain "Michelet" qui s'agite  ici  ; et encore Michelet pour l’article blasphème dont il prévient Moez qu’il s ’occupe de la réécriture, et encore Fabienkhan idem pour l’article charia ou comment on se serre les coudes et comment on censure en groupe et organise ensemble la défense et promotion de ses idées voir ici
Où l'on remarque au passage l’explication de la manière dont on « travaille » sur wikipedia « tout ce que j'ai écrit (tiré d'articles d'universitaires pompés sur JSTOR plus que d'ouvrages, je n'avais pas le coeur à m'acheter des bouquins sur le sujet). »
un autre (N.B. parmi des dizaines pour qui serait tenté de s’arrêter à l’autre qui cache la forêt) signalement d’un gars qui risque de leur porter la contradiction ; voir ici
 
 
Encore une, la dernière, pour les administrateurs voir ceci i
 la grande admiration d’un administrateur pour un de ces personnages particulièrement impliqués dans la censure de tout ce qui ne plaît pas à la propagande islamique à la quelle il contribue et à qui l’on passe ce qu’on ne passe à personne sauf Ceedjee , un autre de la bande, et c'est lui-même qui le dit : voir ici et puis sur le deux poids deux mesures, selon que l'on est ou non protégé sur wikipedia   voir ici encore  :
"Moez, dont les torts sont partagés avec toi, n'a rien reçu, et ne recevra rien, car il a pu montrer par le passé qu'il savait discuter.
A méditer... " A+ Ceedjee contact 16 janvier 2007 à 12:53 (CET) (Ceedjee pote de Moez, est-il besoin de préciser ? et qui le soutient dans sa défense de ses points de vue… )
Repost 0
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 01:34
Antisémitisme dans le monde musulman
photo l'Internaute
Conférence de Matthias Küntzel sur «l'héritage hitlérien : l'antisémitisme islamique au Moyen-Orient»
 
* * *
 
A propos de « réseaux organisés » dont nous avons suggéré qu'ils sont actifs à wikipedia sur certains thèmes à l'actualité sensible, on voit par l'histoire qui suit que  wikipedia est à la pointe de l’action des réseaux islamiques qui veulent exercer une censure sur la vie intellectuelle.
 
Libération publie cette information au sujet d'une conférence d’un intellectuel allemand de renom, Matthias Küntzel, qui venait parler de l’antisémitisme dans le monde musulman à l’université de Leeds. Mais la conférence fut finalement  annulée, suite à des protestations émanant de musulmans.
 
Il s’agit de la conférence de Matthias Küntzel sur «l'héritage hitlérien : l'antisémitisme islamique au Moyen-Orient», renommée ensuite , après protestations d'étudiants musulmans, «l'héritage nazi : l'exportation de l'antisémitisme au Moyen-Orient »
Matthias Küntzel a tenu des conférences dans le monde entier. Il s’étonne que l’on puisse taire l’histoire du passé quand l’histoire présente en est encore chargée. Indépendamment de quelque intention politique, il s’agit d’étudier une histoire et de nommer ce qui est, en l’occurrence comment le Moyen-Orient, a pu être imprégné de l’antisémitisme nazi, à diverses époques.
Libération cite Matthias Küntzel «Je ne suis pas seul à défendre la thèse de l'antisémitisme islamique. Il suffit de regarder le programme du Hamas. Les Juifs y sont désignés comme responsables de la Première et de la Deuxième Guerres mondiales.» Mais le professeur se plaint surtout de l'attitude de l'université, qui «va à l'encontre de la liberté d'expression pourtant chère au Royaume-Uni». 
 
 
Alithia

photo l'Internaute

Repost 0