Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

15 novembre 2006 3 15 /11 /novembre /2006 12:38
 
 
 
VI. la « neutralité » remplace la vérité. (suite)

 

 photo A Aubert l'Internaute

 

photo A Aubert L'Internaute

- règle de la médiocrité (le + petit dénominateur commun)

 En effet, puisqu’il faut s’en tenir au plus petit dénominateur commun pour faire tenir ensemble tout le monde, la règle est la médiocrité qu’impose l’absence d’idée. Toute idée est interdite. Comprendre par là toute nomination claire, qui consiste à appeler un chat un chat, et nommer les choses par leur nom. Par exemple interdit d’appeler par leurs noms, l’extrême-droite, l’extrême-gauche, interdit de qualifier les idéologies ou positions politiques, les  militantismes divers, les extrémismes contraires à ce que prescrit le droit, l’antisémitisme, l’islamisme, le terrorisme etc. : étiquettes qui ne seraient pas « neutres ». Une idée, une analyse, sont toujours nommées « personnelles » autrement dit à bannir. Dès que quelqu’un apporte une analyse , soit produite par lui à partir de ses lectures, soit importée d’ouvrages savants, elles sont nommées pour être condamnées :  « essai personnel ».

- accumulation de soi-disant « faits » 

Non on veut des faits, rien que des faits, sans commentaires c'est à dire sans repères pour le lecteur. Sur wikipedia on croit aux faits bruts : ce que tous les historiens, comme nous savons ont depuis longtemps démenti  « en histoire les faits n’existent pas. Ils sont construits » (Jacques Le Goff  par exemple : « les faits historiques ne sont pas donnés tout faits par les documents. C'est l'historien qui les construit »). Ce que l’on peut dire pour toute discipline scientifique du reste, elle construits les « faits » sur les quels elle travaille.


Alors pour s’autoriser à exprimer ses opinions la foule wikipedesque crie « des faits ! des faits ! » pour exclure toute idée (pertinente) toute analyse, toute question. Toute synthèse également : combien d’articles se prétendant d’  « histoire » qui sont écrits comme un catalogue de « faits » année par année (où l’année est  le seul repère) . Mais même chose pour des supposées « biographies » d’écrivains, de penseurs, d’hommes politique : catalogues de dates où se mêlent, comme on imagine la naissance du petit dernier, les mariages, les amours, la santé du chien, avec les oeuvres ou prises de position importantes. Wikipedia voisine assez bien pour cela avec Voici-Gala et cie dont on connaît l’exactitude et la profondeur.  

 

Voilà donc : des faits, de la chronologie, et surtout pas d’idées ni analyse (ce serait personnel !)   Il faut pour cela s’en tenir à la citation de document, mais n’importe lequel. La règle qui règne de fait est que puisque c'est écrit, par n’importe qui, sur n’importe quel support (on imagine qu’internet est privilégié aux ouvrages universitaires et simplement ouvrages papiers, qui,  lorsqu’ils sont cités –parfois, ça arrive- le sont sans être lus.) ça peut être cité.

 
 
 

VII. Tout est valable du moment que c'est « écrit » quelque part pour un idéologue wikipedesque et « consensuel »

 

Tout est valable du moment que c'est « écrit » quelque part. Le pote du coin, le militant, le propagandiste ou le savant, c'est toujours valable (normal, on ignore généralement le dernier, et on ne sait pas non plus faire la différence de statut entre ces divers écrits ; normal encore : ça n’est pas demandé par les règles de wikipedia : pourquoi faire du zèle ?) . Alors tout fait « source » y compris les documents partisans , ou de propagande, introduits sans commentaires ni mis en perspective. Et du moment qu’il y a une « source » derrière un propos, personne n’a le droit de le récuser ni de l’enlever. Au mieux , il pourra essayer d’apporter une autre « source » pour tenter de démentir, ce qui donne ce caractère si délicieusement hétéroclite aux articles et aboutit au relativisme : « selon untel ceci cela, et selon untel ceci cela » Au pire, si cette contradiction apportée


Au sein de la vacuité peuvent alors s’insérer des points de vue qui infléchissent le sens via ces documents empilés. On peut ainsi recopier les points les plus aberrants de faussaires, d’escrocs, de manipulateurs, d’organisations extrémistes et d’illuminés, qui seront mis sur le même plan que l’avis d’un prix Nobel ou des organismes qui disent le droit.


Et une fois « sourcé » le point en question ne pourra plus être retiré, car son auteur se battra pour le maintenir, même si on lui dit que c'est faux (la vérité n’est pas en jeu), inadmissible (il ne comprend pas pourquoi), contraire aux lois (il s’en fout : faut pas être franco-français, dira-t-il, et si lui objecte le droit international, européen, les droits de l’homme, il ira jusqu’à dire que ça n’est pas le droit qui fait référence ) etc. Et si vous insistez il va vous taxer d’intello qui coupe les cheveux en 4 et d’emmerdeur qui gêne la bonne harmonie de la communauté .


*
exemples

Voir la place faite à Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, leurs théories négationnistes et les autres négationnistes, non nommés comme tels, sur divers articles de wikipedia, anormalement  trop nombreux, compte tenu de la représentativité de cette officine de propagande et de l'intérêt des thèses de ce Monsieur et de ses amis, et surtout, de l'antisémitisme qui les anime jusqu'ua négationnisme. Mais il faut voir la complaisance avec laquelle leurs thèses sont présentées . La perspective critique ne serait pas "neutre" bien sûr !

 

Voir ici même les articles "Dieudonné-Le Pen", et sur "la propagande et preuve que le Réseau Voltaire  infiltre wikipedia", en complément.


N.B. sur le sujet du négationnisme on peut noter cependant des articles à peu près corrects sur le sujet malgré une sacrée discussion.



-
impossible amélioration-rectification.

 
 

 Mais, me direz-vous, si ça fonctionne ainsi , toutes sources permettant d’avancer des points de rectification, ça devrait pouvoir marcher, se rectifier, à force d’ajouts de citations, et puis, un coup à droite, un coup à gauche et on finit par trouver l’équilibre, un juste milieu. (c'est ce que prétend wikipedia)

Eh bien non.


Parce que, comme dit précédemment, l’ensemble est trop médiocre, et de plus le filet trop immense, incontrôlable (tout article peut être créé sur tout et n’importe quoi : ça foisonne, nombre d’articles ne sont que des entrées de dictionnaire par exemple) et enfin aucun article n’est stable : même les améliorations sont effacées, contrairement à ce qui se dit que ce sont les erreurs qui sont rectifiées.


Mais le 1° obstacle est la médiocrité sur fond de liberté totale « tout peut se dire » étant la 1° et fondamentale conviction.

Il faudrait tout réparer, tout le temps. Impossible.


De + encore, aucun article n’est stable. Si des améliorations sont apportées, elles peuvent être détruites. Et elles le sont pour cause de désaccords idéologiques, et incompréhension de la notion même de ce qu’est écrire un article sérieux, vu les présupposés de wikipedia et ses règles.

On vous donnera des exemples encore, s’il en faut.


A force de voir plusieurs personnes repasser, on pourrait croire, et wikipedia le prétend, que chacun améliore, rectifie.

Eh bien non. Pourquoi ? Parce qu’il y a les principes , et la pratique. En principe : ce qui est « sourcé », (référencé) est valable et doit être maintenu. En pratique, ceux qui ne sont pas d’accord avec vos rectifications vont s’attacher à les effacer.


Les moyens ? principalement les patrouilles de police secrète qui surveillent les articles où il y a du désaccord et où ça s’engueule, et la mobilisation de quelques uns qui viennent contrer le(s) malheureux porteur(s) du désaccord et qui tente(nt) de rectifier. Ces patrouilles de police, au nom de la paix et du wikilove (rappel au consensus obligatoire et à l'union de la communauté qui ne doit parler que d'une seule voix, s'apaiser avant tout) dissuadent les emmerdeurs qui empêchent le « consensus » .
En effet, la vie de la communauté étant la seule raison d'être du projet, non la vérité et l'exactitude des sujets traités, la paix dans la communauté passe avant toute justesse de l'exposé. Le contradicteur est vite perçu comme un empêcher de tourner en rond, qui gêne la vie de la communauté, et il doit se soumettre ou se démettre. Dès que quelqu'un tente d'introduire une version de vérité, il est rappelé à l'ordre : tu n"as rien compris aux règles de wikipedia, (soit le primat de la communauté une), si tu insistes tu vas être sanctionné (interdit d'édition), si tu n'es pas d'accord, (avec l'opinion qui prévaut et avec la règle de préserver d'abord la communauté) tu peux exercer ton droit de t'en aller (sic).

Wikipedia est une communauté qui fonctionne comme une secte. Elle doit parler d'une seule voix, ses articles doivent être consensuels et non vrais.

 

Le consensus est obtenu par les chefs  qui font taire les contradicteurs, c'est à dire ceux qui protestent contre des interprétations fausses, et veulent rectifier des erreurs.  Le problème c'est que les chefs, protègent des thèses de propagande diverses, où l'islamisme, l'antisémitisme et l'antisionisme sont en très bonne place, le négationnisme même ne suffisant pas à discréditer un auteur, on écrit sur lui des pages et des pages, sans le qualifier.


L'opinion consensuelle c'est le plus petit dénominateur commun, qui exclut toute pensée, et encore bien davantage toute pensée de la contradiction. Pour cela rien n'est qualifié. Il ne faudra donc pas dire que l'Iran est un Etat islamiste, théocratique, ni que la Turquie est une république laÏque, ni que le droit musulman (la charia) n'accepte pas les droits de l'homme, ni que Chavez est un populiste, par exemple. Encore moins pourra-t-on penser ensemble qu'un homme politique est un révolutionnaire, libérateur et autoritaire, ou que Napoléon, fut à la fois celui qui mit fin à la Révolution (à l'intérieur) et en répandit les principes (à l'extérieur) et en celà, en fut le plus grand continuateur. Cela exigerait de la pensée, et de penser la contradiction, qui plus est. Hors de question. 

Le consensus obligatoire interdit toute pensée, toute finesse, toute prise en compte des contradictions, toute analyse.

Wikipedia est destinée à être et demeurer le règne de la médiocrité et de la déformation qui s'ensuit de ses principes.

* Un exemple article Mahomet.
 
 

Il faut voir la page de discussion  où plusieurs, « Sophuslie » avec d’autres contributeurs tels « Exégète », « Just protest », etc. essayent d’expliquer des points d’histoire, rappellent des connaissances établies et quelques vérités, tendent à leur demander un peu d’exactitude et d’objectivité, et conseillent de se reporter à l’histoire et au texte. Echec total. Les autres ne veulent rien entendre car ils veulent écrire autre chose. C'est « Sophuslie » et ceux qui contribuent dans le même sens qui s’inclinent devant tant d’obstination à maintenir le faux et capitulent. Ils renoncent, ils s'en vont. Le fonctionnement de wikipedia, laissant place à des groupes de pression, fait partir les meilleurs contributeurs.


C'est toujours ainsi que ça se passe, sur tous les articles sensibles : ceux qui ont un sens minimal de l’objectivité et qui connaissent le sujet rencontrent des idéologues partisans, des ignorants de mauvaise foi, et renoncent. Car ces ignorants et esprits partisans bénéficient de soutiens occultes, pas nécessairement explicites : c'est le système du « consensus » obligatoire et de l’unité de la communauté dans le wikilove qui fonctionne tout seul. Celui qui ne répète pas les lieux-communs consensuels est un étranger, est perçu et épinglé comme un corps étranger à la communauté, on lui fait comprendre qu’il dérange, et doit céder la place à l’ignorance et/ou aux interprétations partisanes.

 N.B. « corps étranger à la communauté » ça rappelle quelque chose. Vous voyez quoi ?

 

* et encore un autre exemple significatif : l’article « terrorisme ».

L’empilement de sources de qualités hétéroclites permet, tout en évitant des définitions claires, de donner des orientations aux articles. Voir par exemple articles islamisme, terrorisme. On apprend pour commencer que « Le terrorisme est uneméthodequi consiste à mener des actions violentes contre un adversaire , en particulier ungouvernement»


Une méthode, non qualifiée, nous voilà renseignés. La « méthode » est dite adressée à un gouvernement et non pas nommée « violences contre les civils pour répandre la terreur »  , ce qui conviendrait davantage au terrorisme. 


Bien entendu est ignoré le rapport à l’ONU déclarant terroriste « tout acte commis dans l'intention de causer la mort ou des blessures graves à des civils ou à des non-combattants, lorsque l'objectif de cet acte, par sa nature ou son contexte, est d'intimider une population ou de contraindre un gouvernement ou une organisation internationale à accomplir un acte ou à s'abstenir de le faire », ou encore « la prise pour cible et le meurtre délibéré de civils et de non-combattants ne peut être justifié ou légitimé par aucune cause ou revendication »


Ainsi que la déclaration de Kofi Annan  « le terrorisme est le meurtre de civils en dépit de toute cause
».


Revenons à l’article terrorisme de wikipedia . La dite « méthode » (terroriste) peut aussitôt être vantée pour ses résultats « le terrorisme à montré qu'il pouvait parvenir à ses fins … et qu'il pouvait médiatiser des causes méconnues (Palestine) ». (sic)

 
 

Dans le fatras qui s’y trouve, la question dela distinction entre civils et militairesest évitée. L’ONU n’est sans doute pas une référence, mieux vaut écrire ce que l’on pense tous seuls comme de bons petits membres de la communauté.


La logique de wikipedia c'est souvent « une minute pour Hitler, une minute pour les Juifs », et même parfois , les seconds n’ont pas le droit ni la possibilité d’exposer leurs arguments.

 
 
 
   

VIII.  le nivellement par le bas et ses effets. Ce qu’il rend possible.

 
 

Avec ce système, toute idée un peu pointue et a fortiori critique est nivelée, éliminée. De même que pour les informations les mieux documentées lors qu’elles ne confirment pas ce « consensus » des tendances qui règnent sur wikipedia.L’idéologie est que tout le monde doit s’accorder. Mais il ne s’agit pas même pas sur des versions médianes, exposant clairement les diverses analyses du phénomène puisque toute analyse est interdite, mais sur des versions creuses, qui évitent les questions, les analyses, évitent de faire réfléchir. Ce qui aboutit à privilégier sans critique le point de vue représentant le sujet traité et qui ainsi donne droit à la parole, sur les sujets délicats (sectes, théories illuminées, négationnisme, extrémismes,   terrorisme, et tout ce qui mobilise l’irrationalisme, le fantastique, les « explications » marginales, fantaisistes) à ces dits points de vue, présentés comme aussi valables et respectables que d’autres. Ainsi sont justifiées les logiques sectaires diverses et autres points de vue marginaux, quand ils ne sont pas simplement contraires aux lois.

 

Le terrorisme qui cherche à se faire passer pour de l’indignation bien légitime et de la résistance. Ainsi wikipedia adopte tranquillement ce point de vue : le terrorisme est présenté comme de la résistance légitime quelles que soient les méthodes : appels au meurtre par fatwa (on dira qu’il n’y a pas de fatwa énoncée dans les règles : pour Robert Redeker, la menace de mort est appellée « polémiques ». Titre du passage  : « Polémiques consécutives à une tribune parue dans le Figaro » Et la fatwa est niée voir page de discussion   ; en regard je suggère de lire cet article sur le blog d'une universitaire, philosophe, républicaine, qui dénonce un ergotage de parti pris.

 
 

Et encore on trouve dans l'article "blasphème" la justification de crimes  (à l'encontre de femmes de culture musulmane par des hommes violents, qui les ont brûlées, car la raison invoquée par wikipedia, contrairement aux faits avérés, est le soi-disant « refus de porter le voile, en France », ce qui, paraît-il, provoquerait « l’indignation spontanée de toute la communauté » (sic) : Non crimes d'individus hors la loi, mais protestation de "toute la communauté" indignée contre de soi-disant blasphèmes, selon notre magnifique wikipedia.

 

Dans l’article blasphème où on trouve en effet cette perle, qu'il s'avère impossible à retirer malgré divers essais :

« Indépendamment de toute législation, les transgressions des interdits religieux peuvent susciter des réactions violentes et spontanées de la part des communautés religieuses. Dans les exemples récents, on peut citer le cas des femmes brûlées vives pour "impudicité" par leur communauté, quand elles refusent de porter le voile islamique, que ce soit enIrakou dans les banlieues françaises ».

Magnifique n'est-ce pas ? Malgré les protestations, la phrase est maintenue au nom de la « neutralité » bien sûr , qui fait "consensus" sous l'autorité de la police wikipédienne.! 


En cas de désaccord d'interprétation, on remarque que c'est toujours l'ignorance qui l'emporte sur la pertinence documentée , quand ce ne sont pas des opinions qui propagent des idéologies contraires aux lois : comme ci-dessus, à propos des femmes brûlées (où l'on appréciera le parallèle introduit entre la France et l'Irak) et puis encore par exemple le magnifique article juif, qui rejette la notion de peuple juif dans le corps de l'article et dans son orientation générale, après avoir annoncé dans son introduction que le sujet de l’article est le peuple juif : « cet article traite du peuple juif » . Belle cohérence, et bel exemple de l’écriture multiple.  
Puis, après cette introduction l'article rejette la notion de peuple pour les Juifs (simplement comme nation) , ne parle pas de la Bible où cependant, comme l'on sait, l’occurrence « peuple » est omniprésente depuis la Genèse, précisément depuis l’épisode de Noé, et le terme de peuple revient constamment ensuite, « le peuple », dans la bouche de Pharaon, « mon peuple » quand c'est Dieu qui parle, ou « le peuple hébreu » etc.


Et puis encore l’article ne fait pas non plus référence au peuple juif au sens politique, de peuple se dotant d'un Etat (retour des Juifs à une existence politique avec Israël). On a donc la négation du peuple juif, comme nation, ou des Juifs comme peuple politique. Serait-ce le véritable but de l’article ? De plus l’article consacre un paragraphe entier à la notion de "juif de sang" (sic), qui, bien qu'elle soit sans références aucune (et pour cause), et ne figure dans aucune littérature (et pour cause), est maintenue malgré toutes les mises en garde et malgré de longues explications sur la page de discussion déconseillant une telle appellation.

Pourquoi, dès qu'il s'agit de ces sujets, sont-ce toujours les pires points de vue qui l'emportent ? (antisémitisme, racisme, islamisme, hyper-représentés sur wikipedia)

 
* police secrète  (bis)

On a donc, pour ces raisons qui relèvent du passage en force sur de nombreux thèmes politiques, (parmi bien d’autres enjeux idéologiques), des polices aux règles secrètes et aux pouvoirs techniques détenus par elles seules qui dans le dos des contributeurs un peu fermes sur les principes, se chargent de les faire plier, et obtiennent leur départ. Généralement ce sont les meilleurs et les + cultivés qui sont assaillis par une petite bande d’ignorants + ou - partisans à qui les chefs patrouilleurs donnent toujours raison, au nom du « consensus » obligatoire, du « wikilove » (importé de la secte scientologie : tout désaccord est interdit au sein d’un groupe car il menace l’unité et la compacité du groupe ; ainsi il est plus facile à maintenir et gérer, certainement ) , car il faut que pas une tête ne dépasse, au nom de ce fameux consensus, qui soi-disant, s’obtiendrait tout seul .


Il est donc logique que les idéologies y fleurissent, les lieux communs aussi. Mais ce sont elles qui ont le dernier mot sur la vérité. Une analyse un peu rigoureuse et savante, un texte correctement rédigé, un exposé un peu organisé et complet, sont vite perçus comme pas ludiques, pavés dits « trop difficiles pour le lecteur moyen » et censurés-effacés.


Et évidemment, il est impossible de renvoyer l'anonyme ignorant à de bonnes lectures : ces gens ne lisent pas, ils sont de parti-pris et ignorent-méprisent toutes les règles qui font l'objectivité d'un texte.

 

IX. ne pas s’arrêter aux apparences premières

 
 

La vérité gît dans le fond. Aller voir au fond. Là apparaissent des orientations très nettes, fortement partisanes.

Les apparences. sont parfois trompeuses. 

Wikipedia fourmille d'informations et en cela elle peut s'avérer assez pratique, fait gagner du temps, donne des liens etc.


Certains articles sont longs et bourrés d’informations et donnent ainsi une impression de sérieux au lecteur pressé. Mais cela ne doit pas faire illusion. Si on entre plus avant dans la lecture et que l’on s’y arrête, on s’aperçoit qu’ils sont vides de contenu, faute de ligne directrice, de problématique clairement posée, d’analyse, de références aux ouvrages obligés, qui se doivent d’être cités parce qu’ils font référence  : les contributeurs de wikipedia lisent très peu. Ils piquent sur internet des références vite fait, que souvent ils ne lisent même pas. De plus ils s’interdisent de penser, n’osent pas penser, ne l’ont pas appris. Ce qui donnent des articles, au mieux patchworks, au pire contradictoires, et généralement situés dans un habile compromis évitant toute thèse, celui du vide de contenu qui ne choque aucune conviction.


Enfin, cela c'est pour les articles anodins. Car pour ceux qui touchent à la politique et à la religion, dans ses incidences politiques, là c'est la guerre qui règne, la guerre de tous contre tous comme à l’état de nature décrit par Hobbes et c'est le plus fort qui gagne. Et là on voit apparaître des clans, plus ou moins informels, traduction de l’idéologie spontanée de tous ces gens, qui représentent la masse de tous ceux qui trouvent leur supplément d’âme à se croire un instant un peu historiens, un peu politologues ou journalistes, un peu chroniqueurs scientifiques, pouvant faire prévaloir leurs idées tout en ayant l’impression d’être devenus écrivains et d’avoir fait la preuve de l’inanité du travail intellectuel.


Revanche de ceux qui n’ont jamais été des intellectuels et qui détestent ces derniers.
Comme une revanche ça se voit dans le ressentiment envers tout ce qui est intellectuel. La pensée est interdite, puisqu'elle suppose toujours l'engagement d'un individu qui parle en son nom et assume le risque de la pensée. Sur wikipedia c'est le consensus communautaire d'une secte qui s'impose comme supposée référence du savoir. Une escroquerie en somme.


Wikipedia est aussi un moyen de faire prévaloir ses idées, de les diffuser
. Militantisme et propagande faciles, grâce au système wiki permettant à chacun de participer, sans les exigences du travail intellectuel. Un moyen attirant et une occasion de diffusion exceptionnelle : Wikipedia est une aubaine pour les idéologues et, à l’image de ce qu’est internet exactement, là où la parole se lâche sans aucune règles ou limites ou presque, triomphe la médiocrité. A quoi s’ajoute et au bénéfice de laquelle peut s’infiltrer une propagande, une diffusion d’idées qui ailleurs sont plus ou moins refusées, mal considérées ou même interdites, mais en tout cas ne passent pas car elles contreviennent à un certain nombre de règles.


Exemples :

on a vu, à propos de l’article consacré à Redeker, certains parler de « coup monté ». Il l’aurait donc fait exprès pour faire parler de lui. J’imagine que Theo Van Gogh aussi. D’ailleurs faudrait voir si wikipedia ne le dit pas. Vérifions.

 
 

Précisément, la dernière version le laisse entendre. Cette correction le laisse voir (les passages en haut établissent la comparaison entre une 1° version, et la correction qui a suivi) , qui efface la comparaison d’abord introduite entre Van Gogh et le St. Kubrick d’  « Orange mécanique » ainsi que l’humour et les provocations d’ « Hara-Kiri », et attribue les caricatures de Van Gogh non à une volonté de dénoncer l’islamisme,

 
 

Et bien évidemment il s’en est trouvé de nombreux pour dire qu’Arafat avait été empoisonné par les Israéliens, pour défendre Dieudonné qui serait persécuté et victime d’accusations injustes (sur l’article du même nom toutes les accusations de Dieudonné ont été supprimées suite à un grand nettoyage, fait par un chef) , nombreux pour dire des horreurs diffamatoires sur certains intellectuels que n’aime pas Tariq Ramadan, et pour vanter les mérites de ce dernier en disant qu’il n’avait jamais dit ce qu’il avait dit et en réussissant à supprimer les citations les + compromettantes de T.Ramadan défendant le port du voile et s’opposant à la loi sur les signes religieux.


La place laissée aux « théories » du Réseau Voltaire est étonnante car tout à fait disproportionnée, au regard de ce qu’il est et représente (même si c'est un proche de Dieudonné). On sait que Thierry Meyssan,  en digne héritier des thèses du type « Protocoles des sages de Sion » usant de l’ « argument » du dit « complot mondial » , monté de toute pièce pour les besoins d’une propagande éhontée, soutient , que les attentats du 11 septembre ne sont pas imputables à Ben Laden (bien qu’il les aient revendiqués lui-même à plusieurs reprises) mais aux Américains : explication par le « complot » et le « coup monté ». La manipulation est partout, les media vous mentent , tout le monde vous trompe, à commencer par les hommes politiques (surtout s’ils sont américains, ou occidentaux), tout peut donc être remis en question et raconté autrement, à l’encontre des connaissances et analyses établies, des situations avérées et connues, des évidences factuelles même : tel est le fond de commerce (ou le fond de paranoïa) de Thierry Meyssan –qu’il partage avec d’autres du reste (ses grands amis Alain Soral, Dieudonné, qui lui-même tend la main à Le Pen….) passons.

 

La terre entière a vu les avions s’écraser, mais Th. Meyssan soutient que « aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone »  (sic) . Succès people du livre à scandale, dont la thèse est adoptée par nombre de régimes arabes et islamistes. Mais on comprend moins pourquoi wikipedia lui fait une si large publicité , et laisse le Réseau Voltaire se faire une telle auto-publicité sur wikipedia (voir chapitre) d’autant qu’il est de notoriété publique que le Réseau Voltaire est / a été compromis dans le négationnisme 


Cependant, pour s’apercevoir de tout cela, il faut suivre l’historique de la rédaction et l’évolution de l’article avec la page de discussion parfois aussi.  On voit comment l’article évolue, comment une orientation idéologique est imposée, comment des idées sont glissées et d’autres empêchées, supprimées. Sur ces thèmes ce sont les contradicteurs les + qualifiés qui doivent abandonner. Toujours. Et les objections étayées et normalement reconnues comme valides selon la logique et la raison en principe communes, là ne fonctionnent plus. Il suffit de 3 individus ligués, pour faire comme s’il y avait une majorité, qui devait nécessairement l’emporter sur tout critère de vérité. Et les critères des écrits publics et de l’objectivité et de l’honnêteté intellectuelle ne valent plus.


D’où la nécessité d’un observatoire de wikipedia. 

 
 

N.B. état des articles de wikipedia cités, au 15 nov 2006

 
 
Alithia

Repost 0