Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 20:20





La suppression des juges d'instruction, ultime réforme de la justice pour l'assujetir au pouvoir exécutif. 

Cette suite de réformes concernant la Justice, ajoutées à la prise en mainsdes media et le contrôle de tout par l'omni-président, menacent les libertés. Wikipedia à son habitude est incapable de donner l'information correcte et d'en faire l'analyse. La belle encyclopédie que voilà !  Hyper-moderne, internettisée, mais pour l'information, à peu près au niveau et souvent même
en-desous, pour son contenu d'une pauvre feuille de chou régionale  . j

Je reproduis l'analyse du magistrat  Dominique Barella, qui se trouve sur son blog et qui permet de comprendre le sens de cette dernière disposition d'un pouvoir qui étend son contrôle à tous les secteurs clefs de la société civile.




Justice: vers une instruction en toute dépendance...

L'homme le plus puissant de France décrète la suppression du juge d'instruction

Beaucoup de politiciens l'ont rêvé, Nicolas Sarkozy le fait : la fin du petit juge, cauchemar des puissants, est un prélude à l'enterrement des affaires politico-financières.


Comme à son habitude le Président de la République effectue une annonce partielle dont les gros effets de tambour cache la réalité d'une reprise en main par le pouvoir exécutif d'un domaine, économique, politique ou institutionnel selon la foucade du moment. Comme pour la fin de la publicité sur les chaînes publique qui cache la nomination du président de France Télévisions, la suppression du juge d'instruction est le faux nez de la prise finale de contrôle du Président de la République sur les affaires pénales.

[...]

Toutes les affaires qu'ils instruisent vont être transférées à des procureurs de la Républiques, qui sont «sous l'autorité du garde des sceaux» selon les termes de Mme Dati. Nommés par décret du Président de la République sur proposition de la ministre de la Justice, elle-même nommée par le Président de la République, les procureurs prendront leurs ordres auprès de préfets de justice, les procureurs généraux nommés par décret en Conseil des ministres. La messe est dite, dorénavant toutes les affaires pénales pourront être pilotées par le conseiller justice du président de la République en toute dépendance...


Les amis des pouvoirs en place n'ont plus de soucis à se faire : c'en est fini des enquêtes sur les scandales politico-financiers. Par contre ceux qui déplaisent peuvent s'inquiéter des enquêtes d'initiative menées en secret par la police sous l'autorité du ministre de l'Intérieur et avec l'appui du procureur général choisi par le chef de l'Etat.


Les enquêtes du parquet seront menées totalement à charge, la personne soupçonnée comme dans le système américain devra prendre en charge les preuves, les expertises et témoignages visant à la disculper. Comme les Etats-Unis, la France se retrouvera avec des reconnaissances de culpabilité quasi systématiques de ceux qui ne sont pas assez fortunés pour s'offrir des contre-enquêtes. Le nombre de détenus dans ce système accusatoire avec peines automatiques va encore augmenter pour atteindre le taux de détention américain ce qui nous conduira vers les 600 000 détenus.


[...]


  article complet sur le blog de Dominique Barella  magistrat.




Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans libre expression
commenter cet article

commentaires

Pwet-pwet 20/01/2009 16:17

En l'occurence, c'est totalement faux, Wikipédia fait état de ce débat. J'ai moi-même ajouté cette information le 7 janvier : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Juge_d%27instruction&diff=36849974&oldid=36843772

sard. 20/01/2009 16:39


Non c'est ce que vous dîtes qui est faux. Wikipedia parle du juge d'instruction et de son rôle mais vous dîtes qu'elle  "fait état de ce débat"  :

D'abord  ça n'est pas un "débat" mais un projet de réforme de la Justice.
Que vous la présentiez comme "débat"  déjà ça ne va pas.
Ensuite il s'agit d'un article nommé "juge d'instruction" et non réforme ... ;
article où l'on peut constater que, pas de chance, manque l'article "indépendance de la justice" qui est pourtant la notion centrale pour penser cette réforme
Et en préalable  : ça vous ferait mal de le mettre dans l'article Sarkozy, de l'énoncer comme réforme, et de présenter en les analysant (qu'est-ce que je demande là !) l'ensemble de ses
réformes, reliées, quitte à renvoyer à des sous-articles plus développés ???

c'est absolument n'importe quoi et vous donnez des verges pour vous faire battre en renvoyant à cet article qui montre justement que wikipedia ne traite pas le sujet  qui fait partie des
sujets essentiels de l'actualité politique du pays. 

je ne vous félicite pas, par conséquent.

de plus, en tant que sous-article des réformes Sarkozy,  il devrait s'appeler "suppression du juge d''instruction", pour détailler davantage ce qui devrait d'abord se trouver dans l'article
Sarkozy.

En le nommant comme vous le nommez (juge d'instruction) vous êtes sûr que personne ne le consultera et le lien entre Sarkozy, réformes et cet article n'est pas fait sur wikipedia. Comme par hasard.
Toujours ce merveilleux sens de la synthèse à wikipedia, cette non organisation absolue et  ces classements qui n'en sont pas ou sont n'importe quoi, où manquent les rubriques
essentielles ; ce qui me fait considérer qu'elle est nulle, totalement nulle.

Désolée de vous faire de la peine mais c'est ainsi.