Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 14:23




Rien de plus pratique que wikipedia pour faire passer ses messages en la modifiant au gré de ses propres intérêts.  Même si ça ne marche pas toujours, le système fonctionne et est devenu une évidence pour tout groupe de pression.




Une fois encore on apprend que certains utilisent ce media ouvert à tous, modifiable au gré des rédacteurs anonymes, pour infléchir les informations qu'il publie dans le sens que l'on veut et qu'on espère diffuser. La chose a été déjà remarquée ici  sur le blog [
les media découvrent que wikipedia véhicule publicité et propagande] et ailleurs, [par exemple , en 2007 sur Rue89] hommes politiques, parlementaires ou employés de Mairie, tout le monde entend corriger wikipedia -d'autant que la correction s'avère nécessaire sur tous les sujets. Mais s'agit-il de corrections ou d'inflexions intéressées ?


Cette fois-ci ce sont les Ministères qui corrigent wikipedia pour effacer ou transformer des informations qui les gênent et censurer une information publiée sur Rue89


Il a déjà été souvent signalé sur le blog que firmes diverses, assurant ainsi leur publicité partis ou groupes politiques, militants de toute sorte et groupes de pression, religions, sectes, groupuscules, associations,  Ambassades, le Vatican, al-Jazeera, etc.  tous essayent de mofier wikipedia ;  voir  l'expérience faite par Virgil Griffith


La possibilité donnée à tous de réécritures anonymes sur wikipedia  "le plus grand media du monde" intéresse évidemment tous ceux qui cherchent à accroître leur influence et tentent de former l'opinion. Ce sont cette fois-ci de nouveaux exemples,  provenant des ministères de la Culture et de l'Intérieur qui montrent que tous cherchent à utiliser wikipedia et confirment que tous l'utilisent depuis longtemps. On ne parle ici que des interventions venues de l'extérieur,  ce qui n'exclue pas celles des wikipédiens dans la place, tout aussi intéressés à défendre leurs idées, pour ceux  qui en forment le pilier central.


Voici les faits. En février, Rue89 révélait que la fille d'Alain Marleix, Secrétaire d'Etat chargé du redécoupage électoral, bénéficiait de privilèges pour obtenir un poste à la Sorbonne :  "La fille de Marleix recrutée à la Sorbonne : soupçon de copinage".. Suite à  polémique  entraînée par cet article l'université a dû renoncer à son recrutement.

Suite à cet incident une personne connectée depuis le ministère de l'intérieur cherche à modifier wikipedia à plusieurs reprises , en supprimant le lien à l'article de Rue 89 figurant dans l'article consacré à Alain Marleix, et avec l'intention de supprimer le passage  suivant  (qui sera rétabli)  :


" Alain Marleix a été mis en cause par le site Rue89 en février 2009 concernant le désignation de sa fille Laurence Saint-Gilles à un poste de Maître de conférences à la Sorbonne. Le 3 mars 2009, le conseil d'administration de l' Université Paris IV-Sorbonne a finalement décidé d'annuler la procédure de recrutement sur ce poste pour mettre fin à toute polémique (Source : Rue 89)."





Et puis encore. Depuis le ministère de la Culture la loi Hadopi donne lieu  à des interventions très clairement orientées :

L'article "Loi Hadopi" de wikipedia   se fait rectifier depuis le ministère. Le 14 février,  depuis le Ministère de la Culture  une personne retouche la fiche Hadopi ll'adresse IP donne après vérification la signature : proxy-valois.culture.fr).  L' objet de cette correction  sont  les paragraphes consacrés à l'amendement 138,  un texte proposé par l'eurodéputé socialiste Guy Bono qui va à l'encontre de la proposition de loi soutenue par la majorité UMP.


Avant la modification effectuée depuis le ministère, on pouvait lire :


" Pour couper l'accès internet d'un abonné il faut d'abord passer par un tribunal (ce qui remet en cause la suspension de l'accès Internet de la riposte gradué). Le texte du Paquet Télécoms n'est pas définitif."


Et après, voici la version qui correspond exactement à la version officielle de la majorité défendue au Parlement  :


" Cet amendement a été interprété par certains de ses promoteurs - et notamment le député socialiste français Guy Bono - comme faisant obstacle à la suspension de l'accès à Internet sans décision judiciaire : selon Guy Bono en effet, la possibilité de disposer d'une connexion Internet à domicile devrait être qualifiée de liberté fondamentale. Ce point de vue reste discuté, aucune juridiction d'aucun pays de l'Union européenne n'ayant pour l'instant conféré un tel statut à l'accès Internet. En tout état de cause, l'amendement 138 a été écarté du Paquet Télécoms par les 27 Etats membres lors de son examen en première lecture par le Conseil de l'Union européenne."


Un autre passage est encore modifié. En effet la phrase  :  "Cet amendement remet en cause la suspension de l'accès internet par la riposte graduée."


 devient

" Cet amendement qui était présenté par certains de ses auteurs comme remettant en cause la suspension de l'accès internet par la riposte graduée a toutefois été supprimé par les Etats membres de l'Union européenne lors de l'examen du Paquet Télécoms par le Conseil."

 



Le rédacteur du  ministère a encore ajouté dans un autre passage  une référence à un site   faisant la promotion de sa position [la propagande du site jaimelesartistes.fr] site loin de faire l'unanimité, sur lequel le Ministère répond à ce qu'il nomme  les "idées fausses" sur le projet de loi.

 

 

Noter que ces modifications cherchant à éliminer des faits et des références à des articles, ne sont pas passées. Elles ont été finalement supprimées de wikipedia.  Un bon point pour celle-ci, lors de ces exemples.


Ne pas oublier toutefois que le milieu wikipédien est un milieu de geeks, hyper-concerné et hyper-intéressé par la loi Hadopi, de sorte que cela doit faire partie  des articles  auxquels tous s'intéressent de près.


Mais surtout, pour quelques modifications grossières -factuelles- ayant été repérées, combien d'informations et de rédactions tendancieuses se trouvent sur wikipedia et qui ne sont pas corrigées et demeurent depuis des années ? Les unes involontairement -comment peut-on imaginer qu'une petite équipe puisse vraiment contrôler 800 000 fiches  qui peuvent faire l'objet de constants changement ? ; il faudrait de plus, des rédacteurs d'une très grande compétence, lorsqu'il s'agit d'interprétations et non simplement de données factuelles, ce qui n'est pas le cas-  ; et les autres volontairement -sous l'effet de ce fameux "consensus wikipédien qui s'accorde souvent sur des interprétations historiquement fausses et idéologiquement douteuses voire tout à fait contestables.

 

Etre capable de déceler des interprétations tendancieuses qui tiennent à la rédaction et au choix des sources etenues, demande un immense travail et de grandes compétences. Et c'est précisément dans ce registre que wikipedia est pernicieuse et peut être nocive pour les idées qu'elle répand.

 

 

 

Alithia 

 

 

voir source tech/notes

 

 




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Béranger 13/05/2009 11:43


Wikipedia n'est jamais exacte, elle change constamment
Wikipedia est constamment révisée et rectifiée, par les uns, les autres, dans un sens ou un autre , avec, pour certains sujets des bagarres saignantes, des blocages, des interdits, des censures , des effacements sauvages ; ça se bat pour faire adopter une version ou une autre, Mais rien n'est constant, rien n'est garanti et rien ne prouve que la dernière version est la meilleure. ça peut même être la pire si certains ont réussi à imposer leur version, et même qu'elle soit erronée et partisane n'y change rien. C'est le plus fort qui gagne, ceux qui sont en place et qui font la loi. Là ils râlent parce que c'est le ministère qui est intervenu directement. Mais lorsque ce sont des membres de groupes d'extrême-droite ou des partisans de Dieudonné ou autres groupuscules extrémistes, ils approuvent. Est-ce mieux ?

Raminagrobis 12/05/2009 18:29

Par principe tout le monde peut rédiger Wikipedia, donc aussi l'UMP, les Parlementaires, les élus, les gens des ministères, le vatican ou je ne sais qui.ça donne une idée de ce qu'est Wikipédia, chacun essaye de tire la couverture à soi, et de placer son point de vue, ce qui n'a rien à voir avec l'exposé d'un sujet dans une encyclopédie. Effacer les faits peu glorieux voire malhonnêtes des Balkany, des Marleix, c'est clair, c'est une tentative de censurer ce qui figure sur Wikipédia et qui est pourtant avéré.Présenter le point de vue de l'UMP concernant une loi , face au point de vue d'un député de l'opposition, alors que Wikipédia prétend rassembler des opinions sur chaque sujet est moins choquant puisque tout Wikipédia s'écrit ainsi en reproduisant des opinions diverses. C'est beaucoup moins grave que d'infiltrer certains articles d'histoire ou d'autres questions de la connaissance méritant de figurer dans une encylopédie, avec des interprétations univoques qui sont celles de l'extrême-droite ou des fondamentalistes religieux ou des divers charlatans qui composent Wikipédia pour "lutter contre les intellectuels, les républicains, la laïcité, le sionisme, le féminisme etc. " comme je l'ai vu déclarer par des wikipédiens très investis dans leur entreprise.