Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 12:40

Un livre de Gianluigi Nuzzi Vatican S.A., écrit après avoir eu accès aux archives secrètes du Vatican, retrace les étranges tractations et alliances de la banque du Vatican, dont la sainte protection offre un paradis fiscal aux finances occultes et financiers obscurs, leur permettant d'échapper au fisc et réaliser  le blanchiment de l'argent clandestin. La banque de cet Etat qui se soustrait à l'Etat italien, où se mêlent hommes politiques corrompus et mafieux notoires, au sein d'un paradis financier, offre un refuge aux éléments les plus noirs de l'Italie, à défaut de pouvoir accéder à d'autres paradis célestes moins sûrs. Un ouvrage dont rend compte Thierry Savatier qui se lit comme un grand polar de qualité.

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

Lack 18/05/2011 16:36



Ahh. La tête me tourne après la lecture des renseignements. J'avoue que je ne connaissais pas tous les faits luggubres du Vaticant et de la Mafia.


D'après moi, l'immunité monétaire internationnalle de leurs propriétés (pour le Canada, en tout cas), est innacceptable. Innexcusablement, l'Église opère présamment avec la mentalité de
500 ans plus tôt. Ces établissements devrait être traîtés comme des centre communautaires... mais soudainement, l'église est devenu une corporation? "Achetez notre paix...mais laissez quelques
sous pour nos SERVICES." Qu'ils nous donne un prix fixe et commece à nous traiter comme des vrais clen offrant des sièges relaxant et des sodas et du popcorn durant la messe...
Quoi? J'ai besoin d'être hydraté si je veux purger mon âme.


De plus, pour toucher à l'immunité POLITIQUE aux prêtres qui commettent des actes de pédophélies et qui n'ont aucunes réprimandes... MAIS QU'EST-CE QU'ILS FOUTTENT!!!!??? Les politiques
modernes me titille jusqu'à l'exaspération. Mais que pouvons nous faires dans un monde d'avocats par dizaines qui défendent un cas et qui piétinnent à l'entours de la loi. Les lobyistes
envahissent les gouvernements par milliers pour contrôller les petites marionnettes politiciennes. Si je vote pour les compagnies, j'aimerais bien que les politiciens enfillent des habits de
NASCAR avec les noms des compagnies et organisations qui l'endorcent brodés fièrement sur leurs poitrines.


L'Italie restra aussi croche, tant et aussi longtemps que nous la laissons l'être... Ils nous faut un héros pour néttoyer les rues sales du Vatican... Que dis-je un héros? Il nous faut un
SUPERHÉRO qui nous sauvra du mal... Vaticanman! (À l'affiche 21 décembre 2012)



Baâl-Enlil 16/05/2011 22:49



J'ajouterais que le fait que la société italienne soit un peu putrescente est observable par le comportement des mères vis à vis de leurs filles et des vieux hommes riches qui les veulent...

Vous m'avez en effet appris des détails que j'ignorais et sur la politique italienne et sur l'institution vaticane

La dernière fois qu'il y'eût un gouvernement vraiment fort en Italie c'est entre 1923 et 1943, c'était une alliance entre un socialiste (Matteotti) et un nationaliste ( Mussolini ) sous
l'emblème du fascisme...

La question est la suivante : un gouvernement fort peut-il vraiment respecter les libertés publiques, démocratiques et sociales sans sombrer dans l'autoritarisme ?

Seconde question : comment expliquez-vous que l'Ordre soit souvent l'apanage de régimes non-démocratiques ? Qu'est-ce qui manque aux démocraties pour instaurer un Ordre durablement établi ?




alithia 17/05/2011 08:50



Un "gouvernement fort" comme vous dîtes,  il s'agit d'un régime fasciste, est non seulement la destruction de la liberté et de la démocratie, mais la
destruction de la politique. La politique en passe par la parole : discussion collective pour prendre des décisions (l'Assemblée en est le résumé), responsables politiques élus et révocables par
le peuple (vote), institutions  fondées sur le droit : la loi est la même pour tous, elle est publique, elle est connue, et les décisions sont prises conformément aux lois, les actes sont
jugés selon les lois et non selon la volonté d'un chef tout-puissant .


 


Le fascisme abolit les lois pour leur subsituer la volonté d'un chef (le Führerprinzip dans le nazisme).


 


Un régime où ne règne que l'ordre et la soumission silencieuse, où la contestation et la liberté d'expression et d'opposition sont impossibles car chacun vit sous la
menace et sa vie est en danger, ne connaît pas les révoltes (sauf lorsque les révolutions le renversent) mais vit-on heureux dans les cachots ? Et la paix n'est pas la paix des cimetières.



Baâl-Enlil 16/05/2011 22:35



Je me sens mieux instruit maintenant !



Mixing sailors 16/05/2011 17:48



Mixing sailors :


*1. A rich mummy, usually green or bald.


*2. To overbreak toes, i.e. to put a cat into a fish or into a dog.


*3. To stab an elephant with a nostril.



Baâl-Enlil 15/05/2011 23:28



Tout le monde a bien en tête les fameuses déclarations de Monseigneur Tarcisio Bertone, le numéro 2 du Vatican sur l'homosexualité et la pédophilie et les faits qu'y associait le prélat...


Il en a fait 2 ou 3

les religieux sont parfois plus sibyllins que le commun des mortels

la religion a une logique différente de la vie de tout les jours




alithia 16/05/2011 11:45



Les affaires de pédophilie, même si elles sont couvertes par la hiérarchie, (ce qui en dit long sur celle-ci qui entend excepter l'Eglise des lois civiles et se
soustraire ern quelque sorte à l'autorité de l'Etat par là même) sont autre chose que les affaires financières occultes et mafieuses ou acquaintances avec la mafia. Il faut distinguer ce qui est
distinct.





Dans les deux cas on a le signe et la preuve que le Vatican s'excepte des lois et ne se plie pas à l'autorité de l'Etat, car il est assez puissant pour cela et est
une puissance anti-républicaine et anti-démocratique : ce n'est pas la démocratie qui règle les rapports au sein de l'Eglise, qui est une société très hiérarchisée sous l'autorité du pape qui
parle au nom de Dieu, voire retransmet la supposée volonté de Dieu  . Et le vatican, en Italie est une puissance politique qui fait opuvertement de al politique pour contester l'Etat, et
lutte contre les valeurs et les forces laïques et de gauche (la gauche étant plus laïque dque la droite hyper-catho).


 


Mais il faut distinguer ce qui est distinct : moeurs sexuelles coupables et criminelles, et affaires d'argent qui mènenet à la mafia. Deux choses distinctes , et
deux fautes cumulatives.


 


Dans tous les cas, ce sont des signes de la faiblesse de l'Etat italien, miné par la présence sur son territoire de cet Etat dans l'Etat qu'est le Vatican, et
également  miné par l'omni-présence de la mafia. Si ces deux puissances anti-étatiques collaborent, économiquement et politiquement (ce sont elles qui ont fait élire Berlusconi) on comprend
mieux les difficultés de l'Italie à se doter de gouvernements acceptables et propres, au service du pays plutôt qu'oeuvrant à détruire ce qu'il a de meilleur, sa culture au premeir chef.
Andreotti et la démocratie- chrétienne ont gouverné l'Italie depuis la guerre jusqu'à Berlusconi. Or les liens d'Andreotti avec la mafia sont avérés même si la Justice n'a jamais réussi à le
coincer. De même pour Craxi (socialiste) qui a fui en Tunisie pour échapper à la Justice de son pays, jusqu'à sa mort. Seul le PCI fut propre dans l'histoire , le seul à ne pas être compromis
avec la mafia.  Mais il a amorcé son déclin après l'assassinat d'Aldo Moro, le meilleur des hommes politiques italien du moment, intelligent et intègre, qui était prêt à passer un compromis
historique avec PCI . Assassiné pour cela (la mafia et les forces fascistes italiennes sont très certainement derrière cet assassinat, qui ont manipulé une extrême-gauche ayant sombré dans la
violence, les attentats et le recours aux armes et aux méthodes de "guerilla" urbaines passablement dangereuses , faisant le peu des fascistes et de la mafia). (1978)


 


Telle est la tragique histoire de l'Italie, méconnue en France. Berlusconi vient de loin et ne sort pas de nulle part. Et lorsqu'il partira, la poubelle sur laquelle
il est assis et qu'il a créée dévoilera le pourrissement jusqu'à la racine de son pouvoir qui a pourri toute la société italienne.  La faiblesse de l'Etat italien et de la république minée
de l'intérieur par ces forces mafieuses alliées à l'Eglise et à la haute bourgeoisie industrielle,  ont défait l'Italie et sa société, ont détruit et pourri tout ce qui pouvait l'être et
menacent sa culture.


 


C'est pourquoi la résistance patriotique que représente le meilleur de la culture italienne (cf ce qu'on a dit sur Verdi et l'opéra) sont les forces vives de
l'Italie, contre cette mafia financière et ces autorités religieuses véreuses.


 


 


Par parenthèses sur le même article Verdi et l'Italie, j'ai répondu sur ce qu'il en était de l'antisionisme d'une aprtie de la gauche qui a remis au goût du jour
l'antisémitisme , qu'on croyait réservé à la droite, depuis l'affaire Dreyfus et après le traumatisme du nazisme.