Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 14:41
Gardes à vue et libertés ; à propos de l'obsession sécuritaire et de ses conséquences.


Suite à l'affaire de Filippis qui a eu le mérite de jeter une lumière crue sur les conditions de garde à vue et d'arrestations policières, sur la manière dont sont appliquées et aussi outrepassées les lois, sur une nième mesure d'intimidation de la presse qui doit être rapportée aux multiples menaces qui pèsent sur la liberté d'expression dans les media, -soit toutes ces choses qui n'intéressent pas wikipedia qui n'en parle pas-, je cite cet article d'un magistrat  Dominique Barella sur son blog  dont tout le contenu vaut d'être lu. 


Je vous le recommande et le recommande à la lecture des wikipédiens, qui devraient le  lire  de toute urgence et s'en inspirer, si du moins ils lisaient et s'ils n'étaient pas encadrés par une série de contrôleurs et administrateurs d'extrême-droite, qui conviennent  semble-t-il très bien bien à la mentalité majoritaire règnant sur ce sous-media, n° 1 de la médiocrité populiste qui ose se nommer encyclopédie.



L'article est intitulé :   Ne sortez pas sans votre avocat.


" C'est  un magistrat qui vous le dit. La liberté d'aller et de venir tend à s'évaporer dans notre pays. Alors soyez prudents, ne sortez plus sans le numéro de portable d'un avocat dans votre poche : il est votre paratonnerre juridique en période d'intempéries pour nos libertés publiques.


Le nombre des mises en garde à vue totalement inutiles de citoyens suit une progression constante. La ministre de l'Intérieur s'en félicite sur le site de son ministère ; la ministre la Justice n'y trouve rien à redire, elle qui dirige pourtant la justice gardienne des libertés.


Toute vérification d'identité peut se transformer en outrage à agent de la force publique, infraction qui connaît une expansion importante. Tout contrôle d'alcoolémie, même à vélo, peut se terminer par un menottage avec garde à vue à suivre jusqu'au lendemain. Tout cela permet à la ministre de l'Intérieur d'améliorer facilement le taux d'élucidation de la police et les indicateurs de réussite de son ministère.


Eh oui, le nombre de gardes à vue dans l'année est considéré comme un indicateur de réussite et une orientation vers la performance selon le nouveau cadre budgétaire. Ainsi, mettre aux arrêts un citoyen sous contrôle policier, qu'il soit ensuite déclaré innocent ou condamné, est assimilé à un succès !


Un mandat d'amener ou un simple contrôle peuvent déraper en fouille à corps, ce qui n'est pas plus acceptable que l'humiliation par l'état des locaux de garde à vue, par le menottage inutile, par les déshabillages réglementaires imposés dans les commissariats comme des méthodes d'enquête.


Merci à l'ancien directeur de la publication de Libération : par ce qu'il a subi, il va peut-être involontairement faire avancer les libertés publiques. Nombreux sont ceux qui plaident pour importer l'habeas corpus anglo-saxon en France. Il est temps de mettre ce processus en place : ne plus laisser aux policiers la décision de mettre une personne en garde à vue devient une mesure de sauvegarde de la population.


Tant mieux si le Président de la République, un temps favorable à la tolérance zéro à n'importe quel prix, se convertit à une procédure pénale qui protège le citoyen contre des excès, que l'on espère rares, des forces de l'ordre et renonce à une procédure pénale outil de (ré)pression. Il reste à espérer que la commission qu'il a chargée de lui faire des propositions sera innovante !"


· Dominique Barella •

(Ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature)

référence de cet article


A lire encore : Tous en garde à vue ? ainsi que les conditions de la garde à vue ,  rappellées, les réformes de Sarkozy, expliquées,  Sarkozy, entre réformes sécuritaires inefficaces et agitation stérile tandis que les délits financiers sont de moins en moins réprimés, le bilan de l'action de Dati, un immense gâchis  et la suite ...

Bref, si vous voulez être bien informé, évitez wikipedia et lisez les blogs sérieux et intelligents.

Un blog intelligent vaut mieux que 10 ou 100 wikipedia.


Les articles de Dominique Barella sont ici cités pour  compléter et faire suite sur le blog à 
affaire de Filippis et liberté d'expression, inconnues de wikipedia





Partager cet article

Repost 0
Published by alithia - dans idées
commenter cet article

commentaires

Jean-Mi 13/12/2008 18:51

Le sujet c'est l'abus lors de la procédure réservée au journaliste.Apollon veut absolument parler  d'indépendance de la justice . Quel rapport ?S'il n'y avait pas d'indépendance ça voudrait dire que le juge a décidé cette convocation sur incitation du ministre de la justice ou plus haut. C'est du délire.  En tout cas ça n'est pas ce que dit le billet. Mais  Apollon vous explique que la procédure est légale que donc ça prouve l'indépendance de la justice.Je ne vois pas le rapport. sauf qu'il évite la question posée : un abus, dans le cas d'un journaliste, pourquoi, comment est-il possible qu'un juge se permette une chose pareille ? Doit-elle être sanctionnée ?

Apollon 13/12/2008 14:31

Dire n'importe quoi ? Comme réclamer l'importation de l'habeas corpus en ignorant que la sûreté est consacrée en France ? Croire qu'il y aurait eu une garde à vue en l'espèce ? Croire que les policiers seraient à l'origine de la mesure ?Tout ceci méritait objection mais ça n'a pas l'air de vous intéresser.

alithia 13/12/2008 15:50


Habeas corpus, certes, mais encore faudrait-il qu'il soit appliqué, pas seulement proclamé.

Comme il est écrit cet article fait suite à l'article sur l'affaire Vittorio de Filippis lire affaire de Filippis et liberté d'expression, inconnues de wikipedia
qui pose la question de la légitimité de la procédure du mandat d'amener dans ce cas qui montre clairement un abus ; la question des gardes à vue n'est pas étrangère à la question des abus lors de
mandats d'amener ou détentions provisoires . Tout cela est parfaitement expliqué et fait partie de l'alerte quant aux menaces qui pèsent sur les libertés.  j'ai écrit : cette affaire jette une
lumière crue sur ...

Il fait également suite à l'article obsession sécuritaire de Sarkozy : pas un mot sur wikipedia où l'affaire des libertés menancées et mesures liberticides est
développée sous un autre angle encore.

Pour de Filippis : il est clair qu'une convocation par mandat d'amner est délivrée par le juge : dans le cas présent c'est un abus. Tout ce que font les policiers est fait sur ordre du juge et sous
sa responsabilité et surveillance tout le temps que dure la mise au dépôt jusqu'à la sortie de la personne convoquée ainsi. Donc la fouille aussi, les menottes etc. . Après, il y a la manière.
Mais  l'intégralité de la procédure est sous la responsabilité du juge.

Comme je l'ai déjà écrit noir sur blanc.

Lisez d'abord les articles et mes explications en réponse aux comm.svp.  avant de venir pratiquer votre objection systématique, dont l'intérêt comme la logique sont assez  limités,
puisque votre seul ressort est de me faire dire ce que je n'ai pas dit.

Vos objections sont dépourvues de sens et font apparaître que l'esprit de contradiction rime assez bien avec esprit borné.


Apollon 13/12/2008 13:44

Il faudrait déjà ne pas se contredire. Ou bien on dit que j'objecte à côté ou bien on dit que je contredis compulsivement mais pas les deux. Par ailleurs la tendance à voir les choses en noir et blanc n'est pas de mon fait mais de celui de mes contradicteurs, qui interprètent le refus de se soumettre au rappel à l'ordre comme la défense de la thèse contraire à la leur. Je viens discuter de l'indépendance de la justice ? C'est donc je défend les abus poliviers. cqfd.Puisqu'on est dans l'analyse du café du commerce de la mentalité prêtée aux wikipédiens, laisse-moi vous décrire le phénomène des commentateurs de blog : réunion dans le lynchage de boucs émissaires aux fins de se rassurer mutuellement dans leurs satisfactions réciproques. J'en ferais bien un prochain sujet de mon blog :)

alithia 13/12/2008 13:51


ça n'est  pas une contradiction les deux défauts sont parfaitement cumulables et l'un peut servir de moyen à l'autre : objecter à côté du sujet sert le fait
d'objecter compulsivement.  dire n'importe pour objecter, c'est précisément objecter pour objecter.

un peu de logique n'a jamais fait de mal à personne.

l'analyse psychologique à la noix sur ton blog, j'attends, ça peut être marrant.  En principe la psychologie à la noix, c'est nul et ça me fait marrer.


gastony'a l'telefon qui son 10/12/2008 14:49

Cette insistance à vouloir avoir raison d'Apollon alors qu'il est clair qu'il objecte à côté et ne tient pas compte des réponses et de toutes les citations de tous ceux qui ont pârlé d'abus, montre un entêtement hors du commun d'un esprit de contradiction qui s'oppose sans même savoir pourquoi mais poussé par un besoin de s'opposer. Alithia dit noir, donc je vais dire blanc. Cet esprit de contradiction semble assez courant chez les wikipédiens. Dès que tu dis quelque chose de WP qui n'est pas positif, ils viennent t'expliquer exactement le contraire, même si c'est aberrant. Il faut qu'ils disent le contraire.  Et sur Wp c'est pareil finalement. Quand certains veulent écrire un article, même si c'est aberrant, ils trouveront toutes sortes d'arguments pour te soutenir exactement le contraire. J'ai beaucoup aimé l'article qui à l'occasion des attentats de Bombay remplit avec de très nombreux détails des pages sur un groupe qui n'existe pas.

alithia 10/12/2008 15:10


Apparemment un wikipédien ne peut comprendre que, lorsque les élus et responsables politiques parlent d'abus, ainsi que la presse, avec les représentants les plus
importants des avocats : Bâtonnier de l'Ordre des avocats, ou les plus hautes instances de la Magistrature : le président de la Cour d'appel, un certain nombre de magistrats, et lorsque plusieurs
avocats et magistrats commentent sur leurs blogs les lois et les cas où la loi est outrepassée à l'occasion de cet exemple qui vient l'illustrer, ce qui est également dénoncé comme un abus par
divers syndicats professionnels de magistrats et de policiers, c'est un indice plus que fort : il fait quasiment l'unanimité. Jusqu'à l'Elysée qui dément les ministres qui se sont risqués à aprler
de "légalité de la procédure" (thèse d'Apollon)

Apollon est le seul à soutenir la légalité de la procédure avec deux ministres devenues depuis silencieuses,. Elles ont compris, elles. pas lui. Alors seul contre tous, remet ça car il veut avoir
raison contre vents et marées.  Bon vent donc.

Il semble qu'un wikipédien ne peut comprendre le langage diplomatique du genre "ça mérite une enquête" énoncé par les hauts responsables de la justice,  du côté des magistrats qui sont les
supérieurs du juge dans la hiérarchie , ou " le traitement de cette histoire est étrange" pour ce qui est de la police, qui signifient des désaveux par la non-approbation qu'ils signifient et la
possibilité ouverte à la conclusion qu'il y a eu faute;

bref Apollon raconte n'importe quoi et ses arguties commencent à me saturer.


Apollon 09/12/2008 17:52

Les seules choses que Danio et Magendie contredisent, ce sont les idées que vous me prêtez à tort. A part ça ils disent la même chose que moi, à savoir que le traitement est étrange et que le tout mérite une enquête. Et si on fait une enquête c'est pour pouvoir apprécier si l'abus existe ou non. cqfdJ'ai bien vu que votre sujet était l'abus, que vous tenez pour acquis sans sourciller. Moi je suis venu vous parlez de ce que vous n'aviez pas vu à savoir la problématique de l'indépendance de la justice (et corriger des erreurs).Notez pour finir que je ne hais personne et que je n'ai rien d'un frustré.

alithia 09/12/2008 22:45


Si on fait une enquête c'est pour apprécier si le juge mérite sanction. Pour juger de l'abus, il y a juste besoin d'avoir une tête et de réfléchir. Lisez les
déclarations à ce sujet qui sont assez nombreuses et les analyses présentes sur ce blog.