Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 18:00



Une bonne nouvelle : nous sommes encore en démocratie, au moins partiellement . Le droit et les institutions garantes de la démocratie sont encore actifs et dignes d'être respectés.

Le Conseil d'Etat fait la leçon à  Sarkozy. Il a décidé hier que le temps de parole de notre omni-président dans les media serait désormais pris en compte, parmi les interventions politiques qui s'y tiennent.    Et il va donc falloir  -enfin- que Sarkozy se conforme au droit et à la Constitution.

Le Conseil d'Etat vient de le retoquer le Président par un rappel salutaire à l'existence du droit dans notre pays -ainsi que le CSA par la même occasion, car ce dernier n'avait rien remarqué de l'omni-présence de Sarkozy dans les media.- Désormais  le temps de parole de Monsieur "je suis partout" sera décompté pour ses interventions dans les media, dixit le Conseil d'Etat.






Libération écrit :

C'est aussi une grosse claque pour le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et son président, Michel Boyon, qui se voient renvoyés dans les cordes pour «erreur de droit», le Conseil d'Etat estimant que le CSA ne peut «exclure par principe toute forme de prise en compte des interventions du président de la République et de ses collaborateurs dans les médias».

En effet le Conseil d'Etat  énonce que  «le chef de l'Etat est donc en pratique "l'homme d'une politique"». Résultat : «Il paraît difficile de considérer que la parole présidentielle est, par nature et toujours, neutre.»

source Libération


Verra-t-on cette information dans wikipedia, la reine du conformisme et de la désinformation ?

 
Alithia

Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans politique
commenter cet article

commentaires

pabix 10/04/2009 22:58

Il ne faut pas oublier que notre constitution a aussi un article 16 qui entre les mains de certains donne moins confiance.