Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 13:53

 

 

 

réédition de l'article du 18/1/2007

 

 

Cet article et le suivant qui le complète, cite un très grand nombre de critiques faites à wikipedia, par des professionnels de l'enseignement, de la recherche et de l'éducation.

 

wikipedia.un.mythe de sévères critiques  

 

 

 

 

 

 

 

Il existe un grand nombre de critiques de wikipedia, faites par des analystes, universitaires et chercheurs, journalistes, anciens participants. Toutes s'accordent sur la faible qualité des articles, le problème de l'incompétence des contributeurs et plus encore de l'incompétence des administrateurs qui tranchent en totale ignorance de cause des sujets. Et le disent explicitement. Puisque peu importe la vérité, leur rôle est de mettre fin aux guerres d'éditions (sic),  ce qui revient à trancher en faveur d'une certaine version au détriment d'une autre , c'est à dire généralement entre deux maux choisir le moindre... -ou même le pire, vu leur incompétence-, mais cela  ne garantit  en rien une bonne version. Juste la fin des guerres où c'est généralement  la version la plus conforme à l'opinion commune wikipédienne qui a leur préférence. Si cette opinion commune est totalement fausse, orientée, partisane, c'est la version qui sera conservée.   Or, c'est souvent le cas.

Tous les observateurs s'accordent pour dire le problème de l'absence d'experts et de superviseurs et conséquemment l'absence de garanties offertes par wikipedia.


Si l'on considère que s'y ajoutent l'organisation aberrante doublée d'un fonctionnement obscur et secret des instances de décision, force est de constater le résultat : grâce à cette règle que tout ce qui est publié sur internet peut être considéré comme une source, (tandis que les livres savants, non, puisqu'ils ne sont pas présents sur internet) le problème de la déformation générale de tous les sujets traités, où l'histoire est un domaine particulièrement pris d'assaut par la propagande, la vérité exige de dire que la propagande est bien présente et que le phénomène, loin de se corriger, gagne de plus en plus en importance. Sur wikipedia les idéologies peu recommandables (celles de l'extrême-droite, antisémite et négationniste principalement ainsi que celles de l'islamisme) fleurissent sans frein, à l'abri de l'absence de contrôle de quelque autorité intellectelle qui exercerait une surveillance, et dont la nécessité  est déniée par principe :dénégation qui se trouve au fondement de wikipedia.     


D'abord, un rappel : à l'origine de sa fondation l'industrie pornographique laisse penser que l'ambition de wikipedia n'est pas nécessairement la connaissance et l'éducation.   Origine : l'industrie de la pornographie Pour commencer : on peut se demander si wikipedia est une encyclopédie ou un annuaire de sites pornographiques ? voir ce blog qui rappelle l'origine de wikipedia , fondée par un businessman de la pornographie qui réinvestissait ses bénéfices dans le projet d'une "encyclopédie libre". Vous avez dit bizarre ?  

Sur son blog Fred Boucher écrit : « Je ne peux pas croire qu'une personne aussi intelligente et opportuniste qui a fait fortune par la spéculation et par le porno se soit un jour réveillée en se disant qu'elle allait désormais être un bienfaiteur de l'humanité en offrant gratuitement le savoir à tous par le biais d'une simple connection internet. .. il a investi 500.000 dollars pour mettre en route le projet Wikipédia » rappel : « Encyclopédie : définition du petit Robert : "Qui embrasse l'ensemble des connaissances [...]Qui fait connaître les choses, les concepts.[...]D'un savoir extrêmement étendu." ».

Sur wikipedia rien de la sorte. Ecrit par des anonymes, à qui aucune règle (véritable) n'est imposée, hormis s'entendre bien entre eux et être consensuels (wikilove) et donner des sources à l'appui de leurs opinions, mais n'importe lesquelles : la validité et la scientificité ne sont pas exigées, comment espérer qu'un rassemblement d'opinions erronées pourrait donner un bon article, exact ? La variété des sources garantira d'elle-même la neutralité, y affirme-t-on. La question s'impose : escroquerie intellectuelle ou encyclopédie ?    


Une série d'études et de critiques sérieuses :  : universitaires,  journalistes et lecteurs ont passé wikipedia au crible de leur observation
  . Verdict : wikipedia recalée au rang des encyclopédies.  


1- Wikipedia, faible ou fiable ? Le jeudi 15 décembre 2005, Philippe Ladame sur le site « citron vert » écrit :  « L'encyclopédie « libre » Wikipedia, qui a fait l'objet récemment de critiques, est-elle fiable ?  Il y a peu, Libération qualifiait Wikipedia d'« encyclopédie à lire avec des pincettes » et le Café Pédagogique emboîtait le pas en expliquant que « Wikipédia n'est malheureusement plus un outil recommandable pour les enseignants » et concluait : « nous déconseillons aux enseignants de l'utiliser avec les élèves. »   N.B. L'article de Libération était signé Daniel Schneidermann et il fut suivi d'autres qui visaient à alerter l'opinion, et principalement les lecteurs de wikipedia et les professeurs.  

2- Le "Café pédagogique" : site internet traitant de questions d'éducation, déconseille wikipedia et met en garde professeurs et élèves :   Le Café pédagogique a examiné wikipedia en 2005 et voici ce qu'il en résulte :   « Qui donc travaille dans l'ombre à la rédaction des versions définitives ?  Dans Libération du 14 octobre, Daniel Schneidermann exprime ses inquiétudes devant le succès de Wikipedia. Si le projet d'une encyclopédie rédigée librement par les internautes lui semble aussi illusoire que sympathique, " cette séduction ne dissipe pas les inquiétudes que suscite l'émergence possible d'un nouvel organe de référence parfaitement anonyme, et donc vulnérable à toutes les manipulations. »   Et il donne quelques exemples qui donnent à penser à une véritable campagne de communication au profit de quelques groupes politiques. Wikipedia a acquis une grande popularité sur internet  et chez les mordus du genre, mais beaucoup moins chez les enseignants.


Le Café constate que certains articles sont inadmissibles d'un point de vue historique élémentaire .   «Ainsi l'article "Philippe Pétain" omet de rappeler la participation de Vichy à la Shoah mais insinue qu'il a défendu les juifs, ce qui relève d'une véritable falsification de l'histoire. Il estime que "la culpabilité de Philippe Pétain pendant la seconde guerre mondiale ne fait pas une totale unanimité" et renvoie vers un seul site : celui d'une association pétainiste. La question de D. Schneidermann (qui noyaute dans l'ombre Wikipedia ?) nous semble fondée », pense  le Café pédagogique. Il donne quelques exemples qui donnent à penser à une véritable campagne de communication au profit de quelques groupes politiques et poursuit :    «  Les outils de type Wiki peuvent permettre le travail collaboratif et supporter des démarches pédagogiques de qualité. Il n'en est pas de même pour le Wikipedia français qui sert trop souvent des intérêts éthiquement inconciliables avec l'Ecole de la République » conclue le Café pédagogique. (Vu sur) le site du café Pédagogique . 

 
3-  De + Wikipédia tente de pénétrer le milieu éducatif, prévient le "Café pédagogique" - voir le projet sur Wikipédia  qui se présente ainsi :    «  Ce projet ambitieux se propose de promouvoir l'utilisation de Wikipedia comme outil pédagogique dans les lycées et l'enseignement supérieur en facilitant l'accès aux professeurs grâce à des aides et tutoriels spécifiques leur présentant les outils que Wikipedia met à leur disposition dans le suivit (sic) des projets. Les élèves serraient invités (très fermement) (sic !) à travailler en groupe sur un article de leur choix (ou pas, mais ça reste préférable et est plus en adéquation avec l'"esprit Wikipedia") (sic) dans un domaine ou une matière donnée. » Ce que le Café pédagogique analyse : " De fait, Wikipedia le sait bien : son média cible essentiellement les jeunes. Ce nouveau projet lui permettrait de renforcer cette audience et aurait surtout l'avantage de donner une image de sérieux au projet en le faisant valider par des enseignants. »  


Le Café pédagogique poursuit : « Le problème c'est que Wikipédia n'est malheureusement plus un outil recommandable pour les enseignants. Le projet, fort sympathique au départ, sert des intérêts qui suscitent des interrogations. Le Café avait fait part de ses doutes le 17 octobre : "Tant que la clarté ne sera pas faite sur le fonctionnement de Wikipédia et le ménage dans ses articles, nous déconseillons aux enseignants de l'utiliser avec les élèves. » [Vu sur le site du Café pédagogique.]  


En relation : sous le titre "wikipédia, une encyclopédie à lire avec des pincettes", Libération du 8 décembre relève une nouvelle affaire survenue dans l'édition américaine.  Libération : wikipedia encyclopedie à  lire avec des pincettes, ainsi que  l'article de Daniel Schneidermann Libération 14 octobre 2005  


4-  Deuxième analyse du café Pédagogique, à propos de la manière dont est traitée l'histoire sur wikipedia : wikipedia ou l'histoire sans historiens « "Un travail historique sans propriétaires et avec de nombreux et anonymes auteurs est quelque chose d'inimaginable pour notre culture professionnelle... Pourtant en quelques années, Wikipedia est devenu le plus important travail d'écriture historique en ligne, le plus lu de tous les travaux historiques en ligne et la plus importante ressource historique sur le web".   Dans un article du Journal of American History, Roy Rosenzweig, George Mason University, analyse l'impact de Wikipedia sur le rapport à l'histoire des Américains et des chercheurs. Wikipedia est-il une bonne source historique ? Bien sûr, puisque tout le monde peut y écrire, l'encyclopédie en ligne brasse des erreurs parfois grossières, parfois issues du vandalisme. Et les efforts faits par l'encyclopédie pour y remédier n'arrangent pas toujours les choses. Ainsi R. Rosenzweig a beau jeu de montrer que les règles éditoriales élaborées par Wikipedia (chercher la neutralité, interdire les polémiques) renvoient à une conception arriérée, voire naïve, de l'Histoire. Cela encourage l'histoire la plus conventionnelle et la plus factuelle. Et c'est aggravé par l'absence de transparence dans les droits éditoriaux.   Wikipedia souffre aussi, selon R. Rosenzweig, de graves distorsions qui sont autant de fautes historiques. Les gens y écrivent sur les sujets qui les intéressent. Ainsi l'article sur le politicien Lyndon LaRouche compte deux fois plus de mots que celui sur Woodrow Wilson. Des personnages très secondaires ont de copieux articles dans Wikipedia alors que des pans entiers de l'histoire ne sont pas traités.... »


conclusion
: Reprenant l'étude des chercheurs américains, qui constatent l'extrême faiblesse des articles d'histoire, mais espèrent que des universitaires pourront corriger et améliorer, le Café Pédagogique doute que des universitaires puissent participer à wikipedia pour en améliorer les articles, étant donné les règles que wikipedia a adoptées -et dont elle ne veut ni ne peut changer . Soit ces fameuses règles de "neutralité" consistant à citer toutes les opinions en les mettant sur le même plan, sans jamais les accompagner d'analyses et conclusions supposant des prises de position et jugements de valeur.



Aucun universitaire ou chercheur, ne peut accepter de telles règles qui produisent des articles par simples coupés-collés sans aucune analyse et sans risquer des hypothèses d'interprétation, en effet. Ecrire l'histoire, suppose des grilles d'interprétation et des méthodes autres que la juxtaposition d'opinions sans discrimination selon leur valeur. la recherche d'archives et le tri opéré est en soi un travail qui demande une formation d'historien qui manque aux rédacteurs de wikipedia. Ne leur reste que la posssibilité de rassembler des faits épars et des anecdotes souvent dépourvues d'intérêt.  L'impasse est là.  


5- D'autres études critiques de wikipedia : les résultats d'un séminaire d'étude  qui résume les principaux reproches faits à wikipedia par les universitaires et chercheurs « Un certain nombres de critiques peuvent être faites à Wikipédia, et notamment:-  l'absence de nom d'auteurs -  des sources rarement référencées -  l'absence de validation par des experts   -  l'absence de contrôle pré-diffusion -  un contrôle "démocratique" peu évident -  la lourdeur du contrôle via les "historiques" des articles, surtout pour les novices -  l'argument de neutralité : toutes les opinions seraient valables»

En somme , les chercheurs qui ont fait cette étude alertent les étudiants, qui risquent d'être trompés par le titre  auto-proclamé "encyclopédie". Ils notent encore : « - l'utilisation du terme encyclopédie, cela donne aux yeux des étudiants une impression de validité du contenu - la rubrique " avertissements " indiquant que Wikipédia ne fournit aucune garantie de validité n'est effectivement pas assez mise en valeur, il faut aller la chercher au fond de la page d'accueil - les auteurs ne sont pas désignés (utilisation de pseudonyme le plus souvent ou auteur non identifié car n'ayant pas un compte dans l'encyclopédie) - pas de validation d'un comité dit "scientifique" - contrôle dit "démocratique" mais pas assez transparent aux yeux des non initiés- les sources ne sont pas citées - le système interne de Wikipédia est flou »


[Quant à la l'argument de neutralité qui traduit la conviction que toutes les opinions seraient valables, comme le dit l'étude, on constate que, en effet la neutralité de point de vue (POV)  selon wikipedia suppose de « présenter tous les POV n'en privilégier aucun » , ce qui, traduit en pratique, donne « tout peut se dire du moment que c'est écrit quelque part ». Et c'est bien ainsi que ça fonctionne. Voir référence sur wikipedia elle-même (les principes de la neutralité de points de vue] autres références : mises en garde des étudiants par les universitaires et les institutions officielles de l'école. Les universitaires jugent wikipedia :

6-  attention wikipedia a pour ambition une  OPA sur l'éducation  et une emprise sur les enfants : voir le projet sur Wikipédia + les projets destinés spécifiquement aux enfants de 8-12 ans à qui une petite soeur de wikipedia est spécialement destinée.


7-  Incitation à la prudence par une universitaire

 Cerise le très officiel « Centre de formation à la maîtrise de l'information pour les étudiants », centre de formation à la maîtrise de l'information pour les étudiants, fait par des universitaires, présente les encyclopédies enjoint à la prudence : « les articles ne sont pas signés et le site n'est pas sous le contrôle d'institutions scientifiques . Prudence » car pas de comité scientifique, pas de validation par des spécialistes reconnus, ce qui empêche d'accorder à wikipedia l'idée qu'elle puisse être fiable. En 2004 les chercheurs du centre croient encore à un projet généreux. Ils entretiennent même un dialogue avec un ingénieur responsable de wikipedia. Toutefois ils exposent à ce responsable les conditions qui font la scientificité d'un travail, ce qu'on entend par références et comment elles doivent être données dans les articles, quels sont les critères de référencement des sources,  etc. ainsi que la nécessité de respecter des règles qui sont celles de tout travail intellectuel parce que wikipedia doit pouvoir offrir des garanties à ses lecteurs. Remarques non entendues, malgré un séminaire de travail.

Les universitaires ont tenté , en vain, de rappeler les critères incontournables d'un travail de rédaction, quel qu'il soit, via internet ou non, et avec participation collective d'une manière ou d'une autre. A Wikipedia on refuse d'entendre.


Résultat Cerise   juge wikipedia non fiable en 2006 et met en garde « informations douteuses » ou articles qui « distillent insidieusement une ideologie masquée »    

8-  Une analyse par un philosophe québecquois  qui parle de «  stupidité intrinsèque de la transformation du concept de «connaissance» en celui d'«expression »


9-  Une Etude de l'INRP (Institut national de recherche pédagogique)note l'importance accordée à la communauté, plus qu'à la qualité du travail. « Dans leurs premières contributions, les sujets se comportent comme des consommateurs qui opèrent occasionnellement et fortuitement quelques changements mineurs sur les articles qu'ils lisent, avant d'adopter un rôle de gardien au regard d'une collection d'articles correspondant à ce qu'ils connaissent. Puis leurs objectifs s'élargissent et ils deviennent progressivement plus concernés par l'ensemble de l'encyclopédie et par le développement de la communauté, plutôt que par la qualité de quelques articles isolés. Si les wikipédiens croient au projet de l'encyclopédie et au travail de la communauté, leurs motivations ne sont pas à chercher du côté de l'altruisme, comme plusieurs travaux sur les CoPs l'ont démontré, mais bien du côté d'un positionnement identitaire qui s'inscrit dans le temps » Les choses se sont sérieusement aggravées, sous ce rapport, depuis qu'a été faite l'étude.  


10-  L'INRP encore résume l'essentiel des défauts de wikipedia et des critiques qui lui sont adressées   ; que je cite : « En résumé, les principales critiques à l'égard d'un tel outil de publication sont focalisées sur les points suivants 
  • - les contributeurs sont au mieux des amateurs, au pire des perturbateurs, des vandales ou des fanatiques ;
  • - quand ils ne se dissimulent pas derrière un ou plusieurs pseudonymes, les contributeurs sont des anonymes ;
  • - les contributeurs sincères sont découragés par la nécessité de défendre leurs textes contre d'autres participants ignorants ou malveillants
  • - les contributeurs, non experts, sont illégitimes ;
  • - les contributeurs ne sont juridiquement pas responsables de leurs contributions ;
  • - hormis ceux traitant d'informatique, les articles sont au mieux de qualité médiocre, au pire de simples ébauches ;
  • - certains thèmes ou sujets controversés sont décrédibilisés par des prises de positions partisanes (biographies, événements historiques, mouvements politiques, religion, etc.) ;
  • - les sujets d'actualité sont sur-représentés au détriment d'un savoir établi ;
  • - les sources sont rarement indiquées, le contenu n'est pas vérifiable ;
  • - le non respect du copyright (plagiat) et le non respect de la vie privée sont des pratiques courantes ;
  • - les articles ne sont pas stables et peuvent être supprimés ou vandalisés à tout moment ;
  • - les articles ne sont pas relus ni validés ;
  • - le manque de fiabilité et de stabilité des articles les rend inexploitables ;
  • - le qualificatif « encyclopédie » est scientifiquement inapproprié ;
  • - la régulation collective est absurde et illusoire ;
  • - l'activité éditoriale et plus généralement la structuration des contenus manquent de transparence ;
  • - la croissance exponentielle des articles et des participants rend illusoire toute tentative d'homogénéisation et de stabilisation ;
  • - le principe de la neutralité de point de vue est en fait éminemment politique ;
  • la vérité encyclopédique est « votée » ; quelle représentativité pour les votants ? ;
  • - le fondateur de Wikipedia est un personnage immoral qui exerce une influence dictatoriale ;
  • - la représentativité des univers culturels des locuteurs d'une même langue est biaisée ;
  • etc. »
11-  principales critiques adressées à wikipedia : résumé des critiques généralement adressées à wikipedia : incompétence , ignorance et absence de qualifications qui rendent les contributeurs illégitimes ; malveillance, prises de position partisanes, qui, avec l'ignorance, découragent les contributeurs qualifiés ; hormis l'informatique, mauvaise qualité des articles ; absence de validation ; absence de fiabilité ; instabilité des articles, qui les rendent inutilisables ; manque de sources : invérifiable, plagiats ; le principe de neutralité est éminemment politique ; le qualificatif  encyclopédique est largement usurpé etc.

12- un chercheur : -  Charlie-hebdo  sur wikipedia, signale l'étude d'un chercheur Guillaune Lecointre, ayant donné lieu à un ouvrage.


12- Dans les media ; d'autres observations et jugements   :
-   Un blog : « wikipedia l'encyclopédie de non-référence » un blog de Denis Berger
Charlie-hebdo  sur wikipedia, signale l'étude d'un chercheur Guillaune Lecointre, ayant donné lieu à un ouvrage.
-  Courrier International  
 - Le "Boston Globe" aussi met en garde après avoir procédé à une étude de wikipedia  (en anglais)

-  L'Encyclopédie Britannica répond à l'étude de Nature sur wikipedia , qui avait affirmé que wikipedia était aussi fiable que Britannica : la méthode de Nature est contestable et les résultats de l'étude de Nature, non probants.  Seuls certains articles ont été examinés qui ne permettent pas de juger de l'ensemble de wikipedia dont les articles d'histoire et de politique sont les plus touchés par la propagande et les déformations, mais non pris en compte par Nature.

- un blog celui d'Anne Ledoux qui dénonce les effets des principes qui règlent la soi-disant "neutralité" selon lesquels tout peut être cité du moment que ça figure sur internet , tandis que , les liens internet manquant pour la plupart des livres universitaires et de référence, ces derniers ne peuvent être cités : d'où l'inflexion idéologique de nombreux articles, jusqu'à la propagande, y compris révisionniste en histoire, y compris négationniste : tout peut se dire .

- Pour voir comment les principes peuvent paraître valables en théorie, mais comment ça fonctionne en pratique on consultera le blog, de Nat Makarevitch, très bien fait, d'un ancien participant qui a pratiqué et dont les oeillères sont tombées quand il a commencé à comprendre. Ce blog montre la défense d'un certain point de vue sur le nucléaire, autour de l'article Tchernobyl, défendu par certains administrateurs, et à cette occasion on voit l'opacité du fonctionnement de wikipedia en pratique. A doubler avec l'article irrationalisme que j'ai édité sur le blog ici .  

-  plus wikipedia grandit plus s'accroissent ses critiques : c'est wikipedia qui le dit, et note audience et critiques croissantes ; une page résumant plaidoyers pro et contra; gentille : faite par wikipedia. Le dernier n° de La Recherche (n° 440 p. 113) confirme cette tendance : plus le nombre de participants croit, plus le niveau d'un article et celui de wikipedia en général, baisse.  

- Deux sites où s'expriment les critiques des utilisateurs, en anglais :  voir les sites 1) et 2)   


- Encore : intéressant pour le fonctionnement, un blog nommé "démocratie wikipedienne" dénonçant la propagande en faveur du régime au pouvoir en Tunisie qui note l'oeuvre de censure par un administrateur tunisien, sous le pseudo de Kassus, de tout ce qui concerne les droits de l'homme en Tunisie. Kassus refuse tous les liens vers les organisations de défense des droits de l'homme.

-  Ce qu'on peut lire sur un blog du Monde (Francis Pisani) témoignages d'anciens participants qui dénoncent incompétence, censure et propagande

- Voir outre les articles de Daniel Schneidermann dans Libération, -faisant état des critiques d'historiens professionnels sur l'article Pétain, parce que le-dit article de wikipedia  exonère le pétainisme de sa collaboration aux crimes nazis, et prétend même, dans une véritable négation de l'histoire, que le régime de Vichy aurait protégé les Juifs-


-   les critiques de Pierre Assouline, sur son blog du Monde,  reprenant celles de plusieurs historiens ayant remarqué avant lui la propagande antisémite sur l'article "Affaire Dreyfus." Pierre Assouline blog Le Monde (9 janvier)  :

 « C'est le principe de Wikipédia qui demeure toujours aussi discutable, cette idée bien dans l'air du temps que, au fond, tout le monde est encyclopédiste puisque tout le monde est déjà journaliste, cinéaste, critique d'art, critique littéraire, critique de cinéma, critique gastronomique, photographe etc. Voudrait-on nous faire croire que Wikipédia est à l'Universalis ou la Britannica ce que la démocratie d'opinion est à la démocratie représentative que l'on ne s'y prendrait pas autrement. On ne nous a pas encore fait le coup de "l'encyclopédie citoyenne" mais, au train où va la démagogie qui sous-tend cet état d'esprit, ça ne devrait pas tarder. Sur ce site donc, n'importe qui peut intervenir dès lors qu'il se sent expert en quelque chose, qualité qu'il se délivre de sa propre autorité. Sur Wikipédia, les spécialistes ne s'autorisent que d'eux-mêmes...  

Un exemple récent parmi d'autres : l'article consacré à l'affaire Dreyfus. Qu'analyse Pierre Assouline :       

«  Il y a quelques mois, l'ayant pianoté sur son clavier, François Gèze, le patron des éditions La Découverte, a eu la surprise de découvrir dans la bibliographie une liste d'une vingtaine de livres dont le premier était celui d'Henri Dutrait-Crozon Préçis de l'Affaire Dreyfus, édition de 1938 ; de surcroit, il était assorti du commentaire "Ouvrage fondamental à consulter en priorité".


Or dans son dictionnaire de référence sur l'affaire Dreyfus (Flammarion 1994, nouvelle édition 2006), Michel Drouin nous rappelle que sous ce pseudonyme écrivaient deux officiers du nom de Frédéric Delebecque et Georges Larpent. Il précise :"L'ouvrage accumule citations et références, et offre l'apparence de toutes les garanties scientifiques, à l'exception de la vérité. La culpabilité de Dreyfus est un dogme ("On ne nous a opposés que des cris") et la version de l'école nationaliste doit être transmise de génération en génération." La page de garde dit bien l'ambition du duo : "Scribantur haec in generatione altera" autrement dit "On écrira ceci pour l'âge à venir".

Pour Michel Drouin, il ne fait guère de doute que ce livre, publié pour la première fois en 1909 et maintes fois réédité depuis, fut considéré comme un évangile par une génération de nationalistes. Charles Maurras et Léon Daudet notamment y firent abondamment référence. C'est donc ce Préçis de l'Affaire Dreyfus, évidemment étranger à toutes les recherches menées par les historiens entre temps, qui reste la bible de l'affaire un siècle après sa parution, du moins aux yeux des wikipédiens. Si encore il s'agissait d'un témoignage d'époque, cité comme tel avec les précautions d'usage et relégué en fin de bibliographie, on pourrait comprendre ; or c'est tout le contraire.


Alerté, Daniel Garcia y fit écho sur son blog de LivresHebdo. Ce qui n'échappa point à la vigilance de Wikipédia. En toute logique, on aurait pu penser qu'ils en tiendraient compte en supprimant une telle référence. Or, non seulement elle figure toujours dans leur bibliographie, mais elle y est toujours en tête, donc bien avant les travaux récents d'historiens incontestables. Seule la mention entre parenthèses a été modifié. On lit désormais : "ouvrage contesté" 


(à suivre, article  de sévères critiques 2) 




Alithia 

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans réédition
commenter cet article

commentaires

simple-touriste 22/01/2014 09:38


"l'absence de garanties offertes par wikipedia."


Vous connaissez une encyclopédie qui offre des "garanties"?


Garanties de quoi, au fait?