Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 21:10





Il est une critique récurrente, publiée dans tous les journaux de tous les pays, ou presque , dans des livres, sur les sites internet (depuis au moins 2006 déjà année de la création de mon blog, voir la pertinente critique de Rui Nibau par exemple) une critique qui revient sans cesse concernant Wikipedia, celle de la qualité, de la pertinence, de l’exactitude, estimées insuffisantes, ou encore de la véracité douteuse de certains de ses contenus, et du risque qu'elle soit utilisée par des groupes de pression,  que son contenu soit manipulé, n’en déplaise au Pierrot qui  nie tout en bloc et occupe son temps à faire l’apologie de wikipedia en accusant la presse de mentir à son sujet lorsqu’elle relève les défauts de la publication-poubellication que s’avère être en grande partie wikipedia. [voir : les défauts et errances de wikipedia confirmés par Agoravox]

 

 

Ce qui tend à le confirmer encore est le fait que la presse et les media reproduisent fidèlement et régulièrement des déclarations tonitruantes des dirigeants de la wikipedie assurant que des moyens vont être mis en place pour tenter de remédier à ces défauts et en vue d’obtenir une surveillance des publications afin d’éviter de publier n’importe quoi (comme c’est à présent souvent le cas). La mise en ligne directe des compositions et corrections des articles se révèle en effet propice à toutes sortes d’erreurs et d’infâmies… Mais ces belles déclarations sont aussitôt suivies de démentis d’autres responsables, affirmant que la presse ment. Ce que fait régulièrement David Monniaux, imité par le Pierrot comique. En effet comment vanter les mérites d’une écriture libre et ouverte à tous  tout en imposant une surveillance et un controle des publications qui n'est souvent que de la censure bête et méchante vu le manque de compétence des surveillants ? C’est la quadrature du cercle.

 

Quoi qu’il en soit, la chose est entendue : trop de problèmes, du fait de fausses informations, de déformations, finissent par nuire à l’image de wikipedia qui récolte quelques retombées des nuisances qu’elle crée. Cela se dit de tous côtés même si des comiques à la Pierrot assurent que tout le monde ment, sauf wikipedia. Ces défauts sont établis qui exigent  -exigeraient- une surveillance des publications... par des personnes compétentes. Les plus hauts dirigeants, dont J. Wales principalement l’annoncent comme imminente depuis des années, les autres prennent le relai pour dire le contraire, ils nient et accusent la presse d’avoir inventé l’idée de procédures de contrôle.  Car les personnes compétentes manquent. L'idée d'un contrôle est contradictoire avec l'idée libérale-libertaire qui préside à wikipedia. Ils rêvent de déléguer la chose à des machines ou des logiciels.

 

Mais tous disent ou reconnaissent de facto le manque de fiabilité.

 

Par exemple, encore dernièrement cet article sur le site numerama.

« Il est une critique qui revient sans cesse concernant Wikipedia, celle de la qualité, la pertinence ou même la véracité douteuse de certains de ses contenus. »  et les sites bruissent de ces nouveaux contrôles, dits en bon français par les wikipédiens "flagged revisions " imposées aux nouveaux , traçabilité de leurs modifications… sous surveillance de nos fameux flics administrateurs bornés que nous connaissons bien et dont nous avons pu éprouver  les talents et la culture mono-informatique. Voir le déjà ancien billet sur le thème,  reprenant ce serpent de mer que Wales sert depuis des années

 

Et, plus récemment cela  a été souligné , aux Etats-Unis en particulier et dans le monde anglo-saxon : wikipedia devient un problème par la surface qu’elle occupe et le nombre d’informations erronées et d’articles fallacieux et partisans qu’elle publie sans vérifications par des personnes compétentes.

 

Une fois encore J. Wales a assuré qu’un système de contrôle des modifications allait être mis en place… par des machines bien entendu, ne rêvons pas. En attendant le jour miraculeux où se produira le miracle attendu, c’est à dire où arrivera la merveilleuse machine censée remplacer  l’intelligence humaine,  ainsi que le jugement et la culture dont peut disposer une tête bien faite, les faits sont là, ça ne va pas.

 

Le Monde Diplomatique émet de fortes réserves du fait que wikipedia ne se donne pas pour objectif, pourtant essentiel à une encyclopédie, la vérité. 

 

Ceux des wikipédiens qui aiment bien cette publication devraient noter que le public attend d’une encyclopédie qu’elle se fixe à cette exigence de vérité.

 

Le Monde Diplomatique est pourtant assez favorable, ou plutôt très optimiste,  en ce sens qu’il fait l’hypothèse, à mon avis tout à fait erronée , d’un possible renouveau démocratique grâce au modèle wikipedia. Il se trompe et ne connaît manifestement pas la réalité de wikipedia qui est tout sauf une démocratie et ne peut prétendre réinventer celle-ci. Wikipedia n’est pas une démocratie, elle le dit et l’assume entièrement. Ses contributeurs balancent cet argument à qui veut l’entendre, y compris pour faire taire toute objection en son sein. Les règles aberrantes et les pratiques qui y règnent montrent suffisamment qu’elle a, tout au contraire, donné naissance à des moeurs de voyous et à une dictature de petits chefs dont l’ego est gonflé proportionnellement à l’incompétence.

 

Citation de l’article du M.D. :

Un renouvellement de la culture de masse . Wikipédia ou la fin de l’expertise ?

 

«  le manque de rigueur de Wikipédia est problématique. La finalité d’une encyclopédie est la vérité. Cette dernière n’a pas un objectif politique mais scientifique. Pourquoi alors ne pas utiliser dans un dessein politique la coordination des enthousiasmes individuels permise par la forme « wiki » ?  […] Cela implique une analyse sérieuse de la question de l’organisation. La souplesse des conditions d’accès, mais aussi la large marge d’autonomie qui leur est offerte motivent l’engagement des participants dans les projets coopératifs en ligne.

[…]

En ce sens, Wikipédia est symptomatique de l’émergence d’un type d’organisation original, mélange de caractéristiques bureaucratiques, tribales et collectivistes. »

 

Pour ce qui est du diagnostic  quant à ses « caractéristiques bureaucratiques, tribales et collectivistes » on ne peut qu’approuver si ce n’est que cela implique, au contraire des croyances diplomatiques, qu'on a affaire à un espace de non-droit et de non-liberté (comme nous l’avons montré), une micro-société où il n’y a place que pour la tyrannie.

 

Curieusement l’article du Diplo ne voit pas de contradiction entre un possible renouveau de la démocratie qu’il espérerait, d’une part,  et des pratiques « bureaucratiques, tribales et collectivistes », d’autre part. Pourtant rien n’est plus incompatible.

 

Alithia

Partager cet article

Repost 0

commentaires

le porte parole du Vatican 12/11/2009 14:32


Le pape Benoît XVI attribue le plus gros couac de son pontificat (la levée de l'excommunication de Mgr
Williamson, prélat intégriste et notoirement négationniste)  à une utilisation insuffisante d'Internet.  La Commission épiscopale européenne pour les médias (CEEM), pourraient
contribuer à combler ces lacunes. Durant quatre jours, une centaine de personnes (évêques, attachés de presse des diocèses) va s'immerger dans la culture du Net, rencontrant des responsables du
réseau social Facebook, du moteur de recherche Google, du microblogging (échange de messages courts) Identi.ca ou de l'encyclopédie sociale Wikipédia. Un hacker suisse et un spécialiste
d'Interpol viendront compléter la présentation des possibilités existant sur la Toile....
Ll'ancien porte-parole des évêques de France devait livrer une réflexion sans langue de bois sur l'incapacité de l'Eglise à se saisir des ressources
d'Internet, notamment comme "outil d'évangélisation". 
http://www.lemonde.fr/international/article/2009/11/12/l-eglise-catholique-veut-sortir-de-ses-ghettos-avec-internet_1265997_3210.html#ens_id=1265998
amen

 


Zardoz 09/11/2009 14:06


Parlons des imprécision

voici une discoussion comme il y en a tant sur le bistro
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Le_Bistro/9_novembre_2009#In.C3.A9galit.C3.A9s
Bonjour je cherche un lettré en économie pour sourcer cette simple assertion. Merci.--pixeltoo (discuter) 9 novembre 2009 à 00:42 (CET)

Passons  sur le terme assertion qui souvent dans wikipedia est utilisé dans son acception péjorative:  Énonciation catégorique d'une vérité dont les preuves ne sont pas fournies en même temps :

"l'assertion"en question est contenue dans la paragraphe icriminalité:  Néanmoins il existe une forte inégalité des revenus
entre riches et pauvres.
bien sûr il faut forcément une référence pour dire une chose aussi osée sur le Mexique. 

C'est rigolo parce qu'à lire l'article, c'est plutôt la suite qui me ferait tiquer:   Il ne faut pas croire que les pauvres sont les plus dangereux, (gloups)
souvent les délinquants organisés ont fait d'excellentes études et sont des fils et des filles de bonne famille ou des gens très intelligents qui ont par ce biais su
s'enrichir. (regloups)

Que doit-on comprendre, les pauvres sont trop cons pour être les plus dangereux? (remarquez bien,  ils sont dangereux quand même, mais moins que les gens intelligents qui eux ne sont pas
pauvres puisque comme chacun sait l'antonyme de pauvre, c'est intelligent,  et en plus il y a une référence, c'est donc vrai!!!)
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Mexique#Criminalit.C3.A9


comandante 17/10/2009 13:32


"Il est une critique qui revient sans cesse concernant Wikipedia, celle de la qualité, la pertinence ou même la véracité douteuse de certains de ses contenus. Mais Luca de
Alfaro, professeur officiant dans une université de Californie, a peut être trouvé une solution. Pas celle de faire disparaître les erreurs, non, car cela serait purement utopiste, mais au moins
d'informer les lecteurs sur la fiabilité du contenu."
La méthode qui consiste à utiliser citation tronquée, en dehors de son contexte, n'est pas nouvelle. Que vous l'utilisiez révèle bien votre état d'esprit, et la "qualité" de vos interventions, du
moins le peu que j'ai eu le courage de lire, vous classe sans ambiguïté dans la catégorie des rigolos psychorigides prêts à tout pour faire passer leur message, au demeurant  intéressant.
Les discussions sérieuses et bien argumentées concernant Wikipédia sont nombreuses sur le Net, raison de plus pour tous ceux qui souhaitent exercer leur esprit critique d'éviter votre blog et son
ramassis de contre-vérités non argumentées.
Vous êtes un Tartuffe, à moins que vous ne soyez un troll.


Constant Depièreux 14/10/2009 06:54



Bonjour,

"Inventeur", créateur, gestionnaire et -comble du vice- propriétaire du projet Qualitionnaire (http://www.qualitionnaire.eu), je souhaiterai obtenir votre analyse d'un projet qui a fêté -dans
l'anonymat le plus complet- ses trois ans d'existence sur la toile.

Qualitionnaire a pour objectif la création d'un glossaire explicatif des termes utilisés dans le cadre de la mise en oeuvre de systèmes de gestion intégrant le respect de l'environnement, de la
qualité des produits et des services, la responsabilité sociale des entreprises et la sécurité de l'ensemble des "parties intéressées".

Basé sur le même moteur que Wikipedia, il s'en distingue par une propriété significative : toutes les définitions sont intégralement traçables vers leur source, soit essentiellement les textes de
loi et les glossaires officiels, c'est-à-dire que la seule manipulation massive possible résulterait d'un choix sélectif des sources.

En vous remerciant d'avance de votre réponse éventuelle,

Cordialement

Constant Depièreux


Michel 11/10/2009 17:07


parti trop tôt

ou à ces actes idiots de vandalismes contre WP qui ne font que donner raison  aux admins d'exclure et de pratiquer encore plus une surveillance policière sur les individus quelle que soit la
qualité de leurs rédactions. Ces vandales justifient la surveillance et la punition. C'est idiot. Ils passent pour des abrutis malveillants ou des cinglés face à qui WP sera toujours plus fort et
en plus ça lui permet de passer pour une victime.  Résultat au 1° dysfonctionnement les gens se font traiter par les admins de pseudo de ces éternels vandales et se font virer manu militari.