Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 14:06


C'est la dernière nouvelle : dans une lettre à une copine négationniste de Dieudonné, Ginette Hass-Skandrani qui est aussi une copine de Carlos,  le terroriste Carlos , condamné et actuellement emprisonné pour de multiples attentats ayant faits plusieurs morts, apporte son soutien à Dieudonné, au nom de la "cause palestinienne" soi-disant. On peut douter que les Palestiniens aient besoin de tels soutiens.  Espérons-le pour eux du moins.


Le terroriste Carlos soutient Dieudonné

«Comptez sur mon vote symbolique», écrit Carlos depuis sa cellule, dans une carte adressée à l'une des colistières de Dieudonné, Ginette Hess Skandrani, co-fondatrice des Verts. [1]


Dans son communiqué, la liste antisioniste «remercie le camarade Illich Ramirez Sanchez dit Carlos de son soutien et forme le voeu que son extradition au Vénézuela se concrétise enfin».

Illich Ramirez Sanchez, dit Carlos, né en 1949 au Venezuela, a été renvoyé devant la cour d'assises spéciale de Paris le 4 mai 2007 par le juge Jean-Louis Bruguière pour des attentats contre le train Toulouse-Paris «Le Capitole», le 29 mars 1982 (5 morts), le siège du magazine Al-Watan Al-Arabi, rue Marbeuf à Paris le 22 avril 1982 (1 mort), la gare Saint-Charles de Marseille (2 morts) et un TGV à Tain-L'Hermitage (3 morts) le 31 décembre 1983.

La liste Dieudonné se présente seulement en Ile-de-France. Dieudonné a été condamné par le passé pour ses propos sur la Shoah, et la liste est soupçonnée d'être antisémite, ce dont elle se défend.

(Source AFP)  vu sur Libération

 

 



Alithia

[1] note sur Ginette Hess Skandrani :


  Exclue des Verts dont elle était fondatrice, pour  cause d'antisémitisme, elle a écrit sur site négationniste Aaargh (interdit en France),  et participe à divers autres sites violemment antisémites dont il est inutile de donner le nom pour leur faire de la publicité. Elle a également soutenu le négationniste Roger Garaudy. Une belle recrue sur la liste Dieudonné, celle-là aussi.

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

Zardoz 16/06/2009 22:39

Le terroriste Carlos, actuellement en détention à la prison de Poissy, adresse à la liste de Dieudonné un courrier l'assurant de son soutien et de son « vote symbolique[59] ». Le 7 juin 2009, la Liste antisioniste obtient 1,30 % des suffrages en Île-de-France, avec une pointe à 2,83 % en Seine Saint-Denis. Son meilleur score est atteint à Gennevilliers où elle obtient 6,35 % des voix[60C'est encore en place. Carlos est pour l'instant un terroriste, jusqu'à ce qu'un administrateur décrète que terroriste n'est pas neutre.

alithia 16/06/2009 23:30


oui, en principe le mot terroriste est banni de wikipedia... sauf pour Israël auquel il est réservé.


Zardoz 16/06/2009 22:35

Dieudonné a ses fans sur wikipedia. Carlos aussi:voici ce que dit un certain HDDTZUZDSQC'est, comment dire, pas tres "neutre" de resumer la carriere complexe d'un avocat venezuelien, combattant international, theoricien de l'islam revolutionnaire, soutien de la cause palestinienne, par un adjectif epithete depreciatif unique emis par la justice francaise. Par exemple, au Venezuela, il n'est pas considere comme terroriste. A Ghaza non plus, sans doute. Bref, c'est un raccourci non-neutre, un peu comme d'ailleurs tout cet article au moment ou je l'ai trouve. Mais ca s'ameliore. HDDTZUZDSQ (d) 16 juin 2009 à 11:34 (CEST) Le « combattant international » Carlos est un terroriste pour la justice française (et européenne), il est donc loisible d'utiliser ce qualificatif quand il intervient dans le débat politique français, pour soutenir un candidat français lors d'un scrution qui se déroule en France. Jean-Jacques Georges (d) 16 juin 2009 à 11:46 (CEST)A cette réponse pleine de bon sens l'inénarrable Docteur cosmos répond:On peut aussi faire simple et ne rien qualifier. Le lien interne permet au lecteur qui ne connaîtrait pas Carlos d'en savoir davantage. DocteurCosmos (d) 16 juin 2009 à 11:50 (CEST) On pourrait faire ça, à ceci prêt que tout le monde ne connaît pas le terroriste et que certains qui n'iraient pas cliquer sur le lien pourraient confondre avec le chanteur (qui était déjà mort au moment des élections de 2009, mais tout le monde ne tilte pas). Plus sérieusement, cette discussion me semble être un ergotage stérile. Le qualificatif de terroriste aide à donner sa dimension au soutien dans le texte de l'article Dieudonné, sans obliger à la lecture de l'article Carlos (confort de lecture). Jean-Jacques Georges (d) 16 juin 2009 à 11:54 (CEST)Je vais voir ce que dit l'article.

alithia 17/06/2009 01:38


C'est du pur wikipedia ça !


Zardoz 01/06/2009 10:11

Effectivement l'article Vatican II est d'une platitude absolue. On n'y apprend  pas grand chose qu'on ne trouve déjà sur un site catholique.Pour l'article pro oremus, c'est exactement la même chose, Addacat ne prend en compte que le point de vue catholique (si j'ai bien compris, elle suit des études de théologie catholique). C'est une croyante une militante de la foi qui prétend présenter un pointde vue neutre comme le pape prétend défendre la vérité.  Du coup elle ne pose pas les vraies questions que tout historien, philologue ou philosophe se poseraient: - en admettant que perfidis veuille dire sans foi, pourquoi ce mot et pas un autre: incroyant, impie, aveugle à la vrai foi, à la révélation... Le latin ne doit pas manquer de synonyme, j'ai la flème de regarder dans mon dico.... Le choix d'un tel mot ne peut pas être un hasrd malheureux. -  Addacat cite la prière du concile de Trente: dans la prière du vendredi saint comment sont appelés les autres non-catholiques. La prière parle-t-elle des barbares perfides, des musulmans perfides, des protestants et des orthodoxes perfides (n'oublions pas que pour les catholiques de l'époque, protestants et orthodoxes sont des schismatiques qui iront pourrir en enfer)?

alithia 01/06/2009 14:38


Un exemple de la "neutralité" de wikipedia, encore !


Zardoz 01/06/2009 08:21

Les antisémites et antisionistes qui récupèrent le livre de Sand sont des abrutis qui pour la plupart, je pense, n'ont pas lu le livre de Sand. Lisez l'interview croisée de Sand et d'historiens français dans le dernier n° de l'histoire. je n'ai pas lu le livre de Sand mais  l'article est très intéressant. Son propos (dans l'article) est de démonter dans un premier temps la manière dont on enseigne l'histoire juive dans le primaire en Israël. Il déplore qu'ils apprennent l'histoire dans la bible, comme si celle-ci était un livre d'histoire, ce qui est faux. Ceci dit en France, c'est la même chose en sixième. Les fait de dire que les récits fondateurs du peuple juif sont des mythes ne me choque pas., puisque c'est la vérité. Après, il y a l'utilisation que des abrutis en font. tous les peuples ont des récits mythiques sur leurs origines ou mytthifient des personnages historiques. Si on reproche aux seuls juifs d'en avoir, là il y a un gros problème, qui s'appelle antisémitisme. Dans l'article, Sand explique que l'idée d'une nation juive est née au XIXe siècle, quand le principe des antionalités a éclos dans le monde. Rien à redire la dessus. Michel Winock nuance le propos de Sand. Il rappelle que l'antisémitisme a été le moteur fondamental du sionisme à sa naissance (et même après)Einstein explique que c'est l'antisémitisme qui l'a rendu sioniste. Sartre a dit avec justesse que c'est l'antisémitisme qui fait le juif (propos repris par Amery, élevé dans la religion catholique par une mère catholique et qui s'est découvert juif dans le regard des autres)Le raisonnement totaulogique des antisionistes est bien connu. Ils  stigmatisent des êtres humains parce que " juifs racialement" et quand ces êtres humains forment un état, ils leur dénient ce droit avec comme argument actuel, la nation juive est une construction historique....

alithia 01/06/2009 13:40


Oui tous les pays ont leur mythe fondateurs : le discours de l'Etat pour unir les citoyens est constitué de mythes et n'est pas le discours des historiens. C'est vrai
pour tous les Etats qui produisent des mythes à usage nationaliste .

La France a ses Gaulois plus forts que tous et bons vivants (voir Astérix), ses rois, les plus grands (Louis XIV phare de toute l'Europe) ses grandes conquêtes, sa Révolution (qui a rayonné à
travers le monde et a appris au monde entier ...) et De Gaulle après la guerre a construit le mythe d'une France résistante pour surmonter le pétainisme et la collaboration et réunifier la
nation.

Si suel l'Etat d'Israël est accusé d'avoir fabriqué des mythes, c'est en effet de l'antisémitisme.

Et à part cela, pour Israël, comme dans tous les pays et dans tous les peupes, on n'a pas affaire à un bloc unifié et unique, il y a de tout de l'extrême-droite la pire, à l'extême-gauche la plus
illuminée en passant par toutes les nuances intermédiaires, toutes idées et tendances politiques existent, des gens bien et des salauds, des religieux et des laïcs, des pacifiques et des
belliqueux, un peuple et ses dirigeants, eux-mêmes divers, des corrompus et des vrais hommes d'Etat, des politiques et des guerriers...

Comme pour les Palestiniens du reste, qui ne sont pas plus unifiés et d'un bloc, même si les tendances ne sont pas les mêmes qu'en Israêl, il existe des Palestiniens de genre très différents. Et
entre le paysan qui ne veut de mal à personne et ne veut que la paix pour lui et sa famille et les fanatiques fascistes qui les prennent en otage (Hamas) et les politiques honnêtes et les
malhonnêtes et les religieux fanatiques et les laïcs, les pacifiques et les belliqueux, ceux qui croient au compromis politique et ceux qui vantent le terrorisme envers les civils etc. la palette
des couleurs est riche et variée.

Si Sand dit que l'idée de nation juive est née au XIX° siècle, la belle découverte : c'est l'époque des Etats-nations !
Et il est juste historiquement de rappeler que sans l'antisémitisme il n'y aurait pas eu le sionisme. les juifs à cette époque comprenaient trois courants, particulièrement visibles au sein de la
très grande communauté polonaise  : les religieux, les socialistes et les communistes, les sionistes. Les deux autres courants n'étaient pas sionistes. Ce sont des faits d'histoire, ça ne se
discute pas.

Il n'empêche que le peuple juif a une longue histoire, atypique, et même si l'idée d'Etat-nation est tardive, le peuple juif a existé avant, pas en tant qu'Etat-nation, c'est évident. 
Confisquer son histoire au peuple juif est de l'antisémitisme. Ce que fait Sand, nolens volens. On peut être juif et détester les juifs, comme on peut
être enfant de ses parents et les détester.

bonne journée Zardoz


Zardoz 31/05/2009 18:50

Chère AlithiaJe suis en train de lire Par delà le crime et le châtiment de Jean Améry, écrit en 1966. dans le dernier chapitre, il évoque entre autres, la réalité de l'antisémitisme. Il parle p 206 de l'antisémitisme de l'Eglise catholique. Il écrit: C'est une réalité, avec quel espace de conséquences dans l'espace universel de l'Eglise catholique; la complexité et la confusion de séances de conciles consacrés à la "déclaration" sur les Juifs fut, en dépit de l'intervention honoralbe de certains princes, un véritable et pénible scandale. Il dénonce aussi, en 1966, avant la guerre de six jours donc, l'antisionisme comme étant purement et simplement de l'antisémitisme.  Mais le passage que ce grand penseur de la Shoah a consacré à l'Eglise catholique m'a rappelé l'article Oremus pro perfidis Judaeis dont je vous ai déjà parlé. Je vous encourage à lire le paragraphe Vatican II et Nostra Aestate, ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Oremus_et_pro_perfidis_Judaeis#Vatican_II_et_Nostra_.C3.86tateQu'il y ait eu débat sur le retrit ou non de l'adjectif perfide, rien que cela est scandaleux. Qu'on essaie de noyer le poisson en disant que perfidis ne veut pas forcement dire perfide, procède de révisionnisme en vue de dédouaner l'Eglise catholique de ses responsabilités.

alithia 01/06/2009 01:55


bonjour Zardoz (bonsoir)

oui, vous avez raison

sur l'article Vatican II de wikipedia j'avais mentionné dans un article du blog, -il y a de cela longtemps, et je n'ai pas le titre de l'article en tête et pas le temps de chercher maintenant- le
scandale de la rédaction de cet article .

Il en existait une version tout à fait bien, correcte, exacte, précise, bien rédigée , tout bien quoi, sur laquelle est tombée une bande de crétins incultes et sans doute aux tendances
fondamentalistes qui ont littéralement massacré l'article, tout fichu en l'air, le contenu et les références, pour réécrire dans un mauvais français"à la wikipedia" une nouvelle version banalissime
et lissée, quasi sans contenu, qui taisait tout ce qu'il y avait à dire et tout ce que ce concile avait d'important. Censuré.

L'article 1° version avait été écrit par un correspondant faisant partie d'un petit groupe de profs d'histoire très bons connaisseurs d'histoire des religions et de théologie, qui ont eu des
conflits sur les sujets concernant la religion sur lesquels ils écrivaint -càd en clair se sont faits emmerdés par des admins incultes et dogmatiques qui ont fini par les exclure tous-  il
était bon. Il a été réécrit par des ignares partisans des versiosn les plus conservatrice de l'eglise romaine.

Donc de bons articles , lorsqu'ils sont écrits par des profs sont "corrigés" par des abrutis partisans, et c'est le rédacteur qualifié qui se fait virer.

Cette histoire se passait il y a longtemps.