Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 15:34

 

 

La mobilisation populaire en faveur de la démocratie ne cesse de croître au fur et à mesure des événements. Elle s'étend à toutes les villes du pays, Alexandrie, Suez, Port Saïd... et à toutes les classes qui sont avec la jeunesse qui a initié le mouvement, déterminées à obtenir un véritable changement politique. Les classes moyennes dans leur ensemble sont acquises à la lutte pour la liberté soutenue massivement par les catégories populaires. Diverses associations professionnelles d'avocats, de juristes, de journalistes, de nombreux petits entrepreneurs, ont rallié le mouvement, ainsi que d'anciens partisans de Moubarak qui changent de camp. Le vent tourne.

 

Malgré les appels du gouvernement à cesser les manifestations de rue, toutes les villes d'Egypte voient leurs manifestants augmenter,  les ouvriers entrent en grève, la place Tahir ne désemplit pas, mardi les manifestants étaient plus nombreux que jamais au Caire, devant le Parlement investi par l'armée pour le protéger des manifestants, et devant les bâtiments officiels dont le siège du gouvernement. Actuellement des centaines de milliers de manifestants sont regroupés place Tahir.

 

Les Etats-unis, par la voix du porte-parole de la Maison Blanche incitent à des mesures politiques substantielles, "claires et concrètes" et des "changements irréversibles" au vu de la mobilisation populaire qui ne se satisfait pas de promesses. Le ministre égyptien des affaires étrangères rejette la demande américaine de lever l'état d'urgence. Omar Suleiman menace d'imposer la loi martiale.

 

Vendredi jour férié sont appelés "20 millions de manifestants" à travers toute l'Egypte par les partisans de la révolution.

 

Le gouvernement menace : si les manifestations ne cessent pas, l'armée interviendra. Il agite le spectre d'un coup d'Etat militaire. ( 9 février)

 

L'avenir dépend de la réaction de l'armée.

L'armée est-elle susceptible de tirer sur le peuple si elle en reçoit l'ordre ou sa base refusera-t-elle et est-elle susceptible de se révolter ?

Dernièrement  l'armée a juré qu'elle ne tirerait pas sur les manifestants.

 

L'armée est manifestement divisée.  Une partie de l'armée procède actuellement à la répression, comme le dénonce l'association Human Rights, mais une autre est solidaire des manifestants. Comme on peut facilement le comprendre ses cadres supérieurs sont intéressés au maintien du système actuel, ce qui n'est pas le cas des cadres moyens, tandis que les soldats sont clairement du côté du peuple.   voir  ici

 

La démocratisation de l'Egypte, comme celle d'autres pays arabes, apparaît aujourd'hui non seulement comme  nécessaire pour les peuples qui aspirent à la liberté, mais aussi comme une chance pour de nouvelles relations dans la région, à ceux qui n'y croyaient pas au début, parmi les dites "démocraties occidentales" supportant ces dictatures.

[ Mais où sont notre ministre des Affaires étrangères, et notre 1° ministre, eux qui ont des relations si étroites avec les dictateurs du monde arabe  et  avec Moubarak en particulier  ?  - MAM était encore en Egypte le 22 janvier où elle a rencontré Moubarak- Rien à dire sur la révolution du peuple égyptien ?  A force de se faire offrir des vacances dans les palaces et palais princiaux du Maroc, pour Sarkozy,  sont-ils "tenus" par leurs compromissions privées ?]

 

 

 

Pour les Etats-Unis, il est clair que Moubarak doit  partir.

 

Obama déclare que les Egyptiens "sont descendus en masse dans les rues, représentant toutes les générations et toutes les origines, mais ce sont les jeunes qui ont été à l'avant-garde. Une nouvelle génération. "  "Nous voulons que ces jeunes et que tous les Egyptiens sachent que nous continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir une transition ordonnée et véritable vers la démocratie en Egypte".

 

Il a compris que la révolution ne reviendra pas en arrière, pour Obama "l'histoire est en marche en Egypte". L'Union européenne relaye le discours d'Obama et déclare à son tour  qu'elle soutient la revendication de démocratie en Egypte -il était temps !- par la voix de sa porte-parole  l'UE déclare qu'elle se tenait prête à aider la démocratie égyptienne.

 

 

Obama use de son pouvoir de persuasion pour retenir les dirigeants égyptiens actuels et l'armée d'affronter le peuple et de le réprimer, et pour reconnaître ce que demande le peuple.

 

Résultat de cet immense mouvement et du soutien des Etats-Unis, le plus haut  commandement de l'armée annonce en fin de journée,  que les revendications du peuple seront respectées.  Le conseil des forces armées  affirme être intervenu pour assurer la sauvegarde et la sécurité du pays et il s'engage à soutenir les justes  revendications du peuple (ce 10 février, soir)

 

Résultat, ce soir le bruit court que la démission de Moubarak est imminente, en attendant le discours de celui-ci.

 

Inversement la Chine soutient la "stabilité" en Egypte. En Iran  l'opposant Mehdi Karoubi est arrêté, afin d'éviter le risque de démonstrations de solidarité avec le peuple égyptien et la révolution -qui ne semble plus s'orienter selon les voeux du régime de Téhéran qui avait prédit l'arrivée d'un régime islamiste.

 

 

 

Discours de Moubarak à 22 heures : je n'accepterai pas d'être soumis à des pressions de l'étranger. Il délègue ses pouvoirs au vice-président Souleiman mais n'annonce pas son départ.

 

Mohamed el Baradei dit que l'Egypte est sur le point d'exploser et qu'elle sera sauvée  par son armée.

 

sources le Monde, Libération et al-Jazeera

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

karabitouille 10/02/2011 23:08



Alithia-pas un soir sans prendre connaissance de votre blog.Merci beaucoup car mes journées de consultations emplissent mes heures et les jeunes gens questionnent .


dans la vie psychique l'information et le savoir se révèlent bien différends sans parler de ce qui nous poussent à choisir  l'un ou l'autre


au fond l'information :n simple petit coup


le savoir:toute la profondeur du jeux amoureux   :o)


Bonne nuit



alithia 11/02/2011 13:03



merci de vos messages chaleureux Kara


 


vous avez toute ma sympathie pour votre activité auprès des jeunes et je comprends bien que l'information est traduite par chacun en fonction de ses motifs
émotionnels et de son état psychique plus ou moins vulnérable et plus ou moins variable


 


c'est pourquoi une éthique de la vérité est nécessaire pour toute parole publique


 


bonne journée