Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 13:12

 

On peut considérer que Wikipedia est un vaste système de plagiat et de pillage du travail des autres puisque toute écriture originale est interdite, et que ses articles sont faits de collages de bribes de savoir ou d'informations pêchées ailleurs et rassemblées comme un puzzle par l'écriture collective. Celle-ci ne procède pas par citations et leurs commentaires  (interdits) mais par plagiats de commentaires de seconde main qui sont loin d'être toujours cités. Wikipedia ignore la citation de textes [qu'il faudrait avoir lu (!)] qu'elle appelle "sources primaires", et qu'il faudrait par conséquent analyser et commenter.  Cela est strictement interdit . Elle préconise en revanche de reprendre des commentaires, qu'elle appelle "sources secondaires", la source n'étant pas toujours citée, les rédacteurs utilisant souvent des résumés ou commentaires de commentaires. Forcément puisque la connaissance des textes n'est pas exigée pour écrire. Ainsi wikipedia dissoud toute notion d'auteur : les auteurs, créateurs, ne sont pas cités, mais uniquement ce qui se dit à leur propos, et ses propres rédacteurs sont incités à aller ramasser sur le net des commentaires pré-mâchés et pré-digérés dont chaque rédacteur apporte un bout.


Il se dit que Houellebecq dans son dernier ouvrage aurait procédé comme wikipedia et l'aurait "plagiée" en lui empruntant quelques descriptions factuelles purement informati ves sur des lieux ou des insectes. Un journaliste du site Slate, arrêté par la platitude des descriptions chez Houellebecq a associé celles-ci à wikipedia passée maître en platitude. Il est allé vérifier, il a trouvé des descriptions proches voire des phrases identiques, comme dans d'autres cas de reprises faites par Houellebecq de prospectus publicitaires ou textes écrits dans la langue administrative.

 

 

 

Je n'ai pas une grande admiration pour Houellebecq, ni ne le considère comme étant véritablement un écrivain remarquable. On ne peut parler d'écriture ni de style chez lui qui écrit  avec la platitude de la langue de la communication, la même dont use wikipedia. Pas étonnant qu'il puisse y avoir des transferts si Houllebecq prend ses informations à wikipedia pour les descriptions encyclopédiques qu'il affectionne. Donc je ne suis pas "déçue" qu'il puisse reprendre wikipedia, comme du reste il reprend d'autres textes tout aussi peu écrits, sans style et descriptifs, qui ne laissent aucune place à l'évocation qui est la capacité propre du langage,  ouvrant à la pensée et au sens, au contraire de l'a simple information, antée sur le besoin et l'utile. 

 

 

Que voulait faire Houellebecq ? Pourquoi écrit-il ainsi ? sont les seules questions.

Le site Slate souligne la similitude de la prose sans caractère de Houellebecq et de celle de wikipedia, issue de collages et estime que s'il y a eu emprunt il est " logique dans la prose houellebecquienne". 

 

En revanche le plus étonnant est qu'à cette occasion soient invoqués de possibles plagiats.

 

Slate titre son article "Houellebecq, la possibilité d'un plagiat" affirmant que " plusieurs passages de «La carte et le territoire» , son dernier livre, sont recopiés de Wikipedia" et qu'il s'agirait là d' une "pratique illégale",  malgré le fait que cet emprunt, est " logique dans la prose houellebecquienne" selon le jugement de l'article qui donne la clef.

La supposée "illégalité" du procédé si copiage il y a,  est difficile à soutenir. Slate ne connaît pas wikipedia manifestement. Car Wikipedia est non seulement recopiable puisqu'elle se prétend "libre" mais surtout elle est elle-même constituée pour l'essentiel  par de la copie, soit du plagiat de textes légèrement réécrits et maquillés pour ne pas avoir l'air, de fragments de textes mis bout à bout et mixés par le concours de l'écriture collective qui nous donne ces jolis articles construits n'importe comment, souvent contrad ictoires et qui ne dépassent pas le niveau de la description la plus plate et la plus naïve, sans pensée, sans aucune originalité : la banalité et le lieu commun étant les piliers de leur "neutralité".

 

Il est remarquable que wikipedia puisse protester via les commentaires de Adrienne Alix, sa présidente,  (de l'association wikimedia) en évoquant un possible plagiat qui pourrait, à la limite, donner lieu à une plainte des rédacteurs des passages en question,[1]  sans mentionner bien sûr que les dits passages sont eux-mêmes précédemment recopiés par wikipedia, dans la plupart des cas puisque les publica tions de wikipedia ne constituent pas des oeuvre originales, strictement interdites par ses règles et rendues impossibles par so n mode d'écriture, mais sont des reprises de commentaires de seconde main, des plagiats de commentaires en somme, et comme dans le cas évoqué présentement, des descriptions techniques ou factuelles qui ne laissent  aucune place à l'interprétation. 

 

  Wikipedia non seulement plagie mais, pour se donner bonne figure elle se réclame du "libre". Sauf qu'au lieu d'être simplement librement réutilisable, comme l'est le logiciel libre -conçu de plus par des gens compétents, ce qui n'est pas le cas de wikipedia- elle exige d'être citée comme source,  après s'être approprié le mixage fabriqué par  elle par plagiat et tout en refusant d'être éditeur responsable de la publication.

 

Vous suivez la double astuce  ?  Libre et réutilisable, annonce-t-elle, mais elle exige d'être citée comme source de ce qu'elle s'est approprié préalablement, comme si elle était un auteur ; et cependant elle n'est ni auteur ni éditeur, par son montage juridique (elle est juste un logiciel mis à disposition des participants) inattaquable de ce fait mais... comme le dit bien Adrienne Alix, elle ne peut de ce fait porter plainte. Il faudrait que ce soit donc le type qui a recopié-utilisé-maquillé un passage de prospectus, texte administratif ou autre, -pour rester dans le cas présent de descriptions factuelles utilisées par Houellebecq- , que ce soit donc celui qui est responsable d'une partie du collage pour une ou quelques lignes, qui porte plainte pour une réutilisation de sa propre réutilisation de phrases banales piquées ailleurs dans les 3/4 des cas. Ridicule ! Eh bien Adrienne Alix qui n'a pas peur du ridicule envisage cette possibilité.

Il fallait oser sortir une telle  énormité, Adrienne Alix l'a fait !

 


 

Il me semble du reste que l'article de Slate épingle autant Houellebecq que wikipedia renvoyés dos à dos pour leur platitude et absence de style   : "

" L'écrivain s'est toujours attaché à décrire la société à travers le langage clinique et formaté de la communication.

Wikipedia, dont l' écriture encyclopédique est fondée sur le consensus mou des contributeurs, rentre parfaitement dans ce niveau de langage qui retire toute émotion aux choses.

On vous laisse juge avec ces fac-similés de La carte et la territoirede [de Houelbecq] et de Wikipedia."

 

 

Il fallait oser rapprocher le non-style de Houellebecq de celui de wikipedia. Slate l'a fait, à juste  titre, le rapprochement est pertinent.

Il fallait oser de la part de wikipedia émettre un soupçon de plagiat imputant à l'autre comme étant une faute ce qu'elle pratique systématiquement car telle est sa règle. Wikipedia l'a fait, et tous les wikipédiens derrière Adrienne Alix comme un seul homme répètent les mêmes bêtises, sinon ils se font exclure (authentique ; voir le bistro) , mais là on parlera d'impudence et d'inconscience pour ne pas employer de mots plus méchants.

 

 

ajout le 7 septembre.

A la question posée plus haut, qui est la seule question concernant le texte de  Houellebecq, soit :  Que voulait faire Houellebecq ? Pourquoi écrit-il ainsi ? sont les seules questions, l'auteur répond lui-même dans une interview video reproduite par le Nouvel Obs et citée par  Libération :

 

Il  juge l'accusation ridicule car il s'agit d'un procédé littéraire qui introduit des décalages entre des registres différents, celui du document, texte réaliste ou trivial, et celui de la fiction, 

« si les gens le pensent vraiment [qu'il s'agit de plagiat], ... ils sont incompétents, ils n'ont pas la première notion de ce qu'est la littérature.»

 

Cette introduction de textes publicitaires ou informatifs  tirés de wikipedia ou de prospectus, «   fait partie de ma méthode.» qui consiste à rapprocher des textes appartenant à des registres distincts, provoquant un "brouillage" volontaire, explique-t-il.

  

« Ce principe de tentative de brouillage entre documents réels et fiction, beaucoup de gens l'ont déjà fait. Moi, j'ai surtout été influencé par Perec ou Borges, insiste l'écrivain. Perec y arrivait beaucoup mieux que moi parce qu'il ne retravaillait pas du tout le fragment et que cela créait un décalage linguistique assez fort »

 

A noter que Houllebecq s'estime lui-même en retrait par rapport à son maître Perec qui lui a inspiré le procédé de copiage de textes insignifiants, -i.e. relevant du plus bas degré de signification possible- lorsqu'il précise  : « La notice encyclopédique n'est pas la plus dure à employer. Je n'ai jamais réussi par exemple à mettre une recette de cuisine comme Perec ni un mode d'emploi» .


  Si le procédé est remarquable chez Perec, je le trouve moins convainquant chez Houllebecq que j'ai du mal à apprécier. Peu importe le jugement qu'on portre sur celui-ci, il s'agit d'un procédé littéraire. Introduire des descriptions techniques minutieuses tirées de fiches wikipedia, des définitions de dictionnaires,  des copies de prospectus, des maths, des recettes de cuisine, des modes d'emploi, au sein de son texte est volontaire. Cest un procédé littéraire de collage produisant un effet de brouillage, qui emprunte des formules qui n'appartiennent à personne.

 

La seule question qui ne se pose pas à l'évidence est celle de l'auteur, inexistant dans une fiche telle que celles dont sert Houllebecq.

Houllebecq ne fait-il pas ressortir précisément que wikipedia est un texte sans auteur, comme le sont les notices publicitaires, les formules mathématiques, les modes d'emploi , textes administratifs ou recettes,  du fait de ses règles d'"écriture collective ?  -sauf exception-.

 

Wikipedia est donc fort mal fondée, pour toutes ces raisons, à apporter de l'eau au moulin de la thèse du plagiat qui pourraît donner lieu à plainte.

 

 

Alithia

 

note [1]  en vertu du principe que la reproduction de wikipedia est dite "libre" à condition de mentionner la source, soit wikipedia en lieu et place de source, selon sa licence GDFL.


Le problème que je soulève est double :

1- comment peut-on (et comment voudrait-on) accorder à wikipedia ce statut de source alors que ce qu'elle publie n'est pas une oeuvre originale,  chose interdite par ses propres règles d'écriture, mais rest epris d'autres sources remaniées et mêlées en des synthèses plus ou moins habiles ?

Sans parler du fait que parmi ses articles certains sont de pures copies : j'ai repéré par ex. des copies de cours de sciences faits à l'université, copiés mot pour mot sur wikipedia. Serait-ce donc légitime dans ce cas , si on en reprend le contenu,  de citer wikipedia comme source ?

La réponse va de soi.

 

2- wikipedia transformant en "article" parfois d'une ligne ou deux à peine, tous les mots du vocabulaire, noms communs et noms propres, tous les nombres, positifs et négatifs, toutes les dates du calendrier et tout ce qui existe ou n'existe pas aussi, faudra-t-il bientôt citer wikipedia comme soi-disant "source" dès lorsqu'on s'exprime sur les sujets factuels puisque lorsque tous, de la reproduction de la mouche oà l'année du courronement de Charlemagne,  sont recherchés sur internet  via Google celui-ci vous donne pour réponse wikipedia en 1° ligne ? donc ces informations auraient wikipedia comme "source", ce que wikipedia voudrait imposer. 

Absurde.

Le principe de citer wikipedia comme "source" est indéfendable et devrait être solidement remis en question.  Ce que n'ont pas encore compris les media. Il s'agit d'une prétention illégitime de wikipedia

A quoi s'ajoute l'hypocrisie de wikipedia.

 Cette dernière prétend qu'il faudrait citer, outre wikipedia qui n'est pas un auteur, les "vrais" auteurs, soit les rédacteurs (nommés utilisateurs, notez-le bien).  Or ceux-ci sont de faux auteurs, des auteurs fictifs puisque pour un très court article vous pouvez avoir des dizaines voire des centaines de participants à sa rédaction. Comment les citer ? En plus ils sont anonymes,  noyés dans la masse, et rédigent sous la condition d'autoriser quiconque à modifier leur rédaction. ce pour quoi ils ne sont pas des auteurs, du point de vue de wikipedia qui les dépouille de leurs droits dès qu'ils entrent dans son système. Et on doit bel et bien conclure à une volonté d'appropriation de la part de wikipedia :  appropriation du travail des autres prélevé et réécrit,  +  appropriation du travail de copie-réécriture de ses rédacteurs, noyés dans la masse et dans l'anonymat.

 

Il ne reste alors que wikipedia comme source, car personne n'ira lire la longue liste de centaines et milliers de modifications intervenues sur un même article pour connaître les pseudos des rédacteurs, que, pour connaître eux-mêmes, il faudrait encore lire la liste de leurs contributions, sachant que les actifs peuvent en faire des centaine spar jours à coup de toute petites modifications.

 

Voilà comment il ne reste alors que wikipedia comme source. c.q.f.d.

Et voilà comment Wikipedia se moque du monde.

 

L'argument est aussi hypocrite  que de prétendre que pour juger de la fiabilité d'un article, le lecteur devrait aller consulter l'historique des modifications, soit au lieu de lire un article sur le sujet qu'il cherche, lire des centaines ou des ùmilliers de versions différentes de celui-ci. C'est se moquer du monde .

 

Wikipedia se moque du monde. c.q.f.d.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ZePep 17/02/2012 19:04


Pas vrai. J'écrirai en espagnol. Escribí citando una fuente 'secundaria' en el artículo-entrada sobre la novela (cuento corto) de Tolstoi 'Iván Illich'; se borró y no se publicó. Ahí sigue en la
sección 'Discusión' de la misma.

Michel Alençon 16/01/2011 23:02



sur cette vieille histoire, je pense avoir à peu près tout dit dans le lien sous mon pseu


 


sinon, pour faire avancer le smilblick, vous parlez un peu plus haut d'interdiction d'écriture innovante...


vous avez sans doute raison en ce qui concerne les créations d'articles actuels mais je puis vous assurer qu'il existe des articles pionniers qui demeurent
des années plus tard avec des paragraphes entiers très originaux... le problème c'est qu'à chaque fois que j'en mentionne un publiquement il passe au marteau-pilon


 






Michel Alençon 16/01/2011 02:22



Ouf ! Toutes les calomnies (merci altshift) à mon encontre ont disparu ou sont devenues incompréhensibles... Restent quelques jeux de mots sur mon pseudo... Rien de bien méchant.


De même que l'on ne retourne pas en maternelle, je me retourne de moins en moins souvent vers mes années wikis d'autant que je suis à présent admin sur quatre wikis thématiques suffisamment
confidentiels pour échapper à la fois aux vandales et aux abus de pouvoir.


 


 


 


 



alithia 16/01/2011 21:07



De quoi parlez vous ?


 


Il y avait des calomnies sur vous sur wikipedia ?


 


Vos messages sont assez obscurs, comme je vous l'ai déjà signalé.


 


Vous avez participé à wikipedia et puis ?



Altshift 08/12/2010 19:16



Non, non, zardoz, vous faites confusion… il y a plusieurs sortes de licences Créative Commons dont les « options » peuvent généralement être choisies librement par les auteurs des
œuvres : 


Les licences n’autorisant ni usage commercial ni modification, comme ces musiciens belges


Les licences autorisant modifications et usage commercial, comme celle qu’impose wikipédia


et d’autres sans doute.


 


Mais dans tous les cas, elles imposent le respect du nom.


 


Les musiciens en question produisent probablement des œuvres collectives, quant aux rédacteurs de wikipédia, on se perd encore en conjectures… œuvres ? œuvres collectives ? Originales ? collation
? Greffe ? Maquillage ? Allez savoir… mais s’ils disent qu’ils ont le droit de défendre leur travail par la propriété intellectuelle qu’ils veulent voir disparaître, il faut les croire.



alithia 08/12/2010 20:04



Je confirme pour les licences C.C. la plupart n'autorisent pas l'usage commercial, ce qui est logique il me semble puisqu'il s'agit d'une publication gratuite de la
part de l'auteur, mais certaines peuvent autoriser et autorisent l'usage commercial. C'est rarissime mais c'est le cas de wikipedia.


 


Personnellement je trouve cela déguelasse, et j'ai parlé d'arnaque à ce propos car ça revient à attirer des bénévoles sur un magnifique projet d'encyclopédie. Très
séduisant en effet.  Quiconque a essayé d'y participer le sait, partage du savoir, échanges, expérience d'écriture collective, encyclopédie au bout etc. tout cela est très
séduisant. 


 


Attirés donc, puis une fois ceci fait, les lancer dans des tâches de pompage des travaux existants et de réécriture, en leur interdisant absolument l'écriture
innovante et l'écriture tout court.  1° malhonnêteté,  -Ceux qui s'essayent se font taper sur les doigts. La milice se met en place et fait son
boulot - et en leur interdisant de signer, ce qui permettrait de situer l'auteur d'un potentiel texte original : tout le monde doit y perdre son identité et
se fondre dans la masse anonyme : 2°originalité, 2° malhonnêteté jouant sur
responsabilité/irresponsabilité et surtout irresponsabilité .  


 


Le tout sous l'obligation de leur licence, laissant la possibilité totalement ouverte d'usages commerciaux : d'autres vont vendre le produit du bénévolat , en partie
faite de pillages.  3° malhonnêteté.


 


Une série de glissements qui peuvent être considérés comme des malhonnêtetés en chaîne.



Zardoz 08/12/2010 15:00



Par contre ce qu'écrit  FG est intéressant.
La licence créative common exclue l'utilisation commercila (d'après lui). Or wikipedia autorise l'utilisation commerciale des articles qu'elle diffuse. Vous avez parlé éditions books LLC qui
proposaient sous forme de livres les articles de wikipedia. Si c'est pas une utilisation commercial. Sans parler d'Orange qui propose wikipedia sur son portail d'Iphone fait de la pub sur chaque
page en donnant une parite de la rémunération à wikipedia. Si c'est pas commercial. C'est quoi?


 FG délire certainement avec l'obligation de ne pas utiliser commercialement la moindre once de sous-produit mis sous licence CC mais dans son argumentaire il tâcle sans le vouloir les
méthodes de wikimedia.