Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 00:12
tel est le titre d'un article très intéressant de l'express qui a fait une investigation mettant en cause certains sites qui "au nom de la liberté d'expression" bien sûr développent des thèses d'extrême-droite et antisémites. Les sites alter-info


L'Express écrit :

Dans ce qui reste une zone de non-droit, les réseaux antisémites ont trouvé un terrain de propagande. Au-delà des sites les plus en vue, ils usent de stratégies trompeuses pour véhiculer leurs thèses. Décryptage de ces techniques.

Livrer la bataille de l'info

Altermedia. Son nom sonne comme un site d'information. Il en a même toutes les apparences: ici des articles, là des chroniques... Sauf que c'est un site non d'information mais de propagande, où les idées les plus neutres côtoient les plus haineuses.

[...]

A l'origine, Altermedia est l'oeuvre d'un Américain, David Duke, ancien dignitaire du Ku Klux Klan et auteur prolixe sur le "complot sioniste". Dans la trentaine de pays où le concept est aujourd'hui décliné, les sites sont animés par des militants d'extrême droite. Un autre site, français celui-là, a déjà été condamné en référé pour la publication de textes jugés antisémites et est toujours sous le coup d'une procédure à Mulhouse: Alterinfo.

[...]

Longtemps référencée dans les pages de Google Actualités, aux côtés des médias traditionnels, Alterinfo en a été bannie en septembre 2008.

Novopress, elle, y figure toujours. Son fondateur est une figure de l'extrême droite française: Fabrice Robert. Cet ancien mégrétiste fut aussi le porte-parole d'Unité radicale, un groupuscule dissous en 2002, après la tentative d'attentat contre Jacques Chirac perpétré par l'un de ses sympathisants, Maxime Brunerie. Six ans plus tard, Fabrice Robert demeure actif dans la mouvance nationaliste; il préside l'organisation Bloc identitaire et veille sur Novopress.

Et puis encore,

d'après l'enquête menée par l'Express le site américain ci-dessous cité est l'oeuvre de deux antisémites notoires et particulièrement déchaînés. Sur le site en question, un article rédigé en anglais est titré "11 septembre : la vérité est antisémite".


Eric Hufschmid, Willis Carto. Ces deux Américains, inconnus du grand public en France, partagent un antisémitisme forcené, dont ils ne font pas mystère. L'un le déverse sur son blog, l'autre en abreuve les pages de sa publication, la revue d'extrême droite American Free Press. Mais ils ont un autre point commun : ils ne croient pas à la thèse officielle concernant les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Pour eux, les vrais responsables sont à rechercher du côté de la communauté juive. [...]



Et puis encore :

Aaargh, pour Association des anciens amateurs de récits de guerre et d'holocauste. Un site abject, et pourtant toujours accessible, au terme de plusieurs années de nomadisme cybernétique et de batailles juridiques.


Dès sa création, en 1995, le site est si ouvertement négationniste qu'il doit se réfugier sur un serveur aux Etats-Unis, pays dont la Constitution protège la liberté d'expression de toute censure. Huit associations parviennent malgré tout, en 2006, à faire couper l'accès au site depuis la France. Conséquence: celui-ci déménage en Belgique, où il est hébergé par un site local, Vision historique objective (VHO).[...]


Néonazis, islamistes ou encore nationalistes panarabes radicaux partagent une même aversion du juif. Ils ont un lieu de rendez-vous: le site Radio Islam. Animé par Ahmed Rami, [...]


La seule chose que l'Express ignore est que toute cette littérature immonde est présentée par wikipedia sous une forme parfaitement ba,nale et tout à fait banalisée... grâce à la fameuse "neutralité" wikipédienne. C'est à dire que jamais wikipedia ne dira que ces sites sont antisémites ni qui sont leurs auteurs. De plus elle y prend ses sources et contribue à les banaliser encore davantage, de même qu'elle banalise la soi-disant explication du 11 septembre par des élucubrations invoquant de supposés complots, de même cherche-t-elle des arguments à ces sources qu'elle cite, comme je l'avais précéemment relevé.  [
l'histoire sur wikipedia prend ses sources aux sites négationnistes] , de même wikipedia ignore les amitiés de Dieudonné  et ainsi de suite sur tous les sujets susceptibles de promouvoir les idées d'extrême-droite et de réanimer le vieil antisémitisme, semble-t-il indéracinable.

source

voir aussi dans le même hebdo  : 

Dieudonné et Le Pen unis contre "le lobby sioniste"

  Dieudonne et le président du Front National, Jean-Marie Le Pen, le 22 avril 2007 à Paris.

Getty Images/AFP

Dieudonne et le président du Front National, Jean-Marie Le Pen, le 22 avril 2007 à Paris.

.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zardoz 21/08/2009 11:37

Je voulais dire le fait que le protocole des sages de Sion était un faux, était une opinion.désolée pour cette coquille

Zardoz 21/08/2009 11:05

Cher TotoJ'ai dit qu'il existait encore des contributeurs pour défendre l'énonciation directe en matière de fait. Il 'en reste pas moins que sous couvert de neutralité, ayadho essayait  de montrer que le fait que les protocoles des sages de sion était une opinion. Mais, c'est vrai AHM, l'a bizen senti et lui a fait remarquer, preuve qu'il y a encore des contributeurs intègres sur wikipedia.  

alithia 21/08/2009 11:49


Voir les réponses que j'ai faites au deux comm précédents


toto 20/08/2009 22:55

@ Zardoz : on voir sur le bistro, dans les messages qui suivent le message que vous citez, que la plupart des contributeurs (sauf un je crois) rappellent que dans les principes fondateurs il y a cette idée que Wikipédia doit rapporter ce qui est tenu pour vrai par la communauté scientifique (et dans le cas d'une polémique, rapporter les différentes interprétations qui jouent un rôle dans la recherche scientifique). Par conséquent, à propos des Protocoles, Wikipédia doit dire la vérité, qui est que ce texte est un faux puisque c'est là l'avis de tous les historiens fondé sur l'examen des faits. Il semble donc que ce cas au moins montre que les principes de Wikipédia conduisent à énoncer la vérité, et non à faire une liste des points de vue sur un sujet : par exemple, un point de vue antisémite n'aurait rien à faire ici, car ce point de vue n'a rien à voir avec la recherche de la vérité historique qui est le travail de l'historien. Et c'est sur ce travail de l'historien que Wikipédia doit s'aligner.

alithia 21/08/2009 00:00


"Wikipédia doit rapporter ce qui est tenu pour vrai par la communauté scientifique" ce qui est en effet élémentaire.

Malheureusement ce principe n'est pas respecté et c'est la petite communauté de geeks qui n'y connaît rien qui décide de ce qui est vrai, de ce qui doit être publié ou ne doit pas l'être. Et les
interprétations à la sauce wikipédienne vont bon train qui fabriquent des trucs aberrants. Preuve : un prof ou autre personne qualifiée vient dire que ce qui est rédigé est faux, on l'envoie
balader et on garde la rédaction stupide, fausse ou tendancieuse. Les règles wikipedia priment sur les règles de rédaction objectives et scientifiques, on emmerde un mec jusqu'à la moëlle pour une
majuscule, parce que wikipedia en a décidé ainsi, contrairement aux conventions qui valent généralement.

Ne comprendrez vous jamais que c'est là le problème de wikipedia et ce qu'on lui reproche : des incompétents décident en permanence contre des rédacteurs compétents ? De ce fait, les réserves et
critiques des rédacteurs qualifiés ne sont pas prises en compte tandis que les wikipédiens autorisent  des références aux sites négationnistes, comme s'il s'agissait de sites comme les autres,
susceptibles de faire référence.  Ce qui est exactement la preuve que wikipedia ne s'en tient pas à reproduire simplement ce qui est tenu pour vrai par la communauté scientifique
: les historiens ont clairement classé ces courants comme n'appartenant pas à l'histoire (des historiens ) mais à de la propagande  fasciste.


Quant à l'histoire de cet article sur wikipedia elle est intéressante. L'article a comporté pendant très longtemps (presque trois ans) un bandeau d'avertissement préalable indiquant "cet article
manque de sources", "à considérer avec précaution" etc.. Or les sources étaient là. Je l'ai  commenté sur le blog. Depuis, toutes les sources en question ont été retirées et... le bandeau
aussi.

Quelles étaient ces sources ? Le centre Simon Wiesenthal, des historiens juifs : il est décrété qu'ils n'ont pas leur place sur wikipedia. Une fois ces sources supprimées, on peut retirer le
bandeau "cet article manque de sources", "à considérer avec précaution".

Et de là à soutenir explicitement que peut-être que les Protocoles ne seraient pas un faux, en effet, ça ils n'osent pas tout de même ; ça serait tellement du révisionnisme caractérisé que ça
ferait un scandale. C'est un peu gros. Les parti-pris sur wikipedia sont tout de même un peu moins grossiers, de façon à pouvoir passer pour "neutres" aux yeux de la communauté.

Les méthodes sont plus discrètes, non décelables par le lecteur, car pour les remarquer il faut se livrer à une enquête approfondie en examinant l'historique et les avatars de l'article, sur des
années.

Ainsi on s'aperçoit que, sur cet article comme pour les autres qui s'y prêtent, toutes les sources ayant quelque rapport avec un auteur juif sont bannies de wikipedia, comme cela fut explicitement
déclaré : sites et auteurs refusés au titre de "non neutres" (parfois ça va jusqu'aux auteurs américains -voir la gaffe historique de Serein) tandis que les sites négationnistes sont largement
cités pour disculper les fascistes.

N'est-ce pas clair ?

Wikipedia diffuse, sur le mode mineur, discrètement, de la propagande fasciste, antisémite, négationniste.

Je pointe particulièrement ce cas,car il est le plus significatif et le plus grave,  mais il n'est pas le seul.


Wikipedia diffuse également  de la propagande en faveur du libéralisme par des articles qui sont de l'idéologie et n'ont rien de scientifiques, comme elle diffuse encore de la propagande
gauchiste, de l'idéologie aux prises de positions caricaturales qui devrait être bannie d'une encyclopédie si wikipedia en était une. Tous les dictateurs et régimes de dictature ont également droit
à des articles caricaturaux qui effacent leur dimension de dictature et nombreux sont les exemples analogues.

De sorte que si les wikipédiens peuvent toujours vous sortir une règle de derrière les fagots sur laquelle il n'y a rien à redire telle que "Wikipédia doit rapporter ce qui est tenu pour vrai par
la communauté scientifique", comme le fait toto, il se trouve que cela ne correspond pas à la réalité car la multiplicité des  règles permet de dire tout et son contraire selon l'intérêt du
moment.

En principe cette citée "Wikipédia doit rapporter ce qui est tenu pour vrai par la communauté scientifique" est parfaite. En
pratique elle n'est pas suivie, du fait de l'incompétence des rédacteurs qui ne connaissent pas ce qui relève de la connaissance scientifique donc sont incapables de la distinguer de
l'idéologie.

Du fait de cette incompétence notoire et massive, de la propagande peut aisément s'insérer dans wikipedia.

A wikipedia il semble que les principes sont faits pour ne pas être appliqués, surtout lorsqu'ils sont justes, tel celui
cité, car les wikipédiens n'en comprennent pas le sens véritable, ne comprenant pas ce que veut dire critères scientifiques et ne les connaissant pas.


Zardoz 20/08/2009 16:42

comment certains tentent deconsolider la toile antisémite sur wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Le_Bistro/20_août_2009#Protocoles_des_Sages_de_Sion  
Bonjour,
Depuis quelque temps je repensais à la forme de l'article, en particulier à l'introduction :
L'ouvrage [...] est un faux fabriqué [...] par un Russe vivant à Paris à la demande de la police secrète du tsar et à l'intention de ce dernier qui en fit un instrument de propagande.
Je me demande si cette façon de présenter le bouquin ne pose pas problème (« c'est un faux », etc.) vis à vis des principes fondateurs. Vous en pensez quoi ? Ayadho (d) 20 août 2009 à 15:02 (CESTC'est ça la neutralité!! Remarquons qu'il existe encore quelques wikipediens pour défendre que dire la vérité n'est pas contraire au principe de neutralité. Combien de temps vont-ils résister?

alithia 21/08/2009 11:25


La mention figurant en sept 2008 "Par arrêté du 25 mai 1990, la circulation, la distribution et la mise en vente du livre sont interdites
en France.http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000708686" a été supprimée.

Ce passage figurant en janvier 2008 a également été supprimé : " L'ouvrage est aujourd'hui interdit dans les [[État]]s européens{{refnec}}. Il jouit
d'une certaine popularité parmi les populations du [[Moyen-Orient]] où il est régulièrement réédité dans la plupart des pays [[musulman]]s, depuis sa première traduction en arabe et édition en
Egypte, en [[1951]]. Les Protocoles figurent comme référence dans la [[Charte du Hamas]] du mouvement islamiste palestinien [[Hamas]]. Voir les notes ci-dessous sur la place qu'occupe ce texte,
premièrement dans la plupart des pays musulmanshttp://www.lamed.fr/actualite/israel/1384.asp ; http://www.phdn.org/antisem/protocoles/origines.html, et deuxièmement sur la diffusion du texte des «
Protocoles » dans les pays arabeshttp://www.col.fr/arche/article.php3?id_article=120."

Toutes ces références ont bien entendu été supprimées.

Voilà ce qu'on appelle "manque de références" et supprimer la dite mention du bandeau consiste justement à supprimer le maximum  de références .
En revanche a été rajouté ce qui avait été supprimé à juste titre, soit la mention au texte de Maurice Joly, sans dire que les Protocoles falsifient le dit texte. voir sur le blog 

propagande antisémite & et
négationnisme à wikipedia : neutralité ?


et bien d'autres choses encore qui sont loin d'être "neutres".

" Ce passage qui figurait le 3 fev 2008 a été supprimé, sans doute était-il trop clair :

Le livre est composé de récits supposés être les comptes-rendus d'une vingtaine de réunions secrètes exposant un plan secret de domination du monde. Ce plan imaginaire utiliserait violences, ruses,
guerres, révolutions et s'appuierait sur la [[Révolution industrielle|modernisation industrielle]] et le [[capitalisme]] pour installer un pouvoir juif. La publication à grande échelle de ce texte
prétendait dévoiler ce « [[complot juif]] ». Ce texte eut un destin tristement célèbre car il fut repris par [[Adolf Hitler]]''[[Mein Kampf]]'', p. 307, qui en fit la pièce maîtresse de la
propagande antisémite du [[Troisième Reich]]. Depuis lors il n'a cessé d'être lu et amplement diffusé ; il constitue une pièce centrale dans l'arsenal de l'[[antisémitisme]] contemporain, On le
retrouve également dans la théorie de [[ZOG]], apparue dans les milieux d'[[extrême droite]] aux [[États-Unis]]."

Périodiquement des tas de gens viennent rectifier cet article pour atténuer son caractère de propagande utilisé par le Tsar. par Hitler, et aujourd'hui encore dans les pays arabes (précision
supprimée)


L'article est déjà suffisament révisionniste par les atténuations apportées à l'instrument de propagande passé et toujours actuel que sont les Protocoles, pour qu'il n'y ait vraiment pas besoin de
rajouter explicitement une expression floue évitant de dire que c'est un faux.

Ajoutons que wikisource reproduit ce texte interdit de diffusion. Super travail de wikisource. voir sur le blog 

MRAP demande à
wikimedia de cesser la diffusion d'un texte interdit



Michel P. 21/05/2009 12:13

Vous montrez que tous ces sites sont considérés comme des sites de référence par les antisionistes de Wikipédia et les personnages antisémites qui y font des déclarations sont considérés comme citables par ceux-ci. Ils vont y chercher leurs sources d'après ce que vous avez débusqué. Je découvre assez atterré l'ampleur du problème que pose Wikipédia. J'avoue que ça laisse rêveur. Quelle encyclopédie oserait faire une chose pareille sans être aussitôt complètement discréditée ? Mais si Wikipédia trompe son monde, apparemment les gens ne savent pas par qui elle est composée sur les sujets qui prêtent à ces interprétations tendancieuses car ils ne savent pas comment est composée Wikipédia . Qui va consulter les historiques et vérifier comment est écrit un article ? Personne. Les articles sur Wikipédia ne mentionnent pas cet aspect des choses et les lecteurs ne se soucient pas de remonter dans l'historique car celui qui consulte Wikipédia est dans une démarche rapide, par flemme de chercher lui-même dans la multiplicité des liens que donne Google. Il veut une réponse immédiate et ne va pas passer des heures à s'embêter à lire et vérifier des longs historiques qui comportent des centaines de modifications. Wikipédia est trompeuse avec son titre d'encyclopédie qui lui donne une apparence de référence sérieuse. Et les braves lecteurs sont dupés parce que, dans l'ensemble les gens qui consultent Wikipédia l'encyclopédie bas de gamme, ne demandent pas du haut de gamme ni des articles fouillés et du coup ils ne sont pas en mesure de s'apercevoir des erreurs et des manipulations.