Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 03:16
L'Université libre de Bruxelles a une curieuse conception de la liberté d'expression.

Quand on est étudiant et libre - exaministe, on a certes envie de pousser les limites. Et le débat sur la liberté d’expression est noble.


Ce qui ne l’est pas, en revanche, c’est la haine du Juif. Et quand elle transpire à travers le discours d’un chercheur à l’ULB c’est grave. Mais lorsque le modérateur, qui n’est autre que le vice-recteur, ne réagit à aucun moment, c’est honteux ! Et je n’en reviens toujours pas. C’était le 20 septembre, c’était à l’ULB. Tout a été filmé, je n’invente rien.

 

Sous couvert d’un débat sur la liberté d’expression organisé par le Librex, nous avons d’abord eu droit à un film médiocre à la gloire d’un raciste, antisémite, négationniste, en faveur de la lapidation, réalisé par un « journaliste indépendant », Olivier Mukuna.

 

Eloge, panégyrique d’une heure et demi atomisé en 12 minutes par Joël Kotek, qui, dans un court métrage, donne des extraits des propos antisémites de Dieudonné. On l’entend par exemple dire : « les gros escrocs de la planète sont tous des Juifs. La mort sera plus confortable que la soumission à ces chiens ».


Il nous montre aussi les relations d’amitié de Dieudonné avec Le Pen et Ahmadinedjad, par exemple. Mais suite à l’intervention salutaire de J. Kotek, Mukuna reprend la parole pour contester la projection, d’une part car il n’a pu voir le film pour préparer sa réponse, et d’autre part car il a été réalisé en peu de temps grâce à qui ou à quoi déjà ? L’argent juif : certainement !

 

Mais le sommet sera atteint par deux ulbistes. Le premier, Souhail Chichah chercheur à l’ULB, explique, entre autres, que les Juifs venus des pays de l’Est pour fuir les nazis étaient « sales ». Il pense que le MR et le PS ont tort de diaboliser l’extrême droite, il tient des propos vomitifs sur la Shoa, mais surtout il hait Israël. Car au fond c’est bien de cela qu’il s’agit, pour lui, pour Mukuna, et pour de nombreuses personnes dans l’assistance. Ils ont la haine du Sioniste, du juif sioniste, du Juif… Et pour couronner le tout, lorsque Joël Kotek, chargé de cours à l’ULB dénonce la haine raciste de Dieudonné, M. Van Damme, vice-recteur, le coupe :


« Nous ne sommes pas là pour parler de haine raciale, mais de liberté d’expression ». Pourtant il n’interrompra pas une fois Chichah, qui franchit sans cesse la ligne rouge et ne sanctionnera aucun débordement ni propos antisémite. Aucun. Ni de Chichah, ni de Saïdi, de personne.

 

M. Van Damme, monsieur le vice-recteur, ils ont la haine, mais vous, vous êtes coupable. De n’avoir rien dit, d’avoir laisser les Juifs être insultés dans votre enceinte, sous votre responsabilité et à plusieurs reprises.

 

Dans le film de Mukuna, Dieudonné dit qu’il a voulu se présenter sur une liste aux élections européennes, pour que les extrêmes s’expriment et pour rassembler les ordures.


Je peux vous dire que ce lundi à l’ULB les extrémistes ont eu la liberté de s’exprimer. Et certaines ordures étaient au rendez-vous.


Il y a quelques mois j’écrivais, sur ce blog que j’avais mal à mon université, aujourd’hui, je l’avoue, j’ai honte de mon université.

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

sonata 27/09/2010 21:48



Je vous remercie pour votre crédit, mais je suis loin de tout connaître de part chez moi ;)


Mais il y a chez nous une querelle de clocher entre ULB et UCL (catholique). C'est dommage car les deux unifs se valent largement, et sont globalement de bonne qualité. Il règne un certain mépris
entre les étudiants de ces deux universités, et malheureusement c'est aussi le cas entre certains profs. Je trouve ça domage sachant que notre devise nationale est "l'union fait la force". Il est
cependant utile de voir lorsque l'on lit une critique concernant l'une des deux université quelle en est l'origine, et si la personne l'émettant a effectué ses études dans l'université
antagoniste. Ce n'est bien entendu pas le cas ici, mais d'une manière général ça peut être intéressant.


Petit détail, je ne suis ni de l'une ni de l'autre. J'étudie à Mons, dans une université régionale. Je ne suis pas catholique, mais je ne fais pas partie de ceux qui jugent en fonction de ce
genre de détail et auront un apriori sur ces fac en fonction d'opinions politiques ou religieuses. Pour avoir eu accès à des cours des deux universités, je sais qu'elles sont très bonnes.


Mais la situation à l'ULB est assez grave pour l'instant. Assez pour que le site officiel de la RTBF (que je ne peux que vous conseiller par ailleurs, la RTBF étant globalement d'excellente
qualité bien que parfois salement critiquée) en parle (bien que sans révéler tout).


Voici quelques articles:


http://www.rtbf.be/info/articles/demission-du-recteur-de-lulb-press


http://www.rtbf.be/info/regions/bruxelles/ulb-256735


http://www.rtbf.be/info/articles/demission-du-recteur-de-lulb-le-president-du-ca-regrette-cette-decision


http://www.rtbf.be/info/regions/bruxelles/les-dessous-de-la-guerre-des-clans-a-lulb-256981


Tout n'est pas dit, et les commentaires ne vous aideront pas forcément. Néanmoins il y a là un problème que l'on ne peut nier.



sonata 25/09/2010 13:35



Je me permettrai de vous dire, Alithia, que ces propos ne reflètent en rien les habitudes de l'ULB. Il faut savoir que pour l'instant, l'université est en pleine crise, et qu'en gros c'est le
bordel généralisé. En clair, ne jugez pas l'université pour ce qui se dit actuellement, sachant que certains profitent de la situation pour le moins chaotique pour tirer la couverture à eux. Par
ailleurs, l'université est l'une de celles qui habituellement condamnent avec le plus de force ce genre de propos. Par exemple l'année dernière, elle a notamment publiquement dénoncé Tariq
Ramadan pour son attitude scandaleuse (c'est en grande partie grâce à elle qu'aujourd'hui ce cher Tariq est officieusement persona non grata en Belgique, avec notamment une de ses conférence
interdite directement par l'action du recteur de l'ulb).


Pour comprendre ce qui a permis ces propos scandaleux, il faut savoir que le conseil d'administration de l'unif est en pleine crise actuellement. La cause? Un renversement de situation dû à
certains "jeunes loups" qui montrent leurs crocs. Normalement, il y a une majorité composée des recteurs, vice-recteurs et représentants des profs, et une opposition formée par les représentants
des étudiants et des chercheurs, l'ensemble étant plus ou moins équilibré. Or, récemment, certains professeurs ont rejoint les rangs de ces derniers, dans le but de renverser la majorité et de
prendre le pouvoir par la force. Ils ont bien entendu réussi, ce qui a entraîné il y a une semaine la démission du recteur. Ceci dit, la situation était déjà préoccupante il y a quelque mois. En
clair, l'université est actuellement en pleine anarchie, ce dont profitent certains pour faire passer en douce leurs idées répugnantes, ce qui serait impossible en temps normal.


Et bien entendu, l'Université Catholique de Louvain, éternelle rivale de l'ULB, voit là une occasion de marquer des points contre elle, en mettant justement en avant ce genre de débordements
(alors qu'entre nous soit dit, elle ferait mieux de commencer par balayer devant sa porte, tout n'étant pas toujours glorieux chez elle non plus).


Quoi qu'il en soit, on a là une situation qu'il faut dénoncer, mais en gardant à l'esprit que seules des circonstances exceptionnelles la permettent. Normalement, ça ne se passerait pas ainsi.



alithia 26/09/2010 20:06



tant mieux pour que vous nous dîtes ici et merci beaucoup pour ces  précisions Sonata, vous qui vivez en Belgique et connaissez incomparablement mieux que
moi la situation de ce pays et ses événements


 


(pour Tariq Ramadan je l'avais du reste signalé)


 


et pour ce qui est de la Belgique vos lumières sont bien venues ici