Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 17:31

 

 

 

 

 

Sur le thème : ce que vous ne verrez jamais dans wikipedia, ce concentré de la non-pensée.

 

 

Un sondage effectué par Vivavoice pour Libération indique que seul un quart des Français fait encore confiance à Nicolas Sarkozy pour les questions de politique étrangère (à savoir principalement les sympathisants UMP et les paysans).

 

Quoi d'étonnant après les voyages de MAM en Tunisie indiquant une complicité coupable avec Ben Ali et son régime,  ce qui valut à M. Ahmed Ounaies, ministre des Affaires Etrangères du nouveau gouvernement tunisien d'être démissionné de force à la demande des Tunisiens, pour avoir mentionné le nom de MAM alors qu'elle avait proposé à Ben Ali l'aide du "savoir-faire de la police française que le monde nous envie" , dans toutes les mémoires ?   Quoi d'étonnant après l'accumulation des erreurs, fautes, incompréhensions, complicités et gaffes insultantes pour les Tunisiens de notre ministre des Affaires étrangères, redoublées par celles du nouvel ambassadeur de France en Tunisie nommé par Sarkozy -alors que les usages veulent que soit consulté le Ministère des Affaires étrangères du pays d’accueil lors de la nomination d'un nouvel ambassadeur-  et dont les Tunisiens  indignés demandent la démission au nom de "casse-toi pauvre Boillon". Tout cet ensemble traduisant un mépris total du pays concerné, une ignorance étonnante de sa situation et un mépris tout aussi total de la demande du peuple tunisien et de son désir de s'émanciper de la dictature de Ben Ali et du soutien qu'elle reçut de la France . Le tout enchaîné par des explications  de MAM qui n'ont fait que l'enfoncer... quand il ne s'agissait pas de mensonges plus que maladroits. Tandis que Sarkozy s'en prenait ouvertement aux précédents diplomates en Tunisie, ce qui lui valut un démenti cinglant et plus qu'inaccoutumé de la part d'un ambassadeur Yves Aubin de la Messuzière. Quoi d'étonnant que cette accumulation de compromis, erreurs, contre-sens, et indignités ne soit guère appréciée des Français non lobotomisés ?

 

Dans Libération Dominique  Moïsi, conseiller spécial de l’Ifri (Institut français des relations internationales) explique la possibilité de cet incroyable ensemble par le fait que volontairement, Sarkozy choisit ses ministres pour leurs limites afin qu'ils ne lui fassent pas d'ombre, en particulier pour les Affaires étrangères (cf. Kouchner, mais il n'est pas le seul, on se souvient de Rachida Dati à la Justice et la liste est longue jusqu'au très subtil Lefèbvre).

 

Voilà où mène le désir du tyranneau qui rêve de décider seul éprouvant ainsi la jouissance du pouvoir, mais qui ne brille pas non plus par lui-même et par les conseils qu'il donne à ses ministres.

 

Après toutes ces compromissions, fautes et bourdes concernant la situation tunisienne, et le silence remarquable de la France face à cette révolution, il y eut encore la même absence et le même silence face à la révolution égyptienne  - ce soir là Sarkozy  barratinait à la télévision de pauvres français qui n'en pouvaient mais- . Pour l'Egypte, il n'avait rien compris non plus.  Après que  l'on ait appris que Fillon lui aussi se faisait offrir des vacances de luxe, mais par Moubarak. Sarkozy, lui, avait préféré les largesses du roi du Maroc pour Noël. Tous ces cadeaux entre amis ne sont pas sans effet sur la politique dirigée par les mêmes, en guise d'échange de bons procédés (et ne parlons pas de l'accueil honteux pour la France de Khadafi par Sarkozy à peine élu).

 

 

Mais plus largement encore, face aux événements d'une importance majeure dans le monde arabe et aux révolutions en cours, la France a brillé par son silence et son absence. L'Europe a pas mal réussi aussi à  briller par son incapacité à formuler une idée, mais beaucoup moins que Sarkozy tout de même, elle a esquissé de timides réactions et quelques généralités.  Mais au sein de l'Europe, nain politique, la France a particulièrment été absente, muette et dépourvue de pensée. Elle s'est montrée nain  par excellence parmi les nains politiques.

 

Contraste frappant avec Obama, capable de nommer aux Affaires étrangères sa rivale Hillary Clinton. Et l'on se souvient aujourd'hui de son discours du Caire dès l'inauguration de son mandat. On a pu constater qu'il accordait quelque importance à ce qu'il se passait dans le monde arabe et paraissait ne pas être dans le contre-sens permanent. Sarkozy pendant ce temps, semblait rivaliser avec Berlusconi qui est allé lui tout de même plus loin dans l'improvisation et l'indécence, souhaitant le maintien de Moubarak  à la veille de sa démission. Lui aussi est la honte de son pays. 

 

 

Les Français ont l'impression très nette que l'image de la France à l'étranger s'est dégradée sous Sarkozy.

 

Dans la presse étrangère, soit on ne parle pas de la France, soit c'est pour se moquer des dernières gaffes, sorties ridicules et fautes de Sarkozy ou de sa ministre des Affaires étrangères. Le coup de l'obligation pour les ministres de devoir passer leurs vacances en France a fait légèrement sourire.

 

Et ça n'est même pas tout. On a dû assiter, affligés, à l'agitation brouillonne de Sarkozy à propos de Florence Cassez qui a eu pour résultat la brouille avec le Mexique, doublée du maintien de la sentence de la Française. Contre-performance remarquable.

 

Il est à craindre que la série calamiteuse ne s'arrête pas là car, lorsque le monde arabe se soulève et entreprend de marcher vers son autonomie, ce qui ne sera pas sans conséquence pour l'Europe et pour le monde, et  lorsque ses peuples risquent leur vie pour la liberté, Sarkozy entreprend de nous refaire le coup de la guerre à l'islam en France, espérant ainsi gagner des voix sur le FN, alors qu'il lui en fournit.

 

Le monde gronde, des changements fondamentaux sont en cours, et notre président n'a en tête qu'un seul souci franco-français électoraliste, se faire réélire -il est mal parti- et il  se vante  de ce qu'il croit être ses "succès" : il compare son audience à la télévision à celle des match de foot ("j'ai fait autant que France-Brésil"). On voit là son ambition, sa hauteur de vues, son intelligence politique.

 

Que l'image de la France en sorte dégradée, c'est certain. Que l'absence de politique étrangère et même de parole sur la scène internationale soit calamiteuse en ce moment, précis qui en douterait ? Pour finir qu'il s'agite encore avec des thèmes d'extrême-droite espérant ainsi gagner quelque chose, nous fait rêver que nous aussi, comme en Tunise et ailleurs, on le voie disparaître de la scène politique . Savez-vous que plus de 60% des Français souhaitent que l'on prenne ainsi modèle sur la Tunisie et l'Egypte ?

 

Pas un mot de tout cela sur wikipedia. Les petits wikipédiens militants UMP fanatiques veillent à la censure.  Pourquoi leur demander d'être plus intelligents que leur idole, du reste ? Il n'y a aucune raison.

 

 

Alithia.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

Malika 23/02/2011 12:43



Seul Berlusconi est pire que Sarkozy.


Berlusconi a déclaré qu'il souhaitait le maintien de Khadafi sinon l'Italie risquait de recevoir des réfugiés libyens.



Malika 23/02/2011 12:41



Excellente mise au point.



M.Z. 22/02/2011 15:16



un tweet : Sarkozy, la diplomatie et l'international, ce que vous ne verrez pas sur wikipedia: Sur le thème : ce... http://bit.ly/f8o5Nt