Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 13:44
Encore un sujet qui n'intéresse pas wikipedia. Encore un pan entier de la réalité laissé dans l'ombre par l'encyclopédie people.





auvergne_s_natoli.jpg

extrait d'un article du Monde

Les chrétiens d'Orient et l'islam radical


L
es bulletins de santé alarmants, les listes de migrants n'en finissent pas de s'allonger. Dans l'avalanche de nouvelles venues d'Irak, du Liban, de Palestine ou de Turquie, qui s'intéresse encore à la minorité des chrétiens d'Orient - 10 millions, en incluant les 6 millions de coptes d'Egypte -, à ces Arabes qui ne sont pas musulmans, qui brouillent le jeu international binaire (Israël-Palestine, Occident-islam), sont "trop orientaux" pour être compris des Occidentaux, "trop chrétiens"pour l'être des courants laïques et progressistes ? "Qui se préoccupe du destin de ce tiers exclu du grand récit Occident versus Orient ou McDo contre djihad", a demandé Régis Debray lors d'un colloque que l'Institut européen en sciences des religions (IESR), qu'il préside, et l'Ecole pratique des hautes études (EPHE) viennent d'organiser à Paris.



Que l'université française s'empare d'un tel sujet prouve qu'au moins une partie de la bataille de l'opinion est gagnée. La survie des chrétiens d'Orient est une affaire de civilisation plus que de religion. "Notre propre avenir est en jeu dans le vôtre", lance Régis Debray à ses interlocuteurs. Leurs communautés sont divisées, émiettées, leurs rites archaïques, mais s'inquiéter pour leur avenir, comme l'ont fait à Paris chercheurs, historiens, diplomates et autorités religieuses, c'est renoncer au fatalisme, refuser aux chrétiens d'Orient un destin de fossiles ou de survivances folkloriques. "Les chrétiens ont été les catalyseurs de la modernité arabe. Ils sont d'autant plus chez eux en terre d'islam qu'ils sont antérieurs à l'islam", rappelle l'historien Henry Laurens.
 
[...]


La nouveauté est que s'exprime, à voix haute, l'impensé des chrétiens d'Orient à l'égard de l'islam radical. L'insécurité, les guerres, Israël, l'attraction de l'Occident ne sont plus seuls à expliquer les regrets et les exodes. Longtemps épargnés, par peur, par loyauté obligée à l'égard de l'islam ou par mémoire de siècles de coexistence, le"fondamentalisme"est dénoncé. Le fondamentalisme musulman n'est plus un "courant" politique ou religieux, il est devenu une "culture", une "façon d'être", une "mentalité".

[...]

A Alep (Syrie), haut lieu du christianisme historique, la population chrétienne a fondu de 50 % à 6 % en un demi-siècle.

[...]

source Le Monde

Et pendant ce temps là,  wikipedia explique sentencieusement la grande tolérance aux minorités du régime des mollahs d'Iran en citant des chiffres de ... 1976,

Droits de l'homme bafoués en iran wikipedia ment ; Sur wikipedia propagande contre les droits de l'homme refusés au profit de la charia]

De même que dans les articles concernant la chrétienté d'Orient, il n'est jamais mentionné à quel point elle est menacée et combien elle a fondu comme neige au soleil, sous l'effet de la radicalisation de l'islam, après que les communautés juives aient disparu, soit toutes les communautés les plus anciennes de ces pays.
Aujourd'hui c'est une majorité des ces chrétiens d'Orient qui vit hors de ses pays d'origine.




Voilà le genre d'informations qui ne peuvent figurer sur wikipedia. Informations impossibles parce qu'interdites, avec le magnifique argument, toujours le même en ce cas à être évoqué : "pas neutre".

Wikipedia considère que la neutralité réside dans la censure. Parmi bien d'autres thèmes, dont, et tout particulièrement le thème de la laïcité, tout ce qui relève de la tolérance en matière d'idées, de croyances et de croyances religieuses, est banni de wikipedia, et les rédacteurs qui se risqueraient à être les tenants de la légitimité de ces thèmes dans une supposée "encyclopédie", sont également bannis. Ce qui se traduit par des coupes sombres dans l'actualité, dans l'histoire, et pour les théorisation correspondant à ces questions.

Mais qui informe mieux en vérité ? Un media cadré par une censure stupide (pléonasme) ou une pluralité de media et de publications savantes ? Pour wikipedia, c'est elle-même, bien sûr, vantée comme supérieure à tous les moyens d'information réunis, puisqu'elle est (se nommme) "encyclopédie".

Cependant, ceux qui connaissent wikipedia savent qu'un des plus important ciment idéologique de la communauté est la croyance sans faille, constamment  réaffirmée par tous ses adeptes, que les media professionnels et les journalistes qui les constituent, sont des empoisonneurs du peuple à la solde des puissants qui les achètent, qui mentent et trompent le peuple en profitant cyniquement de leur pouvoir, qui n'informent pas, défendent leurs intérêts et ceux de qui les emploient, méprisent le peuple et internet, car ils méprisent la remarquable information de wikipedia et la génialissime invention qu'est ce nouveau media, car ils sont tous vendus à leur employeur, et gagnent de l'argent avec leurs mensonges ...


Et de même pour les intellectuels et spécialistes de disciplines du savoir : considérés comme non-fiables, du fait de leur élitisme supposé, de leur aveuglement à la réalité qu'ils ne connaissent pas, de leurs arrogance, du fait qu'ils sont intéressé, eux-aussi et compromis avec des intérêts et puissances secrets, puisqu'ils sont payés pour leur travail. J'ai reçu des quantités de messages de wikipediens en ce sens, qui attestent d'une hargne anti-intellectuelle, aux accents poujadistes pour ne pas dire pire.

Et de même pour tout participant quelque peu qualifié qui tente de corriger wikipedia. S'il connaît bien une discipline et tente de corriger les sujets correspondants, on lui fera vite comprendre qu'il n'est pas dans le consensus wikipedien, n'a pas assimilé les règles maison et n'a pas l'esprit de la communauté.

Cette défiance massive vis à vis de tous les professionnels : ceux de l'information, comme de l'enseignement et de la diffusion du savoir, de la recherche et de la création, mais aussi, de manière générale, de tous les intellectuels, artistes, créateurs et novateurs dans le domaine des arts comme des idées, est précisément ce qui justifie à leurs yeux, et à leurs yeux seulement, qu'ils les remplacent pour les premiers qui s'occupent d'information, et qu'ils les écartent, par leurs pratiques du soupçon, leurs pratiques policières, leurs pratiques de censure et leurs critères de rédaction, de citation et d'interdits tout à fait aberrants, pour les seconds. Car wikipedia fonctionne à la censure.

Le wikipedien qui se représente en rédacteur d'une soi-disant "encyclopédie" ne trouve sa place et ne justifie son existence, qu'à déconsidérer les professionnels de l'information, et de la divulgation du savoir, ainsi que les créateur de toutes sortes. Journalistes, intellectuels et artistes, votre place est ailleurs. Wikipedia se nourrit de la piètre considération en laquelle elle vous tient. Puisqu'est absolument nécessaire une déconsidération aussi forte que possible, pour se prétendre rédacteur d'encyclopédie. Il n'y a pas d'autre moyen, en effet.


Alithia.

 
Repost 0
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 19:33
Une étude a été faite afin de savoir s'il existait ou non, une proportion singulière des violences  faites aux femmes en Seine Saint-Denis.



islande-7-lassen.jpg



Violences faites aux femmes en Seine-Saint-Denis :  des chiffres


L’Observatoire département des violences faites aux femmes de Saine Saint Denis vient d’organiser une série de journées consacrées à « Dire la violence pour l’interdire ». L’occasion de présenter les résultats d’une enquête conduite par Maryse Jaspard auprès de plus de 1566 femmes de 18 à 21 ans dans le département et de comparer leur situation aux chiffres de l’Enquête nationale sur les Violences faites aux femmes réalisées en 2000 sur les 19-24 ans, selon la même méthodologie.

 

Les résultats sont sans appel. Si la violence sexiste existe dans tous les milieux, elle est 4 à 5 fois plus élevée dans le 93. 23 % ont subi des violences physiques, 13% des violences sexuelles, souvent avant l’âge de 16 ans. Car contrairement aux idées reçues, ces violences physiques sont moins souvent causées par des jeunes garçons (plutôt responsables d’insultes) que par des adultes dans le cadre familial, qui cumulent les actes de violences : coups, mariages forcés, excision etc. Mais les femmes du département sont également beaucoup plus nombreuses que la moyenne nationale à subir des insultes ou des agressions sexistes.

Sur ces 1566 jeunes femmes, 200 sont en situation de voir leurs fréquentations et leurs sorties contrôlées. Une quarantaine s'est vue exposée à une demande de mariage forcé et 9 ont fini par être mariées de force.

 

Bonne nouvelle, le travail pour briser l’omerta effectué ces dernières années par des associations féministes ou par Ni putes ni soumises, a porté ses fruits. 68% des femmes parlent désormais des violences dont elles sont l’objet autour d’elles alors qu’elles étaient exactement l'inverse, 68%, à ne pas le faire en 2000.

 

Mauvaise nouvelle, tous les travailleurs sociaux vous le diront, le meilleur moyen de lutter contre les violences faites aux femmes est de garantir leur autonomie en matière de logement (pour leur permettre de fuir les violences conjugales et familiales et de se reconstruire). Or dans ce domaine, l’actuel ministère du logement de Christine Boutin et de Fadéla Amara ne leur est d’aucun secours. Obnubilé par le tout « sécuritaire » et le « tout propriétaire », il ne pense qu’à vendre 40 000 HLM… Résultat, l’Observatoire départemental des violences faites aux femmes ne peut compter que sur le Conseil général et sur certaines communes de Seine-Saint-Denis pour obtenir des appartements où des femmes pourront prendre un nouveau départ. 13 communes sur 40 ont pour l’instant signé. Soit 21 appartements. Il en faudrait bien plus.


Caroline Fourest


source
 
Repost 0
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 18:35
Une institutrice britannique risque prison et coups de fouet au Soudan pour avoir laissé choisir le nom d'un ours en peluche par les enfants eux-mêmes, et ils ont choisi le prénom de Mahomet (Mohamed).




16-medine.jpg


Elle comparait aujourd’hui devant un tribunal à Khartoum pour avoir laissé les enfants (de la petite classe : 6 ans) nommer un ours en peluche «Mahomet».
" Gillian Gibbons, une institutrice britannique de 54 ans en fonction à l’Unity High School de Khartoum au Soudan, a été arrêtée dimanche chez elle et inculpée d’atteinte à l’Islam et de sédition, en vertu de l’article 125 du code pénal soudanais, à la suite de plusieurs plaintes de parents d’élèves auprés du Ministère de l’éducation soudanais.
Son délit ? Avoir nommé un ours en peluche «Mohamed», ou «Mahomet», dans sa salle de classe à Khartoum, alors que toute représentation du Prophète est illicite en islam.

L’institutrice est arrivée ce matin dans un tribunal criminel de Khartoum-nord pour une audience. Des représentants de l’Ambassade de Grande-Bretagne étaient présents pour cette nouvelle étape d’un dossier qui a pris une dimension diplomatique.

[...]

L’histoire remonte en fait au mois de septembre, quand cette enseignante demande à ses élèves, agés de 6/7 ans, de choisir un nom pour l’ours en peluche de la classe. «Huit noms sortent de la bouche des enfants, dont Hassan, Abdullah et Mohammed», raconte le directeur de l’école Robert Boulos. Finalement, après un vote dans la classe, 20 enfants sur 23 ont choisit Mohamed comme prénom préféré. Mohamed est bien sûr le nom du prophète musulman, mais surtout un prénom très commun au Soudan. Les enfants ont ensuite réalisé un livre pour la classe avec la photo de l’ours suivit de la légende «Mon nom est Mohamed». L’ours lui-meme ne portait aucune étiquette avec ce nom, mais le problème est simplement celui de la représentation du prophète considérée comme une insulte à l’islam."


Parenthèses : Dans les sociétés musulmanes, le prénom Mahomet -dans toutes ses variantes- est d'usage courant. Il est extrêmement répandu.  En Angleterre il paraît que c'est le 2° prénom le plus porté.



Abel Darwish, éditeur du «Middle East Magazine», écrit que «les jeunes musulmans comme tous les enfants du monde donnent à leurs peluches des noms de figures religieuses, de héros de sport, de star de la télé ou de membres de leur famille».


Vu dans Libération


Voilà le genre d'information que vous ne verrez jamais sur WKPD.

La rapidité est en effet un privilège d'internet sur les modes d'information classiques. Tous les media ont leur site d'information en temps réel. Sans parler de tous les sites d'information qui existent exclusivement sur le web.


Contrairement au mythe selon lequel wkpd  mettrait l'information en ligne rapidement, et serait à ce titre une source d'information intéressante pour sa supposée rapidité de réaction, (dit-elle) ce qui lui conférerait une supériorité sur les media classiques, (dit-elle) , qui ont pourtant aujourd'hui tous leurs sites, c'est tout le contraire qui est vrai.


Car sur Wkpd ce genre d'information ne passe pas.
C'est pourquoi Wkpd n'informe pas : elle est toujours partielle et partiale.
C'est pourquoi Wkpd n'informe pas : elle déforme et censure plus que toute autre source d'information.


Et je ne parle là que d'information, sachant que la culture n’a rien à voir avec l’information,. Tandis que l'exposé du savoir et de la culture sont  tout autre chose dont devrait s'occuper en principe la partie supposée "encyclopédique". Là  où Wkpd échoue encore bien davantage.

Alithia


ajout : la nouvelle est tombée ; l'enseignante est condamnée à 15 jours de prison, et expulsée du pays. Et ... elle a eu de la chance car elle risquait un an de prison assorti de coups de fouets.

Les Britanniques sont atterrés. Tensions diplomatiques, s'ensuivent. Le ministère des affaires étrangères britannique a fait savoir qu'il était "extrêmement déçu" par la décision de justice.
Repost 0
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 11:58
A propos de liberté d'expression encore.  Outre wikipedia qui censure largement, une liste des pays qui pratiquent la censure ; ce que wikipedia ne vous dira pas non plus.


volcans-italie-1100613792-1107057.jpg

Ce sont :

  • L'Arabie Saoudite
  • La Birmanie
  • Le Brésil
  • La Chine
  • Les Émirats Arabes Unis
  • L'Éthiopie
  • La République des Îles Fidji
  • L'Inde
  • L'Iran
  • La Jordanie
  • Le Maroc
  • Le Pakistan
  • La Syrie
  • La Thaïlande
  • La Tunisie
  • La Turquie
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • source
Repost 0
27 novembre 2007 2 27 /11 /novembre /2007 11:15
Voir l'article très intéressant de J-C Durban, à propos du faux  et du document fabriqué dans une émission de Charles Enderlin, pour ce qui va devenir l'affaire al-Dura.

panorama-la-reunion-1279535301-1126577.jpg

Typiquement, cette actualité que vous ne verrez jamais sur wikipedia.

source
Repost 0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 16:10
Encore une que vous n'apprendrez pas par wikipedia  : en Arabie saoudite quand une femme se fait violer par toute une bande, le tribunal la considère coupable et la punit d'une peine de prison  assortie de châtiments corporels.


afghanistan-mosque.jpg

vu dans Le Monde :

Des militantes des droits de la femme en Arabie saoudite et des personnalités politiques étrangères ont crié leur indignation, jeudi 22 novembre, après la condamnation à six mois de prison et 200 coups de fouet d'une jeune saoudienne victime d'un viol collectif en 2006.

Cette chiite âgée de 19 ans et mariée avait été agressée près de Qatif, dans la province orientale du Hasa, alors qu'elle était en compagnie d'un homme n'appartenant pas à sa famille. Tous deux avaient subi des violences. La jeune femme avait été violée à plusieurs reprises par sept hommes d'origine sunnite.


L'organisation de défense des droits de l'homme, Human
rights watch, HRW, a immédiatement condamné le verdict et a appelé le roi Abdallah d'Arabie saoudite à intervenir pour invalider le jugement.

HRW "dénonce également le fait qu'une telle décision, qui offre plus de protection et d'impunité aux auteurs de viols qu'à leurs victimes, soit prononcée"



source


Repost 0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 12:24
Déferlement de l'antisémitisme chez les dieudonnistes dont jamais WKPD ne vous informera.



ste-rose-reunionpsp.jpg

Après la nouvelle condamnation de Dieudonné pour ses propos antisémites, le site qui le soutient  se lâche et se laisse aller à ses  débordements antisémites  du genre "nous vivons dans un Etat sioniste , c'est  à dire facho ..." et autres  similaires en grand et en série.

Il s'agit du site qu'on ose à peine mentionner, les Ogres : tout un programme dans cet intitulé...  où j'en ai lu de belles.

Rappels pour mémoire.

* Il  faut se souvenir qu'en 2004 le groupe d'extrême-gauche Euro-Palestine, soutenant les Palestiniens d'un soutien total, avait exclu Dieudonné pour cause du caractère fort louche de son "antisionisme"  et le caractère
« douteux » de ses alliances avec des antisémites notoires.

29.10.2004 :
« DIEUDONNE SUR UNE PENTE TRES GLISSANTE .»


Communiqué Euro-Palestine/CAPJPO :



« Euro-Palestine et l'association CAPJPO (Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche-Orient) ont choisi de prendre leurs distances avec Dieudonné, à la suite d'une série d'incidents sérieux, survenus au cours des dernières semaines, et notamment en raison du fait que celui-ci s'affiche avec Alain Soral, qui a tenu récemment des propos antisémites sur France 2 ( « Complément d'Enquête », 14 septembre 2004). Nous avons en outre été très choqués d'apprendre la récente présence de Dieudonné à un rassemblements d'éléments douteux initié par Ginette Skandrani, antisémite et négationniste connue, qui se répand en propos dégoûtants sur des sites internet. C'est pourquoi le Comité d'organisation du Concert pour la Palestine, qui aura lieu le 6 novembre prochain à Paris, a été amené à signifier à Dieudonné que nous ne voulions plus travailler avec lui dans de telles conditions. »

Il  faut se souvenir aussi qu'en 2006, lors de la précédente condamnation de Dieudonné pour antisémitisme, ses amis des Ogres s'étaient déjà déchaînés en  publiant un article  d'Israël Shamir, un antisémite dont les propos tiennent de la secte négationniste, qui soutient le négationniste David Irving -condamné par la justice autrichienne pour ce motif-, et qui trouve là l'occasion de dénoncer ce qu'il appelle "la Juiverie mondiale". [voir ici ]

Voilà pour les amis de Dieudonné. Ce dernier, suite à ces mésaventures en conclut que pour éviter d'avoir des ennuis avec la loi, il fallait désormais éviter le terme juif et lui substituer celui de sioniste.



N.B. pour les wikipediens qui jouent les innocents : l'emploi du mot sioniste, systématique, par les dieudonnistes, pour désigner les juifs, désigne, par ce seul reg
istre linguistique, une certaine famille de pensée, une certaine logomachie, qui en bon français et pour parler clair, appartient à la logique de  l'antisémitisme qu'il signale.

Si on n'a pas peur de dire ce qu'on pense des juifs, s'il n'y a rien de mal dans un jugement donné, s'il n'y a rien de répréhensible, on emploie le mot juif. L'éviter pour lui en substituer un autre, c'est toujours pour dire des saloperies et ruser pour ne pas tomber sous le coup de la loi (cela dit les tribunaux ne sont pas toujours dupes ; le procédé commence à être éventé ; et les lecteurs de ces propos utilisant la figure rhétorique bien connue du déplacement, ne le sont plus non plus).


Ce vocabulaire, et l'art d'employer un mot pour un autre, précisément ce mot pour cet autre pour s'autoriser à des invectives que la loi interdit, et pour contourner celle-ci, vaut pour signature et marque de fabrique. Comme l'a explicitement déclaré Dieudonné : "il ne faut désormais pas dire juifs mais sionistes" et si possible, à chaque occasion, leur accoler le qualificatif "fascistes" ou "racistes". Ce procédé, parfaitement reconnaissable et parfaitement stéréotypé, signe son forfait et désigne ses auteurs. Car il  appartient exclusivement aux  gens d'extrême-droite, du FN et des Nationaux-révolutionnaires, aux cercles dieudonnistes et ses alliés et accolytes, aux islamistes, et aux wikipediens "innocents". 


Ils peuvent toujours se plaindre s'ils veulent, ces
wikipediens "innocents", mais ce blog n'a aucune raison de donner la parole à ces gens, qu'ils viennent d'un horizon ou d'un autre, non plus qu'une respectabilité et une légitimité qu'ils n'ont pas. 

Les propos des wikipediens qui font du Dieudonné sans le savoir, qu'ils appartiennent plutôt à une famille de représentations politiques racistes ou à une autre, ne seront pas admis sur le blog.

Ni F-haine, ni Ogres-haine qui se déch-haine, ni leurs émules "innocents" sur WKPD-N, avec sa haine des lois qui encadrent la liberté d'expression. Trop de N qui se déchaine dans ce ramasse-tout. Et trop de déchets de cette N. N comme NUL.

Alithia
Repost 0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 11:45
Ce que vous ne verrez jamais sur wikipedia : les informations concernant les violations systématiques des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en Iran.


ispahan.jpg

L’ONU s'inquiète des lois et des pratiques de l’Iran où les violations des droits de l’Homme sont "systématiques".


Une commission de l’ONU a adopté mardi une résolution exprimant la « profonde préoccupation » des membres devant les « violations systématiques » des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en Iran.

La résolution, non contraignante, a été votée par 72 voix contre 50, avec 55 abstentions, par la commission des droits de l’Homme de l’Assemblée générale de l’ONU. Le vote est intervenu après qu’une motion iranienne visant à bloquer toute discussion du texte eut été repoussée de justesse. Dans la résolution, les Etats membres se déclarent « gravement préoccupés par la persistance des violations systématiques des droits de l’Homme et des libertés fondamentales » de la population en Iran.

Ils constatent avec « une très vive inquiétude » la confirmation de cas de « recours à la torture et aux peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, y compris la flagellation et l’amputation. »

La résolution, proposée par le Canada et co-parrainée par les pays européens, les Etats-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et Israël, mentionne également la lapidation, ainsi que « les discriminations croissantes » contre « les personnes appartenant à des minorités religieuses, ethniques, linguistiques et autres. »


[...]

Il appelle Téhéran à respecter les droits de l'Homme, à éliminer de ses textes de loi et de ses pratiques les amputations, flagellations et autres formes de torture et de traitement cruel, inhumain ou dégradant.

source : dépêche AFP/ le Monde

L'Iran, qui est un des rares pays du monde à éxecuter des enfants, est dénoncé à ce titre ; source : comité pour le soutien des droits de l'homme en Iran.

Il faut encore ajouter que la résistance iranienne, par la voix très officielle
du "Conseil Nationale de la Résistance Iranienne", demande que les actuels dirigeants de  l'Iran, soient traduits devant un tribunal international pour crimes contre l'humanité ;  source

La présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, a rappelé que

"le régime inhumain des mollahs a établi un nouveau record de violations des droits de l'homme cette année. Les pendaisons publiques par groupe ont plus que doublé comparé à l'an dernier. Les crimes de ce régime ne se sont pas  limités à l'Iran et ils ont touché d'autres pays comme l'Irak, l'Afghanistan, le Liban et la Palestine. Le fait est que le fascisme religieux au pouvoir a déclaré la guerre non seulement au peuple iranien, mais aussi aux peuples de tout le Moyen-Orient.


Mme Radjavi a déclaré qu'il est grand temps de renvoyer le dossier des droits de l'homme du régime devant le Conseil de sécurité de l'ONU et d'en traduire les dirigeants devant un tribunal international pour les violations flagrantes des droits de l'homme dont plus de 120.000 exécutions politiques, et leurs crimes terroristes à l'étranger. Les crimes du régime de trente dernières années sont des crimes contre l'humanité."
La résistance iranienne, par la voix du Conseil National de la Résistance Iranienne dénonçait en 2005 l'Iran des mollahs, en ces termes :

"un Etat membre manipulateur, condamné à 51 reprises par les instances de l’ONU, pour ses graves violations des droits de l’Homme et du droit international."

Sans oublier de mentionner les crimes contre les femmes, à grande échelle, que le régime des mollahs pratique, comme on sait, et dont le nombre suit une courbe croissante depuis le règne du grand mollah Khatami que WKPD cite comme référence et garant des droits de l'homme en Iran (sic), tandis que :

"les crimes du régime des mollahs contre les femmes se multiplient et prennent une ampleur telle que le rapporteur spécial de l'ONU, le Pr. Maurice Copithorne, qualifiait l'Iran dans son dernier rapport à l'Assemblée générale de "prison pour femmes" ;

source.

De plus
pour les amateurs de statistiques et de classement sur l'échelle du pire, pour ce qui est de la situation de la liberté d'expression en Iran, le classement de Reporters sans Frontières place celui-ci à la 166° place sur 169 pays recensés dans le monde.

source

Pour les crimes, la torture et la terreur, nous n'avons pas de classement (!).





Voilà ce que vous n'apprendrez certainement pas par WKPD.

La Birmanie et la Corée du Nord sont également sous observation de la commission des droits de l'homme de l'ONU ;  source



N.B. : l'article sur les droits de l'homme en Iran, parle absolument de tout sauf de la violation des droits de l'homme, renvoyée en toute fin d'article et réduite à un paragraphe.  Minorée autant qu'il est possible et mentionnée comme une pratique innocente, quasi-inexistante, par une rédaction totalement vague et approximative qui ne cite aucun fait ni ne donne aucun chiffre, le sujet occupe moins d'une demi page, sur un article de 58 pages-écran, qui relate l'histoire du pays en commençant à 2500 avant J-C, et passe toutes les périodes en revue, expose longuement le point de vue des mollahs et de la charia dans sa version la plus archaïque, écrit que "Pour les dirigeants en place, l’Iran a réussi à restaurer les plus fondamentaux des droits de l'homme selon l’Islam. " et que "la constituion proclame l’égalité des sexes et explique sans rire que l'Iran est d'une grande tolérance envers ses minorités. Il donne pour preuve des chiffres qui datent de 1976 , qui n'ont plus rien d'exact bien entendu et sont complètement faux. Il se termine par une citation datant de 2003 concluant à l'optimisme.

Un bijou !

Comparez avec l'article avant qu'il ne soit pris en main par l'annexe de l'Ambassade d'Iran qui écrit sur wikipedia, (Il faut remonter à plus d'un an) et vous aurez un exemple paradigmatique de la manière dont wikipedia se dégrade avec le temps.

Alithia



P.S.  : C'est pour diffuser ce genre d'informations, sur l'Iran et sur WKPD qui s'est fait l'annexe de l'Ambassade d'Iran, que le présent blog est mis sur la liste noire de cette WK-soi-disant-neutre-et-pas-du-tout-encyclopédique, et où il est interdit de prononcer son seul nom. (Ce qui me flatte beaucoup : je suis mise à la place de Dieu ; non, c'est vraiment trop).

En effet, la seule "réponse" que les wikipediens sont capables d'opposer au blog étant de dire que je serais une "menteuse" (je crois pourtant toujours citer mes sources et références) et insinuer constamment que je serais "soi-disant"  prof de  philosophie. (Un comble pour des gens qui ne présentent pas eux-mêmes), éventuellement que je suis folle -alors que c'est la critique de WKPD  qui les rend fous, tant ils ne supportent pas la critique.

A part ces tentatives assez basses de s'en prendre à ma personne plutôt qu'à mes idées, selon la logique wkpdienne bien connue (la méthode classique consistant à traiter l'autre de "troll" et de "vandale", b.a. ba, de l'intimidation et des pratiques de discrédit), on a exactement zero argument de leur part, contre ce que je montre.

Lors des rencontres, lorsqu'ils viennent prendre le blog d'assaut,
ces non-rencontres demeurent dans un espace euclidien où je constate que les parallèles ne se croisent pas. Mais avec eux, il n'y a jamais de rencontres possibles, démocritéennes.

L'intelligent comprend, comme disent les Chinois.  :)

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 19:27
Qu'il n'y ait pas d'erreurs. Les raisons de pouvoir logiquement souhaiter voir mentionné l'antisémitisme de Dieudonné dans un article d'une supposée "encyclopédie" qui  le présente, sont exactement les mêmes qui expliquent ses condamnations.


Pour mémoire, voici un "best-of" de ses citations.


volcan-12.jpg


* « Ce sont tous ces négriers reconvertis dans la banque, le spectacle et aujourd’hui l’action terroriste qui manifestent leur soutien à la politique d’Ariel Sharon. Ceux qui m’attaquent ont fondé des empires et des fortunes sur la traite des noirs et l’esclavage (...) c’est Israël qui a financé l’apartheid et ses projets de solution finale » (8 février 2004 - le Journal du Dimanche)

 


* « Je pense que le lobby juif déteste les noirs ! Etant donné que le Noir dans l’inconscient collectif porte la souffrance, le lobby ne le supporte pas, parce que c’est leur business ! Maintenant, il suffit de relever sa manche pour montrer son numéro et avoir droit à la reconnaissance. » (2003 - site Blackmap.com)

 


* « Le racisme a été inventé par Abraham. “Le peuple élu”, c’est le début du racisme. Les musulmans aujourd’hui renvoient la réponse du berger à la bergère (...) Pour moi, les juifs, c’est une secte, une escroquerie. C’est une des plus graves parce que c’est la première. » (23 janvier 2002 - Lyon Capitale)

 

* "La population juive, par exemple, n’aime pas que je dénonce certaines de leurs manipulations médiatiques (...) D’où viennent toutes ces pressions, si ce n’est de ces gens que j’accuse d’avoir organisé un lobby très puissant et d’avoir la main basse sur tous les médias ? » (Janvier 2004 - The Source)

 


* « Aujourd’hui ce sont les sionistes qui tiennent les commandes. (Bernard-Henri Lévy) soutient comme beaucoup de ‘penseurs’ un mensonge politique monstre, assis sur une escroquerie qui se sert du drame de la Shoah. En France, la domination des sionistes est objective : ils possèdent des réseaux extrêmement puissants. » (Décembre 2004 - 24 Heures)

 


* « Si le projet d’installer une domination sioniste sur la planète existe bien, je crois que Paris en serait la capitale (...) C’est quand même amusant de voir à quel point le pouvoir sioniste en France va jusqu’à priver une partie de la population du devoir de la mémoire. Les juifs ont souffert moins que les noirs. On ne parle que des chambres à gaz, mais les noirs ont été jetés vivant à la mer. » (Février 2005 - Le Quotidien d’Oran)

 


* « Nous sommes des sous-citoyens. Nous n’avons pas les mêmes droits que les sionistes. Eux, dans une école, il suffit qu’un petit soit traité de sale juif pour que tout le monde se lève. Pour moi, le sionisme, c’est le sida du judaïsme. » (19 février 2005 - L’Expression. Alger)


*  Il y avait eu précédemment, cette apologie du terrorisme dans L'Écho des savanes du 17 janvier 2002, où Dieudonné avait déclaré :

    « Ben Laden restera dans l'histoire, sa notoriété est internationale et indiscutable. Pour moi, c'est le personnage le plus important de l'histoire contemporaine [...] Il est seul contre la plus grande puissance du monde ».

    « Donc forcément cela impose le respect. Je préfère le charisme de Ben Laden à celui de George W. Bush ».

Repost 0
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 14:18

 

Aux antipodes de wikipedia encore, ce genre de texte, que vous ne verrez jamais dans wikipedia, car considéré comme "travail personnel" (sic), donc sans intérêt, on refusera de le citer et il sera systématiquement refusé.  Comme si, en sciences humaines il y avait autre chose que du travail personnel, par parenthèses ! Ecrit-on des livres à plusieurs, et qui se complètent comme les éléments d'un puzzle, dans ces domaines ?

C'est ainsi que wwikipedia censure toute pensée, et tous les travaux contemporains, systématiquement .

o-zaugg.jpgphoto O.Zaugg, l'Internaute



Ce type de travail de pensée n'a pas sa place à wikipedia, car il dit quelque chose sur un sujet, retrace une histoire, propose une analyse, parle du présent. Les analyses n'intéressent pas wikipedia. Et le présent ne doit surtout pas être pensé.

Il s'agit en l'occurrence d'un ouvrage de Malek Chebel, anthropologue, ayant reçu une formation de philosophe et psychanalyste, que je voudrais signaler à votre attention  et que présente un article de la revue Hérodote dont je donne quelques extraits. Le sujet de
l'esclavage en terre d'islam, a été jusqu'à présent peu étudié.




Dans cet ouvrage L'esclavage en terre d'islam (Fayard, septembre 2007), Malek Chebel étudie la pratique de l'esclavage dans le monde musulman. Il ne s'agit pas seulement des traites négrières, mais aussi des anciens trafics d'esclaves blancs et puis encore des trafics d'êtres humains qui existent encore aujourd'hui dans de nombreux  pays.

 

Il faut savoir que l'esclavage, selon la tradition, n'est pas interdit par l'islam.  Le Coran, évoque de nombreuses fois l'esclavage, sans le condamner.

 

«Le Coran n'étant pas contraignant, l'abolition relève de la seule initiative personnelle du maître. Cette ambiguïté est constitutive de l'approche coranique : encourager ceux qui font le bien, mais ne pas alourdir la peine de ceux qui ne font rien», écrit Malek Chebel.

Dans l'histoire, très tôt
cependant, l'esclavage des musulmans  sera interdit.

 

Malek Chebel rappelle que le calife Omar (VII° siècle) met en place une législation qui interdit de soumettre un musulman en esclavage. En conséquence cela va porter  les musulmans à chercher des esclaves dans d'autres pays, non musulmans, soit en Afrique noire et en Europe orientale.

 

L'esclavage devient alors un fait musulman à part entière, comme il l'a été ailleurs dans l'Antiquité. «Nulle part on ne trouve contre lui d'opposition ou de réprobation», précise  Malek Chebel qui rappelle aussi la réalité, à savoir que tous les grands propriétaires musulmans, y compris les plus grands intellectuels de l'islam, ont été de grands propriétaires d'esclaves.


Le monde musulman, très vaste, n'est pas homogène et l'esclavage y subsiste de manière variable selon les régions.  Malek Chebel relève la persistance  de l'esclavage aujourd'hui, dans les différents pays musulmans. Il apparaît que les pays d'Asie extrême-orientale en sont à peu près exceptés, tandis que l'esclavage demeure dans les pays musulmans d'Afrique et du Moyen-Orient.

 

 

Ainsi voit-on par exemple, que le phénomène est mal connu mais pourtant bien réel : l'esclavage persiste encore de nos jours en Iran, en Arabie saoudite, en Libye, au Tchad, au Niger, au Mali, en Mauritanie etc.

Hérodote : "sur la côte sud de l'Iran subsiste une communauté issue des anciens esclaves noirs qui parle arabe, pratique le sunnisme et entretient des coutumes d'origine africaine. En Arabie, malgré la répétition des édits abolitionnistes, l'esclavage perdure de fait, avec une relative discrétion. Il concerne des ressortissants africains, sans parler des travailleurs asiatiques dont le sort est proche de la servitude.

L'esclavage demeure présent aussi dans les régions sahariennes (Libye, Niger, Tchad, Mali,...) sans qu'on puisse en chiffrer l'importance. Cédant à la pression des ONG, un chef targui du Niger, Amrissal Ag Amdague, a accepté le 10 mars 2005 de libérer 7.000 esclaves coutumiers contre espèces sonnantes et trébuchantes ! En Mauritanie, l'esclavage des Noirs (Harratine) par les Bédouins est une réalité prégnante dont l'auteur a lui-même pris la mesure lors de ses voyages..."

La question de l'esclavage a conservé toute son actualité.


[article d'André Larané ; revue Hérodote présentation visible ici ]

Pour l' histoire  des traites négrières, en complément, on pourra voir l'excellent ouvrage de référence d'Olivier Pétré-Grenouilleau : Traites négrières.



Je ne résiste pas au plaisir de vous renvoyer à l'article Malek Chebel de wikipedia et précisément par ce  lien qui vous indiquera la comparaison à faire entre deux versions à un an 1/2 d'écart, qui permettent de voir ce que l'on supprime à wikipedia et qui permet de mesurer ainsi ce que valent les corrections sur ce media censé s'améliorer. On peut comparer deux versions du texte, de mai 2006 et de septembre 2007 et voir ce qui a été censuré entre-temps.

Alithia


La revue Hérodote, revue d'histoire rédigée par des historiens, propose en ligne de nombreux dossiers sur de nombreuses questions d'histoire, que l'on trouve ici. Plutôt que s'abêtir en lisant wikipedia ou subir ses articles de propagande, particulièrement nombreux et remarquables en histoire.... autant aller lire les historiens.


note : à notre wikipedien qui défend les suppressions opérées sur l'article Malek Chebel de wkpd, j'apporte les précisions suivantes :

Vous aurez du mal à faire admettre que retirer les mentions " islamologue savant"  et "philosophe de formation ", soit une amélioration . Tout le passage :
" islamologue savant, considéré en France comme un des meilleurs connaisseurs de l'Islam. Il est philosophe de formation."
=retiré

De même que retirer qu'il oeuvre en faveur d'une modernisation de l'islam dans le sens politique du mot,
soit une amélioration :
"les aspects positifs de la modernité politique, soit les Droits de l'Homme en tant que protecteurs des individus, et les valeurs de tolérance et de liberté qui ont permis aussi l'advenue de la laïcité en Europe par la séparation du politique et du théologique et de la religion"
=retiré

De même que retirer :
"
Malek Chebel a pris des positions fortes pour prôner un Islam moderne quand il parle dans différentes interviews réalisées pour la presse. Qu'il s'agisse du voile qui est, d'après lui, un sujet « secondaire », - ce qui ne l'empêche pas de qualifier cette revendication comme une « régression » -, qu'il s'agisse encore du besoin de traiter les problèmes entre les hommes par les hommes eux mêmes, et non par le recours à la religion , au nom de Dieu, ou en invoquant le nom de Dieu."

Vous aurez du mal à faire admettre que ce soit une amélioration

Vous aurez du mal à faire admettre que retirer en outre la référence à un de ses ouvrages, tout simplement, soit le ''Manifeste pour un Islam des lumières'' est une amélioration et n'est pas une censure  grosssière et particulièrement stupide .

"Le ''Manifeste pour un Islam des lumières'' avance 27 propositions pour une réforme de l'islam. S'inspirant des Lumières, Chebel fait de la raison et de la laïcité les moteurs du progrès culturel, social et politique. Ses deux premières propositions posent les principes de la réforme: une nouvelle interprétation des textes sacrés et la suprématie de la raison sur la foi. Il écarte toutefois l'athéisme, remarquant que "rien de très important ne se fait en dehors du cadre de la religion"
= passage retiré encore 

et tout le reste à l'avenant

C'est  pas gros, c'est énorme !

Et la bibliographie, parlons-en la référence au site Memri qui traduit les articles de journaux de la presse arabe (objectif donc, et purement informatif) [http://memri.org/bin/french/latestnews.cgi?ID=IA27306 Enquêtes et analyses - No. 273 Le réformateur franco-algérien Malek Chebel : 27 propositions pour réformer l'islam], est remplacée par la référence au site pro-islamiste tendance Tarik Ramadan oumma,  qui évidemment critique Malek Chebel le défenseur d'un islam libéral.

Grossse amélioration et très neutre certainement !

Vous aurez du mal à faire admettre que :
1- c'est intelligent : je prétends que c'est d'abord, bête
2- c'est donner plus d'informations
3- c'est éclairant sur la personne et son oeuvre
4- et que ça n'est pas une censure, tout sauf neutre , et en + typique de wkpd, qui censure tout ce qui concerne l'islam libéral 

Voilà
au contraire  un très bel exemple d'esprit partisan et obscurantiste (: qui cache la réalité), exemple parfait qui donne une très exacte idée de ce qu'est la soi-disant neutralité de wkpd et également de sa censure.
Repost 0