Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 16:32



Dans les media certains cuistres irresponsables [1] comparent wikipedia, -vaste dictionnaire des loisirs et curiosités comprenant en annexe de ses millions de titres quelques uns ayant trait au savoir-, à l'Encyclopédie de Diderot, qui réalisa la synthèse du savoir de son époque dans le but pédagogique et politique de le mettre à la disposition du public pensant par là réaliser un projet au service de l'émancipation.



L'ultra-libéral et ultra-cuistre Jimmy Wales, fondateur et promoteur de la chose, ne nie pas. Non seulement il ne réfute pas la comparaison avec Diderot (pourquoi être modeste ?) mais il prétend faire tellement mieux que Diderot et que toutes les encyclopédies savantes qui depuis, ont été composées sur le modèle de celle de Diderot & d'Alembert, dont principalement l'emblématique Britannica (en français Universalis) qui ont toujours fait appel à de grandes signatures pour rédiger leurs articles.



En toute modestie, wikipedia dépasse tout ce qui s'est fait de Diderot jusqu'à aujourd'hui en matière d'encyclopédie (ce ne serait pas de la publicité par hasard ?)


Mieux encore , il vante la supériorité de wikipedia au point de se réjouir qu'elle puisse couler et faire disparaître Britannica. (oui, vous avez bien lu : se réjouir qu'elle puisse faire disparaître Britannica).


A coup sûr l'avenir de la diffusion populaire du savoir est assuré, entre les mains de ce nouveau promoteur de la communauté new-age et révisionniste wikipedia.


Lors  d'une récente communication à la Webcom tenue à Montréal (conférence francophone sur le Web) voici ce que déclarait ce recordman de la cuistrerie  :


«Nous avions jadis une encyclopédie plutôt médiocre: petite, désuète et très coûteuse  [il s'agit de Britannica, qualifée de médiocre.]... Nous ne devrions pas nous apitoyer sur la mort de l'encyclopédie Britannica.»



Devrions-nous instaurer d'urgence le prix Attila pour le décerner à cet individu qui se vante des ravages réalisés grâce à lui dans le monde de l'édition et des publications aux fins d'instruction du public ?




Alithia



note [1] : un jeune écervelé du nom de Stéphane Baillargeon sous le titre : wikipedia encyclopédie Diderot et D'Alembert du XXI° siècle ? qualifie  Wales de "Diderot contemporain" (sic) et écrit sans ironie aucune la raison qui mériterait à Wales autant d'honneur : " La révolution n'est pas en marche, elle est pratiquement consommée. En moins de dix ans, l'encyclopédie en ligne gratuite Wikipédia a pratiquement anéanti toutes ses concurrentes, dont plusieurs vieilles entreprises multicentenaires. La bonne vieille encyclopédie payée et en papier est morte, et ce n'est pas son fossoyeur qui va pleurer sur son sort." (puisque le dit Wales, Diderot d'aujourd'hui, se réjouit de la fin de la grande encyclopédie qu'il aura réussi à détruire) Dans Le Devoir.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Baâl-Ptéor 06/06/2010 12:42



On constate que les générations futures n'auront de savantes que le nom...


Même un singe peut être savant, d'où le syndrome de singe-savant, qui sait mais ne réfléchit pas à ce qu'il sait...


En effet, le savoir c'est bien, mais si on est pas capable d'exploiter ce savoir à bon escient...


Bref tout est dit a priori



Dominique 05/06/2010 12:14



Si Wikipedia a pour effet de couler la meilleure encyclopédie qui existe actuellement, c'est dramatique.



Alex 01/06/2010 22:05



Bonjour,


je ne trouve pas votre contact sur le blog, je lance donc cette bouteille a la mer :)









alithia 02/06/2010 00:10



Il se trouve en bas de la page



Pinailleur 01/06/2010 11:42



Il faut quand même être bien inculte en matière de transmission du savoir pour se réjouir de la disparition d'outils oeuvrant dans ce sens !


 


Cela dit, Wales n'a pas compris que le succès de l'escroquerie Wikipédia ne tient qu'à ses très nombreuses top positions dans Google. Le jour où le moteur décidera qu'il y a mieux (et Wikipédia
n'a aucun moyen de pression sur Google), Wikipédia entamera son agonie.


 


Autrement dit, le succès de Wikipédia n'est pas dû à sa valeur intrinsèque, mais au crédit de confiance accordé par Google. Wikipédia, contrairement aux vraies encyclopédies qu'elle dénigre, n'a
pas fait ses preuves dans la durée.



Zardoz 30/05/2010 22:00



merci pour ce lien très intéressant qui confirme ce que je pensais. certains voudraient que la doit-disant communauté de wikipedia décide des usages linguistiques