Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 19:23
Jörg Haider ce brillant admirateur de Hitler et de la SS qui déclara, pour fêter le 50° anniversaire de la victoire des forces alliées sur le nazisme, qu'il fallait rendre honneur aux divisions spéciales hitlériennes est décédé. Il fut président du FPÖ le parti d'extrême-droite xénophobe en Autriche, jfondé par d'anciens nazis, et ce jusqu'en 2000, puis fonda son propre parti .

On se souvient que Jörg Haider avait gagné sa réputation  hors d'Autriche en 1999 en remportant 27% des voix aux élections législatives avec le FPÖ, ce qui avait permis  à ce parti d'entrer au gouvernement. Le succès de l'extrême-droite en Autriche et sa participation au gouvernement avait  soulevé une  véritable tempête de protestation en Europe. P
endant plusieurs mois, l'Autriche s'était retrouvée mise au ban  de l'union européenne indignée de ce retour aux idées nazies, et découvrant avec stupéfaction où en était l'Autriche qui ne craignait pas d'élire un admirateur proclamé de la SS.

Ses déclarations xénophobes et antisémites,  ses déclarations contre les immigrés, régulièrement accusés de tous les maux, son admiration pour la politique hitlérienne du travail, ne laissaient aucun doute quant aux idées du personnage qui jamais ne revint sur ses sympathies nazies pour les démentir. Récemment encore on a appris qu'il abritait  en le protégeant un ancien chef nazi recherché des polices. Comme le rappelle Serge Klarsfeld 
l’Autriche "a l'habitude de fermer les yeux" sur la présence des anciens nazis sur son territoire, si bien qu'elle est devenue  un "refuge pour les criminels de guerre présumés".



Le Pen et le F.N. rendent aujourd'hui hommage
à Jörg Haider. Wikipedia semble s'y associer par ce qu'elle publie à l'annonce de son décès, qui, une fois encore, est  révélateur des grandes qualités de cette "encyclopédie" et de ce qu'elle peut.

Libération présente ainsi le leader de cette fraction neo-nazie si populaire en Autriche :
 

" Né le 26 janvier 1950 à Bad Goisen, en Haute-Autriche (centre) dans une famille imprégnée d'idéologie nazie, Jörg Haider prit en 1986 le contrôle du FPÖ, un petit parti fondé par d'anciens nazis qui ne recueillait que 4% des voix. En 1989, il se fait élire gouverneur de Carinthie.


En 1991, Haïder doit cependant renoncer à son poste pour avoir fait l'éloge de la politique de l'emploi du IIIe Reich.


En 1995, il récidive en qualifiant la Waffen-SS de "partie de l'armée allemande à laquelle il faut rendre honneur". Multipliant parallèlement les dérapages antisémites, il déclare au Parlement de Vienne que les camps de concentration nazis n'étaient que des "camps disciplinaires".



Wikipedia le présente comme suit  [citation de wikipedia provenant de l'article éponyme] :

" Son décès provoque un séisme politique et une émotion considérable en Autriche alors que Jörg Haider venait de se positionner comme un partenaire possible de la future coalition gouvernementale et se rapprocher du chef du FPÖ. Le président de la République, Heinz Fischer, parle de « tragédie humaine » et d'« un homme politique de grand talent », qui a su « susciter l'enthousiasme mais aussi de fermes critiques » alors que le chef des sociaux-démocrates et premier ministre potentiel, Werner Faymann, déplore la disparition d'un « homme politique d'exception » dont la disparition le touchait « profondément ». À droite, le vice-chancelier conservateur sortant, Wilhelm Molterer, se dit « profondément choqué » par la mort de Haider, soulignant son « profond respect » pour son courage politique tandis que Heinz-Christian Strache, à qui Jörg Haider avait été contraint en 2005 de céder la présidence du FPÖ, déplore la « perte d'un homme politique de premier plan."



On pleurerait presque à la disparition du grand homme qui a gardée intacte son admiration pour la politique du III° Reich, n'est-ce pas ?

Un post-nazi, qui va cruellement nous manquer !


Alithia

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zardoz 15/04/2009 18:39

La neutralité de point de vue par Vol de nuit, très imbu de sa "supériorité ciulturelle"J'aimerais attirer l'attention sur le fait que la rubrique actualité a de nouveau vu le réflexe nécrologique l'envahir avec la mort de l'honorable caution intellectuelle de droite, j'ai nommé Maurice Druon. Il se trouve que Marilyn Chambers est également morte, avant-hier. Estimant que la sélection entre deux morts de notoriété sans doute quantitativement comparable (bien que fort différente quant au public), et toutes deux traitées sur WP, serait non neutre, j'ai ajouté la mort de Mme Chambers. Je suppose qu'elle sera retirée assez rapidement sous je ne sais quel prétexte : étant absent dans la journée, je demande donc à toutes les bonnes âmes de la rétablir. À moins qu'on retire Druon (mais encore une fois, peut-on systématiquement retirer les morts dans cette rubrique actualité si le réflexe de la majorité est bel et bien de faire du décès de quelqu'un, du fait de sa seule notoriété, un événement par nature ?). Vol de nuit ✈ 15 avril 2009 à 10:27 (CEST)Je connais Maurice Druon, je n'apprécie pas son côté réac mais c'est un auteur célèbre . Par contre Miss Chambers. Je clique donc sur le lien hypertexte et oh surprise. Il s'agit d'une actrice pornographique des années 70.Même si je pense que Druon n'est pas un écrivain qui marquera l'histoire de la littérature, mettre sur le m^me plan un écrivain connu en France et une actrice porno oubliée (mais par wikipedia)  au même plan sous prétexte de neutralité, c'est comment dire curieux.La suite ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Le_Bistro/15_avril_2009#La_n.C3.A9crophilie_de_l.27actutrès égrillarde bien entenduet enfin, le mustOn devrait annoncer les décès des personnes mondialement connues seulement. Je suis français (et peut être pas très cultivé), mais je ne connais pas ces deux personnes. Sinon ça va être la porte ouverte à toutes les fenêtres comme dirait l'autre. Noritaka666 (d) 15 avril 2009 à 14:39 (CEST) Cet utilisateur passe son temps à critiquer le travail des autres (mais pas à l'améliorer, faut pas rêver)

R.A.S. 28/10/2008 16:19

Wikipedia est écrite par un mélange d'incultes ignorants et fascistes et d'incultes ignorants et simplets un peu benets sur les bords. A quoi il faut ajouter des militants aguerris et cyniques, un peu moins ignorants mais beaucoup plus partisans;Une belle équipe en somme.

Gepetto 28/10/2008 16:14

Il y a trop de participants d'extrême-droite à Wiki-ki-pédale, à l'_mage du net, ce forum recrute trop de fachos et d'allumés ou fracassés de la tête.Il y a des participants d'extrême-droite à Wiki-ki-régale ? Ah mais ça, pour une enccylopédie c'est pas normal.Prévenez vite les autorités et la population :  il y a des participants d'extrême-droite à d'extrême-droite à Wiki-ki-pue. Une encyclopédie infestée de partisans d'extrême-droite ne peut pas être une encyclopédie.

Jean-Mi 22/10/2008 14:57

Honte à Wikipedia qui, une fois encore, s'est discréditée.

Arthur 20/10/2008 00:11

A WKPD on recopie sans comprendre ce qu'on recopie.

alithia 20/10/2008 16:58


Dire que Haider  est un neo-nazi ayant récupété les anciens nazis et boosté les idées et thèmes nazis en récupérant toute la misère autrichienne , ne serait pas
neutre, voyez-vous cher ami, car c'est ainsi que ça marche à wikipedia.
Tandis que recopier ce que disent les fascistes ou les neo-nazis à propos des fascistes ou des neo-nazis, sans y ajouter une ligne de commentaire ni la moindre analyse, vous comprenez, c'est çà la
neutralité selon wikipedia.

Selon wikipedia on n'a pas le droit de dire que si toute la direction politique de l'Autriche s'incline devant Haider à sa mort il n'en est pas de même dans le reste de l'Europe où seuls les partis
fascistes expriment regrets et condéléances. Cette censure, ils l'appellent neutralité.

De même, ils n'essayeraient surtout pas d'expliquer pourquoi l'Autriche connaît ce privilège d'avoir une extrême-droite dure qui recueille tant de voix aux élections. Pour wikipedia il est bien
clair que penser et réfléchir, ça n'est pas neutre. Ce qui est vrai du reste : penser exige de prendre position, et d'appeler fasciste un fasciste , neo-nazi un neo-nazi et de même pour tout. Et
penser exige de donner des explications des événements historiques et politiques, donc de prendre parti, et non pas d'être "neutre" qui revient à ne rien dire de ce qu'il faudrait dire et suppose
que l'on a du chewing-gum dans la tête.

Ce principe de neutralité qui exige de ne rien dire et pousse à la censure est une aberration en lui-même et une stupidité sans nom. mais c'est la rançon de l'écriture collective car seul un auteur
peut se risquer à formuler des thèses et prendre parti au sein de désaccords de points de vue et divergences de perspectives.

C'est pourquoi wikipedia est condamnée à écrire des articles bêtes, incolores, inodores et sans saveur ... sans parler de ses articles tendancieux que fabriquent ses rédacteurs
tendancieux.