Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 18:40

 

 

La vie cachée de wikipedia : quelques exemples de censure bête et méchante quand il s’agit des fautes ou turpitudes de certains hommes politiques et d'autres sujets  de politique, au sein  d’articles écrits sur le mode d’anecdotes enchaînées sans ordre ni sens , qui reviennent à tout banaliser : le style de wikipedia en somme.

 

 

Voilà donc quelques exemples parmi une immensité d'autres, de ce qu’il ne faut pas dire des hommes politiques qui ont un peu fait des fautes ou un peu trempé dans des affaires pas très normales voire pas du tout honnêtes ou  sérieusement compromettantes,  et bien que tous les media en aient largement rendu compte, voilà , juste quelques exemples, de ce qu’il ne faut pas dire à wikipedia :

 

Sur Christian Blanc nous avons par exemple ceci, supprimé car est qualifié de « micro polémique » le fait de s’acheter pour 12 000E de cigares aux frais de l’Etat !, ceci encore. Exemples de Cheep le censeur aidé du bien connu Dr Cosmos, l'homme qui aime les théories complotistes et le paranormal. Normal par conséquent qu'il soit en position de juger les autres et de censurer, n'est-ce pas ?

 

Sur Christian Estrosi qui bénéficie de plusieurs appartements de fonction à Paris, nous avons par exemple ceci et ceci qu'il ne faut pas dire.  De Grimlock le censeur doublé de l'aide d'un accolyte toujours prêt Supremangaka le censeur... toujours présent sur wikipedia, 24h sur 24, pour vous servir. 


Sur Alain Joyandet  qui s’est octroyé un voyage en jet privé ayant coûté plus de 116 000E pour aller constater la misère en Haïti, à wikipedia, censure, on considère que c’est un détail à ne pas mentionner. Ah le coup du détail, pour dire parlons d’autre chose. On aimerait bien (faire) taire tout cela à wikipedia comme chez le ministre  ! Voyons donc  ce qu'il en est à propos du cynisme de cet homme d'Etat quand de toutes part on n'entend venir du haut de la sarkozie qu'une seule injonction : l'Etat doit faire des économies, licencier du personnel, réduire les dépenses sociales. Nous avons par exemple ceci et ceci : ils s'y sont mis à deux. On voit apparaître Meodudlye déjà remarqué précédemment pour ses sympathiques interventions aux côtés de  Supremangaka-toujours-là , et toujours prêt à servir wikipedia avec ses ciseaux..

 

Ainsi que sur Jeannette Boughrab, protégée de Sarkozy, nous avons par exemple ceci et ceci .  De Supremangaka le censeur.


Sur l’affaire des attentats de Karachi dont les media ont largement rendu compte, pour des retro-commissions impliquant de hauts responsables politiques de l’actuelle majorité, wikipedia ne mentionne pas la confirmation par le juge des dites commissions –voir sur Rue89- , en revanche nous voyons encore la censure à l’oeuvre ici . De Cheep le censeur.

 

 

 

L’affaire Woerth-Bettencourt éclate en plein milieu de la réforme des retraites dont est chargé Eric Woerth actuel ministre du travail. La réforme demande essentiellement aux plus pauvres  de se serrer la ceinture et aux travailleurs des professions les plus dures de contribuer aux efforts et d'accepter de prolonger l'âge de départ, quand bien même leur espérance de vie est la plus courte.  Cette affaire de milliardaire finançant diverses campagnes de l’UMP tout en fraudant le fisc  à hauteur de 800 millions, avec la complicité éventuelle du Ministre du budget de l’époque, Eric Woerth , via l’épouse de ce dernier qui a travaillé à la gestion du patrimoine et donc à l’art de frauder le fisc pour « la femme la plus riche de France », fait beaucoup de bruit  –voir les compte-rendus dans Le Monde et l’Express- Wikipedia, sur ce chapitre n’est plus en 1° ligne de Google ; complètement absente.  Curieux, n’est-ce pas ?

 

Il suffit de mettre un titre alambiqué de sorte que lorsque l'on tape Woerth-Bettencourt sur Google, rien ne sort de wikipedia. ça sert d'avoir l'esprit tordu.


Quant à l’article lui-même, s’il n’est pas foncièrement mauvais, cependant, comme à l’habitude , il évite autant que possible  d’être doué de sens, par absence de synthèse et art de mettre tout sur le même plan bien sûr.

 

Toutefois sur l’article Eric Woerth on note cette censure d’importance non négligeable. De Cheep encore

 

Sur l’article Charles De Gaulle cette censure, d’abord , suivie de censure2. De Cheep encore et toujours.

 

Comme pour tous les articles de politique, que le sujet soit ou non délicat, c’est toujours nul, étroitement surveillé et souvent censuré : wikipedia ou l’art de noyer le poisson, de marier la carpe et le lapin et d’être muet comme une carpe sur l’essentiel.

 

Après ces métaphores de pêcheur, passons à l’article Sarkozy, bourré d’informations et de détails, et dépourvu de sens : la neutralité à l’œuvre ou l’art de la platitude et il cultive bien l’art de demeurer le + superficiel possible.

 

 

Sur cet article Sarkozy il n’y a, en ce moment du moins, pas de censure ouverte*, mais comme synthèse il y a mieux, ou l’art de tout noyer dans le détail jusqu’à ce que rien ne veuille plus rien dire, c’est tout à fait réussi.


* je ne suis toutefois pas remontée dans l’historique où je parierais fort qu’on trouverait de beaux exemples de censure si on épluchait les modifications des grands esprits de wikipedia parmi les administrateurs et habitués de la participation forcenée.

 

Un autre exemple de censure : sur l’association (assez louche et tendanciellement sectaire) Mensa, il ne faut pas émettre la plus légère explication qui aurait le mérite de permettre de comprendre ce qu’est cette association.

 

Voyons l’œuvre poursuivie d’un autre censeur : Grimlock, agent actif de la censure et qui est un wikipédien particulièrement inspiré : il s’était prononcé pour la suppression de l’article Neda Agha-Soltan, au titre qu’aucune étude universitaire ne parlait de cette jeune fille (sic). Une jeune iranienne qui venait d’être assassinée par la police secrète du régime des mollahs, lors des grandes manifestations, il y a un an , et dont les images de la mort avaient été les seules à franchir la censure féroce du-dit pouvoir.  De sorte qu’elle était devenu LE symbole de la répression contre le peuple iranien exprimant son désir de liberté. Grimlock  ajoutait finement qu’elle serait oubliée en moins de 8 jours car  « le seul fait notoire [la concernant]  est de s'être faite tuer » .

 

Outre les sus-citées quelques censures de Grimlock sur Rama Yade, sur prière islamique (salat), sur Richard Prasquier etc. : on voit là tout l’arbitraire wikipédien qui consiste à effacer des faits avérés ainsi que des sources.  

 

A citer encore dans la série censures remarquables :

Nous avons le-dit Julien, membre du CA de wikimedia, soit un des 5 membres officiels qui la représentent à l’extérieur de la communauté sectaire, et qui à propos de la suppression de l’article Neda Agha-Soltan avait fait encore mieux que Grimlock et proféré cette crapulerie absolue dénotant une profonde bêtise :  « ici on a les journalistes du monde entier qui se masturbent sur 3 vidéos merdiques. Personne ne sait rien de précis sur Neda [ndrl : totalement faux à cette date, la presse du monde entier avait publié qui elle était] … Sans compter que personne n'a intérêt à pipoter un bon vieux martyr chi'ite chez les anti-Ahmadinejad hein ? »

 

Triple crapulerie : sur les journalistes, sur Neda, l’obscénité de son style et l’irrespect pour une personne décédée, et encore pour son hypothèse d’une manipulation anti-Ahmadinedjad de la part de l’Occident et sans doute des « sionistes » comme ils disent ?

= voilà le genre d’individu qui dirige wikipedia et la représente officiellement. 

 

(vu sur la page suppression de l'article où 24 se prononcent pour la-dite suppression. Certains wikipédiens sont des lumières vraiment. Le pire de tous est monté en promotion et est devenu grand chef. )

 

Outre les horreurs qu'il est capable d'écrire, Julien (:julien :), adore pratiquer des suppressions qui sont des censures. Est-ce si étonnant pour un type qui a montré ce dont il était capable ?

 

Exemple de ses censures sur Rama Yade , encore le Canard enchaîné censuré, même si toute la presse en a parlé ensuite, sur  Joseph Kabila, interdit de préciser qu’il est un militaire, sur Hu Jin Tao et la liberté de la presse, interdit de dire que le Président chinois  n’en est pas vraiment  un partisan.

 

On rêve !

 

Julien encore plus radical que Cheep dont on a vu les capacités de censeur.

De toute façon que peut-on attendre de quelqu’un qui valide le Réseau Voltaire comme source pour wikipedia, et qui cite des sources extrémistes pour attaquer … le sionisme bien sûr ?



Vous êtes libres de trouver d'autres beaux exemples et de me les envoyer, chers amis.

 

Pensez-y , je vais faire un petit tour pour m'aérer, vers des cieux plus purs.

 



Alithia

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Flap flap 01/08/2010 03:38



Tu craches sur wikipédia, tu t'en estimes supérieur, si l'on parle du même raisonnement ?



observateur impartial 05/07/2010 11:54



Le pauvre petit Pierrot qui se prend pour un commentateur de Wiki-rikiki (rigolez ! il fait un blog humoristique ) se déchaîne contre cet article qui parle de censure à Wikipedia au sujet de
faits avérés et qui ont fait beaucoup de bruit, mais effacés de Wikipedia, ce serait "trop tôt" pour les mentionner disent les wikipédiens qui censurent.


 


Aujourd'hui on apprend la démission de plusieurs de ces ministres.



Eh bien maintenant, pour Wikipédia, c'est trop tard pour le dire qu'ils sont soupçonnés...


 


Ou, encore une fois, Wikipédia a perdu l'occasion d'éviter de se ridiculiser et ne parlons pas du microcéphale Pierrot et de sa pauvre bande de 5 copains wikipédiens qui en rajoutent une
couche...  de bêtise.


 


gnia !


 


 


 


 



alithia 05/07/2010 12:49



Des démissions pour faire écran et protéger Woerth,
wikipedia  a raté le coche : il ne faudrait pas en parler.





Petits esprits, petites cervelles.





revue de presse :


La presse française est quasi unanime lundi pour affirmer que les démissions d'Alain Joyandet et de Christian Blanc visent à occulter la situation du ministre du
Travail Eric Woerth, empêtré dans l'affaire Bettencourt.




"La démission forcée des deux ministres accrédite surtout l'idée que le pouvoir cherche un exutoire pour essayer de protéger Éric Woerth. Or, sacrifier deux personnes pour essayer d'en sauver une
troisième, plus gravement menacée, témoigne d'une grande panique au sommet", écrit Alain Joannès dans Le Télégramme.




"Pour autant, peut-on y voir une forme de stratégie élyséenne destinée à protéger le soldat Woerth? Ces deux démissions, sorte d’écran de fumée sur l’opinion, pourraient calmer les vociférations
de l’opposition", soutient Yann Marec dans le Midi Libre.




Marjory Chouraqui, éditorialiste de La Provence, estime également que ces démissions visent à "regagner une part de crédibilité afin de sauver le soldat Éric Woerth, pilote du grand chantier
du quinquennat, la réforme des retraites dont le texte doit être examiné mardi prochain en conseil des ministres".


 

Pour Dominique Garraud de la Charente Libre, "les démissions de deux sous-ministres dans le collimateur témoignent d'une grande fébrilité de l'Élysée. Et s'il fallait parier sur les
chances de succès d'une opération diversion Joyandet-Blanc, la cote serait très élevée".


 

"En vérité, un vent de panique a gagné l'exécutif. (...) Sauf que Nicolas Sarkozy, débordé, n'en finit plus de courir derrière les événements", considère Jacques Camus de la
République du Centre.




Michel Lepinay de Paris Normandie rappelle que "le gros morceau, l’affaire qui nuit le plus à l’image du président, c’est celle qui concerne Eric Woerth".


 

"Éric Woerth est certes préservé mais les fusibles ont cramé", indique Denis Daumin de La nouvelle République.





«Le début de la fin»





"En faisant le ménage chez les ministres les moins défendables, l'exécutif espère éviter les amalgames avec Eric Woerth. Cela tiendra-t-il jusqu'en
octobre?", s'interroge Jean-Michel Helvig dans la République des Pyrénées.


 

Philippe Waucampt du Républicain Lorrain est inquiet: "connu jusqu'ici pour sa réactivité hors pair, Nicolas Sarkozy a toujours un temps de retard depuis la fin mars, quand a
commencé à s'enfiler le collier de perles des affaires".


 

Désabusé également, Jean-Claude Souléry (La Dépêche du Midi) estime que "ce n'est pas encore une hécatombe, mais ça sonne déjà comme le début de la fin".


 

"L’un et l’autre étaient devenus le symbole de ce que les Français n’acceptent plus: la légèreté dans l’exercice d’une fonction gouvernementale, une forme d’insolence dans la façon
d’être", affirme Paul-Henri du Limbert dans le Figaro.




"Ces comportements sont d'autant plus mal vécus qu'ils surgissent à un moment où l'avenir n'a jamais été aussi angoissant", confirme Michel Urvoy d'Ouest France.


 


Son de cloche identique de la part de Patrick Fluckiger, de l'Alsace: "Ces démissions interviennent au moment où un sondage révèle l'irritation, pour ne
pas dire le dégoût, des Français devant les indélicatesses de certains des plus hauts dirigeants de l'Etat". (Libération)





Mais wikipedia crache sur la presse, car elle est bien supérieure à la presse. On a vu.



Zardoz 28/06/2010 20:02



ça me rappelle l'affaire Ali Soumaré. Quand un cacique UMP du Val d'Oise a révélé  le soit-disant lourd du candidat PS issu des cités, wikipedia s'est précipité pour les reprendre et
les détailler.


alors que certaines étaient fausses ou avaient été effacés du casier judiciaire au nom du droit à l'oubli. 


Bizarrement aucun des censeurs-sus nommés n'est venu effacé ces propose. Je me rappelle même sur le bulletin des administrateurs de grands discours sur le droit à l'information qui justifiait le
colportage de ces accusations. Comme quoi, mieux vaut être ministre fréquentant les grandes fortunes qu'un noir avec un prénom musulman ayant grandit dans un quartier difficile.


Lorsqu'un administrateur plus scrupuleux que les autres a évoqué le problème de la diffamation, l'inénarrable Touriste a écrit que de toute manière la législation n'était pas claire. "On" ne
savait pas s'il fallait porter plainte aux Etats-Unis ou France. Donc pourquoi se géner.


Bon, faut quand même qu'il sache que la législation n'est pas floue. Ali soumaré peut porter plainte en France contre le rédacteur des propos diffamatoires et même contre wikimedia. Et j'espère
qu'il l'a fait.


 


 



alithia 03/07/2010 18:45



oui, c'est assez crade : pour les rumeurs, on peut toujours compter sur wikipedia pour les colporter, pour les faits avérés, il y a de la censure



Quaesitor 26/06/2010 21:16



Hello Felix, Ton départ n'est pas aussi du à des commentaires de l'ami Pierrroooot ? Le grand analyste et observateur de wikipédia ?


Il y a des sujets interdits parce que le sujet est important. C'est vrai. Mais ce n'est pas le plus gros problème. Il y a aussi des "contributeurs" qui s'approprient des articles ou des sujets
anodins, mais qui y mènent une guerre de tranchée. Et si on tombe sur un de ces articles ou si un de ces "contributeurs" nous prend en grippe. Malheur ! Harcèlement, poursuite, copinage, esprit
de meute et exclusions !


Wikipédia est un espace de non-droit ou des shérifs auto-proclamés y pourchassent les hors-leur-loi.


Parmi les grands clans bien néfastes, on retrouve :


* Suprememangaka et Meodudlye, soutenus par les administrateurs Grimlock et Moyg (et Ludo) avec AlainR en background.


* Addacat et sa garde rapprochée : Gustave Graetzlin, Mogador et Lebob, protégés par leurs administrateurs Sardur, Moez, Maurilbert et GLec.


* Leurs ennemis Perky, Hamelin, Iluvalarn, Musicaline et la cabale Gandhi qui n'ont pas d'aministrateurs attitrés, ce qui leur a déjà valu des blocages...


* GL, Gede et DocteurCosmos, ceux qui savent.


* La cabale suisse, moins Edrokan, qui a pris le parti de son blog. Et moins Chandres, qui veut se faire aimer par tous (girouette) et finit par se faire frapper par tous (masochiste). Surtout
depuis qu'il forwarde les emails qu'il reçoit.


* Quelques électrons libres : Lgd, Touriste, Kimdine, TigH et la diva : Hégésipe Cormier qui reprennent tantôt pour l'un, tantôt pour l'autre, s'assurant ainsi un statut de neutralité et le
pouvoir de "tuer" qui ils veulent, quand ils le veulent. Histoire de prouver leur virilité.


De belles meutes de loups.



Simon 26/06/2010 21:06



PS : voir aussi la page de discussion de l'article, tout aussi instructive que ce diff et même plus. On y retrouve les commentaires de l'IP et la réponse de Moez (oh mince, aurais-je craché le
morceau ???).