Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 13:26

 

 

 

 

Il avait attendu bien longtemps, depuis que les grands soulèvements dans le monde arabe s'étaient révélés être des révolutions en cours, longtemps avant de se résoudre à congédier sa ministre des Affaires étrangères pour la série calamiteuse de déclarations et actions dont elle s'était rendue responsable ainsi que de la série de non-de déclarations et  d'inactions qu'elle aurait dû prononcer et faire en faveur des révolutions tunisienne et égyptienne, mais qu'elle n'avait pas faites, sous la houlette du Président, lui-même.  La responsabilité du président est engagée dans ces circonstances puisqu'il est entendu que la politique étrangère se décide à l'Elysée et que de plus, comme on sait, Sarkozy est partout et décide de tout avec ses proches conseils plus ou moins visibles, non élus et n'ayant pas en charge un ministère, et à la place de ses ministres privés d'autonomie.

 

Un remaniement qui ressemble à un jeu de chaises musicales, pour masquer  les carences présidentielles, pour faire comme s'il s'agissait d'un changement afin que rien ne change, hormis Juppé, le premier entrant susceptible de représenter une concurrence pour Sa Médiocrité en titre.

 

Il avait attendu bien longtemps avant de se résoudre à congédier son ministre de l'Intérieur, condamné plusieurs fois pour propos discriminatoires ou incitant à la haine raciale, le blond connu pour ses idées d'extrême-droite et racistes et qui conteste les décisions de Justice.

 

Le blond est nommé conseiller, au jeu des chaises tournantes.

 

Donc voilà le nouveau remaniement qui fait suite au précédent d'il y a à peine trois mois  et pour lequel il lui avait fallu cinq mois de réflexion, soupesages et hésitations, afin de bien cadrer la situation en vue des présidentielles, unique objet de son ambition. Sarkozy, n'a pas le temps de gouverner, encore moins de réfléchir à l'avenir, il est en campagne électorale permanente.  Jamais il n'a changé son costume de candidat pour celui de Président, ce qui a fini par le rendre insupportable à l'immense majorité des citoyens obligés de constater son irresponsabilité dont témoigne son agitation  incohérente.

 

 

Quelques failles peut-être dans ce nouvrau remaniement, quelques pailles susceptibles de fissurer l'édifice ? 

 

Ollier* le "frère" de Kaddafi demeure à son poste. Pourtant il avait dit lui-même, à propos de MAM," si elle part je pars". Ollier  dit n'importe quoi, n'a pas peur de mentir et n'a pas de parole. Jusque là ...

Mais est-ce une idée judicieuse de la part du Président d'avoir conservé Monsieur Libye à son poste ? L'avenir le dira. Quand la chute de Khadafi sera accomplie,  et que  Sarkozy sera, peut-être, obligé de reconnaître la nature du régime qui s'est rendu coupable de crimes passibles de la Cour Internationale, s'il sera encore possible de maintenir cette figure des tractations et complaisances passées avec Khadafi, ventes d'armes comprises, qui, pour la France, ont été assurées par le seul Ollier., avec commissions à la clef, biren sûr On peut émettre quelques doutes sur le fait que le chef de l'Etat ait fermé les yeux sur les  turpitudes liées à Khadafi. Pour l'instant  on sait ce qu'il en est des amitiés personnelles d'Ollier avec Khadafi comme le rappelle Libération,


"«Patrick Ollier conduisait ses opérations sans nous en parler, explique le vice-président de ce groupe, le député (UMP) Didier Julia. Il ne souhaitait pas associer les parlementaires. Et quand on lui en parlait, il était très évasif.» Ollier décide lui-même des nombreux voyages - une quinzaine - qu’il effectue. «A chaque fois qu’il y avait un accord en vue avec le ministère de la Défense, c’était Patrick Ollier qui s’en occupait», précise Julia. Alliot-Marie a en effet le portefeuille de la Défense. Le général Rondot, alors coordinateur du renseignement, notera sur ses carnets des soupçons de «compromission» et des références d’enquêtes visant Ollier. Comme l’a révélé le site Mediapart, un rapport de la Direction de la surveillance du territoire (DST) signale, en juillet 2005, une enquête effectuée sur Ollier par le cabinet d’investigations Kroll pour le groupe Thalès. En cause, un marché libyen."

 

ajout successif : cet article très bien documenté de l'excellent site Owni qui détaille le rôle d'Ollier dans ses relations avec la Libye, de concert avec MAM lorsqu'elle  était ministre de la Défense : "Quand Alliot-Marie était à la Défense [entre 2002 et 2007, ndlr], elle s’appuyait énormément sur lui pour préparer le terrain. Il fournissait des recommandations et prenait beaucoup de notes." .


 

Henri Guaino passe ses vacances en Libye : où est le problème ?. Au Maroc choisi par Sarkozy à Noël pour vivre aux frais de la princesse et entretenir ses amitiés, à la Tunisie et à l'Egypte choisies par MAM, POM et Fillon, de même, il manquait la Libye . Manque réparé avec Guaino. On apprend qu'il était lié à la Libye par ses relations, avec l'ambassade de France.  Cependant Guaino dit n'avoir pas rencontré Khadafi et ne pas s'être fait inviter et régaler-acheter par lui.  On a eu peur. 

 

 

   Gérard Longuet*, à peine nommé est inquiété par la Justice, et fait l'objet d'une plainte qui fait remonter quelques unes de ses actions passées.  Outre son passé peu recommandable et peu républicain d'extrême-droite, en tant que fondateur et militant  actif d'Occident, engagement jamais renié, et pour son implication dans des hauts faits de cette organisation d'extrême-droite radicale, qui lui valut inculpation suivie d'une condamnation en 1967 pour coups et blessures aggravés contre des étudiants de gauche, outre le fait qu'il fut l'auteur du programme économique, ultra-libéral, du FN dans les années 70, Longuet traîne derrière lui plusieurs boulets judiciaires.

 

Ses démêlés passés avec la Justice sont nombreux, pour le financement peu commun de sa villa , et diverses prises d'intérêt. Il fut également mis en cause pour financement illégal de parti -ce qui l'avait contraint à démissionner de son poste de ministre sous Balladur, en 1994-  il fut  mis en examen en 1995 dans l'enquête sur le financement  illégal du PR, amnistié ensuite par la loi d'amnistie qui n'efface cependant pas la totalité des faits reprochés, qui peuvent être à nouveau examinés aujourd'hui : ce qui en effet revient avec l'enquête sur l'affaire Karachi . Plus quelques problèmes  lors de contrats industriels avec le Koweit pour cause de commissions. Enquête menée par le juge Van Ruymbecke déjà, qui connaît bien son sujet aujourd'hui, mais qui a été, curieusement étouffése le juge ayant été désaisi de l'affaire, qui a pourtant rejaillie et été confiée en 1995 à un magistrat de Rennes qui a évoqué pour cette affaire la « compétence » de la Cour de justice de la République, seule instance susceptible d'instruire et de juger l'action des ministres en exercice. 

 

En 2001 il fut encore inquiété  pour recel de corruption dans l'affaire des marchés publics d'Île-de-France. Et voilà que se rappelle maintenant, inopportunément pour lui et pour la sarkozie, qu'il est impliqué dans l'affaire Karachi et les retro-commissions. 

 

Une synthèse complète des démêlés de Gérard Longuet avec la Justice et de ses affaires qui sont nombreuses a comporter des aspects contestables, montre une liste impressionnante.

 

L'enquête actuelle revient vers lui et le concerne à nouveau, de sorte que le juge souhaite l'entendre sur cette affaire, comme l'indique le site Mediapart. Voilà que , de plus, il y a des questionnements concernant les possibles prises illégales d'intérêt  du même Longuet  sur Gaz de France Suez en 2009, alors qu'il était responsable au Parlement du secteur énergie, ce qui est rapproché des autres faits qui peuvent lui être reprochés, voir Reuters

 

Et puis encore l'art de placer sa famille, à peine nommé ministre, selon ce que rapporte  Mediapart encore :

"...Avec les Longuet, l’expression « famille politique » prend un autre sens. Alors que Gérard vient d’être nommé ministre de la défense, sa femme, Brigitte, est pressentie pour devenir vice-présidente de la Commission nationale des professions libérales, nommée par le ministre Frédéric Lefebvre. Tandis que leur fille Aurore travaille comme « conseillère-fantôme » au cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’environnement..."

 

Longuet qui rêvait de devenir ministre, au point de l'avoir programmé, va-t-il ajouter une tache supplémentaire à la brillante carrière de Sarkozy ?


 

Combien de temps faudra-t-il attendre avant un prochain remaniement ?

Lequel de Ollier ou de L onguet apparaîtra le premier comme problématique ? 

 


 

* Note sur la manière dont est traité le sujet Longuet sur wikipedia. Celui-ci n'étant pas en pleine lumière, il a été délaissé par les flics et censeurs habituels, du coup il est correct.

 

Il faut noter en effet que l'article wikipedia sur Gérard Longuet n'a pas subi la même censure que l'article sur Sarkozy, de sorte qu'il rapporte correctement sa biographie, y compris ses méfaits, à la différence de l'article sur Sarkozy. Cet article sur G.L. a manifestement été oublié des artisans UMP au service de la censure des articles s'occupant de ce domaine, dont un particulièrement actif, le dénommé "Cheep".

 

Preuve que si ne sévissaient pas des censeurs sur wikipedia, présentés comme ceux qui assurent sa "neutralité" et qui sont pour la plupart ses administrateurs, elle serait bien moins mauvaise et partisane, pour les articles de politique contemporaine du moins.

 

Les correspondants extérieurs à wikipedia sont souvent capables de rédiger correctement., pour une bonne partie d'entre eux.  Pour tout ce qui relève du rassemblement d'information, pour l'actualité, la mise en commun des capacités  et du travail de chacun fonctionne bien. Le problème de wikipedia est  vraiment  celui  des wikipédiens institués juges du contenu, soit des wikipédiens piliers de wikipedia, ses administrateurs et tous ces incompétents qui se permettent de  surveiller corriger, censurer et massacrer leurs contributions, avec leur stupide "neutralité" , en somme ces éditeurs qui n'ont ni les compétences ni aucune autorité qui justifierait qu'ils décident de ce qui doit ou non être publié et qui, de plus, dénient occuper la fonction d'éditeur pour préserver leur irresponsabilité tout en ayant un pouvoir indiscutable, y compris de sanction et d'exclusion.

 

Le monde à l'envers en somme.

 

* contre-exemple : l'article Ollier de wikipedia, sous surveillance étroite est totalement bouclé et contrôlé par la censure des administrateurs, au premier rang desquels ledit "Cheep", qui s'occupe de censurer tout ce qui concerne l'UMP.  C'est une caricature, digne des régimes totalitaires qui règne sur ces sujets .... mais personne ne s'en rend compte, croient-ils.

 

 

Alithia

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

Jeanmi 13/03/2011 10:35



Gérard longuet: Un ami de l"Occident" ?



Harmonia 10/03/2011 20:14



Bonsoir Alithia,


 


Je me permets, et j'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur, de vous signaler que j'ai essayé de rendre compte des deux derniers remarquables livres de Milner, son "court traité politique"
aux éditions Verdier. J'ai pensé à vous car nous avions parlé de Milner, notamment vous, de son "salaire de l'idéal".


C'est ici : http://astragalecassiop.canalblog.com


Bonne continuation.


Très cordialement.



alithia 10/03/2011 21:43



C'est une excellente idée de rendre compte des livres de Milner, qui sont toujours d'un très grand intérêt et que je suis en train de lire en ce moment.  Milner
est un grand esprit, d'une acuité et d'une précision remarquables, à l'écriture ciselée, dont la pensée tranche par son inventivité et sa radicalité avec celle des autres auteurs qui écrivent de
philosophie politique, nettement plus convenus ou prévisibles, pour certains -quand ils ne plongent pas, comme le fait souvent Badiou, dans les stéréotypes de l'extrême-gauche hystériquement
anti-sioniste- ou moins chargés de cette puissance de pensée qui est celle de Milner.


 


Je me transporte sur votre blog pour vous lire aussitôt.


 


merci Harmonia.



Sylène 07/03/2011 15:53



Sarkozy, un mauvais coup.



Olympe 07/03/2011 13:25



On voit bien avec ces exemples qu'il existe des chiens de garde de l'UMP sur wikipedia. C'est difficile à nier.


Une telle rétention de certains types d'informations qui figurent partout c'est curieux pour une encyclopédie qui se veut à la pointe de l'information.



Altshift 06/03/2011 21:40



Très intéressantes substitutions de vocabulaire destinées à réviser l’histoire dans le moment même ou elle se fait : les méthodes de cheep comme celles de ses congénères sont vraiment
détestables. Ils continuent d’affirmer faire un encyclopédie ces gens là ?