observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Retour à la page d'accueil

qui suis-je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Syndication

  • Flux RSS des articles
Les liens de Dieudonné avec Le Pen et l’extrême-droite , ou Dieudonné-Le Pen : tout ce que vous ne verrez jamais sur wikipedia et qui a été systématiquement censuré.   
Pour commencer, un rappel historique : les fréquentations louches de Dieudonné, ses amis négationnistes .  Petite biographie succinte.
Dieudonné , il faut le savoir, a pour amis les négationnistes antisémites et disciples  de Garaudy que sont : Ginette Hess-Skandrani,Maria Poumier, Serge Thion, Mondher Sfar, Israël Shamir, que nous présentons ici, avec d'autres encore tels Thierry Meyssan fondateur du Réseau Voltaire qui a sombré dans l'obsession du complot juif mondialet Alain Soral ex-communiste aujourd'hui FN, etc. toute une pléiade de radicaux qui sont tous supposés être venus de la gauche et ont pris fait et cause de manière inconditionnelle et radicale pour les Palestiniens (sans faire de distinction idéologique parmi ceux-ci) et de manière tout aussi inconditionnelle et radicale contre ce qu'ils nomment "les sionistes" jusqu'à soutenir le Hamas, le Hezbollah... Tous ces personnages amis de Dieudonné sont présents pour le soutenir sur son site (lesOgres), depuis qu'il est entré en politique, quelles que soient par ailleurs les condamnations en justice qu'aient pu connaître l'un ou l'autre (pour antisémitisme et/ou négationnisme). Tous ces personnages que wikipedia promeut en censurant leur identité et leurs positions, au nom de la "neutralité" bien sûr.
 
Présentations :
Ginette Hess-Skandrani, coéditrice du Manifeste judéo-nazi d'Ariel Sharon, un faux antisémite, du négationniste tunisien Mondher Sfar, fut exclue des Verts pour avoir publié sur un site négationniste interdit par décision de justice, (site lui-même probablement fondé par Serge Thion et Pierre Guillaume, qui propagent le négationnisme sur internet), et également après  avoir collaboré à un journal négationniste (L’Audace) que publie Mondher Sfar un négationniste donc, dont il arrive que l'extrême-gauche pro-palestinienne se méfie.  Ginette Skandrani  est publiée sur le site de Dieudonné et fait partie de son équipe de campagne -fit partie devrait-on dire, aussi longtemps que Dieudonné avait le projet d'être candidat à la présidence de la République. Il semblerait qu'elle ait joué le rôle de rassembleuse de ces personnages auprès de Dieudonné, en les faisant venir sur le site d'icelui.
En effet, sur le site de Dieudonné elle introduit ses amis négationnistes ci-dessus cités, dont :
Maria Poumier, qui est une admiratrice de Garaudy, lui-même ancien catholique et communiste, converti à l'islam et consacré au négationnisme et à la lutte contre Israël : Garaudy est l'auteur d’un ouvrage intitulé Les mythes fondateurs de la politique israélienne, où il compare le sionisme au nazisme . Il fut condamné en 1998 pour contestation de crimes contre l’humanité, (commis contre la communauté juive) et également condamné pour provocation à la haine raciale.
 
Maria Poumier traduit Israël Shamir (dont le livre, L’Autre Visage d’Israël , a été interdit en France pour cause d’antisémitisme -forcené ; ceci aux dires même des antisionistes les + résolus, tels les gens d'« Euro-Palestine ») . Shamir travaille à réhabiliter les « Protocoles des Sages de Sion », ce faux antisémite qui servit de base à la propagande nazie. Considéré comme un provocateur, si ce point fait l'unanimité, il existe des zones d’ombre  sur son identité. Il veut se faire passer pour un juif russe, qui a transité par Israël, converti au catholicisme ultra, mais on soupçonne qu’il s’agirait d’un ancien agent du KGB . sur Shamir voir ce lien, et celui-ci pour les Protocoles.
 
Le site de Dieudonné publie des textes de Shamir, de même qu’il publie des textes en défense du négationniste Bruno Gollnish, et d’autres encore faisant l’éloge de Le Pen.
 
Dieudonné fut exclu en 2004 du mouvement d'extrême-gauche « Euro-Palestine », du fait de ses mauvaises fréquentations, en l'occurrence Ginette Skandrani, et Alain Soral.
 
Alain Soral, ancien communiste  aux propos sulfureux et provocateurs, a, avec le temps accentué sa position pro-palestinienne en antisionisme et antisémitisme ouverts, qui lui valurent différents scandales jusqu'à sa mise à l'écart des media. Il partage avec Israël Shamir, le même éditeur (les éditions Blanche, spécialisées dans les ouvrages diffamatoires, contre les juifs, contre les homosexuels). Il est aujourd'hui « la tête pensante » de Le Pen et a officiellement rallié le FN. Grand ami de Thierry Meyssan également, qui est lui-même un comparse de Dieudonné, dont il partage la logique de l'explication par le complot (des Juifs et des Américains, le fameux « complot américano-sioniste ») Thierry Meyssan est le célèbre auteur d'un ouvrage délirant -et néanmoins fort apprécié dans les pays musulmans- où il explique sérieusement qu'aucun avion ne s'est écrasé sur la Maison Blanche le 11 septembre, événement qui fut d'après lui un attentat des Américains eux-mêmes, oeuvre d'une gigantesque manipulation américaine -quoique Ben Laden ait pu dire pour en revendiquer la responsabilité .
Là aussi, on constate la fascination pour le mode de penser à la manière des «Protocoles des Sages de Sion » : explication par le complot, obsession du complot juif mondial (aujourd'hui, dans sa version , dite « extrême-gauche » le complot supposé est « américano-sioniste », thème exploité par Dieudonné). Th. Meyssan s'est attiré ces reproches  explicites, soit le recours délirant à la logique du complot, de la part  d'Alain Lipietz aussi bien que des divers auteurs qui se sont consacrés à l'étude de son ouvrage . Le Réseau Voltaire, organisation anciennement de gauche, a connu sous sa présidence, une dérive qui l'a mené vers l'extrême-droite et aux côtés de Dieudonné, dans ce même cercle où se rencontrent tous les personnages ici mentionnés dont nous donnons la carte de visite.
Dieudonné s'est rendu au Liban fin août, rencontrer les chefs du Hezbollah, qui l'ont reçu lors d'une visite officielle, où il était accompagné de Th. Meyssan, A. Soral et d'un responsable de "la banlieue s'exprime" soit une association amie de Dieudonné et censée représenter  « la banlieue » (?). Le voyage au Liban, puis en Syrie, fut organisé par des cadres, ou anciens cadres du FN, dont l'un était un directeur de campagne de Dieudonné (soit respectivement Frédéric Chatillon, et Marc Robert). Rien de secret dans cette affaire, Dieudonné publie le récit détaillé sur le site qui le soutient . Censuré sur wikipedia.
 
Suite des présentations :
Ensuite : on ne présente plus le négationniste Serge Thion, le plus connu sans doute, des partisans de la cause négationniste, du fait de ses condamlnations et critiques qui lui ont été adressées, et qui, avec son compère Pierre Guillaume s’est rendu célèbre pour diverses œuvres et publications négationnistes, en particulier sur internet, ce qui lui valut finalement d’être exclu du CNRS (en 2004) . Il écrit sur le site de Dieudonné, en masquant légèrement son nom, par simple inversion.
 
Tous ces auteurs antisémites, négationnistes, sont publiés sur le site de Dieudonné. Sur wikipedia ils occupent une place plus qu'importante, disproportionnée, et surtout que sans que soit jamais  dit qui ils sont.
 
Aujourd’hui Dieudonné rencontre Le Pen et proclame ses affinités avec lui. Il n'exclut pas de voter pour lui : wikipedia censure.
Certains s’étonnent et Wikipedia ne veut rien en dire alors que la chose commence à être largement entendue. L'affaire était préparée depuis quelque temps, si l’on prend en compte l’histoire de ses alliances et affinités. Elle ne surprend que ceux qui ne veulent pas voir.
 
Aujourd'hui toute la presse en parle et il n'y a plus de secret. Wikipedia, cependant, censure toutes ces informations sur Dieudonné dans l'article qui lui est consacré.
 
Explication de cette manière de faire wikipédienne ? Au nom du "consensus" obligatoire censé produire la "neutralité", il ne serait donc pas « neutre » de présenter des personnages publics pour ce qu'ils sont, ni reproduire ce qu'ils disent lorsque cela éclaire leur véritable position et révèle leur pensée. Pas  « neutre » donc de les présenter honnêtement, conformément à la réalité, en nommant leurs idées et prises de positions. Selon la logique perverse de wikipedia, qui consiste à fuir la vérité et la remplacer par la dite « neutralité », celle-ci est entendue comme l'exposé de toutes les opinions possibles et en l'occurrence celles qui noient le poisson ou masquent carrément la vérité sont seules retenues.  Wikipedia prétend à une soi-disant neutralité, donc, qui ne consiste jamais à dire ce qui est (soit l'être  même de la chose, qui exige une définition, comme les mathématiques l'ont appris, et comme Socrate l'a repris, pour fonder la rationalité) mais se dégagerait soi-disant d'une succession-addition d'opinions bien lissées, qui ne nomment pas les choses. La règle étant de se réfugier derrière l'opinion (toute opinion, du moment qu'elle a été formulée quelque part par quelqu'un et surtout quelle que soit sa valeur de vérité, peut être citée) et ainsi éviter de nommer ce qui est. De la sorte la vérité est remplacée sur wikipedia, par l'opininon : à l'inverse de toute nécessité logique, scientifique, philosophique, encyclopédique, bien sûr.
 
Voilà un exemple de ce qu'est wikipedia, cette escroquerie qui prétend servir de base de données à la jeunesse et remplacer à elle seule les bibliothèques. L'avenir selon wikipedia, c'est un monde orwellien qui se prépare.
 [voir ici l'article wikipedia le mythe de la neutralité]
 
Donc les informations sont dans toute la presse, mais censurées délibéremment, puisque retirées de l'article Dieudonné de wikipedia, lorsque certains veulent les introduire, voyons :
Libération le 14 novembre  de même que Le Monde du même jour, ne doivent pas être cités : toutes les citations sont retirées.
 
 
* 1- Libération :  "Dieudonné se fait l'avocat de Le Pen"
« Dieudonné et Le Pen font front commun. Le fantaisiste, présent samedi au Bourget à la fête Bleu-Blanc-Rouge du FN, [BBR] simplement «pour voir» ­ avait-il alors déclaré ­, vient de franchir un pas supplémentaire dans ce qui ressemble de plus en plus à un ralliement en bonne et due forme derrière Jean-Marie Le Pen. Dieudonné dédiabolise Le Pen. Hier soir, sur LCI, face à Michel Field, il a estimé qu'il fallait «cesser de dire que cet homme-là est le diable. Il y a une rumeur qui ne correspond pas à la vérité». 
Dieudonné date sa conversion au 20 septembre dernier. Le Pen avait alors prononcé au pied du moulin de Valmy un discours où il s'était réapproprié les valeurs de la République et de la nation. «J'ai entendu sa main tendue aux Français d'origine étrangère et plus particulièrement aux Français d'origine africaine», a commenté Dieudonné. A Valmy, Le Pen avait adressé un appel «à tous les Français d'origine étrangère à communier sur les valeurs de la République». «Dans la mesure où vous respectez nos coutumes et nos lois, dans la mesure où vous n'aspirez qu'à vous élever dans ce pays par le travail, nous sommes prêts à vous fondre dans le creuset national et républicain», avait-il lancé. Dieudonné, qui avait combattu la candidature de Marie-France Stirbois à Dreux en 1989, crédite même le président du FN d'une sorte de virage à gauche. «S'il va à gauche, je ne vois pas pourquoi je ne le suivrais pas», a-t-il ajouté, se réjouissant au passage que le «séisme» de sa présence au second tour le 21 avril 2002 «pousse le système vers la VIe République». 
 
 
Le slogan frontiste «Halte à l'immigration» ne le heurte pas plus que cela. «Est-ce que l'on parle de l'immigration des richesses, des flux financiers, des matières premières pillées en Afrique ?» s'est interrogé Dieudonné, qui a aussi décidé d'inviter «tous les hommes politiques» ­ y compris Le Pen ­ à son prochain spectacle au Zénith. «Si Le Pen est raciste, il fallait justement que j'aille le voir. SOS Racisme a beaucoup plus instrumentalisé la souffrance des jeunes de banlieue», a encore justifié Dieudonné pour expliquer sa présence au Bourget, où il estime ne pas avoir été particulièrement pris à parti. » (fin de citation de Libération)
 
Ce qui donne dans l’article « Dieudonné » de wikipedia, la chose suivante : le lien à cet article de Libération est introduit par quelqu’un, et aussitôt effacé avec pour commentaire « l’avis de Libé ne relève pas du savoir encyclopédique ». 
 
* 2-  Même chose pour le Monde  qui ne doit pas être cité : (LE MONDE | 14.11.06)
 
« "Je n’appelle pas à voter Le Pen, mais je ne dis pas non plus qu’il ne faut pas", "la dernière fois, j’ai voté Jacques Chirac (au second tour), on a voté à la hâte (...) ; aujourd’hui, je suis pour un grand rassemblement". Dans des entretiens sur les sites Internet www.labanlieuesexprime.org et www.grioo.com, l’humoriste Dieudonné, qui se trouve des points communs avec Jean-Marie Le Pen - "tous deux nous avons connu une diabolisation extrême" -, explique pourquoi il était, dimanche 12 novembre, à la fête du Front national, parti dont il dénonçait le racisme naguère.

Selon lui, voter Le Pen en 2007 pourrait "créer les conditions d’un séisme politique prérévolutionnaire". "Jean-Marie Le Pen peut révolutionner la République puisqu’il serait un président qui ne peut gouverner car n’ayant pas de majorité (...). Nous aurions des élections législatives ensuite qui seraient passionnantes puisque là toutes les cartes seraient redistribuées et on irait vers une sixième Constitution, argumente-t-il. C’est une stratégie que j’entends un peu partout et dans les milieux altermondialistes d’extrême gauche. Je la trouve intéressante mais pour cela il faut créer des ponts et discuter."

Dieudonné, condamné, comme M. Le Pen, pour incitation à la haine raciale, dit avoir été "longtemps manipulé par les mouvements antiracistes" et trouve le "discours de Le Pen (...) beaucoup plus soft que celui de Sarkozy
".
 
"la dernière fois, j’ai voté Jacques Chirac (au second tour), on a voté à la hâte (...) ; aujourd’hui, je suis pour un grand rassemblement". Dans des entretiens sur les sites Internet et l’humoriste Dieudonné, qui se trouve des points communs avec Jean-Marie Le Pen - "tous deux nous avons connu une diabolisation extrême" -, explique pourquoi il était, dimanche 12 novembre, à la fête du Front national, parti dont il dénonçait le racisme naguère. puisqu’il serait un président qui ne peut gouverner car n’ayant pas de majorité (...). Nous aurions des élections législatives ensuite qui seraient passionnantes puisque là toutes les cartes seraient redistribuées et on irait vers une sixième Constitution, argumente-t-il. . Je la trouve intéressante mais pour cela il faut créer des ponts et discuter."Dieudonné, condamné, comme M. Le Pen, pour incitation à la haine raciale, dit avoir été "longtemps manipulé par les mouvements antiracistes" et trouve le "discours de Le Pen (...) beaucoup plus soft que celui de Sarkozy". » (fin de citation du Monde)
 
Ces citations, extrêmement significatives, sont interdites. La personne qui y renvoie se fait taper sur les doigts.
 
* 3- De même que le lien à la déclaration de Julien Dray,
Julien Dray, porte-parole du PS, estime qu’il s’agit d’un ralliement de Dieudonné à Le Pen. Le lien est également introduit, et aussitôt effacé , ce qui donne lieu à cet échange sur la page de discussion, de la personne ayant introduit ces informations et qui accuse les autres de censure  :
 
« j'avais écris la simple phrase : Nombreux comme Libération, Julien Dray dans le Monde [26], estiment que cela ressemble de plus en plus à un ralliement en bonne et due forme derrière Jean-Marie Le Pen [27] et tu l'a supprimée car, je te cite : "Libération, qui ne dit à aucun moment qu'il y a ralliement, puis Le Monde alors qu'il s'agit de Julien Dray, porte-parole du PS". Alors que la phase '’cela ressemble de plus en plus à un ralliement en bonne et due forme derrière Jean-Marie Le Pen’' est mot pour mot la phrase extraite de Libération et que Julien Dray dans le Monde veut bien dire Julien Dray et non pas Le Monde.  Tout le monde sera témoin que l'on ne peut pas (trouver) plus dialogue de sourd et ce, pour une simple phrase parfaitement limpide. Dans ces conditions, je ne souhaite pas continuer cette conversation inutile, je laisse donc ta formulation, j'accepte tes suppressions, et je te souhaite bonne continuation. Cordialement, Michel1961 15 novembre 2006 à 10:03 (CET) »
 
Voilà une capitulation obtenue, comme toutes les autres capitulations, et de la même manière, à savoir :  deux ou trois administateurs intervenant d’autorité, de manière qui ne souffre pas la discussion, et avec déformation et mauvaise foi, et ainsi l’article restera en l’état, censuré selon les désirs du-dit « Bradipus » (administrateur) aidé de son complice « Moez» . Michel est obligé de renoncer à donner ces informations pourtant référencées clairement et + que pertinentes. préférence donnée à la communauté et l'appartenance à la communauté, sur l'exactitude et l'honnêtteté de citer ce qui a été.
 
Ainsi, et de la même manière, quantités d’informations concernant les méfaits de Dieudonné, ses déclarations, les procès, l’antisémitisme, sont supprimées sous prétexte que « déjà présentes » .
 
La personne qui a introduit ces informations récentes, venues de multiples sources, (divers organes de presse qui s'accordent parfaitement) parle de censure et d’impossible discussion : on le fait taire, selon la méthode habituelle. La méthode habituelle ? ce sont deux « administrateurs » responsables (ou  parfois trois pour les contradicteurs coriaces) qui déboulent aussitôt pour contrer et menacer celui qui introduit des informations considérées comme politiquement incorrectes, selon les critères wikipedia, soit tout ce qui consiste à nommer par leur nom les positions et propos fascistes, antisémites ou non conformes aux critères de l’islam, à propos du quel il ne faut pas adopter les valeurs de notre société, ce ne serait pas neutre ! De sorte que des interprétations fascistes, négationnistes ou autres, peuvent valoir comme présentation d'un sujet, sans que les prises de position correspondantes ne soient  nommés pour ce qu'elles sont et sans critique bien sûr. Wikipedia peut véhiculer des références et des idéologies aussi contraires soient-elles aux valeurs de la démocratie, de la liberté d’expression, des droits de l’homme, de la république, de notre civilisation même.  (voir page de discussion de l’article Dieudonné, comment on fait fuir la personne qui veut glisser ces informations)
N.B. : On trouvera aussi l'équivalent sur bien d'autres thèmes politiques, par exemple sur les thèmes concernant l'altermondialisme. On y trouvera des interprétations parfaitement militantes, non neutres, expressions manifestes de groupes de pression divers. Mais, à part la tendance fasciste, le pire se trouve du côté islam et antisémitisme, car là c'est la tendance islam politique militant qui occupe le terrain et décide de ce qui se dit ou non.
 
Parenthèses : A propos de la page de discussion de l'article Dieudonné de wikipedia : celle-ci a été effacée, qui comportait moultes protestations contre ces multiples suppressions d’informations,  réitérées jusqu’à ce que les rédacteurs se lassent. La page de discussion comprend aussi des protestations contre cette suppression des discussions précédentes.
 
Il faut préciser qu’en principe, rien n’est effacé sur wikipedia. Mais dans le cas présent l’effacement des traces montre qu’on ne veut pas laisser  voir comment l’article a été systématiquement vidé de toutes les informations qui montrent Dieudonné sous son jour le + contestable : les déclarations antisémites, les accusations correspondantes, les procès, le voyage au Liban  et la rencontre avec des responsables du Hezbollah, sont effacées, qualifiées d’emblée d’être «  sans intérêt » et sous prétexte de refus de « sites militants » soit les sites qui citent les propos de Dieudonné et donnent le contexte (divers sites laïcs, ou de vigilance contre le communautarisme ou de défense des principes de la République) Des traces de ces effacements qui relèvent d’une pratique de censure demeurent dans l’historique. En voici une par exemple. 
 
Voilà donc nombre d'informations et citations tout à fait éclairantes ainsi que des références à des sites proposant des analyses, que voulaient introduire certains, et qui ont été censurées sur l'article wikipedia.
 
*4- Pour Dieudonné-Le Pen la référence  introduite est encore effacée et remplacée par la justification et l’apologie de Dieudonné
L'article prend carrément la défense de Dieudonné via un blog  d'un proche , militant,  se réclamant de Ginette Skandrani, antisémite, révisionniste et garaudyste notoire, ce partisan de Dieudonné qui prend la défense de dernier, s'expose de manière trompeuse et mensongère sous le titre « Dieudonné défend sa liberté » (sic) est en vérité un récit pro-Dieudonné par l'auteur du blog !
 
Ce blog d'un défenseur convaincu de Dieudonné , très partisan –on se souvient que précédemment, des sites tout à fait officiels ont été évincés sous prétexte que « militants »- est pourtant là comme soi-disant référence informative neutre. De plus son plaidoyer pro-Dieudonné est présenté par wikipedia, de manière  fallacieuse comme s'il s'agissait d'une « conférence de presse de Dieudonné après la fête des BBR » et appelé (par wikipedia) de manière tout à fait fallacieuse, en plus, « Dieudonné défend sa liberté » . En fait de supposée déclaration de Dieudonné pour répondre aux critiques, il s'agit de propos d'un militant qui prend sa défense : déformation explicite de wikipedia pour justifier la présence de ce blog et l'imposer comme une référence valable. Voir ici.. (l'article wikipedia donne le lien qui renvoie à ce blog) et à la place des articles de presse.
 
* 5- Mais que disait donc le Nouvel Obs le 16 novembre pour être censuré sur wikipedia ?
Sous le titre « Dieudonné chez son maître » une analyse du parcours de Dieudonné : 
 
« Ah ! l'admiration de l'élève pour le maître ! «Le Pen a de grandes chances d'être au second tour de la présidentielle», explique Dieudonné sur son site internet « la Banlieue s'exprime ». C'est une véritable déclaration d'allégeance envers celui qui peut être «l'homme de la révolution politique» pour «déstabiliser le système». Dieudonné explique son antilepénisme d'autrefois par les «manipulations» de la gauche et de SOS-Racisme. Avant de soupirer sur le «chantage à l'antisémitisme» et la «stigmatisation du nazisme»...
 
La visite de Dieudonné à la convention du FN, samedi dernier, était plus qu'un coup médiatique : l'expression même d'une logique politique. Qui a accompagné Dieudonné dans sa visite au Bourget ? Farid Smahi, ancien conseiller régional d'Ile-de-France, entré au FN il y a douze ans sur une ligne d'alliance entre beurs et gaulois contre l'ennemi commun. Et puis Marie Chatillon, employée au service de presse du FN, épouse de l'ancien chef du GUD, Frédéric Chatillon. Homme des liens entre le monde arabo-musulman et l'extrême-droite française, Chatillon avait emmené Dieudonné au Liban en septembre.

Au Front, le soutien de Dieudonné fait grimacer les amis de Marine Le Pen, peu désireux de se scotcher à nouveau une étiquette antisémite. Il existe deux extrêmes-droites, l'une anti-juive, l'autre héritière de l'OAS, qui s'inscrit dans le choc des civilisations. D'autres frontistes préféraient d'ailleurs souligner la présence au Bourget, le même jour que Dieudonné, d'un patron de l'ultra-droitière Ligue de Défense juive. Le lepénisme est un rassemblement ! » (fin de la citation du Nouvel Obs)
 
 
* 6- Poursuivons avec les informations que vous ne verrez pas sur wikipedia.
 
 Tout ce qui suit est absent. Les informateurs sur le sujet ayant été réduits au silence :  
 
* Le Parisien » du 16/11/06 qui rappelle les liens entre Dieudonné et l’extrême droite.
 
Citant un article paru sur le site « Proche-Orient. Info », dans lequel Jean-Yves Camus , (un chercheur, qui a écrit un ouvrage sur les extrêmismes), revient sur le voyage de Dieudonné en Syrie et au Liban en août dernier, où il rencontra le Hezbollah avec ses amis Th. Meyssan et Alain Soral, le quotidien informe que l’organisateur en était Frédéric Chatillon. Ce dernier est un ancien responsable national du GUD dont l’épouse travaille au FN. Dieudonné était également accompagné de son directeur de campagne, Marc Robert, lui-même un ancien militant FN du Val d’Oise : ça ne doit pas figurer non plus, ce serait trop clair, donc pas neutre. Ni le voyage au Moyen-Orient n'est intéressant, ni ce qu'il s'y est passé, ni ses compagnons ne doivent être mentionnés, ni bien sûr, le cadre de l''organisation fourni par le F.N.
Comme nous l'avons noté + haut, Dieudonné ne fait pourtant pas un mystère de ce voyage au Liban organisé par le Réseau Voltaire, de ses rencontres avec des hauts responsables du Hezbollah, avec Hugo Chavez qui s'y trouvait en même temps, non plus que de son soutien au Hamas, et à l'axe Chavez-Ahmadinedjad. Wikipedia le dissimule, de même que ses liens étroits avec le FN, Soral, et le Réseau Voltaire.
 
Libération est également censuré : "La visite à la convention du FN"  article du 20 novembre [L’article complet est ici mais reproduit ci-dessous, avant qu'il ne soit plus en ligne et devenu inaccessible , de +  on pourra consulter à ces liens donnant confirmation des rapports Dieudonné-négationnistes-fascistes-antisémites, sur la laïcité ceci, ainsi que, avec encore Calyxte Belaya, + cette étude]  
 
Par Christophe FORCARI  LIBERATION QUOTIDIEN : lundi 20 novembre 2006
 
« Tout le monde l'a vu, certains l'ont reçu sur leur stand. Mais officiellement, aucun des responsables frontistes n'était au courant de la venue du fantaisiste Dieudonné, samedi 11 novembre, à la convention présidentielle bleu, blanc, rouge de Jean-Marie Le Pen au Bourget. Une «visite spontanée», assure Dieudonné, venu «en homme libre». Il est pourtant difficile de croire que le pourfendeur de Marie-France Stirbois à Dreux en 1997, condamné en mars 2006 en première instance pour avoir déclaré que les juifs «étaient tous des négriers reconvertis dans la banque», ait pu s'inviter au BBR sans s'être assuré auparavant qu'il pourrait effectivement rentrer de manière courtoise. Ou se faire complaisamment photographier à sa sortie du Parc des expositions du Bourget en bonne place au milieu d'une escouade de DPS, les gros bras du FN, hilares.
 
Une série de photos publiées sur le site d'Allain Jules Meynié, un proche de Dieudonné, montre sa proximité avec quelques figures frontistes ou issues de la droite nationale bien connues. L'ex-directeur de campagne de Dieudonné, Marc Robert, de son vrai nom Marc Georges, est un ancien militant frontiste. Candidat aux municipales de 1995 à Eragny (Val d'Oise), photographié au BBR en compagnie de Jean-Michel Dubois, lui-même élu de ce département, il reconnaît avoir été «dans une certaine mesure, la cheville ouvrière de cette rencontre».
«L'opération avait été préparée de fraîche date. Des contacts ont été pris pour s'assurer qu'il allait bien pouvoir rentrer», confie Marc Robert.
 
Conspirateur réjoui. Pourtant, au FN, tout le monde feint de ne pas avoir été informé. C'est Farid Smahi, ancien conseiller régional FN d'Ile-de-France, «ami de très longue date d'Ahmed Boualek», responsable de l'association La banlieue s'exprime (2), qui a guidé Dieudonné à travers les stands et lui a proposé de se rendre sur celui de l'association de Jany Le Pen, SOS enfants d'Irak. Ce jour-là, il laisse comprendre, à coups de lourds sous-entendus et avec une mine de conspirateur réjoui, qu'il n'est pas pour rien dans cette visite. Une semaine après, Farid Smahi affirme qu'il n'était «pas au courant», qu'il n'y est «pour rien» et qu'il a été «agréablement surpris». L'organisateur des grandes manifestations frontiste, Jean-Michel Dubois, assure lui aussi n'y être pour rien. «La sécurité m'a appelé pour me dire que Dieudonné était à l'entrée et me demander des instructions. Je n'étais pas au courant, pas plus que le président», raconte Jean-Michel Dubois. Même version pour Olivier Martinelli, le directeur de cabinet de Le Pen, à la différence près que c'est une secrétaire qui l'informe. Et s'il est photographié en compagnie de Dieudonné sur le stand de la Corse, c'est que cet insulaire n'a pas voulu faillir «aux traditions d'hospitalité» de l'île de Beauté. Toujours selon son récit, Olivier Martinelli s'est alors empressé de transmettre la nouvelle «au président qui [lui] a dit qu'il pouvait rentrer». Louis Aliot, le secrétaire général du FN et directeur adjoint des campagnes lepénistes, a été prévenu par le directeur national du DPS, Jean-Pierre Chabrut, au moment où Dieudonné payait son billet d'entrée. Peu enthousiasmée par cette présence, Marine Le Pen affirme qu'elle n'en savait rien. «Pas plus que Bruno Gollnisch», ajoute-t-elle . 
 
Marine Le Pen dispose pourtant de personnes dans son proche entourage pour la tenir avertie des intentions de Dieudonné. A commencer par Marie Chatillon, actuellement employée au service de communication du Front. Sur plusieurs photos, elle apparaît aux côtés de Dieudonné, lui claquant la bise au passage. «Je crois qu'elle le connaît parce qu'elle a fait du chant choral», assure Eric Iorio, responsable de la propagande au FN.
 
Surtout, son époux, Frédéric Chatillon, est un ancien responsable du GUD. Aujourd'hui à la tête d'une entreprise baptisée Riwal communication, il a joué les intercesseurs pour le compte de Dieudonné auprès de nombreuses personnalités libanaises, lors d'un voyage organisé fin août 2006 .Au cours de cette escapade, Frédéric Chatillon l'aurait présenté à de nombreuses personnalités, dont Lahoud Aoun, le président du groupe Hezbollah au parlement libanais. L'ex-responsable gudiste a longtemps été considéré comme entretenant des liens assez proches avec le général Tlass, ancien ministre syrien de la Défense et éditeur de brochures révisionnistes en plusieurs langues. «J'ai appelé aussitôt Frédéric Chatillon. Il m'a dit qu'il n'était pas au courant», dit Eric Iorio. Le couple Chatillon connaît bien Dieudonné, puisqu'il avait convié Marine Le Pen à un dîner en compagnie du fantaisiste. «Une invitation que j'ai déclinée», assure celle-ci. 
 
Moulin de Valmy. Autour de Dieudonné, les passerelles vers le FN ne manquent pas. A commencer par Alain Soral, écrivain pamphlétaire qui s'est fait remarquer par ses prises de positions anticommunautaristes et antisionistes. Il était du voyage au Liban. Alain Soral a été reçu à deux reprises par Le Pen lui-même. Il a même été l'inspirateur d'une partie du discours tenu par le Président du Front national au pied du moulin de Valmy le 20 septembre. Marine Le Pen en a discuté «une demi-douzaine de fois avec lui. On a confronté nos idées et on est tombé d'accord sur la même ligne». Une autre photo, toujours sur le site Allain Jules Meynié, montre Dieudonné, donnant l'accolade à Jean-Emile Néaumet, alias Nicolas Gauthier, journaliste au mensuel le Choc du mois, qui l'a interviewé pour le compte de ce magazine. Dieudonné y déclarait entre autres : «Dorénavant, un antisémite est quelqu'un que le Crif (Conseil représentatif des institutions juives) n'aime pas», se posant ainsi, lui aussi, en victime diabolisée. «Sa présence ne doit rien au hasard, croyez-le bien», affirme un cadre du parti d'extrême droite qui soupçonne, sourire aux lèvres, Le Pen lui-même, d'avoir négocié en direct cette visite avec Dieudonné. »
Note :
Sur l’impossibilité d’informer correctement à wikipedia on lira avec intérêt le site makarevitch.org  qui présente une étude critique de wikipedia, d’une personne qui a rencontré la censure sur wikipedia avec ses méthodes qu’il décrypte. Sur l’article Tchernobyl c'est la version officielle des faits qui est présentée, largement contestable comme on sait, et les participants qui tentent d’introduire d’autres références se heurtent à une censure systématique. L’auteur montre la pratique de la désinformation à l’œuvre sur wikipedia.
De plus si l’on consulte les critères de wikipedia on comprend pourquoi ça marche ainsi. Non seulement les règles sont imprécises par multiplication indéfinie, personne ne peut les connaître de ce fait, mais elles sont également contradictoires entre elles, personne ne peut les respecter, mais elles sont en elles-mêmes aberrantes. Exemple , j’en extrais ces recommandations : (citation) 
  
Critères de non-neutralité (non-exhaustif)
- Jugement de valeur Ex :La France est un pays démocratique. 
Voir les 19 commentaires - Par alithia
Mercredi 22 novembre 3 22 /11 /Nov 18:07

Ecrire un commentaire - Publié dans : propagande et censure
Retour à l'accueil

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

moteur de recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés