Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

16 novembre 2006 4 16 /11 /novembre /2006 04:43
 
Ce journal commence par un passage en revue des travers de wikipedia et se complétera par différents articles.
 
 
I. A propos d’incompétence
 
La nullité de contenu est la norme, puis qu’aucune compétence n’est exigée, et puisque chacun peut écrire exactement ce qu’il veut sans exigence aucune de qualité ni de qualification, sans contrôle ni supervision d’experts, sans rectifications de personnes qualifiées. Alors, parmi les bourdes multiples, maladresses, erreurs et contre-vérités, se glissent des orientations partisanes
 
1-  qualification des contributeurs.
 Sur wikipedia les contributeurs sont très peu qualifiés et ils ont tous les travers des autodidactes développant leurs idées personnelles, quand ce ne sont pas leurs manies . 
La plupart sont des informaticiens très jeunes, (certains ont à peine 20 ans) à l'aise avec l'outil, mais qui ne dominent pas du tout le contenu.
 
D’une culture en moyenne bac + 2, ils n’ont pas le niveau de rédacteurs d’une encyclopédie
Ce qui apparaît c'est qu'ils sont dans une problématique ludique plus qu'encyclopédique.
Pour eux l’informatique est un jeu et wikipedia devient un lobby.
 
Et puis, par ailleurs, ce sont des gens qui poursuivent leur dadas ou obsessions personnelles, le sport, le sexe, (wikipedia est presque exclusivement masculin, très macho, très grossier , avec les femmes en particulier, mais avec les idées encore plus, si c'est possible. Enfin c'est pareil. Ils les traitent pareil : mal, brutalement, n’y comprennent rien)
  
Nietzsche disait : «  la vérité est femme, c'est pourquoi elle ne laisse pas voir son fondement »  (Gründ en allemand)
Un tel type d’homme qui traite aussi mal les femmes, ne peut aimer la vérité. Je le crois vraiment. Je vous donnerai des exemples précis.
 
Voir article à venir ici sur le sujet « machisme à wikipedia »
 
Car ils ne sont pas astreints aux règles de l'écriture publique et encore moins du travail intellectuel, puisque tout est censé s'arranger spontanément du fait du nombre des compositeurs d'un supposé "article"écrit à 1000 mains par des inconnus qui n’ont ni à se justifier, ni à produire la moindre preuve de compétence , de rigueur et d’honnêteté.
Ce qui donne non seulement des articles au contenu caricatural et des classements et regroupements caricaturaux, surréalistes mais aussi des interprétations fausses, partisanes (voir ici les articles « interprétations partisanes » et « classements caricaturaux »
 
2- neutralité plutôt que vérité.
En effet à l’abri d’un manque de formation dans les disciplines dont relèvent les sujets sur lesquels ils écrivent, comme les fautes, erreurs et inconvenances logiques et d’analyse sont la règle, se glissent bien des orientations partisanes , qui passent (relativement) inaperçues. La norme de wikipedia , en effet n’est pas la «vérité »  mais ce qu’ils appellent la « neutralité ». Il n’y a pas d’exigence d’exactitude, ni aucun critère du travail intellectuel n’est requis (composition, analyse, démonstration, citations, références etc.). Seule la « neutralité » est supposée recherchée, autrement dit le « consensus ». Mais comment le « consensus » est-il compris ? comment ça marche en pratique ?    (Voir article ici sur les règles de wikipedia )
  
II. La neutralité de wikipedia est un mythe
La neutralité de wikipedia est un mythe, pour plusieurs raisons.
 
1-Les règles généralement admises de l’écriture.
D’abord, dans l’écriture d’un article normal , signé, par un seul auteur, lorsque quelqu’un écrit, sur les questions de société, de politique, son point de vue n’est pas neutre, il défend une thèse. Mais elle est situable : cela fait partie des réquisits de tout travail d’écriture. Les points de vue et prises de parti sont clairement affichés, ou au minimum reconnaissables car situables, énonçables.   On sait distinguer Le Figaro de Libération, ou de Minute ou l’Humanité, et un journal d’une œuvre savante ou d’un essai grand public ou de divulgation. On connaît ou peut connaître l’auteur. Il décline ses qualités. Il est situable dans le domaine des idées. L’auteur n’est pas anonyme, on peut savoir d’où il s’exprime. La probité veut qu’il affiche son identité et son point de vue. Ses prises de parti sont identifiables. Il ne s’abrite pas, à la différence de wikipedia, derrière toutes sortes de citations pour ne jamais affirmer clairement une idée en son nom . Un auteur par définition parle en son nom propre, prend le risque d’énoncer des idées et de former des hypothèses. Il est responsable de ce qu’il dit et écrit. Il se doit donc de respecter les législations, pour commencer, et les règles de l’information et du travail sur les idées.  
Sur wikipedia, c'est exactement le contraire : personne ne parle, de nulle part, personne n’est jamais identifiable ni prié de s’expliquer et se justifier, personne n’assume rien ni n’est responsable de ce qui est écrit. L’anonymat règne, l’irresponsabilité avec, et permet de dire n’importe quoi sans avoir à en répondre. L’anonymat ne permet pas au lecteur de connaître le point de vue d’un auteur, ni dans quelle tendance il s’inscrit, ni d’où il parle, et la multiplicité des auteurs le permet encore moins si c'est possible.
 
2- L’anonymat, hors règles.
L’anonymat permet de ne respecter aucune règle, ni intellectuelle, ni juridique ; hormis l’insulte grossièrement raciste directe, toutes les insinuations sont possibles , et se trouvent, sur wikipedia, jusqu’au négationnisme compris ; donner les qualités d’une personne ne serait pas « neutre » on n’a donc pas le « droit » de dire, selon ces règles wikipedesques étranges que un tel est un fasciste historique, ou a collaboré avec les nazis, ni qu’il est un antisémite , sauf s’il l’affirme lui-même (sic !) voir certaines discussions à ce sujet qui sont assez étonnantes ; c'est un thème qui revient souvent : tu n’as pas le droit de dire que un tel, un tel est antisémite (par ex. Le Pen, Dieudonné ) sauf s’il l’a dit lui-même !  
 
3- le mythe de wikipedia : les points de vue s’équilibreraient d’eux-mêmes. Ce qui produit une encyclopédie an-historique.
La prétendue neutralité de wikipedia repose sur l’idée que les points de vue s’équilibrent. Sauf que ceci relève d’emblée d’une faute logique, pour ne pas dire sur une malhonnêteté, puisque, précisément les points de vue sont interdits par wikipedia. Ceux-ci sont nommés points de vue personnels et ne doivent pas être exprimés. Aucun point de vue ne doit apparaître. Autrement dit l’existence du point de vue particulier ou partiel, est d’emblée niée et wikipedia prétend ainsi éviter tout point de vue subjectif. La dénégation ferait disparaître la chose. Alors qu’il n’est aucune analyse qui n’exprime un point de vue et ne soit une prise de parti, qui ne relève d’une origine, d’un temps et d’un lieu particuliers, à partir des quels ils peuvent tenir un discours universels s’ils parviennent à atteindre quelque vérité. Mais le particulier est toujours là, porteur de l’universel auquel il tend. Tandis que la « neutralité » hors du temps et de l’histoire, (que vante wikipedia) n’est qu’une vue de l’esprit. Toute vérité s’inscrit dans une histoire. Toute connaissance a une provenance. Toute analyse doit être référée à ce qui l’a rendue possible. Les propos soit-disant « neutres » hors de tout contexte n’existent pas. C'est une escroquerie que de prétendre le contraire. Or, c'est ce que l’on prétend sur wikipedia.
Les pensées hors de tout contexte historique qui les ont rendues possibles n’existent pas. Or c'est ce que l’on prétend sur wikipedia .En science, également, mais autrement, et ce serait trop long à expliquer ici.
Au nom de la neutralité. Or c'est exactement au résultat contraire qu’on aboutit, sur bien des articles.
(voir l’exemple d’Atatürk, tel que présenté plus bas, venu de nulle part et n’ayant pas face à lui, une situation qu’il transforme et défait, et une autre qu’il invente et qu’il crée)
 
De sorte que, pour prendre un exemple, on ne verra jamais annoncée l’histoire de la Turquie telle qu’elle s’écrit du point de vue des Arméniens et du point des Turcs, ou des Kurdes, par exemple, ou du point de vue laïc de la république turque, ou du point de vue des partisans de l’islam, mais qu’on nous balance comme « neutres » des articles sur l’histoire de la Turquie, comme si celle-ci s’écrivait et pouvait s’écrire d’un seul point de vue, et en faisant comme c'était ainsi, alors que de fait, bien entendu, il s’agit d’articles écrits de divers points de vue, (en particulier + ou- moins du point de vue de la république ou du point de vue l’islam) sauf que ceux-ci ne sont jamais précisés. Mais sur wikipedia, sachez-le, c'est toujours du point de vue de l'islamisme, jamais du point de vue de la république : ça ce sont des constantes.
 
* Explication
Quand un Kurde turc écrit du point de vue kurde qu’il assume, ou un Arménien turc, de même, ou un tenant de l’islam ou de la laïcité etc . en s’indiquant pour ce qu’ils sont, le lecteur sait ce qu’il lit et est armé pour comprendre. Sur wikipedia jamais. Le lecteur est désarmé et moins instruit après qu’avant , dans bien des cas, car il a la chance d’en sortir avec bien des stéréotypes et les idées embrouillées et confuses. Sans doute encore plus confuses qu’avant, il me semble.
 
La masse d’informations, considérable, que wikipedia contient et diffuse dans le plus grand bric à brac jamais disponible, immédiatement, pour tous et facilement, gratuitement, l’immense bric à brac qu’elle a fabriqué a tout pour faire que le lecteur se perde (catégorisations et regroupements invraisemblables), et contribue, j’en suis persuadée, à la confusion générale, caractéristique de notre époque, surtout pour la jeunesse qui n’a pas encore eu le temps d’accomplir sa formation, aussi longtemps qu’elle n’a pas acquis de repères solides. Nous savons que les générations montantes ont de + en + de mal à trouver des repères clairs et se former une « tête bien faite, plutôt que bien pleine » comme le préconisait Rabelais il y a de cela bien longtemps. 
 
Leçon totalement oubliée.
 
III. Wikipedia la quantité contre la qualité
Wikipedia c'est de la quantité accumulée au détriment de la qualité et en proportion inverse de la qualité. Un monstre qui croit sans fin et établit l’idée que tout peut se dire, qu’il n’y a plus de frontières séparant le vrai du faux et que ces valeurs n’ont plus d’utilité même : comme ces articles sur l’histoire de la Turquie
 
En effet selon ses critères wikipedesques, jamais un article ne doit être écrit en nommant les thèses contraires clairement et en les présentant dans leurs différences ou oppositions. Jamais les enjeux ne seront présentés, ni les contradictions et différences situées, sur le mode « les défenseurs de telle thèse soutiennent que » … « tandis que ceux qui soutiennent telle thèse pensent que » : les thèses en présence ne doivent pas être exprimées. C'est la condition de départ : pas de thèses repérables, pas d’idées, pas d’analyses, que des citations de soi-disant « faits ». Comment le lecteur peut-il se faire alors une idée des thèses en présence ?
 
Il sera interdit, par exemple, en vertu de ce principe, d’exposer la stratégie américaine en matière de politique internationale, versus d’autres, que ce soit celle de l’Europe, de la Chine, de la Conférence islamique mondiale, ce que fait tout article sérieux permettant de comprendre les enjeux.
 
= écriture de la généralité et accumulation d’informations. 
 
Le mode d’écriture de wikipedia est le suivant : on part d’une généralité qui ne constitue pas une définition et qui reflète plus ou moins une opinion vague, opinion dominante ou opinion orientée.
 
Puis on accumule des informations de manière et dans un ordre complètement aléatoires.
Et puis tout peut servir de « source » pour appuyer les dires de celui qui contribue à l’article.
 
A partir d’un tel commencement, déjà ça ne va pas car le sujet n’est pas cadré. N’étant pas défini, il n’est pas situé. Le lecteur ne sait pas à quoi il a affaire, ni le problème qui correspond au sujet, ni l’enjeu ne sont énoncés.
 
Pour ne pas identifier les thèses, un article de wikipedia évite systématiquement de donner des définitions. Exemple pour secte, ou , pour terrorisme : faute de définition, l’article se contente d’enchaîner des informations glanées de-ci de là, mais le lecteur ne saura pas ce qui distingue une secte de ce qui n’en est pas et ne saura pas repérer une secte ; même chose pour le terrorisme et ce qui en relève.
  
Pour ces phénomènes , en effet, manquent les définitions que donne le droit, et les acceptions qui valent en matière de politique en référence au droit. Soit ce qui manque est ce repère minimum donné au lecteur en introduction tel que : une secte est    ; ou relèvent du terrorisme les actions qui visent les populations civiles, afin de faire pression sur un ou des Etats en semant la peur parmi les civils, précisant qu’une action terroriste ne distingue pas les civils des militaires, contrairement aux règles du droit de la guerre admises en droit international.
 
Dans les deux cas, c'est le recours au droit qui manque et le rapport à la loi de ces articles est des plus flous. L’article est composé en conséquence de paragraphes divers, + ou- contradictoires qui se superposent, s’enchaînent, sans aucun ordre d’exposition progressif (puisqu’il n’y a pas de thèses en présence qui permettraient de complexifier ou mettre en perspective les définitions de droit par rapport à leurs applications, par exemple) et qui consistent simplement à écrire que un tel et un tel a déclaré ou écrit ceci ou cela.
 
Au total le lecteur n’a rien appris et après, il sait encore moins qu’avant d’avoir lu l’article, ce qu’est une secte, ou ce qu’est un acte terroriste.
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BioPunk 18/11/2010 19:16



ça n'est pas de la caricature, c'est bien comme cela que fonctionne wikipedia.


Ce site interdit tout travail inédit (enfin là aussi c'est à la limite du profond foutage de gueule...), donc, chacun doit se contenter de répéter l'ensemble des points de vue, sans en donner un
plus prépondérant que les autres. Sur le papier c'est déjà assez limite comme concept, car sans explications, sans mise en situation, sans recul, sans débat, ce ne sont que des mots, vides de
sens, une vaste base de donnée finalement (ce que vous disiez d'ailleurs sur ce blog).


Mais le pire, c'est la façon dont cette neutralité est faite, se basant déjà sur un concept douteux, elle s'applique de façon encore plus douteuse, puisqu'elle refuse les points de vue jugés
minoritaires. Aprés tout, même un non spécialiste peut avoir une opinion sur un sujet poussé, en quoi cette opinion serait elle moins valable que celle des autres, ou plutôt, qui sont les
wikipédiens pour décider de la valeur de ce point de vue ?


Si encore, à chaque fois par exemple sur un point de vue historique, un spécialiste de cette période venait expliquer pourquoi le point de vue soumis n'est pas "valable" scientifiquement, ou
venait apporter la critique nécéssaire à la correction de ce point de vue.


Préparant ma thèse en psychologie à Paris XIII, il m'arrive de ne pas avoir le même point de vue que mon directeur sur mon sujet, pourtant à coté de lui, je reste un novice, ma thèse par exemple,
se base sur l'addiction au virtuel, et j'y établit l'idée que l'addiction aux jeux vidéos MMORPG n'est pas une addiction, mais une psychose et un trouble de l'identité (je ne vais pas dvp ça
serait trop long), ma thèse est "minoritaire" dans le sens où à ce jour, la majorité des praticiens la conçoivent comme une addiction, mais en coin mon point de vue de doctorant et donc de
chercheur serait il moins valable que celui d'un autre psychologue, si j'ai de bons arguments ?


Il y a 2000 ans, on pensait que la Terre était le centre de l'Univers, il y encore 500 ans, on pensait qu'elle était plate, pourtant des scientifiques aujourd'hui tout à fait reconnus ont publiés
des thèses minoritaires, qui sont aujourd'hui admises comme une vérité absolue. Qui aujourd'hui oserait encore dire que Gallilé avait tort ?


En cela, Wikipédia à tout d'une secte, dont le seul but est de détruire les penseurs jugés "déviants" par rapport aux thèses des administrateurs de wikipédia. Comme Gallilé fut mis à l'index et
fut obligé d'abjurer ses thèses, wikipédia censure les opinions minoritaires et impose SON point de vue, qui comme on l'a dit démontré dans les précédents postes n'est autre que la pensée
majoritaire.


De plus, quand wikipédia dit : on admet pas le travail inédit, je trouve que c'est se moquer du monde. Le fait de recompiler des articles, des idées etc. des les réorganiser, de leur donner une
nouvelle forme, n'est ce pas du travail inédit ?


La seule forme de travail non inédit possible : le plagiat (wikipédia reste assez forte là dessus, vu le nombre de travaux volés), et encore, quand wikipédia fait du plagia (elle ose en plus
menacer ceux qui copient le site...un comble pour un site open source), elle fait tout de même du travail inédit (puisqu'elle combile plusieurs textes plagiés).


Le probléme ne serait pas aussi grand, si les médias n'avaient de cesse de lui servir la soupe, qu'elle reprend en boucle : on est les plus forts et on se tait. On est tout bonnement en train de
formater toute une génération de gens, et surtout d'abrutir le sens critique et la capacité de reflexion.


Vous qui faites de la philosophie, votre vie ne peut être que perpetuelle remise en question, mais wikipédia elle, par le mythe de la neutralité, anihile toute remise en question et de ce fait,
tue la science et la connaissance qu'elle prétend mettre à disposition de tous.



Simon 18/11/2010 18:26



Pour résumer, la neutralité de point de vue à la sauce Wikipédia, cela donne quelque chose comme : "X dit ça, Y dit ça, Z dit ça ; et pour le reste démerdez-vous, on n'a pas le droit d'en dire
plus". Je caricature à peine, c'est écrit quasi textuellement ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion_Wikipédia:Neutralité_de_point_de_vue.



BioPunk 18/11/2010 17:45



C'est surtout à mon avis assez dangereux.


Dire que l'on est neutre, c'est quelque part dire : nous avons forcément raisons (et c'est le partis prit de wikipédia d'ailleurs). Puisque nous sommes neutres, nous ne saurions souffrir aucune
contestation. Comme vous l'avez si bien dit, une thèse, une théorie etc. ne sont finalement que des points de vue. Tout scientifique vous dira qu'il est aussi heureux de voir ses thèses validées,
que réfutées et pour cela, il faut qu'un débat soit possible, une confrontation de point de vue, de possibles convergences.


Or, la neutralité affichée, empéche tout bonnement la critique. Comme la neutralité n'existe pas, c'est en fait un point de vue jugé majoritaire par wikipédia, qui est inséré aux forceps dans le
crâne des gens.


La soit-disant neutralité de Wikipédia va à l'encontre de son principe: Diffuser la connaissance (ce qui en soit est un noble but), notamment parce que Wikipédia ne diffuse pas de la connaissance
: elle impose un point de vue majoritaire.


De plus, la neutralité vue par wikipédia a quelque chose de dérangeant, retrouver dans la même "encyclopédie" un article sur Vendetta, et un article traitant de l'extermination industrialisée de
millions d'innocents, a quelque chose de véritablement dégoutant et insultant.


La gravité, le serieux des faits, de la science et de la connaissance, les implications des choses (que l'on discute de philo, de droit, d'histoire), suppose un certain serieux dans la façon
d'aborder ces questions, et cela n'est pas le cas lorsqu'on traite tous ces sujets au même niveau que le programme télé ou le dernier Voici.



alithia 18/11/2010 18:49



oui, comme vous disiez plus haut  " wikipedia outil de propagande pour la pensée unique" avec cette "neutralité"  qui efface toutes les oppositions et
contradictions entre des idées diverses et qui  sont cependant ce qui fait la vitalité de la pensée,  qui nécessairement inclut des  différences, désaccords, débats, contradictions
et qui nécessairement inclut la confrontation. 


 


Pas de ça à wikipedia.


 


Wikipedia arase les contradictions, oppositions et débats entre idées avec sa "neutralité" , elle arase le savoir, arase tous les sujets , passés à l'eau tiède du
conformisme. Elle ignore que la pensée est engendrée par polemos, car elle naît des contradictions.


 


En cela elle est nulle quand bien même contiendrait-elle des millions et millions d'informations. Ce qui n'apporte strictement rien à la vie de la pensée. Purement
pratique en somme, comme l'est un annuaire de téléphone, factuel, ou un plan de ville pour y circuler, c'est pratique.


Certains wikipédiens, du reste, ont déjà fait ici ce genre de comparaison, pour dire qu'il ne faut pas demander à wikipedia plus qu'elle ne peut donner, mais
reconnaître simplement qu'elle est extrêmement pratique, comme un annuaire de téléphone.


 


Cependant wikipedia prétend diffuser la connaissance, c'est une autre affaire car là en effet on rencontre l'interdit de toute objection critique et de toute
discussion remettant en cause les règles et les pratiques (évidemment, vu le succès, ils ne reviendront pas en arrière) et de toute contestation, au nom de la neutralité qui doit être comprise
comme le meilleur de ce qui peut être dans le genre.


 


Donc, fermez-la on est les meilleurs d'ailleurs le plus gros site ... le plus de consultations .... du chiffre, du chiffre, du chiffre. Wikipedia et ses memebres
sont fiers de leurs succès quantitatifs.


Il ne manque plus que la cotation en Bourse pour parfaire les statistiques. Comme TF1 : il n'y a que l'audience qui compte et qui fait sa valeur.


 



BioPunk 18/11/2010 13:36



La neutralité n'existe pas, ce n'est pas un mythe de wikipédia, c'est un mythe tout court. N'importe quel journaliste vous le dira. On peut essayer d'être LE PLUS NEUTRE POSSIBLE. Ce qui n'est
pas du tout la même chose que de prétendre d'être neutre.


Le traitement des faits historiques, scientifiques ou autre en est un exemple concret. N'importe quel scientifique (dans le sens large du mot science), sait parfaitement que la science n'est
jamais une vérité, ce ne sont que des théories, plus ou moins probables. Dans ce contexte, le fait même de faire un article sur la psychanalyse par exemple, ne peut être qu'une longue suite de
points de vue.


Nul n'étant parfait, wikipedia ne réussira jamais à faire croire qu'elle peut faire l'echo de tous les points de vue (sachant qu'elle exclue d'office les points de vue jugés minoritaires, jugés
par qui, on se le demande). Si elle ne peut faire une liste exaustive de tous les points de vue, elle ne peut être neutre, puisqu'elle ne fait l'écho que des théories majoritaires.


Dans le traitement de l'information, c'est encore pire. Nous savons tous que l'information n'est pas traitée de la même façon d'un journal à l'autre. Le point de vue de l'auteur, si minime soit
il est toujours visible : choix des mots, des informations, de l'organisation de l'article, de l'endroit où il est publié (une ou 4e de couverture). Wikipedia retraitant ces informations, pour
les rendre "wikipable", les réorganisants, parfois les analysant, ne peut donc en aucun cas parler de neutralité.


Comme je l'ai dit plus haut, la neutralité n'est pas un mythe de wikipédia, c'est un mythe tout court. Ce blog par exemple, nous savons tous en y venant que l'auteur n'est pas un pro-wikipedia,
et sommes donc avertis que ces propos ont un point de vue, ce qui nous permet par exemple de critiquer (dans le sens originel du terme) ses propos, d'avoir un débat, de nous enrichir.


En faisant croire aux crédules et surtout aux jeunes, que ce qu'ils lirons sur wikipedia est neutre, alors que c'est impossible, wikipedia est en fait un formidable outils de propagande pour la
pensée unique...



alithia 18/11/2010 17:22



Vous avez tout à fait raison, la "neutralité de point de vue " c'est bullshit, et la neutralité de manière générale n'existe pas : on défend toujours une idée contre
d'autres idées, les idées de la science contre celles de l'opinion ou de la tradition. la neutralité n'existe pas en ce sens que les idées ont besoin d'être défendues, contre d'autres, qui s'y
opposent, qui sont déjà là et qui leur font barrage : ainsi avance la science contre des croyances qu'il faut récuser.


 


Mais la notion de vérité dans la mesure où des démonstrations sont possibles est ce qui soutient qu'on défende des idées et ce qui permet de les défendre.


 


Dans les sciences exactes aussi, il y a débat et idées à soutenir contre d'autres, car, une fois encore, les idées ne s'imposent pas toutes seules, d'une part, et
d'autre part, il reste de l'incertude, de l'indéterminé, de l'incertain ce qui nécessite comparaisons, confrontation, débat..


 


Dans les domaines autres que les sciences exactes l'absence de neutralité est encore plus évidente et flagrante. Que l'on songe à l'économie par exemple entre ceux
qui croient que la vérité est dans les maths et les purs modèles mathématiques (qui ont conduit le monde à la dite crise ... qui n'est pas une crise pour tout le monde du reste), ce qui relève
d'un positivisme stupide, et les autres courants qui eux-mêmes sont pluriels et s'opposent entre les théories libérales et les théories critiques.


 


Evidemment sur le sujet devinez dans quel camp se range wikipedia ? Dans le plus stupide et le plus indéfendable -même s'il est répandu-  dans le
caricatural  n° 1 qui croit que des modèles mathématiques peuvent remplacer une analyse exacte du sujet à analyser et un jugement juste sur la compréhension des phénomènes.


 


Accumuler des points de vue divers n'est réaliser un texte neutre, c'est accumuler divers points de vue , refuser de défendre explicitement une idée -la plus juste,
la plus intelligente, celle qui a le + grand pouvoir explicatif, contre d'autres parce que fausses, peu explicatives et pas très futées,  sans se rendre  compte que ce faisant, on
privilégie un point de vue, le sien, auquel on est aveugle.


 


Idem pour le commentaire politique et l'information, évidemment. L'auteur a toujours un point de vue, vous avez raison, et c'est normal. Wikipedia le nie et a pour
croyance qu'en mettant sur le coup plusieurs rédacteurs ils se neutraliseront, oui, partiellement -pas toujours cependant- mais cette "neutralité" qui n'est que neutralisation des idées et des
forces en présence aboutit au plus petit dénominateur commun : une grande médiocrité, inévitablement, de textes sans idées assumées et exoplicites, soit de l'eau tiède, du mou de veau, du navet
bouilli, de la guimauve et du pipi de chat.


 


Quel menu ! beurk !


 



Zardoz 05/04/2009 22:46

Effectivement:prenons un exemple: Voici comme wikiredacteur se présente(à la troisième personne, s'il vous plait!): Wikirédacteur est un simple contributeur. Il ne revendique aucune spécialité ni aucune autorité. Il défend la liberté d'expression et la contribution démocratique sur Wikipedia.
Actuellement, deux de ses contributions font l'objet d'une intense discussion polémique :
L'une concerne l'article Industrie culturelle (et l'article correspondant Theodor W. Adorno) où il est aux prises avec un utilisateur qui se dit professeur d'université enseignant des sciences de l'information qui pense que Wikipedia est une chose trop importante du point de vue de l'information pour qu'on la laisse à des contributeurs anonymes et que cette forme de démocratie est dangereuse : il veut donc prendre en main la direction des opérations et transformer les articles en plateformes pour la publicité de sa bonne doctrineEt voilà ce que wikirédacteur écrit au professeur de philosophie habilité à diriger des thèses: Que cherches-tu ? à ce que l'université prenne le relais et que de soi-disant experts contrôlent Wikipedia ? A laisser entendre insidieusement que tel est le cas pour pouvoir le faire ? Laisse-nous nos utopies./(...) n ne sait pas si tu ne veux rien comprendre ou si tu fais ton Goebbels. / Je ne suis personne d'autre que Wikiredacteur et crois-moi je ne fais pas ici de la publicité pour mon travail ou pour moi-même : je ne suis lié à rien ni à personne : et mon but est effectivement de demeurer neutre au sens où je n'appartiens à aucune école. De sorte qu'Adorno puisse également être abordé d'un autre point de vue au lieu de le clouer toujours au pilori de Marx ou de Freud pour s'en débarasser.Et pour finir l'intervention de docteur cosmos qui semble être prof (de techno?) dans le secondaire:Bon, je vais être très clair.Tout le monde ici se moque de vos problèmes éthiques universitaro-intellectuels (laissez donc Orwell et Huxley tranquilles).Soit vous contribuez normalement (en particulier en fournissant des références sérieuses pour soutenir vos modifications), soit vous passez votre chemin.DocteurCosmos (d) 12 mars 2009 à 09:20 (CET)Bien sûr l'universitaire, professeur de philosophie a très vite arrété de contribuer.

alithia 06/04/2009 13:10


Wikipedia ne tolère pas les intellectuels parce qu'ils sont plus savants et ont l'esprit plus clair que les wikipédiens, parce qu'ils sont à même de détecter la
propagande et de la dénoncer, sinon de la corriger.
Connaissant les sujets dont ils s'occupent ils ne cèdent pas sur leurs idées lors qu'elles sont exactes, face à des articles faux ou intentionnés.

Donc ce ne sont que des gêneurs qui empêchent les wikipédiens de se liver à leurs plagiats malhonnêtes, à leurs rédactions imbéciles, à leurs articles de parti-pris.

Les gens ayant une bonne formation uiversitaires et qui entendent respecter les règles de rédaction d'articles concernant le savoir ne peuvent coexiter avec la dite "neutralité"wikipédiennen qui
compose des articles apr accumulation d'opinions, n'importe lesquelles, certaines exactes mais d'autres fausses et tendancieuses. Les profs et universitaires sont systématiquement exclus quand ils
ne partent pas d'eux-mêmes rapidement, ayant compris à quel genre de malhonnêtes ils ont affaire et ayant compris également qu'il est donc impossible de corriger des articles pourtant minables et
souvent orientés de manière très peu neutre.

Par définition une bande d'ignorants aux sympathies qui penchent vers les idées fachos, antisémites et propagandistes ne peut diriger une encyclopédie. Ou alors ça n'est pas une
encyclopédie.