Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 12:24


Dieudonné : de pire en pire. Il n'a pour soutien que Le Pen.





Dieudonné a de nombreuses fois témoigné de ses tendances antisémites et de son obsession antisioniste, depuis qu'il s'est allié à Thierry Meyssan  le spécialiste de la réduction de l'histoire aux complots, et soi-disant au nom de la défense des Palestiniens, et depuis qu'il a lié des liens étroits avec le FN qui le soutient (Le Pen, Alain Soral) et divers fascistes à travers le monde dont l'antisémitisme est fanatique (tel Louis Farrakan, les chefs du Hezbollah etc.) opérant ainsi la jonction entre l'antisémitisme de gauche et venu de l'extrême-gauche, et l'antisémitisme de l'extrême-droite.

Pour les élections européennes le provocateur Dieudonné qui essaye de faire passer ses meetings antisémites pour des spectacles et ses jeux de mots et autres coups d'éclats souvent ignobles tel la promotion d'auteurs négationnistes comme Faurisson, pour des inventions d'artiste, Dieudonné a sombré du registre de l'humoriste comédien à celui de propagandiste de haine et d'idées d'extrême-droite et a perdu toute qualité artistique.  Il annonce son intention de constituer des listes uniquement sur le thème de l'antisionisme, diffusant la haine des juifs. 

La question de l'antisémitisme de Dieudonné est ouvertement posée sur le plan de la parole publique -après ses diverses condamnations en justice pour antisémitisme.

Les responsables politiques réagissent et s'interroge sur la validité de listes antisémites, et... Le Pen soutient Dieudonné au nom de la liberté d'expression, bien sûr, exactement comme à wikipedia où l'on ne distingue pas un délit (appel à la haine et racisme) de la liberté d'expression (qui est encadrée par des lois).

Information vue dans Le Monde :


Le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant, a réaffirmé, lundi 4 mai, sur RTL, qu'"une étude était en cours pour voir" si les listes "antisionistes" de Dieudonné "peuvent juridiquement se présenter" aux prochaines élections européennes.

Après que ses déclarations dimanche sur l'hypothèse d'une interdiction des listes de l'humoriste controversé ont suscité la polémique, M. Guéant affirme sur RTL : "J'ai dit l'exacte vérité, il est clair qu'une liste peut se présenter si elle est conforme à toutes les spécifications juridiques. Si, en revanche, elle tombait sous le coup de la loi, elle ne pourrait pas le faire." "Je n'ai pas pas les conclusions de cette étude", a-t-il dit, précisant qu'elle était menée par les ministères de l'intérieur et de la justice.

"En tout état de cause, le sujet mérite qu'on s'y intéresse, y compris sur le plan juridique" car "Dieudonné fait profession exclusive d'antisémitisme", a poursuivi le bras droit de Nicolas Sarkozy.

"Est-ce que la France, est-ce que les Français vont participer au financement de listes qui professent de telles attitudes pendant la campagne européenne à venir ? C'est un vrai sujet qui mérite qu'on pose la question", a-t-il dit, ajoutant "si elles ne sont pas interdites, les Français, j'en suis sûr, condamneront ces listes."

source  Le Monde


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Amalia 09/05/2009 16:20

ainsi qu'un autre http://cyreal.free.fr/coups/gueule/gueule2005_03_02.htm

Amalia 09/05/2009 16:19

Sir Dieudonné, de larges extraits d'un bon article faisant l'historique de son parcours :Le compagnon de route de la cause palestinienne radicale (2003-2004)L'affaire du sketch est suivie d'une série de propos violents dans la presse. En janvier 2004 à «The source»: «La population juive n'aime pas que je dénonce certaines de leurs manipulations médiatiques». En février au «JDD»: «ce sont tous des négriers reconvertis dans la banque, le spectacle et aujourd'hui, l'action terroriste qui manifestent leur soutien à la politique d'Ariel Sharon» (il sera condamné pour ces propos bien plus tard, en novembre 2007).
A cette époque, Dieudonné est encore soutenu par de nombreuses personnalités comme Mouloud Aounit, alors secrétaire général du Mrap, qui vient lui apporter son soutien en février quand son spectacle à l'Olympia est annulé. En avril, ce sont Benoît Delepine de Canal + ou encore Robert Ménard de Reporters sans frontières qui prennent sa défense lors du «procès du sketch».
Au-delà de la liberté d'expression, Dieudonné devient surtout une figure de la cause palestinienne en annonçant au printemps sa candidature aux européennes - déjà - sous l'étiquette Euro-Palestine. Parallèlement, d'autres personnalités apparaissent dans son entourage à ce moment-clé. Ils ne le quitteront plus. Ginette Skandrani, coéditrice d'un faux antisémite «Le manifeste judéo-nazi d'Ariel Sharon» et exclu des Verts pour négationnisme, ainsi que certains de ses amis: Serge Thion, exclu du CNRS pour négationnisme, Assani Fassasi, proche du régime libyen et animateur du Collectif des filles et fils d'Africains déportés (Coffad), Mohamed Latrèche, président du très radical Parti des Musulmans de France (PMF). Survient aussi Alain Soral, intellectuel du FN qui rejoint le comité de soutien d'Euro-Palestine. C'est d'ailleurs officiellement à cause de Soral et de ses «propos antisémites» sur France 2 en septembre 2004 qu'Euro-Palestine prend ses distances en octobre avec un «Dieudonné sur une pente très glissante».
La mini affaire Soral vaudra à Dieudonné en septembre un nouveau soutien: celui de Maria Poumier, une proche du négationniste Roger Garaudy. Le laïque Dieudonné achève l'année 2004 en recevant dans son théâtre parisien de la Main d'or les juifs extrémistes (et antisionistes) du mouvement Neturei Karta et en défilant contre l'interdiction d'Al Manar, la chaîne télé du Hezbollah libanais. A ce moment-là, son réseau antisémite est déjà constitué. Il provient en majorité de la gauche radicale. Mais peu en parle. Ce n'est qu'avec un nouveau scandale - il décrit la Shoah comme une «pornographie mémorielle» - que Dieudonné refait la Une des journaux pour la seconde fois.
Chapitre 3 : Le rapprochement discret avec le FN (2005- fin 2006)En mars 2005, Dieudonné se solidarise avec Bruno Gollnisch, exclu alors pour cinq ans de l'université de Lyon-III à la suite de propos controversés sur les chambres à gaz. S'il dit avoir des« positions politiques radicalement opposées», il le soutient car «on est dans un Etat de droit, sous la pression d'un lobby qui se croit tout permis dans ce pays». En octobre, le FN lui rendra d'ailleurs la politesse en demandant de concert avec l'ancien humoriste la démission de Marc-Olivier Fogiel de France 3.
En juin, interviewé par Novopress.info, émanation des «Identitaires», il dénonce la connerie des «sionistes». Le mois suivant, il théorise l'utilisation de ce mot: « je ne prononce pas le mot juif. Après mes différents procès, j'ai compris qu'il pouvait y avoir interprétation sur ce mot alors que sur sioniste, il n'y a pas d'interprétation possible».
En avril 2006, Dieudonné, candidat depuis décembre 2005 à la présidentielle, accorde une interview au numéro un de la nouvelle version du mensuel «Le choc du mois». Un média d'extrême droite dirigé par Jean-Marie Molitor, également directeur de l'hebdomadaire « Minute ». Le titre avait cessé d'exister en 1993 après la publication d'une interview de... Robert Faurisson. Dans son entretien, Dieudonné établit une communauté de destin entre lui et Jean-Marie Le Pen, son ancien ennemi: «il est la vraie droite, je suis la vraie gauche, le Nouvel Empire n'aime ni les uns ni les autres». Fin juin, le site «La banlieue s'exprime» d'Ahmed Boualek, proche du FN, révèle que le coordinateur de campagne de Dieudonné est un certain «Marc Robert», de son vrai nom Marc Georges, responsable frontiste, proche du régime baasiste irakien. C'est avec lui que Dieudonné part fin août au Liban soutenir de hauts responsables politiques, notamment du Hezbollah. Il est également accompagné de Frédéric Châtillon, ancien responsable du GUD (et d'Alain Soral, devenu entre temps plume de Jean-Marie Le Pen).
Chapitre 4 : Le coming-out frontiste, Dieudonné décomplexé (fin 2006 à aujourd'hui)
Lorsque Dieudonné se rend à la fête du FN au Bourget le 11 novembre 2006, la plupart des médias s'en étonnent. Il s'agit officiellement de répondre à la «main tendue par le FN aux Français d'origine étrangère». Autre amabilité: Jean-Marie Le Pen est invité en décembre 2006 à son spectacle au Zénith (en compagnie, entre autres, de Thierry Meyssan, auteur de «L'effroyable imposture»). Même si ce rapprochement avec l'extrême droite traditionnelle n'est pas nouveau, son officialisation va coûter à Dieudonné la plupart de ses soutiens. D'autant plus que sa virginité judiciaire derrière laquelle il se retranchait jusqu'alors cesse avec sa première condamnation pour injure raciale en février 2007. Mois durant lequel il exprime sa solidarité, lors d'une conférence de presse, avec Kémi Séba, leader du groupuscule suprématiste noir Mouvement des damnés de l'impérialisme (ex tribu Ka), qui vient d'être condamné à deux mois de prison ferme. Dieudonné, alors plus prudent, avait pourtant officiellement pris ses distances avec ce militant ouvertement raciste en avril 2005.
Désormais décomplexé, Dieudonné participe en mars 2007 à un voyage au Cameroun, son pays d'origine, avec Jany Le Pen et ne cache pas, en avril 2007, préférer Jean-Marie Le Pen à Nicolas Sarkozy en cas de duel au second tour de la présidentielle.
 
 
article complet http://www.slate.fr/story/4903/comment-dieudonn%C3%A9-est-devenu-antis%C3%A9mitisme-fn-soral

問道 06/05/2009 16:06

   Ce n'est pas à propos de dieudonné, mais j'ai pu constater ce que vous dites sur wikipedia en lisant les biographies de certains dictateurs, nottament algériens. Elle a fait hurler (parfois même de rire) les gens de là bas. Parfois, wikipedia copie-colle aussi les apologies de certaines vedettes de variétés, certaines polémiques sont occultés et l'ont vois de vrais éloges aux dieux vivants.

Jean Pouilly 06/05/2009 00:21

En regardant à droite et à gauche sur ce site, je me pose une simple question: Pourquoi, plutôt que de passer votre temps à cracher sur Wikipédia dans un blog aussi haineux, vous ne tentez pas de vous y inscrire, pour enfin y contribuer? Plutôt que de faire une montagne du moindre fait, pourquoi ne pas aller sur Wikipédia, et simplement apporter les infos manquantes, corriger les erreurs et les abbérations, dialoguer avec les autres contributeurs? Par exemple, si vous trouvez que l'article sur Dieudonné ne donne pas assez de poids à son antisémitisme, et que vous avez des arguments à avancer, eh bien, PROPOSEZ-LES! Posez des bandeaux signalant un manque de neutralité par exemple! Vous avez peur de quoi, vous faire rejeter? Exclure de la communauté? Wikipédia a ses torts, et la communauté peut être rigide, et bien soit, menez un combat pour la vérité en vous confrontant à des gens qui tentent de construire un savoir pour tous! Ca me rappelle Descartes qui préférait écrire en latin pour ne pas instruire la populasse. Sauf que même notre cher René a fini par faire un effort de vulgarisation dans son discours de la méthode... Je vous renvoie à Wikipédia si vous ne connaissez pas ce philosophe!Trève de plaisanterie, vous vous dites prof de philo, vous assimilez votre démarche à celle de Socrate (ce que je trouve pompeux) ; mais votre dialogue, vous le faites dans votre coin. Vous créez votre blog, votre univers, que vous défendez des attaques des vilains méchants niais fanatiques de Wikipédia. Forcément, ce n'est pas très constructif. C'est un peu comme si Voltaire avait passé son temps à critiquer l'intolérance religieuse, mais sans jamais faire autre chose. Or, il a sans doute ses torts, mais il a par exemple mis les mains dans l'affaire Callas, pour ne citer que ce célèbre épisode.bien à vous,Un défenseur ardent de Wikipédia, cette formidable source d'information qui doit être construite, défendue et rectifiée par des individus motivés!

rce que 08/05/2009 01:49


contribuer à wikipedia pour tenter de la corriger est une pure perte de temps parce que ce genre de modifications que vous suggérez sont aussitôt effacées apr l'équipe
de censeurs qui veille à l'orientation de ses articles : c'est ce qu'on appelle le consensus wikipédien