Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 19:48
Le blog demeure ouvert pour ce qui peut encore être dit sur wikipedia, ce media qui participe des effets des media,  mais qui ne réfléchit ni aux media, ni à leurs effets, en considérant d'emblée la question des media réglée car ils sont déclarés tous nuls, sauf wikipedia comme cela est posé d'entrée de jeu par le wikipedantisme.




Or wikipedia est en vérité un media d'un genre nouveau, et un des pires car elle se présente pour ce qu'elle n'est pas, avec un label de respectabilité et fiabilité que suppose le titre d'encyclopédie. Les autres media on sait ce qu'ils sont, plus ou moins, wikipedia non. Les autres media ne sont pas pris pour référence ni vérité, tandis que wikipedia use et abuse de cette image contraire qu'elle veut se donner signifiant  qu'elle serait fiable, sérieuse, comme l'indique la qualité d'encyclopédie.


A propos des media, une certaine distance est de mise.

Tel ou tel journal a sa coloration politique, ses préférences, ses choix, son style,  sa partialité plus ou moins grande et son talent à être plus ou moins au service du pouvoir ou plus ou moins critique, et c'est tout cela qui lui donne son profil, connu du public de ses lecteurs. Que TF1 soit un media de divertissement et d'information particulièrement pauvre en information, faite pour l'abrutissement du peuple et la propagande au service du pouvoir, on le sait, car on peut le savoir. Cela s'écrit[1-]. De plus les media  ne s'annoncent pas comme des publications universitaires, savantes ou scientifiques et on sait que le rôle des media est de former l'opinion. Donc ils sont tout sauf neutres. Qui l'ignore ?

De plus quand Bouygues, Lagardère et autres présidents des plus grands groupes et fortuitement sans doute, amis du Président, sont en passe de s'approprier tous les media, voire quand le Président lui-même fait la pluie et le beau temps dans les media, demandant que soit congédiés ou nommés ceux qu'il décide de congédier ou nommer, quand il choisit et fait nommer personnellement un patron de presse qui est un ami, tel Nicolas Beytout imposé par l'Elysée à Valeurs actuelles comme on l'a vu récemment, on peut en conclure ce qu'il s'impose de conclure.


Wikipedia, identité floue, système opaque, irresponsabilité communautaire.

Wikipedia non, et c'est tout le contraire, vu l'opacité de son fonctionnement sous anonymat et le système abracadabrant qui la caractérise. Son système d'association dite humanitaire, de financement par dons anonymes, d'éditeur qui n'en est pas un , irresponsable car simple hébergeur, ses principes dits de "neutralité" , son laxisme autorisant n'importe qui à publier n'importe quoi, l'absence de rédacteurs qualifiés etc. est beaucoup plus insidieuse et participe au même mouvement de désinformation et de propagande, sauf qu'elle le fait en prétendant être une encyclopédie et contribuer à l'éducation du plus grand nombre,
ce qui lui donne une autre place et une tout autre image.


Il ne suffit pas de ne pas être financé par un grand groupe, ni au service d'un Etat,  pour être un media intelligent et objectif et encore moins une encyclopédie au service du savoir.

Il ne suffit pas de n'être proche d'aucun parti ou d'aucune Eglise non plus.

Le financement par dons peut financer toutes les idéologies, mêmes
les pires. Voir les sectes par exemple. L'indépendance à l'égard d'un Etat particulier n'empêche en rien l'adhésion aux grands stéréotypes de l'époque qui sont mondiaux ou mondialisés. Elle n'empêche en rien non plus ni le conformisme le plus plat à l'égard de toutes les dictatures à travers le monde, ni de servir les idéologies trans-nationales, marginalisées voire interdites explicitement pour certaines d'entre elles, telles que le sont les idéologies irrationnelles, les idéologies fondamentalistes, fascistes, révisionnistes, racistes.

Et ça, c
'est que fait wikipedia en usant de l'anonymat et de l'écriture collective de ses contributeurs et de sa propre irresponsabilité, sous le titre usurpé d'encyclopédie pour la façade respectable qu'elle entend se donner.

L'ouverture à tous les incompétents de la terre donne lieu , inmanquablement au triomphe de la bêtise et de l'inculture sur l'intelligence et la culture. Et ce système donne une prime à tous les propagandistes, sectes, pseudo-sciences et toutes les théories illuminées y trouvent un lieu d'accueil qu'elles ne trouvent nulle part ailleurs,  car toute publication digne de ce nom les refuse. Même chose pour l'idéologie fasciste et les divers fondamantalismes religieux. Idéologies archi-minoritaires, elles trouvent sur wikipedia un lieu d'expression pour ne pas dire leurs lettres de noblesses "encyclopédiques". Belle réussite de wikipedia en vérité !

Ce mensonge d'un (mauvais) media qui se hausse du col pour se présenter comme encyclopédie, mérite d'être signifié comme tel et dénoncé.

Cette prétention digne de la grenouille qui voulait se faire plus grosse que le boeuf constitue la seule différence entre wikipedia et les media classiques et connus pour ce qu'ils sont, à savoir des moyens d'information, de qualités diverses. Pour ces derniers personne ne s'imagine avoir affaire à des publications de référence diffusant la connaissance, ni à une encyclopédie, soit un ouvrage synthétisant l'ensemble du savoir.

Et même,
en tant que moyens d'information n'ayant pas les prétentions de contribuer à la connaissance et à sa diffusion,  les media sont de bien meilleure qualité que wikipedia , pour ne la considérer que dans son rôle d'information. Car il existe encore une presse régie par une déontologie à qui il arrive d'informer avec objectivité, ponctuellement, parfois, une presse libre, une presse d'opinion,  laissant un espace à la libre expression et aux investigations, une presse qui parfois s'engage et diffuse les nouvelles politiquement incorrectes, des journalistes libres et capables de critique au sein de la presse, malgré le rachat par les grands groupes, même si cet espace se réduit dangereusement. Mais pour wikipedia rien de cela : toute opinion critique est interdite, toute analyse également, au nom de la soi-disant "neutralité" qui exige la simple citation d'opinions où toutes les opinions sont permises, comme dans ces combats où tous les coups sont permis.

Wikipedia, media diffusant toutes sortes d'opinions et rien que des opinions, est en conséquence le media le plus conformiste qui soit et qui délivre en prime de la propagande. Inévitablement. Mais elle se prétend sérieuse, savante, une encyclopédie, alors qu'elle est tout autre chose. Elle nie être un simple media d'information, participant plus ou moins aux tendances lourdes du temps, opinions, croyances et illusions, et elle prétend être "neutre" par le fait de s'auto-gratifier du titre d'"encyclopédie". Tout ceci la grève de défauts rédhibitoires, et la distingue des media que vilipendient
ses sectateurs, alors que c'est enfoncer une porte ouverte de regretter le manque de neutralité des dits media, chose que tout le monde sait. Personne ne  considère qu'ils sont neutres. Personne ne les hisse à la hauteur d'encyclopédies participant de la diffusion de la connaissance. Il faudrait être fou pour croire des choses pareilles n'est-ce pas ? Pourquoi le croire  pour wikipedia ? Parce qu'elle le dit ? Est-ce suffisant ?

En cela wikipedia, usant frauduleusement de l'autorité dont bénéficie une encyclopédie puisqu'écrite par des gens savants, brouille les pistes et contribue à tuer l'esprit critique.  Une certaine distance gardée vis à vis des media est assez répandue dans une démocratie : personne ne prend au mot exactement tout ce que disent les media. Mais wikipedia avec sa publicité pro domo, sa prétention mégalomaniaque à se hausser plus haut que les media dont elle n'atteint pas même le niveau, tue tout esprit critique en faisant croire, si l'on y croit, qu'elle serait une encyclopédie "neutre" donc fiable et faisant référence. Depuis Mac Luhan on sait un peu à qui s'en tenir, n'est-ce pas ? à savoir que le media fait le message.

Alors pourquoi se méfier de wikipedia, la critiquer et juger de son contenu avec sévérité, comme on critique et juge les media, si on la croit sur la parole,
admettant a priori, sans vérification,  qu'elle ne serait pas un media d'information et une base de données pour l'essentiel de son contenu, mais une soi-disant encyclopédie garantie  "neutre" ?

Les media en acceptant la définition de wikipedia qu'elle donne d'elle-même participent de cette tromperie et de cet abaissement de l'esprit critique dans le cas de wikipedia et en cela ils sont mauvais, irresponsables même.

Mais à ce petit détail près toutefois, qui établit encore la supériorité incommensurable des media classiques sur wikipedia : les media on peut les critiquer et écrire sur son blog ce genre de choses telles que  celles que j'écris  sans que les journalistes immédiatement prennent la plume pour vous injurier en s'en prenant à votre personne, y compris au mépris des lois. Wikipedia non. C'est même tout le contraire. Si vous avez le malheur de la critiquer en dévoilant ce qu'elle est en vérité, vous avez immédiatement une bande de nuls qui s'attaquent à vous personnellement de manière crapuleuse en toute violation des lois. C'est toute la différence.

C'est pourquoi, bien sûr, il y a encore du boulot pour faire connaître ce danger que représente wikipedia, puisqu'elle tue l'esprit critique en se présentant comme encyclopédie et puisqu'elle est malhonnête comme
le prouve la malhonnêteté des gens qui la composent, capables de se comporter comme des voyous.

Simplement l'essentiel est dit sur wikipedia. Le blog demeure ouvert pour d'autres critiques, les nouvelles, les commentaires et participations, mais il faut trouver d'autres formes pour alerter sur ce qu'est vraiment wikipedia.


D'une  réponse à un correspondant, réécrite, j'ai fait ce billet.

[1-] cela se montre  au cinéma ; voir "20 minutes de bonheur" le documentaire  sur les producteurs d'émissions sur TF1, Laurent Fontaine et  Pascal  Bataille.

Alithia


merci à tous ceux qui m'ont envoyé des gentils messages.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philospophe mais pas trop 23/09/2008 19:12

Pauvre Belgique, une si merveilleuse Marguerite Yourcenar ! Ceedje est belge également...Les belges en général ont moins une culture Wikipedia (si on peu appeler Wikipedia de la culture).je pense qu'il serait intéressant de publier un prochain article avec les liens que l'on puisse pointer de toutes les alternatives à Wikipedia, d'agrémenter vos liens externes à votre blog. Je propose quelques référence et documents alternatif à Wikipedia sur le sujet du nazisme que l'encyclopédie considère comme une idéologie comme une autre. Hélène Desbrousses: Mein Kampf: la matrice de la barbarie, revue Mauvais temp, nos 6-7, mars 2000, Éditions Syllepse. Texte reproduit sur le site "Ressources documentaires sur le génocide nazi et sa négation" (www.anti-rev.org) Jean-Marie Brohm: Sur la psychologie de masse du fascisme, revue Mauvais temp, nos 6-7, mars 2000, Éditions Syllepse. Texte reproduit sur le site "Ressources documentaires sur le génocide nazi et sa négation" (www.anti-rev.org) Party Time: The Temporal Revolution of the Third Reich, par Roger Griffin (History Today, avril 1999): aperçus originaux concernant la prétention de Hitler d'édifier un Reich de mille

Justin le juste 23/09/2008 18:09




Alice N 23/09/2008 04:04

Je suis Belge et je trouve aussi que c'est vraiment triste que des encyclopédistes du dimanche comme Bradipus, Lykos, Lustucri, Speeculoos et son frère Auseklis, Lebob, Mario S. et l'administrateur Dereckson, un inculte parfait dans son rôle de petit dictateur, donnent une si mauvaise image de mon pays. Je n'ai pas le sentiment d'avoir les capacités de corriger l'encyclopédie, n'étant pas une spécialiste, mais je constate la nullité totale de Wikipédia au niveau belge.

Philospophe mais pas trop 22/09/2008 18:13

Annie B. 22/09/2008 18:09

Bravo Alithia pour ce blog, où tout c'est bien passé sur ce blog où tout cela s'est bien passé. Il y a bien eu quelques insultants...mais tout c'est bien passé. Et vous avez mille fois raison en disant que les bibliothécaires diplômés doivent défendre le savoir, les bibliographies...
 
Sur Wipipédia, j'ai été très étonné car pas de fiches bibliographiques et s'il y en a ce sont des copiés-collé des Wikipédias dans d'autres langues. Les ouvrages mentionné n'ont pas été lu par aucun wikipédiens. J'irai plus loins ce sont des copiés-collés puisés dans d'autres sites.
 
Observez cela...Donc toutes les notices d'éminents auteurs sont copiées collées pour faire croire que c'est en rapport à un sujet donné. Aucun soucis de vérification des sources (mis à part l'islamofasciste Moez, qui va vous mettre de la propagande du gouvernement iranien pour éluder des fait établis au niveau des ONG et autres instances internationales. Il vous fera un article sur Dhimitude en citant le Coran comme sources de l'article...D'autres comme Bradipus, vous copieront les extrait d'un journal du Vlaams Belang, un Tonnelier vous collera la bibliographie internet de son papa politique Patrick Sessler. (Tonnelier étant l'attaché parlementaire de ce dernier). A la grande convenance des Lykos, ou autre contributeurs...C'est vraiment passionnant !
 
On rigole souvent des belges sur Wikipédia, c'est un fait.
 
Au niveau bibliographie, les belges ne lisent plus, n'étudient plus les références des politologues universitaire. Vous l'avez déjà dit ailleurs : les universitaires sont devenus les inutiles de Wikipédia / Ils ont d'ailleurs créé une université entre eux : la Wikiversité. On écoute de parfaits incultes comme Lykos, des Bradipus, des Lustucri, mais aussi les deux frères  extrémistes du CDF tournaisis. Bref du beau monde avec lesquels Wikipédia n'avance pas beaucoup !
 
Pas de référence utile de la politicologue Els Witte sur les partis politiques belges, alors qu'elle demeure l'une des référence côté néerlandophone, pas de référence des cahiers du CRISP qui est un Organisme indépendant qui a pour objet l'étude de la décision politique en Belgique et dans le cadre européen. On préfère débattre avec des nationalistes de tout bord.
http://www.crisp.be
 
Ce que les Wikipédiens ignorent en Belgique ou ailleurs et ce n'est pas un Lykos (qui a toute l'idéologie du petit fasciste) qu'un  vocabulaire politique existe plutôt que reprendre le vocabualaire du Vérités Bruxelloises, un gratuit du VB.
Le site a été réalisé avec l'argent du contribuable belge avec l'aide du Ministère de la Communauté française, Direction générale de l'Enseignement non obligatoire et de la Recherche scientifique, et Direction Générale de la Culture, service de l'Education permanente. Pourquoi donc éditer des âneries sur Wikipedia ?
 
Cliquez sur ce lien...ce n'est pas Wikipedia (qui plagiera peut-être un jour le website du Crisp).
 
http://www.crisp.be/VocPol/vocpol.asp?lettre=a
 
Bien entendu, les thèmes traités par le Crisp sont déjà occultés par Google et ont voit les articles de cette encyclopédie merdique qu'on appelle Wikipedia avant les sites de référence.
 
Merci pour votre énorme contribution sur la démystification de Wikipedia.