Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 12:32
 
 
L'étude comparative de Nature ne prouve rien et n'a rien prouvé, hormis service rendu à wikipedia.
 
 
photo J. Denis l'Internaute
La fameuse étude de la revue Nature, comparant wikipedia à Britannica, ne prouve rien. Cette étude peut être dite « fameuse » car elle est unique en son genre, Nature étant la seule instance respectable au monde, à accorder à wikipedia une fiabilité, et fégalement parce qu'elle fut en conséquence aussitôt citée jusqu'à plus soif, par les idolâtres et fétichistes que sont devenus des adeptes de wikipedia que celle-ci semble avoir décérébrés, jusqu'à Michel Serres compris [voir article sur le sujet] .

 
 
L'étude ne prouve rien, mais elle est pourtant le principal, et même à vrai dire le seul argument constamment invoqué par les wikipédiens et wikipedolâtres en faveur de wikipedia, car elle "montrerait" soi-disant la fiabilité comparable des deux "encyclopédies" (guillemets pour wikipedia) étant donné le nombre de fautes respectivement relevées dans un minuscule échantillon d'articles de chacune des deux . Le nombre des erreurs tend à être similaire sur l'échantillon prélevé par Nature, comme elle le proclame et comme le répète indéfiniment wikipedia en la citant. Du moins ce que Nature a considéré comme des erreurs, car Britannica conteste.
 
Cependant cette étude de Nature
 
1)  a été faite à la suite du scandale de l'affaire Seigenthaler . Celui-ci,  collaborateur proche de Robert Kennedy fut accusé faussement sur wikipedia d'avoir été -soi-disant- soupçonné pour avoir  -soi-disant-  eu des responsabilités dans l'assassinat des deux frères Kennedy. L'article diffamatoire est demeuré ainsi des mois, sans correction, sur wikipedia, montrant le caractère fictif de l'auto-correction affirmée par wikipedia. La fausse rédaction a été dénoncée par la victime de la diffamation.
 
[Citation de l'article incriminé de wikipedia : « John Seigenthaler Sr. fut l'assistant de l'Attorney General (ministre de la Justice, ndlr) Robert Kennedy au début des années 60. Pendant une brève période, il fut soupçonné d'être directement impliqué dans les assassinats des Kennedy, John et son frère Bobby. Rien ne fut jamais prouvé. »]
 
2) L'étude comparative de Nature a été faite pour redonner à wikipedia une crédibilité largement entamée par l'affaire ci-dessus citée et qui a fait le tour du monde. Internet oblige.
 
3) la dite étude de Nature a porté sur 42 articles, seulement, et ceux-ci concernant uniquement des sujets de sciences 
 
4) parmi les fautes de Britannica relevées et retenues par Nature : Mendeleiev est présenté comme le 14° enfant de sa famille alors qu'il est le 13°. On trouve pire sur wikipedia.
 
5) la méthode de sélection des articles retenue par Nature n'est pas communiquée par celle-ci. Elle semble un peu légère.
 
6) Britannica a contesté  la-dite étude qui, d'après ses observations, ne peut être admise comme établissant la fiabilité de wikipedia, non plus que ce que Nature appelle les erreurs de Britannica. Britannica qualifie l'étude de Nature d'inexacte et conteste de plus son interprétation des faits invoqués. Elle la considère comme « invalide » ; voir ici ses arguments, et, parmi d'autres ces remarques de  Britannica au vu de l'étude.
 
«Nous n'avons jamais prétendu que notre encyclopédie était absolument sans erreur. Mais Nature nous a attribué des douzaines d'inexactitudes qui n'en étaient pas.»
Tandis que  
«Pratiquement tout, dans l'enquête du journal, des critères pour identifier les inexactitudes au décalage entre le corps de l'article et son gros titre, était faux et trompeur», car «L'Encyclopaedia était plus précise que Wikipedia, selon les chiffres [de la comparaison], mais Nature a simplement dénaturé ses propres résultats
sur l'étude de Nature voir ici (français) et ici (anglais) réponse de Britannica ici
 
Questions : pourquoi Nature s'est-elle prêtée à ce jeu ?
 
* Peut-on considérer que l'étude comparative de 42 articles est significative ? (sachant que wikipedia en anglais comporte environ 2 millions d'articles -en tout cas ce qu'ils appellent articles sur wikipedia)
 
* En quoi un si petit nombre d'articles, sélectionnés selon des critères non-communiqués, prélevés dans une seule catégorie, (la seule sérieuse apparemment pour les observateurs de Nature, c'est à dire les sciences) et qui laisse de côté tous les articles problématiques, d'une part, c'est à dire   idéologiquement orientés, y compris de propagande ou falsificateurs jusqu'à la révision de l'histoire, plus, d'autre part, la grande majorité de ce qui constitue wikipedia soit les articles bidons, et la masse incommensurable d'articles non-encyclopédiques (tels ceux qui concernent la pornographie, les curiosités marginales, l'actualité des « people » et chiens écrasés, ceux constitués à partir de listes de vocabulaire, ou listes de personnalités au curriculum zéro tel le petit ami de Britney Spears par exemple, ou des listages de toutes les communes d'un pays , ainsi que les articles  portant sur toutes les curiosités les plus ésotériques, les pseudo-sciences, les gourous, guérisseurs et autres pratiques cherchant des alternatives miraculeuses à la médecine,  -de même que l'on cherche des alternatives fantastiques aux théories scientifiques : sujets non pris en compte par Nature- ainsi que le para-normal et toutes sortes de superstitions, bref, tous les sujets relevant de l'irrationalisme y compris les sectes etc. etc. ) en quoi cela pourrait-il prouver quoi que ce soit sur la véracité des articles et le sérieux de wikipedia qui n'a pas de comité éditorial ?
 
 
 
* Pourquoi Nature n'a-t-elle pas été explorer le chapitre qui contredit -plutôt , toutes les occurrences qui contredisent- les théories scientifiques les mieux établies ?
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas pris en compte la contestation de la science elle-même, et de ses diverses méthodes, qui est la conviction 1° qui sous-tend toute l'entreprise wikipedia ?
* Pourquoi n'a-t-elle pas pris en compte la liste impressionnante des articles développant tous les domaines du para-normal, de l'irrationnel, des pseudos-sciences, des sectes , sans perspective critique, ce qui revient à leur conférer un certain sérieux (ce que dénoncent plusieurs participants à wikipedia, comme cité sur ce blog )?
* Pourquoi n'a-t-elle pas pris en compte ce que disent les wikipediens eux-mêmes, au sujet des articles de science, lors qu'ils ont la compétence (il faut voir cette apge d'un mathématicien par exemple et ce qu'il dit des articles de mathématiques de wikipedia ; voir le lien ici )
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas été voir ce que wikipedia cite et comment elle cite les  références scientifiques et d'épistémologie (c'est à dire les études et commentaires philosophiques à propos des sciences) ?
 
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas été voir du côté des tendances à réviser l'histoire dont wikipedia est riche ?
 
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas pris en compte les biographies diffamatoires ?
 
 
 
* Pourquoi ne se soucie-t-elle , dans son étude, que des erreurs factuelles et non des inflexions idéologiques fortes ?
 
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas cherché à débusquer les omissions qui donnent aux exposés un tout autre sens selon ce qui est omis ?
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas cherché à recenser les articles de qualité, dignes d'une encyclopédie, plutôt que de s'en tenir à la seule recherche d'erreurs factuelles  ?
 
 
* Pourquoi n'a-t-elle pas comparé wikipedia à Encarta, soit une encyclopédie populaire, qui donne une idée de ce que peut être la conjugaison de qualité encyclopédique avec populaire ?
 
 
* ... etc. etc. 
 
 
* Bref que n'a-t-elle employé une méthode rigoureuse qui eut été alors, significative ?
 
 
* 42 articles corrects et exacts donnent-ils un label de fiabilité et de sérieux à des millions d'autres articles dont il semble que plus des 9/10° ne soient en rien encyclopédiques ?
 
* même quand les auteurs de wikipedia eux-mêmes , lorsqu'ils ont spécialité scientifique, disent que la plupart des articles dans leur domaine sont nuls et totalement à refaire (voir l'article du blog  wikipedia irréformable : articles faux, accumulation d’erreurs et de stupidités.)
 
 
* Comme l'écrit Nicolas Carr avec justesse :
« Une encyclopédie ne peut avoir un faible pourcentage de bons articles et être considérée comme une réussite. La qualité globale d'une encyclopédie devrait être jugée non sur ses meilleures entrées mais sur les pires, surtout lorsque la dite encyclopédie aspire à devenir "une référence." »
 
* Et en revanche, trouver sans difficulté, sur wikipedia, et sur un seul thème, plus d'une quarantaine d'articles de propagande ouverte, et autant de faux, présents à côté d'un nombre incommensurable d'articles nuls, bidons, vides, ridicules ou copiés sans signaler la copie, pillant des travaux et les déformant, n'est-ce pas suffisant pour mettre en cause la crédibilité de wikipedia ? Sans parler des tricheries et malhonnêtetés qui sont constantes.
 
* Une encyclopédie est supposée constituer une référence. Par définition. Dès lors que la propagande en faveur d'intérêts particuliers s'y trouve, il est impossible de la reconnaître comme telle. Pourquoi l'étude de Nature n'a-t-elle pas exploré cet aspect ?
 
* Une encyclopédie est supposée constituer une référence. Dès lors qu'elle affiche qu'elle ne garantit aucun contenu, il est impossible de la reconnaître comme telle. Pourquoi l'étude de Nature n'a-t-elle pas pris en compte ce principe explicitement énoncé par wikipedia ?
 
* Si personne, aucun comité éditorial ne garantit rien de ce que met en ligne wikipedia , par quel miracle serait-elle fiable ? voir encore une réflexion qui tire logiquement cette conclusion de l'affaire Seigenthaler . lien ici
 
* Enfin, last but not least, comment Nature peut-elle garantir la fiabilité de wikipedia , alors que wikipedia elle-même ne prétend pas le faire puisqu'elle affiche cet avertissement en tête de son site (wikipedia ne garantit pas ... elle ne peut en rien être tenue pour responsable...) ? et que Wales lui-même est également bien obligé de reconnaître les faiblesses de wikipedia ? voir ici
 

[voir : Wikipédia : avertissements généraux] : « Personne ne garantit la validité, ni l’exactitude, ni l’exhaustivité, ni la pertinence des informations contenues dans Wikipédia. » ]  

 
Conclusion : Nature , à vouloir être plus royaliste que le roi, n'a pas prouvé autre chose qu'un zèle intempestif.
photo J. Chevron l'Internaute
Alithia
 


article repris modifié le 30 mars,  ici :

nature sur wikipedia (reprise)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dédé 13/06/2007 11:14

Il ne serait pas difficile de poursuivre dans cette voie, qui consiste simplement à consulter des articles de Wikipédia relatifs à des termes généraux (pas besoin de lire les articles sur des polémiques). Par exemple, dans Virilité, je lis :Rahan triomphera, oui un triomphe du tonnerre de zeus ;Je me demande si je suis le seul à tomber souvent sur ce genre de n'importe quoi en plein mileu des articles. ça m'arrive tous les jours.

Dédé 12/06/2007 21:48

Pour faire de vraies analyses des articles de Wikipédia, ne faites pas comme Nature, et consultez par exemple des articles de philosophie comme :BonheurDésirEt tout autre article concernant des notions qu'un élève de terminal peut maîtriser assez bien en apprenant sérieusement ses cours. Il ne faut pas seulement lire ses articles, mais il faut également consulter les historiques. On verra que non seulement, malgré le passage de plusieurs étudiants en philosophie, ces articles restent d'une nullité générale (mais pas dans leur intégralité il faut le dire) assez déprimante, mais que, en outre, il y a des "apports" de contributeurs-"philosophes" auto-proclamés, et en bref un joyeux n'importe quoi qui malheureusement encore une fois donne une image assez misérable non pas de la philosophie, mais de ceux qui se croient doués pour elle sans avoir rien appris.Imaginez maintenant que ces articles sur des notions étudiées au lycée soient lus par des élèves...

alithia 13/06/2007 00:51

Affligeant, en effet. Le moindre élève de Terminale ayant un tout petit peu étudié la philo n'écrirait pas des trucs pareils  Alithia

e.t. 10/06/2007 13:00

Quelques remarques point par point sur votre article où l'on trouve quelques arguments à mon sens très intéressants accompagnés d'opinions que vous avez sur Wikipedia et que vous tentez de coller sur l'article de Nature.Vos arguments, tout d'abord :1) et 2) "L'étude comparative de Nature a été faite pour redonner à Wikipedia une crédibilité largement entamée par l'affaire ci-dessus citée et qui a fait le tour du monde." Simple allégation qui nécessite des preuves.3) Très juste, le faible nombre d'articles analyé est effectivement très problématique et il faudrait l'étendre à d'autres thèmes pour en tirer des conclusions réellement fiables.4) "parmi les fautes de Britannica relevées et retenues par Nature : Mendeleiev est présenté comme le 14° enfant de sa famille alors qu'il est le 13°." Non, cette faute est reprochée à Wikipedia ! Toutefois, on reproche plus ou moins la même à Britannica (le présenter comme le 17ème enfant alors qu'il est le 13ème). "On trouve pire sur wikipedia." Possible mais simple assertion, on pourrait arguer le contraire, il s'agit juste de le démontrer. On peut très bien donner l'exemple d'erreurs mineures attribuées à Wikipedia (ex: Dirac à la fin de sa vie n'était pas athée mais agnostique).5) Trouver la méthode de séléction de Nature légère est pour le moins justifié, dire qu'elle n'est pas publiée est inexact. Cf http://www.nature.com/news/2005/051212/exref/supplementary_information.doc6) Le fait que Britannica conteste n'est pas une preuve en soi, l'important ce sont les arguments détaillés qu'elle emploie, pertinents :- l'étude conclut à un nombre d'erreus moins important de Britannica mais Nature biaise les résultats en disant que Wikipedia n'en fait pas beaucoup plus (en fait 1/3 de plus quand même).- refus de communication de certaines données de l'enquête (nécessaire pour la critiquer)- article "éthanol" remodelé à partir de plusieurs articles- erreurs de diverses portées (majeures ou mineures) comptabilisés de la même manière.Ou faibles, si l'on se place dans l'optique d'une comparaison entre les deux encyclopédies et non d'un point de vue purment méthodologique : - 3 articles ne venaient pas de Britannica, à proprement parler, mais de publications annexes. Seulement, cela n'a pas désavantagé Britannica puisque ces articles ont révélé en tout 5 fautes dans Britannica et 10 dans Wikipedia, donc une différence dans le nombre d'erreurs supérieure à la moyenne entre les 2 encyclopédies. En conséquent à l'avantage de Britannica.- Britannica reproche à Nature (ou plutôt à ses experts) d'avoir compté des erreurs qui n'en étaient pas (des dizaines selon Britannica). Difficile de rentrer dans ce débat sauf à avoir des connaissances scientifiques très étendues. Seulement, les mêmes experts ayant corrigé Wikipedia, ils ont, sauf à penser à un formidable complot contre Britannica, ajouté autant d'erreurs (en proportion) à Wikipedia.Je trouves vos questions très intéressantes et je signe des deux mains la plupart (ayant moi-même eu une désagréable "collaboration"avec Wikipédia). Quelques remarques toutefois :- l'étude de Nature ne peut être aussi exhaustive que vous le proposez, elle se contentait d'observations factuelles sur un domaine particulier.- sur les articles idéologiquement orientés, lisez ceux des encyclopédies écrites par les disciples de la personne dont ils doivent faire la biographie ou les membres d'un courant qui rédigent l'article sur leur propore courant ou celui de leur adversaire. L'avantage est que c'est signé donc on peut voir les biais, mais l'usage d'une autre encyclopédie de référence n'empêche pas de recouper certaines informations/opinion.  Bonne continuation.

alithia 12/06/2007 22:58

ok. merci. Je me permets de vous signaler que j'ai republié cet article le 30 mars, avec qq modifications voir nature sur wikipedia (reprise) suivi d'un autre article citant Znet sur le même sujet Nature et wikipedia (suite) [notez que pour vous repérer sur le blog vous avez le moteur de recherche interne] Cela dit, je vais essayer de vous répondre - sur les points 1 et 2 : d'abord, l'affaire Seigenthaler avait largement discrédité wikipedia, montrant que les énormes énormités pouvaient s'y écrire et demeurer des mois sans être aperçues : en l'occurrence c'est Seigenthaler lui-même qui a signalé le fait, et ceci même si elles étaient gravement diffamatoires ; ensuite il semblerait que Nature, à l'époque, avait un différend avec Britannica dont elle a voulu salir la réputation en la comparant à wikipedia (comparer qui que ce soit à wk contribue à ternir sa réputation, étant donné la réputation de media-poubelle largement acquise par wk dans les milieux de la science et de la culture ; voir par exemple un article qui fit énormément de bruit et fut amplement cité de N . Carr, que je cite ici-même http://roughtype.com/archives/2005/10/the_amorality_o.php ) point de vue que je partage - sur le point 4- et les critiques que vous me faites sur le thème : lorsque j'écris "On trouve pire sur wikipedia." vous commentez " Possible mais simple assertion, dites-vous, pour m'objecter que je ne l'ai pas montré." Pas montré ? Vous avez tout de même un certain nombre d'éléments à l'appui que je suis allée voir et que je cite . reportez-vous par exemple à ces articles du blog : 1- introduction et sommaire le danger que représente wikipedia 2- présentation : un blog pour dénoncer wikipedia, une escroquerie, un danger, une pseudo-encyclopédie 3- le mythe de la neutralité de wkipedia -1- 4- le mythe de la neutralité de wikipedia--2- 5- qui écrit wikipedia ? 6- comme un éléphant wikipedia ça trompe énormément 7- les classifications des sciences les + étonnantes : ou wikipedia c'est n'importe quoi 8- pseudo-sciences et sciences occultes : wikipedia aime l'irrationnel 9- nullité de wikipedia une pseudo encyclopédie 10- l'incompétence sur wikipedia produit des articles caricaturaux 11- irrationalisme sur wikipedia 12- de sévères critiques de wikipedia 13- de sévères critiques de wikipedia partie 2 14- comment on écrit l'histoire sur wikipedia 15- Wikipedia ou le triomphe de l’opinion sur le savoir. article d'un philosophe 15- Des études de la version en anglais de wikipedia : mêmes défauts , mêmes critiques 16- wikipedia irréformable : articles faux, accumulation d’erreurs et de stupidités. - point 5 : le lien à l'étude de Nature et la manière dont elle a été conçue figurait mais apparemment il a été cassé ; je le remets. Ce document, me semble précisément montrer que ce que dit "Nature" de la manière dont elle a procédé n'est pas sérieux ni révélateur au final : vague et bien imprécis En effet cela ne règle absolument pas la question de la sélection des articles : pourquoi n'avoir choisi que quelques articles, uniquement de science, et uniquement des notions ou problématiques scientifiques reconnues : 42 c'est très peu, et pourquoi uniquement des articles qui avaient même titre et/ou même entrée sur britannica et wk, donc des articles dans la toute petite minorité d'articles traitant de sujets relevant d'une encyclopédie, ce qui exclut donc tous les autres articles aux sujets bidons, irrationnels, pseudo-scientifiques et de la culture "geek" qui doivent constituer + de 95% des articles (peut-être même 99% ? d'après ce que je pressens ; et ça aussi "Nature" aurait pu l'évaluer et nous le dire, savoir si c'était 1% de wk, + ou -, qui traitait de sujets admis comme faisant partie des domaines qui appartiennent à ceux d'une encyclopédie et qu'elle a seulement considérés. Malheureusement, Nature, qui a fait cette sélection d'article , les 42, n'a pas eu l'idée de dire quel pourcentage ils représentaient sur wk . Pas de chance, n'est-ce pas ? ). Nature ne peut justifier cette sélection qui élimine d'abord tout le domaine problématique de wikipedia . Voilà qui est justement frappant dans les explications de Nature : aucune justification de la sélection . Il eut fallu, pour être un peu rigoureux, exposer comme suit , l'étude, ses principes et son résultat et préciser que l'hypothèse de départ était la suivante : soit 95% (ou + : 98% ? 99% ? ) de wk d'abord éliminés, car ne correspondant pas aux champs de Britannica ; ensuite au sein des 5% (ou moins ? 1% ? 2%? ) restants, ont été sélectionnés 42 articles, soit 0, 0000? % des seuls ayant un titre reconnu comme appartenant à des questions scientifiques traitées dans une encyclopédie classique (Britannica) , et alors, dans ceux là que peut-on remarquer et que peut-on conclure pour ceux-là seulement ? Cela eût été alors, de la part de "Nature" un peu + rigoureux, mais... Wikipedia n'aurait pu sur cette base se vanter que Britannica = wikipedia sur le plan de l'exactitude selon "Nature", car on aurait compris ce que valait la dite étude et ce qu'elle était en mesure de "démontrer" : à peu près rien. merci encore de votre contribution Alithia

Jeremy 20/03/2007 12:06

Très bien. Excellent, même. Il  était temps de dire haut et fort que cette étude de Nature et surtout ses conclusions ne montrent pas la moindre fiabilité de wk, même si 42 articles etc... le taux d'erreurs sur ceux-ci etc. : et alors ? Et tout le reste dont est fait wikipedia ? et son évolution ? et ses ambitions ? et ce qu'il transmet avec des orientations politiques particulières ? et, ce qui est son dernier projet apparemment, ou dernier en date à se dévoiler, le projet de Wales de devenir LA référence du net et LE référencement sur le net ? ça c'est autre chose que ce que recense Nature.
Ce sont des problèmes qui dépassent largement le "taux d'erreurs ponctuelles" du genre 13° ou 14° enfant de la famille.

Sam'suffit 19/03/2007 17:55

Très bien vu et très bonne réponse à cette insupportable référence langue de bois et monomaniaque à l'étude faite par Nature, qui ne veut rien dire, en effet, sin on sait comment elle a été faite du moins.Au fait bravo pour les photos , j'aime beaucoup