Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 19:36

 

 

 

Un article où toute information gênante pour Nicolas Sarkozy et  pour l'UMP est systématiquement censurée, selon le principe de la "neutralité" qui justifie tout et autorise les petits censeurs à accuser dans le vocabulaire de la langue  parlée en wikipedie  toute tentative d'information dûment validée et sourcée.


 

Sur cet article on n'a jamais entendu parler de l'affaire Woerth-Bettancourt, ni de la proximité entre Woerth et Sarkozy, ni des confusions d'intérêts du ministre, qui fut en même temps ministre du budget et trésorier de l'UMP,  sous lequel se produisirent  divers "oublis"  de contrôles et effacements de redressements fiscaux par les services des impôts favorables à certaines très grandes fortunes alors que leurs déclarations étaient gravement faussées et qu'il existait des dissimulation notoires, coïncidant justement avec des financement de l'UMP avérés. Toutes anomalies qui mettent donc en jeu des échelons plus importants encore .

 

Jamais entendu parler des fausses déclarations et mensonges rapportés par la presse, du financement de l'UMP, par "la  plus grosse fortune de France" qui en retour s'en trouve bien récompensée par le dit "paquet fiscal" qui lui permet de recevoir de l'Etat des rétributions substantielles sur ses impôts, sachant que le premier geste du nouveau Président de la République, comme tous s'en souviennent, a été de décider de mesures tout à fait intéressantes pour les très très grandes fortunes (1% des plus riches se partagent la moitié des reversements de l'Etat au titre de cette fameuse loi allégeant les impôts des plus riches). Bref, tout un symbole de cette présidence qui ouvertement, favorise les plus riches pendant qu'elle fait voter à la hussarde la loi sur les retraites après avoir refusé toute négociation avec les syndicats. Cela bien qu'il soit apparu que cette loi faisait supporter l'essentiel de l'effort sur les plus pauvres et les plus défavorisés, parmi lesquels les femmes pour la plus grande part d'entre elles. De ce fait, une loi perçue comme injuste par une très large majorité de nos concitoyens.

 

 

Pas un mot non plus sur le fait que le Président Sarkozy ignore qu'il n'est pas le "chef de l'Etat" (sic) comme il l'a lui-même déclaré mais le Président de la République, c'est à dire qu'il exerce en vertu de la Constitution et par le fait d'un mandat qui lui a été confié, une fonction qui l'oblige à être le Président de tous les Français [2]. Sa formule  est révélatrice. Outre  l'ignorance des institutions politiques,  elle signifie qu'il se prend pour un chef et qu'il oublie sa fonction et son mandat, ce qui est devenu tellement visible qu'un malaise s'est installé. C'est la première fois dans l'histoire de la République  qu'un président apparaît comme l'homme d'un parti, d'une catégorie sociale et même d'un clan (entouré de sa bande, outre Woerth, Hortefeux, Estrosi, Bertrand...) qui entend décider de tout, prendre la place des ministes et réduire le Parlement à une chambre d'écho où les débats contradictoires sont interdits, fait appel aux services secrets  pour des questions de vie privée et pour museler la presse [1]

 

Pas un mot sur le fait qu'avec sa politique xénophobe et nationaliste il s'est mis dans une position hors la loi et en dehors de la constitution[2], en contradiction avec les principes des droits de l'homme et en contradiction par conséquent avec les institutions européennes qui le lui ont rappellé à juste titre.[3]

 

Mais ces dérives contre les étrangers désignés comme boucs-émissaires qui rappellent d'autres époques, relayées par Hortefeux-Besson sont approuvés par 71% des sympathisants du F-haine. Ce que bien sûr ne dira pas wikipedia.

Non plus que le nombre et la netteté et la virulence des réactions, telle celle de Michel Rocard par exemple.

 

Pas un mot sur wikipedia sur le fait que ce Président qui dégrade sa fonction avec ses manières plus que cavalières et inappropriées[4], dégrade l'image de la France à l'étranger, et a obtenu pour résultat, outre sa grande impopularité intérieure de se mettre à dos toute l'Europe (sauf Berlusconi son seul soutien) et de se faire tancer et rappeler à l'ordre par d'autres institutions internationales, chefs d'Etat, le pape et les évêques de France. Le monde entier sous peu,  va montrer du doigt la France de Sarkozy. [5]

 

Rien de tout cela dans l'article Sarkozy de wikipedia, mais pour sa vie vous avez tous les détails (ou presque, bien entendu).

 

Rien bien sûr sur les services secrets mobilisés pour enquêter sur l'origine des sources d'information du Monde, en violation de la protection du secret des sources pour la presse, qui garantit la liberté de la presse. Principe fondamental des libertés en démocratie. [voir la loi sur la liberté des sources]

 

Qui principalement se charge de la censure et qui ne fait pas dans la dentelle ? Un militant particulièrement actif, un certain Cheep, qui se présente comme étant un lycéen de 17 ans qui a indiqué explicitement ses sympathies appuyées pour l'UMP et qui adhère à la politique de Sarkozy écrit-il en toute simplicité pour se présenter sur wikipedia.

 

Et la communauté de moutons laisse faire, certains lui prêtent main forte, bref ils sont tous d'accord pour ne pas aborder ces sujets et censurer l'information à wikipedia l'"encyclopédie" connue pour sa réactivité remarquable.

Remarquable reflet de ce que ses rédacteurs ont dans la tête.

 

 

 

En contre-point, voir ci-dessous et en note  le rappel de quelques principes  fondateurs de la République, signifiés par la Constitution, que vous ne verrez pas sur wikipedia, la fausse encyclopédie du conformisme où les membres de l'extrême-droite sont bienvenus et où les tenants de la politique de Sarkozy poursuivent tranquillement leur oeuvre de censure au nom de la "neutralité" et de propagande en effaçant toute rédaction autre, traitée de ...vandalisme bien sûr. [6]

 

 

 


 


 

 

 

 

Alithia

 

 

 

notes :

[1]  les droits du Parlement et de l'opposition sont niés : le 15 septembre, jour du vote de la loi sur les retraites le micro est retiré à toute la gauche, sur ordre de l'Elysée Accoyer lève la séance, confisquant la parole aux orateurs inscrits. selon l'article 49.13 du règlement de l'Assemblée  introduit, en 2009, dans la foulée de la réforme des institutions, «Chaque député peut prendre la parole, à l'issue du vote du dernier article du texte en discussion, pour une explication de vote personnelle de cinq minutes. Le temps consacré à ces explications de vote n'est pas décompté du temps global réparti entre les groupes, par dérogation à la règle.»

 

Le Monde sur l'affaire des services secrets diligentés pour enquêter sur ses sources, s'apprête à porter plainte et considère que l'ordre vient forcément de l'Elysée. Question de principe.

 

On se souvient que lors de rumeurs concernant la vie privée du couple qui se  présente avant tou comme glamour, l'Elysée fit appel aux services secrets, après avoir accusé la terre entière, se disant victime d'un complot de l'étranger.

 

 

 

 

[2] Sarkozy hors la loi et en dehors de la Constitution .

 

 

]Sarkozy bafoue la Constitution dont le préambule est le suivant :

« le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale»  en conformité avec la Déclaration de 1789  et avec le préambule de la Constitution de 1946 : « tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés ».


La Constitution  énonce que

- « La souveraineté nationale appartient au peuple »,  article 3   [ cf la Constitution]  : «Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice.» Le Président  élu par un suffrage « universel, égal et secret » a pour devoir de veiller au respect de la Constitution par l'article 5: «Le président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'Etat.»

Or le premier article de la Constitution définit la France comme « une République indivisible, laïque, démocratique et sociale » ; « Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. »

 

Quand  Nicolas Sarkozy fait de la déchéance de la nationalité le coeur de son discours sécuritaire, il autorise la xénophobie et le racisme, qu'il met au premier plan de sa politique., il viole la Constitution qu'il est censé protéger et faire respecter.  L'étranger en tant que tel devient un danger, un ennemi, contrairement à ce que proclame la Constitution.

 

Hortefeux, récemment condamné pour injure raciale. Estrosi  pratique la généralisation ethnique : voilà les proches de Sarkozy, les symboles de la France entre les mains d'un Président populiste, irresponsable et dangereux, qui fait la honte de notre pays. 

 

Pour mémoire la loi « relative à la procédure de déchéance de la qualité de Français » est une des premières mesures prise par le pouvoir de Vichy en 1940.

 

[3] Sarkozy face aux institutions européennes et les réactions en Europe.

 

[4] comportement de Sarkozy dans les lieux de mémoire de la Résistance qu'il est censé honorer 


 

 

[5]  Sarkozy  vu de l'étranger,  par la presse étrangère 

 

[6] Anthère est allée vanter sa marchandise à l'UMP et que la tendance très droitère de ceux qui se prennent pour des chefs y est aisément repérable jusqu'au populisme franc.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Altshift 30/09/2010 23:18



Des articles partisans, ça peut se trouver assez facilement et je vous en enverrai les références.


J'ai lu récemment que dans wikipédia, ce n'est pas tant la neutralité qui est visée que "l'avis majoritaire" (des milieux informés) sur le sujet. Le problème consiste bien évidemment à savoir qui
et comment sont définis les milieux bien informés et comment est comptabilisée la moyenne de l'avis.


Quand sur un problème de mathématiques ou un problème de physique il peut y avoir trois ou quatre théories, il convient de publier les quatre, mais dès lors qu'il s'agit d'une question de
société, qu'est-ce qui permet de définir le point de vue "moyen" ? La quantité de publications dans le même sens ? La facilité des auteurs à trouver des références ? La bienveillance ou non de
l'administrateur qui passe par là à cet instant ? 


SI on peut trouver des centaines de références qui tiennent les mêmes propos erronés et peu qui soient justes (ou moins fausses) qui décide de la validité ou non de ces références ?


Dans les faits, le point de vue majoritaire recherché est bel et bien la limite de la piètre culture patente de ces administrateurs, la majorité (presque une idée démocratique) ! Ce que la
majorité des gens pensent, savent, ou pensent savoir… Un encyclopédie du bon sens populaire et des préjugés, ça manquait dans le paysage encyclopédique, quoiqu'il existe déjà une encyclopédie de
la bêtise qui est loin d'être aussi étoffée et complète que wikipédia.


Altshift



alithia 08/10/2010 21:04



bien d'accord avec vous Altshift, votre remarque est très pertinente



Altshift 27/09/2010 13:16



Je ne sais pas si vous l'avez remarqué, Pikout, mais de nombreux articles à connotation révisonnistes, de nombreux faisant état d'une "ethnie française" de nombreux articles sous-tendus par la
haine raciale sont joyeusement et LIBREMENT diffusés auprès des enfants des écoles. Comme tout le monde a le droit de modifier les articles, j'ai bien tenté de rectifier (neutraliser) le point de
vue idéologique sous entendu, or j'ai très rapidement été traité de vandale et banni pour ce genre de participations.


En effet, ça n'a rien de nuisible… ce qui est nuisible, c'est que wikipédia n'a rien à voir  avec une encyclopédie, et le faire croire est hypocrite. WIkipédia ne vise aucune la diffusion du
"savoir" mais la propagation d'une idéologie communautariste.


Ce qui est nuisible est que toute recherche sur google mène directement à cet organe manipulation des consciences qu'est wikipédia.


 


Altshift



alithia 27/09/2010 19:02



Ce dont vous témoignez, Altshift, est évidemment le défaut le plus grave de wikipedia, absolument rédhibitoire et ce pourquoi elle représente un danger diffusion de
propagande et d'idéologies parfaitement contraires à tout esprit scientifique et pédagogique dont relève une encyclopédie et c'est LA raison pour laquelle elle n'est pas une encyclopédieet ne le
sera jamais.


 


La possibilité de toutes sortes de propagandes, d'articles orientés, partisans, illuminés même, est due aux facteurs additionnés de l'incompétence des rédacteurs, de
l'absence de comité éditorial , de l'absence de comité scientifique  et donc de toute révision / correction par des gens qualifiés, qui eux-mêmes relèvent des principes fondateurs de
wikipedia : tout le monde peut écrire sous anonymat, tout le monde est à égalité : l'incompétent corrige le savant, on ne cherche pas tant la vérité que la "neutralité de point de vue" ! que
des  points de vue, que des opinions additionnés : ce qui n'a rien à voir avec un bon article exact, précis, suffisament informé et savant tout en étant pédagogique à usage d'un grand
public.

Ce sont tous ces principes , fallacieux, qui ont permis et permettent que s'installe au milieu de cette communauté extrêmement médiocre une bureaucratie et une
médiocratie où s'épanouissent de petits chefs, gentils administrateurs et gentils censuers, flics et partisans , approuvés par la communauté.


 


Ceux qui n'approuvent pas s'en vont ou se font virer : il est interdit d'être plus savant que le chef et censeur. Cela va de soi. Que peut-il se passer d'autre quand
on ne recherche pas tant la vérité que la dite "neutralité", quand on ne recherche pas tant la scientificité que rassembler des opinions, n'importe lesquelles, quand on ne recherche pas tant la
qualité que la quantité  pour être  n° 1 sur Google' dans toutes les langues de la terre ?


 


Rien à voir avec un vrai projet encylopédique, au service du savoir et pédagogique : la on a une grosse machine qui n'a pour objectif que d'être visible du monde
entier, créée par une vision ultra-libérale du monde appliquée à la culture, ce qui est désastreux pour cette dernière.


 


Altshift,  [et tous les lecteurs du blog] ,si vous voulez m'envoyer des exemples d'articles partisans et qui s'avèrent impossibles à corriger, ne vous gênez
surtout pas, je les citerais.



Pickout 25/09/2010 13:11



Pour répondre a Altshift, à vrai dire j'ai employé wikipédien car Alithia l'a employé, ce n'est pas une réelle communauté mais il faut bien un qualificatif pour désigner les utilisateurs de
wikipédia!


En france nous utilisons, hélàs, beaucoup de qualificatif pour désigner une catégorie de personnes que se soient jeunes, vieux et j'en passe, nous sommes les rois de l'étiquetage!


C'est ainsi, je ne prétend en aucun cas que wikipédia est une communauté, il est vrai que je ne suis pas une véritable adepte du site et que je parle pour eux....pourquoi, je dirais déformation
de naissance, je défends l'opprimé et surtout le droit aux autres d'exister.


Après je ne suis pas une adepte d'internet, pour tout dire je suis même assez ignorante en la matière mais j'essaye de progresser puisque cela m'est indispensable dans ma formation. en attendant,
je ne sais pas ce que les gens imaginent en participant a wikipédia, peut-être le sentiment d'etre actif et de ne plus être ignorés.


Il faudrait demander à un véritable "wikipédien", je ne sais pas s'ils se considèrent comme une communauté, probablement puisqu'ils doivent justifier l'existence du site. Oui, un échange de
bribes de connaissances mais il y autre chose derrière, ne vous arrétez donc pas à cela, comme je l'ai dis j'aime le concept .


Arrétons avec l'image de geek qui s'invente une vie fictive, ce sont des clichés. Arrétons aussi avec cette généralisation, Alithia qui affirme que "ces fameux wikipédiens (voyez le terme n'est
pas de moi!) affichent un mépris souverain et constant pour les média d'information"


Non pas tous (là je me permet de dire que je connais quelques "wikipédiens", je voudrais souligner aussi le fait que les autres média tel la presse informe mieux certes mais des erreurs
subsistent notamment quand les journalistes recherchent le scoop, au risque de balancer des informations érronées! Combien de média du net on également annoncé la mort d'un tel relayé ensuite par
les journalistes du petit écran, l'information se transmet rapidement aujourd'hui, l'erreur est humaine certes mais elle peut être partout!


J'estime que malgrés les défauts que l'on peut reprocher à Wikipédia, il a tout de même le droit d'exister, de plus avec les années nous connaissons les "dangers" du site, et comme le dit Alithia
la jeune génération est formé assez tôt au net mais aussi aux risques du net, ils vont savoir gérer les informations qui circulent sur la toile et dévelloperont leur esprit critique.


Les profs sont également prudent concernant wikipédia, n'est-ce pas Alithia? Les jeunes sont donc informés, après il y
a et il y aura toujours des idiots pour étaler leur savoir en le jugeant supérieur à autrui, des gens qui feront du copié-collé de wikipédia ou autre site sans traiter l'information....


Le monde est ainsi fait, je suis peut-être trôt tolérante mais je ne vois pas ce qu'il y a de nocif dans wikipédia pour la race humaine parce-que dans ce cas il faudrait remettre en cause la
littérature populaire, les magazines spécialisés homme-femme, certains programme télé, certains jeux vidéos, certaines musiques et j'en passe....en gros ce qui dérange un groupe de personne qui
ne tolère pas qu'un autre groupe de personne puisse aprécier ce genre de chose car il y a tant de chose à pointer du doigt.


Tant que wikipédia et ce genre de chose n'appellent pas à la haine raciale, à la propagande religieuse, à tuer ton voisin pour le plaisir, etc... je ne vois pas ou est le problème. Et s'ils sont
dans l'illusion, laissons les dans cette illusion si cela peut leur faire du bien...



altshift 24/09/2010 22:16



Houps : Erreur : je ne considère pas comme absurde de défendre le système des droits d'auteurs, mais bien de défendre le système du Copyright.


A.


Je profite de cet erratum pour demander à Pickout ce qu'il entend par "WIKIPÉDIEN", ce que ça représente et en quoi il peut parler au nom de ces supposés Wikipédiens.


Quand j'entends à la radio des personnalités politiques dire "les français veulent…" "les français sont…" etc. et bien que je sois jusqu'à nouvel ordre de nationalité française, ils parviennent,
par leurs discours péremptoires, à m'en faire douter tant ils tombent, de droite ou socialistes, complètement à côté de ce que je suis ou veux. Et tant ils sont totalement ridicules à essayer de
justifier leurs exactions en prétextant le bien commun… et en parlant à ma place.


Donc quand vous employez ce néologisme "wikipédien" aussi laid qu'il est creux pour affirmer ce qu'ils sont et ce qu'ils font, je suis un brin surpris. Je n'ignore pas que wikipédia se voudrait
une "communauté", un réseau social peut-être, comme c'est la mode mais il n'y a aucune communauté dans wikipédia, uniquement des gens qui passent leur temps à se tirer dans les pattes et à
prétendre que le savoir de l'un est nul quand le leur est plus grand… aucune communauté humaine. Tout ce qui est mis en commun ce sont ces bribes de connaissances souvent dévoyées.


Alors peut-être que beaucoup d'internautes, seuls chez eux, perdus sur la toile, trouvent dans telle secte virtuelle ou tels arguments démagogiques la communauté idéale de substitution à celle de
la vie réelle. Même l'humain virtuel aurait des instincts grégaires et moutonniers ? Pour ma part je ne vois pas en quoi wikipédia pourrait constituer une communauté, et encore moins en quoi, à
partir du moment où on intervient une fois sur un article, on devrait être membre de cette pseudo communauté aux règles arbitraires et aux objectifs troubles. 


Altshif


 



Pickout 22/09/2010 16:02



Les wikipédiens ne sont pas aussi aveugles que ça, la censure est certes choquante mais réalisé sur le web d'une façon générale (et dans bien d'autres médias), le wikipédien s'est qu'il doit
trier les informations données sur wikipédia, il faudrait tout de même ne pas oublier que les gens ne sont pas aussi idiots que cela, ils sont sujet à la réfléxion et ne vont pas avaler et
prendre au mot tout ce qu'il y a sur le site.


J'ai l'impression que vous oubliez le fait que les gens qui consultent wikipédia ont conscience de tout cela, peut-être pas tous hélàs, mais il ne faudrait pas croire que le wikipédien ne voit
rien et se complet dans son ignorance.


Je n'ai pas vraiment lu le fond de votre débat, mais je voulais juste rappeler que les wikipédiens ne sont pas aussi...comment dire...aveugles, après peuvent-ils remédier à cette censure? Je ne
pense pas. Pour ce qui est de la rédaction des articles, pour ma part, je trouve cette encyclopédie satisfaisante, mais nous savons tous qu'il faut toujours voir "au-delà" pour approfondir sa
réfléxion et sa connaissance.


Cependant le principe même d'une encyclopédie en ligne gratuite permettant aux gens d'être actifs et de faire partager leurs connaissances est une excellente idée, malgrès le fait de se complaire
dans sa mégalomanie et sa supériorité.


C'est le principe même de participation des utilisateurs du net qui est interessante et je trouve que les articles sont fréquemment sujet à une vérification et donc peu éronné.


Après je ne remets pas en doute toutes les questions et les défauts que l'on peut imputer à wikipédia, je voulais juste faire partager mon point de vue sur la question et surtout le fait que la
plupart des utilisateurs sont vigilants en matière d'information, j'ose l'espérer!



alithia 25/09/2010 01:47



Je ne sais pas ce qui vous permet de dire ça sur les wikipédiens. Moi j'en ai reçu ici qui défendaient wikipedia becs et ongles en toutes circonstances, même quand
elle était manifestement indéfendable.


 


Ce que j'ai déjà dit, et je vais le répéter : si les gens sont largement mis en garde sur le fait qu'il ne faut pas adopter sans critique tout ce que disent les
media -car ils sont aussi le reflet des discours politiques- ils le sont forcément moins quand on leur offre de l'"encyclopédie". C'est précisément ce à quoi peut servir ce blog : à mettre en
garde contre de nombreuses insuffisances et déformations de wikipedia.

De plus il faut signaler que ces fameux wikipédiens affichent un mépris souverain et constant pour les media d'information, qui pourtant informent beaucoup mieux que
wikipedia, a fortiori si l'on cherche un peu sur le net et si on lit plusieurs sources et des analyses diverses  (l'article le montre). Wikipeia n'analyse rien, ne réfl&chit pas, elle
l'interdit à ses rédacteurs, on y met tout sur le même plan.


 


Que certains aprmi les wikipédiens soient animés de bonne volonté, on n'en doute pas,mais cela ne suplée pas  à leur incopétence qui est tout de même
dramtqieue. Le principe même que  tout un chacun et les administrateurs en particulier, puisse intervenir sur tous les sujets  et pire encore opérer des censures de rédactions sourcées
à des sources valables, est la cause de bourdes monumentales et laisse la porte ouverte à des articles partisans.


 


Qu'ils s'amusent et soient de bonne volonté, tant mieux pour eux, mais c'est assez irresponsable sous le titre d'encyclopédie et dénote un mépris de ceux qui ont
consacré parfois leur vie à un travail qui ne s'improvise pas ni ne se remplace par l'enthousiasme de jeunes de 17 ans qui massacrent pas mal de sujets.


 


La question est en effet de savoir jusqu'à quel point les lecteurs ont un regard suffisamment critique et sont susceptibles de ne aps prendre pour argent comptant ce
qui est écrit sur wikipedia. Certains sont effectivement suffisemment distants, -et le rapport critique à l'agard de wikipedia ne cesse de croître au fur et à mesure qu'elle se développe et que
se diffusent les critiques et mises en garde, mais au vu de ce qu'on lit  pafois il y a encore du travail à faire. Ce qui est du reste normal. La critique ça s'apprend et être capable de
s'apercevoir des défauts de wikipedia demande déjà une certaine formation (une fois encore : elle s'annonce comme encyclopédie, publie au nom du savoir, avec une autorité qu'elle voudrait
acquérir et qu'elle critique tant chez les autres qui ont qq titre pour cela,) ce n'est pas du tout évident ni spontané de pouvoir et de s'autoriser à juger qu'un article d'encyclopédie est
nul.


 


Le point de vue du rédacteur qui déclare souvent y trouver du plaisir ainsi que l'occasion d'apprendre , n'est pas du tout le même que celui du lecteur qui est en
droit d'attendre qu'on lui donne un contenu fiable, car, par définition il ne connaît aps le sujet et par définition aussi une encyclopédie généraliste aborde tous les sujets, ce que nul ne
maîtrise.