Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 11:17



L'identité nationale n'appartient pas à l'Etat qui n'a pas à en décider.



Le soi-disant "débat" sur l'identité nationale enlisé dans l'obsession de dénigrer l'islam et discrédité par la déferlante des dérapages racistes auxquels il a donné  lieu, doit être mis de côté, selon l'avis même des  plus hauts responsables du gouvernement. Besson grâce à ses mauvaises idées dignes de l'extrême-droite et son zèle à soutenir l'expulsion d'étrangers en situation précaire et sans papiers, fussent-ils Afghans ou Haïtiens (bravo les droits de l'homme et la notion de réfugié !) a fini par permettre de comprendre à ceux qui ne le savaient pas ni ne l'avaient encore compris, que quelque chose cloche sévérement quand l'Etat prétend définir par en haut une identité française, en dehors de l'histoire politique et culturelle d'une nation. Car l'identité d'une nation n'appartient pas par décret à l'Etat, encore moins à un gouvernement ou un parti, à qui il n'appartient pas de la définir. Elle relève d'une culture et d'une volonté politique  de vivre ensemble toujours renouvelée, qui sont le résultat de l'histoire  (voir le texte de Renan à ce sujet :  "Qu'est-ce qu'une nation ?" )



Le soi-disant "débat" une fois enlisé, -qui commençait à faire vraiment trop mauvaise impression , tant il avait ouvert les vannes à l'expression  de propos discriminatoires- voici donc le grand colloque annoncé, transformé en séminaire fermé du gouvernement. Bonne nouvelle pour ceux, nombreux , qui avaient demandé la fin du débat aux dérapages racistes prévisibles et la suppression du ministère de l'identité nationale, indigne de la République.  Le premier point est quasiment acquis. Reste le second.


Le ministre de l'identité nationale  dans une sacrée contradiction !

A peine ce mauvais débat mis en sourdine par Sarkozy qui décide de repasser la patate chaude à Fillon , désormais chargé de traiter la question en petit cercle  fermé, ne comprenant que les ministres, à huis clos, on en apprend de belles sur le ministre  de l'identité nationale Eric Besson, qui s'est montré obsédé de la chasse à l'étranger et de l'identité nationale (redéfinie façon sarkoziste ?) le jour,  pour plaire à son chef, le Président, et en voie de conversion à l'islam,  la nuit, quand il croit qu'il n'y a plus aucun témoin. Ce ministre  aux idées dignes de l'extrême-droite , facilitant l'expression du racisme, se trouve pris dans une diffcile contradiction : vivant maritalement avec une jeune tunisienne de 22 ans, il se retrouve pressé par la famille d'épouser la jeune fille et... bien entendu, pour cela, de se convertir à l'islam.


 En effet, comme on peut le lire sous la plume de Nicolas Beau :

" Le chantre de l’identité nationale, Éric Besson, n’ est pas à la noce. En lançant son débat sur l’identité nationale, le ministre a provoqué de multiples dérapages anti-islam et anti-immigrés. D’après certains sondages, une moitié des Français, veut-on croire, pensent que la pratique de la religion musulmane est incompatible avec la vie en société. Diable ! Voici Besson en bien mauvaise posture, lui qui est tombé raide amoureux, cet été, d’une jeune étudiante tunisienne, Yasmine Tordjman. Et qui a promis à la belle famille de se convertir à l’islam. Tout cela fait un peu désordre." 





source Backchich info pour article complet

Voici le genre d'information qu'on ne trouve pas sur wikipedia , non plus , surtout, que les raisons pour lesquelles ce "débat"  est une fort mauvaise idée si l'Etat et le gouvernement prétendent s'emparer d'une telle question, dont les relents d'extrême-droite ne font plus de doute, après-coup. L'identité nationale est fruit de l'histoire. Elle ne se décrète  ni ne s'impose par l'Etat , ni selon les critères plus ou moins aléatoires d'un gouvernement, a fortiori s'il est largement contesté sur cette initiative.

C'est pourquoi Sarkozy a dû reculer et a demandé à  E. Besson de se faire discret et d'assumer l'erreur.


Alithia.



P.S.   et on apprend que le Monsieur a déclaré aujourd'hui sur une radio, RMC :  "Sarkozy a raison: les médias il faut les passer à la kalachnikov"
  source


P.P.S. le jour suivant ,10/2/10, Besson dément. Besson dément, c'est dément non ? Il dit qu'il ne se convertira pas. Soulignons que l'article de Backchich ne parlait que de "promesse faite à  la famille" . C'est différent. Juste une promesse... de Besson.
Le Parisien résume les dérapages de Besson et publie son démenti au sujet de la conversion.








Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

Flo 10/02/2010 17:49


Ya rien a comprendre Alithia, j'était pas certain d'avoir bien saisit la tournure de la phrase, vous me confirmez. Ctout ^^.


Dupond & Dupont 10/02/2010 13:48


D'après backchich info il y a derrière cela une histoire de placement bancaire désastreux pour la famille Bourguiba chez Madoff, que je ne sais plus quel proche voulait arranger avec Besson, qu'il
a invité en Tunisie pour cela. Et c'est là que Besson  arencontré sa future ...

Comme quoi la vie privée des hommes politiques n'est pas dénuée de rapports avec les affaires, souvent.

Lui demander en plus de se convertir, c'est gros. Mais au sujet de Besson  on en a déjà entendu de belles et la gauche l'a assaisonné de diverses comparaisons peu flatteuses en termes
d'analogies politiques.

Personne ne l'a obligé à partir à la conquête du pouvoir. Il doit savoir qu'il est observé, ce qui est plutôt normal dans une démocratie.


Pierrot 10/02/2010 13:39


Est-ce qu'elle a des problèmes pour avoir ses papiers?


JPC 10/02/2010 13:20


Le personnage de Besson est extrêmement peu sympathique. Traitre à la gauche d'où il vient (est supposé venir) il en rajoute pour se faire bien voir de Sarkozy et accepte de gérer l'immigration et
l'identité nationale dans un sens ultra-droitier. Sa femme a dépeint le goujat dans un livre après qu'il l'eut plaquée pour une jeune étudiante de trente ans de moins que lui.
Traitre . Arriviste sans principes. Zélé serviteur d'une politique policière, de mesures teintées de racisme. Goujat dans sa vie privée, conduit par sa q.... Il est le ministre le plus détesté du
gouvernement. Etonnez-vous après cela qu'il soit observé et qu'il attire les rumeurs


je m'interroge 10/02/2010 13:08


Backchich apprend qu'elle est la petite-fille de la famille Bourguiba.

Alors ? Quel intérêt préside à cet échange de bons procédés ?

Un homme politique n'est-il pas obligé à un minimum de transparence ?