Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 18:49



Etudier la philo dès la classe de seconde du lycée, l'idée n'est pas nouvelle. Elle a été de nombreuses fois présentée aux pouvoirs publics, et suggérée avec de fortes raisons. Mais  aucun responsable politique ne l'a retenue.


Non seulement cela devrait s'imposer, en effet, que les élèves aient le temps d'étudier la philo et de comprendre ce dont il s'agit avant de passer le bac qui comporte une dissertation de philo, épreuve difficile s'il en est, mais simplement pour qu'ils aient le temps d'en saisir  l'intérêt .


De plus, l'enseignement de la philosophie a été institué au lycée par la République, dans le cadre d'une instruction laïque qui venait remplacer l'école qui était anciennement  sous la responsabilité de l'Eglise. Elle, l'école, devait être le ciment de la République, et au sein de cette école, l'enseignement de la philosophie y tenait une place éminente.


Aujourd'hui avec le recul de la section L (lettres et philo) l'espace consacré à cet enseignement diminue.


Pourtant quoi de plus nécessaire aujourd'hui, à la formation de la jeunesse, que la réflexion philosophique lorsque toutes les valeurs sont en crise dans une société individualiste et traversée par de multiples crises dont les crises identitaires ? Les jeunes ont plus que jamais besoin de réfléchir à la vie et à la société dans laquelle ils vivent, en usant  de la raison que chacun possède en soi comme capacité en puissance et qui doit être cultivée. 


Raphaël Enthoven plaide pour cet enseignement dès la classe de seconde et en appelle aux responsables politiques pour qu'ils se saisissent de l'idée.



Pour la philo en seconde!


Par Raphaël Enthoven,



Pour bien assimiler cette matière, elle mérite d'être enseignée dès l'entrée au lycée. La chronique de Raphaël Enthoven.

Il est absurde et contre-productif de limiter l'enseignement de la philosophie à la classe de terminale. Comment peut-on s'imaginer qu'à moins d'avoir le meilleur professeur du monde (et encore!) un élève puisse être capable de découvrir, en quelques mois, une cinquantaine d'auteurs, d'absorber plusieurs dizaines de notions, de démythifier l'épreuve de la dissertation, de maîtriser les finesses d'un vocabulaire nouveau, de comprendre à quel point la philosophie, loin d'être désincarnée, éclaire les soucis de sa vie quotidienne?


[...]


C'est dès la classe de seconde qu'il faut enseigner la philosophie. Afin de comprendre que toutes les questions sont légitimes, qu'il ne suffit pas d'être bien-pensant pour bien penser, que la loi n'est pas toujours le contraire de la liberté... A quoi sert la philosophie? A disloquer les réflexes identitaires qui hantent les lycées, à penser au-delà de sa propre expérience, à dépasser sa vision du monde pour donner sa chance au point de vue adverse.


A l'âge où tout adolescent manque de repères, la philosophie apprend à s'interroger sur la valeur des valeurs elles-mêmes. Quand la crise et la colère poussent à chercher des coupables et des boucs émissaires, la philosophie invite à remplacer le jugement par la compréhension et montre à quel point la violence est une force faible. Est-il donc nécessaire d'être majeur pour réfléchir sur le sens de la vie ou le bien commun? Quoi de plus utile, pour un adolescent rongé par Internet, que l'art de penser contre soi-même, de démontrer ce que l'on affirme, de remplacer le préjugé par un raisonnement, de prouver qu'on peut être en désaccord sans être ennemis? Quel homme d'Etat aura le courage d'étendre l'enseignement de la philosophie à l'âge de la vie où il est le plus nécessaire?


publié dans l'Express

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

TOUGOUMA 15/09/2010 18:33



il est tout à fait normal qu'on commence à enseigner la philosophie dès la classe de 2nde.Mais pas la n'importe quelle philo.parce que y'en a qui contribue à
developper la conscience,la tolerance,et meme l'esprit critique mais n'oublions pas que philosopher c'est apprendre à mourir.Donc enseignons la philo au lycée tout en faisant attention
merci



kal max 05/07/2010 14:01



Mais le capitalisme ne laissera jamis faire, ne sachant pas organisé rationnellement le travail, si ce n'est que pour le profit de quelques uns, il ne saurait quoi faire de citoyens  aussi
qualifiés...et ayant une vision global donc empathique des choses...le système actuel se nourrit de nos carences, de notre incomplétude en tant qu'homme, pour mieux nous exploiter...ex: quel
meilleiur moyen de tenir en laisse des ingénieurs que de les rendre incapables de réparer leur propre voiture!, symétriquement, comment contrôler des boulangers ci ce n'est en les laisant dans
l'ignorance en ne leur apprenant que "l'utile"....Sur ce thème wikipedia est un bon exemple de cette croyance en un homme omnicompétent (Dewey, William James, Peirce ect) condition indispensable
à la légitimation du libéralisme, mais condition qui n'est paradoxalement qu'une chimère.



kal max 05/07/2010 13:16



La philosophie,  les sciences (math, bio, physiques,...) ,l'éco, ainsi que l'apprentissage d'un métier manuel, devraient être les bases de tout enseignement et ce quelque soit la filière
choisie...la division actuelle entre littéraire et scientifique, manuel et théorique, est purement capitaliste et héritée en grande partie de Napoléon III et plus largement de la division
idéologique entre corps et esprit. Il faut en finir avec cette situation!



alithia 05/07/2010 13:46



Tout à fait d'accord, pour les disciplines théoriques et pour un métier manuel, essentiels à tout individu. Les jeunes seraient nettement moins dans la merde s'ils
étaient ainsi formés.



Baâl-Ptéor 28/06/2010 13:54



D'où l'intérêt de la philosophie pour l'adolescent...


A partir du moment où il saura s'extérioriser autrement que par la violence ce sera gagné



Poignonec 27/06/2010 10:31



Enseignante en primaire...il me semble que la philosophie doit être abordée effectivement le plus tôt possible, dès le plus jeune âge. Les enfants très jeunes sont capables de raisonnement,
d'analyse (fine souvent)... A partir de situations vécues simples, nous pouvons les interroger, les faire réfléchir, se poser des questions sur leur attitude, leur réaction, leur réflexion sur
tel ou tel problème...peser les avis différents...construire...en développant la tolérance...l'acceptation d'idées contraires...sans trancher...


Aborder la philosophie seulement en terminale...est navrant...


Pour construire la société de demain, il faut des jeunes formés à la réflexion, à l'analyse, à l'écoute...



alithia 03/07/2010 18:50



Tout à fait, il n'y a pas d'âge pour pratiquer la philosophie, pour se poser des questions, pour réfléchir aux questions de la vie, pour essayer de comprende, pour
préciser des idées...





La philosophie se pratique avec les enfants. Des grands philosophes le font, comme d'autres, profs et qui ne sont pas connus, et ça marche formidablement bien, mais
malheureusement ça n'est pas intégré dans un cadre scolaire où seraient réservées des heures à aborder des questions philosophiques avec des profs de philo.