Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 12:12

 

 

Qui sont ces humanitaires qui se trouvent par centaines sur des bateaux tentant de débarquer à Gaza, bien qu'ils aient été prévenus qu'ils n'auraient pas l'autorisation de la part d'Israël ?

 

 

Ce sont des organisations islamistes émanant des Frères musulmans et sympathisants des islamistes du Hamas, soutenus par le courant islamiste turc actuellement au pouvoir (AKP, du 1° ministre Recep Erdogan) qui ont organisé l'expédition, ayant coûté des millions de dollars, selon le site pro-palestinien info-palestine.

 

C'est une aide humanitaire très couteuse : des millions de dollars pour une expédition qui apporte à Gaza deux fois moins, en volume, que ce que Israël livre chaque semaine à Gaza.

 

Quel est le but de telles dépenses ?

 

Le courant islamiste turc, de l'AKP  a  aidé à organiser cette expédition comme une provocation afin de gagner les prochaines élections en Turquie. Le-dit parti islamiste craignait en effet  de les perdre.   Le Monde

 

 

 


Les liens de l'association turque IHH ayant organisé l'expédition avec le Hamas et soupçonnée d'être en liaison avec les organisations du terrorisme islamiste, sont avérés ;  Libération. Voir encore    Le Temps (Suisse) et Le New York Times.


Les liens qu'entretient l'association humanitaire française CSBP qui a participé au convoi, avec les Frères musulmans, sont également avérés. (association interdite aux Etats-Unis, au titre de ses liens avec des organisations terroristes)


Les autorités israéliennes (Ministère de la défense) ont signalé que les membres de ces associations montés sur le Mavi Marmara  étaient équipés de gilets pare-balles, de masques à gaz et de lunettes pour voir la nuit,  d'armes diverses, qu'ils n'avaient pas de papiers d'identité et étaient porteurs d'importantes sommes d'argent  ; ils sont soupçonnés par ces mêmes autorités, pour certains d'entre eux,  d'avoir des liens avec al-Quaïda et les réseaux du terrorisme international ; sources :  Yedioth Aharonot  et  Jerusalem Post  + video des armes et du matériel, retrouvés sur le Mavi Marmara.

 

 

Des humanitaires pacifistes partent-ils armés en mission ? Et se servent-ils de leurs armes lorsque leur bateau, sommé de stopper, est arraisonné par la force de police menée par une armée  qui les a averti ?

 

Et reviennent-ils dans leurs pays respectifs en faisant le V de la victoire, alorsqu'ils ont eu des morts parmi eux ?

 

Documents video :

Les armes  à bord du mavi Marmara . La préparation à la bagarre des membres de l'expédition présents sur le Mavi  Marmara, lorsque l'armée israélienne s'apprête à accéder au bateau, et une séquence d'affrontements où les passagers du bateau se battent en faisant usage de leurs armes à tirs réels (fire live).


L'article d'un historien sur le site Causeur analyse le piège en quoi consiste  l'équipement de cette flotille vers Gaza.


 

 

Les Israéliens avaient proposé aux responsables de l'expédition d'accoster en Egypte et l'Egypte a elle-même proposé  de débarquer l'aide humanitaire au port d'El-Arish, proche de Gaza,  afin d'y  décharger leur cargaison qui aurait de là été acheminée sans difficultés vers Gaza. les propositions ont essuyé un refus.  Ensuite , lorsque les navires de la Flotille s'approchaient, ils ont proposé de décharger le matériel pour Gaza à Ashdot, sud d'Israël, tout proche de Gaza. Refus encore.

 

 

Si le but de la "Flotille de la liberté" était humanitaire pourquoi ne pas accepter ces moyens d'acheminer vers Gaza les cargaisons ?

 

 

Noter que l'article wikipedia sur le sujet n'est pas indécent, dans l'état actuel, sous le nom de "flottille de la liberté". Depuis il a été considérablement changé, dont son titre devenu "abordage de la flottille pour Gaza" et considérablement dégradé. C'est ça wikipedia, rien n'est jamais stable et la dégradation est toujours possible, et bien réelle.


 

Alithia

 

 

ajout le 7 juin

 

Sachant que tous ne lisent pas les commentaires, j'ajoute aujourd'hui ce que je viens d'écrire dans les commentairesaprès avoir reçu un message qui signale un point d'information .


Un message reçu en commentaire signale l'existence de photos de soldats israéliens blessés à bord du Mavi Marmara, témoignant des agressions auxquelles ils se sont heurtés, selon une logique des islamistes, glissés par mi les autres militants, déterminés à rechercher le combat . 

 

Les photos sont diffusées par des Turcs.  (AFP) et la presse turque. Voir sur ce site turc , les soldats agressés et blessés. 

 

  De plus selon le Yediot Aharonot, des films pris par les passagers et confisqués par l'armée montrent que des militants pacifistes ont protégé des soldats menacés d'être lynchés. Nouvel obs


 

Ce qui tend à montrer qu'il y avait à bord des gens très déterminés, prêts à transformer la fottille en un acte de combat d'importance, tandis que d'autres passagers auraient évité que l'affrontement, et la catastrophe, soient de plus grande ampleur


Ces liens, lèvent tout doute quant aux intentions belligérantes de certains extrémistes se trouvant à bord du bateau, des barbus (look des fondamentalistes de l'islam, milieu dans lequel se recrutent les islamistes qui font de la politique au nom de l'islam) qui, de retour à Istambul radieux, faisaient le V de la victoire  ... ! pour avoir eu leurs martyrs, donc. Le geste n'a pas d'autre signification.

 

Ils ont gagné ! Quoi ? Des martyrs.

Et tous les media ont emboîté le pas et diffusé le message.

 

Les gentils humanitaires de retour en Europe, sont également retournés en faisant le V de la victoire, sourire radieux. Complices par conséquent de la provocation et de la martyrologie qui peut désormais être invoquée.

(il faut entendre ces européens qui n'étaient pas sur le bateau turc et qui ont été arrêtés tout à fait pacifiquement et normalement, se plaindre de la manière dont ils ont été traités)

 

 

Cet événement est tragique puisqu'il a fait des morts dans un affrontement qui a  stupéfié, puisqu'il s'agissait en principe d'humanitaires.

 

Or l'affrontement avec les militaires était voulu et préparé, les documents le montrent. Qu'ils soient diffusés par les Israéliens ou par les Turcs, ils le signifient pareillement. Fait pour choquer l'opinion, en ce sens il a pleinement réussi.

 

Une fois encore on ne peut que pointer le rôle des media qui, contrairement au nom qu'ils portent , fonctionnent dans l'immédiat, sans aucun recul nécessaire à un minimum d'analyse, sans prise en compte de l'histoire.

 

Pourquoi cet  événement maintenant et pourquoi organisé par la Turquie ? Voilà ce que devraient se demander les media et ce  qu'ils devraient expliquer au public s'ils jouaient un véritable rôle d'information et non de fascination de celui-ci pour capter son attention et gagner de l'audience. Voilà ce qu'ils devraient faire pour aider à comprendre au lieu du contraire.

 

La manière dont a été traité l'événement, dans l'unique registre de l'émotion et de ce qui fait sensation, dans le registre du spectaculaire, sans analyse pour expliquer d'où venait cette histoire, est ce qui a fait le succès de la provocation des islamistes  : ils ont cherché le spectaculaire, ils l'ont eu.

 

Les media européens ont servi la propagande islamiste à 100% en taisant l'origine de l'opération Mavi Marmara et en faisant silence sur la manière dont elle a été montée , ainsi que le contexte politique turc et par-delà ... tout le reste concernant le monde islamique ... d'où vient le pétrole ; ne pas oublier ce petit détail..

 

Après-coup on a vu que ça n'était pas tout à fait le cas. L'humanitaire était invoqué pour une action politique et cette action politique  était aussi un défi sur le plan militaire, car le forçage d'un blocus est une confrontation avec les militaires : aussi longtemps que l'Etat qui l'a décidé le maintient, on est dans une logique de guerre. 

 

Il est tragique que certains parmi la délégation supposée pacifique se soient conduits en combattants ce qui a contraint l'armée à tirer sur des gens opposant une résistance violente qui  les a surpris (ils ne s'y étaient pas préparés, sinon les soldats n'auraient pas dû descendre un à un sur le bateau pour se faire cueillir à l'arrivée par une bastonnade, se faire jeter à la mer, poignarder,  voler leur arme etc.) au milieu de ceux qui n'ont opposé aucune résistante violente mais qui ont servi de caution aux premiers.

 

 

Les gens présents sur le bateau, étaient d'origines diverses. Il y avait parmi la délégation des extrémistes résolus à aller au combat contre des militaires, mêlés à des naïfs partisans de la cause palestinienne qui se sont fait manipuler, avec ou sans leur consentement : ces fameux idiots utiles moultes fois invoqués.

 

Le résultat, choquant pour l'opinion publique qui n'est guère éclairée par les media qui n'ont retenu que l'apparence spectaculaire comme d'habitude, ne doit pas faire oublier qui a constitué cette provocation.

 

Qui sont ces combattants du Mavi Marmara et comment ont-ils pu monter à bord , qui les a aidés  ? et comment les gentils humanitaires ont-ils pu accepter de s'embarquer dans une expédition montée par un groupe extrémiste turc IHH dont l'identité est bien connue d'eux ?

 

Ces soi-disant humanitaires qui n'assument pas le fait de faire de la politique, ont cette fois-ci franchi une étape en acceptant de collaborer avec une organisation islamiste en relation avec les réseaux terroristes de ce courant et qui admet de recourir aux actions de martyrs, caractéristiques du terrorisme.

 

On n'est pas près d'en sortir avec de tels militants.

 

Des extrémistes appartenant  à la mouvance islamiste mondiale ont reçu l'aide de l'Etat turc, qui pour sa part se moque bien du droit international quand il s'agit des Kurdes, des Arméniens et de Chypre.

 

Ajoutons encore ceci :

L'Iran veut affréter des bateaux pour Gaza qui seraient encadrés par des escouades de Pasdaran. Appelés "humanitaires" bien sûr.

Et l''Iran veut entraîner la Turquie à organiser conjointement l'expédition.Le Point

 

Ce qui confirme que contrairement à ce qu'ont immédiatement répercuté tous les media,  non seulement, on n'est absolument pas dans une logique humanitaire mais politique, (il s'agit de faire plier Israël)  et qu'il s'agit même d'une logique de guerre : forçage de blocus (le faire plier par des moyens qui sont ceux de la guerre) mais enfin surtout que ceux-ci, habillés des oripeaux de l'humanitaire, peuvent aller jusqu'à recourir aux moyens du terrorisme cherchant des martyrs pour leur cause. Les organisations qui se présentent comme humanitaires, cherchent à réaliser des actions spectaculaires susceptibles de provoquer des martyrs . Le responsable de IHH turque,   Bulent  Yildirim, l'a déclaré en ces termes : ses militants ne voulaient pas se battre, sur le Mavi Marmara, mais mourir en martyrs, les mains nues, même s'il reconnaît qu'ils avaient réussi à s'emparer des armes de 10 soldats israéliens... sans intention de s'en servir.

 

Ce sont des experts en rhétorique.

 

 

Un excellent article de Slate qui recadre un peu  l'affaire dans l'histoire et dans le contexte politique.

 

Et un autre qui analyse la bêtise insondable de  cette opération, qui témoigne de l'incompétence des responsables israéliens.


 


 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

K 10/06/2010 10:45



Il y a eu une erreur de manipulation, le dernier message a disparu avant que j'en finisse la rédaction, vous me direz s'il est passé.


je parlais donc des palestiniens et des libanais pris aujopurd'hui entre deux feux....surtout qu'israel a proposé à l'égypte de lui rendre Gaza, ce qu'elle a toujours refusé....


S'il ne fait aucun doute (mais apparemment une certaine gauche n'est pas au courant) que l'état d'Israel demeure le meilleur allié stratégique de la France dans la région, cela n'empêche que l'on
se doit de dénoncer les bombardements du Liban et de Gaza...


Mon propos est, un peu comme le votre, de tenter d'introduire un peu de complexité dans le débat. En disant, que les beurs, soupçonnés d'antisémitisme, sont souvent berbère et donc peu enclin à
défendre les pays arabes...ainsi pour en avoir été témoin je peux vous assurer que le mépris des arabes du moyen orient pour les populations arabo berbères de l'afrique du nord est sans commune
mesure avec leur mépris affiché pour les juifs...


De la même façon les palestiniens sont divisés entre les citadins (gaza) d'origine egyptienne avec lesquels israel peut s'entendre, et des bédouins sédentarisés (les ennemis traditionnels
d'israel d'après ben gourion)....


je vais expliciter en quoi ce dernier point est relié au débat sur le bon usage de l'antisémitisme.... Ce mot recoupe comme vous l'avez dit une notion de race, hors la race est niée par
l'islam...mais est traditionnelle chez les bédouins pour lesquels la pureté du sang est très importante...


Ainsi exporter la notion d'antisémitisme aux population bédouine, même si c'est discutable, est possible, mais le faire pour les populations citadines traditionnelles,ou berbères etc...est plus
problématique....de même les turques aussi sont d'anciens nomades et donc la notion de race y est très présente....


tout ceci en résumé est complexe, et le comportement de l'état d'israel ces dernières années sutout n'a pas aidé....je suis d'accord avec sharon sur un point, c'est que les territoires conquis
lors d'affrontements symétriques (souvent déclanchés par les pays arabes) n'ont pas à être restitués, mais la force écrasante d'israel aujourd'hui, lui donne d'immense responsabilité qu'elle ne
semble pas vouloir endosser...


Israel aurait pu être une chance pour le monde arabe si elle avait cheché à riduculiser ses états policiers (comme au départ) plutôt que son peuple (comme ces dernières années)....



alithia 10/06/2010 17:46



C'est le seul (ou dernier) message de vous que j'ai reçu.





A part cela ce que vous dîtes de racisme ou hostilité religieuse , qui doivent être distingués : tout à fait, de sorte qu'il faut distinguer Bédouins et Arabes,
également : je vous suis,  c'est exact. Merci de ces précisions utiles. 





Et pour la complexité, je crois qu'il n'y a pas mieux, ou plutôt pire en l'occurrence.





N'empêche. 


Que l'hostilité à Israël et l'idée de lui faire une guerre totale (puisque il faudrait qu'il disparaisse) ait été  imposée par des nazis Arabes, Turcs ou
d'autres nationalités, [le Mufti et son neveu qui a bien recruté des escouades de nazis pour fomenter des attentats afin d'empêcher une entente et un accord
entre Israël et Palestine], que ce soient les nazis qui soient à l'origine de cette décision de refus et de guerre totale à Israël, à l'origine de l'Etat d'Israël, est une sacrée origine qui marque toute l'histoire.





Cependant elle fut tue en Occident pour ne pas mettre de l'huile sur le feu, laisser une chance aux deux Etats, tue mais néanmoins réelle.





Qu'ont fait les Arabes et Palestiniens et autres musulmans (Iran par ex. et musulmans du monde entier en lutte contre Israël) qu'ont-ils donc  fait en échange
de ce silence diplomatique, de ce cadeau qui leur a été fait de passer l'éponge avec  cette histoire que l'on tait (pour ne pas les enfoncer), qu'ont-ils fait de ce cadeau qui leur a été
fait pour leur laisser une chance à la paix et à l'entente entre Juifs et Arabes pour se diviser la Palestined, càd laisser une chance à la négociation et au compromis politique ?


[je parle des dirigeants, ceux qui ont des responsabilités]





Qu'ont-ils fait ?  Rien. Ont-ils reconnu Israël ? Non.


62 ans après, l'Etat n'est toujours pas reconnu.





Qu'ont-ils fait  vis à vis d'Israël, et aussi vis à vis de leurs peuples ?


Rien, hormis finir par mobiliser leurs troupes avec la religion -ou/et laisser faire cette mobilisation par l'islam- après les avoir mobilisées avec un nationalisme
pétri d'antisémitisme car l'anti-israélisme et l'antisémitisme (ou haine des juifs comme vous préférez) sont d'excellents exutoires qui évitent les révoltes contre des pouvoirs complètement
corrompus et dictatoriaux, qui maintiennent leurs peuples dans la misère en étant eux-mêmes assis sur des montagnes de petro-dollars : ils ne font rien pour leurs peuples de l'argent du pétrole
qu'ils amassent pour eux (les dictateurs, quels qu'ils soient).


 


 


N.B. : à nationalisme correspond antisémitisme , formule moderne


à islamisme correspond anti-judaïsme, formule classique, d'avant la modernité politique


Aujourd'hui ils ont regressé du nationalisme (politique et antisémite) à islamisme (utilisant l'islam au service d'une politique et comme manipulation des masses, et
anti-judaïsme) : formule pré-moderne.





On est mal avec des ancrages pareils.


C'est plutôt l'horreur.





Et c'est ça qui veut envahir Israël et le voir disparaître ? Pour étendre le même régime sur toute la Palestine ? Et c'est cela que les humanitaires défendent et
soutiennent ? Le retour de l'islamisme à la  religion à la place du politique et du droit laïc, et l'anti-judaïsme, le tout mâtiné de tout ce qu'ils ont appris des nazis, + la
participation de l'argent du pétrole aux bourses de Londres et New-York.





La totale, en somme. Ils cumulent tous les défauts, du Moyen-Age religieux et obscurantiste où les foules étaient manipulées par les pouvoir politiques au nom de la
religion, le capitalisme moderne, le tout mâtiné de quelques miettes de nazisme.





C'est vraiment l'horreur.


 


Les Etats démocratiques ne le disent pas car ils dépendent de ces Etats pour leur pétrole. Du coup les foules ignorent l'histoire et se jettent dans les bras des
islamistes  avec leur soi-disant humanitaire imbécile, a-politique, an-historique.


 





 


 



K 10/06/2010 08:09



Aux etats-unis le président prête serment sur la Bible...en Israel la religion d'état est la religion juive, et israel est une république juive c'est inscrit dans sa constitution...les religieux
ont de plus en plus d'influence sur sa politique.


Là aussi c'est inexact concernant les pays musulmans...le Liban n'est pas une république islamique, la Turquie est laïque, l'irak était laïque....le mouvement religieux est récent, Nasser ne se
réclamait pas de la religion ni les présidents syriens...dans les année soixante seuls les rois du Maroc et d'Arabie saoudite disait gouverner au nom de l'islam...le mouvement actuel est nouveau
et ne doit pas être pris pour la normalité.


Des auteurs comme Samir Amin ou Maxime Rodinson ont bien montré l'attirance des pays arabes post coloniaux pour le socialisme par exemple....d'aillieurs un auteur comme Levis Strauss dans "Race
et histoire" a rapproché la solidarité dans l'islam du communisme en disant que l'islam l'avait précédé de plusiuers siècles..



alithia 10/06/2010 09:03



non il n'y a pas de religion d'Etat en Israël.





Israël est un Etat juif, mais juif ne désigne pas la religion mais l'appartenance à un peuple, une civilisation, une nation qui a voulu son Etat : un
Etat-nation.


 


La liberté religieuse est reconnue. Le pluralisme religieux existe.





Toutefois à la différence de l'Etat français et de sa formule de la laïcité qui ne reconnaît aucune autorité  aux institutions religieuses , la laïcité en
Israël est moindre, dans la mesure où l'Etat reconnaît les tribunaux religieux, juifs, chrétiens, musulmans.


 


Cela dit il est vrai que les religieux posent problème, précisément dans la mesure où ils ne veulent pas reconnaître l'autorité de l'Etat laïc, s'ils contestent ses
lois et lui opposent des lois religieuses. Ce qui, a contrario, montre que Israël est un Etat laïque : c'est l'Etat qui commande, ses lois sont démocratiques, votées par les élus au Parlement,,
et non la religion. Voilà ce que les religieux (extrémistes) contestent, qu'ils soient juifs ou musulmans du reste, c'est pas mieux.





Pour les pays musulmans  ce que vous dîtes n'est pas exact. Ils ne sont pas tous des théocraties, certes, mais le religieux n'est jamais séparé du politique, la
dite séparation étant une notion absente de l'islam dans l'histoire et dans la réalité actuelle encore.  L'islam n'a pas fait sa réforme sur ce point. Cela signifie que le pouvoir politique
ne peut imposer de décisions et lois contraires à l'islam ou contraires à l'avis de son clergé -qui peut être fondamentaliste et conservateur selon les cas, et il l'est bien souvent : Egypte,
Arabie saoudite etc...   voir ce site où des musulmans
revendiquent un islam laïc et luttent pour qu'il advienne 





La Turquie était le seul Etat laïque du monde musulman. Elle a actuellement  un parti islamiste au pouvoir qui est en train de supprimer progressivement cette
laïcité et qui s'allie avec la théocratie iranienne.





Dans les années 60 il est vrai que les Nasser, les présidents syriens et autres nationalistes ne se réclamaient pas de l'islam. Ce qui a changé aujourd'hui,
précisément. On vit une énorme regression sous le rapport de la place qu'occupe la religion dans les pays musulmans : elle est politique et s'impose de ce fait au pouvoir politique auquel elle
impose ses valeurs et lui impose ses limites. C'est la religion qui gouverne partiellement aussi.





C'est ça que vous appelez renaissance du politique ? Il faudrait plutôt parler de retour du religieux, càd dans le cas de l'islam de fusion-confusion du religieux et
du politique.





Levi-Strauss dans "Race et histoire" fait ce parallèle pour dire qu'on a affaire là à deux système totaux où la solidarité est entière entre le politique,
l'idéologique, et toutes les composantes de la société , solidaires et indisccociables : des sociétés qui ne reconnaissent pas les droits des individus ni leurs libertés (droits de l'homme,
liberté de conscience et liberté d'expression).





Ce n'est certainement pas pour en faire un modèle.


 


 


Par ailleurs et pour revenir en arrière, sur l'antisémitisme musulman qui a été infiltré dans le monde musulman par des
musulmans nazis, dont le Mufti et son neveu qui ont instrumentalisé et l'islam et les Palestiniens et les leaders arabes, et qui sont à l'origine de l'impasse actuelle entre Israël et les
Palestiniens, voyez ce livre de
Philippe Simonnot qui a ppur titre " l'antisémitisme musulman "



K 09/06/2010 12:03



j'avais écrit:


"(on considère encore aujourd'hui que seule 15% des nords africains est véritablement berbère.)"


petite rectification, je voulais dire, 15% des nords africains est véritablement arabe,


Dans un pays comme le Maroc au moins 44% de la population est berbérophone (sources officielles)



K 09/06/2010 11:25



C'est vrai pour averroes, cela arrive périodiquement dans l'islam, mais là aussi cette réaction fondamentaliste est à historiciser. Elle est le faite d'une dynastie berbère les almohades en
réaction aux défaites successives contre les espagnols d'une autre dynastie berbère les almoravides...là aussi l'islam a servi d'arme politique fédératrice, ce qui a fonctionné puisqu'on a alors
assisté à un reflux de la chrétienneté en Espagne.


On peut faire un parallel entre le fascisme et l'islamisme, ceux sont des idéologies qui sevent d'armes politiques de par leur aspect fédérateur et autoritaire.


la pensée islamique ne se réduit pas à Ibn Rush, mais il y a aussi: Al farabi, Al Gzasali, Al Kindi, Ibn Kaldoum....etc


Il ne faut pas voir la réaction islamique comme un état normal de l'islam, mais plutôt comme une dégénérécence péridodique qui advient dans les périodes de crises et de défaites militaires...


La séparation entre l'église et l'état n'est pas non plus faite en Israel et aux Etats-unis...et l'influence des évangélistes dans ces derniers est immense et au combien plus destructrice pour le
monde au vu de la puissance américaine...il ne faut pas oublier que le poids politique des pays islamiques est très faible et ne doit pas être surestimé....


Dernier point, les arabes n'existent plus politiquement depuis le 13ième siècle, leur renaisance actuelle bien montrée dans le film "lawrence d'arabie" est toute récente, on ne peut donc pas les
rendre responsables de tous les maux du monde....



alithia 09/06/2010 21:50



Inexact dans les deux Etats la religion est séparée de la politique qui est laïque, sécularisée. Elle n'est pas le fait des religieux, elle n'est pas effectuée au
nom de Dieu ni ne l'invoque, la constitution américiane ne fait aucune référence à Dieu, le sionisme est un mouvement laïque, la pluralité des religions est autorisée, il n'y a pas de religion
d'Etat, on a le droit de ne aps avoir de religion, d'en changer etc.





La société est imprégnée de religion mais la politique est sécularisée, l'Etat est laïque et il existe une séparation claire entre religion et politique.



K 09/06/2010 08:07



La tradition théologique musulmane est immense....Les grands noms de la pensée islamiques sont restés célèbres, et je ne parle pas que d'Averroes...le coran est complètement interprété et les
batailles théologiques sont encore aujourd'hui féroce et ce pour une raison très simple, l'ordre des versets n'est pas chronologique et il y a des contradictions notemment sur l'interdiction de
l'alcool.


L'islamisme actuel est une création moderne surtout post coloniale (mais avec des prémices au XIXième siècle)....je rappelle que l'utopie socialiste a eu au départ un grand echo dans les pays
islamique....Nasser s'est attaqué à Israel sans l'Islam. Son utilisation comme arme politique est nouvelle et née d'une défaite militaire.


 


Quant aux Berbères, d'accord avec vous, et cette donnée nuance un peu l'antisémitisme fantasmé de la banlieue, pour avoir discuter avec plusieurs berbères je peux vous assurer que beaucoup
d'entre eux se sentent solidaires d'Israel contre leurs opresseurs arabes. Ce qui invalide pas mal d'interprétations faites dans les médias, ne pas oublier que environ la moitié de l'immigration
nord africaine est berbérophone....et pas que Kabyle....



alithia 09/06/2010 11:07



Averroes, Ibn Rush, un rationaliste instruit de philosophie (grecque) a eu  à souffrir des fondamentalistes de l'époque qui prétendaient eux aussi faire la loi,
en recourrant à la violence, menaces de mort et persécutions des intellectuels et interdiction de la libre pensée à l'instar des islamistes d'aujourd'hui : la religion utilisée à des fins
politiques et contre la liberté de pensée, qui s'autorise à tuer.





Averroes a dû s'enfuir d'Espagne au  Maroc pour leur échapper et avoir la vie sauve.