Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 19:00

Dernière nouvelles de l'école, les mesures prises en catimini par Sarkozy -ainsi cela  facilite le dialogue avec les institutions et associations concernées par l'école, et connâit le goût immodéré de notre Président pour le dialogue, la négociation avec les partenaires d'un système démocratique, son goût pour la culture aussi et tout ce qui touche à l'étude- qui aggravent les diverses mesures précédemment prises contre l'école.  

 

L'école laïque est menacée. L'école publique est menacée dans tous ses aspects dans la continuité logique du sort réservé aux Universités et institutions de recherche. Ne comptez pas sur wikipedia pour vous parler de choses pareilles qui risqueraient de développer votre esprit critique et de vous donner des idées de contestation, bien sûr.

 

Quand le prêtre formera l'instituteur, par Caroline Fourest

 

On assiste à un assaut sans précédent pour tenter d'affaiblir l'enseignement républicain et laïque au profit de l'enseignement privé et confessionnel. En principe, la République "ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte". En coulisse, tout est fait pour torpiller l'esprit de cette loi dès qu'il s'agit d'éducation nationale.

 

Dans la plus grande discrétion, tout un pan du discours prononcé par Nicolas Sarkozy à Saint-Jean-de-Latran vient d'entrer en vigueur. On se souvient de cette phrase dans laquelle le président plaçait le prêtre au-dessus de l'instituteur "dans la transmission des valeurs". Depuis, il a tenté de minimiser. Ces mots traduisent pourtant une vision de la transmission et de l'enseignement que son gouvernement applique à la lettre.


Dans une autre partie de son discours, moins célèbre, le président regrettait que la République ne reconnaisse pas la "valeur des diplômes délivrés par les établissements d'enseignement supérieur catholique". On pensait à la reconnaissance de diplôme de théologie... Ils n'ont pas à être validés par la République puisqu'elle ne "reconnaît aucun culte". Mais le président s'obstine. Notamment avec l'arrière-pensée de pouvoir estampiller la formation des imams rêvée par le ministère de l'intérieur mais dispensée par la Catho. Un bricolage qui ne fait que renforcer l'impression d'une gestion postcoloniale de l'islam, donc la propagande islamiste. Tout en tuant à coup sûr l'esprit de 1905.


L'affaire est plus grave qu'il n'y paraît. Les décrets de cet accord - signé en catimini entre la France et le Vatican le 18 décembre 2008 - viennent de tomber. Ils prévoient la "reconnaissance mutuelle des diplômes de l'enseignement supérieur délivré sous l'autorité compétente de l'une des parties". Or cette "reconnaissance" ne vaut pas seulement pour les matières théologiques mais aussi profanes. Autrement dit, le baccalauréat ou d'éventuels masters.



L'accord feint d'appliquer une directive européenne (le processus de Bologne), pensée pour reconnaître les diplômes étrangers, mais il change de nature à partir du moment où il est signé avec le Vatican, pour "reconnaître" des diplômes délivrés sur le sol français par des établissements de l'Eglise. Ce qui revient non seulement à casser le monopole des diplômes qu'avait l'Etat depuis 1880, mais aussi l'esprit de l'article 2 de la loi de 1905.


Jusqu'ici, les établissements catholiques privés pouvaient parfaitement préparer des élèves au bac, mais ceux-ci devaient passer leur diplôme avec tous les autres. Petite astuce connue des professeurs : de nombreux établissements privés choisissent de ne présenter que les meilleurs élèves sous leurs couleurs et d'envoyer les autres en candidats libres pour améliorer leur score de réussite au bac. Appâtés par des pourcentages tournant autour de 100 %, de plus en plus de parents se tournent vers ces établissements au détriment de l'école publique.


Le gouvernement fait tout pour encourager ce choix : démantèlement de la carte scolaire, baisse du nombre de professeurs dans le public... Le plan banlieue est à sec, mais on racle les fonds de tiroirs pour financer - sur fonds publics - l'ouverture de 50 classes privées catholiques dans les quartiers populaires. Un grand lycée Jean-Paul-II est sur les rails. Un collège tenu par l'Opus Dei est déjà sous contrat.


Il ne manquait plus que ça : la fin du diplôme d'Etat... Justement au moment où l'Etat annonce vouloir supprimer les IUFM, brader les concours, et remplacer leur formation par un master que pourrait préparer n'importe quel établissement privé. Comme ça, en plus de délivrer le baccalauréat, le Vatican pourra ouvrir des masters destinés directement aux futurs enseignants.


Un comité 1905 vient de porter plainte devant le Conseil d'Etat. S'il n'obtient pas gain de cause, le prêtre aura le champ libre pour reprendre la main sur l'instituteur.


Caroline Fourest

source Le Monde

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans laïcité
commenter cet article

commentaires

Blajenov 18/05/2009 12:47

alexey.blajenov@unine.ch       
 
 
Le jeu des perles de verre           
                    
 
Qu'adviendrait-il si, un jour, la science, le sens du beau et celui du bien se fondaient en un concert harmonieux ? Qu'arriverait-il si cette synthèse devenait un merveilleux instrument de travail, une nouvelle algèbre, une chimie spirituelle qui permettrait de combiner, par exemple, des lois astronomiques avec une phrase de Bach et un verset de la Bible, pour en déduire de nouvelles notions qui serviraient à leur tour de tremplin à d'autres opérations de l'esprit ? (H. Hesse).
 
Remarques introductives
 
 Le titre du jeu est issu du roman d’Hermann Hesse du même nom. Son principe fondamental veut que toutes ses règles soient ouvertes. Cela signifie qu’avant chaque partie les joueurs sont libres de les réadapter à leur manière. Ainsi, si par exemple des musiciens trouvent certains de ses  principes intéressants, ils peuvent modifier, supprimer ou rajouter des règles afin de l’adapter à la créativité musicale ; il en est de même pour tous les domaines existants ou à venir. Il n’y a non plus aucun droit d’auteur sur ce jeu, chacun est libre de l’utiliser comme bon lui semble. Si par la suite, quelqu'un veut protéger (voir breveter) une de ses formes particulières, il peut le faire.
 L’idée à long terme est de ressusciter le jeu tel qu’il a été imaginé par Hesse : universaliste, faisant danser tous les concepts artistiques, intellectuels, scientifiques de l’humain.
 
La partie à laquelle je vous convie ici concerne la création littéraire en commun, pour basculer ensuite, à un certain stade, dans le monde de la scène. Il n’y a ni vainqueurs, ni vaincus.  Elle se déroule en plusieurs phases.
 
 
 
Première phase. Premières perles
 
 
Tous les trois jours, tous les joueurs recevront de ma part par mail trois trios de mots (et leurs définitions), ceux-ci sont tirés au hasard quotidiennement  dans le Larousse Encyclopédique, qui contient « 47500 noms communs (substantifs, adjectifs, adverbes, pronoms, etc.), de nombreux termes spécifiques des sciences et des techniques d’aujourd’hui, notamment en médecine, en informatique, en biologie. Conformément à sa visée informative et pédagogique, il privilégie le vocabulaire de tous les domaines de la connaissance actuelle ». Le système du tirage au sort est assuré par un jeu de 7 dés à 10 faces, chacun des mots du dictionnaire a exactement les mêmes chances d’être tiré.
Le but des joueurs est de créer un texte, o&

Blajenov 17/05/2009 22:40

Bon si vous fermez le blog parce que tout est dit inutile de répondre aux commentaires :) Sinon je n'ai rien inventé dans ma critique, tout se trouve de manière explicite sur votre site, sinon je n'aurais pas commis l'imbécilité de m'identifier. Bonne continuation à vousAlexey Blajenov

Blajenov 15/05/2009 21:37

Bonsoir Alithia,Je vous remercie d'avoir publié mon message et je vous remercie d'y répondre. Ma réaction vient juste du fait que je n'arrive pas à comprendre votre démarche: critiquer wikipédia est nécessaire, mais dépuis quelques mois il n'y ici a que des articles de style: "Sarkozy dit ca, ignoré par wikipédia, Sarkozy fait ca, oublié par wikipédia", je ne vois ou vous voulez en venir, quel est le projet de ce blog, faire connaître vos opinions politiques (que je partage la plupart de temps) ou vous attaquer à Wikipédia? Si vous amalgamez les deux vous ne pouvez vous faire passer pour quelqun de sérieux, parce que pour la personne qui vous lit et qui n'est pas vous il y a là une confusion indépassable. D'autre part vous êtes systématiquement insultante dans vos propos, il est possible que vous ne vous en rendez pas compte: traiter de "mon petit" ou de "wikipédien type avec la bouze typique d'un wikipédien" ceux qui ne sont pas d'accord avec vous et la plupart de wikipédiens d'antisémites, ce qui est très dommageable aux idées que vous essayez de véhiculer. Je vous prie de ne pas prendre mal ce que j'écris. Je suis juste sincérement navré (cela ressort de mon expérience personnelle) qu'aujourdhui on utilise la rhétorique de marché (nulle, mais explosive, c'est plus facile) pour casser l'autre afin de faire avancer ces propres argumets   Alexey Blajenov

alithia 16/05/2009 01:26


1) pouvez-vous me dire d'où vous sortez ces soi-disant citations de moi , soit des choses que je n'ai jamais écrites ? référence svp. Ou vous retirez ce que vous avez
écrit là avec vos excuses, -car vous serez bien en peine de me donner qq référence pour qq chose qui n'existe pas- ou je ne passe plus vos messages.

2) vous n'avez pas lu ce que je vous ai écrit sur les wikipédiens : je parle de la toute petite minorité qui terrorise tout rédacteur de bonne foi et plus compétent que les membres qui la
composent, minorité qui tient wikipedia et y a imposé ses moeurs ; voyez ce qu'en a dit Larry Sanger  il y a de cela  environ trois ans : "wikipedia est tombée entre les mains d'un gang"
. Il sait p-ê de quoi il parle.
Moi aussi je sais un peu ce qu'il en est pour une pratique approfondie  de wikipedia que j'ai observée attentivement et je ne répéterais pas ce que je vous ai dit précédemment vu que je n'ai
rien à y changer sur la manière dont s'établit le consensus wikipédien et sa manière de réviser l'histoire selon les points de vue maison .

3) Ayant fait à l'instant une très longue réponse à Pabix sur l'article "augmentation exponentielle ...." auquel je vous renvoie pour ses messages,  je ne vais pas recommencer à m'expliquer
sur ce point qu'il aborde aussi. Donc je vous la recopie, vu que la question et les remarques de Pabix étant très proches des vôtres, même si elles ne sont pas les mêmes exactement au poil
près.  [voyez dans les commentaires ce que disait Pabix]

ma réponsé était celle-ci à partir de la question de la dite "neutralité" et du manque d'analyse, interdite à wikipedia, car ce sont les analyses qu'ils considèrent comme "non neutres", point d vue
totalement idiot à min avis :

En effet il suffit de dire que le principe très criticable de « NPOV » ne permet pas d’écrire autre chose que des articles plats et n'analysant pas les faits mentionnés. 
[de  Pabix que je cite ]

C'est dit. C'est fait. ok. Après on  peut suivre l'actualité en relevant que les faits les plus marquants et les plus  significatifs, ne sont jamais relevés par wikipedia  et
que de plus ils ne le seront jamais car si on essaye de les introduire ça passe directement à la poubellle , effacé, sous prétexte que "non neutre" : rayé, par un seul gus qui d'autorité efface
tout.

En fait ça n'est pas l'écriture neutre que pratique wikipedia -la seule vraie neutralité étant l'objectivité- mais elle prétend ne présenter que des faits "neutres" (ce qui ne veut rien dire), ce
qu'ils entendent par là étant des faits ne portant pas à conséquence,  genre Sarko est né à telle date et son papa et sa maman s'appelaient comme ça, à telle date il a été élu ceci cela, puis
à telle date il a fait ceci cela, et puis patati et patata : de l'anecdote, que de l'anecdote, sans analyse. Aucun intérêt. Bavardage.

Que des faits "neutres" , quelle idiotie ! ça n'a pas de sens. Comme si les faits étaient "neutres" ! idée absurde ; les faits sont les faits et puis lorsqu'on écrit on les analyse et les comprend
de différentes manières c'est évident. Des points de vue dives existent. Alors comment écrire sur ce qui est ? comemnt écrire en informant et en expliquant sans dzforme, en gardant quelque vérité ?
c'est exactement le même problème pour le présent ou pour le passé et se résume à comment écrire l'histoire sachant qu'on trie entre les faits, sélectionne et interprète pour explique, ce qui
suppose une analyse etc. [voir les études méthodologiques des historiens et tous les débats sur l'histoei dont la philosophie est aptie prenante . M. Foucault au 1° chef]

Donc divers points de vue mais pour être au plus près de qq explication vraie et pour être lisible par tous, recevable par tous,  il faut que l'analyse s'élève au + d'objectivité possible de
sorte que quelque soit son point de vue personnel on puisse accepter la manière dont sont relatés et expliqués les faits, même si l'exposé peut être discuté car on n'est pas d'accord, ne partageant
pas le même point de vue, mais l'exposé est recevable, instructif, car bien informé, non partisan, les a priori personnels écartés -interdits, on s'en retient- car analytique et s'efforçant à la
vérité autant que possible. C'est le travail de l'historien, qui se fait ainsi, le métier d'historien qui apprend cela : à restiter les faits, en leur donnant un sens par une analyse, mais assez
forte, précise et s'efforçant à être exacte, qu'elle peut être lue par des lecteurs divers.

Donc wikipedia, de présentation neutre qu'exige la règle -mais celle-ci  ne mentionne ni exigence d'exactitude, ni celle d'objectivité, ni celle de vérité, donc, d'eùmblée c'est raté, c'est
voué à l'échec- dans la pratique les rédacteurs en sont venus à trier les faits les plus "neutres", soi-disant, et on est alors parti dans une logique d'interdit et de censure qui aboutit à ce
qu'on ne peut absolument pas corriger wikipedia, quelles ques soient les preuves à l'appui apportées, et les sources à l'appui, d'autant que les meilleures sources sont dans les livres et que cela
c'est interdit, de se référer directement aux livres . Wikipedia appelle cela "source primaire" et l'interdit. Autre idiotie. Monumentale. Et en plus les autres rédacteurs n'ayant pas lu les
livres, ne epuvent vérifier, donc les rejettent comme sources.

Enfin tous les cercles vicieux de wikipedia que j'ai détaillés au long du blog.

Voilà, je suis évidemment d'accord avec vous [Pabix] que tout dérive des principes dans la mesure où ceux-ci soit sont mauvais, soit sont inapplicables, puisque je n'ai cessé de le dire depuis le
début . Voyez les 1° articles du blog : tout y est déjà. Cela fait plusieurs années, je ne vais pas passer mon temps à le répéte. Après, je prends des exemples. Après, je relève que chaque fois
qu'il y a matière à écrire dans wikipedia qq chose d'important et d'intéressant,  eh bien malheureusement, justement pesonne ne le rapporte. Et si on essaye de le rapporter, ça passe à la
poubelle directement ; j'ai fait plusieurs fois l'essai. Donc cela vaut la peine d'être dit : à chaque fois qu'il y a l'ocasion d'être intelligent en rapportant les faits marquants de l'actualité
wikipedia rate la marche. Qaunt à l'analyse, inexistante. Donc tout cela n'a aucun intérêt. Sauf pour vérifier des  informations ponctuelles du genre dates de faits historiques, point sde
géographie , d'économie, de droit, pour des infos vite fait et ponctuelles, tout à fait limitées. Mais ça n'est pas de la connaissance, c'est de l'information, niveau horaire des trains ou annuaire
de téléphone ou plans de villes pour connaître le nom des rues ; ça ne dépasse pas ce niveau.


Donc après avoir analysé les principes, donné des exemples, relevé les erreurs de jugement au fur et à mesure en oubliant de mentionner ce qui devrait l'être -et en rédigeant des articles sur des
sujets plus que secondaires- après, c'est fini, on a fait le tour.

Et après je ferme le blog parce que tout est dit.

J'en suis là.

Mais la dernière épreuve, le dernier test où l'on constate que wikipedia rate la marche est aussi une part de l'observation : à chaque occasion de relater correctement l'actualité, pas de chance,
wikipedia ne le fait pas. C'est pourquoi je préférerais toujours lire les journaux et les bons sites internet que wikipedia.

mais bien sûr,  si on croit comme Jean-no que ce brouet est assez bon pour le peuple, la preuve le succès obtenu, on dira que wikipedia c'est très bien et même formidable.

Il est évident qu'on peut avoir davantage d'ambition pour le peuple, que l'on soit enseignant ou artiste, ça me semble évident, on visera plus haut, il faut vise plus haut. *Exemple Planchon , un
théâtre que tous pourraient ou auraient pu voir et là c'est de la haute et quande et belle chose qui réjouit le coeur et l'âme et rend plus intelligent. Une oeuvre, un théâtre , un travail
formidable d'intelligence et de simplicité du résultat, et accessible à tous et à quoi tous devraient avoir accès pour  sortir de la routine voire de la misère quotidienne pour pas mal de
gens, de la dureté quotidienne en tout cas et  au minimum en tout cas de la situation dans laquelle ils sont enfermés et pour certains écrasés.


Diderot avait un projet d'encyclopédie, pour le peuple. Toute encyclopédie est faite pour le peuple, c'est un travail de vulgarisation, d'explication, de pédagogie. Mais il y faut bien du talent
pour savoir bien enseigner, càd rendre simples des choses très difficiles, et il faut pas mal de savoir aussi, derrière, en réserve, pour présenter les choses de manière limpide et donc accessible
à tous. Enseigner c'est un métier, qui s'apprend, comme tout métier, et pour lequel on a plus ou moins de talent. mais dire que tous peuvent le faire et écrire une encyclopédie sans pré-conditions
de savoir et sans avoir appris au préalable à écrire et à enseigner, non je ne le pense pas. Je trop dans la ligne de Socate et Platon.

N'importe qui dirait la même chose pour n'importe quel métie , que cela requiert savoir, expérience et talent. Que ce soit la cuisine ou la médecine, ça s'apprend.


note ultérieure : blajenov n'ayant pas retiré ses propos mensongers, je ne publie pas ses messages


Blajenov 13/05/2009 20:44

Non, j'affirme que ce blog ne combat pas Wikipédia, il fait tout le contraire (que ce soit voulu ou non). Il est nécessaire de critiquer Wikipédia car ce projet énorme a beaucoup de points d'ombre. Pour ce faire (et rien pour ce bois) il existe d'autres blogs clairs, concis et convaincants et qui renvoient à d'autres sites critiques ex: http://www.knoler.eu/critique-de-wikipediaIci tout n'est qu'injures haineuses et gratuites (ainsi on apprendra que la majorité des wikipédiens, ce qui représente quand même des millions de personnes sont antisémites et que presque tous les administrateurs sont islamophiles fachos), amalgames gratuits et dénués de sens, confusion totale entre ce qui relève des cas particuliers et de la généralité, prétention à pouvoir juger de tous les domaines y compris des science parce qu'on a fait de l'épistémologie et autres énormités de ce genre. Personne de sensé ne peut prendre de tels propos au sérieux à moins d'être partisan et acquis à la cause alithienne à priori (ce qui relève de l'extrémisme vu qu'en plus Alithia ne se remet jamais en doute). J'ai demandé à plusieurs personnes qui ne connaissaient pas ce site de le visiter et de me donner leur avis sans leur en parler avant, ce ne sont pas des wikipédiens à ce que je sache (je ne le suis pas non plus vous pouvez visitez les "contributions" que j'ai faites sous le compte Vityx, il y en a 7 dont la plus petite consiste à changer une lettre et la plus grande une ligne), et il y a unanimité des avis: il s'agit bien là d'une idiotie, comique au mieux, effrayante au pire. Une telle pratique ne peut qu'être dommageable à la critique nécessaire de wikipédia. Alexey Blajenov  

alithia 15/05/2009 20:46


Les wikipédiens sont les rédacteurs, non les lecteurs. Ces rédacteurs sont à peine plus de mille inscrits, parmi lesquels une petit minorité est effectivement active,
parmi lesquels càd parmi laquelle petite minorité environ 150 sont administrateurs, à vie, donc  parmi ces derniers un bon nombre n'est pas actif. En somme ceux qui tiennent wikipedia sont une
petite poignée (normal, ils font fuir tous les rédacteurs qui auraient des qualités substantielles pour cela).

Vous êtes bien mal renseigné.

Que donc, parmi cette poignée, ou cette petite bande, l'extrême-droite classique et la nouvelle, les partisans de Dieudonné, Th. Meyssan et cie, et les sympathisans des islamistes soient
sur-représentés n'a rien d'invraisemblable dans un media mondial ouvert à tous les rédacteurs qui veulent y prendre place. En tout cas, c'est une réalité avérée. Ils sont un certain nombre à avoir
pris le pouvoir et à terroriser les autres, les silencieux, qui font les morts, surtout à faire fuir les gens de qualité (c'est accompli), et à s'assoir  sur une espèce de consensus boueux et
crasseux qu'ils ont fabriqué, fait des pires stéréotypes de cette société, ceux qui traînent dans le caniveau, au nom de la "neutralité", qui est  le cache-sexe et cache-misère de wikipedia.
cela est non seulement vraisemblable mais réel.  Ce qui se voit lorsqu'on suit la vie quotidienne de wikipedia et qu'on essaye de la corriger, par exemple, dans un sens plus exact et plus
intelligent : on se fait immédiatement barrer, effacer ses rédactions, et puis virer si on persiste.

Vous êtes bien mal renseigné et vous connaissez bien mal la vraie vie de wikipedia.

A part cela si vous ne supportez pas la critique raisonnée sans y voir de la "haine" c'est qu'il vous manque une dimension. Dommage pour vous. Dire que c'est une pseudo-encyclopédie, trompeuse (ce
que veut dire pseudo) est juste une critique, partagée par la plupart des gens ayant porté une attention suffisante à wikipedia et ayant les moyens de la juger. Aucun rapport avec la haine qui est
plutôt de l'ordre de la menace, de la diffamation, des intrusions dans la vie privée et des propos racistes, fachistes et antisémites. Justement ce que je dénonce.

merci pour le joli contre-sens.

Mais évidemment si vous n'êtes pas choqué par l'auto-publicité que s'assurent les sectes, des gens d'extrême-droite et toute une série de groupes d'intérêts, si vous ne voyez que les articles de
maths, d'informatique, où il n'y a guère de place pour la propagande insidieuse, en effet, ainsi que  ceux de sports ou sur les starlettes y compris celles de la porno,  et autres sujets
de loisirs, vous n'avez pas vu ce que j'ai vu. 

Mais j'ai obsevé wikipedia, dans les domaines où elle est problématique, évidemment. Pas vous. C'est toute la différence.

Dans les domaines que je viens de citer, j'atteste en effet, qu'il n'y a pas de propagande. Etes-vous ainsi rassuré ?


Blajenov 09/05/2009 22:40

Mr Hart,J'ai fait une argumentation de mes propos et je l'ai envoyée à la suite de mon message, mais elle n'a pas passé le cap de la censure ici, on dirait. J'ai eu la présence d'esprit de sauvegarder mes propos et si vous le voulez je peux vous les envoyer en privé Alexey