Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire

  • : wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • wikipedia ou le mythe de la neutralité
  • : observatoire de wikipedia qui se prétend une encyclopédie, sans spécialistes ni vérification d'experts, chacun peut écrire ce qu'il veut sous anonymat : une pseudo-encyclopédie où prospèrent la propagande et l'irrationnel. Blog de réflexion sur la culture
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • alithia
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.
  • Professeur de philosophie, j'ai découvert que WP s'adresse à la jeunesse mais que ses résultats sont problématiques pour une supposée encyclopédie. Rédactions erronées, déformations, tendance à la propagande. Une mise en garde.

Moteur De Recherche

Archives

8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 12:34
C'est ce que constatent les études faites sur ce sujet.


Digital natives et (in)-compétences informationnelles

Recherche d'information : 7,67 sur 20 !

C'est la note moyenne en recherche d'information, établie pour les 1865 étudiants belges ayant répondu à l'importante l'enquête menée par le Groupe Edudoc et le Conseil Inter-Universitaire Francophone (CIUF). Les résultats de cette nouvelle enquête sur « L'évaluation des compétences documentaires des primo-arrivants », menée auprès de 35 établissements d'enseignement supérieur de Belgique, ont été présentés lors de la journée d'étude du 20 mai.
On trouvera un premier écho des résultats sur le blog Enseignons.be, qui les résume ainsi : « Les jeunes incapables de s'informer sur le Net ».


Conclusion certes brutale, mais qui ne surprendra nullement les formateurs en maîtrise de l'information, qui constatent tous les jours que familiarisation technique sur internet n'égale pas, comme par miracle, compétence informationnelle.


En revanche, étonnés par les compétences techniques des « digital natives » (pourtant loin d'être aussi développées), de nombreux enseignants et responsables éducatifs (du secondaire comme du supérieur) font encore l'impasse sur les compétences informationnelles, persuadés que les élèves et les étudiants savent désormais chercher seuls l'information, à partir du moment où ils interrogent le couple Google-Wikipedia."


= ce que déplorent  les auteurs de l'étude qui, au contraire en appellent à une formation.
Finalement les professeurs, d'après ces auteurs, seraient encore beaucoup trop optimistes quant à l'usage que peuvent faire les étudiants de la technique Google-Wikipedia.

Etude publiée sur le site URFIST




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marion Touvel 13/06/2008 09:45

C'est paradoxal, car c'est en partie Wikipédia qui m'a appris à rechercher des informations sur internet et à les remettre toujours en question.Wikipédia recèle de nombreuses pages d'aide qui indiquent à l'utilisateur averti qu'il doit vérifier toutes ses sources informations. D'autres pages proposes des liens vers des sites sûrs pour s'informer.Enfin je trouve ça étrange qu'on puisse dire que des professeurs sont optimistes quant à l'usage du tandem google-wikipédia, c'est en général plutôt de la méfiance et de l'incompréhension.

alithia 13/06/2008 11:37


D'accord avec vous, les profs sont très critiques à l'égard de wikipedia. Ce que dit l'article, il me semble, c'est qu'ils ne sont pas assez méfiants et pas assez
actifs dans la mise en garde à l'égard de wikipedia, car ils subissent le copié-collé dans une relative impuissance, et ne sont pas entendus des étudiants, bien souvent, quand ils leur disent que
wikipedia n'est pas fiable. L'étude incite les profs à se pencher davantage sur ce problèe car les auteurs de l'étude pensent que les profs sous-estiment la gravité des problèmes posés par
wikipedia, et en particulier, le fait qu'elle fait reculer la place et l'importance d'autres sources plus fiables, la pratique de la recherche, et l'esprit critique. Car l'esprit critique, ça se
forme, avec des méthodes.


cyberpandemonium 10/06/2008 15:02

"Le risque c'est qu'à l'avenir on soit totalement dépendants de Google-Wikipedia [...]" MichelAucun contrat d'abonnement à un FAI ne nous oblige(ra?!) à utiliser Google-Wikipedia.A titre d'exemple, voici trois sites Web équivalents dans leurs promesses à G-Wk: http://www.exalead.fr [un moteur de recherche] ; http://www.larousse.fr/encyclopedie [une encyclopédie gratuite] ; http://gallica.bnf.fr [une bibiblothèque numérique].Maintenant, concernant cette étude. Le rôle fondamental d'un moteur de recherche est d'indexer. Et il ne viendrait certainement pas à l'idée de quelqu'un qui va faire ses courses dans un quelconque marché de selectionner aveuglement -- tout en ayant une exigence de qualité -- les produits qu'ils voient en premier.L'utilisateur/consommateur doit outrepasser l'agencement initial pour trouver ce qu'il recherche vraiment. Il n'y a là rien de nouveau.Ce qu'il y a peut-être de nouveau, c'est la philosophie fast food, qui s'infiltre partout.On veut un résultat rapidement parce que la technique le permet... mais à quel prix ?

Michel 09/06/2008 13:19

Google-Wikipedia, deux géants du net qui ont pour ambition de ratisser toute la culture et tous les livres, et de les trier, sélectionner, et de les encadrer dans leur système qui le redistribuera. Ils formatent et distribuent . Le risque c'est qu'à l'avenir on soit totalement dépendants de Google-Wikipedia qui fourniront tout ce qu'ils engrangé sur internet , repassé selon leurs points de vue pour Wikipedia, et le reste sera effacé parce que pas présent sur internet et risque de disparaître. Google-Wikipedia sont comme des ogres qui absorbent tout mais selon des hiérarchies qui sont les leurs et qui privilégient le contemporain et font disparaître tout ce qui est ancien.

Benedictus 09/06/2008 13:08

J'ai mis sur un forum ce post à propos de Wikipedia que je vous recopie.A part cela les guerres de tranchées des pro et des anti-Wikipedia me
semblent refléter une différence de génération. Les vieux machins , qui
justement s'appellent comme ça (pseudo significatif) ont acquis leur
formation dans les livres et apprennent dans les livres et considèrent
qu'on apprend dans les livres, d'abord , et qu'on navigue sur internet
après, ou en complément, mais qu'on ne navigue à profit qu'après avoir
acquis une formation qui permet de faire le tri et des choix
pertinents. Et cette formation elle s'acquiert dans le livres. Car les
livres ne nous livrent pas seulement les dernières nouveautés et la
dernière actualité, mais, tout au contraire proposent l'accès à des
siècles et des millénaires d'histoire et de culture.Mais les
jeunes du tout internet semblent privilégier le présent  sur l'histoire
passée et ses richesses. Et certains ici semblent déjà ne même plus
comprendre la notion de trésors du passé et se moquent des vieux
machins  qui ne mettent pas Wikipedia plus haut que les livres, les
bibliothèques et les musées. Si c'était cela qui devait
l'emporter, la seule existence du présent, grâce à internet et son
produit "culturel" n° 1 Wikipedia, et que seul le présent soit
considéré comme intéressant et le passé ignoré, ce serait une
régression monumentale. Une société sans mémoire est une
société prête pour accepter toutes sortes de nouveaux fascismes, qui ne
se présenteront pas forcément avec des bruits de bottes. Orwell
et autres auteurs qui ont anticipé les encadrements totalitaires de la
population par différentes techniques à grande échelle, et d'abord les
techniques de communication et de diffusion des versions
d'endoctrinement sur l'histoire,  sont tout à fait d'actualité.  Big
brother is watching you ! Big Brother sait ce qui est bon pour vous, ce
qu'il faut vous servir, et fait le tri en amont, de ce qui peut ou ne
peut pas être exposé au peuple. Big brother trie les informations et ne
laisse pas tout filtrer.Microsoft, Google et Wikipedia,
marchent la main dans la main, vous enregistrent, vous  envoient leurs
informations, décident des informations qui sont bonnes pour vous et
demain on n'aura plus qu'une seule version de l'histoire, celle
autorisée, et qu'une seule littérature autorisée, celle qui sera
présente sur internet, Google s'en occupe trie les livres et les
numérise, les autre tomberont dans l'oubli. Et, l'autre culture
ancienne, demeurée dans les vieux livres, sera tombée en poussière,
inaccessible au commun des mortels, considérée comme un vieux machin
sans intérêt.Que dis-je autorisée ? Il n'y aura même pas besoin
d'interdire quoi que ce soit juste de rendre inaccessible , le seul
accès aux textes passant par internet, et il suffira juste de l'avoir
classée vielle culture inutile dans la catégorie
vieux-machin-sans-intérêt, pour que le jeunesse s'en détourne et la
considère effectivement sans intérêt et surtout  pas la peine de faire
l'effort d'aller chercher  ailleurs que sur internet et au-delà, dans
des bilbiothèques  qui auront depuis longtemps fermé faute de crédits
et qui de toute façon seront devenues illisibles car on ne parlera plsu
la même langue (sans parler des langues anciennes, déclarées inutiles
par notre président, donc on cesse de les financer, de même que le
dépouillement d'archives anciennes, les études de médiévistes,
l'archéologie ; c'est pas de la fiction, c'est une politique qui ferme
les unités de recherche et les enseignements dans ces matières). Juste un peu de patience et nous verrons quelle nourriture culturelle saumâtre sera servie au peuple hébété.

alithia 09/06/2008 23:11


très bien vu.


Cécémel 08/06/2008 17:02

Google-Wikipedia de la pégagogie ?