Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 21:11
Phillipe Val, publié dans Charlie Hebdo du 4 février 2009 :

« La sale histoire - celle qui piétine la vérité pour accuser les autres du crime - commence quelques dizaines d'années après la mort du Christ. Au début, tout était plus simple. On racontait l'histoire de ce Juif palestinien que l'occupant romain avait condamné à mort parce qu'il le jugeait subversif. Les Romains, qui avaient tout pouvoir, avaient tué le Christ, ce fameux Jésus dont on ne savait pas grand-chose, sinon que sa vision du judaïsme contredisait celle des rabbins traditionnels.

Sa légende commence. Les membres de sa secte sont investis de la mission de propager son message. Dans les versions primitives, il n'est pas fait mention de la culpabilité du peuple juif. Mais à partir de l'Évangile le plus tardif, celui de Jean - et c'est vraiment curieux -, les textes disculpent Ponce Pilate, dont la cruauté était pourtant notée par les historiens juifs, comme Flavius Josèphe. Et dans la prédication de Paul on comprend pourquoi. Paul a une vision et un projet politiques. Il veut convertir le monde romain, c'est-à-dire le monde entier moins quelques barbares en lisière.

Mais comment convertir les Romains, tout en les accusant d'avoir assassiné Dieu? Impossible. Ici commence la négation fondatrice du négationnisme à venir. On décide de décharger les Romains de toute responsabilité. Deux générations après les faits, on fait couler une eau mensongère sur les mains de Ponce Pilate en décrétant que ce sont les Juifs qui ont tué le Christ. À partir de là, la conquête du monde romain par le christianisme peut commencer. Elle connaîtra sa victoire deux siècles plus tard, vers les années 310, lorsque l'empereur Constantin se convertira à la religion qui se veut universelle - «catholique», en grec.

Ce mensonge permettra donc au christianisme, en rompant avec ses origines juives, d'avoir accès au reste du monde. L'universel chrétien d'alors, c'est tout le monde moins les Juifs. Les Juifs, dans la religion chrétienne, seront donc rangés sous la catégorie unique d'«assassins du Christ». Cette exclusion des Juifs d'une humanité censée être sauvée par le message christique est au cœur de la doctrine et traversera allégrement les siècles. Pogroms, dispersion des Juifs d'Espagne, persécutions, maintien hors du droit commun... Jusque avant la Seconde Guerre mondiale, il était coutumier, dans certaines paroisses, notamment en Catalogne et en Espagne, que la messe pascale se termine par ces mots du prêtre à la foule des fidèles: «Et maintenant, on va tuer tous les Juifs!»

Au gré des différentes ruptures au sein du christianisme, schisme d'Orient, puis au xvie siècle, schisme protestant, bien des choses sont remises en cause. Le dogme des Juifs assassins du Christ a survécu. Sous la rage de Luther ou dans la rondeur papale, l'inflexibilité de cet antisémitisme est un des éléments fondateurs de ce que certains voulaient mettre en tête de la Constitution européenne, à savoir: les racines chrétiennes de l'Europe... »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Exigitique 18/12/2009 01:44


La phrase ne correspond à rien d'exégétique (adj : Qui concerne l'exégèse, qui appartient à l'exégèse) : il suffit de lire le texte grec pour s'en
convaincre : (le fameux passage sur Dieu mis à mort, fin du paragraphe 96 :)  Ὁ θεὸς πεφόνευται. Ὁ βασιλεὺς τοῦ Ἰσραὴλ ἀνῄρεται ὑπὸ δεξιᾶς
Ἰσραηλίτιδος.

Se réclamer indument de ''Sources chrétiennes'' et à Perler pour une telle manipulation par raccourcis relève en rien de l'exégèse, pour sûr.


Maffemonde 16/12/2009 11:00


Il semble que bien que votre site ait été mis à l'index par le saint office de wikipedia, il soit lu tout de même. L'article Méliton de Sardes dont je vous parlais précédemment a été
considérablement changé par l'administrateur Mogador. Ca ressemble déjà plus à ce que j'ai lu sur la période. Exit le théologien de pacotille. Ce changement a-t-il un rapport avec mes remarques ou
est-ce un hasard? 

Par contre, la phrase:  Qu’as-tu fait, Israël? Tu as tué ton Seigneur, au cours de la grande fête. Écoutez, ô
vous, les descendants des nations, et voyez. Le Souverain est outragé. Dieu est assassiné… par la main d’Israël a été supprimé car pour Mogador, elle ne correspond à
rien d'exégétique et on la trouve dans des sites militants (voir la page de discussion d'Addacat).  

Soit la phrase est vraie, c'est àdire qu'elle fait bien partie de l'homélie de Pâques de Méliton de Sardes, soit elle est fausse. Dire qu'une phrase ne correspond à rien d'exégétique ne veut
strictement rien dire. Mais bon... On est sur wikipedia.  


Maffemonde 16/12/2009 10:51


Il semble que bien que votre site ait été mis à l'index par le saint office de wikipedia, il soit lu tout de même. L'article Méliton de Sardes dont je vous parlais précédemment a été
considérablement changé par l'administrateur Mogador. Ca ressemble déjà plus à ce que j'ai lu sur la période. Exit le théologien de pacotille. Ce changement a-t-il un rapport avec mes remarques ou
est-ce un hasard? 


Maffemonde 02/12/2009 14:14


Je précise que le n°269 de la revue l'histoire précise dans un article de Giovanni Miccoli, titulaire de la chaire d'histoire de l'Église à l'université de Trieste  que les
premières accusations de déicide datent du Ier siècle (p 40). page 38, il écrit: "Non seulement ils (les juifs) avaient refusé de reconnaitre le Christ, mais ils l'avaient tué, comme on
commença très tôt à le soutenir en déchargeant ainsi l'autorité romaine de toute responsabilité. Ils étaient donc déicides" 
comme quoi même un peu simplificateurs les propos de Philippe Val ne sont pas dénués d'une certaine vérité.  

Quant à l'article Méliton de Sardes, son évolution est typique de l'entrisme pratiqué dans wikipedia.
ici, http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Méliton_de_Sardes&oldid=18237262 ,voici ce que j'avais trouvé au terme de recherches sommaires (je travaillais à l'époque sur
l'Antiquité tardive): Méliton de Sardes est un des premiers écrivains ecclésiastiques à avoir accusé les
juifs de déicide dans une homélie prononcée un Vendredi saint: «Qu’as-tu fait, Israël? Tu as tué ton Seigneur, au cours de la grande fête. Écoutez, ô vous, les descendants des nations, et
voyez. Le Souverain est outragé. Dieu est assassiné… par la main d’Israël!»2

Là, http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Méliton_de_Sardes&oldid=28031482 , un contributeur rajoute:  Attention, ce dernier point (déicide) est controversé. Lire l'excellent livre en ligne d'Albert de la Rochebrochard ( http://home.scarlet.be/rupture/frame.htm ).
A noter que la juxtaposition correspondrait encore à ce qu'il y a de plus proche de la neutralité de point de vue façon wikipedia

Maintenant, la version qui est actuellement en ligne est celle du contributeur Elarance2 http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Méliton_de_Sardes&oldid=44486787 .
Celui-ci affirme sans ambages que:  "Israël" ne désigne pas précisemment les Juifs mais signifie plus largement "le peuple de Dieu". Cette phrase est à mettre en
parallèle avec l'extrait de l'Evangile "il est allé chez les siens mais les siens ne l'ont pas reçu" (Jean chapitre I verset 11) et rappelle que selon le Christianisme c'est à cause du péché de
l'Humanité que Jésus a dû mourir.

Evidemment, on ne sait pas d'où lui vient cette révélation puisque pour tout lecteur de la Bible,  Israël=Juifs et ceci pendant des siècles. Perso,  je n'ai jamais lu nulle part, sauf
dans l'affirmation de ce contributeur, qu'Israël signifie l'humanité. d'après mes connaissances, c'est même l'inverse puisque les Juifs appelés aussi Israël dans la Bible sont le peuple choisi par
Dieu parmi les nations pour le servir et honorer son nom. Ce contre-sens volontaire a donc des visées idéologiques. 

On est donc passé d'un point de vue historique à un point de vue catholique. 

 


Maffemonde 02/12/2009 11:11


tout cela je le savais déjà. Je ne suis pas totalement ignare sur la question, loin de là. Non ce qui me manque c'est un article précis sur l'homélie de Pâques de Méliton de Sardes, article rédigé
par un historien spécialiste de la question, par exemple ça: http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhr_0035-1423_1969_num_176_2_9595  et non pas par un théologien de pacotille comme celui-ci http://home.scarlet.be/rupture/ci_frame.htm  qui est repris par
wikipedia car disponible sur le net et dont le but est clairement de laver la littérature patristique de toute accusation d'antisémitisme. Avec comme argument, ils ont été mal traduits, mal
compris. C'est exactement le même argument philologique et hypercritique qui est employé dans l'histoire de la prière pour les juifs "perfidis". En fait l'antisémitisme chrétien serait juste une
histoire de mauvaise traduction! ben voyons!!!

Je ne sais plus où j'avais lu que le texte de Méliton de Sardes était la première accusation de déicide proférée envers les Juifs de toute l'histoire du christianisme. Ce qui est sûr, c'est que je
ne l'ai pas inventé. En tout cas, Poliakov n'en fait pas mention dans sa synthèse sur l'histoire de l'antisémitisme alors qu'il cite de nombreux autres auteurs patristiques. Voilà pourquoi la
sagesse impose d'approfondir le sujet même si j'ai de gros doutes (le terme est faible) sur les justifications catholiques

 


alithia 02/12/2009 13:22


je ne doute pas que vous sachiez tout cela Maffemonde, et bien mieux que moi, qui ne suis pas très connaisseuse de ces sujets.

ce qui vous dîtes là est parfaitement clair et montre le travail de révision de l'histoire écrite de manière partisane par les collaborateurs de wikipedia. Où l'on voit encore une fois que ce sont
les partisans des versions les plus conformistes des pouvoirs ecclésiaux et non les historiens qui écrivent, révisent, les sujets traités par wikipedia.
les fondamentalistes de toutes les religions sont bien installés sur wikipedia dont ils excluents les autres, les historiens.

merci de votre lecture attentive et de vos références.

Pour ce qui est de Méliton de Sardes je vous laisse explorer la question dont je n'ai rien à dire, ne la connaissant pas autant que vous... même si , à la lecture des documents, rapportés aux
rédactions de wikipedia, on comprend les inflexions données aux articles, comme vous le montrez bien.

Il est manifeste que tous les sujets qui peuvent prêter à interprétations tendancieuses sont occupés, sur wikipedia, par des partisans d'interprétations non objectives 
ert révisent à tour de bras l'histoire, vu qu'ils ne font pas de l'histoire mais de l'idéologie