Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 16:16

neutralité fictive


Echanges sur le blog. Dès le mois de décembre, au commencement du blog, voilà ce qu’on échangeait ici, dont je relève quelques passages intéressants parmi les commentaires .





islande-7-lassen.jpg

 
photo l'Internaute

1) l’impossible correction et la propagande

 

« Intéressant.
Personnellement, j'ai pris mes distances avec Wikipédia, ce machin ne mérite même pas l'appellation d' « encyclopédie », une vraie insulte aux encyclopédies dignes de ce nom.

Beaucoup d’articles sont verrouillés, biaisés par des internautes soucieux d’étendre leurs propagandes et politiques, religieuses. Vous évoquez à juste titre sur un autre cette bande d’islamistes qui sévissent gravement sur Wiki, mais n’oubliez aussi ces tribus protégés par leurs administrateur « pro nucléaire » (admin RamaR & Co), « pro Front National » (admin Hégésippe Cormier & Cie), sans parler des homosexuels qui inondent le wiki par leurs articles racoleurs ( Marc Mongenet et consorts ) .

 


Inutile de tenter une neutralisation sur ces articles, le phénomène de bande est très efficace, l’ « Union fait la force » dit un dicton. Je suis pour ma part forcé de me contenter d’éditer les articles relatifs à la musique classique, ma passion.
Bien à vous. »

 

commentaire n° : 3 posté par : Frank Renda le: 07/12/2006 22:51:17

 

2) les motifs pour écrire sur wikipedia

 

De « Robert » le 18/12/06

 

« Le succès de Wikipédia repose plus sur des raisons d'ordres psycho-sociologiques que sur des motivations scientifiques. Ces dernières motivations ne sont sans doute pas absentes chez quelques-uns. Mais pour le reste, il est évident que Wikipédia offre l'opportunité de se faire connaître, simplement parce que ça existe ; cela offre l'occasion d'une certaines vanité d'expression de ses opinions (pas que dans les articles, mais au bistro, dans les pages de vote, etc.). N'importe qui se trouve valorisé, ou se sent tel, du fait qu'il s'exprime devant un large potentiel de lecteurs. Mais le seul mérite, en l'occurrence, est celui de s'exprimer, ce qui est assez peu. Les divers statuts de Wikipédia peuvent aussi flatter l'ego. Bureaucrate (sic), administrateur, arbitre ; c'est une reproduction du besoin de reconnaissance sociale. Un système de reconnaissance sociale n'a pas besoin de critères scientifiques, il peu être totalement déraisonnable et avoir du succès. Je vois là une cause possible de la susceptibilité de certains wikipédiens face aux critiques : il ne faut pas toucher à l'image de wikipédia, sans quoi ce sont les contributeurs eux-mêmes qui sont dévalorisés. En ce sens, le système me paraît bien trop personnel, bien trop individualiste, même si je sais bien que l'un des buts est de collaborer, mais comme il n'y a pas de régulation scientifique, ce sont tout de même les passions des uns des autres qui mènent les débats, donc des motivations personnelles. Il résulte de cela que la crédibilité de Wikipédia est dans l'image qui en est donnée, plutôt que dans les résultats obtenus, en quoi il s'agit bien d'un phénomène "en phase" avec son époque, époque de communication où le contenu cède le pas face au contenant qui doit être séduisant, flatter les opinions reçues, comme celle qui voudrait que le savoir soit un pouvoir (ce qui est très discutable), ou celle que le savoir doit être libre (ce qui reflète une conception assez confuse de la notion de liberté), ou encore celle que la compétence ne soit qu'une prétention des méchantes élites. »

 

à qui j’ai répondu

 

« Merci de vos remarques tout à fait pertinentes et que je partage .

 

L'expression et le besoin de s'exprimer, l'ont emporté sur la recherche de connaissances à maîtriser avant de les exposer, ainsi que sur tout objectif scientifique. De même qu'une certaine reconnaissance (réelle ou fictive puisqu'on écrit sous anonymat, mais dans l'imaginaire, elle est bien réelle), avec l'acquisition d'un pouvoir assez réel lui toutefois au sein de wikipedia, pour ceux qui sont aux commandes et peuvent couper, censure, interdire, tel ou tel texte, et bloquer les utilisateurs, exclure les contradicteurs et les esprits critiques etc. [prime sur tout objectif scientifique].

 

Cette possibilité de s'exprimer et cette reconnaissance sont de réels plaisirs pour ceux qui écrivent (plaisir d'écrire aussi, qui n'est pas négligeable) qui suffisent, pour les bénéfices et avantages qu'ils procurent, pour leur permettre de passer outre toute exigence de scientificité et de rigueur, et qui culmine dans le plaisir inouï de pouvoir se dispenser de devoir reconnaître les connaissances acquises et validées pour donner sa propre version, son avis et faire valoir sa petite opinion, répandre ses points de vue personnels (qui ne sont, bien souvent, pour ne pas dire toujours, que l'opinion commune la + répandue, la + simple et la + grossière -au regard des sciences et des disciplines du savoir).

 

La dimension du plaisir est première et même unique. De ce plaisir obtenu, le wikipedien moyen se croit autorisé à contempler avec mépris (sous forme de suspicion) tout l'édifice du savoir et les travaux savants. Jouissance incomparable et revanche des anciens élèves qui n'ont pas été admis à discuter des sciences et de leurs résultats, car ils n'ont jamais approché de leur vie l'épistémologie des disciplines scientifiques dont ils parlent.

 

Si l'épistémologie était enseignée en même temps que les sciences, dans le cursus scolaire et universitaire, on n'en serait pas là. Du moins il existe à l'université des études d'histoire des sciences et d'épistémologie, mais elles ne doivent pas être suffisamment importantes, il faut croire, et en tout cas, elles sont malheureusement totalement absente des études techniques (telle l'informatique) ou d'ingénieur, ou de savoirs spécialisés, comme la médecine, ou le droit.

 

Les philosophes savent que la science sans épistémologie, ou sans pensée, sans philosophie (sans conscience, disait Rabelais) n'est que ruine de l'âme. Mais ce manque de formation aux Humanités comme on disait autrefois, ou à la culture classique des lettres et de la philosophie, produit une pensée, une vision du monde de technicien, qui est la vision du monde de wikipedia, et sa fantasmagorique notion de "neutralité" ainsi que ce qui est entendu par "sources" sur ce media bricolé et qui bricole une vulgate que les non spécialistes apprécient peut-être, mais pas ceux qui connaissent un sujet, presque toujours maltraité sur wikipedia.

 

Wikipedia fait plaisir à ceux qui la produisent, et fait souffrir ceux qui ont quelques connaissances précises et quelque culture. C'est ainsi, et on ne peut arrêter un torrent qui va dans le sens de l'opinion. Mais il est loisible d'observer wikipedia et de la juger, pour savoir à quoi s'en tenir.

 

Voyez l'article sur la classification des sciences, ainsi que celui nommé sévères critiques , qui le montrent. ce qui fait défaut à wikipedia, c'est un minimum de culture et une reconnaissance, également minimale, de la valeur et du statut du savoir, pour pouvoir se permettre de se lancer dans le projet qui est le sien. Pas sérieux. Mais beaucoup de plaisir et de grands bénéfices pour les participants, où, non seulement le monde du savoir en prend un coup, mais qui laisse la voie ouverte à toutes les propagandes, en toute bonne conscience, certainement, car les participants sont aveugles à ce détail secondaire. »

 

réponse de : alithia (site web) le: 20/12/2006 13:14:27

 
 

3) problème des droits d’auteurs, et des droits des rédacteurs de wikipedia (tous bafoués) : ou comment wikipedia ignore le droit, par principe et dès ses fondements

 

« En apparence Wikipédia est très rigoureuse sur les droits des auteurs exposant en long en large et en détail ce qu’il faut faire pour protéger le droits des auteurs sous GFDL. Mais de sérieuses réserves existent.

 


1 Les droits des contributeurs

 


En théorie, les contributeurs conservent leur droits, même si ils renoncent à être rémunérés pour cela “la licence est libre” . Leur seule récompense revient donc à être cités dans la liste des auteurs. Et encore dans cette liste celui qui a écrit 150 lignes est à égalité avec celui qui a ajouté une virgule.

 


De plus il est déconseillé d’utiliser son vrai nom. En conséquence, au mieux, c’est “Gudule” qui sera cité et Albert Martin qui est derrière ce pseudo sera bien incapable de faire reconnaître un jour ses droits. En effet en droit , c’est l’éditeur qui gère le lien pseudo-identité réelle et Wikipédia n’a pas prévu celà.

 


2 L’affaire du Fair-use

 


Le fair use c’est une invention des USA pour faire ce qu’on veut en terme de reproduction de créations de l’esprit pourtant bien attribuées à un auteur. Cette pratique est courante sur en.wikipedia

 


Sur fr.wikipedia une courageuse décision avait interdit cet usage et récemment une hypocrite décision a défini des tas d’exception qui ridiculisent la précédente! Ainsi est stipulé l’ accord présumé de l’ayant droit, utilisable sans formalité

 


Et quand les partisans de tout autoriser sont à bout d’arguments, il y en a toujours un pour rappeler que “les serveurs de Wikipédia sont en Floride alors la loi française (ou belge ou suisse) on s’en fout” .

 


3 Les violations de Copyright

 


Wikipédia est bien organisé, une rubrique entière est consacrée pour traiter les pages pouvant violer le copyright de sites ou d’ouvrages externes. De 2 à 10 pages sont examinées par jour.

 


Mais combien passent à travers les mailles?

 


Car si la recherche Google donne des résultats pour les autres sites web en accès libre, aucun moyen efficace n’ est utilisé pour les encyclopédies payantes (Encarta, Universalis) les sites à accès réservé (archives de journaux) et encore moins pour les millions d’ouvrages imprimés.

 


Je pense que ce sont des points qu'Alithia pourrait approfondir »

 

commentaire n° : 12 posté par : ledoux (site web) le: 24/12/2006 17:35:54

 

4) sur les pseudo-sciences, posté par « Zeb »

 

« Article Joseph Banks Rhine

 


Je lis :

 

Joseph Banks Rhine (1895 - 1980) est l'un des premiers scientifiques à avoir utilisé des méthodes statistiques pour étudier les perceptions extra-sensorielles et la psychokinèse. Il était professeur à l'Université Duke, à Durham en Caroline du Nord, où la plupart de ses recherches ont été effectuées dans le domaine de la parapsychologie ; il est l'inventeur des termes parapsychologie et ESP (perceptions extra-sensorielles). Bien que très peu de scientifiques acceptent les thèses de Rhine comme étant démontrées, il a néanmoins œuvré pour que la parapsychologie devienne un domaine d'étude reconnu.

Sans commentaire... »

 
commentaire n° : 13 posté par : Zeb le: 29/12/2006 23:10:06
 

5) avec le temps wikipedia s’accroît et la qualité du contenu décroît ; posté par « Zeb »

 

« Avis d'une revue scientifique sur Wikipédia (extrait du bistro du 3 janvier 2007)

 


* Wikipédia dans la Recherche, n°404 de janvier 2007

 

Questionnement sur WP, page 113 : « … à partir d'un stub […] dans une premier temps on constate une certaine amélioration […], puis bien souvent, la qualité du contenu décroît… »

 

Pas très optimiste…--Manu (discuter) 3 janvier 2007 à 21:20 (CET)

 


* puis bien souvent, la qualité du contenu décroît… réf. nécessaire, parce qu'à part quelques exceptions (chat par exemple, certainement à cause d'un public mal adapté à Wikipédia qui croit bien faire en insistant pour insérer la photo de "ronron", le petit dernier), ça ne me semble pas la règle. J'ai peur qu'encore une fois, quelqu'un confonde ce qu'il croit avec ce qu'il voit. Arnaudus 3 janvier 2007 à 21:29 (CET)

* Peut-on demander un droit de réponse ?--Manu (discuter) 3 janvier 2007 à 21:56 (CET)

 


* Il faut rester vigilant afin de ne pas laisser se faire des modifications qui font dégénérer l'article. J'en ai vu l'exemple avant-hier avec un contributeur qui voulait absolument placer dans l'article sur François Villon une référence à Hubert-Félix Thiéfaine, assortie de ses commentaires personnels.--Loudon dodd 3 janvier 2007 à 21:51 (CET)

* C'est une des critiques d'Antoine Danchin « la qualité décroît soit en raison d'additions anecdotiques qui le gauchissent, soit en raison de biais idéologiques » et c'est effectivement quelque chose que l'on constate quotidiennement sur wp: - phe 3 janvier 2007 à 22:30 (CET) »

 
 
commentaire n° : 16 posté par : Zeb le: 04/01/2007 14:19:37
 

5) les administrateurs, absence de règles et arbitraire ; 4 commentaires postés par « Zeb »

 

a- *« Ce lien comme preuve que certains administrateurs se sentent au-dessus des contributeurs :

 
Extrait :
 

"Comme vous pouvez le constater à l'issu du vote (terme que j'emploie intentionnellement) il y avait 8 conservé, 7 supprimé et 1 neutre. Donc très légère majorité au conservé. Un administrateur a d'autorité supprimé cet article."

 
commentaire n° : 17 posté par : Zeb le: 04/01/2007 15:18:11
 

b-* « Pour la nouvelle année, deux exemples du caractère flou des blocages opérés par les administrateurs :

 

Extrait : "Disons que j'ai l'impression qu'il a tort sur la forme mais plus ou moins raison sur le fond. Mais bon, vu la durée du blocage, on ne va pas chipoter."

 


"On ne va pas chipoter"... sans commentaire !

 


Extrait :
"Y'a pas un truc qui dit qu'un administrateur ne devrait pas bloquer un utilisateur avec qui il est ou a été en conflit ? Ou alors, ce n'était valable qu'en 2006 ? »

 

commentaire n° : 18 posté par : Zeb le: 04/01/2007 17:48:33

 

c- * « Bon alors là, attention, j'ai LA perle. Un administrateur et arbitre qui se rend compte du comportement manipulateur de trois administrateurs, qui se rend compte en lisant les discussions qu'il s'est fait roulé dans la farine, par des administrateurs qui font passer des contributeurs pour des trolls... !!! ref»

 

commentaire n° : 21 posté par : Zeb le: 04/01/2007 21:27:24

 

d- * « Pour les administrateurs, outres les deux exemples que j'ai donnés plus haut ainsi que l'arbitrage, la page suivante est instructive :

 

A la section Pour éviter une guerre d'édition, on peut voir que des administrateurs s'affrontent, que les questions de blocages et de débloques sont plutôt obscures (à la tête du client, interprétations personnelles des règles ???). Anthere, qui est présidente de la Fondation, ne fait pas exception à la règle, et un administrateur démissionne suite à une opposition avec elle.

 

On trouvera d'autres choses encore dans ce bulletin, en cherchant un peu. »

 
commentaire n° : 30 posté par : Zeb le: 14/01/2007 22:54:26
 


6) le mythe de la correction de wikipedia ; posté par « Zeb »

 

« A propos de la légendaire auto-correction de Wikipédia :

 


"J'ai personnellement testé cette prétendue "réparation spontanée par la communauté"... en produisant, à plusieurs reprises et sur différents sujets, des informations clairement erronées mais qui, bien enrobées faisaient illusion.

 


La ligne à retard ayant manifestement outrepassé les "délais", j'ai moi-même effectué une auto-réparation..."

 
Credo experto... Source »
 

commentaire n° : 20 posté par : Zeb le: 04/01/2007 18:18:38

 

* « Aujourd'hui, sur le bistro, cette déclaration d'un Wikipédien :

 

J'aimerais savoir ce qui me retient de ne plus participer à Wikipédia. La plupart des articles contiennent des informations fausses. Je n'ai jamais lu autant d'idioties que sur Wikipédia. Wikipédia traitant de tous les sujets, alors évidemment, il faut mettre tous les mensonges qu'on lit un peu partout, tous les on-dit-que, toutes les discussions rapportées, toutes les vérités préfabriquées de toute pièce. L'argument c'est bien connu est toujours valable. Autre argument de force : c'est exactement ce que veulent lire les gens.

 

Impossible de modifier même après des discussions, puisque des contributeurs refusent qu'on le fasse, sous prétexte qu'ils n'ont pas été consultés en privé, ou qu'ils ont plus d'ancienneté, ou que sais-je encore ... Même après modification, l'information finit par réapparaître tôt ou tard ; comme disait Isaac Asimov, les vieilles idées ont la vie dure. On en arrive à un point où il faudra bientôt poster un message dans toutes les pages de discussion avant de pouvoir faire quoi que ce soit.

 

Mon avis étant minoritaire, je réfléchis sérieusement à partir. Argumenter pendant des heures sur ce qui est vrai de ce qui est faux et reprendre l'argumentation en particulier avec chaque contributeur m'épuise et me prend beaucoup trop de temps. Je n'ai pas les nerfs suffisamment solides pour continuer. Au final, ce sera irrémédiablement l'opinion du plus grand nombre qui l'emportera sur la vérité et sur l'information. Je suis triste de déclarer forfait, mais là, trop, c'est trop. »

 
commentaire n° : 34 posté par : zeb le: 24/01/2007 10:14:38
 

* Il vaut la peine de lire la suite :

 

« Sinon, on apprend que Microsoft paye quelqu'un pour écrire des articles sur Wikipédia (ce n'est pas le premier cas) »

 
commentaire n° : 35 posté par : zeb le: 24/01/2007 14:10:45
 

* « A force de voir Wikipédia critiquée, certains wikipédiens prennent conscience du caractère nuisible du fonctionnement actuel du projet, et discutent de du bien-fondé de ses règles (voir bistro d'aujourd'hui, où l'on trouve le rappel de la règle quasi-ignorée de pertinence que j'ai évoquée quelque part sur votre blog ). On trouve du coup des initiatives intéressantes »

 
commentaire n° : 36 posté par : zeb le: 24/01/2007 18:32:07
 

7) wikipedia cible les enfants

 

« Je viens de découvrir qu'il existe un projet de Wikipédia pour les 8 - 13 ans, Vikidia :
Je trouve ceci préoccupant ; par exemple, si je lis l'article morale, je constate que ce n'est pas un article d'encyclopédie, mais de l'endoctrinement.

 


Je ne vois pas comment ce projet pourrait respecter la neutralité, déjà que c'est déjà bien difficile pour Wikipédia... et alors, pour un projet destiné aux enfants, que va-t-on avoir ? Un exposé des valeurs occidentales destiné à apprendre aux enfants ce qu'ils doivent savoir ? Car je vois mal ce genre de projets expliquer aux enfants des théories philosophiques assez complexes sur la morale : Machiavel, les Sophistes, Nietzsche ? Sûrement pas, on va se mettre au niveau de ce que l'on croit être l'esprit de l'enfant, et le gaver de propos bien corrects, surtout pour ne pas heurter leur sensibilité. C'est ce que l'on pourrait appeler la propagande avec bonne conscience. Une bonne soupe d'opinions populaires mise au niveau des enfants, histoire de les infantiliser.

Au final, la question est de savoir si c'est bien sérieux tout ça, si c'est bien le rôle d'une fondation qui a déjà du mal à s'en sortir avec des projets pour les grands. »

 

commentaire n° : 32 posté par : Zeb le: 17/01/2007 21:12:25

 

8) l’unique argument du wikipedien de base : la quantité ferait la qualité et puisque wikipedia écrase de son poids toute concurrence sur le net, donc elle est la meilleure (sic !)

 

* le wikipedien de base (ils sont tous sur le même modèle, on les reconnaît de loin … même quand ils tentent de se présenter comme « universitaires » ; n’est-ce pas, « Routard » ? )

 

« Tu devrais pourtant savoir qu'il existe un vieille adage qui dit : qu'on en parle en bien ou qu'on parle en mal, l'essentiel, c'est qu'on en parle. Un quart des internautes français ont utilisé wikipédia en novembre 2006 ; wiki a déjà gagné la partie, et tant pis pour les grincheux. Au XIXe siècle, certains militaient contre le train, au XXe certains militèrent contre le droit de vote aux femmes, au XXIe, certains perdront leur temps à se battre contre wikipédia... »

 

commentaire n° : 69 posté par : wikipédien le: 11/02/2007 21:07:24

 
* réponse au wikipedien de base :
 

« "un vieille adage qui dit : qu'on en parle en bien ou qu'on parle en mal, l'essentiel, c'est qu'on en parle."

 

Ouais, m'enfin la "sagesse" populaire ça reste au ras des paquerettes. L'essentiel, ça serait peut-être bien de savoir si c'est de la merde ou non.

 


"wiki a déjà gagné la partie, et tant pis pour les grincheux"

 


Ah ouais, donc la connaissance c'est une question de gagner ?!? Et puis gagner quoi ? contre qui ? gagner un discrédit assez étendu aux yeux des universitaires et des bibliothécaires ? parce que en gros, la réalité c'est ça ; réalité que le wikipédien n'arrive pas à se mettre dans la tête : et ouais, comme source de connaissance, Wikipédia c'est de la merde, ça ne s'utilise pas quand on est sérieux, quand on fait de vrais recherches.

 

"Au XIXe siècle, certains militaient contre le train, au XXe certains militèrent contre le droit de vote aux femmes, au XXIe, certains perdront leur temps à se battre contre wikipédia..."

 


Certains luttent contre la peine de mort, contre les inégalités sociales, etc. Ils perdent leur temps ? Je rie de ce genre d'"arguments" qui expriment assez bien, comme le reste, la confusion d'esprit du wikipédien.

 

Bref, voila bien la mentalité de merde du wikipédien de base. »

 

commentaire n° : 71 posté par : Ahahaha le: 11/02/2007 21:55:10

 

merci à tous les participants qui ont enrichi ce blog de leurs commentaires.

 
Alithia
Repost 0
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 17:05

neutralité fictive


Les rédacteurs de wikipedia, leurs connaissances en matière de droit, d'histoire et le reste... ou la propagande à l'abri de l'ignorance

 


indonesir-2.jpg




Comment on traite le droit à wk.


Un lecteur du blog signale les vélléités actuelles de supprimer de wikipedia la notion de « violation des droits de l’homme » comme catégorie de classement de certains articles. La page de discussion de cette affaire en dit long sur le rapport des wikipediens au droit lien


 
 
 
 

Les wikipediens coupent les cheveux en 4 et babillent de manière souvent difficile à suivre (je dois dire que leur logique m’échappe souvent ...) pour trouver les arguments les plus tordus afin de supprimer de leurs repères pour classer les articles, la notion de « violation des droits de l'homme », qui paraît-il n'a pas de contenu juridique et ne sert à rien, en plus ...

On constate d'abord et principalement que
les Déclarations universelles des droits de l'homme, sont ignorées autant qu'il est possible par les wikipediens : ils vous expliquent qu'il s'agit de législations nationales (!) ce qui permet de faire passer à la trappe le fait même de Déclarations universelles, ignorant ou feignant d'ignorer leur statut, à savoir qu'elles énoncent des principes généraux de droit, universels, supérieurs aux Etats, et sur lesquels se règlent les législations diverses -des Etats, ou unions d'Etats comme l'Europe- qui les invoquent. Mais bien entendu elles ne constituent pas des codes de jurisprudence. Ils objectent alors, à partir du point de leur ignorance, que les droits de l'homme (sans référence aux Déclarations ni aux législations qui en sont issues) ne contiennent pas l'énoncé de ce qui constitue leur violation. Comme si la violation d'un droit n'était pas contenue en creux dans l'énoncé de ce droit ! Donc la notion de violation des droits de l'homme doit être supprimée. Point. Et si tu ne comprends pas, c'est que tu n'as pas l'esprit wikipedien et n'as pas compris comment fonctionne wikipedia , sera-t-il opposé à ceux qui tentent de maintenir une référence aux droits de l'homme (et éventuellement à leurs Déclarations universelles).


Voilà le raisonnement.

 

On supprimera donc le classement référencé à partir du critère « violation des droits de l'homme » parce que, dans le cas inverse, cette catégorie devrait contenir une liste de pays concernés , ce qui serait , il faut le dire, fort embêtant pour l'Iran et ne collerait pas bien avec l'article rédigé par les bons soins de l'Ambassade d'Iran qui a ses entrées à wikipedia .fr, ainsi que d'autres Etats qui contreviennent aux droits de l'homme, et que wikipêdia protége et dont elle abrite la version officielle.

Donc proposition de suppression est faite, et un vote majoritaire pour la suppression se dessine grâce aux administrateurs qui se mobilisent pour convaincre les autres qu'ils n'ont pas compris etc... voir + haut.

Et pendant ce temps personne ne s'étonne cependant de voir figurer, parmi d'autres du même genre, un article, d'encyclopédie disent-ils, nommé « liste des films non pornographiques contenant des actes sexuels non simulés »

 

La liste de l’ « article » fait 5 pages-écran , précédée cependant d’un avis qui est un appel à contribution pour l’enrichir : « cet article manque de sources » ; ça ne s’invente pas !

Ce genre d'article, exemple parmi une multitude d'autres, mérite lui, de figurer sans débat.



... et l'histoire

 

Et pendant ce temps les discussions sur la page de l’article « Guy Môquet » pour savoir s’il mérite ou non un article, sont impressionnantes et révélatrices de la connaissance de l’histoire des rédacteurs de wikipedia .


Ils hésitent et se demandent s'il faut supprimer l'article parce que Sarkozy a prononcé le nom de Guy Môquet ! (oui, c'est ça wikipedia)


Mais qui sont donc ces étranges wikipediens ?


Voyons ce qui est consulté sur wkipedia et qui fait la renommée de son site, dont la publicité dit qu'il est un des plus consultés du web.
 
 

Les scores de consultation des articles de notre fameuse encyclopédie -en ligne, donc accessible de tous les postes internet des bibliothèques, écoles et centres de documentation pour la jeunesse- sont également révélateurs de la catégorie dans laquelle se situe wikipedia.

Au classement des articles les plus consultés, nous trouvons en bonne place l’article faisant la liste des « acteurs et actrices de films pornographiques », (c'est son titre) qui arrive dans les 1° rangs des consultations du mois de mai, après « Sarkozy », et tout de même
« Cecilia », tout aussi important, « Royal », « Fillon » -exceptionnellement en tête, des articles politiques, et + ou - people ; exception due au mois de mai- et quelques sujets d’actualité plus ou moins fondamentaux ayant défrayé la chronique « faits divers » ou « people » dans les media, suivant lui-même de près la liste des « actrices pornographiques par nationalité » (qui est un beau record de consultation) . Je ne vous donne pas les liens…



Un lecteur me demandait récemment qui sont les wikipediens ? Cela en donne peut-être une légère idée, pour les rédacteurs, et pour les consultants aussi.

Les consultants ne donnent pas l'impression de prendre wikipedia au sérieux. On ne saurait leur donner tort. Ils zappent comme à la télé et surfent entre les articles people et ceux qui traitent de sexe.

Ce qui permet d'établir wikipedia comme media n° 1 people et encyclopédie du sexe.



Evidemment les rédacteurs ont un tout autre rapport à leur objet et sont plus dangereux. Là plus rien de ludique et on relève le signe qui ne trompe pas : tout humour est banni, interdit par le système. Big Brother n'est pas doué d'humour. Car dans l'humour il y a liberté d'esprit et un esprit libre, c'est dangereux.

Qui sont les rédacteurs ?


J'avais suggéré déjà, dès la présentation, que, hormis quelques intellectuels ou bons connaisseurs d'un domaine, arts ou sciences, égarés sur wikipedia et qui n'y restent pas longtemps, ils sont majoritairement : des mâles, jeunes, peu cultivés, techniciens et informaticiens pour la plupart. A quoi s'ajoute l'inflexion particulière donnée par les groupes politiques divers qui tiennent les secteurs correspondant à leur créneau, même si ça correspond, là encore aux caractéristiques : mâles, jeunes, peu cultivés, techniciens. Mais ils sont en plus militants et porte-parole d'une cause assez peu défendable en principe, à savoir assez nettement marquée à l'extrême-droite, qu'elle soit « purement française » ou mâtinée d'islamisme même pas toujours soft, avec en roue de secours les franges de la dite « extrême-gauche » assez louche qui accepte de s'allier à l'extrême-droite islamiste et, pour certains, finissent carrément à l'extrême-droite, tel Dieudonné et ses alliés.

Ignorance du droit et contestation systématique de ses principes et de leurs conditions d'application, à quoi s'ajoute une forte tendance à réviser l'histoire et écrire l'actualité au gré des besoins de la cause, cela suffit à soi seul, à qualifier wikipedia de refuge pour les idéologies d'extrême-droite dans leurs diverses composantes ( franco-française, islamiste, prétendûment de gauche)

Tout cela coexiste très bien ensemble, les maîtres en réécriture de l'histoire et de l'actualité se lon ce que l'on cherche à démontrer, sont solidaires et s'entraident. Entre extrêmes-droites, on se comprend .


 
Alithia.



pour une petite tranche de remémoration, je rappelais récemment la présence de l'extrême-droite sur wk voir

extrême-droite comment wikipedia traite le sujet






Repost 0
31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 02:08

 

  neutralité  fictive


Wikipedia complètement partisan  et absolument pas fiable.

Wikipedia reformate tout
à sa manière romancée et selon sont art bien connu de fabriquer des récits de mauvaise fiction : l'histoire contemporaine,  l'information et l'actualité, sont déformées.






ethiopie6.jpg



Wikipedia propose des versions caviardées des faits .

citation de «
Politburo wikipédien »



 

A peine remise de sa dernière TRD (Tentative de redocumentarisation déviante), Wikipédia a encore dû subir les assauts de partisans s'affrontant cette fois non plus au sujet du numéro de l'EPR, mais de la lettre du jeune résistant Guy Moquet. Là encore la page de discussion est un pur moment d'anthologie pour les adeptes de la "génétique textuelle en direct", même si cette fois et contrairement au précédent EPR, l'article n'a pas eu besoin d'être vérouillé.

 
 


Signe des temps donc, mais Wikipédia aime à se dessiner à la mode électorale, puisque certains ont même affublé Ségolène Royal du doux sobriquet de "Présidence wikipédienne", selon l'adage voulant "que sa politique soit modifiée (edited) par les gens en temps réel."

 
 

Une Wikipédia sur laquelle il est également possible de "voir" la redocumentarisation du monde.



J'aime bien Politburo

Alithia

Repost 0
30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 01:51

neutralité fictive       [je remets l'article en ligne après quelques modifications et ajouts]

 

 
 


L'étude comparative  de Nature, ne prouve  rien et n'a rien prouvé hormis service rendu  à wikipedia.




 photo  l'Internaute
 
 
La fameuse étude de la revue Nature, comparant wikipedia à Britannica, ne prouve rien.
 
Je dis que cette étude est « fameuse » car elle est unique en son genre, Nature étant la seule instance respectable au monde, à accorder à wikipedia une fiabilité, et également parce qu'elle fut en conséquence aussitôt citée jusqu'à plus soif, par les idolâtres et fétichistes que sont devenus des adeptes de wikipedia que celle-ci semble avoir décérébrés, jusqu'à Michel Serres compris [voir article sur le sujet] .
 
 
L'étude ne prouve rien, mais elle est pourtant le principal, et même à vrai dire le seul argument constamment invoqué par les wikipédiens et wikipedolâtres en faveur de wikipedia, car elle "montrerait" soi-disant la fiabilité comparable des deux "encyclopédies" (guillemets pour wikipedia) étant donné le nombre de fautes respectivement relevées dans un minuscule échantillon d'articles de chacune des deux . Le nombre des erreurs tend à être similaire sur l'échantillon prélevé par Nature, comme elle le proclame et comme le répète indéfiniment wikipedia en la citant. Du moins ce que Nature a considéré comme des erreurs, car Britannica conteste.
 
Cependant cette étude de Nature
 
1)  a été faite à la suite du scandale de l'affaire Seigenthaler . Celui-ci,  collaborateur proche de Robert Kennedy fut accusé faussement sur wikipedia d'avoir été -soi-disant- soupçonné pour avoir  -soi-disant-  eu des responsabilités dans l'assassinat des deux frères Kennedy. L'article diffamatoire est demeuré ainsi des mois, sans correction, sur wikipedia, montrant le caractère fictif de l'auto-correction affirmée par wikipedia. La fausse rédaction a été dénoncée par la victime de la diffamation.
 
[Citation de l'article incriminé de wikipedia : « John Seigenthaler Sr. fut l'assistant de l'Attorney General (ministre de la Justice, ndlr) Robert Kennedy au début des années 60. Pendant une brève période, il fut soupçonné d'être directement impliqué dans les assassinats des Kennedy, John et son frère Bobby. Rien ne fut jamais prouvé. »]
 
2) L'étude comparative de Nature a été faite pour redonner à wikipedia une crédibilité largement entamée par l'affaire ci-dessus citée et qui a fait le tour du monde. Internet oblige.
 
3) la dite étude de Nature a porté sur 42 articles, seulement, et ceux-ci concernant uniquement des sujets de sciences.
 -
4) parmi les fautes de Britannica relevées et retenues par Nature : Mendeleiev est présenté comme le 14° enfant de sa famille alors qu'il est le 13°. On trouve pire sur wikipedia.
 
5) la méthode de sélection des articles retenue par Nature n'est pas communiquée par celle-ci. Elle semble assez floue et passablement légère.
 
6) Britannica a contesté  la-dite étude qui, d'après ses observations, ne peut être admise comme établissant la fiabilité de wikipedia, non plus que ce que Nature appelle les erreurs de Britannica. Britannica qualifie l'étude de Nature d'inexacte et conteste de plus son interprétation des faits invoqués. Elle la considère comme « invalide » ; voir ici ses arguments, et, parmi d'autres ces remarques de  Britannica au vu de l'étude.
 
«Nous n'avons jamais prétendu que notre encyclopédie était absolument sans erreur. Mais Nature nous a attribué des douzaines d'inexactitudes qui n'en étaient pas
Tandis que  
«Pratiquement tout, dans l'enquête du journal, des critères pour identifier les inexactitudes au décalage entre le corps de l'article et son gros titre, était faux et trompeur», car «L'Encyclopaedia était plus précise que Wikipedia, selon les chiffres [de la comparaison], mais Nature a simplement dénaturé ses propres résultats
sur l'étude de Nature voir ici  (français) ou ici (anglais) et réponse de Britannica ici
 
Questions : pourquoi Nature s'est-elle prêtée à ce jeu ?
 
* Peut-on considérer que l'étude comparative de 42 articles est significative ? (sachant que wikipedia en anglais comporte environ 2 millions d'articles -en tout cas ce qu'ils appellent articles sur wikipedia)
 
* En quoi un si petit nombre d'articles, sélectionnés selon des critères plus que flous ? Pourquoi des articles prélevés dans une seule catégorie, (la seule sérieuse apparemment pour les observateurs de Nature, c'est à dire les sciences) et ne retenant que des articles de wikipedia ayant un titre commun avec ceux de Britannica (ce qui exclut tous les articles complètement bidons qui ne sont que des définitions de dictionnaires, ou qui ne portent que sur les séries TV et autres vedettes des films de 3° zone, ainsi que toute la zone de l'irrationnel, de la culture marginale, internet, "geek", mais aussi toutes les sciences humaines et leurs articles riches en propagande).  Pourquoi cette sélection non justifiée par des critères qui auraient dû être au moins énoncés  par "Nature "?

* Pourquoi laisser de côté tous les articles problématiques, d'une part, -c'est à dire   idéologiquement orientés, y compris de propagande ou falsificateurs jusqu'à la révision de l'histoire-, plus, d'autre part, la grande majorité de ce qui constitue wikipedia soit les articles bidons, et la masse incommensurable d'articles non-encyclopédiques (tels ceux qui concernent la pornographie, les curiosités marginales, l'actualité des « people » et chiens écrasés, ceux constitués à partir de listes de vocabulaire, ou listes de personnalités au curriculum zéro tel le petit ami de Britney Spears par exemple, ou des listages de toutes les communes d'un pays , ainsi que les articles  portant sur toutes les curiosités les plus ésotériques, les pseudo-sciences, les gourous, guérisseurs et autres pratiques cherchant des alternatives miraculeuses à la médecine,  -de même que l'on cherche des alternatives fantastiques aux théories scientifiques : sujets non pris en compte par Nature- ainsi que le para-normal et toutes sortes de superstitions, bref, tous les sujets relevant de l'irrationalisme y compris les sectes etc. etc. ) en quoi cela pourrait-il prouver quoi que ce soit sur la véracité des articles et le sérieux de wikipedia qui n'a pas de comité éditorial ?
 
 
* Pourquoi Nature n'a-t-elle pas été explorer le chapitre qui contredit -plutôt , toutes les occurrences qui contredisent- les théories scientifiques les mieux établies ? Et pourquoi n'a -t-elle retenu que les occurrences respectables (au nombre de 42 ) ?
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas pris en compte la contestation de la science elle-même, et de ses diverses méthodes, qui est la conviction 1° qui sous-tend toute l'entreprise wikipedia ?

* Pourquoi n'a-t-elle pas pris en compte le préjugé wikipédien que chacun peut réécrire la science à sa manière, contrairement aux écrits des savants qui nous trompent et que rectifie le bon peuple non spécialiste mais plein de bon sens, lui ? Pourquoi n'a-t-elle pas examiné ce que produit ce présupposé wikipédien ? 
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas pris en compte la liste impressionnante des articles développant tous les domaines du para-normal, de l'irrationnel, des pseudos-sciences, des sectes , exposés sans perspective critique, ce qui revient à leur conférer un certain sérieux (ce que dénoncent plusieurs participants à wikipedia, comme cité sur ce blog, ce qui n'empêche aps que le phénomène continue à se développer imperturbablement ) ?
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas pris en compte ce que disent les wikipediens eux-mêmes, au sujet des articles de science, lors qu'ils ont la compétence pour en juger ?

= il faut voir cette page d'un mathématicien par exemple et ce qu'il dit des articles de mathématiques de wikipedia ; voir le lien ici  confirmant ce que disent les mathématiciens participant à wikipedia : + de 9 articles sur 10 sont faux ou nuls et complètement à refaire, cependant il est impossible de corriger car les non-mathématiciens introduisent des erreurs qu'ils n'acceptent pas de retirer ; (tel que cité dans l'article du blog [ wikipedia irréformable : articles faux, accumulation d’erreurs et de stupidités].
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas été voir ce que wikipedia cite et comment elle cite les  références scientifiques et d'épistémologie (c'est à dire les études et commentaires philosophiques à propos des sciences) en évaluant la qualité des références données ?
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas été voir du côté des tendances à réviser l'histoire dont wikipedia est riche ?
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas pris en compte les biographies diffamatoires ?
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas pris en compte le manque de sources et le manque de références aux  travaux reconnus comme faisant référence ?

* Pourquoi n'a -t-elle pas non plus aperçu ni retenu comme critère de jugement le fait que  se mêlent en se  cotoyant, le meilleur et le pire, parmi  les articles comme au sein des bibliographies, sans aucun repère ni hiérarchie permettant au lecteur de faire la distinction ?

* Comment a-t-elle  pu laisser de côté l'étude du fonctionnement du
fameux principe de neutralité wikipédien ? 
 
 
*  Pourquoi ne s'est-elle pas intéressée au procédé de l'accumulation d'opinions, régnant  dans les domaines des Humanités, sciences humaines, politique et histoire ?


* Pourquoi ne se soucie-t-elle, dans son étude, que des erreurs factuelles, seules p
rises en compte, à partir de points de détail biographiques pour les auteurs et savants, par exemple, et non des inflexions idéologiques fortes qui affectent le fond d'un si grand nombre d'articles ? 

 
* Pourquoi n'a-t-elle pas pris en compte les omissions qui donnent aux exposés un tout autre sens selon ce qui est omis ?
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas cherché à recenser les articles de qualité, dignes d'une encyclopédie, plutôt que de s'en tenir à la seule recherche d'erreurs factuelles  ? [sur la wikipedia.fr qui comprend environ 650 000 articles environ 250 sont reconnus "de qualité" par les wikipédiens, ce qui ne veut pas dire qu'ils le sont  personnellement j'aurais à dire sur un certain nombre d'entre eux]  . Peut-on admettre que 250 articles représentant un si infime pourcentage de l'ensemble, autoriserait à comparer la qualité de wikipedia à celle de Britannica ? 
 
 
* Pourquoi Nature n'a-t-elle pas comparé wikipedia à Encarta, par exemple, soit une encyclopédie populaire, qui donne une idée de ce que peut être la conjugaison de qualité encyclopédique avec populaire , ou enore d'autres encyclopédies en ligne, faites par des gens qualifiés ?
 
* ... etc. etc. 
 
* Bref que n'a-t-elle employé une méthode rigoureuse qui eut été alors, significative ?
 
 
* 42 articles corrects et exacts donnent-ils un label de fiabilité et de sérieux à des millions d'autres articles dont il semble que plus des 9/10° ne soient en rien encyclopédiques ?
 
 
* Et  quand les auteurs de wikipedia eux-mêmes , lorsqu'ils ont une formation scientifique, disent que la plupart des articles dans leur domaine sont nuls et totalement à refaire (voir l'article du blog  wikipedia irréformable : articles faux, accumulation d’erreurs et de stupidités.) , comment a-t-elle pu passer à côté d'une elle information ? 
 
 
* Comme l'écrit Nicolas Carr avec justesse  dans un article où il se demande si wikipedia est autr chose que l'amateurisme érigé en principe :

« Une encyclopédie ne peut avoir un faible pourcentage de bons articles et être considérée comme une réussite. La qualité globale d'une encyclopédie devrait être jugée non sur ses meilleures entrées mais sur les pires, surtout lorsque la dite encyclopédie aspire à devenir "une référence." » [note : sur N. Carr voir note en fin d'article]
 
 
* Et en revanche, trouver sans difficulté, sur wikipedia, et sur un seul thème, plus d'une quarantaine d'articles de propagande ouverte, et autant de faux, présents à côté d'un nombre incommensurable d'articles nuls, vides, ridicules ou copiés sans signaler la copie, pillant des travaux et les déformant, n'est-ce pas suffisant pour mettre en cause la crédibilité de wikipedia ? Sans parler des tricheries et malhonnêtetés qui sont constantes.
 
 
* Une encyclopédie est supposée constituer une référence. Par définition. Dès lors que la propagande en faveur d'intérêts particuliers s'y trouve, il est impossible de la reconnaître comme telle. Pourquoi l'étude de Nature n'a-t-elle pas exploré cet aspect ?
 
 
* Une encyclopédie est supposée constituer une référence. Dès lors qu'elle affiche qu'elle ne garantit aucun contenu, il est impossible de la reconnaître comme telle. Pourquoi l'étude de Nature n'a-t-elle pas pris en compte ce principe explicitement énoncé par wikipedia ?
 
 
* Si personne, aucun comité éditorial ne garantit rien de ce que met en ligne wikipedia , par quel miracle serait-elle fiable  ? Wikipédia est composée sans aucune systématicité, le lecteur se trouve face à une absence de classement, des catégorisations irrationnelles, des doublons à la pelle et de vastes manques, sans aucune hiérarchie entre les sujets, comment Nature a-t-elle pu ne pas apercevir que wikipedia est un vaste chaos ou le lecteur se perd ?  Peut-on admettre un tel postulat spontanéiste selon lequel, sans projet pensé par avance ni plan, l'auto-organisation se ferait naturellement et donnerait des résultats aussi excellents que ceux de Britannica ?  [voir encore une réflexion qui tire logiquement cette conclusion de l'affaire Seigenthaler . lien ici]
 
 
* Enfin, last but not least, comment Nature peut-elle garantir la fiabilité de wikipedia , alors que wikipedia elle-même ne prétend pas le faire puisqu'elle affiche cet avertissement en tête de son site (wikipedia ne garantit pas ... elle ne peut en rien être tenue pour responsable...) ? et que Wales lui-même est également bien obligé de reconnaître les faiblesses de wikipedia ? voir ici
 
 
[voir : Wikipédia : avertissements généraux] : « Personne ne garantit la validité, ni l’exactitude, ni l’exhaustivité, ni la pertinence des informations contenues dans Wikipédia. » ]  
 
 
Conclusion : Nature , à vouloir être plus royaliste que le roi, n'a pas prouvé autre chose qu'un zèle intempestif et tout à fait incompréhensible.
 
 
photo J. Chevron l'Internaute

note: sur l'analyse de N. Carr : 

 

dans un article  (en anglais) qui analyse le web 2. comme le nouveau « new age » N. Carr parle de wikipedia comme le triomphe du « culte de l’amateurisme » et prend pour exemples les articles Bill Gates et Jane Fonda de wikipedia english dont il dit respectivement qu’ils sont des articles poubelle (« garbage ») et pire que mauvais (« worse than bad ») mais malheureusement tout à fait  représentatifs de la qualité bâclée de wikipedia . Il ajoute cette remarque que cela n’est pas excusable « qu’on ne dise pas que c'est dû aux commencements car wikipedia a plus de 5 ans et des millions de contributeurs sont passés par là ».

 

Il dénonce le fait que « les promoteurs du web 2 vénèrent l’amateur et suspectent le professionnel » .

La blogosphère qui se présente comme une alternative aux media traditionnels renforce plutôt qu’ils ne compensent les tendances aux extrémismes idéologiques ajoute encore N.Carr.


Ce que j’ai également remarqué et je crois l’avoir montré sur ce blog avec l’exemple –caricatural- de wikipedia .


C'est pourquoi conclut-il, wikipedia peut être une pâle imitation de Britannica, , étant écrite par des amateurs, elle peut être libre d’accès, gratuite… et contribuer à ruiner l’édition savante .


En ce sens aussi wikipédia est un danger, selon N. Carr, qui craint qu'elle ne contribue à ruiner la véritable édition, produisant de véritables encyclopédies.

 

La question vaut, au moins, d'être posée.


Alithia
 
Repost 0
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 15:01
Un site qui s'inquiète de la valeur de vérité de wikipedia (en anglais)

photo L. Thoumyre l'Internaute

Sur le mode wiki et avec le logiciel de wikipedia, un site qui informe de tous les écarts avec la vérité,  que commet la wikipedia en anglais - y compris tricheries, malhonnêtetés, censure et propagande, abus et corruption . Assez impressionnant.

le site http://www.wikitruth.info/index.php?title=Main_Page

Repost 0
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 00:01
 
 
Deux articles interessants
 
1- de Pierre Assouline un article dans la revue L'histoire ( n°318 mars 2007) présente wikipédia : « une erreur à haut débit »
 
Quelques citations :
 - "Wikipédia est la seule encyclopédie au monde où n'importe qui peut écrire n'importe quoi".
 - La source est la base de l'information (mais ..) il n'y a pas de source sur Wikipédia : elle la dilue tant qu'elle l'élude. Un texte est une oeuvre de l'esprit. Mais de l'esprit de qui lorsque nul n'en assume la responsabilité ? "
-         "Wikipédia est à l'Universalis ou à la Britannica ce que la démocratie d'opinion est à la démocratie représentative"
 
 Jaron Lanier, spécialiste de la réalité virtuelle, a récemment publié un intéressant et polémique article intitulé “Le maoïsme numérique : les dangers du nouveau collectivisme en ligne”. Il s’en prend à l’idée, selon lui induite par l’attention que l’on porte à Wikipédia par exemple, que ce qui est collectif est nécessairement “sage”… Et que cette idée, qui a fait la gloire de quelques extrêmes, est désormais prônée par des technologues et des futurologues, “des amis” de Jaron, “ce qui ne rend pas ces idées moins dangereuses”, constate-t-il.


“Wikipédia est loin d’être le seul site symbolique du collectivisme bête. Une course effrénée a lieu en ligne pour devenir un “méta” emplacement, pour être l’agrégateur le plus visible englobant l’identité de tous les autres.” Selon lui, souligne-t-il encore, “sur ces sites, personne ne prend la responsabilité de ce qui y apparaît, autre qu’un algorithme.” Si ces agrégateurs en ligne sont le meilleur moyen d’observer le “bourdonnement de l’esprit” (hive mind), pour reprendre une expression de Kevin Kelly, pourquoi leur prêter attention ? Depuis quand le bourdonnement serait-il intéressant ?

 

 

 

“La beauté de l’internet est qu’il connecte les gens. La valeur repose dans les autres. Si on commence à croire qu’internet lui-même est une entité qui aurait quelque chose à dire, on dévalue les gens qui s’y expriment et on fait de nous des idiots. (…) Bloguer n’est pas écrire. C’est facile d’être apprécié comme blogueur. Tout ce que vous avez à faire est de jouer avec la foule. Ou de chauffer la foule pour recevoir un peu d’attention. Mais écrire c’est autre chose. Cela nécessite d’articuler une perspective qui n’est pas une simple réaction aux derniers soubresauts d’une conversation. (…) Donner du pouvoir au collectif ne donne pas de pouvoir aux individus - mais l’inverse est vrai. Il peut y avoir d’utiles réactions entre des individus et le bourdonnement général, mais ce bourdonnement est trop chaotique pour être nourrissant en lui-même.”
Où cela nous mène-t-il ? Lanier attire l’attention sur le rôle de cette prétendue intelligence artificielle qui serait le résultat de l’agrégation de tout ce que nous faisons sur l’internet et le danger de cette course qui conduit à effacer les personnalités au profit d’un “esprit collectiviste”. Selon lui, cette forme d’intelligence collective a tendance à nous mettre au niveau du plus faible de ses éléments.
 
 
Repost 0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 20:26
Résumé des horribles défauts de wikipedia
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les pro-wikipedia ont exactement UN argument et UN seul (si l’on peut appeler cela un argument) : venez nous rejoindre
 
 
pour participer à notre plaisir de fabriquer notre bel objet ça peut pas s’expliquer, ça doit se vivre
objet que par ailleurs, ils appellent encyclopédie, terme hautement inadapté à mon avis et bien prétentieux pour un loisir qui joue à imiter de très loin une œuvre qui porte ce nom
Les critiques de wikipedia en revanche sont nombreuses et très précises ; elles reprochent pour l’essentiel :
- l’anonymat qui permet toutes les malhonnêtetés
- l’absence d’exigence de vérité et d’exactitude qui ne sont pas les objectifs visés
- à quoi est substituée la « neutralité » soit l’exposé de plusieurs points de vue, n’importe lesquels, du moment qu’aucun point de vue ne soit privilégié
- qu’en conséquence wikipedia s’en tienne à l’opinion
- wikipedia c'est le triomphe de l'opinion contre la raison (article écrits comme un catalogue d'opinions et toute analyse interdite)
- le relativisme et l'éclectisme
- ses a priori la plupart du temps faux qui consistent à mettre sur le même plan sceinces et pseudo-siences, le rationnel et l'irrationnel [voir ici l'article "iratinalisme"]
- et l'abitraire  qui s'ensuit souvent (du genre une minute pour Hitler et une minute pour les Juifs)
- le fait que n’importe qui puisse écrire n’importe quoi : absence de critères, absence de conditions de compétences, absence d'exigences de démonstration
- absence de vérification, aucun contrôle par des personnes qualifiées
- absence de respect des critères ordinaires du travail intellectuel (citations, sources, références, bibliographies)
- de ce fait le caractère invérifiable de ses informations
- l’absence de stabilité des articles : un article correct peut être écrit par un bon connaisseur d’un sujet, qui sera détruit par l’intervention des suivants
- prime donnée à l’ignorance : c’est la loi du nombre qui joue
- absence de spécialistes etc. etc .
- son anti-intellectualisme,  par ex.  si des personnes qualifiées tentent d'intervenir leur qualité n'est pas prise en compte ; également les publications scientifiques accusées de répandre autant d'idées fausses que les non-scientifiques du genre wikipedia (sic!)
- l’idée farfelue sur la quelle elle repose que tout peut se dire du moment que ça a été déjà dit, que tout peut s’écrire du moment que ça a déjà été écrit quelque part, et que tout le monde en sait autant qu’un spécialiste
- illusion que la quantité supplée la qualité
- et en conséquence une absence de fiabilité générale
- et un danger bien réel qu’elle serve d’outil de propagande à qui veut s’en emparer ; ce qui est déjà fait
A ce sujet on constate déjà d’importantes dérives du côté des idéologies ou thèmes d’extrême-droite, de l’islamisme et de l’antisémitisme : ça n’est pas un hasard que les articles d’histoire où ont été constatées par des historiens des rédactions gravement orientées concernent Pétain , Dreyfus, par exemple.
Le blog analyse un certain nombre d’autres articles qui montrent à la fois la piètre qualité et le caractère non objectif et propagandiste de nombreux d’articles, ainsi que la présence d’individus malhonnêtes et de méthodes qui le sont tout autant.
Du reste même des responsables de wikipedia le disent pour la 1° fois (sur le blog de P. Assouline, le Monde) : des groupuscules ou groupes de pression sont actifs sur wikipedia.
Pour ce qui est de la propagande organisée, je vous conseille de voir sur le blog ici-même,
* l’article que j'ai rédigé sur le Réseau Voltaire, dans la catégorie "propagande" : preuve est donnée que celui-ci noyaute wikipedia. Le fait fut signalé aux administrateurs, ils ont aussitôt étouffé les craintes de celui qui avait soulevé le lièvre et montré que des centaines de liens au Réseau Voltaire étaient introduits sur wikipedia et réintroduits aussitôt le ménage fait par un administrateur, ce qui montre à l'évidence une structure organisée (avec éventuels robots).
* Pour l'extrême-droite, je vous conseille aussi sur le blog, l’article Dieudonné-Le Pen, pour voir comment est traité le sujet.
* Le vaste thème de l’islam mettant en jeu l’idéologie islamiste est assez édifiant, si on l’observe de près. J'ai relevé quelques graves anomalies, à titre d'illustration. Le sujet  peut être étoffé sans difficultés.
* De même tout ce qui concerne l’antisionisme et l’antisémitisme dont wikipedia se charge de propager les thèmes crapuleux.
* Sur le blog un article « wikipedia le mythe de la neutralité » cite ou examine un certain nombre de ces articles de propagande.
* Même chose pour l'article que j'ai rédigé pour examiner la manière dont wikipedia traite les « droits de l’homme en Iran » : article qui fait de la propagande pour le point de vue des Mollahs et de la république islamique
* et d’autres sujets encore.
Mis bout à bout, tous ces indices montrent l’ampleur du problème et l’instrument de désinformation et de propagande que peut être wikipedia et qu'elle esten train de devenir.
 
un signe très révélateur, à mon avis, est que les partisans et défenseurs de wikipedia ont UN argument un seul : rejoignez-nous . Il me semble que pour la raison et le raisonnement, c'est peu ; en revanche, cela fait terriblement penser au fonctionnement d’une secte : « cherche pas à comprendre, mais viens nous rejoindre ».
 
Ils prétendent vous offrir la liberté d'écrire et de corriger les erreurs. Mais c'est faux. COMPLETEMENT FAUX.
Non seulement il a été largement prouvé que les erreurs ne sont pas corrigées  : certaines, introduites délibérement à titre de test y sont toujours un an après. Et cela va jusqu'à des articles entiers qui sont complètement bidons, traitant de personnages ou événements fictifs. Personne ne s'en est aperçu, il a fallu que l'auteur signale qu'il s'agissait d'un gag, à titre de test.
Certains articles sont faux de A à Z , faussés par leur perspective et leur idéologie. mais il est impossible de les corriger parce qu'ils font consensus. Le consensus étant la seule règle de validation, contre la vérité, on imagine le résultat...
Vous n'êtes ni libre d'écrire, car a pensée est interdite ;  ni libre de corriger les 'erreurs.  L'erreur ne peut apparaître que sur fond de vérité
 
 
 
Vous n’êtes pas libre de corriger les erreurs car, comme je le rappelais wikipedia ne cherche pas la vérité mais la neutralité
, soit « l’exposé de plusieurs points de vue pour n’en privilégier aucun » et établit les points de vue retenus par consensus hors de tout critère de validité  admis dans le monde savant. Wikipedia, explicitement, en reste à l’opinion, et n’a aucune prétention à l’exactitude qu’elle ne garantit pas : ces principes sont affichés ouvertement, clairement, partout et figurent en tête de wikipedia : c'est l’irresponsabilité de wikipedia, clairement annoncée . Wikipedia n'est pas responsable que ce qu'elle publie en ligne. Et il n'y a aucun auteur derrière les textes rédigés... qui de plus peuvent changer à tout instant, de sorte qu'en cas de grosse faute wikipedia est insaisissable et... retourne la faute contre celui qui l'a relevée, l'accusant de ne pas être venu la corriger plutôt que la signaler.
Il ne faut pas signaler les défauts de wikipedia , ce qui témoigne d'un esprit négatif, mais il faut y entrer. Belle sophistique sectaire, n'est-ce pas ?
 
Les textes sont rédigés et leur version établies, non parce qu’ils sont vrais, mais parce qu’ils font consensus, c'est à dire satisfont les wikipediens.
 
Qu’advient-il si les wikipediens s’accordent pour penser des choses fausses, pratiquer la censure de certaines idées, propager des croyances absurdes, diffuser l’irrationalisme, les fausses sciences, des fausses doctrines, faire de la propagande en faveur de certaines causes, développer des idées dangereuses, nocives, contraires aux valeurs de la culture ou à celles que la civilisation s'évertue à inculquer à ses membres  ? Par exemple si l'on admet qu'une femme qui ne porte pas le voile a une conduite impie qui provoque l'indignation de sa communauté, de sorte que certains voudront faire justice eux-mêmes en la brûlant (la femme) ? Oui, c'est écrit mot pour mot sur wikipedia cxomme je l'indique dans l'article ici "wikipedia ou le mythe de la neutralité" . Vérifiez. Qu'arrivera-t-il donc si le consensus se fait sur certaines idées et valeurs ?  Ces idées et valeurs, seront admises et diffusées par wikipedia et le consensus en fera la référence. Ce sera alors la version diffusée à des milliers/ millions d'internautes laissant apparaître de la sorte que la version en question est établie, écrite, par wikipedia, puis ensuite reprise et répétée partout, et tendra à devenir sinon la vérité, du moins la référence, vu l’ampleur de la surface couverte par wikipedia, + tous les sites miroirs qui la reproduisent, + tous ceux qui la citent, et de citation de wikipedia en de citation de wikipedia, on aboutit à réécrire, la science, l’histoire, et ce qu’on veut, des pans entiers du savoir et de l’information, à la sauce wikipedia.
 
Wikipedia étant classée sur tous les sujets au 1° rang de Google, elle est reproduite et citée indéfiniment jusqu'à devenir elle-même la référence.

Alors, comment corriger des erreurs, autres que grossièrement factuelles,  mais les erreurs d’analyse, de raisonnement, de distorsions de perspectives, de pensées faussées, comment corriger sans se référer à l’exactitude et sans en passer par l’idée de vérité ? Personnellement, je soutiens que sans référence à l’idée de vérité (comme valeur nécessaire) je ne vois pas comment on peut contrer une erreur.
 
Du reste c'est ce qu’il se passe sur wikipedia : essayez de rectifier certaines erreurs, on vous dira « tu n’as rien compris à wikipedia, ça n’est pas la vérité qu’on cherche, mais ce qui est généralement admis et fait consensus » . Mais « le + généralement admis » a toutes les chances d’être crédule et erroné, comme l’est l’opinion commune. « Le + généralement admis » sont les lieux communs d’une société, d’une époque, et ses représentations et croyances les + générales. Par exemple adepte de science fiction, (par exemple) ou de magie, d’astrologie, ou d’irrationnel dans une société où ces genres sont admirés et considérés, valorisés par le grand nombre, et ce sera ce qui fera consensus. « Le + généralement admis » sera religieux et la vision du monde religieuse dans les sociétés religieuses. Ce sera la référence fasciste aux temps du fascisme, la haine de l’autre dans une société où ces passions s’exacerbent etc. Toutes choses fort réelles et pas du tout fictives. Les valeurs de la pensée, de la culture et de la politique en tant qu’elle exige responsabilité citoyenne n’ont rien de spontané et font pas forcément immédiatement consensus, on le sait.
 
La correction de wikipedia est impossible de ce fait car c'est le consensus qui règne. Si vous dites que c'est faux, lors qu’une analyse manque ou que l’exposé est faux, on vous dira qu’on s’en fiche, car on ne prétend pas à la vérité. Et le leitmotiv revient « tu n’as rien compris à wikipedia »
 
Il est déjà impossible de corriger les erreurs, car c'est une des règles explicites de ne pas chercher pas la vérité, mais il est également impossible d’y trouver la liberté d’écriture.

 Car toute pensée, toute analyse, toute perspective (nécessaire pour écrire l’histoire, par exemple) sont interdites. Si vous essayez, sur un sujet que vous connaissez bien, on vous dira « essai personnel » et ce sera aussitôt supprimé, si vous n’êtes pas dans le consensus ambiant, autant dire le wikipediennement correct. Et sinon, les autres repasseront par là et se chargeront de détruire votre travail en le caviardant de propositions qui le rendent au mieux, insipide, au pire contradictoire, voire lui donnent même un sens contraire à celui que vous avez cherché à donner.

 

Alithia

Repost 0
21 décembre 2006 4 21 /12 /décembre /2006 18:00
Sciences sociales et politique : qui écrit wikipedia ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
J’ai repéré deux catégories d’articles, des corrects, et d’autres qui sont franchement n’importe quoi. Où il est apparu qu’ils ne sont pas écrits par la même catégorie de personnes. Les 1° sont le fait de « participants de l’extérieur » , les 2° sont le fait de « participants de l’intérieur », les abonnés, les habitués, représentant ce participant incompétent et donneur de leçons, pratiquant la censure du savoir et que nous aimons tant.
 
 

* 1° catégorie, les articles « n’importe quoi » indignes d'être publiés.

 
Nous avons un article « capitalisme sauvage »
 
 
Concept d’une précision telle que cela entraîne de solides conflits (voir page de discussion et suivi de l’historique –je sais, c'est long et fastidieux et c'est du reste ainsi qu’on s’aperçoit que l’objet produit est immense jusqu’à la monstruosité, instable, donc insaisissable, incontrôlable, invérifiable et c'est pourquoi il est irréformable) . Conflits donc, ainsi que désir de supprimer l’article. Sur la page proposant la suppression s’échangent encore des arguments flous qui rendent la question insoluble faute de concept, faute de pouvoir donner une définition assez précise pour justifier l’expression ainsi qu’un article correspondant -plutôt qu’un paragraphe dans l’article « capitalisme » par exemple.
 
 
 
 
 
Ce que fait remarquer sur la page ci-dessus citée, un des participants à la discussion en réponse à quelqu’un qui a trouvé un grand nombre de réponses Google lorsqu’on cherche l’expression sur le-dit moteur de recherche  et  qui en ferait un argument susceptible de justifier un sujet d'article  :
 
 

 
 
 
« Faisant fi du fait que cet argument ad Google passe totalement à côté de l'enjeu de la question, je le prends au sérieux et propose donc que nous étudions (quel est le sens, qui les emploie, et d'où viennent-elles) les expressions "sale con" (1 080 000 réponses sur Google) (et très célèbre et employée, pourquoi un "con" d'ailleurs ? - ça va être un article passionnant !), ou Sarkonazi (826), ou gauche caviar (251 000) (celui-là j'aime beaucoup, on pourra parler de l'hypocrisie des socialistes !), troskard (1300), Trop d'impôts tue l'emploi (63 100), "Villepin, démission !" (223 000), etc. etc. ad nauseam... Crée-t-on une catégorie insultes ? Chouette, Wikipédia ne brille déjà pas par sa crédibilité, cela va devenir désormais une guerre rangée crapuleuse. Simplement pitoyable ! (je ne vote pas car je n'ai pas perdu mon temps avec 50 modifs sur gauchopédia) --(=S=) 1 juin 2006 à 00:06 (CEST)
 
 
 
 
 
Nous avons ensuite un article « gauche caviar » , autre concept bien connu doublé bien sûr d’un article « bobo » etc. Une fois encore, nous ne ferons pas le tour. Mais on voit ici que wikipedia transforme ce qui serait matière pour un dictionnaire, en article prétendant constituer une encyclopédie.
 
 
 
Ceci, pour la tendance n’importe quoi , bien connue, je ne poursuis pas la citation d’exemples, c'est fastidieux à la longue. Il y en a tant et tant …
 
 
 

 
 
* 2° catégorie, les articles corrects.
 
 
 
 
Par exemple, un article« anarchisme de droite » : un article correct.
 
 
 
 
Noter ce point intéressant qu’il est écrit à peu près exclusivement par des non-abonnés wikipedia, c'est à dire non pas par des contributeurs ayant un compte enregistré, permettant d’attribuer au même pseudo ses interventions et permet de suivre les contributions d’une même personne, mais sous n° d’IP , échappant au contrôle des surveillants et signifiant que la personne n’a pas l’intention de s’abonner à wikipedia comme participant repéré dans le temps.
 
 
 
 
 
En somme, les membres de wikipedia sont des habitués, participants qu’on appellera les « participants de l’intérieur », qui véhiculent et partagent l’idéologie wikipedia : ce sont les écrivains médiocres et les propagateurs d’idéologies, susceptibles de faire de la propagande, y compris comme Monsieur Jourdain, « sans le savoir » : c'est leur opinion qu’ils exposent.
 
 
 
 
 
Les inconnus non membres de la « communauté » qui ne veulent pas « en être » et volontairement n’ouvrent pas de comptes, se révèlent être les meilleurs contributeurs de wikipedia.
 
 
 
 
 
 
Même chose pour l’article « nouvelle droite française » .
 
 

 
Correct et objectif , rien à dire, même si très succint : insuffisant. Mais au moins rien de faux, ni interprétation partisane, juste informatif, à noter ; ça existe donc aussi sur wikipedia l’objectivité et des articles justes, et juste informatifs, sans l’habituelle rhétorique wikipedienne, ses sophismes, et ses orientations partisanes au profit d’une idéologie, souvent douteuse, à la logique et au langage relevant de la secte communautaire.
 
 
 

 
Même chose pour l’article Eichmann : entièrement rédigé par des inconnus sous IP, soit des membres extérieurs à la « communauté » et ne partageant pas son idéologie sectaire et son incompétence.
 
 

 
 
 
Et cette remarque nous allons pouvoir la reproduire. Que faut-il en conclure ? Que les meilleurs articles de wikipedia sont le fait de ceux qui restent à l’extérieur et n’appartiennent pas au système wikipedia et ne partagent ni ses présupposés, ni son idéologie communaitaire et sectaire.
 
 
 
 
 
Les « participants de l’intérieur », soit les abonnés, les habitués (pour ne pas dire les drogués) de wikipedia sont ceux qui véhiculent et partagent l’idéologie wikipedia : ce sont eux les écrivains médiocres et les propagateurs d’idéologies voire de propagande, ce sont eux les censeurs des écrivains qualifiés pour écrire sur un sujet. Leur rôle est moins d’écrire que de vanter les mérites de wikipedia, propager sa vision du monde, constituer sa communauté avec ses pratiques et règles propres, n’ayant rien à voir avec celles de la société : une communauté sectaire. Ils n'ont rien à voir avec des rédacteurs d'encyclopédie : ils assurent la maintenance de l'outil, la publicité de la chose prétendument "encyclopédie", et propagent son idéologie, sa vision sectaire du monde, son irrationalisme.
 
 
 
 

Les vrais écrivains de wikipedia, qui sont-ils donc ? De deux sortes.

* Les vrais auteurs dont le travail et les oeuvres  sont pillés sur le net (par petits bouts, pour que ça ne se voie pas trop) leurs textes plus ou moins massacrés selon les cas, en fabriquant quelque patchwork dont wikipedia a le secret et dont elle est coutumière : la culture pour elle, c'est une grande soupe, passée à la moulinnette et bien mélangée. En sciences, nous avons beaucoup de cours recopiés également. Donc totalement incompréhensibles pour le neophyte.


* Quelques auteurs uniques,
bons connaisseurs d'un sujet dont c'est la spécialité, ou des amateurs éclairés, qui viennent rédiger seuls un ou quelques articles. Si on leur fiche la paix ils peuvent continuer, en travaillant seuls. Si leswikipédiens débarquent et viennent les embêter ils s'enfuient.

En clair les wikipediens incompétents sont totalement incapables de rédiger des articles. Ils forment des patrouilles policières de surveillance, fliquent les contributeurs pour s'assurer qu'aucun ne prétend glisser la moindre idée originale, corrigent les fautes d'orthographe (mais pas le français qu'ils ne connaissent pas) rédigent les "articles" mangas, font la liste des communes de tous les pays, et les militants introduisent leur propagande dans le laxisme général règnant au nom du "libre" et d'une liberté mal comprise, truffent les biographies d'atteintes à la vie privée et de diffamatons.
 
J'ouvre une parenthèse : (moi-même je n’écris plus sur wikipedia que sous n° d’IP, jamais le même car lorsqu’une personne est repérée grâce à un compte utilisateur toujours le même, elle fait l’objet des pressions et menaces qui la forcent à ranger au vestiaire toute pensée et se soumettre au rouleau compresseur du consensus de l’ignorance’ commune ou de la propagande acceptée sur chaque thème : le point de vue de l’Iran pour les articles sur l’Iran, celui de la Tunisie de Ben Ali pour la Tunisie, celui des pseudo-sciences et du paranormal sur les thèmes correspondant, celui du gauchisme et de l’altermondialisme dans le domaine correspondant, celui de l’islamisme pour tout ce qui touche au monde musulman, celui du fascisme et de l’extrême-droite pour le thème correspondant, celui de l’antisémitisme de droite et de gauche à chaque fois qu’il peut s’agir de développer de l’antisémitisme, celui de l’antisionisme dès qu’il s’agit d’Israël ; vous me direz qu’il y a peut-être là un déséquilibre, le dernier point de vue n'étant pas représenté sur wikipedia . Peut-être, en effet. )
 
 
 
 
 
Vous ne croyez pas que les seuls articles corrects sont écrits par des « participants de l’extérieur » non abonnés, non membres de la communauté ?

 
 
Comparez les précédents articles cités , écrits par des IP anonymes : la rédaction est vite faite, sans histoires, ni débats oiseux , normale quoi, par un seul (comment savoir puisque IP ?) ou un tout petit nombre de personnes , par exemple article Eichmann, clair, fourni, précis, exact, comparé à l’article Conférence de Wansee où il n’y a quasiment rien : quelques lignes, aucune analyse bien sûr, bref un « article » qui ne mérite pas ce nom, auquel ont participé des dizaines et dizaines d’abonnés à wikipedia « participants de l’intérieur » [ce que montre la page d’historique ] tandis que les bons articles sont le fait de « participants de l’extérieur » n’appartenant pas à la « communauté » et ne partageant son incompétence et ses défauts et qui ont pu travailler seuls et tranquilles, hors de ces conflits, objections, pinallages et autres remarques incompétentes qui ne trouvent jamais d’issue correcte.
 
 
 
 
Ce qui montre la faillite du système wiki et l’absurdité de son présupposé selon lequel tous, sans conditions de compétence, pourraient écrire des articles en se corrigeant, soi-disant, les uns les autres.
 
 

 
 
 
Une étude a été faite du reste qui a observé le phénomène sous cet angle : qui écrit les articles de wikipedia ? Réponse : les « participants de l’extérieur » qui sont les seuls qui écrivent des articles et contributions consistants et solides. Les autres, les « participants de l’intérieur » , les + impliqués, n’écrivent pas, ne font que des petites modifications, et ce sont ceux qui bataillent, discutent, objectent, font barrage , censurent (les empêcheurs de tourner en rond qui font des objections aux contributeurs qualifiés) sont actifs, votent, s’expriment, donnent leur avis, et évidemment sont administrateurs, surveillants, bureaucrates, juges etc. 
 
 
 
 
 
Les 1°, « participants de l’extérieur » dont les rédactions sont consistantes représentent … 2% des personnes. Les 2°, les pinailleurs, incapables de vision d’ensemble, qui révèlent leur incompétence, forment le reste, vous calculez : 98%.
 
 
 
 
 
Evidemment, c'est au sein de ces derniers que se recrutent les propagandistes, les uns un peu plus qualifiés que les autres sans doute (un peu plus que les maniaques de la virgule et de la mise en page et des toutes petites modifications mineures) mais qui, au sein de cette incompétence, glissent la leur ainsi que leur propagande.
 
 

 
L’étude est faite par un wikipedien, qui en conclue qu’il faudrait que wikipedia ait une politique propre à attirer cette catégorie qualifiée de « participants de l’extérieur », sans réfléchir à ce fait qui est l’actuelle situation , à savoir que l’incompétence au sein de la quelle se logent des points de vue fort peu neutres, vient, par ses objections, empêcher les contributeurs compétents de pouvoir travailler. En effet, on constate que les seuls articles de qualité correcte, et qui sont stables, le sont parle fait que les rédacteurs ont pu travailler tranquillement à l’abri de la meute des censeurs incompétents qui font fuir les contributeurs les + compétents. Ce dont témoignent tous les anciens de wikipedia qui se plaignent de l’ambiance de censure et d’incompétence qui règne sur wikipedia . [voir l’article ici « sur les blogs » par exemple]
 
 
Alithia
 
 
Repost 0
16 novembre 2006 4 16 /11 /novembre /2006 04:43
 
Ce journal commence par un passage en revue des travers de wikipedia et se complétera par différents articles.
 
 
I. A propos d’incompétence
 
La nullité de contenu est la norme, puis qu’aucune compétence n’est exigée, et puisque chacun peut écrire exactement ce qu’il veut sans exigence aucune de qualité ni de qualification, sans contrôle ni supervision d’experts, sans rectifications de personnes qualifiées. Alors, parmi les bourdes multiples, maladresses, erreurs et contre-vérités, se glissent des orientations partisanes
 
1-  qualification des contributeurs.
 Sur wikipedia les contributeurs sont très peu qualifiés et ils ont tous les travers des autodidactes développant leurs idées personnelles, quand ce ne sont pas leurs manies . 
La plupart sont des informaticiens très jeunes, (certains ont à peine 20 ans) à l'aise avec l'outil, mais qui ne dominent pas du tout le contenu.
 
D’une culture en moyenne bac + 2, ils n’ont pas le niveau de rédacteurs d’une encyclopédie
Ce qui apparaît c'est qu'ils sont dans une problématique ludique plus qu'encyclopédique.
Pour eux l’informatique est un jeu et wikipedia devient un lobby.
 
Et puis, par ailleurs, ce sont des gens qui poursuivent leur dadas ou obsessions personnelles, le sport, le sexe, (wikipedia est presque exclusivement masculin, très macho, très grossier , avec les femmes en particulier, mais avec les idées encore plus, si c'est possible. Enfin c'est pareil. Ils les traitent pareil : mal, brutalement, n’y comprennent rien)
  
Nietzsche disait : «  la vérité est femme, c'est pourquoi elle ne laisse pas voir son fondement »  (Gründ en allemand)
Un tel type d’homme qui traite aussi mal les femmes, ne peut aimer la vérité. Je le crois vraiment. Je vous donnerai des exemples précis.
 
Voir article à venir ici sur le sujet « machisme à wikipedia »
 
Car ils ne sont pas astreints aux règles de l'écriture publique et encore moins du travail intellectuel, puisque tout est censé s'arranger spontanément du fait du nombre des compositeurs d'un supposé "article"écrit à 1000 mains par des inconnus qui n’ont ni à se justifier, ni à produire la moindre preuve de compétence , de rigueur et d’honnêteté.
Ce qui donne non seulement des articles au contenu caricatural et des classements et regroupements caricaturaux, surréalistes mais aussi des interprétations fausses, partisanes (voir ici les articles « interprétations partisanes » et « classements caricaturaux »
 
2- neutralité plutôt que vérité.
En effet à l’abri d’un manque de formation dans les disciplines dont relèvent les sujets sur lesquels ils écrivent, comme les fautes, erreurs et inconvenances logiques et d’analyse sont la règle, se glissent bien des orientations partisanes , qui passent (relativement) inaperçues. La norme de wikipedia , en effet n’est pas la «vérité »  mais ce qu’ils appellent la « neutralité ». Il n’y a pas d’exigence d’exactitude, ni aucun critère du travail intellectuel n’est requis (composition, analyse, démonstration, citations, références etc.). Seule la « neutralité » est supposée recherchée, autrement dit le « consensus ». Mais comment le « consensus » est-il compris ? comment ça marche en pratique ?    (Voir article ici sur les règles de wikipedia )
  
II. La neutralité de wikipedia est un mythe
La neutralité de wikipedia est un mythe, pour plusieurs raisons.
 
1-Les règles généralement admises de l’écriture.
D’abord, dans l’écriture d’un article normal , signé, par un seul auteur, lorsque quelqu’un écrit, sur les questions de société, de politique, son point de vue n’est pas neutre, il défend une thèse. Mais elle est situable : cela fait partie des réquisits de tout travail d’écriture. Les points de vue et prises de parti sont clairement affichés, ou au minimum reconnaissables car situables, énonçables.   On sait distinguer Le Figaro de Libération, ou de Minute ou l’Humanité, et un journal d’une œuvre savante ou d’un essai grand public ou de divulgation. On connaît ou peut connaître l’auteur. Il décline ses qualités. Il est situable dans le domaine des idées. L’auteur n’est pas anonyme, on peut savoir d’où il s’exprime. La probité veut qu’il affiche son identité et son point de vue. Ses prises de parti sont identifiables. Il ne s’abrite pas, à la différence de wikipedia, derrière toutes sortes de citations pour ne jamais affirmer clairement une idée en son nom . Un auteur par définition parle en son nom propre, prend le risque d’énoncer des idées et de former des hypothèses. Il est responsable de ce qu’il dit et écrit. Il se doit donc de respecter les législations, pour commencer, et les règles de l’information et du travail sur les idées.  
Sur wikipedia, c'est exactement le contraire : personne ne parle, de nulle part, personne n’est jamais identifiable ni prié de s’expliquer et se justifier, personne n’assume rien ni n’est responsable de ce qui est écrit. L’anonymat règne, l’irresponsabilité avec, et permet de dire n’importe quoi sans avoir à en répondre. L’anonymat ne permet pas au lecteur de connaître le point de vue d’un auteur, ni dans quelle tendance il s’inscrit, ni d’où il parle, et la multiplicité des auteurs le permet encore moins si c'est possible.
 
2- L’anonymat, hors règles.
L’anonymat permet de ne respecter aucune règle, ni intellectuelle, ni juridique ; hormis l’insulte grossièrement raciste directe, toutes les insinuations sont possibles , et se trouvent, sur wikipedia, jusqu’au négationnisme compris ; donner les qualités d’une personne ne serait pas « neutre » on n’a donc pas le « droit » de dire, selon ces règles wikipedesques étranges que un tel est un fasciste historique, ou a collaboré avec les nazis, ni qu’il est un antisémite , sauf s’il l’affirme lui-même (sic !) voir certaines discussions à ce sujet qui sont assez étonnantes ; c'est un thème qui revient souvent : tu n’as pas le droit de dire que un tel, un tel est antisémite (par ex. Le Pen, Dieudonné ) sauf s’il l’a dit lui-même !  
 
3- le mythe de wikipedia : les points de vue s’équilibreraient d’eux-mêmes. Ce qui produit une encyclopédie an-historique.
La prétendue neutralité de wikipedia repose sur l’idée que les points de vue s’équilibrent. Sauf que ceci relève d’emblée d’une faute logique, pour ne pas dire sur une malhonnêteté, puisque, précisément les points de vue sont interdits par wikipedia. Ceux-ci sont nommés points de vue personnels et ne doivent pas être exprimés. Aucun point de vue ne doit apparaître. Autrement dit l’existence du point de vue particulier ou partiel, est d’emblée niée et wikipedia prétend ainsi éviter tout point de vue subjectif. La dénégation ferait disparaître la chose. Alors qu’il n’est aucune analyse qui n’exprime un point de vue et ne soit une prise de parti, qui ne relève d’une origine, d’un temps et d’un lieu particuliers, à partir des quels ils peuvent tenir un discours universels s’ils parviennent à atteindre quelque vérité. Mais le particulier est toujours là, porteur de l’universel auquel il tend. Tandis que la « neutralité » hors du temps et de l’histoire, (que vante wikipedia) n’est qu’une vue de l’esprit. Toute vérité s’inscrit dans une histoire. Toute connaissance a une provenance. Toute analyse doit être référée à ce qui l’a rendue possible. Les propos soit-disant « neutres » hors de tout contexte n’existent pas. C'est une escroquerie que de prétendre le contraire. Or, c'est ce que l’on prétend sur wikipedia.
Les pensées hors de tout contexte historique qui les ont rendues possibles n’existent pas. Or c'est ce que l’on prétend sur wikipedia .En science, également, mais autrement, et ce serait trop long à expliquer ici.
Au nom de la neutralité. Or c'est exactement au résultat contraire qu’on aboutit, sur bien des articles.
(voir l’exemple d’Atatürk, tel que présenté plus bas, venu de nulle part et n’ayant pas face à lui, une situation qu’il transforme et défait, et une autre qu’il invente et qu’il crée)
 
De sorte que, pour prendre un exemple, on ne verra jamais annoncée l’histoire de la Turquie telle qu’elle s’écrit du point de vue des Arméniens et du point des Turcs, ou des Kurdes, par exemple, ou du point de vue laïc de la république turque, ou du point de vue des partisans de l’islam, mais qu’on nous balance comme « neutres » des articles sur l’histoire de la Turquie, comme si celle-ci s’écrivait et pouvait s’écrire d’un seul point de vue, et en faisant comme c'était ainsi, alors que de fait, bien entendu, il s’agit d’articles écrits de divers points de vue, (en particulier + ou- moins du point de vue de la république ou du point de vue l’islam) sauf que ceux-ci ne sont jamais précisés. Mais sur wikipedia, sachez-le, c'est toujours du point de vue de l'islamisme, jamais du point de vue de la république : ça ce sont des constantes.
 
* Explication
Quand un Kurde turc écrit du point de vue kurde qu’il assume, ou un Arménien turc, de même, ou un tenant de l’islam ou de la laïcité etc . en s’indiquant pour ce qu’ils sont, le lecteur sait ce qu’il lit et est armé pour comprendre. Sur wikipedia jamais. Le lecteur est désarmé et moins instruit après qu’avant , dans bien des cas, car il a la chance d’en sortir avec bien des stéréotypes et les idées embrouillées et confuses. Sans doute encore plus confuses qu’avant, il me semble.
 
La masse d’informations, considérable, que wikipedia contient et diffuse dans le plus grand bric à brac jamais disponible, immédiatement, pour tous et facilement, gratuitement, l’immense bric à brac qu’elle a fabriqué a tout pour faire que le lecteur se perde (catégorisations et regroupements invraisemblables), et contribue, j’en suis persuadée, à la confusion générale, caractéristique de notre époque, surtout pour la jeunesse qui n’a pas encore eu le temps d’accomplir sa formation, aussi longtemps qu’elle n’a pas acquis de repères solides. Nous savons que les générations montantes ont de + en + de mal à trouver des repères clairs et se former une « tête bien faite, plutôt que bien pleine » comme le préconisait Rabelais il y a de cela bien longtemps. 
 
Leçon totalement oubliée.
 
III. Wikipedia la quantité contre la qualité
Wikipedia c'est de la quantité accumulée au détriment de la qualité et en proportion inverse de la qualité. Un monstre qui croit sans fin et établit l’idée que tout peut se dire, qu’il n’y a plus de frontières séparant le vrai du faux et que ces valeurs n’ont plus d’utilité même : comme ces articles sur l’histoire de la Turquie
 
En effet selon ses critères wikipedesques, jamais un article ne doit être écrit en nommant les thèses contraires clairement et en les présentant dans leurs différences ou oppositions. Jamais les enjeux ne seront présentés, ni les contradictions et différences situées, sur le mode « les défenseurs de telle thèse soutiennent que » … « tandis que ceux qui soutiennent telle thèse pensent que » : les thèses en présence ne doivent pas être exprimées. C'est la condition de départ : pas de thèses repérables, pas d’idées, pas d’analyses, que des citations de soi-disant « faits ». Comment le lecteur peut-il se faire alors une idée des thèses en présence ?
 
Il sera interdit, par exemple, en vertu de ce principe, d’exposer la stratégie américaine en matière de politique internationale, versus d’autres, que ce soit celle de l’Europe, de la Chine, de la Conférence islamique mondiale, ce que fait tout article sérieux permettant de comprendre les enjeux.
 
= écriture de la généralité et accumulation d’informations. 
 
Le mode d’écriture de wikipedia est le suivant : on part d’une généralité qui ne constitue pas une définition et qui reflète plus ou moins une opinion vague, opinion dominante ou opinion orientée.
 
Puis on accumule des informations de manière et dans un ordre complètement aléatoires.
Et puis tout peut servir de « source » pour appuyer les dires de celui qui contribue à l’article.
 
A partir d’un tel commencement, déjà ça ne va pas car le sujet n’est pas cadré. N’étant pas défini, il n’est pas situé. Le lecteur ne sait pas à quoi il a affaire, ni le problème qui correspond au sujet, ni l’enjeu ne sont énoncés.
 
Pour ne pas identifier les thèses, un article de wikipedia évite systématiquement de donner des définitions. Exemple pour secte, ou , pour terrorisme : faute de définition, l’article se contente d’enchaîner des informations glanées de-ci de là, mais le lecteur ne saura pas ce qui distingue une secte de ce qui n’en est pas et ne saura pas repérer une secte ; même chose pour le terrorisme et ce qui en relève.
  
Pour ces phénomènes , en effet, manquent les définitions que donne le droit, et les acceptions qui valent en matière de politique en référence au droit. Soit ce qui manque est ce repère minimum donné au lecteur en introduction tel que : une secte est    ; ou relèvent du terrorisme les actions qui visent les populations civiles, afin de faire pression sur un ou des Etats en semant la peur parmi les civils, précisant qu’une action terroriste ne distingue pas les civils des militaires, contrairement aux règles du droit de la guerre admises en droit international.
 
Dans les deux cas, c'est le recours au droit qui manque et le rapport à la loi de ces articles est des plus flous. L’article est composé en conséquence de paragraphes divers, + ou- contradictoires qui se superposent, s’enchaînent, sans aucun ordre d’exposition progressif (puisqu’il n’y a pas de thèses en présence qui permettraient de complexifier ou mettre en perspective les définitions de droit par rapport à leurs applications, par exemple) et qui consistent simplement à écrire que un tel et un tel a déclaré ou écrit ceci ou cela.
 
Au total le lecteur n’a rien appris et après, il sait encore moins qu’avant d’avoir lu l’article, ce qu’est une secte, ou ce qu’est un acte terroriste.
 
 
 
Repost 0
15 novembre 2006 3 15 /11 /novembre /2006 18:52
IV. La « neutralité » de wikipedia n’est que l’accumulation d’informations
photo N Weiss l'Internaute
Accumulation d'informations sans organisation où manque la formulation de la question à traiter par le sujet et à la quelle un article est censé répondre. Sans définition, sans question, sans mise à jour d’intérêts ou de points de vue distincts, sans formulation des enjeux, on tourne en rond : les diversités d’analyses de même que les désaccords idéologiques ne sont pas mis en lumière, donc demeurent incompréhensibles pour le lecteur qui n’en saura pas plus.
  
* 1- Voir par exemple l’article Mustapha Kemal Atatürk  -classé "article de qualité"
 Le contexte historique et politique n'est pas donné, les enjeux manquent : aucune référence aux jeunes Turcs mouvement politique dont Mustafa Kemal a fait partie et qui précèdent la période où il va jouer un rôle décisif, aucun rappel de leurs réformes par conséquent, non plus de rappel de leur décision de s’allier avec l’Allemagne lors de la I° guerre mondiale : Mustafa Kemal est sorti du néant. Puis, pas un mot pour caractériser la politique et la position du sultan après la guerre, non plus que celle de Kemal lorsqu’il commence à s’occuper de politique, ni comment ni pourquoi elle s’est formée, ni pourquoi ni comment la fin de l’Empire : les mots nation ou nationalisme n’apparaissent que vers la fin (vers les ¾ de l’article). Le mot guerre d’Indépendance est absent ; non plus que le mot modernité ou modernisation ne figurent, non plus que ceux de république et de laïcité, ni le mot femmes , ni le mot islam, ni le mot éducation etc.  
Tout ce qui devrait figurer comme points de repères essentiels pour comprendre, est introduit n’importe comment, sans rien qui le précède pour que se dégage une logique, un sens même, et ne sont mentionnés (quand c'est le cas) que dans le dernier paragraphe de l’article, en catimini, succinctement sans explication, alors que c'est essentiel. Il n’y a aucune analyse ni même continuité d’un exposé. La question des Kurdes et des Arméniens n’est pas mentionnée, non plus que le génocide des Arméniens dont Atatürk est contemporain (1915) et qui a précédé sa période de fondateur politique. Même chose pour les puissances européennes : pas de rappel de leurs positions diverses, ni de l’issue et des conséquences de la guerre mondiale ; les raisons de la fin de l’Empire ne sont pas nommées non plus etc. etc. etc.
 
Donc aucun lien avec la fondation (le mot manque) de la République. Kemal lui-même est présenté comme « président de la république » , sorti de nulle part, (ne figure que le récit de ses batailles et exploits militaires, avec le détail de ses problèmes de santé et autres anecdotes) et non comme fondateur de celle-ci. Quant au contenu et caractéristiques de la république, ses origines, ses lois, ses réformes principales : rien. Rien n’est nommé. Ne pas nommer, c'est cela être « neutre » à wikipedia .
 
Donc : rien pour donner le contexte, rien pour comprendre par conséquent.
 
La fondation de la République est simplement passée, ce qu’elle apporte, ce dont elle se distingue et rend obsolète, ses réformes, ses lois, ses innovations, tout l’essentiel est donc passé sous silence : la laïcité, le vote des femmes, l’instruction publique, la réforme de l’alphabet etc. : pas un mot. Mais dès l’apparition de la République mentionnée, on a aussitôt ce commentaire :
 
« À partir de 1924 et 1925, les syndicats et les partis d'oppositions sont interdits. Un véritable culte de la personnalité entoure alors le Président de la République. Mustafa Kemal devient de plus en plus autoritaire. Il est de plus en plus contesté… »
 
ça ne serait pas un point de vue sur la-dite révolution kemalienne ? Il n’est pas justifié, bien entendu.  
= la critique placée avant l’exposé (sans  l’exposé même) de ce qui est critiqué : méthode courante sur wikipedia . Et ça donne un "article de qualité" !
 
Sur l’article, se suivent différentes parties exposant les défauts du pouvoir de M. Kemal et les critiques qui lui sont adressées  : celui-ci est nettement présenté comme un dictateur. Est présentée l’opposition qui naît contre celui-ci et son histoire, avant d’aborder enfin en deux mots le sujet des réformes de la République turque. Noter que le mot laïcité ne figure pas : il n’est question que de sécularisation (les deux termes ne sont pas synonymes, comme on sait, et la laïcité, comme on le sait aussi est non seulement un concept mais un principe politique. Tout cela parle tout de même un peu à des lecteurs français, non ?)
 
On voit que cet article ne comporte absolument rien pour comprendre cette histoire, mais en revanche, au bénéfice de son indigence, comporte tout ce qu’il faut pour présenter une période de l’histoire sous un angle très particulier et fortement biaisé, sans que le point de vue de l’article ne soit pourtant annoncé, assumé et quelque peu justifié.
Ce point de vue est celui de l'islamisme, qui tait complètement la révolution qu'a représenté la fondation de la République laïque par Atatürk, ainsi que les raisons de la fin du califat, et se palce du point de vue de la restauration de celui-ci et de la reprise du pouvoir (espérée) par l'islamisme.
* 2- En somme, à l'abri de l'indigence, la propagande
Propagande constatée une fois encore, et une fois encore au profit de l'islamisme, comme sur la plupart des articles de wikipedia ayant un rapport direct ou lointain avec l'islam et l'islam politique . Ce sont des équipes favorables à l'islamisme qui ont encharge tous ces secteurs où ils font régner leur police et imposent leur idéologie aux autres à coup de "tu n'as pas compris le sens du projet", "tu n'as pas l'esprit wikipedia" etc. toute la loghorrée stéréotypée connue de ceux qui veulent imposer des interprétations particulières.
 
Tout de même la Turquie, et son histoire, c'est important et particulièrement aujourd’hui pour l’Europe, et elle mérite un meilleur traitement. Qui s’en soucie ?
 
= ce ne sont que quelques échantillons qu’il serait loisible de multiplier considérablement. Ces remarques pourraient être continuées sur tous les points de l’article. Et cet article n’est qu’un parmi d’autres, pris au hasard.
 
[Voir article distinct sur Mustafa Kemal qui poursuit l’analyse]
 
En somme, à l’abri de l’anonymat et d’une rédaction à plusieurs mains, c'est le n’importe quoi qui triomphe, soit indigence et partialité .
Ne reste plus qu’à franchir l’étape suivante : la propagande. Si on cherche, on la trouve sans difficulté.
 
V. interprétations partisanes
 
* 1-propagande anti-israëlienne, pro-palestinienne et/ou islamique
Sur un sujet encore plus d’actualité, aux enjeux qui mobilisent l’attention et l’intérêt mondial, l’article « guerres de Palestine » (au titre évocateur, renommant ainsi les guerres arabo-israëliennes : le mot d'Israël n'est pas prononcé) . L'introduction réussit, conformément au titre, à ne pas nommer non plus l'Etat d'Israël : il ne s'agit que de la Palestine,en 1948. Dans le corps de l'article on apprend simplement que suite à la résolution de l’Onu de 1947 préconisant la fondation de deux Etats, Israël et Etat palestinien, Israël fut fondé en 1948, mais "l’Etat palestinien ne l’est pas encore", sans aucun commentaire ni explication. Le lecteur ne saura pas pourquoi. L'article est classé "article de qualité". Encore un exploit !
 
Sur le Moyen-Orient, comme on l’imagine facilement, il serait facile de citer un nombre considérables d’articles, aux points de vue particuliers et orientés, non assumés et non indiqués, et aussi + ou - articles de propagande qui ressemblant fort à de la déformation.
 
Exemple : pour les organisations palestiniennes qui pratiquent les attentas divers et attentas-suicides palestiniens (Djihad islamique, Hamas, Brigades des martyrs d’Al-Aqsa etc) on a un article, anciennement nommé « terrorisme palestinien » qui est ensuite renommé « violence politique palestinienne »,
  
Tandis que pour les opérations militaires et de police israëliennes sur les Territoires palestiniens on a un article qui se nomme « terrorisme sioniste »  qui de plus se double d’un autre « violence politique sioniste », et d’un autre « violence politique israëlienne »
sujet déjà traité dans l’article « histoire du sionisme »  etc.
 
Tous les autres articles concernant Israël et son histoire qui déjà mentionnent les mêmes faits et produisent les mêmes catégories (mais qui fera ces rapprochements ? ) Le lecteur sera évidemment porté à confusion s’il n’a pas noté ces petits glissements ou inflexions pas tout à fait anodines.  
 
* Ensuite :
 
L’article « territoires palestiniens » se fait renommer en « territoires palestiniens occupés » malgré le désaccord et les justifications données : l’appellation admise est « territoires palestiniens »  ou encore « Territoires autonomes », mais ça sera, bien entendu « territoires palestiniens occupés »  qui sera retenue. 
 
Qui l’emporte ? Bien sûr les partisans du renommage en Territoires palestiniens occupés après une discussion où l’argument principal des partisans du renommage consiste à dire qu’il n’est « pas opportun de vouloir essayer de justifier ou non que les territoires sont occupés -selon le droit-. » sur page de discussion En clair : peu importe ce que dit le droit, et c'est pas le droit qui va décider si ces territoires palestiniens sont ou non occupés (au sens propre) mais c'est nous qui en décidons.
 
Sachant que les Territoires palestiniens sont placés sous l’autorité de « l’Autorité palestinienne » (précisément nommée ainsi) depuis les accords d’Oslo, 1993, et que la notion de territoires occupés désigne en droit des territoires sous l’autorité d’un autre Etat, ces Territoires étant sous l’autorité de l’  « Autorité palestinienne » il semble donc que la notion de « territoires palestiniens occupés » pour nommer les Territoires palestiniens, ne convienne pas en droit non plus. D’où l’usage de l’expression « territoires palestiniens »
  
De + si la notion est employée en français, il n’en reste pas moins que tous les textes officiels qui sont en anglais parlent de « territories » et non de « occupied territories ». Expression impropre politiquement par conséquent aussi.
 
De + même wikipedia créée un article « plan de désengagement des Territoires occupés »  pour nommer le « plan de désengagement » de Gaza, ainsi que nommé 
 
grignotage, grignotage …
de déformations en déformations , de censure en censure … à quoi peut-on aboutir ?
 
La vérité exige de signaler qu’il existe aussi de bons articles. Par exemple, pour rester sur le même thème, l’article paln de partage de la Palestine   qui semble exact et , en effet neutre, de ce fait.
 
On commence à voir  = à l’abri de cette incompétence évidente au regard de l’ambition
et de la tâche* –la qualité , des participants, étant supposée pouvoir être compensée par la quantité , soit le grand nombre de contributeurs à cette supposée encyclopédie ouverte à tous les vents - se glissent évidemment des groupes d’influence ou de pression, se propagent des idéologies, s’insinuent des points de vue qui n’ont rien d’objectif ni ne sont reconnus par les vrais spécialistes de ces domaines, triomphe un sens commun inculte, se diffusent des propos militants, de parti-pris. Ainsi apparaissent des utilisations possibles de ce media à des fins de propagande, sont faits des efforts de diffusion de certains thèmes, et s’insèrent des réseaux qui tendent à utiliser ce medium qui, grâce à Google, prend de l’importance (on dit qu’il arrive au 17° rang des consultations selon l’indice Alexa) cherchant à faire valoir des points de vue avant toute chose et faire avancer leurs propres idées.
* N.B. : ambition d’une encyclopédie : « Le but d'une encyclopédie est de rassembler les connaissances éparses sur la surface de la terre, d'en exposer le système général aux hommes avec qui nous vivons, et de les transmettre aux hommes qui viendront après nous. » Denis Diderot (Extrait de l’Encyclopédie)
 
Ce sont souvent des adeptes de groupes marginaux ou extrêmistes (extrême-gauche, militants de diverses causes, sympathisants de l'islamisme, promoteurs de tel ou tel sujet, adversaires acharnés de ce qu’ils appellent le sionisme, adeptes discrets de Dieudonné ou autres personnages aussi douteux…) qui , d’une part, trimballent les évidences, illusions et stéréotypes les plus communs de conversations de bistro, mais d’autre part les préjugés les plus suspects de gens qui ne sont pas suffisamment formés ni cultivés en matière d’histoire, de science politique, de droit etc. pour pouvoir se permettre d’écrire sur les sujets auxquels ils prétendent. Wikipedia n'étant en rien une communauté savante (elle est même aux antipodes et se fonde sur de solides préjugés anti-intellectuels), elle est largement le reflet de l'opinion commune –au sens « le + commun »-, et peu cultivée, insuffisamment en tout cas pour prétendre faire une encyclopédie. Elle est le reflet de la société à son niveau le + courant, avec ses travers bien réels, mais non filtrés par des exigences d'écriture, de publication, de savoir, et de vérification, ni de sérieux intellectuels et probité à l’égard des lecteurs. Ce qui va de soi, puisque tous les critères du travail intellectuel sont abolis.
 
VI. la « neutralité » remplace la vérité.
La « neutralité » remplace la vérité. C'est pourquoi une police veille à la « neutralité ». Elle évince les emmerdeurs, ceux qui ne pensent pas « wikipediennement correct »
 
On n'exige pas la vérité et l'exactitude, à wikipedia, mais on suppose –ou plutôt on affirme- l’existence d’une "neutralité" née comme par enchantement de l'addition et de l'équilibre des points de vue : ça n'est pas l'harmonie créée par la main invisible du marché, à laquelle croit wikipedia et qu’elle postule, mais c'est tout de même l'harmonie spontanément née de la réunion du nombre, la quantité suppléant à la qualité et l’effet de la main invisible du "consensus" réalisé entre quelques participants censés s'auto-rectifier sous le signe de l'amour entre participants, disent-ils : le wikilove recommandé
Plaisanterie.
 
- désaccords
En vérité sur chaque article dit « sensible » (qui concerne politique et religions) on trouve de sévères disputes et désaccords, nommés du reste, « guerres d’éditions ». Il n’est pas cherché de compromis, mais c'est le rapport de forces qui s’installe. Des groupes d’intimidation des points de vue à éliminer se forment. Avec des patrouilles de policiers-responsables qui surveillent et se chargent de faire taire les esprits forts qui ne sont pas de l’avis régnant (celui-ci pouvant être représenté par seulement 3 personnes) les minoritaires idéologiquement doivent s’ incliner, même s’ils connaissent le sujet et se trouvent face à des ignorants, même (surtout) s’ils sont plus qualifiés et exercent une activité qui leur permet de réaliser une synthèse exacte, même s’ils sont aussi nombreux que les autres. Ceux qui opposent des arguments rationnels, des références historiques et juridiques véritables, des analyses pertinentes reposant sur des informations vérifiées et un véritable savoir, n’étant pas dans le « consensus » obligatoire, (qui, je répète peut être représenté par 2 ou 3 personnes) sont surveillés par la police, obligés de se taire et démissionner pour éviter des remous. On leur fait comprendre qu’ils ne sont pas dans la ligne (pardon le « consensus ») pas dans le wikilove obligatoire et sont des perturbateurs.
 
- police
Il existe en effet une « police » sur wikipedia constituée par des gens qui ont des statuts spéciaux, des pouvoirs spéciaux, des outils spéciaux (programmes informatiques permettant de voir ce que les autres ne voient pas, par mise en connexion d’informations, et de surveiller, puis punir et exclure par des moyens divers et plus ou moins corrects et pas du tout avouables ni avoués, selon des critères connus d’eux seuls, et des pseudo règles secrètes, ceux qui ne se conforment pas au « sens commun wikipedesque »  ) Les policiers ont des pouvoirs discrétionnaires.
 
Pour préciser le fonctionnement un article sur le sujet y sera consacré
Repost 0