Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 20:11



A nouveau question de légalité et de légitimité.




Dans l'affaire de Filippis certains, Rachida Dati, Ministre de la Justice et  Michelle Alliot-Marie, Ministre de l'Intérieur  ont défendu la légalité de la procédure.  Et pourtant l'Elysée a dû, sous la pluie de protestations, précisé son souhait de définir «une procédure pénale plus respectueuse des droits et de la dignité des personnes».

L'actuelle procédure ne l'étant pas suffisamment, par conséquent .




La légalité de la procédure est la thèse reprise par Maître Eolas avec le quel je débats encore . 


En effet,  dans cette affaire, la proportionnalité n'a pas été respectée : il est inutile de faire venir par contrainte avec passage par le dépôt, quelqu'un qui peut être convoqué autrement, soit par un mandat de comparution, soit par la Police judiciaire selon l'art. 80-2 du Code de Procédure Pénale.


De plus la fouille au corps n'est justifiée que pour les criminels dangereux.


Mais sous l'effet des dispositions concernant le terrorisme, il apparaît qu'elle est couramment utilisée. Au moment où des jeunes sont accusés sans preuves de terrorisme, cette affaire évoque quelques échos et encore plus de craintes.  D'autant que cela coïncide également  avec un contrôle des media de plus en plus lourd, par le pouvoir exécutif.


Au moment où toutes sortes de lois et dispositions tombent ou sont en projet pour multiplier les dispositifs sécuritaires et de contrôle, pour les étrangers expulsés manu militari avec leurs enfants, pour les enfants à partir de  3 ans  en vue de soi-disant dépistages (sic)  de la délinquance, pour envisager l'emprisonnement des enfants dès l'âge de 12 ans sur la base de chiffres de la délinquance des mineurs artificiellement gonflés, pour réformer la psychiatrie et donner au Préfet le pouvoir de décision retiré aux médecins en [voir Sarkozy voit des fous dangereux partout] cette affaire souligne une propension au tout-sécuritaire et au-tout répressif, éminemment dangereuse. De plus de telles pratiques, « indignes d'un Etat de droit »  selon l'édito du Monde, révèlent une nième tentative d'intimidation de la presse et de limitation de la liberté d'expression.



La légalité de la procédure, qui ne tient pas compte de la légitimité, est la thèse reprise par Maître Eolas avec le quel je débats encore, puisque paraît-il, ce blog fait référence en matière de droit et que les wikipédiens l'adorent, pour son libéralisme .  Or le mandat d'amener peut dans sa forme être conforme au droit, mais illégitime, s'il est avéré qu'il viole l'article 51 de la Convention européenne des droits de l'homme


Le Bâtonnier de l'Ordre des Avocats de Paris proteste fortement , considérant que le Conseil de la Magistrature aurait dû demander au Ministre de la Justice de suspendre la juge responsable du mandat, et de même pour les parlementaires.  Car selon lui, la procédure injustifiée, est digne de la Grèce des colonels ou de l'Espagne de Franco. Voir dans Libération.


Maître Eolas ironise lourdement sur la déclaration du Bâtonnier, face à une action en apparence tout à fait légale du pouvoir judiciaire dans laquelle il ne voit aucun abus. C'est oublier simplement, une fois encore, qu'il est aussi des principes politiques qui permettent de juger de l'abus de pouvoir. Si un juge a en effet ce pouvoir de lancer un mandat d'amener, il doit en user avec discernement.


Le Bâtonnier défend un principe qui relève des libertés publiques : celles de tout citoyen, celles de la presse et de la libre expression, car le mandat d'amener est une mesure disproportionnée pour un fait non criminel, qui mérite tout au plus une amende.


Heureusement qu'il est des avocats et des représentants de l'Ordre des Avocats pour être capables d'avoir une vision autre que strictement procédurale et formaliste, et pour se préoccuper des principes, juridiques mais aussi politiques.


La décision du juge Josié représente un abus. En tant que citoyen et en tant que juriste (il a le droit d'être les deux à la fois)  le Bâtonnier fait bien de le dire, et de dénoncer cet abus, dont le Président de la République et le porte-parole de l'Elysée reconnaissent eux-mêmes que c'est bien de cela qu'il est question. L'un et l'autre se sont exprimés pour confirmer ce que l'on avait compris, à savoir que l'abus est possible puisqu'il s'agit, selon leurs dires, de réformer les règles des conditions de la procédure de comparution devant le TGI afin de s'assurer que les arrestations et détentions soient faites dans le respect de la dignité de la personne. Ce qui signifie a contrario très clairement que ça n'est pas le cas actuellement, puisque cela ne peut être assuré. Sinon il n'y aurait pas lieu de réformer la procédure de comparution via mandat d'amener et la manière dont les gens sont traités. Or on a vu à cette occasion qu'étaient appliquées là des mesures qui sont réservées aux cas relevant du terrorisme.  [inculpation dont par ailleurs use de manière abusive le ministère de l'Intérieur, comme on l'a vu récemment, par parenthèses]



Le Bâtonnier, citoyen et juriste, fait bien de rappeler que la suspension du juge aurait pu et dû être demandée par le Conseil de la Magistrature au Ministre de la Justice, qui eût dû accepter la demande.



Enfin quand le contrôle de l'audiovisuel public , pour ne pas dire la mainmise du pouvoir sur celui-ci agite et inquiète nos concitoyens, les menaces qui pèsent sur la liberté de la presse méritent des réactions fermes. Il est de l'honneur de l'Ordre des Avocats qu'il ait réagi par la bouche du Bâtonnier. Le contraire eût été inquiétant.


En dehors des prétoires il existe une vie politique, une situation politique qui concernent tous les citoyens, ainsi que des décisions du pouvoir qui sont appréciées et aussi contestées, et en tout cas commentées et cela à condition que les media soient libres. Situation politique et décisions du pouvoir sur lesquelles les citoyens ont leur mot à dire, via les media parmi d' autres possibilités. C'est une des conditions fondamentales de la démocratie. Si cette condition est réduite, cela porte atteinte à la démocratie.


Tandis qu'une série de mesures, passées, présentes et à venir, laissent penser qu'elles portent atteinte à la démocratie, cette intimidation de la presse n'est pas un fait qui peut être isolé de nombreuses autres mesures de contrôle qui se mettent en place, ou sont projetées, dès le berceau pour les unes, dès douze ans âge suffisant pour mériter l'emprisonnement pour d'autres, ainsi que le pouvoir de décision des médecins sur certains malades transféré au Procureur, sur fond d'expulsion des étrangers sans aucun recours ni possibilité de défense qui leur soit accordée, et dans le cadre d'une obsession sécuritaire en passe d'entraîner des réformes pour toutes les institutions (école, santé, justice, police, etc..) quand la police envoyée dans les collèges, quand des enfants de 7 ans nés en France sont arrêtés  dans leur école parce qu'étrangers sans papiers, il y a lieu d'être vigilant sur le respect des libertés et des personnes.


Et  ce n'est pas le droit qui seul peut juger de tout cela, c'est à dire  de la situation politique et des diversités d'options. Et ce n'est pas le droit qui a le dernier mot sur la question de ce qu'il convient de faire pour protéger les libertés. Ce dernier mot lui est imposé par la politique, dans tous ses aspects, y compris l'intervention des citoyens.


Seul un juridisme naïf peut s'imaginer le contraire, qui ignore que le droit s'élabore, s'applique et s'exerce toujours dans un contexte politique et sous des déterminations politiques qui donnent les grandes orientations.


Quand certaines libertés sont menacées, il est bon pour la démocratie que les citoyens réagissent. Et les juristes aussi dont les capacités à juger selon le droit ne font pas disparaître  leurs capacités à juger politiquement, en citoyens et, espère-t-on leur sensibilité aux injustices que les principes politiques d'une démocratie leur permettent d'apercevoir.



L'article de Maître Eolas


Alithia 


N.B. outre cette conception libérale qui ne pense pas le droit dans son rapport à la détermination politique, et conséquemment ne voit pas de raison de protestation fondée sur des principes politiques, telle celle du Bâtonnier, il faut noter  par ailleurs que, hélas, pour wikipedia, c'est pire encore : elle n'en parle tout simplement pas.

La liberté d'expression et la liberté tout court, ne sont pas les principaux soucis de wikipedia qui ne mentionne aucune de ces atteintes à la liberté, ni l'affaire de Filippis, ni celles des enfants arrêtés à l'école pour être expédiés manu militari dans un pays qu'ils ne connaissent pas, ni les descentes de police dans les écoles, ni les explusions d'étrangers, ni la politique en matière de police, ni les réformes du Ministère de la Justice, ni toutes les lois et pratiques liberticides et autres projets pour aggraver encore la situation des libertés en France.

Il n'y a tout simplement RIEN de tout cela ni dans l'article Sarkozy, ni dans l'article sur la liberté d'expression et sur les libertés fondamentales (articles particulièrement vide) mais comme d'habitude, des collections de faits et anecdotes déliées, et aucune analyse, aucune idée. La misère.


Misère de la "neutralité" et de l'écriture collective.



Repost 0
Published by alithia - dans libre expression
commenter cet article
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 10:28
Juste quelques chiffres : plus d'un million de visites sur le blog et des milliers de commentaires, 668 articles,  c'est le bilan d'un travail. L'enquête et faite, terminée. L'essentiel est dit.

Désormais  les articles seront plus rares, l'espace sera réservé aux nouvelles et à vos commentaires .

Mais pour ce qui est de wikipedia on a fait le tour de la question : bilan négatif, rédacteurs incompétents, articles indigents qui faussent les sujets traités par des points de vue biaisés, tricheries, malhonnêtés, esprit partisan, plagiat à grande échelle, wikipedia n'a pas prouvé le bienfait de l'écriture collective : un rassemblement d'incompétents, pour certains malintentionnés, ne fait pas une collectivité capable d'écrire une encyclopédie.

Quelques points encore, un résumé, et l'intervention de l'observatoire prendra un nouvelle forme.

Alithia






___________________________________________________________________________________

bilan négatif : présentation ; Désinformation ; wikipedia non fiable : avis unanime (i.e. avis unanimes des gens sérieux et des avis autorisés)  ; mythe de la neutralité

rédacteurs incompétents : les classifications non encyclopédiques ; sur internet et la culture
wikipedia et la question de l'éducation (paideia)
irrationalisme

articles indigents 
:
wikipedia : comment ça fonctionne en vrai
[ dont la série des articles de témoignages de wikipédiens et sur la médiocrité de wikipedia :
qui faussent les sujets traités par des points de vue biaisés,  esprit partisan : propagande sur wikipedia ; ce que vous ne verrez jamais sur wikipedia ;propagande et censure ; laïcité ;   révisionnisme en l'histoire 

tricheries, malhonnêtés, plagiat à grande échelle : tricheries, malhonnêtetés et autres irrégularités ;      10 000 raisons de ne pas aimer wikipedia
wikipedia : comment ça fonctionne en vrai ; les administrateurs

wikipedia n'a pas prouvé le bienfait de l'écriture collective : mythe de l'écriture collective ; libre expression

et en contre-point : ce que vous ne verrez jamais sur wikipedia ; idées



Voici des références en nombre, pour Wikirigoler le jeune wikipedien blogueur qui se risque à écrire imprudemment que je n'ai rien démontré et que de toute façon ... wikipedia n'a pas de projet éducatif car elle n'est qu'une encyclopédie (sic). Dois-je lui rappeller que encyclopédie est construite sur deux mots grecs qui signifient : englober, faire le tour (du savoir) à des fins d'éducation (paideia) ? 

Wikipedia ou l'incompétence prétentieuse, encore un exemple.

Voir le dictionnaire pour la définition du mot encyclopédie, par exemple le petit Robert, simplement
il s'agit d': un nom qui vient du grec « enkuklios paideia », soit instruction embrassant tout le cycle du savoir.

Ou encore le linguiste Henri Meschonnic  : 
paideia signifie « instruction donnée à l'enfant » et enkuklia, « ce qui fait le tour ».

Encyclopédie signifie ce rassemblement systématique du savoir ayant pour ambition d'en faire le tour afin de le présenter à ceux qui se trouvent dans  un processus d'apprentissage, que résume le mot éducation. Reprocher à wikipedia de ne pas présenter le savoir, mais davantage les sujets de divertissement, de ne pas être systématique (manque quantité d'articles importants quand les plus anecdotiques sont nombreux et développés), et de ne pas contribuer à l'éducation  ni à l'instruction de la jeunesse , (par le fait de sa médiocrité, de ses déformations et points de vue biaisés) revient à lui contester le titre d'enc
yclopédie dont elle n'a aucun des caractères.

Encore une fois, Wikirigoler a raté une belle occasion de se taire.

Repost 0
Published by alithia - dans libre expression
commenter cet article
23 août 2008 6 23 /08 /août /2008 21:13
Et encore un exemple illustrant magnifiquement que la liberté d'expression est nulle sur wikipedia et la critique intrdite et sévèrement réprimée (on comprend facilement alors, pour ceux qui n'auraient pas déjà compris, pourquoi mon blog est mis sur black-list, sort  normalment réservé  aux spams de sites pornos commerciaux pour l'essentiel)

Cette fois-ci c'est Aliesin banni pour avoir écrit cela sur sa page de discussion :

" L'objet de mes critiques est très clairement d'inciter les gens à ne pas faire confiance à Wikipédia et surtout de ne pas y participer. Les raisons sont diverses, la principale est que je pense désormais que le projet et contre-productif du point de vue de la transmission des connaissances. Je ne vais pas faire un tableau noir. Comme j'expliquais, sur un article comme Paris, le lecteur moyen connaît plus ou moins 75% des infos contenues, et les 5% d'erreurs sont dans les 25% restants. Autrement dit, une information nouvelle sur cinq est inepte.

Pour ce qui est des coordonnés de l'hotel de ville, c'est sans importance. Pour ce qui est des tendances sociales et économiques, les enjeux sont très importants. Ma position est la suivante, l'article Paris n'est pas un cas particulier, je ne vois donc pas de raison de le corriger. Si je pensais que mon action pouvait être déterminante, je corrigerai l'ensemble de l'encyclopédie dans la mesure de mes compétences. Tu peux voir sur Utilisateur:Aliesin/Les articles labélisés d'économie la surface de certaines de mes raisons.


Il est désormais clair que le meilleur investissement que je puisse fournir est une opposition frontale au projet que j'assume totalement. [...] pour moi il s'agit de faire réflechir les gens. [...] Mais décridibiliser l'encyclopédie me semble une meilleure position, à mon échelle, que de tenter de la mettre au niveau.

Vous souhaitez, pas tous mais certains, m'interdire plus ou moins de parler.[...] je regrette que certains pouvoirs délégués à des personnes sans expérience et d'un niveau intellectuel moyen provoque des attitudes que j'ose taxer de totalitaires. [...]

Ce que vous trouvez de plus detestable dans mes critiques c'est mon attaque de votre projet, c'est avant tout de l'intolérance."


Et du fait de son explication sur le bistro :

 

" Certains administrateurs veulent me bannir parce que j'ai déclaré, honnête que je suis, que je souhaitais convaincre les meilleurs d'entre vous de ne plus participer à Wikipédia. Je passe sur mes raisons, ce n'est pas ce dont je souhaite vous parler. Je précise ici les deux textes que j'ai écrits et qui sont concernés Culture de l'Allemagne[2]." et


Son bannissement n'a pas traîné :  référence de  celui-ci demandé et obtenu par le tandem Hégésippe-Moez auquel n'ont pas tardé à se joindre, Chaps, Creasy, Kropotkine etc. tous les administrateurs que nous connaissons pour  leur intolérance et leur esprit partisan.


Et pendant ce temps là Hégésippe défend le maintien de sites racistes et xénophobes sur wikipedia référence. Donc alles in ordnung ! tout est bien dans le meilleur des mondes wikipédien ces deux exemples rapprochés illustrent le meilleur de ce que wikipedia peut donner, soit pas beaucoup de bon. Interdire la liberté d'expression et la critique, mais conserver ses nombreuses citations de sites racistes et xénophobes, voilà un excellent résumé de ce qu'est wikipedia.

Alithia


note :  Et pendant ce temps notre Wikirigoler aux mots  d'esprit lourds comme du plomb se demande sur sur son petit blog ce qui  a bien pu me prendre de parler d'Aliesin. On se le demande.

Repost 0
Published by alithia - dans libre expression
commenter cet article
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 10:35
Que penser de ceci ? Un wikipédien remarque que beaucoup de wikipédiens sont incompétents et que de ce fait ils "écrivent" leurs articles en allant piocher  dans ce qu'ils trouvent sur internet [-ce qui constitue le plagiat habituel par lequel se constitue  wikipedia comme je l'ai expliqué ; cf. pour wikipedia et les wikipédiens : précision sur le plagiat]

Ce wikipédien écrit :

" Interdire les liens externes, ce serait pas mal. Cela forcerait tous les gens incompétents qui n'ont qu'internet comme source pour leurs articles à laisser tomber ou à aller s'aventurer dans une bibliothèque."

Sage remarque qui une fois encore, qui ne fait que traduire une réalité. Signé Aliesin.


Aussitôt on lui "répond"  par une menace d'exclusion, signée Ludo :

""Il faudrait aussi songer à interdire l'usage de l'espace communautaire à Aliesin. Il n'y a pas de place pour lui et son égo sur ces pages."


 référence


Il faut dire que Ludo est un administrateur, comme par hasard, et comme par hasard proche d'Hégésippe, et que Aliesin qui semble être un véritable étudiant faisant de véritables études, supposées d'un certain niveau et constituant une réelle formation, a renoncé à contribuer à wikipedia pour cause de ses défauts et impasses bien connus et a affiché sur sa page


" Je suis un ancien rédacteur de wikipédia, retraité pour cause de désapprobation globale du projet qui répand les inepties. Je continue à vagabonder sur le site et à donner ponctuellement mon avis, vous pouvez donc me consulter si vous le souhaitez.

Je suis disponible pour tout projet d'étude de wikipédia. N'hésitez pas à me demander de l'aide si vous souhaitez en réaliser. Je pense moi-même me livrer à un travail d'observation, désormais plus ou moins externe de la communauté, et confier mes analyses ici et là.

J'étudie la gestion à HEC Paris et l'économie à l'Université de Paris-Dauphine. "



référence



Voilà donc Aliesin n'écrit plus mais donne parfois son avis, et pour conserver la possibilité d'un dialogue a conservé son inscription.  C'est encore trop.

Comment être wikipédien et garder une capacité de réflexion et un esprit critique ? Entre les deux il faut choisir. Les wikipédiens sont des incultes décervelés par cette pratique de la soi-disant "écriture collective" suivant un soi-disant principe de "neutralité" forçant au consensus entre idées incompatibles et à la soumission des "petites mains" comme dit Jean-no, à qui on ne demande surtout pas d'être savantes, et surtout pas de réfléchir, juste de recopier ce qu'ils trouvent sur le web.  Comme ces témoignages et déclarations diverses le montrent.


Alithia


ajout ultérieur : les wikipédiens viennent dire en défense de Ludo que c'est de l'"humour" et que je ne comprends pas l'humour. Remarquable défense des moeurs wikipédiennes.
No comment

Repost 0
Published by alithia - dans libre expression
commenter cet article
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 10:35
Un utilisateur de wikipedia écrit ses critiques de wikipedia. Il est banni .

Il s'agit de Stéphane Dohet, qui, de plus, a commis le crime de citer le présent blog.  Crime qui n'est pas passé inaperçu et qui lui a été reproché, comme il se doit . [note]

Sa page :

"  Si l'opinion a une légitimité et joue un rôle en politique, dans le domaine du savoir, elle est illégitime. L'illustration de cette confusion entre opinion et savoir, c'est wikipédia.

(Jacques Julliard)

 


CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR WIKIPEDIA


Le problème avec Wikipédia c'est que ce n'est pas une encyclopédie. N'importe qui peut venir modifier n'importe quoi. Surtout ceux qui n'y connaissent rien. De toute façon, la Vérité n'intéresse pas wikipédia. Seule compte la "neutralité de point-de-vue" qui permet à tous les extrémistes religieux, politiques, fanatiques de placer leur propre point de vue aussi farfelu soit-il. Combien d'experts en leur domaine comme Jean-Pierre Petit ou Manuel Abramowicz ont été VIRÉS de wp parce qu'ils tentaient de corriger les élucubrations de certains ?


Ce truc ne sera jamais une encyclopédie, mais tout au plus une collection d'avis, d'opinions, de points-de-vue, d'erreurs, de fautes, de mensonges, de propagande... ce n'est pas pour rien que les enseignants mettent en garde leurs élèves contre le danger de wikipédia et de ses administrateurs la plupart sectaires.


Deux petits liens intéressants quand même, on ne sait jamais si ça pouvait aider certains : La farce wikipédia et le mythe de la neutralité.

 

Démystification

- Si wikipédia est très consulté c'est grâce à Google, qui la met toujours en tête des résultats de recherche.

- 400 000 utilisateurs pour surveiller 650 000 articles, c'est bien trop peu. De grossières erreurs persistent parfois des années avant d'être corrigées (ou amplifiées). Il faut parfois que l'une d'elle fasse la manchette des journaux pour que ça se passe. Par exemple, un utilisateur a ajouté Claude Despiegeleer dans la liste des voleurs célèbres, au mépris de la présomption d'innocence le 5 décembre 2005. Le 23 juillet 2007, un an et demi plus tard, le journal Vers l'Avenir relève l'anecdote. Le 24 juillet 2007 à 8h13, la liste est effacée de wikipédia [1]. Il faut croire que cette liste arbitraire n'a gêné personne pendant tout ce temps.

- La fameuse "neutralité de point de vue" permet aux théories les plus fantaisistes de côtoyer les réalités scientifiques indubitables.

- L'anonymat des contributeurs permet aux groupes de pression (sectes, intégristes religieux, révisionnistes, ultra féministes, extrémistes politiques, défenseurs du paranormal...) d'avoir une publicité gratuite.

- Un des principes de wp veut qu'un sujet n'ait pas besoin de spécialiste, tout le monde peut contribuer même sans les compétences requises.

- Incompétence de l'administration (un administrateur peut faire gagner la minorité lors d'un vote pour raisons personnelles)


Paradoxes

- Au sujet des insultes, c'est généralement celui répond à une première insulte qui est sanctionné.

- Les articles ne peuvent être signés, mais ça n'empêchera pas certains utilisateurs de se vanter de leurs contributions sur leur page principale. D'autres leur remettront même des médailles virtuelles pour services rendus !

- L'encyclopédie n'a pas besoin de spécialistes mais si une source est rédigée par un non spécialiste, elle sera supprimée.



Conclusion

Il est salutaire de boycotter cette institution, il est salutaire de faire savoir que cette encyclopédie n'est pas ce qu'elle prétend être

Récupérée de la page de Stéphane Dohet.


Un exemple encore de ce que, entre wikipedia et la liberté d'expression, il faut choisir, pour cause d'incompatibilité. Si vous pensez que wikipedia est médiocre, écrite par de médiocres à partir de plagiats de documents ramassés au hasard du net, vous serez banni. Point.

Alithia

note : c'est Bradipus (bulletin des administrateurs 15 avril) qui écrit "
De même quand, pour prendre un exemple, un des liens mis allait vers une recherche Google sur "wikipédia mythe neutralité" pour contourner le blacklistage du blog d'Alithia. Bradipus. 15 avril 2008 à 20:10"
Repost 0
Published by alithia - dans libre expression
commenter cet article
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 10:34
Si vous osez critiquer wikipedia vous serez exclu si vous y participez,  et vous serez traîné dans la boue, injurié et  discrédité, si vous n'y participez pas (voir l'expérience de Jean-no  qui consacre  un blog uniquement composé d'attaques à la personne, contre moi, et accessoirement contre le Pharisien Libéré, comme en comportent tous les blogs des wikipédiens en mal d'attaques personnelles à défaut d'avoir un seul argument à opposer aux critiques de wikipedia)

Sur wikipedia Poppy écrit ce qu'il pense de wikipedia. Aussitôt Hégésippe demande son exclusion.

Poppy ne fait qu'écrire et confirmer ce que tous les observateurs ont remarqué et ce blog au premier rang , citant les précédents :

"
  • * Règne (Principe) du moindre effort : incapacité de nombreux contributeurs de se donner la peine d'écrire de vrais articles au lieu de jeter des bouts de phrases à droite à gauche. Résultat : articles sans introduction, donnant l'impression d'être écrits par des analphabètes, sans cohérence,
  • * Faible nombre de très bons articles sur la wikipédia francophone. Plusieurs raisons : très forte proportion de puceaux boutonneux à lunettes incapables d'écrire sur un thème encyclopédique (histoire, géographie, ....). * Contributeurs potentiellement de bonne qualité s'investissant uniquement dans les tâches de maintenance/d'administration,
  • * Manque non pas de contributeurs, mais de contributeurs de qualité désireux de se donner du mal et de construire une encyclopédie,
  • * Milieu de geeks[1] : sur-représentation des articles liés à Internet, manque de profondeur (vision) à long terme de la plupart des contributeurs incapables de se rendre compte que leur sujet sera complètement oublié dans 5/10/20/50/100 ans et qu'à ce titre il ne mérite pas d'article,
  • * Vrai aussi pour le sport (foot), le porno, le cinéma, les jeux vidéos, les jeux de rôles, la littérature de science-fiction / heroic fantasy (TBC),
  • * La notoriété de wikipédia attire toutes ces personnes incapables de faire l'effort minimal (technique, financier) de créer leur propre site web. Wikipédia tourne trop souvent au site de fans,
  • * Principe du bijoutier : aucune confiance n'est donnée aux très bons articles s'ils sont enterrés sous des montagnes d'ébauches pitoyables,
  • * Présence de lobbyistes de toutes origines : nationalistes/indépendantistes, anti-nucléaires, anti-OGM, ... Dès qu'un article est un tant soit peu polémique, il est perdu.
  • * En partant sur une base de 20 AdQ par mois et 30 BA par mois (hypothèse plausible étant donné que le nombre de contributeurs n'augmente pas, que le nombre de nouveaux AdQ et BA est plutôt constant), en supposant que la qualité des articles promus ne diminue pas au fil du temps, que les dits AdQ et BA soient valables (ce qui est loin d'être assuré car nombre d'entre eux sont corrects, mais pas d'un niveau encyclopédique), il faudra 166 ans pour avoir 100 000 articles labélisés. Ça laisse songeur.
  • * Faible qualité des sources. De trop nombreux articles sont basés sur de vagues dépêches d'agence, articles de journaux de mauvaise qualité (gratuits), sites web quelconques. Par contre, les wikipédiens sont prompts à critiquer ou détecter les erreurs dans les articles de journaux traitant de wikipédia. Un article devrait obligatoirement être basé sur des articles de revue à comité de lecture ou des ouvrages publiés à compte d'éditeur. Ça ne serait pas parfait mais déjà un bon début.
  • * Les critères de notoriété sont ridicules. Dans un monde où la production journalistique est abondante, tout est à peu près admissible si l'on s'en tient à ceux-ci,
  • * Les wikipédiens se cachent derrière l'obligation de vérification pour justifier la médiocrité. Une encyclopédie a vocation à tendre à "l'exactitude". Wikipédia doit pouvoir être une source fiable à terme. Dans le cas contraire, wikipédia sera un échec au moins partiel,
  • * Le système est pourri à l'origine. La contribution anonyme et l'absence de protection des articles entraine une dégradation continuelle (volontaire ou pas) des dits articles. L'unique remède est la protection des articles parvenus à un certain standard. La communauté wikipédienne est incapable d'empêcher le vandalisme (simple ou plus pervers),
  • * De très nombreux articles sont des copies de sites web, livres, ... .
  • * Refus de l'expertise et échec à attirer les dits experts,
  • * Phénomène connexe : de trop nombreux contributeurs sont sur wikipédia pour prendre leur revanche contre l'expertise et l'érudition. Tous les savoirs ne sont pas égaux.
  • * De trop nombreux wikipédiens veulent créer un site communautaire, le but est de dispenser un savoir. Ils sont plus intéressés par la forme, par la contribution plutôt que par la validité du contenu.
  • * Beaucoup trop d'utilisateurs considèrent que la mauvaise qualité de certains articles n'est pas dramatique car transitoire. Malheureusement, ce n'est pas le cas (ou plutôt la période transitoire peut atteindre plusieurs années (à terme, elle sera de plusieurs dizaines d'années) durant lesquelles le contenu de l'encyclopédie est de mauvaise qualité). Il est urgent d'y remédier et de ne mettre en ligne que du contenu de qualité. Il faut instaurer un seuil en dessous duquel l'article n'est pas disponible aux simples visiteurs,
  • * Il est plus facile de créer un article que de le supprimer (procédure complexe, déwiki à faire sur les articles liés). Contenu inflationniste.
  • * Wikipédia n'est pas un recueil de culture populaire du XXIe siècle comme certains semblent le penser, ou une archive lancée afin de permettre l'étude de la culture populaire du XXIe siècle par les historiens du XXIIe siècle. À ce titre, une page présentant un élément de culture populaire non documenté et qui sera inconnu dans 50 ou 100 ans ne doit pas figurer sur wikipédia. Le but de wikipédia n'est pas de servir d'archives de culture populaire à destination des historiens du XXIIe siècle.
  • * Les articles sont très souvent écrits "en direct", sans recul.
  • * Impossibilité de forker pour faire une version de meilleure qualité : notoriété. Tout contenu issu de wikipédia et améliorer sur un site web externe destiné à établir une version de meilleure qualité stable (protégée) pourrait être recopiée sur wikipédia. L'autre site n'a donc aucune chance.
  • * Place forte de l'anecdotique et/ou du polémique au détriment d'informations plus importantes.
  • * Quote : Pas à jour, incomplet. C'est vous qui affirmez qu'une encyclopédie doit contenir toute information, mais vous êtes incapables de le réaliser.
  • * Un élément assez intéressant de wikipédia est l'étude de la mise en place d'une société. Naturellement, le système recrée des règles à n'en plus finir. Mais tout aussi intéressant, se développe une classe de contributeurs qui ne fait plus que cela. Quand on observe les profils des utilisateurs, il existe désormais une bonne partie des contributeurs actifs/très actifs qui n'écrit plus d'articles ou très à la marge. Pour certains, cela a toujours été le cas (je dispose de pas mal de noms en tête), pour d'autres, c'est dû à la lassitude qui vient au fil des années de contributions. Se développe donc cette classe de contributeurs ayant un avis sur tout, ne s'occupant plus que de cela, y excellant vu qu'elle s'y consacre entièrement et accaparant (et cherchant à le faire) une sorte de pouvoir sur le site. En d'autres termes, une administration voulant diriger le projet, l'orienter dans la direction qu'elle choisit, y instaurer des règles qui lui plaise, mais dont les membres ne font plus le coeur, l'effort du travail qui est l'écriture d'articles. Etant donné qu'elle consacre une grande partie de son temps à l'écriture de règlements, les avis de ses membres y prennent une place prépondérante puisque tout contributeur de bonne volonté n'ayant pas le temps de passer des heures ou dizaines d'heures en palabre finit par abandonner la discussion. Technique au combien efficace. En parallèle, se mettent en place des organes de pouvoir, des centres de décision et de discussion plus privés où les "privilégiés" discutent entre eux, au dessus du commun des contributeurs et les court-circuitant, de l'orientation du projet: IRC en fait partie, le  Bulletin des admins également (enfin plutôt en 2007, moins récemment, IRC prenant une place de plus en plus importante depuis 6 mois/1 an). Cette classe de contributeurs (pour ne pas dire de parasites) a toujours existé. Le problème est qu'elle n'est plus marginale comme autrefois et qu'elle représente une part des contributeurs actifs/très actifs de plus en plus importante."

Ces critiques n'ont rien d'original, elles recoupent et confirment ce que je crois avoir établi . Elles sont cependant d'un  intérêt particulier, dans la mesure où elles témoignent de ce que, derrière la façade des administrateurs  tout-puissants qui terrorisent la communauté silencieuse (le type même de ces administrateurs étant Hégésippe, toujours au 1° rang pour réclamer des exclusions) il existe au sein de cette communauté réduite à l'impuissance et contrainte au silence un nombre consistant d'individus qui pensent librement et sont capables d'esprit critique. Or  leurs critiques sont extrêmement sévères, tout aussi sévères que celles que j'adresse à wikipedia et que lui adressent les observateurs qualifiés. Mais elle ne sont pas admises par wikipedia qui ne tolère pas plus la critique que soit dite la vérité sur wikipedia.

 

 

Alithia



Mais lorsqu'ils osent s'exprimer ils sont alors immédiatement rangés dans la catégorie moutons noirs, comme le présent  blog qui fut inscrit sur la liste noire dès sa création (il faut rappeler que la liste noire sert à éliminer les messages de sites faisant de la promotion commerciale essentiellement, où il s'agit d'éliminer l'utilisation de wikipedia pour diffuser toutes les listes les pires, de la vente clandestine de médicaments aux propositions de "enlarge your penis", en passant par les sites pornos proposant leurs produits à la vente jusqu'aux sites interdits par la loi)



Ceci mesure exactement l'espace accordé à la libre expression sur wikipedia = zéro. 

 

Lorsque ce blog a été mis sur liste noire un audacieux a osé rappeler cette règle concernant la raison d'être de la liste noire, à quoi ne correspondait absolument pas le blog . Sans effet bien entendu, puisqu'à wikipedia les règles sont faites pour ne pas être appliquées et varient selon la tête du client.

C'est David Monniaux qui a mis le site sur la liste noire. Les wikipédiens essayent ensuite de justifier cette mesure en disant que le site n'est "pas constructif". Une fois encore, le recours aux soi-disant règles de wikipedia se trouve illustré comme pratique  tout à fait arbitraire.

 

L'inénarrable Moez rajoute un "argument" maison. Finalement, d'après lui, ce serait à cause de "spam" (publicité indésirable). Evidemment complètement faux. Il n'y a jamais eu de publcité pour ce blog sur wikipedia.

 

Quand on veut noyer son chien on l'accuse d'avoir la rage.


Alithia



 

  voir la page de Poppy lui ayant attiré les foudres wikipédiennes


(à suivre ; Poppy  n'est pas seul en son genre et il y a beaucoup d'autres exemples)

 

 

voir les questions : pourquoi le blog wikipedia un mythe est-il mis sur la liste noire ?

 



Repost 0
Published by alithia - dans libre expression
commenter cet article