Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 20:34
Dans la série « les administrateurs ».  qui  prolonge la série « malhonnêtetés   » :
« A propos des administrateurs encore ».
« A propos des administrateurs encore ».
 
 
Où il est question des administrateurs encore, c'est à dire des irrégularités constantes auxquelles donnent lieu leurs activités plus ou moins obscures et sans surveillance, et dans l'absence complète de contrôle d’aucune instance qui aurait été habilitée à cet effet.
De cela et de toutes les anomalies afférentes, il faut encore parler.
 
 
[ il en a déjà été fait état dans divers articles, tels « wikipedia ou des administrateurs hors règles », «surveillance des administrateurs », « comment s'écrit wikipedia : les tricheries », « règne de la force sur wikipedia » … voir la série « malhonnêtetés   » ]
*
*     *
 
 
Etant donné qu’il n'existe pas de règles auxquelles seraient soumis les administrateurs, ni non plus d'obligations de rendre des comptes à qui que ce soit (il n’existe aucune instance établie en vue de cette fin), ni de compte-rendu de mandat (ils n'ont pas de mandat) ni de limites à leurs mandats  etc.  les administrateurs agissent hors la loi et ne sont soumis, à aucun contrôle , pas plus que le contenu des articles, jamais vérifié.
 
Par là il s’avère que wikipedia se moque de la démocratie, de ses règles et des institutions qu'elle suppose, et qui ont été éprouvées à travers l'histoire depuis longtemps (quelques 2600 ans ou plus en Grèce, voire davantage encore si l’on remonte aux monarchies électives des premières Cités).
 
*
*          *
Revenons à wikipedia.
A propos des administrateurs, de leurs moeurs souvent étranges et hors règles...
 
 
A propos des administrateurs, de leurs moeurs souvent étranges et hors règles, c'est à dire de leurs interventions peu claires, peu cohérentes, pour ne pas dire pas toujours très rigoureuses ni honnêtes, on regardera cet arbitrage tel que cité ici, et qui oppose un administrateur et bureaucrate, « Traroth », à un autre administrateur, « Bradipus ». Dans le dit « arbitrage » il s'agit d'un plaignant qui s’adresse à une sorte de jury pour faire reconnaître un dol qu’il a subi. Dans le cas présent, on voit que le 1°, le dénommé « Traroth »,  dénonce les irrégularités et abus de pouvoir du dernier, le dénommé « Bradipus », suite à un arbitrage qui n'a pas  sanctionné des fautes, parce qu'il s'agissait d'administateurs. 
 
(je donne la référence, pour que l’on puisse se rendre compte , mais il faut prévenir : attention lecture pénible, car tout cela est confus au plus haut point en l’absence de règles qui puissent être invoquées, et donc, comme il se doit , cela part dans tous les sens, et finit même par perdre tout sens. Car il faut aussi compter avec la mauvaise foi. On est en plein rapport de forces. C'est pourquoi, précisément, je signale et analyse le problème dans le présent article).
 
Cette confusion, ces abus de pouvoirs, de même que les malhonnêtetés et tricheries qui sont périodiquement révélées, de la part des administrateurs et autres responsables, (et dont parle la série d’articles appartenant à cette catégorie nommée « tricheries, malhonnêtetés… ») sont simplement dûs à l'absence de règles qui définiraient, cadreraient et limiteraient les fonctions des administrateurs par le fait, essentiel en droit, d'en rendre publiques les conditions exactes, donc l'étendue et les limites. Soit des règles connues de tous, qui manquent complètement. 
 
* Car à wikipedia les règles sont soit variables ou tenues secrètes et juste décidées oralement en petit comité, par les responsables eux-mêmes, et, pour ce qui est de leur fonction, inventées par chacun au gré des besoins et au mieux, présentées comme faisant l’objet d’un consensus.
* Mais consensus du moment, comme tout ce qui se fait à wikipedia. (tout se fait par « consensus », comme ils disent, celui d’une infime minorité et selon le « consensus » du moment, éminemment variable).
* De plus elles sont décidées on ne sait par qui, ni où elles figureraient même, pour pouvoir les consulter –lorsque des règles sont invoquées afin de se donner une apparence de justice.
* Mais soit encore et surtout, si c'est possible, surtout elles sont complètement absentes pour ce qui concerne les administrateurs au vu de la fonction qu'ils exercent.
 
Pour les administrateurs , pourtant investis de très larges pouvoirs qui leur sont conférés sur les autres participants, il n'y a aucune règle.
Aucune règle n’existe qui préciserait les conditions admissibles pour des interdictions, blocages et autres punitions infligées aux participants de base.
Aucune règle n’a été instaurée clairement, ni code, qui s'appliqueraient aux administrateurs eux-mêmes, et qui ainsi les obligeraient et contiendraient les abus de pouvoir, constants, et l’arbitraire qui seul règne actuellement. Dans l’absence de règles qui devraient être connues des simples utilisateurs, c'est l’humeur de chaque administrateur qui fait la loi, ses énervements compris et autres préjugés et convictions qui prévalent en guise de critère.
 
Tout au contraire, si des règles claires étaient établies, les participants de base, pourraient en cas de mise au ban ou autres ennuis qui leurs sont très souvent créés, du moins devraient pouvoir en référer à une instance tenue de faire respecter les règles, si elles existaient. Mais ça n’est pas le cas.
 
Au lieu de quoi la volonté de chaque administrateur est souveraine. Et une fois encore il n’a de compte à rendre à personne, il n’a pas de mandat, il n’est pas soumis à des règles communes et affichées préalablement. C'est un anonyme comme les autres dont on ignore les qualités et compétences. Il est élu certes, mais sous anonymat complet, sans avoir à se présenter, autrement qu’en assurant de son désir de se consacrer à wikipedia. Par conséquent personne ne sait qui il élit. Wikipedia fonctionne en effet sous le présupposé, complètement erroné, de la bonne volonté généralisée. 
 
Le candidat aux fututs statuts d'administrateur, surveillant, bureaucrate, juge etc. à qui on va donner des outils spéciaux permettant de contrôler les autres, n’a à assurer la « communauté » que de son enthousiasme pour le projet et de sa bonne volonté. Ensuite, investi de ces pouvoirs, il en use comme bon lui semble.
 
Il n’existe ni règles publiées et connues, ni instance de vérification de leur application : wikipedia fonctionne hors-droit et aime que ses responsables soient hors la loi, sans règles.
Livrés à l'arbitraire de leur volonté, comme c'est toujours ainsi en l'absence de règles (Hobbes, Spinoza, Montesquieu, Rousseau et bien d'autres encore l'ont très précisément expliqué dans leurs oeuvres majeures que sont le Léviathan, le Traité politique, l 'Esprit des Lois, le Contrat social etc...) les  divers chefs (on ne peut dire responsables : ils ne sont aucunement responsables, comme de même personne n'est responsable à wikipedia, ce qui fait l'originalité du système) règnent en maîtres absolus  au sein d'un système qui les absorbe, les utilise, et aussi les broie, quand ils  sont honnêtes et découvrent tous les travers du système et ce qu'il permet. 
Ce que montrent ces divers arbitrages, conflits, luttes et polémiques dont nous faisons état .
 
 
 
*
*            *
 
A wikipedia , étant donné l'absence de règles claires et cohérentes qui puissent être connues de tous et applicables à tous, c'est l'arbitraire qui règne manifestement dans le domaine de l'exercice des pouvoirs des administrateurs.
 
 
 
Cela a été dit prudemment,  des centaines et des centaines de fois déjà, par des utilisateurs protestant de l'incohérence et de l'arbitraire.  Il manque des règles qui définiraient les conditions d'exercice du pouvoir des administrateurs et des autres surveillants investis de pouvoirs spéciaux par le fait que ceux-ci disposent d'outils spéciaux pour suivre, surveiller, sanctionner, bloquer, interdire et forcer au départ, même, les utilisateurs dont les interventions leur déplaisent ou leur semblent en contradiction avec ce qu'ils pensent.
 
Bref, il existe vraiment deux statuts tout à fait distincts, celui de la base et celui du sommet.
 
Soit le statut de ceux qui, de fait, détiennent le pouvoir, absolu, illimité, hors de toute règle (ce dont ils n’ont peut-être même pas conscience eux-mêmes; ils vivent cela comme simple preuve de liberté et n’ont pas forcément conscience de la monstruosité de leur système).
 
Et dont ceux de la base ignorent tout.
 
Mais ceux qui décident, décident seuls, en dehors de toutes règles, et sans contrôle.
Et là est le problème.
 
N'étant soumis à aucune règle, ni loi, les administrateurs et autres types de chefs, de juges, et de policiers, sont les seuls qui disposent d’un pouvoir, sur les autres, de fait illimité, puisqu’ils peuvent décider qui a le droit d’écrire et quoi. Ce qui ne semble ni normal ni acceptable, du point de vue de la liberté de chacun et de l’équité, mais est pourtant impossible à contester : ceux qui ne sont pas d’accord s’en vont lorsqu’ils ont compris. Ce qui semble une aberration complète du point de vue d’un travail d’écriture.
Mais il faut l’éprouver pour comprendre.
 
Actuellement les administrateurs et autres surveillants et pourvoyeurs de sanctions (que je prétends être complètement arbitraires en l'absence de règles précises et préalablement publiées) agissent exactement comme bon leur semble.

Ce qui donne lieu à tous les excès et à toutes les aberrations comme on l'imagine facilement.
 
Il existe un « comité d’arbitrage » qui lui-même est souverain et n’agit pas dans le cadre de règles et codes préalablement définis. Tout se fait au feeling, tel que chacun le sent.
 
 
*
*     *
La lecture des comités d’arbitrage est éclairante et stupéfiante

 

 

: des fautes incontestées telles que mensonges, agressions, pressions exercées en groupe sur certains, harcèlement, mauvaise foi, tentatives de tricheries, censure, effacement systématique bien qu’arbitraire et non fondé des contributions d’un utilisateur donné lors qu’il y a désaccord sur l’interprétation à donner etc. etc. etc. et diffusion de versions de propagande, lorsqu’elles sont avérées, ne sont pas sanctionnés, pas même considérées comme des fautes, selon la tête du client. Ce qui est interdit dans la vie normale hors wikipedia et qui fait les conditions d’un travail de rédaction collectif, est admis à wikipedia qui fonctionne avec ses propres critères, complètement aberrants.
 
 
Par exemple , la citation d’ouvrages de référence ne fait pas référence.
 
Parce que 1) les wikipediens ne les ont pas lus 2) ces ouvrages contredisent la plupart du temps de nombreuses inepties écrites sur wikipedia que la dite pluralité  d’opinions considérée comme soi-disant « neutre » permettrait  de conserver quelle que soit leur fausseté 3) la propagande est admise au titre du relativisme et de la neutralité 4) les critères du travail intellectuel et d’enseignement ou de diffusion du savoir sont ignorés et méprisés.
A wikipedia rien ne marche selon les règles connues et admises. Tout est sens dessus dessous et le monde tourne à l'envers.
 
La lecture des comités d’arbitrage est un exercice d’abord totalement indigeste, l’occasion d’assister aux querelles les plus confuses, et de lire des argumentations sans fin qui sont totalement bizarres. La logique habituelle n'a plus droit de cité. Les règles les mieux admises ne sont plus valables. On est passé de l'autre côté du miroir à n'en aps douter.
De plus cette lecture est aussi surprenante que décourageante et dissuasive, car la logique et l’objectivité en sont complètement absentes. Inévitable cela dit, puisque, une fois encore, il n’existe pas de règles établies au préalable, qui puissent être valables pour tout le monde. Et parce que les critères des wikipédiens, subjectifs et variables, échappent à la logique ordinaire. Les fautes les plus avérées ne sont pas sanctionnées, ça se passe à la tête du client .
Un bel exemple

 

 

 : l’arbitrage entre administrateurs où divers coups bas et malhonnêtetés ne seront pas sanctionnés au final. D’où de nombreuses suites, à commencer par cette injustice qui revient, qui est à nouveau citée, et celui qui la cite envoyé dans les cordes. Puis des démissions en chaîne, jusqu’à celle d’un des plus anciens administrateurs qui semblait faire l’unanimité et qui n’a pas avalé le morceau. Pour voir : ici sa démission, ici les méandres de celle-ci, faisant suite à l'arbitrage (sic!) qui l'a mis aux prises avec la malhonnêteté de plusieurs administrateurs solidaires. visible ici , où l'on voit sa position. De ce supposé arbitrage invraisemblable s'ensuivront un certain nombre de départs et de démissions. par exemple voir ici
 
Un exemple de lecture indigeste et de débats tirés par les cheveux, à la logique difficile à suivre ici, pour ceux qui ont l’estomac solide. Où l’on voit tout de même ici comment peuvent se comporter des administrateurs lorsqu’ils jouent de la force, (voir ici). Pas très clair dans l’ensemble , ni très joli. Bien entendu, certains cherchent à imposer un rapport de force. Bien entendu, en l’absence de lois, c'est la force qui triomphe.
*
*    *
 
Nombreux sont ceux parmi les « utilisateurs » de wikipedia comme ils disent, (devrions-nous dire rédacteurs ?) nombreux donc sont ceux qui s'en plaignent régulièrement, mais en vain. Parmi ceux-ci, « Traroth ». C'est pourquoi il semble mis en accusation actuellement, comme empêcheur de tourner en rond.
 
Nombreux sont ceux qui se plaignent et se sont plaints de l’absence de règles entraînant un arbitraire inévitable. Mais rien ne change. Le problème est soulevé régulièrement. En vain. Et il s'avère qu'il est impossible de transformer le fonctionnement en édictant des règles sensées, claires et cohérentes. Les participants ayant tenté une réforme, se lassent et s'en vont. D'autres arrivent et l'histoire recommence à zéro. 
 
Cet arbitrage ici cité donne un échantillon des possibilités que wikipedia laisse à des interventions et comportements que n'importe qui jugerait inadmissibles dans n'importe quelle entreprise de travail en commun et de rédaction collective : un administrateur estime qu’un autre n’a pas le droit de lui rappeler un problème passé ? De son seul fait, il le bloque. Parce que l’autre lui a dit quelque chose qui lui a déplu. En l’occurrence il s’agit de ce que lors d’un arbitrage précédent, entre administrateurs (  s’accusant les uns les autres de malhonnêteté et d’arbitraire), l’administrateur qui est ici furieux (« Bradipus ») et qui bloque l’autre (« Traroth ») a été accusé par ce dernier d’avoir fait preuve d’une logique de « deux poids deux mesures » en refusant de sanctionner ces administrateurs manifestement fautifs.
 
« Traroth » proteste, il se fait alors bloquer par « Bradipus » , c'est à dire juste pour avoir protesté contre un certain arbitraire dû à l’absence de règles. Pour s’être exprimé, en somme. Tandis que le même « Bradipus » n’avait pas sanctionné des fautes avérées lors de ce qui tend à se faire passer pour un jugement …
 
On voit le niveau des échanges et conflits ! On voit aussi la place laissée à l’arbitraire de décisions intempestives (quelqu’un est bloqué pour avoir rappelé un fait passé !) et aux règlements de compte. Ambiance délétère !
*
*    *
 
Face à cela , la seule solution raisonnable, c'est à dire une codification logique des règles,  applicables à tous, est la seule chose qui ne se fait jamais et même ne se fait surtout pas,
en vertu de la nature même du système de wikipedia qui a été conçue et construite selon le principe qu’elle est hors-droit , au mépris de toute tradition . Vous comprenez : wikipedia est une entreprise inédite, disent-ils. Pourquoi s’embarrasserait-elle des expériences et traditions qui ont fait la liberté et lui ont apporté quelques garanties avec des règles instituées publiquement ?
 
Wikipedia se veut « à part », échappant à toute règle.
 
Ce qui, une fois encore interroge les principes fondateurs de wikipedia et son parti-pris de laisser faire et de laisser ainsi libre-cours à l'arbitraire de la volonté de chacun, qui est par définition changeante, plutôt qu'instituer des règles communes qui introduiraient un peu de cohérence et de transparence dans l'exercice du pouvoir des responsables. 
 
Mais cela semble être aux antipodes de l'esprit, des moeurs et des coutumes de wikipedia. 
 
Ce laisser-faire est en effet un des principes fondateurs de wikipedia. Et Wales son fondateur et patron déclare ces règles « non négociables » et intangibles.
 
Que penser d'une communauté où des règles plus ou moins sévères (sanctions comprises jusqu'à l'exclusion) s'appliquent au simple membre anonyme et dépourvu de pouvoir, alors qu'aucune règle ne vient encadrer ni  limiter  le pouvoir de ceux qui en sont investis ? Comment appelle-t-on ce genre de communauté si ce n’est un régime de tyrannie ? 
 
Voir encore les bons auteurs, tels que ceux  pré-cités, Hobbes, Spinoza, Montesquieu, Rousseau , que ne contrediraient pas même les plus anciens de Platon à Aristote, non plus que de St Augustin à St Thomas, ni ceux plus près de nous encore, de Tocqueville à Rawls ou Habermas, évidemment . 
 
« Il n'est point de liberté sans lois, ni où quelqu’un est au-dessus des lois » dit la formule célèbre de Rousseau.  Et encore « un peuple libre obéit aux Lois, mais il n’obéit qu’aux Lois » (Lettres de la Montagne) soit les formules qui se trouvent au principe de notre Etat moderne et républicain, principes fondateurs de la liberté. Car obéir aux lois c'est ne pas obéir aux hommes, c'est à dire ne pas dépendre de leur volonté. Contre la tyrannie en un mot. De même Montesquieu dans « De l’Esprit des Lois » : « pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir » : principe de limitation du pouvoir, par la distinction et séparation des pouvoirs. Ces formules qui résument l’essentiel des principes qui fondent un Etat de droit et une démocratie fondée sur la loi, sont la base de toute l’organisation politique de notre société et de toute organisation politique créatrice de liberté.
 
Ces principes énoncent les conditions premières de la liberté sans la quelle il est simplement absurde de prétendre entreprendre un travail de rédaction quelconque d’un article supposé élaboré collectivement.
 
Sinon c'est la dictature de l’arbitraire, c'est à dire de la volonté des individus, qui est par définition changeante. Tout citoyen sait cela, car il n’est citoyen qu’à condition que soit respecté ce principe premier qui fait la liberté, a minima : la nécessité de lois, les mêmes pour tous. 
 
Sauf à wikipedia qui ignore tout de ces principes.
*
*    *
 
Wikipedia dont je prétends en conséquence qu’elle fonctionne selon l’arbitraire caractéristique de la tyrannie.

 

 

Comme une communauté qui exige la soumission de ses participants, pour laisser tout pouvoir aux chefs qui sont à la fois surveillants et juges, dotés d’un pouvoir exécutif et du pouvoir de sanctionner et de punir. Surveiller et punir, tout à la fois. Et ceci accompagné d’un manque de respect pour les vertus intellectuelles aussi bien que pour les règles de l’exercice de l’activité correspondante.
 
Wikipedia a mis en place un système pervers et une machinerie de propagande. C'est inscrit dans ses principes, posés comme intangibles.
 
C'est pourquoi wikipedia est irréformable.
 
Les chefs, surveillants, décideurs, juges et policiers, sont anonymes, comme tous les autres participants. Ils sont élus, certes, mais en tant qu’anonymes, sans règles non plus pour organiser ces élections. Aucun quorum n’est exigé par exemple. Les chefs (je dis bien chefs et non responsables, car ils ne sont responsables ni devant des lois absentes, ni devant la communauté ou ce qui la représenterait, à la quelle ils ne doivent rien.   Ils sont élus sans avoir à se présenter ni jamais faire mention de leurs qualités et compétences. Une fois pour toutes wikipedia a aboli ces notions.
On vote en effet pour élire des gens qu’on ne connaît pas, dont on ne connaît rien, à qui en retour du pouvoir qui leur est conféré, aucune responsabilité n’est demandée : ils n’ont ni mandat, ni a fortiori à rendre de comptes à personne. Ils ne connaissent pas de règles qui cadreraient leur activité et assureraient les conditions de l’exercice de leur pouvoir. Ils n’ont jamais à rendre compte de quoi que ce soit à personne : ils sont libres de faire ce qu’ils veulent. Libres de la liberté naturelle qu’est la force -qui est tout le contraire d’une liberté véritable c'est à dire qu'ils ne sont en rien responsables devant la communauté qui leur a conféré ce pouvoir. Ce ne sont pas des lois ou règles qu’ils ont à appliquer, mais seulement par leur fonction une liberté leur est accordée de juger seuls comme ils l’entendent et de décider des libertés à accorder ou refuser aux autres.

Alors bien entendu qu’à ces conditions tous les abus sont possibles. Et bien entendu encore que toutes les décisions sont aléatoires et arbitraires dans une telle absence de cadre réglé. Les principes mêmes du fonctionnement suffisent à le comprendre. Puisque wikipedia repose sur le présupposé, complètement erroné, de la bonne volonté généralisée et spontanée, les administrateurs et autres chargés de pouvoirs spéciaux n’ont qu’à exciper de leur bonne volonté pour se faire élire et de leur enthousiasme pour le projet. Ce qui offre le minimum de garanties, on en conviendra facilement.
 
*
*    *
 
 
Vous trouvez que j’exagère peut-être ? Comment expliquer alors que puissent être exclues deux artistes, qui intervenaient sur wikipedia sous leur vrai nom, leur nom propre, et ceci pour avoir cité Barthes dans plusieurs articles (citations faites à partir des œuvres complètes de Barthes dont les références étaient données avec les pages) parce qu’elles ont écrit à partir du même WIFI donc sous le même n° d’IP ?
[voir ici même l’article « Barthes censuré sur wikipedia »]
 
Cela montre que la transparence totale est exigée des participants pour les chefs surveillants, en ce sens que, tout à la fois, on a le droit d’écrire sous pseudonyme, mais un seul, et de n’utiliser qu’un seul et même n° d’IP, sinon on est accusé de tricherie (sic). Et pourquoi cela ? Pour que les surveillants et autres administrateurs, puissent, malgré l’anonymat qui est la règle, « suivre » chacun et surveiller ce qu’il écrit, le cas échéant, et le sanctionner selon que cela est jugé utile yeux d’un chef et utile à ses intérêts. Et même l’exclure si le contradicteur ne se soumet pas à la volonté du chef. Ainsi on considère que Barthes écrivant sur les chiens , cela n’a aucun intérêt dans un article sur les chiens ? La référence est donc rayée, et la citation  supprimée, comme s’il s’agissait d’une vulgaire pub pour une lessive. On s’aperçoit qu’il y a d’autres citations de Barthes dans d’autres articles ? Bloquées les personnes responsables des citations, comme si elles introduisaient systématiquement des liens vers des sites sulfureux (qui eux en revanche sont admis : voir le cas du Réseau Voltaire). En plus elles sont deux à écrire ? Crime inexcusable. Elles sont exclues à vie et interdites d’écriture sur wikipedia, comme si elles étaient deux à profiter du logiciel de Microsoft sans le payer deux fois !
 
Voilà comment ça marche .
 
Autrement dit, ce ne sont pas les idées qui comptent ni ce qui est écrit sur wikipedia qui est surveillé c'est à dire dont l’exactitude est contrôlée, mais ce sont les personnes elles-mêmes qui sont surveillées
les personnes sont contrôlées, mais pas les idées. Voilà l'étrange paradoxe.  Et ce sont encore les personnes dont les administrateurs et autres personnages investis de pouvoir décident de la liberté qui leur sera laissée, c'est à dire si tel ou tel a ou non le droit d’être présent sur la wiki-rédaction et participer aux articles et donc de ce qu’elles ont ou non le droit d’écrire. Ce qui aboutit à l’arbitraire le plus extrême, comme nous l’avons montré dans bien des articles précédents, car ainsi les chefs s’arrogent de fait un rôle d’experts sur le contenu, en réduisant certains participants au silence, et laissant libre cours aux autres. Pas aux idées, aux personnes. Le contre-sens est complet.
 
Par exemple encore, on n’aura pas le droit de dire que Dieudonné est antisémite et a des sympathies frontistes, si quelques uns parmi les chefs l’ont décidé craignant que cela fasse du tort à Dieudonné (voir sur ce sujet la police exercée par le-dit « Bradipus », toujours le même, sur l’article de wikipedia correspondant ) . Pas plus qu’il ne faudra mentionner que les tractations de Dieudonné avec le Hezbollah et autres islamistes ou antisionistes, s’organisent via des intermédiaires du Front National, via Alain Soral et via également un fanatique de l’antiaméricanisme qu’est Thierry Meyssan, transfuge de l’extrême-gauche, aujourd’hui largement déconsidéré pour son imagination débordante expliquant l’histoire en recourant toujours à l’explication par le complot (juif de préférence, et également américain, ce qui semble être pour lui synonyme).
L’implication de certaines forces d’extrême-droite aux côtés de certains réseaux qui se prétendent anti-racistes, doit également être tue, si les chefs aux pouvoirs spéciaux pensent ainsi. Et ils pensent ainsi. Ils protègent Dieudonné, les courants fascistes, les courants antisémites, les courants islamistes. Telle est l’idée de neutralité mise en pratique.
 
Par exemple encore il ne sera pas non plus admis de dire que les « pseudo-sciences » ne sont pas des sciences, qu’elles ne relèvent que de la magie et du merveilleux, voire sont des escroqueries quand par exemple il s’agit de recettes de charlatans qui sont proposées en remplacement de la médecine. Non plus ne sera autorisé de rappeler (ce qui est pourtant archi-connu là aussi, comme ce qui précède) que Galilée a été persécuté par l’Eglise à l’époque de l’Inquisition, ni ce que fut cette Inquisition, ni de mentionner les livres qui ont écrit cette histoire. Parce que wikipedia construit le véritable roman d’une interprétation wikipédienne tout à fait inédite et fantastique, de l’Inquisition. Si les chefs divers ont décidé d’interdire aux rédacteurs d’écrire certaines choses, elles ne pourront être écrites et les erreurs ne pourront être rectifiées, non plus que la propagande supprimée. Et malheureusement ils l’ont décidé, ainsi que bien d’autres aberrations encore. Celles-ci se comptent par milliers.
 
Car il est interdit, de fait, de se référer aux ouvrages de référence : non seulement parce que les wikipédiens ne les connaissent pas, ce qui les gêne on imagine, mais parce que cela restreint cette merveilleuse pluralité d’opinions censée assurer la « neutralité » et cela empêcherait enfin et surtout les lignes d’interprétations déformantes et de propagande sur bien des sujets. Depuis le révisionnisme de l’histoire jusqu’au récit fantaisiste de tous les sujets y compris les sciences, et quand bien même ont-ils déjà été conçus et théorisés par les diverses sciences dont on se moque bien à wikipedia. Là ceux qui ont le pouvoir s’arrogent la liberté de décider de la vérité. Ils s’enivrent de la fantastique liberté qu’ils s’accordent à eux-mêmes de recommencer comme ils veulent le récit de tous les savoirs. 
*
*    *
 
En somme, anonymat oui, mais un seul pseudonyme est admis –ou exigé sans que la raison en soit donnée- ainsi que l’exigence (non formulée, bien entendu) de n’émettre que d’un seul poste, du même ordinateur, pour la traçabilité des personnes sous contrôle. Les surveillants se fichent éperdument de la vérité, donc de la fausseté potentielle de ce est écrit, et souvent travaillent même à mettre au point des versions orientées et tendancieuses de nombre d’articles. Mais ils veulent pouvoir contrôler les personnes, pour les barrer, si nécessaire, lorsque par exemple ces personnes prétendent opposer une pensée et une exactitude, aux théories illuminées qu'expose wikipedia. Ils veulent pouvoir les interdire lorsqu'ils l'estiment. Et les réduire au silence le cas échéant, lorsque par exemple certaines personnes prétendent rectifier les articles avec les erreurs que pourtant les chefs tiennent à maintenir et auxquelles tient wikipedia pour des raisons idéologiques diverses -c'est à dire essentiellement politiques ou religieuses.
On attend maintenant le lobby des créationnistes, après que celui des négationnistes et des islamistes a bien pris pied. Afin de censurer leurs écrits s’ils déplaisent, les chefs veillent, et ont le pouvoir de décider du sort des personnes
.
Voir les nombreux exemples cités sur le blog.
En somme : aux participants-rédacteurs, aucune liberté de penser par soi-même n'est accordée, aucun écart (à des règles non-écrites) n'est accepté.

Face à celà les administrateurs se réservent le privilège de suivre chacun dont la personnalité tranche avec l'attitude de soumission complète exigée à wikipedia. L'administrateur peut s'il le veut, car il est armé pour cela de ressources techniques grâce à ses outils spéciaux, décider du sort des autres collaborateurs
 
Alithia
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Philippe de Lespinay 24/09/2011 20:17



Il y a deux Wikipédias : le Wikipedia anglophone et le Wikipedia francophone, autant dire français. Le Wikipedia français est contrôlé par des fonctionnaires, il faut le savoir ! Ce sont
les seuls qui ont le temps tout en restant payé. Et je peux vous dire qu'ils en abusent pour protéger leurs intérêts: défense du racket des radars sur les routes, suppression des articles contre
eux ou contre l'Etat, interdiction absolue de citer une page critiquant Wikipédia, utilisation de Wikipédia comme moyen commode de publier ses "recherches" quand les revues scientifiques s'y
refusent ! Dans ce nid douillet, ils sont tous copains comme dans un même syndicat.


Je suis justement en train de vivre un moment très éprouvant avec cette encyclopédie. Des amis ont voulu rédiger un article décrivant une invention que j'ai faite en 1986 et qui a eu son heure de
gloire (plusieurs centaines d'articles dans la presse). Ils connaissaient l'opposition systématique des universitaires français - des fonctionnaires justement ! - depuis cette date à autoriser
toute publication scientifique sur cette invention. En effet, elle est privée, ils ne l'ont pas faite. Donc, l'article a été rédigé en anglais dans le Wikipedia anglophone. Ce fut un
gros travail car personne ne connaissait les règles Wikipédia et en plus il fallait parler d'une invention et de l'inventeur en un anglais parfait. Les contrôleurs anglais et/ou américains les
ont obligés à revoir plusieurs fois leur copie avant d'accepter la parution. En France, il n'y a pas ce contrôle préliminaire: on publie et après ...on est critiqué, effacé, menacé, etc. ! Le
plus souvent par des imbéciles "membres" de Wikipedia (entendez des fonctionnaires désoeuvrés qui, là, existent en abusant de leur pouvoir), qui profitent de ce qu'il n'y a pas de responsables
pour les calmer.


Une fois l'article anglais paru, ils ont fait une traduction en français dans le Wikipédia français. Très bon accueil de "Trizek" qui les incite à décrire davantage l'invention dans un autre
article. Ils s'exécutent. Mais là, blocage ! Une horde d'informaticiens, tous copains et membres de Wikipedia, débarque et réclame la suppression des deux articles ! C'est ce qu'il se
passe en ce moment 24 septembre 2011.


Tous les coups sont permis ! L'un d'entre eux (son pseudo est "Rigoureux") reste 24h/24 devant son ordinateur pour effacer les modifications faites par les auteurs des articles. D'autres effacent
les remarques auxquelles ils ne peuvent pas répondre. Un autre supprime carrément 50 % d'un des articles et les 3/4 des références, pour mieux démontrer qu'il faut le supprimer, et cela sans le
dire. Conclusion, les auteurs défendent sans le savoir un article qui n'existe plus. Quand ils s'en aperçoivent, ils rétablissent l'article originel à partir de l'historique. Alors quelqu'un fait
quelque chose de très fort ! Il supprime carrément dans l'historique toutes les copies proches de l'article originel ! Et il les remplace par toujours le même article "simplifié" ! Manque de pot
pour ce truand, pas idiots, ils avient conservé le texte sous Word et restituent l'article originel...


Un autre, ("Lanredec") va apposer un bandeau en tête de l'article anglais exprimant des doutes sur son droit à exister ! Et il le fait sans la moindre explication. Quand les auteurs le retirent,
le contrôleur anglais les tance car ils n'ont pas donné d'explication ! Il y a bien dans Wikipedia, les membres qui ont tous les droits, et les "contributeurs" qui sont des imbéciles taillables
et corvéables à merci. 


Puis, tous ces honneêtes gens passent au vote: tous pour la suppression ! Et cela sans explication, ou parce qu'ils ont le "sentiment" qu'il faut supprimer ("Poudou99")! ou parce que l'inventeur
(encore vivant) n'a pas fait l'objet d'une biographie ! ou parce qu'ils "doutent" des 80 références qu'ils ont sous les yeux (des photocopies d'articles et une centaine de citations dans le web
!), ou à cause de la "mauvaise foi" des auteurs, ou parce que cela ferait de la pub à l'inventeur ! Soit pas une remarque sur les articles eux-mêmes. Seulement des commentaires de
gamins.


C'est la 2ème fois que je vis cette c ette obstruction mafieuse. En 2008, j'avais tenté d'améliorer deux articles profitant de mes 26 ans d'expétience dans ce domaine. Mais je citais une
invention universitaire qui amenait obligatoirement à parler de la mienne. Alors, j'ai eu droit à la même oppoistion.


Et pourquoi cette obstruction ? Parce que nos adversaires sont des informaticiens et que l'invention dont il ne faut pas parler permet de programmer sans passer par eux...


 Pour vous distraire, voilà deux liens montrant les discussions en cours, qui s'étalent sur plusieurs "pages de discussion" :


http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Discussion:Jean-Philippe_de_Lespinay&action=submit


http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Jean-Philippe_de_Lespinay/Suppression


 



Lecteur tunisien 11/03/2009 21:24


l'article d'un pénible administrateur de wikipipi
Monsieur Boubaker, vous m'emmerdez

Police Wikipedienne 23/06/2008 16:47


Attention couvre-chef des petits-chefs de Wikipedia !

Le Grand Jojo 27/02/2008 17:55

un lien : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Discussion_Wikipédia:Bulletin_des_administrateurs/2008/Semaine_9&diff=prev&oldid=26784865

jojo le fouilleur d'historiques 26/02/2008 22:06

De la part de Monsieur Polynôme à transmettre au clown de service Clem23. Il s'est probablement trompé de prénom dans le texte... SVP transmettre à Clem23 [modifier] Nous avons contacté les dépositaires des Polynômes de Boubaker, Il nous a informé qu’il ont reçu des messages concernant un individu nommé Jean Claude Martin qui leur aurait aurait causé du tort sur WP. Il nous a informé qu'il n'a rien à voir avec cette personne, et que, ne maitrisant pas la rédaction style WP, il a chargé quelques membres de son équipe de s'en occuper. Le concerné a laissé tomber l'affaire depuis un certain temps, et s'indigne des insultes et des injures étrangères au milieu scientifique. http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Discussion_Utilisateur%3ABalougador&diff=26758195&oldid=26716592