Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 00:59

 

 

 

La mort de Ben Laden.  Pour l'instant wikipedia n'a pas (encore ?) basculé dans les  hypothèses farfelues du soupçon paranoïaque et autres théories complotistes qu'elle affectionne sur ce genre de sujets de politique contemporaine et se contente de rapporter les faits et les informations diffusées.  Seul  David Monniaux se charge de jeter le soupçon sur son blog où il met en doute que Ben Laden soit mort car "on n'a pas de preuves" et  où il se laisse aller à des hypothèses conspirationnistes, et soupçons de complot, en ignorant délibérément les preuves données,  -dont le témoignage en direct sur Twitter d'un voisin de la résidence de Ben Laden à Abbottabad, et malgré les récits détaillés de la traque et de l'assaut contre la résidence  du chef d'al Quaïda donnés par Le Monde et la presse internationale, malgré l'information relayée par la chaîne quatarie al Jazeera, malgré le fait que tous les Etats ont admis l'information de la mort...  On voit jusqu'où mènent la suspicion envers les journalistes et le désir de porter  le discrédit sur des professions entières,  soit les professions intellectuelles et qualifiées au premier rang desquelles celle de journaliste mise en cause à l'instar des professions d'enseignement, cette tendance au discrédit est  en effet l'objet de ce blog pour tenter de crédibiliser wikipedia !

 

En contre-point de ces enfantillages assez malveillants et quelque peu irrationnels, on peut lire  l'analyse pertinente de ce que représente la fin du chef d'al Quaïda, par Mathieu Guidère, spécialiste du terrorisme islamiste, en réponse à une question :

 

Après dix ans de traque, le bourbier afghan, l'autonomisation des "franchises" Al-Quaida, la disparition de Ben Laden nous oriente-t-elle vers un renforcement de la nébuleuse terroriste ou bien au contraire vers son déclin ?

Mathieu Guidère : A court terme, il y aura un renforcement, une multiplication, probablement, des actions de ses branches. Parce qu'elles vont être galvanisées et vont vouloir se venger de la mort de Ben Laden.

En revanche, sur le moyen et le long terme, il est clair que c'est le début de la fin de la mouvance Al-Qaida. Pour deux raisons. D'abord parce qu'elle a perdu sa tête, et ensuite parce que sur le fond, elle a perdu la bataille idéologique, en ce sens que Ben Laden et tous ses lieutenants dans le monde avaient toujours appelé à la violence et à la terreur pour abattre les régimes en place. Or, on constate que c'est l'action populaire et pacifique qui a eu raison de ces régimes.

D'ailleurs, l'organisation ne sait plus comment se positionner par rapport à ces mouvements populaires. Ce qui fait que sur le long terme, et à moins d'une adaptation idéologique profonde, je pense qu'Al-Qaida a signé le début de sa fin.

 

vu sur Le Monde

 

Par  ailleurs, le Hamas, par la voix de Ismaël Haniyeh dénonce  le meurtre du "guerrier saint" Oussama Ben Laden, comme le rapporte aussi le Figaro. Même si la popularité du chef d'al Quaïda est en nette régression dans l'ensemble des pays musulmans, une partie des Palestiniens, récemment, lui accordaient encore leur soutien. L'Autorité palestinienne se démarque toutefois de cette position en déclarant que la mort de Ben Laden est une bonne chose pour la cause de la paix.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

Flo 12/05/2011 21:56



C'était ironique bien sûr ! Au contraire les musulmans de France doivent maudire chaque jours ce type qui a commis des atrocité au nom de leur religion ! C'est ça que je veut dire !

De grâce, pas de confusion !



alithia 13/05/2011 01:18



ok , ok, excusez-moi, je n'avais pas saisi l'ironie. Pas toujours évident quand on n'a pas affaire à la personne en face de soi.


Mais je comprends que le clergé se soucie de l'âme de ce remarquable croyant que fut Ben Laden durant sa vie   et un modèle de bon musulman (ironie)



Flo 11/05/2011 23:20



La mosqué de Paris s'est inquiété du sort fait au cadavre du grand homme de foi, qui ne serait pas tout a fait conforme au rite musulman. D'ailleur je suis sûr que tout les
musulmans de France prient pour l'âme de celui qui a tant fait pour faire bien voir leur religion, à qui il ne manque sans doute que quelque formalité pour aller au paradi,
tellement sa vie fut un exemple. A mettre au Best Of avec les délcaration du pape sur le préservatif.



alithia 12/05/2011 10:10



non, pas tous les musulmans de France ! Ils ne sont pas tous des fanatiques.



Michel 06/05/2011 23:35



Al Quaïda a reconnu la mort de Ben Laden aux jour et lieu dits par les Américains. Cela suffira-t-il à mettre fin aux spéculations conspirationnistes ? Bien sûr que non puisque ceux qui s'y
engouffrent ont beson de mystères, de complots, de politique-fiction, de soupçons, d'explications personnelles plus malines, de soi-disant enquêtes faites par eux-mêmes, d'accusations et de
représentations irrationnelles qui plaisent à leur imagination eet leur donnent de l'importance.


Il faut bien vivre.



Zen 05/05/2011 22:48



Les théories du complot ont un bel avenir devant elles, sur internet les gens s'en donnent à coeur joie. Et c'est reparti pour de nouvelles explications paranoïaques.


C'est un des effets d'internet, la possibilité d'engendrer rumeurs et fantasmes de conspirations. Certains croient de Mickaël Jackson est vivant et s'accrochent dur comme fer à leur croyance,
d'autres font et feront de même pour Ben Laden.


 


Le paradoxe que relève voir le Monde est que
les mêmes qui se sont emballés pour mettre en cause Bush et inventer un complot de celui-ci à propos des attentats du 11 septembre reprennent la propagande des Républicains et les rumeurs folles
contre Obama que ceux-ci font circuler, pour monter à leur tour une rumeur de complot  dans l'histoire de la mort de Ben Laden, contre Obama.


 


L'imagination, folle du logis ! Et aussi le plaisir de se donner des frissons en se prenant un peu pour tout-puissant en réinventant l'histoire du monde, quel pied ! Les historiens et les
commentateurs qualifiés peuvent aller se rhabiller, chacun écrit comme il veut l'histoire, selon son imagination et selon ses désirs.


 


La folie de certains est amplifiée par le net.


 


 



alithia 05/05/2011 23:13



on attend le commentaire de Dieudonné



Altshift 04/05/2011 10:23



Beaucoup d’analystes se perdent en conjecture face à cette affaire, à cette intervention armée, aux méthodes employées et au « preuves » données ou pas. Dans tous les cas, et quel que
soit le rôle de ce Ben Laden, rapidement désigné comme le diable depuis le 11 septembre 2001, dans les activités terroristes attribuées à « la nébuleuse » Al Qaeda, il représente
toujours, mort ou vivant un problème de taille pour l’administration étasunienne. Sa mort est présentée comme une exécution sommaire… « justice est faite » ce qui donne une bien étrange
représentation de la justice pour une démocratie. Mais son arrestation ainsi que l’organisation d’un procès (public) auraient probablement renforcé certaines tensions internationales ou au moins
soulevé des questions qu’il semble préférable de ne pas remuer.                                    
                                          On comprendrait aisément l’inconfort dans lequel
cette histoire peut placer le gouvernement des Etats-Unis, et la difficulté que représenterai le fait de divulguer des images, qui existent forcément, d’un assaut qui paraît avoir été d’une
grande violence.


Etant donné le grand nombre de personnes (voir photographie officielle) qui sont supposées avoir assisté à diffusion en direct de cette attaque, ont peut être sûr qu’à un moment ou  un
autre, pour des raisons stratégiques ou personnelles, des informations filtreront sur ce que ces personnes ont vu et qui semble horrifier Hilary Clinton, rendre Barack Obama très soucieux,
presque réjouir certains témoins et vivement intéresser un ou deux stagiaires (?) obligés de se pencher pour observer.  Ça sera certainement l’un des feuilletons de l’été… à moins qu’on
oublie aussi vite que la presse a oublié la centrale de Fukshima.