Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 01:34




Je faisais allusion l'autre jour à un intervenant sur le bistro de wikipedia  du 27 septembre qui eut la curieuse idée (pour wikipedia) de citer mon blog, considéré comme pourriel par la dite "encyclopédie" qui l'a mis sur liste noire, de sorte que  le lien internet ne peut être donné.  Mais, non content de cela, la chefferie wikipedienne dont on connaît la négation du principe de liberté d'expression -puisque wikipedia ne reconnaît que l'idéologie du libéralisme autorisant à dire n'importe quoi sans respect des limites imposées par les lois, mais pas la démocratie, qui suppose des lois-, ladite chefferie inculte et populiste, représentée par David Monniaux interdit de citer  même le nom du blog, après avoir proféré à son propos  quelques diffamations que reprennent ensuite tous les wikipédiens-moutons décervelés.

Ce correspondant sous-entendait assez clairement que les critiques sont utiles, en général, quand bien même on ne les partage pas et que, en tout cas, sur la question de la qualité de ce qu'elle publie, wikipedia aurait tout à gagner à tenir compte de ce que je dis du manque de compétence de ses utilisateurs qui se lancent dans la rédaction de sujets qu'ils ne connaissent pas, -particulièrement en sciences humaines, mais également  dans les domaines des sciences exactes et sciences de la vie et de la terre-, et que wikipedia aurait  vraiment intérêt à s'associer des rédacteurs qualifiés.


David Monniaux écrit une réponse  pas piquée des hannetons dans son style habituel .

Je la publie avec ma réponse ici, puisque je ne peux évidemment pas répondre sur wikipedia.


D. Monniaux écrit : Le blog dont vous parlez est animé par une personne qui se présente comme « professeur de philosophie », écrit-il, (en lycée, je suppose ?) et qui, partant, s'estime compétent (sic) pour parler en expert de sujets aussi divers que de classification des sciences, de droit, de politique, d'économie, de la situation en Palestine, etc. Le tout, bien sûr, tout en restant anonyme et en ne donnant pas le début d'une preuve de sa compétence dans ces domaines. Il faut donc distinguer l'expert autoproclamé de l'expert véritable,   David.Monniaux 28 septembre 2009 à 07:48



Ma réponse :

En préalable, je ne sais pas  où David Monniaux a vu que je prétendais être une experte et encore moins experte en tout. J'exerce simplement mes qualités de lectrice et il se trouve que  j'ai une certaine formation qui m'a appris à lire,  acquise avec une longue étude de la philosophie qui apprend à lire les textes et  à les décortiquer, analyser et critiquer. Il se trouve que j'enseigne la philosophie de sorte que je suis capable d'une lecture critique de s textes et de ceux de wikipedia comme d'autres et  donc de formuler quelques jugements, comme tout lecteur, et je le fais à la mesure de mes capacités. Je ne vois pas ce qui lui permet de mettre en doute que je sois prof de philo, alors que ce que j'écris le montre suffisamment. Cette suspicion a priori est seulement révélatrice d'une certaine mentalité.


Ensuite je trouve son message très révélateur du petit chef qu'il joue à être et qui se hausse du col. Car  oui l'ignorance abyssale de la philosophie qui caractérise ce Monsieur explique qu'il ignore que la philosophie s'occupe des sciences, -qu'elle contribue à développer pendant des siècles, jusqu'au XIX° siècle compris et même encore aujourd'hui pour la logique et les maths- et de penser leurs fondements, leurs principes, leurs résultats, leurs conséquences et leurs enjeux hors de la science.  De même qu'il ignore que les grands savants furent aussi et sont encore des philosophes, de Galilée à Einstein et la suite aujourd'hui encore de Jacob à Langaney par exemple.


Ce Monsieur ignore que la philosophie pense les principes du droit qu'elle contribue à formuler, qu'elle pense la politique et qu'elle théorise ses principes, qu'elle fonde et constitue la connaissance de l'économie, et qu'un philosophe bien formé peut , comme tout citoyen du reste, penser la politique et l'histoire. Un prof de philo, pour commencer, ne serait-il pas un citoyen pour ne pas avoir droit selon D.M. d'exercer son jugement ? Ce Monsieur  sait-il, par ailleurs, que la tâche des profs de philo est de contribuer à former les citoyens, raison pour laquelle cet enseignement a été institué par la III° République , ce qui suppose d'être capable d'enseigner les principes du droit et de la politique, fondés par la philosophie ainsi qu'une réflexion éthique qui accompagne ces enseignements ? Et  pour penser la politique,   s'imagine-t-il qu'on puisse se passer de Platon, Aristote et autres Anciens,  et de la plupart des philosophes ont contribué à établir les principes de la politique moderne depuis Machiavel, que ce soit Montesquieur Rousseau et les philosophes des Lumières, Kant, Hegel, et leurs critiques Marx, Foucault, Agamben, Deleuze etc. Il montre tout simplement à quel point il ignore que les philosophes sont essentiels. Il ignore également tout des échanges et du travail entre philosophes et scientifiques, entre philosophes et historiens dans la période contemporaine, et de ce que la philosophie apporte aux sciences humaines -et réciproquement du reste-  à voir ce qu'il écrit .



Ce Monsieur n'a manifestement jamais entendu parler de ce qui constitue l'essentiel de notre culture, ni même de Platon, Aristote, Descartes, Leibniz, pour ce qui concerne les sciences,  pour citer les classiques, mais non plus des contemporains tels Russell, Wittgenstein etc. non plus que des grands épistémologues, Bachelard, Canguilhem, Foucault, Fr. Jacob, Levy-leblond etc. , pour mépriser à ce point l'épistémologie et l'historie des sciences qu'il considère comme inutiles. Sinon il n'écrirait pas ce qu'il écrit qui ne montre que son ignorance. Il  ne connaît pas non plus le début du commencement de l'oeuvre de philosophie politique des auteurs classiques, grecs, romains,  médiévaux, y compris Montaigne, Bacon, Thomas d'Aquin, Maïmonide, Ibn Rush (Avérroès) ainsi que rien non plus de Hobbes, Spinoza, Rousseau, Kant, Hegel, etc. et l'importance de leur oeuvre pour le droit, sans parler de Marx, Nietzsche, Freud, Heidegger, Leo Strauss, Hannah Arendt, Walter Benjamin, Adorno, Horkheimer  pour l'époque contemporaine.
L'ignorance ne vaut pas argument. Le mépris des idées et des théories non plus.  Sa cuistrerie s'étale dans son message qui signe le personnage. Il ignore qu'il existe des juristes philosophes  qui pensent le droit avec la philosophie et en philosophes, Michel Villey, Kelsen, Carl Schmitt, par exemple, et qui considèrent qu'il n'y a pas de pensée du droit hors de la philosophie, ce que Raymond  Aron n'aurait pas désavoué. Voilà une série de questions et de noms propres, pour rappel d'une culture et d'une discipline constituées qu'il est trop facile -et stupide - de traiter comme nulles et inexistantes parce qu'on en ignore tout.

 

Pour ce qui est de son incompétence en philosophie, il en donne là une très belle preuve.


Et il n'en reste pas moins que, en tant que responsable de wikimedia.fr dont il est le principal porte-parole, qui se vante de représenter wikipedia auprès des ministères, et dans les media, il défend la publication et la diffusion (interdites) des Protocoles des Sages de Sion par un sous-produit de wikipedia,  et il considère que le signalement du Mrap qui proteste contre cette diffusion d'un texte antisémite, est une "demande privée", (sic)-1  et une "tentative de faire pression" (re-sic) montrant par là son ignorance du droit et son mépris des principes juridiques et politiques,  comme cela se pratique tout naturellement à wikipedia, et ce qui n'est pas vraiment fait pour rattrapper son incompétence en matière de philosophie et son absence de culture dans tous les domaines autres que l'informatique et wikipedia.


Question subséquente : à votre avis David Monniaux a-t-il donné la preuve de sa compétence à représenter une encyclopédie et à s'en porter garant auprès des institutions ?


Je n'ai pas la grossièreté ni la bêtise, en miroir, de mettre en doute qu'il enseigne l'informatique comme il le dit,  tandis qu'à me lire, il ne s'est pas rendu compte que j'étais à l'évidence prof de philosophie. (!)  Faute d'argument  il ne sait que discréditer son interlocuteur. Révélateur de sa manière de procéder, au lieu de répondre aux idées qu'il ne partage pas pour les critiquer, il dénigre. A se demander s'il  est donc tellement incapable de s'occuper d'idées et de débattre dans le cadre d'une véritable critique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Virginie 31/01/2011 16:05



"Le nom de celui-ci ne peut être citer". Je vous cite. Vous avez fait des études de philosophie mais pas de lettres apparemment.


Et n'essayez pas de m'attaquer sur mon niveau de compréhension de la langue française. Je la maîtrise parfaitement. Vous n'avez pas le monopole de l'intelligence et n'êtes certainement pas la
seule à avoir suivi des études...



alithia 01/02/2011 14:37



Désolée pour la faute de frappe ou d'orthographe, interprétez la comme vous voulez et merci de m'avoir donné l'occasion de la corriger.


 


Notez cependant que ce genre de faute n'est pas une preuve d'une ignorance de la langue ni donc une preuve que je serais incapable d'être prof (!).


 


Je mets ci-desssous ma réponse à votre objection selon laquelle je ne ferais que citer une liste de noms, puisque je vous ai fait une réponse développée, et qui
trouve sa place ici. Votre objection, je ne sais pour quelle raison,  ayant été  placée suite à un autre article qui n'avait pas de rapport avec le sujet.


 


Voici donc ma réponse concernant cette affaire de la philosophie, ce qu'elle est et ce qu'elle peut.


 


 


* * *


 


Non ce n'est pas difficile de citer des noms, je vous l'accorde.


 


(vous parlez  bien sûr de l'article,  sur wikipedia, David
Monniaux un esprit grossier)


 


Mais il est déjà un peu plus précis de rappeler ce qu'est la philosophie et de le faire de manière pertinente.





Rappeler que la philosophie est théorie de la connaissance, théorie de la vérité dont elle définit la notion et le contenu,  -question reprise  constamment
au cours de l'histoire- théorie des sciences (épistémologie),  fondatrice  et constitutive des sciences durant toute l'histoire depuis les Grecs jusqu'à la période contemporaine où elle
n'est l'est plus que partiellement (mais partiellement seulement : allez voir du côté de la logique et des maths ce qu'il en est, sur la question du formalisme par ex. les mathématiciens se font
philosophes et les philosophes mathématiciens et ils interviennent au coeur même de la constitution de ces disciplines ), est déjà quelque peu consistant.





Outre cela qui est  fondamental et premier, elle est réflexion politique et théorie politique et éthique. Rappeler qu' elle est tout cela depuis ses origines
grecques théorie de la vérité et théorie politique et questionnement sur tous les domaines , depuis Socrat, est chargé de contenu.





De même rappeler qu'elle est de plus, théorie du droit depuis que le droit existe, soit depuis les Romains (voyez St Thomas en particulier  qui va chercher chez Aristote les principes philosophiques susceptibles de fonder le droit venu des Romains et traduit de manière à l'intégrer au christianisme,
et toute la suite depuis le XVI° jusqu'à aujourd'hui), également  théorie de l'histoire qu'elle fait entrer dans le domaine de la raison (Kant, Hegel, Marx,
Foucault,...  ce qui a des effets sur les historiens et participe de la manière d'écrire l'histoire),  et rappeler qu'elle donne à ces disciplines leurs fondements, leurs principes et
leurs bases pour les initier et/ou en les constituant,  comme c'est aussi le cas pour les sciences humaines : sociologie (Durkheim, Max Weber...) anthropologie, Levi-Strauss , ou qu'elle
apprend à les connaître et/ou fait partie de leur constitution (voir la linguistique) ... est doué de contenu.


 


De même rappeler qu'elle est éthique bien entendu (de Socrate à Spinoza en passant par Aristote, ce qui a aujourd'hui valeur de référence) et constitue des valeurs
pour l'existence,  interroge les comportements humains , sans oublier qu'elle est également théorie de la religion  etc. etc.  qu'elle pense l'art, la technique et tous les
problèmes qui peuvent intéresser les êtres pensants, qui s'interrogent, qui sont aussi des vivants politiques car ils vivent en société.


 


Donc ses questionnements n'ont pas de limites, mais supposent cependant de s'instruire des domaines sur lesquels portent ces questionnements et théorisations.


 


Rappeler cela suppose autre chose qu'une citation de noms, c'est rappeler à qui l'ignore ce qu'est la philosophie et pourquoi elle se trouve toujours auprès
des sciences et de tous les domaines de connaissance et de réflexion qui constituent la vie humaine.





Rappeler tout cela est  évidemment  autre chose que faire une liste (ce qui est en effet facile !). Le rappeler à un cuistre qui l'ignore, et  qui
montre son ignorance à partir de laquelle il se fait donneur de leçons, est évidemment une polémique, mais justifiée et un rappel élémentaire nécessaire  bien mérité quand on est à ce point
inconscient de ses effets comiques, comme l'est DM et qu'on prend tellement les gens de haut en usant exclusivement de coups bas.


 


 


Bref le rappeler est autre chose. Et citer de manière pertinente les raisons de ce que j'ai écrit  est déjà nettement moins facile .


 


Désolée de vous le dire une fois encore, mais c'est ainsi : il n'y a pas de sciences sans philosophie, soit une réflexion sur la science et
questionnement de celle-ci.





Car oui les grands scientifiques sont aussi des philosophes dans la mesure où, mathématiciens, physiciens, biologistes etc. ils ne font pas que développer des
connaissances, mais réfléchissent, à leur pourquoi et leur intérêt, à leurs fondements, leurs significations, leurs conséquences, ce qu'elles bouleversent, ce qu'elles réfutent, ce avec quoi il
faut polémiquer pour le réfuter, préciser là où est le vrai, où est le faux [tout cela que ne fait pas wikipedia et qui lui manque, car elle se contente de collages jusqu'à aboutir, souvent, à
des résultats ineptes]. Les grands scientifiques, les vrais scientifiques sont aussi philosophes, en effet ils entrent dans des débats d'idées, défendent les idées scientifiques
contre les idées fausses qui sont répandues dans l'opinion, ils aident à forcer au changement de représentations, ils formulent  les significations et conséquences des théories,  qui ne
sont pas données d'emblée. Ils  prennent parti dans les polémiques autour de la science pour éviter les incompréhensions, les utilisations indues, les déformations, les idées fausses. C'est
exactement un travail de philosophe et qui relève de la philosophie.


 


 


Donc évidemment Galilée fait de la philo aussi, il ne fait pas que balancer des équations (regardez comment sont écrits les Discorsi, il s'agit d'une confrontation
de 3 discours qui sont trois points de vue ; Galilée défend le point de vue de la science) évidemment Einstein aussi, regardez ses écrits, sa correspondance, ses interventions, voyez les sujets
sur lesquels il a écrit, s'est exprimé, ce pour quoi il a été aussi populaire du reste, voyez les prix Nobel tel F.Jacob par ex. etc. etc.


 


Quelle idée vous faîtes-vous donc de la philosophie ?
La travail auprès des sciences, pour les sciences, sur les sciences, le travail d'explication, de discussion des théories scientifiques ,  le travail d'études
de leurs conséquences , et d'interrogation sur les sciences et à partir des sciences c'est cela que fait la philosophie des sciences. Celle-ci est co,nstituée par les scientifiques autant que par
des philosophes, qui travaillent de manière complémentaire. 





  Les scientifiques exposent l'essentiel aux autres, grand public et autres savants mais qui appartiennent à d'autres disciplines et ignorent la spécifificité
des autres branches. Ils exposent, expliquent les résultats de leur domaine, pour faire valoir l'essentiel de leurs théories afin de préciser la limite entre le démontré et l'hypothèse et
préserver l'essentiel de ce qui est à comprendre et retenir, ils défendent les théories contre leurs adversaires -il y en a toujours- il s débattent aussi entre eux de questions relevant de
théorie de la connaissance, de philosophie -il y a diverses philosophies qui soutendent la connaissance et les sciences et l'idée qu'on s'en fait , plus ou moins justes, ça débat chez les savants
et ça se dispute philosophiquement  entre rationalistes et empiristes, deux courants philosophiques, correspondant à deux théories de la connaissance, de même entre
positivistes et rationalistes non positivistes - ils  prennent parti dans les polémiques autour de la science, bien entendu, pour éviter les incompréhensions, les utilisations ou
exploitations à contre-sens, idéologiques, politiques, les déformations intéressées, les idées fausses.  Car la science peut être exploitée, selon des intérêts industriels, économiques,
politiques, idéologiques, religieux etc. C'est exactement un travail de philosophe et qui relève de la philosophie. Ce que fit particulièrement Einstein précisément. Ce que font beaucoup de
biologistes aussi. Car il y a danger d'exploitation intéressée, politiquement dangereuse sur pas mal de points.


 


Bref la science exige d'être pensée et les grands scientifiques le font avec les philosophes, autant que les philosophes le font quand ils s'occupent de
sciences,  et les grands scientifiques le font  en se faisant
philosophes.


 


Que ça fasse ricaner les petits esprits comme on en voit à wikipedia et à sa tête,  -qui n'est pas mieux faite que sa base- n'y change
rien.





 


C'est exactement ce  travail indispensable d'histoire des sciences et de philosophie des sciences (épistémologie) qui rend les sciences passionnantes, qui est
nécessaire pour éviter incompréhensions et contres-sens,  pour rendre l'exposé des théories scientifiques intéressant et intelligent, et compréhensible apr un public non spécialisé dans un
domaine -soit à peu près tout le monde vu l'état des sciences aujourd'hui- c'est tout cela, qui relève de la philosophie -et de la philosophie des sciences- que wikipedia ne fait
pas .


 


C'est tout cela que firent Diderot et ses amis et collaborateurs pour l'Encyclopédie. Ce qui fit son excellence.


 


En revanche c'est tout cela, ce travail essentiel qui relève de la philosophie -soit l'épistémologie de toutes les disciplines-
que wikipedia ne fait pas .


 


C'est pourquoi ses exposés sont si plats, si bêtes et si ennuyeux dans le domaine des sciences, et de toutes les disciplines, quand ils ne sont pas simplement faux
dès lors qu'il s'agit d'une notion isolée au sein d'une théorie, en biologie particulièrement là où tout un chacun a un avis car c'est plus accessible que les maths  et surtout à cause des
conséquences idéologiques, politiques etc.  Là c'est l'horreur. La dernière des feuilles de choux n'écrirait pas ce qu'on trouve sur wikipedia.


 


L'inconvénient de prétendre publier une encyclopédie rédigée par n'importe qui est qu'on publie n'importe quoi. Et quand on voit le niveau de ceux qui composent
wikipedia, on en comprend la logique.


 


Bon enfin, j'ai épinglé un cuistre, mais je n'ai pas seulement fait une liste de philosophes, j'ai surtout invoqué des noms  de ceux -quelques uns parmi ceux,
très nombreux- qui contredisent intégralement ce qu'il dit et dont la pensée et les démonstrations interdisent de dire pareilles choses... sans se montrer bien ignorant d'une certaine culture et
totalement à côté de la plaque, dans le cas contraire où l'on ne profère que des bêtises. Ce qui est gênant quand on a autant de prétentions qu'en a cette personne sous prétexte qu'elle gère la
pub et l'image de wikipedia à son plus haut niveau (c'est sa fonction).


 


Pourquoi cela devrait-il vous énerver ?


 


 


Quand on ne sait pas -cela arrive à tout le monde de ne pas savoir, on n'est pas omni-scient, nul ne l'est aujourd'hui vu l'extension des sciences et des
connaissances- on a ou devrait avoir la sagesse de ne pas se prononcer et de ne pas feindre savoir sur les sujets qu'on ignore ou qu'on maîtrise mal. Mais c'est déjà ce qu'apprend la
philosophie.... C'est déjà le début de la sagesse et faire preuve de logique.


 



Virginie 31/01/2011 14:07



J'ai bien du mal à prendre vos attaques au sérieux tant il est évident que vous ne maîtrisez pas les rudiments de notre langue.



alithia 31/01/2011 14:56



Si vous ne comprenez pas ce niveau de langue, peut-être avez-vous des difficultés de lecture dues à une mauvaise connaissance du français...



Micheline 31/08/2010 17:06



J'avais oublié ce à quoi je voulais  répondre


 


En réponse à David Monniaux



" Juste pour te rappeler qu'on peut très bien être professeur de lycée et avoir un doctorat. Ton mépris avéré des professeur est un peu limite."



c'est sur le bistro du 24 août 2007


 


et encore j'ajouterais  " Ton mépris avéré des professeur est un peu limite, surtout de la part d'un professeur"



Micheline 31/08/2010 17:03



David Monniaux enseigne l'informatique, formidable ! Et il l'enseigne à des mathématiciens, et alors ? et alors ? Et même dans des grandes Ecoles. Bon, tant mieux
pour lui.


Sauf qu'il disait que presqu'aucun élève ne choisit cette option.


ah , c'est déjà moins bien ! Car ils préfèrent faire des maths, plutôt que de l'informatique, ils préfèrent le fondamental, ou peut-être aussi étendre et approfondir
leur culture générale. ça se  comprend aussi, il faut en profiter tant qu'on est étudiant et qu'on a le temps.


 


En tout cas enseigner l'informatique ne donne aucune compétence en culture générale, ni de qualités pour participer à la création d'une encyclopédie. Deux domaines
où semble-t-il, il n'a pas fait ses preuvess'il l'on juge par les lieux-communs qu'il diffuse. Il répercute tous ces stéréotypes d'une concurrence entre disciplines, entre les sciences  et
les Lettres, ou entre sciences exactes et sciences humaines.


Il croit que quand on parle de culture générale cela n'inclut pas l'ensemble des disciplines, Lettres et sciences sans exclusive parmi celles-ci.


 


Comment peut-on imaginer faire une encyclopédie avec des gens qui n'ont rien dans la tête à ce point, hormis beaucoup d'informatique même si celle-ci est également
précieuse ?  Mais enfin, elle ne peut remplacer la lecture des grands textes, la littérature, l'histoire, les arts et le reste qui fait précisément la culture ?


 


Une fleur



Michel 16/11/2009 19:34


En réponse à David Monniaux


" Juste pour te rappeler qu'on peut très bien être professeur de lycée et avoir un doctorat. Ton mépris avéré des professeur est un peu limite."

Qui a écrit cela ? un wikipédien
Où cela figure-t-il ?  Sur Wikipédia.

Et c'est sur le bistro du 24 août 2007


Et c'est signé



Meodudlye