Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 12:06
Les morts dissimulés lors de la grande révolte en Iran



Dans le Nouvel Observateur de la semaine du 16 juillet, une interview d'un médecin de Téhéran qui témoigne du grand nombre de morts dès le 15 juin, que le régime et les bassidjis ont dissimulés.

Une fois encore, cela souligne l'importance de l'événement que constitue la mort de Neda Agha-Soltan, sous les balles d'un bassidj -milice au service du pouvoir actuel- événement que nombre d'administrateurs wikipédiens voulaient taire aussi, prolongeant la logique de dissimulation du régime de Téhéran, en essayant de faire supprimer l'article qui était consacré à la mort de cette jeune fille, assassinée pour avoir été présente dans la rue au moment où les Iraniens par centaines de milliers n'avaient que ce moyen pour exprimer leur désapprobation de la tricherie électorale.


Voici l'interview d'un médecin iranien qui travaille à l'hopital de Téhéran et raconte ce qu'il a vu lors ces journées qui ont suivi les élections.


Iran : comment ils ont caché les morts


Cadavres maquillés, faux certificats... Les miliciens ont usé de tous les moyens pour minimiser le nombre des victimes

Je suis un médecin iranien. Une partie des blessés et des morts qui ont réf suite de la vague de protestation ont été amenés dans l'hôpital public de Téhéran où je travaille. Les autorités affirment que le chiffre officiel des morts est de 20, mais, selon les chiffres que j'ai pu collecter, le seul hôpital Khomeini a reçu, dès le «lundi noir» (15 juin), 38 corps. Tandis qu'à l'hôpital Akram-Rasoul, situé près de l'université de Téhéran, on a dénombré 26 blessés par balle et 10 morts. Les observations médicales indiquent que dans certains cas les balles sont entrées par l'hypogastre et ressorties par la cuisse, ce qui signifie qu'elles ont été tirées d'en haut, vraisemblablement par un sniper juché sur un toit.


Sit-in de protestation

Deux femmes enceintes figurent parmi les victimes : l'une, qui a eu la rate explosée, a pu s'en sortir. L'autre a été tuée par balle. Les autorités ont prétendu que sa photo avait circulé sur internet et qu'elle avait été tuée dans un autre pays, mais c'est bien à Téhéran qu'elle est morte. Un de mes collègues m'a parlé de 6 cadavres retrouvés à Shahriar, à la périphérie de la capitale. Leur crâne avait été ouvert, peut-être pour récupérer la balle afin d'effacer la trace du crime.


Les chefs de service des hôpitaux ont reçu l'ordre de dire que les personnes déjà mortes dont les corps ont été transportés dans leurs unités de soins «sont décédées de suites opératoires». Mais de nombreux médecins ont protesté. Certains ont refusé de mentir, d'autres n'ont pas voulu voir leur dossier entaché par des erreurs médicales de cette ampleur : dix personnes opérées, dix morts ! Il était un peu naïf de la part des bassidjis, les miliciens, de croire que des médecins allaient accepter d'assumer ces mensonges. Dans plusieurs hôpitaux - dont Akram-Rasoul et ImamKhomeini -, les médecins ont organisé des sitin de protestation. Mais à la télévision d'Etat on a raconté que nous faisions grève pour obtenir des augmentations de salaire.



Au début de la révolte, les miliciens, qui avaient l'air dépassés par les événements, ont même empêché certains hôpitaux d'accueillir les blessés. Ils ont tabassé les portiers des hôpitaux qui n'obéissaient pas à leurs ordres. C'était honteux et absurde, car il y avait aussi des partisans d'Ahmadinejad parmi les victimes. Mon cousin a vu un bassidj se faire tuer sous ses yeux au cours d'une manifestation. Puis ils se sont organisés en remplaçant les employés du service des admissions par des hommes à eux, afin de relever l'identité des blessés. C'est pourquoi, quand nous le pouvions, nous prenions le moins de renseignements possible sur ces derniers en leur attribuant simplement un numéro.

Je ne m'attendais pas à une révolte d'une telle ampleur. Personnellement, je pensais qu'Ahmadinejad allait gagner l'élection. [...]

Et sur Agoravox rappel de la représsion en Iran et de la mort de Neda, symbole des martyrs de cette grande révolte.


Neda Agha-Soltan figure parmi les victimes de ce régime totalitaire iranien qui aujourd'hui n'a plus légitimité d'être, le peuple oppressé par des années de dictature, l'Iran est un pays qui mérite un meilleur rang que celui qu'il a aujourd'hui.

  Neda a été assassinée par un Bassidji (membre de la milice armée pro-gouvernementale), alors qu'elle regardait les manifestations du 20 juin protestant contre l'élection du président iranien Mahmoud Ahmadinejad (Source Média Rooz on line). Etudiante en philosophie, âgée à peine de 26 ans, cette jeune femme devient le symbole de cette levée de bouclier du peuple contre le gouvernement et la corruption iranienne.

Combien sont-elles encore emprisonnées et torturées dans les prisons iraniennes comme les 18 décès de prisonnières de Kahrizak à Karadj, dénoncé par Maryam Radjavi dans ce rapport datant du 15 décembre 2008 18 femmes ont été torturées et violées dans l'indifférence totale.

Il y a une semaine ce sont des étudiants qui ont été torturés dans les sous sols du ministère de l'intérieur.

Le 1er mai dernier, c'est Delara Darabi, mineure qui a été exécutée à la prison centrale de Rasht , pour un crime qu'elle n'aurait pas commis.

Le blogueur iranien Omid Reza Mir Sayafi est décédé à la prison d'Evin, à Téhéran, le 18 mars dernier.

Amnesty International l'an dernier a rendu un hommage aux victimes du "Massacre des prisons", en 1988, entre 4500 et 5000 hommes et femmes ont été tués

Je recommande la lecture de ces blogs pour vous donner une vue d'ensemble de la pression que vivent ces femmes iraniennes et leur combat de tous les jours que je soutiens de tout coeur, en espérant qu'elles arriveront à faire porter leur voix, envers et contre tout.

Situation des femmes en Iran

Maryam Rajavi

Comité de soutien aux droits de l'Homme en Iran

Madyariran


source Agoravox


Et pendant ce temps là à wikipedia on ergote pour savoir s'il vaut mieux adopter la conception universaliste des droits de l'homme ou celle de la Charia et du Coran dans sa version la plus rigide, archaïque et répressive,  telle que la défend Khamenei qui prétend diriger le pays au nom de Dieu, version que reprend et détaille très longuement wikipedia !

Exemple de neutralité tout à fait remarquable.



Alithia


P.S. ajout le 27 juillet  : un correspondant du blog m'avertit que le prof de philo qui enseigne à la Sorbonne et qui s'était attaché à rectifier-rédiger l'article wikipedia consacré à Neda Agha-Soltan en résistant à marée de bêtise et d'ignominies des administrateurs qui voulaient la suppression pure et simple de l'article en question, ce prof, écoeuré par la persistance des tentatives de destruction de l'article,  -qui se trouve être pourtant de qualité nettement supérieure à ce que l'on trouve ordinairement sur wikipedia-, ce prof de philo donc, écrivant sous le pseudonyme  d'OcéanXXI, vient de démissionner et quitte cette antre de la bêtise, du révisionnisme et du parti-pris qu'est wikipedia, qui par exemple, ose mettre sur le même plan les principes des droits de l'homme et les discours de Khamenei qui n'accepte que le Coran en matière de droit.

Une fois encore il est démontré que compétence et honnêteté sont de gros handicaps pour contribuer à wikipedia dont les rédacteurs et administrateurs incompétents et de parti-pris, à un point  qui va jusqu'à la caricature, font fuir tout intellectuel digne de ce nom et toute personne ayant de véritables connaissances et capacités de rédaction telles que l'exige une encyclopédie.


 Comment et pourquoi Wikipedia fait fuir les intellectuels, voir :
wikipedia ennemie des intellectuels

voir aussi
:  ce que révèlent les statistiques de wikipedia




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martin 27/07/2009 18:07

merci de ces informations, Alithia, qui rectifient les partis-pris des rédactions que l'on trouve sur WP et qui font tout pourmasquer la réalité et minimiser l'état actuel de l'Iran, c'est à dire aussi bien les grandes manifestations significatives contre le régime des mollahs qui n'hésite pas à recourir à la terreur, aux arrestations massives, à la torture et l'assinat de nombreux jeunes manifestant pacifiquement pour exprimer leur pensée politique, que cette repression des islamistes qui exprime l'état dans lequel se trouve la "république" islamique d'Iran. Ce grand pays et ce peuple qui a derrière lui une grande tradition et une grande culture, mérite mieux qu'un tel gouvernement persécuteur, obscurantiste, qui veut imposer des règles archaïques et liberticides à tout un peuple, et prétend gouverner avec le Coran comme seule règle.
 
Le prof de philosophie, écrivant sous le pseudo d'OcéanXXI, qui a rédigé pour l'essentiel l'article sur Neda Aghan-Soltan, cette jeune fille devenue bien malgré elle l'icône du martyre de la jeunesse iranienne et le symbole de l'innocence assassinée par les milices fascistes, alors que des wikipédiens pro-islamistes soutenus par des abrutis de mauvaise foi, voulaient le supprimer, ce correspondant démissionne, écoeurée par l'attitude de parti-pris d'un factotum acharné de la censure qui s'emploie à détruire l'article fort bien rédigé et qui devrait correspondre à ce que WP exige en fait de neutralité sur lequel OcéanXXI a travaillé durant des semaines.
 
Le wikipédien acharné à détruire, qui a poussé Océan à démissionner se nomme Kirtap. Voici le message d'Océan sur la page du précédent, le dit Kirtap qui a largement montré son incompétence sur le sujet mais persiste à vouloir censurer un prof de philosophie qui s'est présenté comme enseignant à l'université.
 
 
Kirtap,
Je constate avec déplaisir que vous vous acharnez, comme hélas je l'avais bien vu, à détruire l'intérêt de l'article sur Neda Agha-Soltan pour le réduire à une simple synthèse factuelle. Il sera facile, ensuite, d'affirmer que cet article n'apporte rien, n'est-ce pas ? Votre attitude revancharde vis-à-vis du débat de suppression, où vous avez été mis en minorité, y compris par vos affirmations calomnieuses à mon égard dans le "bistro" (sur mes sources), est indigne et lamentable.
Vous m'avez fait assez perdre de temps ici, et d'autres avant vous depuis deux ans (mes contributions en musique classique, alors que je suis l'auteur d'une monographie sur un compositeur parue chez un célèbre éditeur parisien, avaient été accueillies à l'époque par un individu de votre acabit qui n'y avait rien compris, mais se croyait compétent).
Votre conception étroite, étriquée, bornée (et en fait absurde) de la "pertinence" des contenus sur WP, votre suffisance donneuse de leçons sans aucune élégance (tutoiement...) , votre "autorité" auto-proclamée et votre comportement paranoïaque en quête d'une "neutralité"... qui aurait, néanmoins, bien volontiers fait l'impasse sur la mort de Neda : tout ceci, contre quoi j'ai du batailler en PaS à votre encontre mais aussi à l'encontre de beaucoup d'autres, y compris administrateurs (dieu soit loué, vous ne l'êtes pas... encore, mais vous êtes "mûr") : trop, c'est trop !
Je cesse donc ce soir de collaborer à Wikipédia, rejoignant - à regret - l'avis du blog h t t p : / / w i k i p e d i a . u n . m y t h e . o v e r - b l o g . c o m Débrouillez-vous avec votre conscience et avec les autres utilisateurs concernant Neda et son visage défiguré par la barbarie. Bon vent à Wikipédia... aux prises, à travers des personnes comme vous, avec une "logique" qui, tout en s'accommodant aisément de garder le silence sur l'intolérable, conduit à niveller la pensée et l'intelligence.
A bon entendeur, salut
Océan XXI
PS : Inutile de vous fatiguer à me répondre, je ne suis plus inscrit sur WP.

alithia 27/07/2009 20:02


merci à vous de votre message et de l'information